Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

À Cannes, après les attentats, la tentation de l’autodéfense

Les cow-boys de la Côte débarquent

En accord avec la police municipale, qui se charge de « trier » et de « former » les volontaires, le maire LR de Cannes Davis Lisnard a créé un dispositif destiné à sécuriser les écoles. Police privée ou bon moyen pour endiguer la psychose post-attentats ?

 

La voiture noire se gare dans la rue d’Antibes, en centre-ville de Cannes, cette rue où les commerces sont bondés quelle que soit la période de l’année. Le conducteur baisse sa vitre et s’apprête à sortir faire des achats. À sa hauteur, un scooter déboule et stoppe sa course. L’adolescent qui le conduit en descend, son passager aussi ; puis les deux garçons enlèvent leur casque et commencent à frapper le type à travers sa fenêtre. Quelques mètres plus loin, Serge remonte d’un pas tranquille pour aller « jouer aux boules avec les collègues » :

« Quand j’ai vu ça, j’ai crié pour qu’ils arrêtent, je leur ai montré mon portable en disant : “Je suis de la police, j’appelle une patrouille !” raconte-t-il, devant l’école Macé où il est posté depuis 15 heures, ce vendredi 27 novembre 2015, à quelques mètres des lieux de l’incident qui a eu lieu il y moins d’un mois. Le type m’a montré ses “parties” en me disant : “Tu sais ce que je lui fais à la police ?” Bon... À côté de lui, il a vu ma voiture. J’ai cru qu’il allait la fracasser. Alors je me suis approché, j’ai sorti de mon coffre un club de golf et je lui ai dit : “Maintenant, c’est terminé, ok ?” Les types sont partis, et le conducteur de la voiture m’a remercié. »

Véritable figure de proue des « citoyens vigilants », Serge, 75 ans, a été tancé par la police, qui lui a conseillé de ne plus se mettre en danger physiquement. « Disons qu’ils m’ont reproché une attitude un peu violente, relativise-t-il. Mais personne n’intervenait ! Un gars était en train de se faire attaquer : qu’est-ce que je devais faire ? rien ? » Les conducteurs du scooter ont été retrouvés quelques jours après grâce aux caméras de vidéosurveillance. Quelques minutes avant l’altercation, ils avaient croisé la voiture noire sur la Croisette et s’étaient insultés pour trois fois rien. « L’un des gars lui aurait dit que sa voiture était une voiture de gonzesse, je crois », rembobine Serge.

 

« Allez, va faire ton flic »

C’est toute l’ambiguité du dispositif « citoyens vigilants » (inspiré des voisins vigilants destinés, eux, à prévenir les cambriolages), mis en place quelques jours après les attaques terroristes du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis par le maire LR de Cannes David Lisnard. Leur rôle ? Surveiller sans punir, puisqu’ils n’ont pas vocation à « intervenir » ; « identifier les comportements suspects » et « lutter contre l’incivisme », la grande marotte du maire depuis son élection :

« Il ne constituent aucunement une milice se substituant aux forces de l’ordre, prévient-on, prudents, du côté du maire. Ils ne doivent pas se comporter en enquêteurs, moins encore en justiciers. Ils n’interviennent eux-mêmes qu’en cas d’absolue nécessité, notamment pour porter secours à des personnes menacées par un péril grave immédiat. »

Lire la suite de l’article sur slate.fr

L’autodéfense armée, et le « magnifique » exemple américain, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Vaste problème que la possession d’arme à feu et l’autodéfense !
    Ce qui est certain c’est qu’imposer des choses à une population désarmée est facile (que ce soit d’ailleurs imposé par les forces de l’ordre ou les malfrats, finalement les seuls à détenir des armes).
    La possession d’arme à feu génère forcément des abus et des "bavures", l’exemple des Etats-Unis est patent.
    Ce qui serait intéressant c’est de comparer avec d’autres pays où la législation sur les armes est aussi permissive qu’aux USA (il faut se méfier des cas spécifiques).
    Il faut aussi prendre un peu de recul face à ces drames et ne pas faire dans l"émotionnel. Ce qui veut dire prendre en compte les accidents de tous types causant la mort (accidents domestiques, de la route, ...).
    Pour être clair et synthétique : mettre à genou les ricains et les coloniser par la force est impossible, quant à nous...

     

    • @yul
      Les statistiques américaines sont a interpréter avec prudence
      la plupart des violences par armes a feu sont le fait de personnes qui n’ont pas de permis et possèdent des armes illégales.Les états ou le port d’arme est permis connaissent un taux de criminalité inférieur aux autres et pour cause quel voleur va cambrioler un citoyen armé jusqu’aux dents. Les statistiques ne prennent pas en compte les vies sauvées par les armes légales, les citoyens qui désarment les criminels... Notons que les chiffres cités par les politiques sont systématiquement falsifiés ou mal interprétés.Et combien y aurait il eu de morts au bataclan si il y avait eu une ou plusieurs personnes avec un port d’arme dans la fosse ?
      J’ai été comme beaucoup idéaliste et fan de Mac Gyver mais dans la réalité un type comme lui ne fait qu’un épisode voir une moitié voir les 5 premières minutes.
      Donc soyons responsables et informés c’est mieux que d’aller voter.


    • Notons quand même que chaque état des USA a ses propres lois et sa propre culture parler des Américains en général c’est se couper de la réalité d’ailleurs comme c’est parti il est peu probable que les Etats Unis restent unis...Et notons que si les citoyens avaient étés armés la révolution française (qui a été un drame absolu pour le peuple) aurait eu de fortes chances d’être déjouée.
      Le pouvoir de certains n’a que les limites qu’on lui impose.
      Un citoyen non armé n’est qu’un contribuable comme disent les suisses dont le pays n’est pas réputé pour ses statistiques de violences par armes a feu...


    • Un Homme armé est un citoyen
      Un Homme désarmé est un sujet


    • En Suisse, tous les hommes valides font le service militaire et gardent leurs armes à la maison. En plus, il faut compter toutes les personnes qui ont un fusil de chasse, toutes les autres qui font du tir par hobby... Bref, c’est un pays hyper armé.... mais on ne s’y entretue pas... Donc la question de la possession des armes n’est vraiment pas le seul paramètre à considérer.


    • La possession des armes à feu dans une société qui n’a pas la culture liée à cette possession est problématique. Faciliter et propager soudainement la possession d’armes dans un pays comme la France créera forcément des problèmes car il n’y a pas le passif culturel et l’éducation liés à cela. En revanche dans des pays comme la Suisse ou la Finlande qui ont une culture des armes à feu cela n’est pas problématique. Quant aux Etats-Unis la vaste majorité des citoyens lambdas possédant des armes à feu ne créent absolument aucun problème. Les problèmes viennent des voyous et des dingos, or cette catégorie d’individus se démerdent toujours à se procurer des armes ce qui veut dire que confisquer les armes des citoyens cela équivaut à désarmer les honnêtes gens pendant que la voyoucratie elle continue à posséder des armes ! Une question de bon sens ! Même en France il est relativement aisé de se procurer illégalement des armes ce que les honnêtes gens ne font pas bien entendu mais les voyous ne se privent pas ! Une interdiction des armes ne profitent en fin de compte qu’aux voyous qui eux se démerdent toujours à en avoir.


    • @Burganne
      Je ne pense pas que les jeunes suisses ayant fait leur service soit autorisés à posséder des munitions. Et un fusil sans munitions, c’est comme un couteau sans lame. Pour le reste, ce n’est pas très différent en France : beaucoup de chasseur et de gens qui font du tir sportif. Acquérir une arme légalement en France est à la porté de n’importe qui, tant que le casier judiciaire et vierge, que vous n’avez pas d’antécédents psychiatriques, pas de dépression etc. Tout ce que vous avez à faire, c’est aller chez votre médecin pour qu’il vous fasse un certificat vous jugeant apte à la pratique du tir sportif, vous inscrire dans n’importe quel stand de tir puis vous rendre chez l’armurier pour acheter fusil et munitions. C’est aussi simple que de s’inscrire dans un club de foot, mais peu de gens le savent.


    • #1338566

      La politique de vente d’arme américaine est tout simplement délirante : on peut acheter une mitraillette sans aucunes pièces justificatives d’identité ou d’état de santé dans les supermarchés et, comble du délire, on peut revendre ses mitraillettes démodées dans les vides-greniers. Comment voulez vous contrôler la détention individuelle d’arme à feu avec ça ?
      C’est certain qu’un type qui possède une arme enregistrée dans un fichier étatique va avoir moins tendance à faire n’importe quoi avec, du moins tant qu’il n’a pas de tendances suicidaires, mais les Américains sont loin d’avoir mis en place une législation qui permettent de réprimer la détention d’armes illégales.
      Et ce sans compter que pour anonymiser un flingue, il suffit de limer son numéro de série et on ne peut plus savoir qui vous l’a vendu.
      Je me doute que les Suisses autorisent la vente uniquement chez des armuriers détenteurs d’une licence, imposent une réglementation stricte sur la cession et la revente des flingues, et punissent sévèrement les détenteurs illégaux par de la prison ferme !


    • Tout à fait d’accord avec vous. Mais ce que se prepare vraiment, au nom de la protection de l’ordre public, c’est n’est rien d’autre qu’une dictature.

      "..La France a informé Thorbjorn Jagland, « d’un certain nombre de mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence instauré à la suite des attentats terroristes de grande ampleur perpétrés à Paris », mesures qui sont susceptibles de nécessiter une dérogation à certains droits garantis par la Convention européenne des droits de l’homme..."

      Lire la suite : http://fr.sputniknews.com/france/20...

      Tout cela n’est que une vraie debacle pour notre droit fondamental de defense de nos vies et celles de nos proches. Valls, Hollande et Le Drian participent pleinement et volontairement à cette tragédie nationale.


  • Je suis pour à 100% si cela peut faire baisser la criminalité . C’est aux honnêtes gens à tenir le haut du pavé, pas aux petites frappes et autres fanatiques .

     

  • #1338093

    "menacées par un péril grave immédiat" = en péril.

    On dirait du Hollande avant traduction.


  • Je connais ce genre de volontaires qui portent d’ailleurs des vestes spécifiques dans les communes de Bruxelles. Je pense que les Communes utilisent des chômeurs pour ce genre d’activités, moyennant un complément de ressources.
    La plupart du temps ils ne font que se promener, généralement à deux. Les habitants leur font part des incivilités. Cela fait baisser la petite criminalité et permet à la police d’intervenir à bon escient...
    De la même manière on ne va pas à l’hôpital au service des urgences pour un petit bobo bien que parfois on dirait que l’hôpital reprend le rôle du dispensaire pour les étrangers qui ne connaissent pas bien le système occidental.
    Je suis favorable à une plus grande vigilance contre l’incivilité, tant que cela ne devient pas de la pure délation.


  • Robert Ménard aussi a créé une brigade citoyenne faite de volontaires dans ce même but d’auto-défense à Béziers dont il est maire. Pour l’instant ils ne sont pas armés, mais ce dernier n’exclue pas cette possibilité...
    Je trouve que çà ressemble à du néo-féodalisme, est-ce que çà va dans le bon sens ?

     

  • #1338235

    Ça ne peut qu’alimenter le chaos.

    Tout le monde n’est pas Paul Kersey.


  • Je dit que toute devrait avoir le droit de posseder une arme au minimum pour proteger ses biens et les siens (a la maison). Mais pas de la trimballer partout

     

    • Ben, vous avez le droit, rien ne l’interdit. Allez vous inscrire dans un stand de tir et voilà, vous pouvez acheter une arme. Si vous préférez un pistolet plutôt qu’un fusil, c’est légèrement plus compliqué, mais totalement faisable si vous prenez le temps.


  • "Des expériences similaires, en Israël...", nous y voilà, le mot est lâché !
    "...on les a prévenus : il ne faut pas s’attendre à voir débarquer un barbu en djellaba !", non, mais l’approche d’un basané suffira pour l’alerte...

    Le processus de mise en place de milices "citoyennes" est lancé, elles ne seront certes pas armées, l’Etat n’étant pas dupe et ne voulant pas se tirer une balle dans le pied, mais des ratonnades ou lynchages de "bronzés" seront inévitables, les arabo-musulmans sont prévenus, à eux de s’organiser en conséquence, puisque les conflits inter-ethniques sont clairement planifiés et voulus par le pouvoir et que rien n’est fait pour les éviter, mieux vaut être prêt.


  • il n’est pas inutile de rappeler que tout citoyen a qualité pour procéder à l’arrestation de l’auteur d’un crime ou délit flagrant punissable d’une peine de prison, et de le remettre à l’officier de police judiciaires territorialement compétent. Article 73 du code de procédure pénale. Dans les faits c’est une autre histoire... on peut finir au mur des cons.


  • Je dirais simplement qu’une autre manière de présenter les tueries aux États-Unis consisterait à dire ceci :
    "Comment un tel meurtre de masse est-il possible dans un pays où chacun peut posséder et porter une arme pour sa défense ? Les citoyens américains se sont-ils fait moutonisé et bisounoursé à ce point, convaincus que seuls "les méchants" portent une arme ? Et bien, de fait, c’est le cas, justement à cause de ce raisonnement."

    Et on pourrait tenir le même raisonnement pour la tuerie du bataclan : que ce serait-il passé si une bonne partie des citoyens présents sur place avaient eu les moyens de se défendre ?

    Je trouve suspect le sous-titre de l’article ainsi que les articles mis en lien : clairement, deux tendances s’affrontent dans la rédaction ER sur le sujet des citoyens armés et des milices.


  • @burganne.non les suisses ne sont pas autorises a avoir des munitions ...mais .... !!


Commentaires suivants