Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"La finance va vivre un tsunami d’ici fin 2020", selon l’ex-n°2 de Wall Street

L’ancien numéro deux de la Bourse de New York est formel. Il faut se préparer à vivre une crise financière mondiale sans précédent avant la fin 2020. À 74 ans, l’actuel président et patron belge de la société de conseil Galileo Global Advisors, Georges Ugeux, tire la sonnette d’alarme et en décrypte les ressorts dans son dernier ouvrage La Descente aux enfers de la finance.

 

Plus dévastatrice encore que celle qui a secoué la planète en 2008, cette crise serait cette fois non plus causée par les mauvais placements des banques mais par le niveau extrêmement élevé de l’endettement des États. Il nous explique ce qui lui fait craindre le pire.

 

Dix ans après la crise de 2008, qu’est-ce qui vous fait dire qu’on va dans le mur ?

Depuis des années, les États ont pu s’endetter dans des conditions excessivement favorables et ne s’en sont pas privés. À tel point que des pays comme l’Italie, la France, les États-Unis et le Japon sont arrivés à niveau d’endettement qui n’est plus soutenable. Le montant de la dette publique mondiale s’élève désormais à 63 000 milliards de dollars (55 000 milliards d’euros) dont 10 000 milliards de dollars (8 800 milliards d’euros) émanant de l’Europe, 10 000 milliards de dollars du Japon et 22 000 milliards de dollars (19 000 milliards d’euros) des États-Unis… Au fur et à mesure que les taux d’intérêt augmentent – comme c’est déjà le cas –, les déficits budgétaires augmentent et menacent la notation de ces pays et leur capacité à se refinancer sans exploser. C’est arithmétique. C’est ce qui me fait dire que d’ici à fin 2020, nous allons vivre un tsunami financier. Ce qui est arrivé à Lehman Brothers, c’est lilliputien à côté de ce qui nous attend !

[...]

La France est secouée par la crise des Gilets jaunes, comment l’interprétez-vous ?

Nous vivons une perversion du capitalisme où les entreprises parviennent à faire faire aux États à peu près ce qu’elles veulent alors qu’elles contribuent peu aux besoins de l’État. Typiquement, un dispositif, le CICE (Crédit d’impôt compétitivité emploi), mis en place sous la présidence de François Hollande, a permis d’octroyer 40 milliards d’euros aux entreprises. Et alors qu’on avait demandé au Medef de s’engager sur la création d’un million d’emplois, rien n’a été fait…

 

Le gouvernement a pourtant mis sur la table 11 milliards d’euros, était-ce une erreur ?

Ce qui s’est passé sur les Champs-Élysées n’est pas un problème d’argent. Le problème, c’est qu’une classe moyenne entière se sent complètement déconnectée, que son vote ne sert à rien, que le président, élu théoriquement d’un gouvernement de gauche, mène une politique de droite. Emmanuel Macron a joué avec le feu. Ce qui pèche, c’est davantage la séquence des mesures lancées par Emmanuel Macron que les mesures elles-mêmes…

 

Que voulez-vous dire ? Il ne fallait pas supprimer l’Impôt sur la fortune (ISF) ?

Si, bien sûr. L’ISF est une aberration fiscale non parce qu’elle taxe les riches mais parce qu’elle taxe le stock de richesses qu’on appauvrit, ce qui ne sert à rien. Il aurait fallu le remplacer par une tranche d’impôt supplémentaire, une cinquième tranche imposée à 55 % à partir de 1 million d’euros de revenus par exemple. Si le citoyen a le sentiment que le système fiscal est inéquitable, il devient désespéré et c’est ce à quoi on assiste avec la crise des Gilets jaunes.

Lire l’article entier sur leparisien.fr

Finance contre État, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2236676

    Ça fait dix ans que j’entends çà tous les six mois. Les dernières étaient en décembre, puis au début de l’été. Mais l’être humain a une mémoire de poisson rouge.
    Et le plus bizarre est que tous les types qui annoncent ce genre de prophétie sont ou ont été dans le système financier. Top crédibilité.

     

    • La plupart de ces prophètes de malheur sont des gestionnaires de fortune, ils font peur aux épargnants afin qu’ils leur apportent leurs économies...


    • Pareil pour moi !
      les "ex" du bon gros système viennent prêcher la bonne parole....et vendre des bouquins !
      Bullshit !
      Le système s’écroulera quand la seule vérité arrivera enfin :les plus gros gisements d’hydrocarbures sont à sec !
      Là, les derniers litres d’huiles en réserve serviront à alimenter toute la machinerie de guerre mondiale, car les plus gourmands partiront immédiatement à l’annexion et l’appropriation des dernières gouttes, quel que soit le prix !
      Et il sera très très élevé.......et c’est pour bientôt, rassurez-vous...
      Les quelques 500 000 000 de survivants ( does it ring a bell ?), repartiront soit libres comme leurs ancêtres d’il y a 100 000 ans, soit en esclavage total de la techno-structure survivante, assistée par la nouvelle source d’énergie déjà connue (mais pas pour le populo) et des androïdes.......faites le bon choix survivants, enfin, si la survie est encore possible après le grand nettoyage......j’espère juste un chose, ne pas en être....


    • Quand ces mecs là montent aux créneaux, c’est pour défendre le système monétaire basé sur du vent, et éviter qu’on instaure une monnaie basée sur un métal précieux, seule solution qui permettrait de sortir de la chienlit.

      Ils veulent sauvez la pyramide de Ponzy dont ils profitent comme des porcs, car ça leur permet d’imprimer du pognon à volonté, et ainsi, de voler tout, de faire plier les volontés en échange d’images ou de simples d’écritures sur un compte en banque.


    • Le problème, c’est qu’ils ont raison, ces fameux "prophètes de malheurs" qui osent "dire des vérité qui nous dérangent".
      L’effondrement est là, on est en plein dedans, mais comme il est plus lent, progressif et moins spectaculaire qu’un film catastrophe hollywoodien, on en déduit alors qu’il n’existe pas.
      L’effondrement est en cours depuis des années et va continuer jusqu’à connaitre des moments plus visibles. Mais il est soigneusement caché par les médias, par les bulles spéculatives successives qui viennent remplacer la dernière qui a éclaté.
      Sinon, pourquoi cette fuite en avant vers la religion de l’austérité et vers l’oppression totalitaire comme on en connait un peu partout dans le monde capitaliste en règle générale et en occident en particulier ?


  • #2236678

    La Tour de Babel est une tour de fausse monnaie, de dettes, un château de cartes...

    Si vous êtes bloqués en ville, faites des réserves alimentaires (+ moyens électriques, bougies etc), car je n’aimerais pas me battre avec dix personnes pour choper le dernier pot de Nutella sur l’étal.

    L’approvisionnement alimentaire des métropoles est en flux tendu, or c’est le premier besoin vital !


  • Je suis pas économiste mais on nous dit en permanence que les taux d’intérêts sont négatifs (donc les états devraient être rémunérés pour leur dette) et pourtant il explique que les taux montent.
    On nous raconte en permanence que la BCE ne prête pas aux états et pourtant il nous informe qu’il faudrait que la BCE arrête l’argent facile prêté aux états.
    Il termine en promouvant l’austérité budgétaire et que Macron se trompe sur la forme mais pas sur le fond (tout en proposant de continuer plus à taxer l’argent circulant, donc faisant vivre l’économie, en taxant moins l’argent immobilisé, donc inutile à la vie économique quotidienne).
    En conclusion j’ai l’impression qu’il nous dit "ayez peur, la faillite généralisée arrive, si on sert pas la ceinture au maximum. Faites comme Macron dit même si c’est mal présente".

     

    • @ Etienne
      "j’ai l’impression qu’il nous dit "ayez peur, la faillite généralisée arrive, si on sert pas la ceinture au maximum"

      Cette peur de la faillite aurait plutôt tendance à me faire tout dépenser ce qu’il me reste avant que ça ne vaille plus rien.
      Si ça doit arriver je préfère avoir un appartement et une voiture à mon nom plutôt que des chiffres sur un compte et du PQ.


    • Les taux d’intérêt sont négatifs de par l’action des banques centrales. Sans elles, les taux augmenteraient. Les risques sont la destruction de la monnaie et/ou une envolée brutale des taux.

      On prétend que la BCE ne prête pas aux Etats, parce qu’il y a un intermédiaire entre l’Etat et la BCE. C’est purement rhétorique.

      Le temps de l’austérité budgétaire est dépassé. L’endettement est trop important. Le chemin vers la faillite est irréversible.

      L’argent immobilisé est celui qui est utile à la vie économique. C’est le capital productif. Les "machines", si vous voulez. L’argent circulant est celui qui sert à vendre et à acheter des pantalons à une jambe.


  • Pour completer cet article :
    "La chute d’un titan : des milliers de licenciements à la Deutsche Bank, quel impact sur l’économie mondiale ?"

    https://reseauinternational.net/la-...


  • encore un mec qui ,parti a la retraite,denonce ce qu’il a fait pendant qu’il "bossait"...

    pour les gars honnetes c’est "pute ou chomeur"
    pour les malhonnetes ,c’est " pute,j’atteins les sommets de ma carriere et a la retraite je vends des bouquins aux chomeurs"...


  • Plusieurs remarques à ce sujet :

    1/ pas besoin d’être un spécialiste de l’économie mondial pour constater l’effondrement financier en cours. Le GJ, nouvelle figure de l’appauvrissement programmé partout en Europe, en est le symptôme premier, le reste va suivre.

    2/ ISF ou tranche d’impôt supplémentaire pour les multinationales ne servent strictement à rien tant que les paradis fiscaux ne seront pas démantelés.

    3/ Le système totalement pervers de l’endettement n’est pas le fruit du hasard mais celui d’un choix délibéré. Le $ ne maintient son hégémonie que par l’endettement général des pays qui continuent à payer leurs factures de commerce international avec cette monnaie sans valeur autre que le papier.

    4/ le principe des crises économiques en cycle est consubstantiel au système économique du capitalisme financier. La crise majeure, qui finit toujours par dévaster les peuples et non les responsables, est aussi un événement du système. Ce dernier ne peut redémarrer son cirque vicieux (faire payer les pertes sociales aux peuples et ramasser le profit privé) qu’après une crise majeure...

    Dans le dossier "chaos constructif", l’effondrement est la phase ultime. Balayer, détruire, raser à la façon de la "révolution culturelle chinoise" est l’un des moyens qui fait saliver tous les cerveaux atteints par l’accaparement maximal.

    Et c’est le moment de lire l’ouvrage rééditer par KontreKulture sur Maurras ("Mes idées politiques"). Petit phrase extraite pour la circonstance : " Le gouvernement de l’argent créé la déraison et le crime"

    ... on y est...

     

    • "4/ le principe des crises économiques en cycle est consubstantiel au système économique du capitalisme financier."

      Vous avez raison de préciser "capitalisme financier". C’est ce qui est difficile à comprendre pour la majorité des gens : C’est la manipulation du crédit donc de la monnaie qui crée ce cycle expansion/contraction.
      Ce cycle est très efficace non seulement pour accaparer, mais aussi pour induire un état de choc permettant une plus grande centralisation.



    • Et c’est le moment de lire l’ouvrage rééditè par KontreKulture sur Maurras ("Mes idées politiques"). Petit phrase extraite pour la circonstance : " Le gouvernement de l’argent créé la déraison et le crime"




      Le crime des guerres organisées par et pour ce gouvernement de l’argent (et quel argent !).
      Et comme le massacre des Iraniens n’a pas eu lieu comme planifié par ces ordures pompiers-pyromanes, ils reprennent donc le devant de la scène spéculative de leur scénario-catastrophe !
      PS. Un peu bizarre tout de même, ces faux scoops successifs des scribes du Pharisien sur l’argent et la pédophilie réelle.


    • Et ils déclencheront la crise quand ils seront prêts pour instituer leur monnaie mondiale, prélude à l’asservissement de toute la planète par la ploutocratie.


  • Ah Bah ça.... il en sait quelque chose "l’ex numéro 2 de Wall Street".... forcément.

    C’est comme si un cambrioleur envoyait un sms à sa victime avant de quitter les lieux :
    "Je crois que quelques objets vont manquer à votre retour..."

    Et je parie qu’il se sent fier et un vrai pro "d’avertir" ...histoire d’avoir la conscience tranquille ?...sic !!


  • La dette du Japon, 200% du PIB, est entièrement détenue par les Japonais, pour les particuliers japonais c’est un complément de revenus : où est le problème ? C’est bien différent avec la France où les 2/3 de la dette sont détenus par l’étranger .


  • Camarades de E&R

    Méfions nous de ces diseurs de bonnes aventures.

    Car je vous parie que la solution proposée par les mêmes sera la privatisation.

    De la sécu en passant par la sncf.

    De gros salauds qui créent le chaos et se présentent après comme des sauveurs. Des sauveurs qui vont dépecer la structure commune à tout les Français. Son Etat.

    Ce que ce gars raconte tout le milieu financier le sait. Ce milieu gangréné sait comment faire pour nous faire raquer en nous faisant croire que c’est la seule solution, pour éviter le retour des zeureslesplusblablablabla.

    Ne varietur
    Lavrov.

     

    • Ça pètera le jour où on aura touché le fond comme dans Abyss, que les taux négatifs seront à -6 millions (de milliards), et là quand la Bête voudra se retourner et remonter vers des taux positifs : BOOM ! Error 404 !
      La planète finira comme une baudruche qui se dégonfle à travers l’espace... mais sans odeur et dans le silence... Alors Dieu portera une main à son front et dira "putain..."


    • Tant que c’est annoncé, ca va, on peut souffler. Le jour où ils n’en parleront plus, là, faudra mettre de côté.

      Les crises, bizarrement, surprennent toujours les "experts"..."on l’a pas vu v’nir"...


  • "La finance va vivre un tsunami d’ici fin 2020", selon l’ex-n°2 de Wall Street
    Quoi, putain c’est pas possible et comment on va aider les migrants en Méditerranée, l’Aide Médicale d’Etat (AME) ,le CRIF , le Centre européen du judaïsme dont le coût est d’au moins 10 millions d’euros, dont quelque 2,7 millions supportés par des fonds publics (État et région)
    Faut se serrer la ceinture les gars, pas question d’abandonner notre altruisme et notre generosité
    Il y en a qui ont tellement souffert à cause de nous

     

    • Pour le CRIF & le Centre européen du judaïsme pas d’probléme, on trouve toujours un p’tit billet , par-contre pour les migrants et l’AME , là on peut rien ,désolé
      Il y a des priorités en temps de crise , on sait même pas si on pourra garder tous les gueux, les sans dents, les gilets jaunes et autres paysans, d’ailleurs je leur conseille de continuer a se suicider, et les autres devraient suivre, d’ailleurs a ce sujet ,Attali propose même une petite aide... une promotion euthanasie spécial crise 2020, attention y’en aura pas pour tout le monde, après c’est directement bombardement en mode BHL/Serbie
      Faites vite vos achats en ligne, soit sur :
      Positive Planet.com soit sur La Règle du jeu.com


  • Pour ces types faire des annonces de ce style c’est double enjeu, premièrement faire en qlq sorte des prophéties autorealisatrices grâce auxquelles il s’en mettra plein les poches. Et deuxièmement vendre des bouquins.
    Je pense plutôt que l’on est parti pour encore 10ans de vivotage des marchés et des économies occidentales moribondes avec qlq corrections de temps en temps.
    j’ai visionn’en une très bonne vidéo de Philippe Béchard sur Spoutnik récemment ou il explique un peu ça et qu’en Europe quitte à s’endetter à taux négatif (comprenez on emprunte 10 milliards à la BCE on récupère 60 millions cadeau) et bien autant y aller franco, endettons nous jusqu’a Plus soif puisque tout ça ne veut plus rien dire, le Japon le fait depuis 30ans, les USA depuis Trump, pourquoi s’emmerder

     

  • Comme dit plus haut « ça fait dix ans que j’entends çà tous les six mois ».

    Pour ne prendre que quelques exemples parmi de très nombreux autres, en 2011, on annonçait la fin de l’Euro, en 2014, celle du dollar (l’article disait "au plus tard en 2015), Charles Gave annonçait il y a quelques mois une crise en mai 2019 et donc maintenant c’est 2020.

    Sauf que celui qui crie au loup le premier n’est pas celui qui avait raison avant tout le monde (au contraire, il se trompe tous les 6 mois).

    Cela montre seulement que certains, à défaut d’être capables de prédire l’avenir, ont le désir qu’une crise arrive (c’est aussi mon souhait) mais ça n’en fait pas pour autant des prospectivistes avisés.


  • Il est certain que la masse de dette a depuis longtemps dépassé toute capacité à la servir. D’où les taux négatifs.

    Dire que le déclenchement se fera par la dette souveraine plutôt que par la dette des entreprises ou par un autre actif est de la pur spéculation.

    L’explosion du système sera une bonne nouvelle pour les maîtres de l’argent. Ils nous en parlent depuis un moment de leur "Big reset", de leur monnaie mondiale et de leur gouvernement mondial.

     

    • C’est probablement téléguidé pour asseoir leur nouveau jouet, leur nouvelle fausse monnaie "commune", leur énorme pyramide de Ponzy, qui sera l’outil d’asservissement de plusieurs nations, comme l’est actuellement l’euro, mais en gigantesque.

      Pas certain que cela se passe comme prévu.


  • Macron ne mène pas une politique de droite. Ni de gauche d’ailleurs. Ou sinon, de la fausse droite (celle qui a ou lié la nation) et de la fausse gauche (qui a oublie le peuple). Ça a un nom : une politique mondialiste.


  • Quoi qu’il en soit nous sommes profondément dépendants de ces nouveaux dieux.
    En vérité notre société est faible, il suffit que ces gens appuient sur un bouton pour qu’une guerre civile éclate.


  • Techniquement l’effondrement est là, pas besoin de krach. L’inflation est bien réelle, pas besoin d’attendre 2020.

    Mais inflation ça veut dire quoi ? Rien en réalité.. Juste que les épargnants épargnent pour rien.

    Les politiques monétaires permettent de maintenir les actifs boursiers à niveau, leurs croissances c’est une régulation de l’inflation, leurs valeurs réels ne bougent pas c’est juste les monnaies qui n’ont plus de valeur.

    La déflation aussi est déjà là, notre industrie est kaput et ne peut pas s’aligner sur les bas prix étrangers, la baisse des prix d’une déflation c’est déjà le cas depuis des lustres.. ..les importations.

    Un gros micmac incompréhensible qui rend toute description du problème impossible.

    Seul Trump a compris. Nous avec notre 4ème Reich euro-allemand on est obligé de se soumettre pour permettre aux bosh de payer leurs retraites deluxe en exportant leurs bagnoles de privilégiés.

    Il n’y aura que quelques corrections boursières histoire de, comme fin 2018 qui techniquement est un krach suivi d’un rush. Mais la chute sera forte et longue, sans pour autant être perceptible dans les chiffres de la bourse ou les comptes bancaires, par contre chez le marchand on pourra de moins en moins acheter..

    Inflation mais pourtant déflation ! Une histoire de dingue..

    Pour moi c’est la faute des épargnants, les boomers, et leurs fin mettra fin à tout ce merdier. C’est maintenant que ça commence, donc ce type de vieux collabo s’inquiète et se repent.


  • boarf, :) pas un "expert" n’a jamais prévu quoi que ce soit, ni les voyants d’ailleurs , qui ne voient jamais rien ....


  • C’est simplement un problème de gestion des états, parce que les plus riches et les élites s’en mettent plein les poches au détriment des classes moyennes et des classes les plus pauvres qui triment le plus mais ne sont pas récompensés en ne retrouvant pas l’investissement du travail fourni pendant des années, alors que la plupart des riches et des élites s’enrichissent très vite et planquent leur fric dans des paradis fiscaux .
    Cette différence de traitement va finir par imploser car l’écart est énorme et grandi de plus en plus devant les yeux ébahis de la population .


  • Ugeux n’était pas N°2 de "la bourse américaine", mais juste du Nasdaq.

    J’ai vaguement suivi son blog durant un an ou deux après Lhemann Brothers. Il était trop souvent à coté de la plaque, avec la sorte d’aveuglement ou de superficialité dans l’analyse, typique de ces milieux là (sauf chez les réels acteurs).

    Cela dit, ma prédiction actuelle est identique à la sienne. Il y a un an j’avais prédit que les bourses occidentales allaient immédiatement baisser, et c’est bien ce qui s’est passé durant l’automne ; Ensuite, au début de cette année, les banques centrales ont rouvert les vannes et les bourses ont retrouvé leur niveau antérieur.

    Ce fut donc une répétition du scenario qui avait été exécuté à la fin du siècle dernier, lorsque la crise partie d’Asie menaçait de contaminer l’Occident. Alan Greenspan avait ouvert les vannes et alimenté la bulle Internet. Or, il est évident que cela ne peut marcher qu’à court-moyen terme, autrement dit on ne fait que repousser le moment de la crise.

    Mais il y avait un intérêt très pratique : lorsque l’effondrement boursier coïncide avec l’élection présidentielle, on diminue fortement la tendance à la révolte ; Le Président partant sert de bouc émissaire, et au lieu de se révolter, les masses espèrent dans le nouveau Président. C’est ainsi que l’éclatement de la bulle Internet a coïncidé avec le remplacement de Bill Clinton par Bush fils, et Lehmann Brothers a coïncidé avec son remplacement par Obama.

    Il suffira que la crise financière soit importante dans les trois mois précédant l’élection pour que Trump ne soit plus éligible et rendu responsable de la crise. Pour être élu, son remplaçant jouera au porte-parole de la colère populaire, très virulent dans la critique du "système", et plutôt vague quant à son programme, juste de quoi alimenter l’Espoir.

    Donc je pense que la recette sera probablement réutilisée, le système financier sera maintenu en survie artificielle jusqu’à l’été 2020. Cela dit, il n’est pas impossible que Ugeux serait lui-même au courant, et qu’il aurait juste oublié de le dire.


  • "Les gouvernements doivent avoir une meilleure discipline budgétaire." Bien tient, on continue la ligne macaron quoi.. Le parisien MDR ou lol comme dirait l’autre !


  • Bref, le gars nous annonce un "reset" dont il n’a pas peur .
    Parce-que tout va bien se passer pour lui et ses copains !
    Ce sera juste un truc plus grave pour les pauvres qu’en 2008 .
    [ Rien de grave en somme, si le peuple ne se réveille pas. Mais sinon ? ]


  • Il y.a erreur sur la qualification : les subprimes ne consistaient pas en mauvais placements ce qui n aurait etè qu une erreur mais un abus de confiance géneralisé en toute connaissance de cause.


  • Bitcoin = fin de la partie pour les banques

     

  • Si la dette mondiale s’élève à 63 000 milliards de dollars et que l’on trouve ce « trésor » dans les paradis fiscaux et au sein des richesses mobilières et immobilières du 1% les plus riches, nous savons ce qu’il faut faire : une sorte de New Deal ; martial...
    Un « Rendez l’oseille », à coups de lattes.


  • A 74 ans, Papy découvre que ceux qui fabriquent la monnaie et qui prêtent aux états en sachant qu’ils ne rembourseront jamais, mentent aux citoyens. Bravo !
    A part ça, il ne nous prend pas pour des cons celui-là.


  • Mon commentaire se résume a deux citations...
    1)NAPOLÉON :" lorsqu’un gouvernement est dépendant des banquiers pour l’argent,ce sont ces derniers,et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation,puisque la main qui donne est au dessus de la main qui reçoit.L’argent n’a pas
    de patrie ;les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence ;leur unique objectif est le gain."
    2)m.a rotschild :"donnez moi le controle sur la monnaie d’une nation,et je n’aurais pas a me soucier de ceux qui font les lois"


  • Prélude à la Troisième qui va arriver. Et il faut être aveugle pour ne pas voir que tout est mis en place pour ça.


  • Un seul mot : Bitcoin.

    Ceux qui n’ont toujours pas compris vont morfler sévère. Bon courage à tous.


  • Si je me souviens bien, on nous l’annonçait pour l’été 2019...
    Si tu prévois régulièrement quelque chose qui doit fatalement arrivé, forcément un jour ou l’autre...
    Que cela arrive le plus vite possible... avant que système ait réussi à refiler le "pouvoir" aux nationalistes afin de discréditer !


Commentaires suivants