Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La common decency en temps coronaviral

Lancer une enquête fouillée sur les origines du COVID-19 d’un point de vue scientifique et policier n’est pas forcément, dans le cadre d’une observation du genre humain, ce qu’il y a de plus intéressant. Les conséquences sont les plus parlantes. Elles nous saisissent vigoureusement et se collent à nos chairs éprouvées par la renaissance du pollen et par un soleil effronté qui a décidé d’être, en ces temps de confinement, le plus engageant qui soit. Les conséquences, pour être bien grasses et apeurées, se nourrissent d’une actualité dispersive et hyper-connectée à en donner la migraine pour les plus veilleurs d’entre nous.

 

Le gavage ne manque pas en ce début d’année 2020. Énièmes petites piques adressées aux membres du gouvernement par des internautes qui ont besoin de se rassurer de leur courage et de leur « conscience » ; une beurette qualifie son bled selon son traitement de faveur de « paradis » et de « dictature » ; des banlieusards se tartent dans une queue de supermarché ; des jeunes de quartier lancent depuis leur balcon des feux d’artifice sur la gueule des flics, ; les challengeuses états-uniennes post-Paris Hilton lèchent une cuvette de toilette pour démontrer que « les riches n’attrapent pas le coronavirus » ; des tanties africaines toussent à la tronche des patrouilles veillant à faire respecter le confinement ; des conspis dernier degré font circuler sur les applications des audios alarmistes aux sources « sûres » (c’est-à-dire la cousine de la mère à mon amie boulangère dont l’amant travaille à l’Institut Pasteur !) ; des parisiens au sommet de leur art fuient en masse vers les provinces qu’ils ont l’habitude de dédaigner, sans penser qu’ils sont et seront toujours le foyer (le « cluster » comme disent les anglicistes) de toutes les maladies de ce pays... Ca y est ! Un mauvais foie gras est prêt à être dégusté !

Mais le plus important, en dehors de l’entretien complaisant de la peur par nos journalistes d’État, ce sont les actes naturels de solidarité et de générosité de nos milieux populaires : les attestations pré-imprimées pour celles et ceux qui ne sont pas équipés et qui souhaiteraient s’en procurer (« souhaiteraient » car contrairement à ce que nous montre les médias, la police n’est pas tout à fait « partout ») ; un boulanger rouennais (dont le faciès n’est pas celui d’un identitaire croisé pro-QI) offrant le petit-déjeuner aux aides soignants ; les applaudissements, les chants, les casseroles frappées et les basses pétées en leur honneur tous les soirs à 20h dans les cours intérieures de nos résidences, initiative parfois critiquée par certains d’entre eux (mais le râle d’un français, jamais content même du peu et qui ne se foule jamais pour faire changer les choses, est un virus anthropologique dont on n’a pas encore trouvé le vaccin)… Nous avons un confinement fait de cris et de révoltes potentielles, de solidarité et de retour à l’essentiel : acheter utilitaire, cuisiner, apprendre à aimer sa moitié, faire du sport, lire, écrire, regarder un film en dehors d’un streaming à la fréquentation ralentie par l’afflux de zombies (le disque dur externe voire le DVD !), respirer un air moins pollué et réécouter le chant de la nature qui reprend ses droits…

La common decency ne se théorise pas à n’en plus finir, elle se vit. Elle est organique. Pour le moment, elle réorganise en confiné ce qui avait commencé à naître il y a plus d’un an dans la révolte des Gilets jaunes, mouvement mis en suspens au sein d’un agenda qui tombe définitivement bien pour le gouvernement français. L’épidémie a efficacement fait tomber les masques et nous a confirmé la radicalisation du conflit de classe. Préparons-nous alors au réaménagement économique que ce coronavirus entraîne, gardons un œil attentif au changement de fusil d’épaule de la géopolitique mondiale, de manière à ce que la lutte puisse s’intensifier et se diriger vers la concrétisation d’une rupture.

Dany Colin

 

Soutenez le bimestriel dissident Rébellion,
abonnez-vous sur Kontre Kulture :

Retrouvez Dany Colin sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2427724
    le 05/04/2020 par mon avis
    La common decency en temps coronaviral

    En tout cas chez moi il y a beaucoup plus d’oiseaux que de flics !
    Quand l’humain hiberne et que le bruit ambiant cesse, le piaf réinvestit les lieux !


  • #2427796
    le 05/04/2020 par JEXFOUR ça m’amuse
    La common decency en temps coronaviral

    Il y a deux situations qui vont se présenter :
    1 - Avec l’effondrement économique qui vient, dû à la gestion mafieuse du monde, l’état devra se servir de l’armée et du confinement pour imposer des lois d’exceptions concernant la vie, les salaires, les retraites.
    2 - Sachant l’incompétence et la responsabilité des élites politiques dans ce merdier, l’armée prend le pouvoir et réorganise le pays sur des bases saines, arrestations des coupables, renationalisations, fermetures des frontières, contrôle de la monnaie etc.

    Nous ne pourrons éviter le retour du réel que beaucoup espéraient. Réjouissons-nous, nous vivons des moments intenses où une utopie mortifère, l’ultra libéralisme mafieux disparait et où nous reprenons notre destin en main.

     

    • #2428117
      le 06/04/2020 par Yasmine
      La common decency en temps coronaviral

      3 - Les difficultés ne peuvent qu’être surmontées par plus d’Europe, donc plus de mondialisme sous couvert d’arguments impossibles à contrer, toute voix d’opposition rendue fallacieuse au profit d’une opposition factice, ça marche tellement bien.


  • #2427947
    le 05/04/2020 par Bernard Lapotre
    La common decency en temps coronaviral

    les applaudissements, les chants, les casseroles frappées et les basses pétées en leur honneur tous les soirs à 20h dans les cours intérieures de nos résidences

    Démonstrations effrayantes et nauséabondes d’ovations balconnières faussement spontanées. C’est le nouveau "je suis Charlie". Il est partout, en Europe, en Amérique, en Inde, il est dégoulinant de fausse compassion et de vrai endoctrinement, il festoie son confinement - c’est-à-dire l’enterrement définitif de sa liberté - puisqu’il n’y a plus rien d’autre à festoyer.
    Les médicaux que vous glorifiez aujourd’hui, ne se sentant plus pisser alors qu’ils ne font que leur boulot, sont les mêmes qui vous administreront LE VACCIN le jour de la sortie.
    Applaudir, c’est consentir à tout ce cirque.

     

    • #2428001

      Tout a fait, c’est beau, c’est gentil mais sa reste malheureux qu’il ait fallu attendre une pandémie pour que les Enfoirés chantent pour le système médical, un peu comme tous ces gens qui applaudissent les forces de l’ordre ou les pompiers après un attentat ou un incendie de forêt quand ces même personnes leur crachent dessus ou les ignorent le reste de l’année, que voulez vous nous vivons dans un monde d’hypocrite.

      Cela dit tout sa a du bon, depuis le confinement ils n’ont jamais eu autant de temps libre, sa leur permet de cogiter et de chercher a s’informer peut être bien pour la première fois de leur vie, le moment est parfait pour ressortir tous les dossiers.


    • #2428037
      le 06/04/2020 par PMJLL
      La common decency en temps coronaviral

      Très juste…Quand ils ne vous administreront pas aussi le Bouillon de Minuit pour l’euthanasie recommandée par l’Etat, avec un civisme discipliné de bon aloi.


    • #2428081
      le 06/04/2020 par adile11
      La common decency en temps coronaviral

      @Weg

      ""Cela dit tout ça a du bon, depuis le confinement ils n’ont jamais eu autant de temps libre, ça leur permet de cogiter""

      Je crois malheureusement que la seule chose qu’ils cogitent c’est quelle est, dans leur placard, la casserole qui fait le plus de bruit pour faire la "fête" le soir au bal des cons.


    • #2428165
      le 06/04/2020 par rosebud
      La common decency en temps coronaviral

      @bernard laporte

      bravo !!!


  • #2428017
    le 06/04/2020 par alderic-dit-le-microbe
    La common decency en temps coronaviral

    Déjà, on dit "décence commune" en français, et ensuite, la décence nous enseigne que cette zoonose est une opération psychologique.

    On ne sort pas avec des attestations, on ne sort pas avec des masques, et on en n’a rien à cirer de votre terrorisme de bourrin. Rien n’a changé pour la plupart d’entre nous, et on ne changera rien non plus.

    C’est vous qui allez changer.


  • #2428099
    le 06/04/2020 par sarah
    La common decency en temps coronaviral

    Virus vaporisé par le biais des chemtrails.
    Prochaine étape : Puçage (par le test ou vaccins)
    La puce se trouvera dans l’aiguille.
    => Entier contrôle du reste des individus

    Ils appuient sur un bouton et nous ferons faire ce qu’ils désirent.....

    DEBOUT

    Sans nous ils ne peuvent rien faire, évidemment, pourquoi continue-t-on à leur servir nos maitres ?

     

    • #2428168
      le 06/04/2020 par Yasmine
      La common decency en temps coronaviral

      " ...nous feront faire ce qu’ils désirent " —> comme hier et aujourd’hui, presque à notre insu, avec une standardisation qui s’étend mais reconnue comme le progrès ; la masse ne sort pas de sa zone de confort pour une liberté qu’elle vit par procuration, en laquelle elle ne croit qu’en rêve ; tout n’est plus que production systémique, même ce commentaire peut-être.


    • #2428334
      le 06/04/2020 par G.HAUTIER
      La common decency en temps coronaviral

      Depuis le confinement il n’y a plus de chemtrails. Le ciel est bleu et je ne vois plus ce phénomène de ciel laiteux. D’autres font la même observation ?
      PS : je suis en Moselle


  • #2428171
    le 06/04/2020 par Atos, Portos et Aramis
    La common decency en temps coronaviral

    Article très intéressant.

    Merci à l’auteur et E&R

    Continuez


  • #2428179
    le 06/04/2020 par tchek
    La common decency en temps coronaviral

    Il y a un article du journal mondialiste The Atlantic, qui titrait "Coronavirus is a disaster for Feminism".
    "Le Coronavirus est un desastre pour le Feminisme".
    L’article s’alarmait du fait que le Coronavirus était en train de nous renvoyer "dans les années 50", où la coopération allait devenir indispensable en ces temps difficiles, et les feministes "independantes" allaient redevoir s’associer avec les hommes qu’elles avaient diabolisés depuis 50 ans.
    Parce qu’un diplome en théorie du genre, ça fait pas pousser les patates.