Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La fasciste atlanto-sioniste Madeleine Albright nous met en garde contre le "fascisme" qui vient

« Et il faut avoir vécu l’histoire personnelle et familiale de Madeleine Albright pour savoir qu’on n’utilise pas le mot "fascisme" à la légère. D’ailleurs, le New York Times, qui a publié récemment une tribune de l’ancienne Secrétaire d’État, a titré différemment entre son édition américaine et internationale, le mot "fascisme" n’apparaissant que dans la seconde. »

Il faut être un gauchiste illusionné comme Pierre Haski pour s’ébaubir devant le CV oligarchique propret et s’émouvoir devant l’inversion accusatoire de cette criminelle contre l’humanité qu’est Madeleine Albright.

Histoire de cacher ses propres crimes, elle revient sur ceux des dictateurs passés et insiste sur ceux des dictateurs présents. Des dictateurs selon sa définition personnelle, évidemment. Le fascisme atlanto-sioniste lui, est l’objet de tous les égards, de la droite comme de la gauche.

Enfin, pas de toute la gauche : en France, celle qui a encore un peu d’honnêteté et d’honneur – mais l’honneur n’est-il pas la forme la plus haute de l’honnêteté ? – reste non pas anti-américaine mais se refuse à disjoindre le camp du Bien des dictatures militaires sanglantes.

Car l’Amérique est une dictature militaire sanglante : c’est le pays qui a le plus provoqué de guerres, et pas des guerres de défense, ce qui serait pardonnable, mais des guerres d’agression. Exactement comme Israël, ces deux larrons en foire qui pourrissent les organisations internationales en violant en permanence les lois de la paix.

Pauvre Amérique, condamnée à détruire pour exister, et pauvre gauche française, condamnée à proférer des salades à un public de pigeons !

 

Petit rappel toujours salutaire :

 

- La Rédaction d’E&R -

 


 

À l’âge de 11 ans, Madeleine Albright avait déjà été deux fois réfugiée dans sa courte vie : la première en fuyant le nazisme, et la seconde en fuyant le communisme dans sa Tchécoslovaquie natale. Sa famille parvint à s’installer aux États-Unis, où elle devint ambassadeur aux Nations Unies, Secrétaire d’État de Bill Clinton, et ensuite professeur à l’université de Georgetown, dans la capitale fédérale américaine.
Un parcours personnel et politique qui explique qu’à 80 ans elle se décide à publier un livre dont le titre tient en un mot choc en lettres rouges sur fond noir : Fascisme. Et en sous-titre la mention inquiétante : « Une mise en garde. »

 

Madeleine Albright est tout sauf une tête brûlée ; elle appartient plutôt à cet establishment de la côte Est des États-Unis qui manie moins l’invective que l’analyse. C’est donc avec une certaine surprise que l’on suit sa « mise en garde » passer dans ce livre de Mussolini et Hitler dans la première moitié du XXe siècle, à… Donald Trump aujourd’hui.

Car c’est Trump le véritable objet de ce livre, d’abord destiné aux lecteurs américains, qui revisite l’ensemble des dirigeants autoritaires, illibéraux ou ouvertement fascistes du monde, du XXe au XXIe siècle, puisant à la fois dans ses souvenirs d’enfance, son expérience de négociatrice de haut vol (avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-il sur le nucléaire ou avec le nationaliste serbe Slobodan Milosevic), et dans l’approche académique du professeur de relations internationales qu’elle est devenue.

 

PNG - 736.3 ko
Coucou, c’est l’Amérique de Madeleine Albright !

 

L’importance du mot « fascisme »

Donald Trump intervient loin dans le livre, une fois que l’auteur a décomposé les codes, les méthodes, les ressorts de dirigeants aussi divers que Viktor Orban en Hongrie ; Hugo Chavez au Venezuela ; Vladimir Poutine en Russie ; Rodrigo Duterte aux Philippines ; Xi Jinping en Chine, ou Recep Tayyip Erdogan en Turquie.

Le 45e président des États-Unis est-il donc à placer dans la même catégorie que les noms d’apprentis-autocrates ou de vrais dictateurs ci-dessus ? Ce n’est pas exactement ce que dit Madeleine Albright, mais elle replace assurément la victoire de Donald Trump, et son comportement instinctif, son entourage et ses déclarations, dans le contexte d’une montée des nationalismes et des pouvoirs autoritaires dans le monde qui l’inquiète :

« Je redoute un retour au climat international qui a prévalu dans les années 1920 et 1930, lorsque les États-Unis se sont retirés de la scène internationale et que des pays ailleurs dans le monde n’écoutaient que ce qu’ils percevaient comme leur intérêt, sans se soucier d’enjeux plus vastes ou plus stables.

En estimant que chaque époque a son propre fascisme, l’écrivain italien Primo Levi, lui-même un survivant de l’Holocauste, ajoutait que le moment critique peut être atteint “pas seulement par la terreur de l’intimidation policière, mais en déformant l’information, en minant le fonctionnement de la justice, en paralysant le système éducatif, en répandant de manière subtile un parfum de nostalgie d’un temps où l’ordre régnait”.

S’il a raison (et je pense qu’il a raison), nous avons quelques raisons d’être inquiets par le faisceau de courants politiques et sociaux qui s’assemblent aujourd’hui – des courants aidés par les aspects les plus sombres de la révolution technologique, les effets corrosifs du pouvoir, le manque de respect du président des États-Unis pour la vérité, et l’acceptation générale croissante dans le champ normal et acceptable du débat public des insultes de déshumanisation, l’islamophobie et l’antisémitisme.

Nous n’y sommes pas encore, mais tout ceci ressemble aux panneaux de signalisation sur la route du retour vers une époque où le fascisme a su prospérer et où les tragédies individuelles se sont multipliées à des millions de fois. »

Lire l’article entier sur nouvelobs.com

L’incroyable impunité des agents de l’Empire, même les plus criminels,
à lire sur Kontre Kulture

 

Albright, Kissinger, Cheney, les criminels de guerre américains, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Y en a qui voient une gauche avec de la dignité et de l’honneur !!!
    Ils boivent ?

     

    • « l’écrivain italien Primo Levi, lui-même un survivant de l’Holocauste, ajoutait que le moment critique peut être atteint “pas seulement par la terreur de l’intimidation policière, mais en déformant l’information, en minant le fonctionnement de la justice, en paralysant le système éducatif... » mais c’est notre PROCHEEEEET ça ! Encore et toujours l’inversion accusatoire et des points de godwin en veux-tu en voilà sur environ 280 pages, chutzpah ! Existe en CD audio également et surtout pour ceux qui ne savent pas lire car ils aimeraient bien penser printemps un peu plus longtemps.


  • Que les affres de la mort et la justice Divine soient.

    Amen

     

    • @mesencephale. Vous avez tout résumé. Quant de tels criminels (au visage proprement satanique) osent la moraline alors qu’ils devraient être pendus haut et cours, il n’est aucune justice à attendre en ce bas monde. En revanche, je pense qu’elle aura du mal à pérorer devant l’Eternel.
      Ton juste châtiment t’attend sous peu, l’immonde vipère parcheminée !


  • C’est vrai qu’avec UN% de députés FN à l’Assemblée "Nationale" le fascisme est littéralement à nos portes ! Maman j’ai peur !


  • Cette femme est maléfique !
    Elle le porte d’ailleurs sur son visage.
    Mais j’ai bien rit sur le dessin de la sorcière Albright ...


  • Quelle vilaine femme, elle ressemble à Soros... Elle a le regard machiavélique, malgré son âge, elle reste dangereuse par la "haine" qu’elle inspire... par ses écrits.


  • Cette dame n’a rien compris ! L’élection de Trump a été avalisée par les élites mondialisées car le retour au protectionnisme est un passage obligé vers une monnaie mondiale...paradoxalement, le libre -échange tel que pratiqué actuellement ( notamment par la Suisse, la Corée du Sud ou le Japon...) est un frein au mondialisme... vu comme cela, on peut interpréter l’élection de Trump comme voulue par les mondialistes...


  • Madame Albright n’est-elle pas celle qui un jour a répondu à un journaliste anglophone qui l’interrogeait sur le blocus de l’Irak ayant entrainé la mort de millier d’enfants ?
    N’est-elle pas cette dame qui a répondu que malgré la découverte en occident du très grand nombre d’enfants Irakiens morts à la suite de ce blocus, elle le proposerait à nouveau, cette fois en connaissance de cause, le résultat obtenu en Irak en valant la peine ?

    Peut-être me trompé-je, aussi je remercie celui qui voudra bien me répondre.

     

    • Question rhétorique j’entends bien. La réponse est oui.
      Il est utile de remarquer la ressemblance avec un certain Rockefeller.

      Cette dame porte sur son visage la laideur de son âme, une place spéciale est prévue en enfer pour ce genre de sinistre personnage.

      Ou pas c’est p’tet pour moi, le vilain fachô, au moins je ne participe pas a la mort d’enfants !


  • je déteste attaquer sur le physique, mais franchement elle a la gueule de l’emploi !

     

  • C’est gentil de nous prévenir de ce qu’ils ont déjà mis en place en France ! Ils ne se cachent même plus. Ils nous pètent au nez. Souriez, dîtes merci.
    A quand un procès pour faire révoquer les élections d’un peuple qui se prétend élu, alors que 99,99% de la planète n’a pas voté ? Mais devant quelle Cour ? Nous devons prendre conscience et user des mêmes armes qu’eux pour les stopper.


  • Pierre "Huski", c’est pas celui qui a les yeux bleus et qui vit au cercle polaire parmi les inuits ?

     

  • Camarades de E&R
    Toujours et systématiquement les mêmes.
    Pas la moindre étincelle de conscience ou de morale humaine chez cette "femme".
    Un monstre.
    Ne varietur
    Lavrov.


  • Madeleine voudrait nous faire pleurer........


  • Madeleine Albright, cette sorcière, leader de l’antifascisme, bah voyons !!! Elle prouve par A + B que leader et laideur peuvent cohabiter sans problème.


  • Elle n’est pas sotte, mais ça aide beaucoup de faire partie de la "communauté" qui pousse à la guerre. Son action a donc été celle, notamment, d’envahir l’Afghanistan où les habitants deviennent fous de cette guerre qui n’en finie pas et qui est devenue la zone de production de l’héroîne qui est envoyée par la CIA au ... Kosovo ! Si c’est "positif" comme elle l’a déclarée, cela dépend de quel point de vue ! Enfin, si Adolf est rentré par effraction en Tchécoslovaquie, elle devrait se demander pourquoi et consulter les archives sur le lobbying de ses coreligionnaires lors du traité de Versailles...

     

  • Tout système, toute organisation conduit à une forme d’autoritarisme. Moi je préfère l’autoritarisme communiste, car il n’envahit personne et vise la majorité !


  • Le fascisme est le spectre que l’on agite pour couvrir des méfaits toujours plus mesquins, toujours plus abjects qui se produisent en ce moment même et perpétré par ? Je vous le donne en mille Émile... !!


  • Les enfants irakiens... "Worth it".

    Nous aussi, on n’oublie pas.


  • Finalement le ’’fascisme’’ pourrait bien être la phase terminale de la volonté des peuples de se libérer/défendre des agressions de ’’l’antifascisme’’ qui est de fait le fascisme d’agresseurs dont les peuples veulent s’exonérer. Action/réaction ; quoi de plus naturel que de vouloir se débarrasser de Dominants tyranniques sans scrupules qui ont pour unique objectif fondamental de monopoliser la Ressource ? A moins d’être masochiste .. ? A fortiori dans une organisation sociale soi-disant fondée sur un système représentatif démocratique.. ? Le fait d’être mis dans l’obligation de réagir de plus en plus fermement, prouve assez l’escroquerie sous-jacente. Le fait d’entendre parler de risque de ’’fascime’’ indique où en est la phase de réaction populaire.


  • Vivement que je puisse reprendre deux fois des nouilles.....


  • L’hyper-classe a très bien compris depuis longtemps que l’individualisme étant la base primitive du libéralisme, façonner les têtes ainsi c’est générer les troubles sociaux qui font son profit.

    Regardez-les courir après nous, ils sont risibles car ils croient encore que nous sommes dans une partie d’échecs. Mado la massacreuse d’enfants et ses relais internationaux viennent nous mettre en garde contre un retour du dévoreur de peuple, la belle affaire.

    L’observation des faits contemporains oblige à constater que le plateau de la balance ne trouve d’équilibre que s’il tend vers l’altruisme intellectuel afin de créer le lien social défait ici par les lieux-tenants illégitimes, puisque c’est à du rationalisme économique que nous faisons face. Nul ne peut contester que nos legs du passé nous sont spoliés de la manière la plus brutale qui soit. Il y a eu par le passé l’arianisation de biens, de nos jours, on est face à la Capitalation de nos biens de toutes natures (ils ramènent à leur tête l’ensemble de nos avoirs).

    Il n’est par conséquent pas dans notre intérêt de laisser prospérer le dilemme entre la concurrence individualiste avec la coopération nationale en vue de reprendre ce qui nous appartient. C’est donc à un collectivisme intellectuel que nous devons nous consacrer, détruire les murs idéologiques entre les différents réseaux de résistance et construire des ponts ou même des passerelles, tant qu’il y a échanges nous ne serons pas vaincus !

    La collaboration, la compassion, l’entraide ont disparus de notre société, or ce sont sur ces fondations historiques qu’elle reposait. Les chagrins diront que c’est un retour de l’Église, on répondra qu’elle est préférable au maintient de la synagogue !

    Il est absolument nécessaire de restaurer l’esprit collectif.
    Personne ne va nier à Alain Soral la préséance sur E&R, mais il va lui falloir policer son personnage, et vite !... Nous avons perdu beaucoup de temps comme ça !

    Nous rendons visibles et évidents cette pauvre-culture qui a investie tous les pouvoirs, elle a beau nier au peuple son existence, peine perdue, on a gagné là-dessus !

    On va pas non plus se mettre à la rue et tout indiquer, mais elle est déjà contrainte au suivisme, il faut accélérer, amplifier, et si des grumeaux s’opposent à cette bonne démarche, ça ne sera que bénéfique, entre l’amer et le sucré, le choix est simple pour tous.

    Les éléments de langage c’est nous qui les avons pour fédérer, personne ne peut compromettre l’avancée.


  • « Mas pragmatiquemente » de quel fascisme il s’agit ?
    Libéral ? celui d’Augusto Pinochet et de ses Chicagoboys formés à l’Université de Chicago et influencés par Milton Friedman et Arnold Harberger ?

     

  • Les sionistes contrôlent 99% des députés de l’Assemblée Nationale, et ils hurlent au fascisme parce qu’il y a 1% de députés FN ! comme ces gonzesses qui hurlent et montent sur une chaise quand elles voient une souris !


  • L’autre fascisme qui s’oppose à sont fascisme à elle, "hein" !

    500 000 enfants Irakiens mort, "ça vaux le coup" dit elle !, Hitler le grand méchant loup n’aurait pas osé en dire autant.


  • Son visage porte les stigmates du "Mal", tant sa place en Enfer lui tend déjà la main.

     

  • La colonie de sion a une caractéristique lorsqu’elle vieillit, leurs yeux ressembleraient à ceux du diable, aux yeux de la haine que l’on s’imagine bien. Je parle des soros, allbright, clinton, winstein et autres escrocs, satyres appartenant à cette colonie de sion.


  • Le fascisme ? c’est tout simplement le Nouvel Ordre Mondial qui lamine tout ce qui s’oppose à lui, c’est la pensée unique, c’est la dé-christianisation de l’Europe et la mise en avant de l’islam radical pour détruire la civilisation européenne, c’est le capitalisme sauvage et l’argent roi qui sapent l’énergie et le mental des peuples...
    voilà le vrai Fascisme, celui défendu par toutes les oligarchies européennes et anglo-saxonnes...


  • J’en suis restée à Albright justifiant le meurtre d’enfants. Quelque chose comme une vision satanique s’insinue dans ma pensée. L’horreur froide et ricanante de la sorcière opérative.

    Nous avons le même produit à la maison. BHL.
    Un de ses derniers mensonge a été d’apparier Iraniens=nazis, sous couvert d’une fausse allégation, au sujet du changement de nom de ce pays : Iran au lieu de Perse.
    Il fait très fort : sans mandat électif, sans porte-feuille ministériel, faible vente de ses livres, ratage cinématographique complet. Pour n’importe quel quidam, il s’agirait d’un fiasco total. Curieusement, il est en tête de liste des invités de plateaux serviles.
    Comment fait-il ? Il les menace ?

    J’en conclus qu’Albright et BHL ont le même dieu, 2 minutes 30 d’aveu :
    https://www.youtube.com/watch?v=OO1...


  • Il serait temps d’arrêter de souiller la mémoire de Mussolini en employant le mot "fascisme" à tort et à travers !

     

  • C’est à cause des bricoleurs allemands comme Trump que ma grand-mère... enfin vous voyez... Non mais ferme ta sale gueule Madeleine et définitivement.


  • Elle s’inquiète ? La belle affaire ! Qui sème le vent, récolte la tempête.


  • Comme quoi il n’y a pas que les circoncis du 8ème jour, ni même les infibulées du 9ème ... C’est leurs religion et leurs idéologie profondément perverses et tordues servies par des manipulateurs démoniaques qui sont la cause de notre anomie et de l’effondrement généralisé du monde ! ... Il faudrait que nous nous questionnions en notre âme et conscience si ce bordel inumain, cette farce machiavélique où les forces du mal ont tombé les masques et agissent tels des pantins manipulés, ne serait pas un passage obligé, une espèce d’écrémage par delà bien et mal, une mise à l’épreuve ultime de nos psychologies dans le but d’un chaos libérateur pour les hommes de bonne volonté...

     

  • ● "Madeleine Korbel Albright, née Marie Jana Korbelová, Membre du Parti démocrate, née de parents juifs, convertis au catholicisme pour échapper aux persécutions antisémites. Son père, Josef Korbel était un diplomate tchèque. Marie Jana changea de nom pour celui de « Madeleine » lors de son inscription dans une école suisse, En 1948, après la prise de pouvoir par les communistes à Prague, la famille s’exila aux États-Unis où Josef devint professeur en relations internationales à l’Université de Denver ; il aura ainsi Condoleezza Rice comme étudiante." https://fr.wikipedia.org/wiki/Madel...

    ● "La bête immonde est toujours féconde..." Dieudo

    Comme tous ces néo-cons satano-talmudistes, cette Cruella d’Enfer est une criminelle contre l’Humanité patentée... elle persiste et signe.

    Cette irresponsable fanatique, totalement possédée nous signifie, en gros, que : "le fascisme c’est pas moi, c’est les autres (moustachus, Pol Pot, etc...)".

    Pour cette anomaliste, amoraliste, elle méprise la loi de César : "nul ne doit se prévaloir de ses propres turpitudes... ".

    Et à fortiori, en aucune façon de la sorte !

    Qu’attend le néo-Tribunal de Nuremberg... ?

    Encore eût-il fallu qu’un vrai Tribunal des Droits de l’Homme existât !

    Voilà où nous en sommes en 2018 de l’ère chrétienne foulée au pied...


  • Et voilà ce qui arrive quand on ne brûle pas assez de sorcières au moyen âge !


Commentaires suivants