Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La loi Avia contre la haine sur Internet censurée par le Conseil constitutionnel

[…]

[…] Le cœur du dispositif de la loi contre la haine en ligne, dite « loi Avia », a été censuré ce jeudi 18 juin par le Conseil constitutionnel.

 

Dans une décision rendue publique, les membres déclarent non conforme à la Constitution l’article 1er du texte. Celui-ci détaillait la manière dont les plateformes doivent retirer les contenus illégaux : d’une part les apologies de terrorisme et la pédopornographie, et d’autre part les contenus plus largement « à caractère haineux ou sexuel » mis en ligne. Pour chaque catégorie, le Conseil a dénoncé la procédure prévue, infligeant un coup d’arrêt à l’ensemble du texte.

[…]

En ce qui concerne les contenus « haineux ou à caractère sexuel » mis en ligne, le Conseil dénonce encore une fois le mécanisme prévu par la loi. Celle-ci impose le retrait du contenu par l’opérateur « dès lors qu’une personne lui a signalé un contenu illicite en précisant son identité, la localisation de ce contenu et les motifs légaux pour lesquels il est manifestement illicite. Elle n’est pas subordonnée à l’intervention préalable d’un juge ni soumise à aucune autre condition ». Conséquence logique, « il appartient donc à l’opérateur d’examiner tous les contenus qui lui sont signalés, aussi nombreux soient-ils, afin de ne pas risquer d’être sanctionné pénalement ».

Selon l’arrêt, la loi a d’ailleurs « retenu de nombreuses qualifications pénales justifiant le retrait de ces contenus », incitant d’autant les plateformes au zèle concernant les contenus à retirer. Et niant par là toute « appréciation au regard du contexte » de diffusion des contenus en cause. Enfin, l’avis qualifie le délai maximal de 24 heures laissé aux plateformes de « particulièrement bref ».

Autant de dispositions non conformes à la Constitution qui aboutiraient, en l’état actuel de la loi, à des retraits de contenus injustifiés, et donc à une « atteinte » disproportionnée à la liberté d’expression. […]

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

 

Bonus : Laetitia Avia interprète à sa manière la décision du Conseil constitutionnel

 

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

78 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants