Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"La lutte contre les pandémies et l’arnaque du vaccin" : il faut relire Comprendre l’Empire !

Égalité & Réconciliation vous propose de lire et de relire
cet extrait du chapitre 6 de Comprendre l’Empire (2011) d’Alain Soral
intitulé « L’Empire en action ».

 

***

Les opérations de gouvernance globale :
écologie, santé, terrorisme et finance

 

En plus de ce terrorisme antinational œuvrant, via la religion impériale du « plus jamais ça ! », à l’hégémonie mondialiste, d’autres opérations « sans frontières » sont également mises en place qui concourent discrètement au même but : faire accepter aux peuples le futur gouvernement mondial comme une nécessité « naturelle » au-delà des Nations et des clivages politiques.

La lutte contre la pollution, contre les virus, contre le terrorisme et les dérèglements financiers étant autant de causes qui exigent, au nom du bien-être et du salut de l’humanité, de passer au-dessus des gouvernements issus du suffrage populaire, pour être confiées au niveau planétaire à un collège d’experts non élus...

 

Le moment écologie : l’arnaque du réchauffement climatique et la taxe carbone (2006)

Ainsi, avec le documentaire Une vénté qui dérange, présenté par Al Gore, ex-candidat malheureux (pour ne pas dire spolié) à la présidence étatsunienne, l’oligarchie mondialiste va faire de l’écologie - ancienne idéologie conservatrice des années 1920-1930 passée par une phase de récupération gauchiste à partir des années 1970 - le fer de lance climatique du mondialisme.

Une écologie appuyée sur les travaux du GIEC - émanation climatologique de l’ONU, créé en 1988 et déjà utilisé par le gouvernent de Margaret Tatcher pour justifier la désindustrialisation de l’Angleterre - au service du nouveau marché de l’écologie promu par les ex-internationalistes de gauche passés au mondialisme de droite comme Daniel Cohn-Bendit (décidément sur tous les mauvais coups !) pour faire gober aux peuples d’Occident la thèse du « réchauffement climatique ».

Un bricolage mensonger, établissant un lien causal entre un supposé dangereux réchauffement planétaire, l’émission de co2 et la production industrielle, censé permettre au futur gouvernement mondial d’imposer la non moins fumeuse « taxe carbone ».

Une taxe présentée aux masses par les médias comme « anti-pollution » alors qu’elle n’est en réalité qu’un énième racket financier sorti des cerveaux malades de Goldmann Sachs : faire payer - via un marché carbone - le droit d’émettre du co2 ; soit l’impôt ultime sur l’air respiré !

Un vaste montage médiatico-financier fondé sur une escroquerie scientifique, heureusement dénoncé par les plus grands climatologues indépendants, et que vont bientôt refuser les puissances émergentes, telles l’Inde et la Chine, qui voient clairement dans ce nouveau marché spéculatif où l’on achète le droit de polluer, une tentative américaine de freiner leur développement industriel et leur future suprématie économique mondiale...

 

La lutte contre les pandémies et l’arnaque du vaccin H1N1 (2009)

Après la gouvernance globale au nom de l’environnement, ce sera, avec cette fois la complicité de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) - autre émanation de l’ONU - dans le rôle du GIEC, la gouvernance globale au nom de la santé publique. Et en lieu et place de la taxe carbone, le vaccin H1N1, nouvelle panacée censée prémunir l’humanité des risques de « pandémie » - pour épidémie mondiale - de grippe porcine.

Autre montage charlatanesque qui permet à l’oligarchie mondiale de terroriser les populations afin de les soumettre à des directives autoritaires : vaccination obligatoire encadrée par la force publique, interdiction de se regrouper... toutes choses utiles en période de crise et de risques de soulèvement populaire. Le tout sans omettre de réaliser là aussi d’énormes bénéfices indus. Le lobby pharmaco-chimique, avec la complicité des gouvernements, ayant fourgué dans cette opération ses gigantesques stocks de Tamiflu inutiles ; soit, rien que pour la France, 94 millions de vaccins à l0,60 € l’unité, pour un total de 1 milliard d’euros ; même si sous la pression populaire et les risques de scandale, cette commande et cette somme seront finalement réduites de moitié, ce qui fait quand même un racket net de 500 millions d’euros payés par le contribuable !

Donald Rumsfeld, actionnaire de Gilead Siences, propriétaire des droits du Tamiflu - et accessoirement ex-secrétaire de la défense des États-Unis - ayant empoché pour sa part dans cette opération une plus-value de 5 millions de dollars.

Une opération tellement scandaleuse qu’elle aura eu le mérite de rendre ces campagnes de vaccination - dans lesquelles certains esprits inquiets voient des opérations malthusiennes d’empoisonnement à l’échelle mondiale - de plus en plus suspectes aux peuples d’Occident...

 

La lutte contre le terrorisme et l’arnaque Al-Qaïda (11 septembre 2001)

Mais la première grande opération de terreur organisée afin de justifier la gouvernance mondiale, doublée d’une énorme opération financière, sont sans aucun doute les fameux attentats du 11 septembre 2001 sur le Pentagone et le Wall Trade Center.

Une opération terroriste oligarchique, instrumentalisant l’islam radical, qui permit à l’Empire de justifier et de relancer ses opérations de pacifications néo-coloniales (Irak, Afghanistan, demain Iran...) au nom de la lutte contre le terrorisme abstrait - synonyme du Mal - incarné par Al-Qaïda de leur ancien agent Oussama ben Laden.

Une auto-validation de la thèse du « conflit de civilisations », fer de lance impérial des néo-conservateurs américains, qui aura permis par ailleurs l’explosion du budget de l’armée américaine - toujours payé par le contribuable - pour le plus grand bonheur du lobby militaro-industriel.

Une opération qui aura permis enfin, aux États-Unis même, l’abolition de fait du Premier amendement garantissant aux citoyens américains les libertés démocratiques fondamentales, par le Patriot Act, au nom de la sécurité intérieure.

Une vérité officielle sur les attentats du 11 septembre tellement intenable - avec notamment les questions troublantes de l’écroulement des trois tours du WTC, dont la tour n°7 tombée sans le moindre avion, et l’avion tout aussi introuvable du Pentagone... - que plus d’un Américain sur deux n’y croit plus et pense aujourd’hui, comme de nombreuses hautes personnalités du monde entier, à un inside job impliquant services américains et israéliens...

 

La lutte contre la dette et l’arnaque de l’autorégulation financière (2007-2008)

Autant d’opérations qui sont autant de coups de fric pour les maîtres de l’Empire : l’oligarchie financière, responsable de tous les dérèglements économiques, se servant d’une façon générale de la Crise - notamment provoquée par le marché des subprimes - pour accroître la concentration du capital occidental entre ses propres mains et achever de ruiner les classes moyennes.

Une oligarchie financière qui, loin de faire son mea culpa, exige maintenant des gouvernements à sa botte de lui confier les pleins pouvoirs de contrôle et de régulation, arguant de l’obsolescence des États face à l’économie mondialisée.

Une exigence machiavélique de pompier pyromane aboutissant, comme ce fut déjà le cas lors de la création de la Réserve fédérale américaine (voir chap. 2) à confier aux renards la garde du poulailler...

 

Vers l’URSS à l’envers ?

Cette dérive purement spéculative et financière de l’économie de marché, où tout n’est plus désormais que spoliation et privilège oligarchique, finit par empêcher toute création de richesses.

Une sclérose qui ressemble beaucoup à celle du communisme des Soviets, mué en dictature bureaucratique d’une Nomenklatura, et qui conduisit finalement, par le chemin inverse, à la ruine et à la paralysie totale de l’ex-URSS.

Un Empire tout puissant en apparence, mais qui ne se maintient plus, face à la colère grandissante et à la misère du peuple, que par la propagande et la répression policière...

 

La question démographique posée à la domination impériale

À ce stade de puissance et d’illégitimité, tant sur le plan démocratique qu’économique, la question posée à l’oligarchie devient purement démographique.

Comment le petit nombre de ses membres va-t-il pouvoir continuer à contrôler une population mondiale grandissante, et de plus en plus poussée à la révolte par une crise généralisée ?

Un problème crucial auquel notre champion de l’hyperclasse nomade, Jacques Attali, répond dans ses conférences à usage interne, en proposant de simplifier et de faciliter les conversions, afin d’accroître les effectifs de sa communauté d’élite de 13 à 200 millions d’âmes.

L’autre solution, proposée selon les dires de feu Aaron Russo par cet autre oligarque, Nick Rockefeller, consistant au contraire à réduire de façon drastique la population mondiale par une série d’actions malthusiennes qui ressembleraient fort aux opérations de gouvernance globale précédemment évoquées, mais poussées à leur terme : famines organisées, empoisonnements de masse, guerre généralisée... afin que cette masse, réduite au moins de moitié, puisse continuer à être soumise et contrôlée par l’élite oligarchique dans sa proportion actuelle...

 

Le règne désormais sans partage de l’Empire sur l’Occident

Une vision incroyablement inégalitaire et violente, qui peut paraître délirante aux esprits humanistes helléno-chrétiens, mais pourtant conforme au messianisme judéo-protestant porté par les élites anglo-saxonnes et qui ont accouché historiquement de l’Amérique impériale comme du projet sioniste.

Une vision et une violence impériales auxquelles plus aucune force spirituelle ne vient désormais faire contrepoids en Occident :

- l’alternative catholique s’étant ralliée à l’Empire des droits de l’homme depuis Vatican II (voir chapitre premier) ;

- l’utopie communiste s’étant écroulée, avec l’URSS, sous le poids de ses contradictions ;

- et les élites françaises ne faisant que trahir l’universalisme français pour l’Empire, depuis l’éviction du général de Gaulle...

 

***

Rendez-vous sur Kontre Kulture pour vous procurer Comprendre l’Empire !

Voir aussi, sur E&R :

À ne pas manquer, les dernières analyses d’Alain Soral :

Rendez-vous sur kontrekulture.com
pour découvrir les nombreux autres ouvrages d’Alain Soral !
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Excellent, Merci pour le partage !

    Vivement le livre gratuit au format pdf !

    Bon courage à toutes et à tous !

    Force et honneur !

     

    • en ces temps dur financièrement pour alain soral je pense que pour comprendre l empire et brillé en soirée pour le prix d ’un paquet et demi de cigarettes le tarif n est pas exagéré c’est mémé donné par apport à tout ce qu’on y apprends et tout ceux qu’on peu transmettre . puis connaissez vous beaucoup d ecrivaint qui offre leur livre chaque travail mérite salaire !


    • Pourquoi voulez-vous que ce livre soit gratuit ?

      Vous devriez au contraire le trouver pas assez cher,
      et vouloir le payer plus cher,
      15,50 euros ce n’est pas cher,
      c’est un livre de grande valeur, très concis
      et très clair comme le montre l’extrait présenté,
      pour le faire il a fallu un énorme travail.

      Vous pouvez aussi en acheter plusieurs exemplaires pour le prêter ou le donner.


  • Je pense à ce jour que c’est le chef d’oeuvre d’Alain Soral. Cela va être difficile de le dépasser lors de la sortie du prochain livre dudit auteur, mais sait-on jamais :)

     

  • Excellent !

    Courage E&R et monsieur Soral !


  • Quel beau style, mais sans jamais aucune recherche de style. Juste la vérité brute réduite à l’essentiel, lancée de toute force dans la gueule du lecteur, qui a avantage à être un peu préparé.

     

    • "Le style est question de vision, non de technique" (Proust). De même que Baudelaire avait découvert dans l’oeuvre de Balzac plus qu’un génial observateur, un visionnaire.
      Alain Soral a magnifiquement analysé le phagocytage des cols blancs sur les cols bleus, illustrant dans une vidéo l’adage selon lequel un automobiliste prêt à tourner une demi-heure autour du même quartier pour garer sa caisse était déjà mûr pour le confinement.
      La noblesse d’épée remplacée petit à petit par la noblesse de robe selon la technique du voleur chinois est parmi tant d’autres un thème qu’il a su explorer à merveille.


  • Ah, enfin !...
    Tout y est, sauf à remplacer H1n1 par Covid19 (encore que, finalement, tout est similaire). J’espère que nous aurons d’autres extraits (selon mes notes, il y a tant à dire et à redire). 10 ans d’avance !
    ... Ou la révolte des Nations
    (au moins la nôtre, si Dieu le veut, le reste suivra).


  • Merci beaucoup pour cet autre conseil de lecture bienveillant et bienfaisant !
    Je m’y remets après la Veillée pascale !
    Courage et Joyeuse Fête de Pâques à tous !


  • Un très bon déroulé. Toutefois, il y a un élément avec lequel je ne suis pas d’accord. L’identification des idéologies. Vous présentez comme si c’était les néo quelque chose ou les gauchistes. En fait, ce sont des termes et des idéologies inventées pour nous diviser et faire perdre notre temps. Que ce soit de ce bord ou de celui-là, le résultat est le même pour les peuples. Ce n’est pas plus les USA, la Chine ou l’Inde, que leurs rôles dans le cinéma de spoliation. Les puissances émergentes ne sont pas soumises aux taxes car cela permet de nous désindustrialiser. =dette etc. N’oublions pas. C’est un plan concerté mondial. Chacun a son paragraphe.


  • Alain à déjà dit beaucoup l’interview "Dialogue désaccordé" Naulleau duo Soral : https://www.youtube.com/watch?v=D6r...

    Hâte que Zémmour accepte tôt ou tard ;).


  • "passer au-dessus des gouvernements issus du suffrage populaire, pour être confiées au niveau planétaire à un collège d’experts non élus..." c’est à dire ce qui était le but de jean Monnet dès le départ dans les années 40, quoooand ila commencé à plancher sur une union européenne, il appelait ça remplacer le pouvoir des politiques par celui des techniciens ! Relisez le livre de Philippe de Villiers, "j’ai tiré sur lefil du mensonge"


  • Comprendre l’empire, le témoignage de notre temps.


  • On dit de Monsieur Alain Soral qu’il est d’extrême droite alors qu’il est en réalité un Homme extrêmement droit. De plus et ça a l’air d’échapper à bon nombre de gens qui ne le sont pas, et chez ses détracteurs : c’est un surdoué, cela ne fait aucun doute. Surdoué au sens le plus strict, j’entends un vrai, pas pour la formule. Son QI et son QE doivent être fort élevé. Autodidacte de surcroît. Il dégomme tout sur son passage et je me délecte à le revoir encore et encore sur les plateaux télés lorsqu’il y était invité, jusqu’à sa dernière invitation, chez Taddéi, justement pour la promo de Comprendre... Merci pour votre travail de synthèse et d’éclaircissement effectué depuis toutes ces années Monsieur Soral, merci du fond du coeur.

     

    • Juste une remarque subtile à votre commentaire fort à propos.
      Le QE de Mr Soral s’est énormément développé car au début où je l’ai découvert je ressentais en l’écoutant une colère qui s’exprime chez lui par un discours cinglant, par la pratique de sports dynamiques.
      La colère s’exprime d’une façon ou d’une autre, mais elle peut être destructive ou créative.

      D’ailleurs, la découverte du fonctionnement global décrit dans "comprendre l’empire" rendent certains tristes, d’autres sont dégoûtés, ou encore en colère. Chacun vit ces informations à sa façon.
      _
      Mais suite aux réactions variées induites par la révélation qu’est "comprendre l’empire", il y a la phase dans laquelle on met les mains dans le cambouis. Et là encore à chacun sa manière d’aller vers une non-dépendance vis-à-vis d’un pouvoir extérieur quel qu’il soit.

      Plus "l’empire" met la pression pour garder son pouvoir de s’accaparer les richesses produites, plus les serviteurs dociles (que nous sommes plus ou moins) vont conscientiser leur statut et inventer une nouvelle façon de se départir de cette pression.
      Et à l’heure actuelle, la pression est maximum, c’est bon signe !


    • Je vous rejoins totalement Nico, Alain Soral sort du lot, il a une intelligence supérieure mêlant intuition et analyse qui en font le penseur d’exception qu’il est. Pour moi, c’est aussi et surtout parce qu’il est un grand sociologue qu’il a cette finesse politique et qu’il en vient à faire des prophéties. Ses livres resteront d’actualité et validés par les événements comme ceux de Tocqueville.


  • « Les opérations de gouvernance globale :
    écologie, santé, terrorisme et finance »
    Ma question-réflexion s’adresse à Alain Soral , si je tente de synthétiser vous êtes en train de faire comprendre qu’il y a une grande bourgeoisie internationale qui ont fabriqués le mondialisme grâce a la culture de différent parasites dont le but est de faire peur pour faire avancer des projets ?
    Le globalisme c’est quoi ? c’est une politique pour tous les pays , le tous c’est quoi ? c’est un ensemble qui regroupe plusieurs ensembles qui aboutit à un résultat qui s’appel : le total , une politique qui va en direction du total qui s’appel le totalitarisme .


  • Lire ou relire "Comprendre l’Empire" pour apprendre à s’attendre au pire et s’y préparer afin de lutter contre...
    Merci AS.


  • Tout est dit dans ces quelques 100 lignes. La SDN (puis l’ONU) et la pyramide franc-maçonne pointent vers le sommet qui surplombe la masse ... Une verticalité qui ne peut être détruite que par l’horizontalité ! Quand nous serons tous "camarades", il n’y aura plus ni roi, ni empereur, ni oligarchie, ni Empire. Ce "quand" ne se produira que lorsque les peuples se seront cultivés des divers courants économico-politiques, se seront armés d’intelligence et d’armes pour monter à l’assaut. On peut rêver ! Moi, je table sur Mad Max et l’autodestruction de l’espèce humaine. Les vers pourront enfin manger à leur faim et les taupes s’engraisseront plus vite !


  • Ajusteur de conscience, reprogrammeur de cerveau, distillateur de vérité, réparateur d’esprit critique, je m’amuse à qualifier cet Homme providentiel qu’est Alain Soral (AS : l’AS des AS mais aussi AS : Âme Sensible), cet Homme que j’ai entendu dire un jour sur un plateau de télévision :."J’écoute les bruits du monde, je me retire, j’écris un livre et j’essaye d’en parler".


  • Après tout ce qui compte, c’est d’être dans le camp du bien même s’il mène à la ruine contrairement au mal qui mène au luxe. L’important c’est de se battre comme on peut plus que de vaincre... au point ou on en est, c’est un miracle qu’il faudrait pour qu’on s’en sorte je pense.

    En tout cas pour le vaccin obligatoire pucé, faudra d’abord me tuer pour me l’injecter. Et je parle au premier degré. Il y a des choses qu’il ne faut pas accepter même si les conséquences sont graves.

     

    • Entièrement d’accord avec vous, malheureusement, selon mon expérience, la plupart des français l’accepteront, comme ils acceptent dejà tout le reste, parce qu’ils ont perdu l’envie, le goût ou même l’idée de décider pour eux-mêmes de leur propre vie, leur propre corps, leur propre avenir, leur propre terre, leur propre pays, leur propre liberté...

      Ils s’en remettent en permanence à des autorités quelles qu’elles soient, du moment que celles-ci leur promettent sécurité et confort, ils sont prêts à se faire mettre des laisses autour du cou, en fermant les yeux, ce qui leur permet de continuer de rêver. De vrais gosses.

      Et comme ils l’accepteront, la pression sera beaucoup plus forte sur ceux qui ne l’accepteront pas. Moi je m’en fous de crever pour ça, la vie sur cette terre ressemble de toutes façons plus à un enfer qu’autre chose, mais j’ai des gosses, et ces gosses, je comptais bien les élever pour en faire de nouveau des vrais français, ça m’emmerde de les laisser entre les mains de ces cinglés et de ce peuple de pleutres... Je viserai donc plus un combat pour la victoire, mais je sens une nouvelle fois qu’on va être très peu nombreux à simplement oser dire non. Trois lettres. Une demi seconde, c’est encore trop demandé à mes compatriotes. Triste sort, triste peuple.


  • "La 1ère voie pour sortir de l’épidémie est celle des vaccins"

    Macron le 13/04/2020

    Soral avait encore raison...



  • [...] les élites anglo-saxonnes et qui ont accouché historiquement de l’Amérique impériale comme du projet sioniste. [...]




    Les anglo-saxons ont une origine germanique comme les Francs, ce qui a sans doute facilité l’introduction d’une déviance chrétienne (protestantisme) induite par le mouvement rhénan très discret, la Haskala, issu d’une longue maturation intellectuelle pouvant remonter jusqu’à Maïmonide (XIVème siècle) oeuvrant à la création d’une entité juive et à son émancipation, pour ne pas dire son suprémacisme en dehors de tous champs religieux.

    Il produira officiellement dès le XVIII siècle, un nombre conséquent d’intellectuels à l’origine de la diffusion d’un socialisme contrôlé depuis toutes les capitales européennes, notamment Londres.

    D’autre part, ces deux courants majeurs ne s’opposent en rien puisqu’ils sont les deux pendants d’un même projet.


  • Tout parent digne de ce nom devrait faire lire cette oeuvre(plus "Sous nos yeux" de Meyssan) a son ou ses enfants. Une veritable arme pour le futur...


  • "Comprendre l’Empire " la référence pertinente et correcte du Monde d’aujourd’hui !! !


Commentaires suivants