Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La marine chinoise pourra-t-elle bientôt défier l’US Navy ?

Ce jour-là, la thalassocratie anglo-saxonne pourrait prendre fin

Selon le South China Morning Post, avec ses nouveaux sous-marins « crédités d’un remarquable niveau de discrétion acoustique », la Chine pourra bientôt prendre le dessus sur les États-Unis. L’expert militaire russe Vassili Kachine commente pour Sputnik les informations sur les progrès enregistrés par l’industrie chinoise de l’armement.

L’article du South China Morning Post se réfère notamment à une interview du célèbre spécialiste chinois de la propulsion maritime, Ma Wei Ming, qui a notamment affirmé que des éléments d’un parfait système intégré de propulsion électrique avaient déjà été installés sur les derniers sous-marins sortis du chantier naval chinois Bohai à Huludao.

 

« Si les sous-marins chinois deviennent moins bruyants que les submersibles américains, cela donnera à la Chine des avantages substantiels dans sa lutte pour la domination dans l’océan Pacifique », a constaté Vassili Kachine dans un entretien avec Sputnik.

Et d’ajouter qu’à terme, cela pourrait booster le développement des forces nucléaires chinoises.

Encore récemment, les sous-marins nucléaires chinois passaient pour être de piètre qualité, car la Chine ne disposait tout simplement pas des technologies nécessaires dans les domaines de la discrétion et de la propulsion nucléaire, mais elle a rattrapé son retard au fil des années.

« En obtenant une élévation radicale du niveau de discrétion acoustique de ses sous-marins nucléaire, Pékin fermera la principale brèche dans son potentiel militaire qu’est la faiblesse de sa flotte sous-marine et de ses forces anti-sous-marins », a souligné l’interlocuteur de l’agence.

La propulsion diesel-électrique fonctionne comme un moteur de voiture et la seule différence est que, dans le cas du sous-marin, il fait tourner une hélice et non des roues. Le moteur est néanmoins plus imposant car le véhicule l’est aussi. On la dit aussi électrique car, avant l’invention du schnorchel, il était impossible de naviguer avec le moteur diesel sous l’eau, donc on stockait de l’énergie sous forme d’électricité en surface à l’aide du moteur.

La Chine possède des sous-marins à propulsion nucléaire et à propulsion diesel-électrique. Parmi eux, le type 041 de classe Yuan est le premier sous-marin diesel-électrique de la marine chinoise à être équipé d’un système de propulsion anaérobie (ou AIP pour Air Independent Propulsion).

Les observateurs internationaux relèvent que l’attention récente portée par la Chine aux sous-marins nucléaires s’explique par sa volonté de jouer un plus grand rôle sur la scène géopolitique. En même temps, l’Institut international pour les études stratégiques (IISS) signale dans l’un de ses rapports annuels que « la supériorité technologique militaire de l’Occident, qui était considérée comme acquise, est de plus en plus contestée ».

Le dollar et les bombes, clefs de la domination américaine,
à lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1762629

    Sûrement, surtout avec leur magnifique porte avions Liaoning (une vieille baille ukrainienne lancée en 1988) qui a la caractéristique avantageuse de ne pas porter... d’avions ! En effet les US refusent de vendre aux Chinois des catapultes qui permettraient de faire décoller les avions chinois quand ils sont DOTES DE LEURS ARMEMENTS (ce qui double leur poids) .

     

    Répondre à ce message

    • #1762731

      On va quand même pas me faire croire qu’un pays capable de maitriser l’énergie nucléaire n’est pas capable de concevoir et fabriquer des catapultes... Même si je sais que c’est pas si simple, ce n’est pas non plus inconcevable pour l’industrie chinoise. Ou bien seuls les occidentaux auraient-ils reçu de dieu le père la capacité de construire des catapultes pour les porte-avions ? Ce qui prouverait leur incontestable supériorité morale. Qu’en pense le mage Attali ?

       
    • #1762911

      Du grand n’importe quoi, Mimi. Le Liaoning n’a pas besoin de catapulte pour porter des avions. Ça n’aurait aucun sens d’installer des catapultes à vapeur sur ce vieux modèle qui ne sert aux chinois qu’à se faire la main.

      Et oui, les chinois savent construire des catapultes. D’ailleurs, leurs sous-marins nucléaires seront vraisemblablement équipés de catapultes électro-magnétiques.

       
    • #1762982

      Les US ont le monopole des catapultes, le Charles de Gaulle lui-même est doté de catapultes américaines . Et les US n’en vendent qu’aux pays "amis", ils ne sont tout de même pas masos .

       
    • #1764403
      Le 11 juillet à 12:46 par Marmiedoise
      La marine chinoise pourra-t-elle bientôt défier l’US Navy ?

      @ Mimi : Si tu avais potasse le sujet tu saurais que les chinois n ont acheté ce porte avion que pour développer à terme les leurs tout en prenant de l avance sur les procédures d apontages et de décollages des aéronefs ! À terme je n’ ai pas trop de doutes sur le fait que les chinois développeront tout ça par eux mêmes, catapultes comprises !
      C est surtout un pays comme le notre qui a du soucis à se faire tant nous sommes de plus en plus dépendants de moyens externes pour notre renseignement et que nous sommes incapables de fabriquer ne serait ce qu un deuxième porte avions depuis la mise au service du CDG il y a plus de 20 ans maintenant ! C est dire le niveau !
      Bref faut te réveiller voir sortir la tête de ta poubelle idéologique car ce qui était hier encore du domaine du fantasme pour les chinois est déjà réalité que ce soit dans le domaine de la conquête spatiale, le développement de gros porteurs pour l aéronautique civile et j en passe... Tout cela avec des moyens industriels, financiers et d ingénieries qui leurs sont propres !

       
  • #1762633

    Quand ils auront des sous marins et des porte avions nucléaires on en reparlera .

     

    Répondre à ce message

  • #1762636

    La grande spécialité des Chinois c’est de faire des copies plus ou moins ratées (comme l’URSS de la "grande" époque) . Prétendre qu’un diesel, même électrique, c’est plus silencieux qu’un moteur nucléaire c’est se foutre du monde .

     

    Répondre à ce message

    • #1762684

      Qu’en savez-vous. Vous n’avez qu’en tête comme comparaison le moteur diesel d’une voiture qui est plutôt bruyant, mais certains moteurs même diesel sont beaucoup moins bruyant.
      Les moteurs nucléaires diffusent notamment un bruit en continue sur une gamme de son distinct. Donc au lieu d’être négatif faites preuves de recule et de réflexion.
      Ne comparez pas ce qui n’est pas comparable car vous ne connaissez rien au sujet.

       
  • #1762695

    Beaucoup se moquent encore de la façon de faire chinoise, ou du piètre niveau de sa technologie militaire. Ils devraient se méfier. Pour rappel, ils sont les seuls à avoir un satellite de communication quantique en orbite. Par ailleurs, ils ont les moyens d’investir dans la recherche, même si à la base, elle est basée sur le pillage technologique. Les détracteurs de la Chine ne la ramèneront plus trop si on apprends à un moment, qu’en plus des satellites de communications, des jets de 5ème génération (J20), et des nouveaux missiles intercontinentaux, ils disposent en plus de sous-marins équipés de technologies MHD....

     

    Répondre à ce message

  • #1762775

    J’ignore ce qu’est l’AIP des chinois, mais les Russes et les Américains utilisent la propulsion MagnétoHydroDynamique sous l’eau (et dans les airs) depuis longtemps à la place des lentes et bruyantes hélices. Ce genre d’article est de la pure désinformation qui parle des technologies obsolètes d’hier pour cacher une incroyable supériorité militaire, notamment aux pays européens à la traine qui n’en sont même pas à étudier la MHD.
    Pour plus de détails, il faut écouter Jean-Pierre Petit.

     

    Répondre à ce message

    • #1762985

      Je bloque sur Jean-Pierre Petit depuis que j’ai vu une de ses vidéos où il indiquait qu’il avait croisé, en vacances sur le Nil, un ingénieur de l’armée américaine qui travaille sur la MHD et qu’il avait réussi à lui tirer les vers du nez en usant de quelques ... verres. Combien de gars bossent là-dessus dans le monde ? Quelle est la probabilité que deux d’entre-eux se croisent lors d’une croisière sur le Nil ? Et est-il probable de réussir à lui faire dire des secrets militaires aussi facilement ? Cette façon de tamponner est vieille comme le monde et connue de tous. Jean-Pierre Petit est certainement un excellent chercheur, mais il semble en quête de reconnaissance ce qui rend douteux une grande partie de ses propos. C’est dommage, pendant un moment j’ai aussi voulu y croire ....

       
  • #1762797

    Faut-il vraiment se réjouir de l’ascension ininterrompue de la Chine, que cela soit au niveau économique, technologique ou militaire ? Certes, cela permet d’équilibrer la géopolitique mondiale. Mais, croire que les chinois sont ou seront moins impérialistes ou mercantilistes que les Etats-Unis, c’est faire preuve de naïveté à mon sens. Nous ne voulons pas être dominé par les puissances anglo-saxones ou mondialistes mais quel intérêt d’être dominé à terme par une puissance asiatique, qui se révélera aussi mondialiste quoiqu’il arrive. Moi, je me méfie vraiment des chinois comme je me méfie des anglo-saxons ou de toute forme de puissance qui vise à l’hégémonie. Le but est d’éviter une domination unilatérale d’une puissance sur la géopolitique et la géoéconomie mondiale.

     

    Répondre à ce message

    • #1762852

      « Nous ne voulons pas être dominé par les puissances anglo-saxones ou mondialistes mais quel intérêt d’être dominé à terme par une puissance asiatique, qui se révélera aussi mondialiste quoiqu’il arrive. »
      Soit tu as des pouvoirs divinatoires soit tu te bases sur le passé ,et question passé as-tu le moindre exemple de seulement une seule tentative d’hégémonie chinoise ?
      La Chine à récupéré (HK) et va récupérer (île de Taïwan) ses terres volés par les "anglos-saxons" sans avoir tiré une seule balle (balles propulsé par la poudre qu’ils ont mis au point pour servir de médecine).
      A terme, la Corée sera réunifié et le Japon retrouvera sa liberté en boutant l’envahisseur "anglo-saxon" pour peut-être créer une vraie union des pays asiatique.

       
    • #1763022

      @ elodie : Pourquoi bloquer sur les dires de JP Petit ? , la vie réserve souvent des surprises ...Dans les années 80, pour tromper l’insomnie, j ’ ai partagé à plusieurs reprises une bouteille avec un (célèbre) chef d’ état africain dans son château du 78, c’est fou ce qu’on apprend dans ces moments là !!! Et la probabilité d’un tel évènement est pourtant extraordinairement faible !
      JPP est un iconoclaste, il n’est pas aimé du "système"...

       
    • #1763117

      @Samsara pour avoir vécu 5 ans en Australie et avoir travaillé et côtoyé des chinois, il n’y a pas besoin d’être devin, il suffit de constater. Si tu te bases sur ce que tu vois en France, effectivement cela paraît inoffensif. En Australie les chinois représentent en proportion une immigration bien plus importante que l’immigration africaine et maghrébine en France.
      A Sydney tu te ballades, tu prends les transports, c’est pratiquement 70% des gens que tu croises. Je sais ça surprend, j’ai été très surpris aussi.
      Quand ils sont en supériorité numérique ce n’est plus tout à fait la même chose. Ce n’est plus forcément le gentil vendeur de rouleaux de printemps. Ils restent entre eux et imposent leurs façons de faire aux australiens. Ils prennent tous les postes à responsabilité dans les entreprises pour placer les leurs.
      Certes ils ne sont pas agressifs physiquement mais ils placent leurs pions. De nombreux écrits chinois considèrent leur peuple comme de vrai humains et les autres des "barbares". Et ils vivent collectivement avec cet esprit de supériorité mais ils restent courtois.
      Si les parents poussent leurs enfants à l’excellence c’est dans cet esprit d’être les meilleurs pour dominer. L’expression "Tiger mother" explique bien ça (cherche sur Google). Les femmes savent séduire aussi. Le nombre d’australiens mariés avec des chinoises est juste incroyable. Et les enfants sont élevés en Chinois sûrement pas en Australiens. Et certaines australiennes galèrent pour se trouver un mari.
      Bref, quand ils sont nombreux ils s’en foutent des occidentaux et souvent même les méprisent. Donc il faut arrêter avec la naïveté face aux Chinois. Ils dominent doucement par l’argent, le business et le nombre. L’Australie est en train de devenir chinoise car c’est eux qui ont l’argent et achètent tout. En tout cas à Sydney c’est déjà le cas.

       
    • #1763212

      De mon point de vue, même si ce que tu dis est juste, il s’était naïf de nier la dynamique à l’œuvre du point de vue chinois. La Chine d’aujourd’hui est une puissance capitaliste d’envergure, certes encore un niveau en dessous des américains sur le plan technologique et militaire mais nous ne sommes plus du tout dans une situation qui prévalait dans les siecles passes. La logique du capital pousse de manière inéluctable à l’extension de la domination économique, et cela vaut pour la Chine même si pour un temps un monde multipolaire peut émerger du fait de la puissance chinoise mais il ne fait pas être dupe de la finalité intrinsèque à la dynamique du capital.

       
    • #1763236

      @loic Loin de moi l’idée de vous traiter de menteur, mais les chiffres sur la diaspora chinoise évoquent 800000 chinois en Australie, soit seulement 200000de plus qu’en France.
      Sauf s’ils sont tous réunis dans la même ville, je ne vois pas comment ils pourraient représenter une si grosse proportion de la population.

      Source : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Dia...

       
    • #1763563

      @Loic « pour avoir vécu 5 ans en Australie et avoir travaillé et côtoyé des chinois »
      Désolé mais là n’étais pas la question, on parlait de la Chine.
      Pour apprécier un pays et ses habitants il faut y aller.
      Tu te bases sur ton vécu dans un pays de colons où les natifs sont traités de sous hommes (tout comme aux USA,également pays de colons) pour apprécier une éventuelle hégémonie chinoise.
      C’est ton droit de voir les choses tel quel mais je n’y accordes aucune crédibilité.

       
  • #1762916

    La Chine utilise toute une panoplie de reproductions "maquettes echelle 1:1", concurrencant Disney Land a Hong-Kong (porte-avion) : cette propagante du Parti Communiste Chinois doit lui permettre de faire barrage a une possible contestation du pouvoir a Beijing, par une population volatile (Le Japon, la Russie connaissent la faiblesse de ce pouvoir illegitime, meme l’Inde commence a lui tailler des croupieres) !

     

    Répondre à ce message

  • #1762946

    Faut-il s’en réjouir pour autant ?

     

    Répondre à ce message

  • #1763642

    Attention a nos bases navales en france avec les chinois très instruit semblant émigrés mais parton de café.
    Un café sert souvent de relais pour les infos et la manipulation.

     

    Répondre à ce message