Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Judith Butler, la théorie du genre et la question palestinienne

Par Romain R.

AteliER
Article initialement publié dans l'atelier E&R

L’idéologie de Judith Butler, philosophe féministe et grande théoricienne de la question du genre, s’est implantée au sein de la société française malgré les résistances diverses. L’universitaire américaine se présente aussi, par ailleurs, comme une militante antisioniste. Un rappel de quelques faits marquants est nécessaire pour comprendre l’implantation de la théorie du genre en France et le rôle qu’y a joué la pensée de Judith Butler. Ses positions idéologiques imposent par ailleurs une analyse critique des ses engagements antisionistes, qui peut remettre en question ce qui pourrait apparaître au premier abord comme une absence sincère et positive de tribalisme communautaire.

Judith Butler et la théorie du genre

Positions

Judith Butler est titulaire de la chaire Maxine Elliot au département de rhétorique et de littérature comparée de l’université de Californie à Berkeley et de la chaire Hannah Arendt de philosophie à l’École supérieure européenne de Sass-Fee en Suisse.

Elle est membre de l’American Philosophical Society, a reçu de nombreuses distinctions, dont le prix Fulbright-Hayes, une bourse Guggenheim, des bourses Rockefeller et Ford, le prix commémoratif Brudner de l’université Yale, un Prix d’excellence de la Andrew W. Mellon Foundation et le prix Theodore W. Adorno 2012 de la Ville de Francfort [1].

L’ouvrage Le Trouble dans le genre de Judith Butler – publié en 1990 mais traduit en français seulement en 2005 – est un livre fondateur pour la théorie du genre, considéré comme une référence par les auteurs de la théorie Queer et par certains mouvements féministes.

Inspirée par la fameuse phrase de Simone de Beauvoir : « On ne nait pas femme, on le devient » qu’elle a, par la suite, appliqué à toutes les dichotomies (homme/femme, hétérosexuel/homosexuel, père/mère, etc…) [2], pour Butler, la sexualité et le genre ne sont pas définis pour l’éternité, mais représentent seulement le résultat d’une détermination sociale qui range les individus à une place sexuelle prédéfinie. L’idéal, selon elle, serait de se réveiller le matin, de puiser dans son placard le genre de son choix de l’enfiler pour la journée, et le soir, de le remettre à sa place [3].

Concernant l’homoparentalité, ses positions ne sont donc guère surprenantes puisqu’elle déclare y être favorable en ajoutant, à propos de sa propre expérience de mère : « Lorsqu’il crie “Maman”, s’amuse-t-elle, il sait exactement à quelle maman il s’adresse [4] ! »

L’implantation de cette théorie dans la société française

C’est, entre autres, par l’intermédiaire d’Éric Fassin – sociologue et professeur au département de sciences politiques de l’université Paris VIII et présenté par certains comme le pape de la théorie du genre dans l’Hexagone –, ardent défenseur de la cause homosexuelle, que c’est introduit cette théorie en France. Éric Fassin fait partie de la sélection Young Leaders de 1994. Il est membre du think tank African American Policy Forum (AAPF), qui s’occupe des problèmes du genre et de la diversité [5]. Il a préfacé Le Trouble dans le genre de Judith Butler.

Notons qu’il réfute le terme de « théorie », auquel il préfère le terme « concept », car, selon ses propres mots : « Une théorie peut être approuvée ou bien l’on peut prouver qu’elle est fausse, alors que si c’est un concept, on va montrer que cela sert à comprendre des choses [6]. » Il s’était d’ailleurs félicité de l’introduction par certains éditeurs de cette théorie dans les manuels de biologie dans ces termes :

« Il s’agit des sciences de la nature, et pas seulement humaines : même la nature est enfin dénaturalisée. »

« La critique marxiste visait à dénaturaliser le capitalisme, dont l’idéologie fait apparaître l’ordre économique comme naturel. On prend aujourd’hui conscience que même l’ordre des corps, des sexes et des sexualités n’est pas fondé en nature : c’est l’extension du domaine démocratique aux questions sexuelles [7]. »

C’est d’ailleurs en tant que figure de la théorie du genre qu’Éric Fassin, Catherine Vidal, mais aussi des éditeurs scolaires, avaient été choisis par Louis-Georges Tin (ancien élève de l’École normale supérieure), militant gay et président du CRAN pour« débusquer les stéréotypes de genre dans les manuels ». Il est lui aussi lié a la FAF (French American Foundation) bien que ne faisant pas (encore) partie du programme Young Leaders.

 

JPEG - 17.6 ko
Louis-Georges Tin, un militant gay à la tête d’une association communautaire représentant les Noirs de France

 

Le point commun de nos protagonistes du genre est qu’ils ont tous, de par leurs réseaux, un lien avec la Ford Foundation : Judith Butler en ayant reçu des bourses, Éric Fassin et Louis-Georges Tin par l’intermédiaire de la FAF, qui reçoit des financements de cette fondation. Il faut savoir que la Ford Foundation finance depuis longtemps les études de la femme et du genre [8].

Au niveau universitaire, c’est en 2005 que tout commence. Lors de la traduction en français de Trouble dans le genre, L’ENS organise pour l’occasion un grand colloque. Plus tard, en 2008, s’organisera une série de conférence avec Judith Butler : « La politique au-delà de l’identité : Sexualité, sécularisation et le sujet des mouvements sociaux », puis, en 2009 : « Appréhender une vie : une confrontation avec la reconnaissance » [9].

Quand à la très progressiste école Sciences-Po, elle propose des modules (en anglais) depuis 2009 du nom de « Gender and Queer Law ». Sous l’impulsion de son ancien directeur, Richard Descoings, l’enseignement du genre est devenu obligatoire au sein de l’établissement depuis 2011. Ajoutons que depuis 2010, l’établissement organise annuellement des « Queer Weeks », qui consistent à organiser conférences, ateliers, happening dans le but de dépasser la société « hétérosexiste [10] ».

C’est en octobre 2011, soit un mois après que Luc Chatel a introduit cette théorie au sein de l’Éducation nationale, que Judith Butler a été nommée docteur honoris causa par l’université de Bordeaux [11].

Depuis, la théorie du genre continue son petit chemin, comma a pu l’illustrer, le 7 septembre 2012, la visite officielle de la crèche Bourdarias, à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) par Najat Vallaud-Belkacem, ministre du Droit des femmes, et Dominique Bertinotti, ministre délégué chargé de la Famille. Cet établissement ne fait pas la différence entre filles et garçons, au nom du prétendu combat contre les « clichés [12] ». Notons aussi au passage la disparition depuis peu des termes « père » et « mère » remplacés par celui de parent, ainsi que la récente proposition de renommer « l’école maternelle » par « petite école » ou bien « première école » [13]...

 

JPEG - 20.1 ko
Le Renouveau français réagissant à la venue de Judith Butler à Bordeaux

 

La question israélo-palestinienne

Judith Butler s’intéresse aussi aux problèmes israélo-palestiniens. Elle est notamment membre de l’organisation Jewish Voice for Peace et a d’ailleurs récemment écrit un livre sur le sujet : Parting Ways : Jewishness and the Critique of Zionism. Elle a aussi participé au mouvement Occupy Wall Street et est membre du comité de parrainage du tribunal Russel sur la Palestine. Comme souvent parmi les juifs antisionistes, c’est « en tant que juive » qu’elle aborde ce sujet délicat [14].

Sionisme et judaïsme

Dans son dernier livre, Judith Butler nous explique que le sionisme en général et la violence et le racisme israélien en particulier sont profondément non-juifs, que le sionisme ne serait en fait qu’une dérive du judaïsme. Elle veut faire valoir que ce sont les « valeurs juives de cohabitation avec les non-juifs qui font partie de la substance éthique même du judaïsme diasporique [15] ».

Il est étonnant de constater que bien qu’elle rejoigne un certain nombre d’intellectuels juifs contemporains, qui refusent d’accepter l’idée que leur relation avec Israël puisse déterminer leur judéité et que la critique d’Israël puisse faire d’eux des juifs ayant la haine d’eux même – ou, pire, des antisémites –, elle a pourtant participé, par l’intermédiaire du BDS (Boycott, désinvestissement et sanctions), au désaveu de l’écrivain britannique, anciennement israélien, Gilad Atzmon [16].

Judith Butler et les dessous discutables du BDS

Bien que ne faisant pas officiellement parti du BDS, Judith Butler est proche de l’association, notamment de son leader, Omar Barghouti. Voici d’ailleurs ce qu’elle déclare à propos de son engagement :

« Je soutiens d’une manière très spécifique le mouvement de boycott, de désinvestissement et de sanctions... J’en rejette certaines versions et en accepte d’autres. […] Je m’oppose aux investissements dans des entreprises qui fabriquent des équipements militaires dans le seul but de démolir des maisons. Cela signifie aussi que je ne donne pas de conférences dans des institutions israéliennes à moins qu’elles ne prennent une position ferme contre l’occupation. Je n’accepte aucune des factions ou versions du BDS qui discriminent les individus sur la base de leur citoyenneté nationale, et j’entretiens de solides relations de collaboration avec de nombreux intellectuels Israéliens. L’une des raisons pour laquelle je soutiens le BDS et ne cautionne pas le Hamas et le Hezbollah, est que le BDS est le plus grand mouvement civique politique non-violent, visant à établir l’égalité et les droits à l’autodétermination pour les Palestiniens [17]. »

 

JPEG - 57.1 ko
Judith Butler et Omar Barghouti lors d’une conférence au Brooklyn College sur le BDS

 

Il faut savoir que le BDS est en fait un regroupement de 170 associations palestiniennes et qu’il a récemment changé un point important du statut de l’association, mais seulement dans sa version anglaise, laissant probablement les Palestiniens dans l’ignorance quant aux vraies nouvelles motivations du mouvement. En effet, les anciens statuts demandaient qu’Israël arrête l’occupation et la colonisation de toutes les terres arabes, alors que le nouveau statut demande l’arrêt de l’occupation et de la colonisation de toutes les terres arabes depuis 1967, reconnaissant par la même la légitimité de l’État hébreux dans ses frontières de 1967 [18].Cela va bien plus loin qu’une simple ligne sur un statut car, comme nous l’explique Gilad Atzmon, c’est le droit de retour de tous les expulsés depuis 1948 qui est remis en cause, ce qui revient à capituler devant la suprématie raciale juive [19].

Le BDS est aussi partisan de la censure envers tous les antisionistes dont le discours déborde du cadre imposé par lui. Tout cela est-il dû au fait que ce mouvement est en partie financé par l’Open Society de George Soros [20] ?

Comment explique t-on que le principal mouvement de solidarité regroupant 170 associations palestiniennes soit en partie financé par un juif sioniste libéral, encadré par une juive antisioniste américaine essayant, comme nous le verrons plus loin, d’imposer ses propres symptômes dans ce discours, et dirigé par Omar Bargouthi, qu’on nous présente comme Palestinien mais qui est en réalité né au Qatar, a grandi en Égypte, fait ses études à la Columbia University de New York et prépare aujourd’hui un master en philosophie à l’université de Tel Aviv alors même que, de son propre avis, cette université doit être boycottée [21] ?

La solidarité palestinienne et la théorie queer

Depuis peu, et contre sa propre volonté, Omar Barghouti s’est vu petit à petit imposer au sein du BDS le Palestinian Queer for BDS [22]. Ces mouvements mis en avant par Sarah Schulman – qui se définit comme une homosexuelle cosmopolite et ardente défenseur du BDS [23] – ont pour fonction de promouvoir le droit des homosexuels en Palestine. Selon ses propres mots, ces mouvements sont eux aussi financés par le milliardaire Soros [24] dans le but de promouvoir les droits des homosexuels dans le monde arabe. Tout comme Judith Butler, elle appartient au conseil consultatif de Jewish Voice For Peace [25] Nous comprenons donc ici ce qu’a apporté Judith Butler au BDS, étant donné que Sarah Schulman se réclame de cette dernière, dont elle partage les positions sur la théorie du genre et le mouvement LGBT, notamment dans leur critique de l’homonationalisme. La rencontre s’est faite de la manière suivante :

« En 2009, j’ai publié un livre sur l’homophobie dans la famille, et j’ai reçu une invitation de l’université de Tel Aviv pour donner le discours d’ouverture de la conférence sur les études gays et lesbiennes. Et je voulais vraiment y aller… Et ma collègue de travail, qui est une juive turque, je lui ai dit : “Oh, je vais à l’Université de Tel-Aviv”, et elle m’a répondu : “Oh, non, tu ne peux pas y aller. Il y a un boycott”, et je lui ai dit : “Quel boycott ? Jamais entendu parler de boycott.” Alors elle m’a dit : “Eh bien, tu devrais te renseigner”, j’ai donc envoyé un e-mail à deux personnes : Naomi Klein et Judith Butler. Naomi Klein ne m’a jamais répondu et Judith Butler m’a rappelée quatre heures plus tard, et m’a mise en contact avec tous ces gens formidables en Israël. Des universitaires juifs homosexuels [26]… »

 

JPEG - 15.7 ko
« L’apartheid israélien est
un problème queer
 » :
Sarah Schulman et sa vision de la question israélo-palestinienne…

 

Nous pouvons donc remarquer que, non content d’avoir satisfait leurs financiers quant aux statuts du mouvement, les « universitaires homosexuels » vont aussi bien plus loin en essayant d’importer au sein du mouvement des idéologies occidentales telles que le féminisme et le LGBT.

On constate aussi que l’intrusion dans les problématiques sociales, économiques et politiques de faux débats sociétaux, via des associations pilotées et financées par des organisations mondialistes, n’est pas propre aux questions internes à l’Europe. Le phénomène affecte aussi la question brulante et difficile du Proche-Orient. Sans aucun doute, ceci se fait au détriment de l’unité du mouvement pro-palestinien et de certaines inspirations israéliennes authentiquement pacifistes.

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Notes

[1] http://publications.mcgill.ca/reporter/2013/05/judith-butler/

[2] Documentaire de la chaine Arte sur Judith Butler : https://www.youtube.com/watch?v=Q50nQUGiI3s

[3] http://www.psychologies.com/Culture/Philosophie-et-spiritualite/Savoirs/Articles-et-Dossiers/Les-idees-de-Judith-Butler-ou-la-profusion-des-genres

[4] http://idiocratie2012.blogspot.co.uk/2012/07/mauvais-genre-3.html

[5] http://aapf.org/fassin/

Liste des Young Leaders : http://data8.blog.de/media/807/7112807_5fb9842204_d.pdf

[6] https://www.youtube.com/watch?v=72EVy8UBPLE

[7] http://www.theoriedugenre.fr/?Manuels-scolaires-les-inquietants

[8] http://www.frenchamerican.org/sites/default/files/documents/page/faf_final.pdf

http://archive.frontpagemag.com/readArticle.aspx?ARTID=1408

Louis-Georges Tin, intervient en tant qu’expert pour la FAF : http://equality.frenchamerican.org/experts/louis-georges-tin

[9] Conférence 2008 : http://www.sciences-sociales.ens.fr/Judith-Butler.html?lang=fr

Conférence 2009 : http://savoirsenmultimedia.ens.fr/expose.php?id=243

[10] Gender and Queer Law : http://formation.sciences-po.fr/en/enseignement/2012/bdro/1550a

Queer Week : http://queerweek.com/

[11] http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/10/06/01016-20111006ARTFIG00612-la-polemique-sur-la-theorie-du-genre-rebondit.php

[12] http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/09/07/01016-20120907ARTFIG00665-a-saint-ouen-on-lutte-contre-le-sexisme-des-la-creche.php

[13] http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/02/17/01016-20130217ARTFIG00157-sexisme-la-theorie-du-genre-fait-son-nid.php

[14] Discours de Judith Butler à Occupy Wall Street : http://www.youtube.com/watch?v=JVpoOdz1AKQ

« En tant que Juive » : http://www.haaretz.com/news/judith-butler-as-a-jew-i-was-taught-it-was-ethically-imperative-to-speak-up-1.266243

[15] http://www.haaretz.com/culture/books/jewish-anti-zionist-academic-insists-israeli-occupation-is-un-jewish.premium-1.483887

[16] http://electronicintifada.net/blogs/ali-abunimah/palestinian-writers-activists-disavow-racism-anti-semitism-gilad-atzmon

[17] http://www.ujfp.org/spip.php?article2362&lang=fr

[18] http://www.deliberation.info/regarding-the-proposed-al-awda-withdrawal-of-endorsement-from-bds/

[19] http://www.gilad.co.uk/writings/bds-at-brooklyn-college-the-benefits-of-pro-israel-overkill.html

[20] http://www.ngo-monitor.org/article/ngo_leadership_in_boycott_and_divestment_campaigns

[21] http://en.wikipedia.org/wiki/Omar_Barghouti

http://frontpagemag.com/2012/dgreenfield/the-chutzpah-of-omar-barghouti/

[22] http://crockford.tumblr.com/post/4606792403/when-the-formula-works-omar-barghouti-and-queer

[23] http://www.gilad.co.uk/writings/israelpalestine-and-the-queer-international-a-book-review-by.html#_edn1

[24] “A former ACT UP staffer who worked for the Open Society Institute, George Soros’ foundation, suggested that I file an application there for funding for the tour. When I did so it turned out that the person on the other end had known me from when we both attended Hunter [College] High School in New York in the 1970s. He forwarded the application to the institutes’s office in Amman, Jordan, and I had an amazing one-hour conversation with Hanan Rabani, its director of the Women’s and Gender program for the Middle East region. Hanan told me that this tour would give great visibility to autonomous queer organizations in the region. That it would inspire queer Arabs—especially in Egypt and Iran…for that reason, she said, funding for the tour should come from the Amman office” (Israel/Palestine and the Queer International, p. 108).

[25] http://jewishvoiceforpeace.org/content/advisory-board

[26] http://www.inthefleshmag.com/enough-questions-i-want-answers/541/

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

67 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #544555

    Cet été j’avais essayé de lire Trouble dans le genre, histoire d’aller à la source. Je n’ai pas pu dépasser 10 pages, tellement les phrases sont emberlificotées. Je déteste cette sensation d’avoir un livre dans les mains et de ne pas parvenir à accéder à son sens.

     

    • Double langage ? Double discours ? double position ? Tout et son contraire dans une même page ? T’avais bien un livre féministe dans les mains, c’est le principe même du féminisme, être inattaquable peu importe la position que tu prends et raconter tout et n’importe quoi...pourvu que tu trouves une échappatoire c’est tout bon.

      Et alors quand ça parle de "millier d’études et d’enquêtes" ou de % tout azimut sans jamais citer de source ou donner de nom...là t’es pas dans la merde.


    • - C’est le grand reproche que tout le monde lui fait, être illisible. J’ai l’impression que dans les faits les adeptes du "genre" se basent plus sur le concept simple d’égalité qui peut s’étendre à tout et à tous, que sur ce charabia.


  • De simples dégénérés qui essayent d’étendre leurs névroses au reste de l’humanité. Il n’y a qu’à voir le physique mi-homme mi-femme de cette Judith Butler pour s’en convaincre...

     

  • Comme le disait déjà LF Céline en 1937 : quand se montera une ligue antisémite, le secrétaire et le trésorier seront juifs !

     

  • au département de rhétorique, c’est assez, le niveau supérieur, c’est le soleil du pilpoul.


  • Il y a encore quelques années, les homos avaient du mal à trouver des partenaires ; c’est pour élargir leur choix, multiplier la proportion de partenaires " possibles " que les faux intellos pédés et gouines cherchent à théoriser l’indifférenciation sexuelle : quand tous les jeunes auront l’obligation scolaire d’admettre que les hommes et les femmes c’est pareil, les homosexuels auront réalisé le paradis sur terre . La Terre sera devenue le Jardin d’Eden des enculés, gousses, trans etc ... Quant aux hétéros, ils auront intéret à "planquer leurs miches" !... Et tout ça parce qu’ Adolf avait envoyé quelques tantouses dans des camps !

     

    • En somme, ils cherchent à élargir le cercle de leurs amis


    • je félicite celui qui a posté ce message ; c’est trè bien dit ; et je rejoins cet avis ;

      maryam


    • Par contre camarade si tu pouvais éviter de souiller le jardin d’Eden avec ce qui ressemble plutôt à la Géhenne, car ces gens là sont les candidats de l’Enfer et non du Paradis


    • Ne comparez pas cette débauche narcissique et tapageuse au jardin d’Eden où régnait encore l’innocence avant la Chute.
      Mais lisez LA COMÉDIE DIVINE de Dante, notamment la 1ère partie, L’ENFER, et vous verrez ce qui attend tous ceux qui osent transgresser les lois divines. Le tourment à subir est le miroir du délit commis. Ces intellectos dégénérés du genre peuvent croire triompher avec leurs abjections qu’ils déversent sur nous et nos enfants avec une arrogance sans limites, parce que soutenus par des élites décadentes ; mais ils devront ramasser leur "merde" à la petite cuillère et l’avaler quand ils seront de l’autre côté. Alors armons nous de patience et ne baissons pas les bras....


  • Avec un C.V. aussi gratiné que celui de l’ami Lamy, on n’en attendait pas moins.
    Je crois que je vais demander un financement pour conceptualiser la théorie des parasites. En suivant scrupuleusement la méthodologie scientifique, après des observations attentives et une reproduction du phénomène dans les mêmes conditions, j’arriverai sans trop de peine à prouver que toutes ces théories, plus la mienne, renforcent la véracité des théories du complot.
    D’ailleurs, toutes les personnes qui dénoncent les théoriciens du complot font partie des théoriciens pro-mondialisme et pro-idéologie progressiste. la boucle est bouclée.

     

    • #545079

      Il est tard ici M. Seber et c’est par cette réponse à votre contribution que je mets fin à mon bref passage sur ce site, passage au combien instructif pour moi.
      Mais je demeurerai une lectrice attentive des articles ainsi que de la rubrique "commentaires".
      Toujours très cordialement.


  • C’est la théorie d’une femme qui dit en interview "Je n’ai jamais réellement trouvé ma place" ( citation véridique ! ) que les élites veulent nous imposer et imposer dans l’éducation de nos enfants. Comme si ce n’était pas déjà suffisamment le bordel dans l’esprit des gamins d’aujourd’hui...


  • Judith Butler oû les limites de la liberté d’expression et la plaidoirie pour la peine de mort35


  • Mon petit doigt me dit que c’est ça le "sayanisme", si bien expliqué par le juif antisioniste Albert Cohen !
    Je crois que je vais me refaire la série complète des "Envahisseurs" en m’identifiant à David 20 100...


  • judith butler dans google image c’est presque comme l’autre nana hystérique de "cacaroline F."
    c’est triste l’humanité d’aujourd’hui...


  • Dépravation, corruption, déviation,...je ne trouve pas les mots.

    Comment peut-on encore gober de telles idées sataniques, informes, dépravées...merde !
    Ça donne envie de gerber, ça me donne mal à la tête.

    Je jure par celui qui détient mon âme entre Ses Mains :

    Le monde est en pleine dégénérescence, mais le monde, inconscient, s’en fou.


  • La dégénération se lit sur leur visage, le mal ne peut même plus être caché...


  • Je sais qu’il le faut mais je n’en peux plus d’avoir à passer des heures de ma vie à lire la vie et les méfaits de ces gens-là. Ils ne s’arrêtent jamais. Ils en veulent toujours plus. Quelle engeance !
    .
    Etre maître des diverses factions en luttes dans un champ donné. Voilà, cette cinglée est un pion de plus pour troubler les gens. Au final, une sayan de plus. Comme d’hab’.


  • Excellent article ! bravo !

     

    • Tout à fait , un article détaillée avec toutes les sources qui démontre l’infiltration et la ruse des humains servant Satan .
      Tout comme le CCIF (Collectif contre l’Islamophobie en France) de Marwan Muhammad, quand on sait qu’une part de son financement provient de l’ argent sale de georges soros on sait très bien qu’il y a anguille sous roche.

      Paix et Salutations aux hommes de bonne volonté.


  • Infiltrer la contestation
    En prendre le controle
    En dévoyer le message
    Le BDS antisionniste défend désormais le territoire israélien(frontiere 1967)comme sos racisme défend le communautarisme,comme la "gauche" défend le capital !
    Toujours la meme vielle combine hélas redoutablement efficace.


  • Impossible qu’il s’agisse là d’une vraie femme hétérosexuelle : vu son look, il s’agit soit d’un trans, soit d’une lezz carabinée.


  • C’est incroyable, j’aurais jurer que c’était un homme qui joue le rôle du chef dans NCIS !!!
    Ben non, c’est Judith.
    Ou si...
    Et merde (quand même),je sais plus...

    "Monde de merde" (George Abitbol)

     

  • La légende de la photo du gras Tintin se révèle assez corrosive par son exactitude.

    L’adipeux travailleur de la pensée et du chapeau était bien entendu invité par Rance-Cul et sa Fabrique de l’Histoire, lundi, pour venir dégoiser à propos de mémoire et faire des distinguos byzantins entre repentance et réparations.

    Si j’ai bien compris, ce personnage de La Fontaine établi dans un fromage — « maître de conférences à l’École supérieure du professorat et de l’éducation d’Orléans », évidemment militant et en lutte contre l’homophobie et le racisme (Ouh ! Bouh ! le monde regorge de vilains, et de super-méchants) — préférerait les espèces sonnantes et trébuchantes.

    À toiser la bouffissure gloutonne du chantre des sans-grades en couleurs ou enculés, je doute qu’il ait beaucoup trimé dans la vie. Que ce soit en coupant la canne ou en courbant l’échine dans les mines, les filatures ou sur les chantiers.

    Ce rondouillard pansu penseur serait donc mieux avisé de se taire. S’il tient tant à verser des réparations, il n’a qu’à y aller de son portefeuille, sans doute mieux garni que celui d’un smicard et pour moins de peine.


  • Je me demandais à qui "elle" me faisait penser...j’ai trouvé : Michael Douglas ! Si, si...regardez des photos récentes de lui, et vous verrez ! :-)


  • Mme Judith Butler (sur photo) ressemble à la fois à un homme et à une femme.
    Si on ne prend garde, à la longue ceux qui sont contre cette théorie du genre (une perversion de l’humanité) risquent d’être considérés comme anormaux dans notre pitoyable société moderne.


  • « La critique marxiste visait à dénaturaliser le capitalisme, dont l’idéologie fait apparaître l’ordre économique comme naturel. On prend aujourd’hui conscience que même l’ordre des corps, des sexes et des sexualités n’est pas fondé en nature : c’est l’extension du domaine démocratique aux questions sexuelles [7]. »

    On constate surtout à quel point la théorie queer vise à nier toute influence de la biologie, exactement comme la science officielle soviétique.

     

  • rethorique talmudique,ou par un exercice de dialectique,il convient d’offrir toutes possibilités de garder des options non avoués.


  • Parfois je trouve que la réalité est transpercée par un certain humour ! Cette femme ressemble en tous points à ses idées, ni homme, ni femme. Une espèce d’androgyne vieillissant au look coincé et aux idées se voulant décoincées, un pur produit de ce que le monde d’aujourd’hui a à donner aux admirateurs (trices) sans grande conscience.
    Je crois que cette femme est victime de son succès auprès des hyper-décadents : à force de recevoir des bourses elle a fini par se prendre pour un homme...

     

  • c’est la mere a lautre folle de caroline on dirait (physiquement)^^


  • est ce que Omar Barghouti à un lien de parenté avec le Resistant Palestinien Marwan Barghouti detenu dans les prisons sioniste de l’occupant de la Palestine ?


  • Nan mais c’est quoi cet espèce de truc bizarroïde, on ne sait même pas s’il s’agit d’un homme ou d’une femme ?! Et c’est "ça" qui doit nous donner des leçons sur comment élever nos enfants ? Mais oui biensûr...

     

  • j’aimerais que des spécialistes en génétique nous explique ce qu’ils en pensent eux de tout ça ?


  • Comment peut-on avoir la simple idée de résumer une entreprise eschatologique de destruction et de domination , en un combat "gay" !? Sérieusement ? Tout tourne vraiment qu’autour de la rondelle avec ces sous-merdes...
    En plus , je vois pas comment elle pourrait être philosophe la juju , puisque la plus élémentaire des vérités , à savoir qu’elle est une femme , elle ne la reconnaît pas ^^. Le projet de recherche de la vérité a du plomb dans l’aile...


  • Ce George Soros il est partout, il finance toutes ces cochonneries gay et féministe, un milliardaire ayant encore des valeurs morales ne pourrait pas faire une attaque spéculative contre ses hedge fund et le faire crouler ses actions une bonne fois pour toute ?


  • Quelle gueule.


  • Quand on voit la gueule de la nana, on est pas étonné qu’elle soit adepte de la théorie du genre. Dans le genre androgyne, il est difficile de faire mieux !


  • J’me demandais... si je préfère les blondes aux beurettes ou au latinas ou... aux personnes du même sexe, n’est ce pas une certaine forme de racisme / homophobie ?

    ...

    Il me semble que je pourrais difficilement prétendre le contraire.

    Mais alors... et si on a tous des goûts et des préférences innés ou culturels, sont ils influencés par nos gènes (ou gênes ? j’sais plus mais les deux font l’affaire) ou par l’environnement qui nous a constitué ?

    Est ce qu’en parlant de racisme on ne parlerait pas plutôt d’un trait d’avantage intellectuel que "réptilien" (aucun lien avec les réptiliens) ? ... A moins qu’on en fasse l’amalgame ?

    Ce serait donc le déni schisophrène de nos instincts qui est un des vecteurs de notre société névrosée ?

    Je sais pas. Je sais plus.

    Attention ça commence vraiment à sentir qu’on se fout d’nos gueules.


  • Théorie du genre :

    Nous naissons humain et on nous impose de choisir par l’intermédiaire de notre entourage, notre environnement, nos jeux, nos interactions contraintes un des genres existant : homme ou femme...

    Pour débusquer la supercherie, il faut pousser l’aberration et systématiquement proposer la =>

    Théorie du chat :

    Nous naissons êtres vivant et nous sommes directement catégoriser humain, qui a dit que j’étais humain ? je me sens chat. On m’impose d’être un humain par mon entourage, mon environnement, mes jeux, mes interactions contraintes et on m’impose de choisir un genre que je n’ai pas choisit.

    Je veux miauler, je veux sniffer le cul d’une femme, je veux avoir des relations avec une chatte, je veux pouvoir me marier avec une chatte, je veux pouvoir marcher a quatre pattes dans la rue, je veux qu’on me laisse me nourrir en fouillant les poubelles, je veux que soit indiqué mon "genre" chat sur mon passeport etc ; Bref, je suis un chat et je veux que ce soit reconnu par tout le monde. (état inclus)

    C’est pas un hasard si ces théories puent la merde, pour l’homosexualité il y a un problème similaire qu’on retrouve dans la théorie du genre qui est que dès lors que tu passes le palier "naturelle" tu ne peux pas dire stop au reste, en l’occurrence pour l’homosexualité, si l’argument premier est que l’amour n’est pas restreint aux hétéros, il ne l’est certainement pas pour les homos et donc on peut légaliser la pédophilie, la zoophilie, la polygamie, inceste ETC.

    Ici pareil, le moment ou on introduit cette aberration, on peut dire qu’on ne souhaite pas être humain parce qu’on nous a imposé d’en être et à la place, dire qu’on est une vache et revendiquer le droit de la sodomiser et de l’épouser (on revient à la zoophilie d’ailleurs...) ou pourquoi pas pousser plus loin : être un homme, prétendre être une femme et demander réparation pour une remarque sexiste (contre les femmes) juste en jouant la comédie/ou pas...On peux être une femme, prétendre être un homme, réclamer un droit de travailler dans un endroit dangereux faire semblant/ou pas de se blesser et demander réparation...Niveau confusion sociale, on saura plus comment se comporter avec il..elle ?...il ?pfff...

    En tout cas, je ne perds pas espoirs car la Norvège était "en avance" sur nous et a viré la théorie du genre après 20 ans d’essais faute de preuve scientifique et parce qu’économiquement c’était un désastre vu que ça n’apporte rien.

     

    • N’importe quoi, il s’agit là de genre et non d’espèce.


    • Je parle du principe même de la théorie qui prétend que nous serions formatés très jeune, par la société, a avoir des comportements stéréotypés liés à un genre imposé. Si tu es capable de dire que c’est vrai alors tu es capable de dire que les individus qui régissent ce monde t’imposent leur vision concernant ton appartenance a une espèce (ici humaine) en t’imposant des pratiquent qui s’éloignent de ce qu’on retrouve dans la nature. Je vais loin avec le chat mais je peux très bien prendre comme exemple le singe qui est proche de nous.

      Qui a décidait que j’étais un humain ? Je me sent singe.
      Qui a décidait que j’étais fait pour dormir dans une maison sur un lit ? Je veux dormir sur la route ou dans un arbre et que personne m’emmerde j’étais là le premier. (y a ptet un droit aux arbres a gratter...)
      Qui a décidait que je ne pouvais pas coucher avec des animaux ? Je veux être zoophile !
      Pourquoi les gens me regardent (pourquoi je n’ai pas eu le job )alors que je marche a quatre patte ? Acceptez moi tel que je pense être.

      Y avait une phrase a ne pas manquer : "pour débusquer la supercherie il faut pousser l’aberration".

      N’attends pas de voir cet exemple voir le jour pour te demander jusqu’où ça peux aller, une fois que les délires lgbt passent, y a plus de limite jusqu’à l’auto destruction.

      ps : au fait, j’ai changé d’avis, j’ai vu beaucoup de documentaire de tigre, j’veux devenir un tigre même si ça n’a rien a voir avec moi !!


  • " BONJOUR MADAME "

    C’est plus fort que moi, elle peut débiter, théoriser, conceptualiser et intellectualiser toutes les sornettes du monde, n’empêche que je lui dirait toujours "Bonjour madame". Rien que pour la faire chier.

    Je sais, c’est pas un argument, mais mon but n’est pas de rentrer dans sa toile dialectique insensée car cela lui donnerait une importance qu’elle ne mérite absolument pas et de toute façon il est hors de question que je dépense la moindre calorie neuronale sue ce genre de connerie abyssale.

    Mais si je peux lui "glisser" une toute petite "quenelle", pourquoi me gêner.

    Peut-être qu’un jour, elle finira par aimer ça.


  • Elle est bonne...


  • Madame Butler a toujours camper sur cette affirmation "qu’il fallait sortir de la dictature de la nature.." Pourquoi madame Butler se sent elle si persécutée par la nature ? ne dévoile t elle pas par cette affirmation son caractère paranoïaque. Quant a vouloir "aller faire mumuse " avec des enfants en bas âge en semant la confusion dans leur esprit avec cette théorie, j’assimile cette démarche à une intention "pédophile"...
    Quant à énumérer toute une liste de distinctions et de diplômes pour se couvrir d’un manteau d’honorabilité, cela me semble illusoire pour cacher sa véritable personnalité. cela n’a pas empêché une pointure intellectuelle de finir lamentablement au Sofité de New York...

     

  • « Le pinkwashing ou le sionisme rose »
    http://www.egaliteetreconciliation....
    « Combattre le pinkwashing. Au coeur du mouvement queer arabe »
    http://revolutionarabe.over-blog.co...
    « Pinkwashing and Israel ’s use of gays », Sarah Schulman, New York Times, 23/11/2011 :
    http://www.nytimes.com/2011/11/23/o...
    « Biden : jewish leaders drove gay marriage changes »
    http://www.ynetnews.com/articles/0,...
    « Dénaturation du mariage : Joe Biden remercie Hollywood, les réseaux sociaux et leurs ‘dirigeants juifs’ ! »
    http://www.ndf.fr/nos-breves/27-05-...
    « Joe Biden : Ce sont les dirigeants juifs qui sont derrière les changements relatifs au mariage homosexuel »
    http://www.polemia.com/joe-biden-ce...


  • Euh si je refuse qu’une femme m’encule, (autant qu’un homme d’ailleurs) est-ce que je serai taxée d’homophobie ? Pardon pour la grossièreté mais comme ça dépasse tout et qu’on "s’amuse" à vouloir nous rendre fous, nous obligeant à entrer dans des débats d’une immonde absurdité, je le clame haut et fort, c’est non quand même. Je croyais qu’on atteignait le fond, mais non, on est au bord d’un précipite, faut un sursaut de dignité et vite, avant que la police des mœurs ne nous enferme pour hétérosexualité et ne nous enlève nos enfants pour la même "raison". Merci pour cet article qui met en lumière le réel avec références fouillées si j’ose dire. Incroyable, on devrait interdire les gens d’universités étrangères de travailler "pour" la France puisqu’ils aiment tant les Etats Unis mais qu’ils y restent, qu’on érige un mur, surtout stopper ce traité transatlantique qu’on va nous fourrer pendant ce temps là ! Ah ! ce Sorros, ce dégénéré parmi les maîtres de leur monde, ces Berger et consors. Pour rappel, Hollande, entre autre, (mais c’est le président, quand même !) : Young leader. Comme disait Coluche j’ai comme l’impression qu’on est cernés.
    Afin de prendre une bouffée d’air voici Jean Yanne
    http://www.youtube.com/watch?v=0Maf... dans "Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil". Parce qu’il faut rigoler pour garder la raison. exutoire fantastique qui malheureusement devient dépassé par la réalité, Jean Yanne, frappait juste, lui aussi et en plus de rire ça me fait pleurer, l’heure est très grave. Merci à l’auteur, merci Alain, merci Dieudo, faîte attention à vous. Et nous tous ici, aussi. Respirez entre deux lectures parce que c’est trop glauque, il veulent nous rendre fous mais on n’a pas le droit de se soustraire à la lutte car eux ils avancent et même plus masqués à vitesse grand V. De temps en temps faut s’aérer pour pas trop vomir et pour garder la santé mentale. C’est une arme de destruction massive à fragmentation leur truc, la réponse devrait être TPI pour tous les traitres à l’humanité et Tabula rasa de nos maîtres autoproclamés. On a le droit d’être homosexuel mais pas de vouloir effacer les hétéros de la terre. Merci encore Dieudo et Cie quel courage de faire rire avec cette matière nauséabonde en gros cette merde ou on patauge.
    Merci Alain pour votre courage alors que vous pourriez garder des chèvres à l’alpage loin de tout ça, vous êtes debout et résistants 1er. Longue vie aux Commandants et aux résistants. A la victoire !

     

    • Concernant cette absurdité de la "théorie du genre", on peut pondre des textes et obliger à coups de lois pour assimiler l’homosexualité à une normalité et l’hétérosexualité à une anormalité, il n’en demeure pas moins que la nature est là pour remettre les choses dans l’ordre. Où a t-on vu, dans le monde animal, qu’il y avait indifférenciation des sexes ? Nulle part ! Ca n’existe pas. L’espèce humaine se distingue du monde animal par ses particularités psychologiques et spirituelles, certainement pas par une différence biologique. Sur ce plan elle ne serait qu’une espèce parmi d’autres, donc soumise aux mêmes processus naturels.

      L’homosexualité a toujours représenté une sorte d’anomalie au sein de l’espèce, en aucun cas une règle ou une normalité.

      A propos d’israël et des juifs, est-il encore besoin de rappeler que les juifs ne constituent en aucun cas "une race". Et que la majorité d’entre eux, est issue des descendants des peuples khazars dont l’empire s’étendait en Europe de l’est il y a quelques siècles et qui s’était converti au Judaïsme pour des questions d’opportunisme politique. (Cf : Comment le peuple juif a été inventé, par Shlomo Sand, historien juif) Précisons que ces peuples sont d’origine turco slave et ne sont en aucune façon des sémites. De plus quel lien "ethnique" y a t-il entre des juifs européens, d’Afrique du nord, persans, (iraniens), arabes et africains (Sénègal et Ethiopie) ? Aucun. Le seul lien est la religion. Donc toutes les prétentions des sionistes tombent à l’eau. Ils ne sont pas des sémites ! Ils ne sont que des descendants de convertis il y a seulement quelques siècles.

      Les vrais sémites sont...les arabes ! Les juifs actuels ne sont en aucune façon et à aucun degré les continuateurs ou les descendants des peuples de l’époque de Moïse. Ces derniers seraient plutôt les palestiniens.


  • - Les juifs ne sont en réalité ni plus ni moins "tribaliste" que les autres. Le "tribalisme communautaire" concerne tout le monde. Ça commence par le cercle familial puis ça va en s’agrandissant pour tout un tas de raisons.

    - Même le nationalisme peut-être considéré comme une forme de tribalisme étendu. Aussi un adepte de l’union européen et d’un peuple européen pourrait rétorquer à un nationaliste français qui réduit son attachement au monde au seul peuple français, qu’il est un tribaliste.


  • « Une théorie peut être approuvée ou bien l’on peut prouver qu’elle est fausse, alors que si c’est un concept, on va montrer que cela sert à comprendre des choses [6]. »

    - J’avoue que c’est très subtil...effectivement on pourrait même dire "ça n’est qu’une théorie". Néanmoins je crois que tout ça n’est qu’une mode qui finira par passer. Même un concept peut tomber en désuétude.

    - On ne peut pas tordre la nature à ce point et d’ailleurs certaines femmes commencent déjà à s’en apercevoir lorsque ce "concept" est mis en pratique à plus grande échelle comme dans les pays nordiques : on change les garçons mais pas les filles !


  • bonjour,
    tout ça me fais penser à "touche pas à mon pote" infiltré et retourné et plus recemment le mariage pour tous dirigé par frigid ,ou encore nos syndicats...etc !! Des mouvements de contestations légitime verolé et noyauté par des traitres payés par l’ennemis pour les canalisés et les rendre impuissant !! c’est déprimant de voir la puissance de l’argent et de la com à l’oeuvre !
    Vivement le grand ménage !
    respectueusement


  • Et pendant ce temps là... la Palestine... pffft... biaisé le mouvement... infiltration, destruction de l’intérieur, mais que dire...si ma tante en avait on l’appellerait mon oncle.. euh ah non ! ça on dit plus, ça pourrait blesser psychologiquement un gamin s’il entendait par hasard, et pis vas lui expliquer... on disait ça à l’age de pierre chez les barbares tu vois, quand tu pouvais m’appeler maman, l’année dernière, là faut pas dire, maintenant par contre L’éducation sexuelle en maternelle ça va, oui ça c’est bien et les papas et les mamans ont qu’à la fermer puisqu’on vous dis que vous êtes des parents 1 et 2 (d’ailleurs c’est qui le parent 1, la maman ou le papa, on peut polémiquer là dessus, c’est discriminatoire, faut tirer à pile ou face) et que vos enfants appartiennent à l’état laïc et démocratique, merde, il faut d’ailleurs aller en chercher ailleurs parce que vous en faite pas assez, on est trop sur cette planète mais pas assez dans nos pays pour que "ça" produise, ben oui comment on va faire pour la dette immonde un enfant vous le faite pour ça, on est du bétail pour nos bergers, merde quand même ! Et quand on tue des enfants, des hommes et des femmes par milliers, ben c’est pour apporter la démocratie puisqu’on vous le dis et en notre nom en plus. Faut en sortir là, jusqu’où on va aller avant de les démettre de leurs "fonctions" ces criminels, ces psychopathes pervers narcissiques. J’veux descendre de là, j’vais m’réveiller, hein dîtes. C’est pas vrai tout ça, c’est un cauchemar.


  • Mme Butler est un beau mec !


  • Oui Francky, c’est exactement ça, appliqué à tous les mouvements dangereux pour l’oligarchie dégénérée, plus les mouvements créés de toute pièce comme là, ou racomodés ou infiltrés faut dire c’est bien tordu et c’est pour ça que les gens sains d’esprit on a tant de mal à y croire. Et plus c’est gros plus ça passe, regarde le cas de cet article, c’est un cas d’école : des Juifs créent ce mouvement, alors là t’a le premier bouclier on peut pas critiquer sinon paf antisémite, j’ai bien écrit DES Juifs mais non les cerveaux endormis s’éteignent là, ça crée un bug direct. Et même un juif ne peut pas ce serait "la haine de soi" (sic). Bon depuis quand Juif est il une insulte antisémite.
    Preuve par l’image. "Droit de réponse"
    http://www.youtube.com/watch?v=nNd6...
    Une synthèse là, j’ai eu vraiment du mal. Ardisson dans toute sa splendeur, non seulement "c’est un journaliste qui travaille" mais il est dans les meilleurs. Coluche disait quand on pense qui suffirait qu’on en achète plus pour que ça se vende pas, on peut dire quand on pense qu’il suffirait qu’on regarde plus pour qu’il la ferme, éteignez les télés qu’on s’en débarrasse.
    Et ce Monsieur que je ne connaissais pas Jean Montaldo, regardez ce qu’il a écrit, son dernier livre en 2009,
    http://livre.fnac.com/a2246105/Jean...
    Là je sais pas pourquoi mais tout de suite je me dis faut creuser. Je dois être un cerveau malade.
    2èmement il y a le bouclier gay, donc si tu en parles là faut t’accrocher, d’ailleurs merci Romain on voit que ça a demandé un gros effort de recherche, de compréhension et d’explication. Oui parce que quand tu vois, qu’ils boycottent l’envahisseur tu te dis c’est forcément une lutte juste en plus venant d’une personne de la communauté, c’est même de la bravoure ou de l’inconscience. Mais n’oublions pas les forces primordiales qui poussent cette femme, la reconnaissance de son être et au final l’oligarchie puisque la destruction par le gender est voulue. Pis en plus c’est très difficile à démontrer. Tout benef si j’ose dire. Alors voilà on sera traité d’homophobe. Paf ! CQFD, donc antisémite+homophobe donc par extension sale fasciste je veux plus te parler.
    Ici nous avons la preuve par... d’où vient l’argent. Francky tu as entièrement raison quand tu dis la puissance de l’argent mais ne pas oublier que l’argent ne se déplace pas tout seul, ce sont des "humains" qui utilisent la com et l’argent et là ces gens sont nommés, démasqués. Bravo.

     

  • Ah et Pseudo tes liens, excellents... quand à d’autres commentaires, la théorie du parasite et la théorie du chat, ça calme. Pour le parasite on pourrait même imaginer des croisements sympas genre même plante/animal cafarmanitephalloïde c’est voyant par contre. Et pour la théorie du chat moi je choisis d’être pégase, androgyne tant qu’à faire, ou mieux hermaphrodite , je m’amuserai dans la vie à galoper et voler, plus de problème de transport ni de sexe, je sais c’est dommage mais ça devient trop compliqué là, et puis j’irai jusqu’au dessus des drones et on me verra plus, bon au sol faut ranger les ailes pour galoper, ça je travaille dessus, je couds un harnais en cuir de seiche en ce moment, pas simple, pis d’accord on disait que mon/ma meilleurs amiE ce sera une huitre bernard-l’hermite, si,si. On aurait des grandes conversations sur la plage pétrolière et je l’emmènerais faire des promenades, batifoler dans les airs au dessus des centrales nucléaires, cheveux au vent.
    Bon voilà, ça, ça calme un tout petit peu, je sais pas vous ? Pardon les modérateurs mais j’espère que je vous fais un peu rigoler au moins. Un peu de délire dans ce monde brûtal. Et si je fais des fautes orthographes, c’est indépendant de ma volonté je vous jure. bonsoir à tous.


  • Beau boulot ! Toujours Excellents les articles de Romain.


Afficher les commentaires suivants