Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La décoration qui n’existe pas

Judith Butler faite « Chevalier des Arts et Lettres » par l’État français

La cérémonie a eu lieu lundi 26 janvier, au Consulat de France, à San Francisco, venant ajouter une nouvelle distinction à celles, déjà nombreuses, dont peut se prévaloir Judith Butler.

Nommée en juillet 2013, la philosophe américaine, dont le travail sur le « genre » terrifie les opposant.e.s à l’égalité des droits [...], a reçu la médaille de chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres des mains de Pauline Carmona, consule générale de France à San Francisco.

« Je me demande quelle est la meilleure manière de me faire à l’idée d’être faite Chevalier, ou d’être Chevalier. Mes ami.e.s ont laissé entendre que je pourrai devenir un Chevalier du genre ! », a commenté Judith Butler en français sous les rires de l’assistance.

« Si l’insigne qui m’est décerné aujourd’hui décore une personne, j’estime qu’il récompense avant tout mon travail. [...] Une idée théorique n’émerge pas de l’intérieur, on la découvre dans son paysage, elle fait déjà partie du monde. [...]

Malgré les meilleurs et les pires moments, mon nom est associé à un certain trouble provoqué par les études de genre, en France du moins, il m’est donc agréable de voir que mes hôtes ce soir ne se préoccupent pas outre mesure de ce trouble. Ou peut-être cherchent-ils à souligner le mérite dans un certain type de trouble. [...]

En France, on parle de la “théorie du genre” comme si c’était une théorie unique, ajoute la philosophe en anglais. Parfois définie comme une importation américaine, comme si McDonald’s faisait une apparition théorique. Parfois présentée comme une fantastique et dangereuse tentative de renier la différence sexuelle ou de semer le chaos dans les institutions de la famille, du mariage et de la Nation. D’une certaine façon, elle est perçue comme une menace envers un mode de vie, mais de mon point de vue, les études de genre sont un moyen d’ouvrir l’accès à d’autres modes de vie plus vivables. Alors comment en est-on arrivé à ce fantasme ? J’ai l’impression que cette peur du “gender” comme l’incompréhension de ses nombreuses théories n’existeraient pas s’il n’y avait pas une peur concernant le statut naturel des hommes et des femmes, s’il n’y avait pas de remise en cause de la présomption de l’hétérosexualité du mariage comme loi naturelle ou culturelle. »

Lire l’intégralité de l’article sur yagg.com

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1120539
    le 16/02/2015 par Knock out
    La décoration qui n’existe pas

    Voilà ce que ça donne quand une lesbe hystérique se met à penser...


  • #1120545
    le 16/02/2015 par Odyle
    La décoration qui n’existe pas

    L’ordre des Arts et des Lettres est une décoration honorifique française qui, gérée par le ministère de la Culture, récompense « les personnes qui se sont distinguées par leur création dans le domaine artistique ou littéraire ou par la contribution qu’elles ont apportée au rayonnement des arts et des lettres en France et dans le monde. »

    Voilà le privilège des minorités agissantes pour opprimer le plus grand nombre. C’est du totalitarisme idéologique, basé essentiellement sur l’ego et le plaisir et fort éloigné de l’amour et de l’empathie.
    La France est représentée par des moutons qui suivent bêtement la transgression...se croyant dans leur aveuglement à l’avant-garde du progrès !


  • #1120554
    le 16/02/2015 par Jérôme2709
    La décoration qui n’existe pas

    Judith Butler fait partie de la communauté des Élus. Si cette communauté ne tenait pas les médias de masse, peut-être que l’on n’aurait pas autant mis en avant les théories de Judith Butler.

     

    • #1120820
      le 16/02/2015 par Bé hache Elle
      La décoration qui n’existe pas

      Ta remarque me fait penser à la théorie de Gilat Atzmon selon laquelle le succès du modèle du complexe d’œdipe sur les autres théories serait dû au fait que Freud était un bon vendeur. J’avoue qu’il ne m’a pas convaincu.


  • #1120559
    le 16/02/2015 par Xavier57
    La décoration qui n’existe pas

    Je suis justement entrain de lire "Sexe et Caractère" d’Otto Weininger. Ses réflexions sur "les femmes émancipées" sont d’une justesse incroyable. On ne peut qu’approuver ses pensées lorsque l’on regarde le visage masculin de cette dégénérée.


  • #1120561
    le 16/02/2015 par L’Ursu
    La décoration qui n’existe pas

    Alors Belkacem ? Ça n’existe pas le Gender ?

     

  • #1120575
    le 16/02/2015 par J’e ais marre
    La décoration qui n’existe pas

    Ils y en a qui ne vivent que pour des distinctions ,être chevalier alors que franchement on en a rien à foutre .Je vois que cette femme,de surcroit féministe n’a qu"un seul objectif ,avoir une médaille en chocolat. Quand on la voie sur la photo ,elle fait très suffisante.


  • #1120592
    le 16/02/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
    La décoration qui n’existe pas

    Attali nous avait prévenus, la France est un Hôtel, rien d’étonnant au fait de décorer son employé(e)-modèle !


  • #1120694
    le 16/02/2015 par Pseud
    La décoration qui n’existe pas

    Tout simplement à vomir.


  • #1120709
    le 16/02/2015 par Telecaster
    La décoration qui n’existe pas

    Pour mettre fin à l’insupportable loi naturelle qui a fait les hommes et les femmes différents , donnons aux femmes des postes d’égoutière, d’équarrisseuse, de soudeuse en zone irradiée,de marin au long-cours, de veilleuse de nuit . Des candidates ?


  • #1120785
    le 16/02/2015 par Fulcanelli
    La décoration qui n’existe pas

    La chute continue...


  • #1120858
    le 16/02/2015 par kasiar
    La décoration qui n’existe pas

    Bah alors Judith, je croyais que vous aviez reconnu que trouble dans le genre était une erreur de votre jeunesse lors d’un livre je crois ?

    Ce qui me fait rire dans tout celà c’est qu’une philosophe (oui vous lisez bien une philosophe) se permet de donner son opinion sur un sujet à mi-chemin entre la biologie et la psychanalyse. La philosophie n’est que l’étude de la sagesse. Mais quelle sagesse ?
    La philosophie c’est comme les maths, ils servent à faire de grandes choses, mais depuis peu à faire surtout des choses tordues (théorie du genre, spéculation...)


  • #1121202
    le 17/02/2015 par simon
    La décoration qui n’existe pas

    Alors je voudrais rappeler à tous que les décorations comme cela-là, où la Légion d’honneur, n’ont hélas aucune valeur par rapport à ce qu’elles prétendent honorer. Pour s’en convaincre, il suffit de savoir que Chantal Goya est elle aussi Chevalier des Arts et Lettres (avec majuscules ça fait encore plus mal).
    Il s’agit d’un petit monde, la classe dirigeante, ou bourgeoisie qui s’auto-récompense, en fonction de sa vision du monde, de la manière dont elle se voit elle-même et de ses intêrets du moment (le tout étant non-dit, et le plus souvent même non-su).
    Cela à toujours été comme ça. Sauf peut-être dans quelques rares périodes, celles généralement ou la conscience de classe entrevoit un bref rayon d’universel, après des moments difficiles généralement, comme des guerres (cf. la France de De Gaulle).


  • #1121894
    le 17/02/2015 par MagnaVeritas
    La décoration qui n’existe pas

    Rectification de cet article sodomite :
    La pseudo-philosophe mais vraie propagandiste dont les montages et les perversions intellectuelles donnent la gerbe aux opposant.e.s à l’INégalité des droits [...]


Afficher les commentaires suivants