Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La montée au pouvoir de l’aristocratie financière

Un économiste libéral confirme le constat des Gilets jaunes

C’est une multicrise – politique, économique, sociale, morale – à laquelle les peuples sont confrontés, mais qui trouve sa source dans les dysfonctionnements du système financier. Marc Chesney analyse la faillite d’un système.

 

Marc Chesney est professeur à l’Université de Zurich et il participe au site économique de tendance libérale Contrepoints, site qui nous a expressément demandé de ne plus les relayer. Ce n’est pas une raison pour boycotter une bonne analyse financière : l’info avant tout !

La conférence a été mise en ligne en 2016 mais les prémices de la crise sociale occidentale actuelle – la révolte des Gilets jaunes – étaient en germe dedans.

 

Le politique sous le pouvoir de la finance,
lire sur Kontre Kulture

 

La puissance des banques, sur E&R :

 






Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2109531
    Le 26 décembre 2018 à 16:53 par Val guest
    La montée au pouvoir de l’aristocratie financière

    Ce monsieur a oublié de mentionner qu’il est possible de sortir du pénitencier où nous sommes enfermés au lieu simplement de le réaménager. Ce monsieur a oublié qu’il existe une réalité au-delà des murs de ce pénitencier. Vive la pensée radicale et émancipatrice et merci à Francis Cousin de contribuer à la répandre.

     

    Répondre à ce message

    • #2109623
      Le Décembre 2018 à 20:03 par homme_des_fôrets
      La montée au pouvoir de l’aristocratie financière

      @Val guest,

      Je plussoie et je rajouterais que nous sommes 99% et qu’il est très facile pour nous d’aller chercher la planche a billet, ainsi que les industries énergétique, de santé, d’agro-alimentaire, de gros oeuvres et des communications qui sont toutes les cartes maîtresses pour gérer une société.

      Bien sur, il faut également en parallèle qu’un nombre suffisant d’humain puissent ne plus être esclave d’eux même, de leur égo qui agit toujours dans leurs unique intérêt au détriment d’autrui. Ainsi une fois que la raison leur sera revenue, que leur égo délirant et narcissique à souhait cesseront de jouer au jeu de celui qui a la plus grosse, les individus pourront gérer les cartes sociétales primordiales dans le bon sens et véritablement au profit de tous.

       
  • #2109548
    Le 26 décembre 2018 à 17:31 par nerval
    La montée au pouvoir de l’aristocratie financière

    Je site : "site qui nous a expressément demandé de ne plus les relayer". C’est énorme ! E & R. premier site de ré-information, avec le plus haut taux de consultation et certains, estiment que cela va leur nuire. C’est presque à le souhaiter puisqu’ils sont tellement tremblant de peur, d’être amalgamés !

     

    Répondre à ce message

    • #2109574
      Le Décembre 2018 à 18:29 par Odyle
      La montée au pouvoir de l’aristocratie financière

      C’est effectivement à ne rien comprendre. Il s’agit du site "Comprendre et Agir" qui fait un travail d’information, de divulgation et de transmission...c’est à dire de ré-information.
      Pour appréhender la réalité il est nécessaire d’avoir plusieurs angles, regards sur les sujets. Merci E&R pour cette diffusion intéressante qui rejoint ce que beaucoup savent déjà de la Finance-Casino et finalement de l’enrichissement d’un petit nombre par les subventions d’Etat à la charge des contribuables.
      C’est finalement ce que beaucoup de Gilets jaunes ont compris, les serfs, si ce n’est esclaves des seigneurs aristocrates immoraux !

       
  • #2109575
    Le 26 décembre 2018 à 18:29 par anti gog magog
    La montée au pouvoir de l’aristocratie financière

    En même temps ce Monsieur parle quand même beaucoup de l’imposture écologie et son imposture en les approuvant.(il dit que la préoccupation climatique est une urgence mais moi je dirai que la préoccupation climatique est une urgente imposture qui va rapporter gros aux industriels en dépossédant les peuples)
    Alors tout n’est pas clair dans son discours....

     

    Répondre à ce message

    • #2109896
      Le Décembre 2018 à 11:27 par Pour ou contre l’écologie ?...
      La montée au pouvoir de l’aristocratie financière

      Si les banques too big to fail " siphonnent " une grande partie des revenus du peuple, qui, dans un monde raisonnable doivent servir aux investissements des entreprises, du public, de la recherche etc.. la transition écologique se voit entravée par ce parasitisme généralisé.

      Comment pouvons-nous donner de l’élan à notre économie et se lancer dans le tournant écologique, si, dans un premier temps nous n’avons pas réglé ce problème systémique ?
      C’est aux Etats de permettre c’est élan en subventionnant les acteurs économiques des projets d’envergure, envergure mondiale concernant l’écologie.

      Aujourd’hui, la croissance est à 0, les caisses sont vides, les banques nous font les poches.
      Quand il parle de l’imposture écologique, c’est celle qu’on essaye de nous vendre aujourd’hui, elle ne sert que de prétexte à cette caste financière, qui cherche constamment de nouveaux marchés pour son profit personnel (spéculation, bulles), quitte à ce que se soit au dépend de l’intérêt général ( crises, bail-in etc.)

      L’écologie est un des problèmes n°1, OK, mais pas le n°1 de la liste auquel il faut s’attaquer d’urgence, nuance.

       
    • #2110867
      Le Décembre 2018 à 22:01 par Hugo
      La montée au pouvoir de l’aristocratie financière

      Je rebondis à ce que vous écrivez... Je n’ai pas encore regardé la vidéo mais pour moi, la vraie écologie est importante (réduire la pollution) mais l’imposture du réchauffement entropique (prendre le CO2 pour un polluant) doit être stoppée nette (c’est une véritable imposture).
      Donc oui à l’écologie si l’humain veut survivre... Car les maladies environnementales sont en train d’exploser (le cancer en tête mais il y a plein de nouvelles pathologies qui apparaissent ces dernières années et qui sont en lien direct avec la chimie, les ondes, etc).

      En parallèle de cela, le vrai problème systémique (l’argent dette et le mécanisme de l’usure à tous les niveaux, les mécanismes de spoliation des individus et groupes d’individus par les méthodes évoquées dans la conférence privatisation des bénef socialisation des pertes, la non représentativité du peuple remplacé par des décisions pour les lobbies, etc) doit être adressé pour de bon (on doit changer de système c’est urgent).

      Dans le système actuel, il n’y a aucun paradoxe. On se fait plumer tous les jours par tous ces mécanismes. On vole nos richesses et le fruit de notre travail. ET en parallèle on culpabilise d’exister et de polluer et d’émettre du CO2 car c’est systèmique ! On doit générer de la croissance pour rembourser la dette, mais les capitaux se barrent ils ne circulent plus ils sont envoyés en haut du système dans les banques ou dans l’économie virtuelle. Sans capitaux tout se casse la gueule (c’est le sang du système, s’il n’y a pas assez d’argent qui circule tout s’effondre). C’est ce qu’on vit actuellement... Et on doit donc polluer encore plus, se serrer la ceinture, ne pas engager les changement nécessaires pour vivre mieux dans un système plus respectueux de l’environnement et donc de nous mêmes... Donc on est très mal car le système plonge et en même temps on culpabilise de ne pas pouvoir "sauver la planète"... Une fois qu’on sera tous pauvres comme la Grèce, le système nous dira que l’écologie est LA chose la plus importante (leur écologie, celle des taxes carbone et autres foutaises). Les gens complètement possédés ayant perdu le libre arbitre car implantés par cette idée que si on ne sauve pas la planète on va tous crever, ces gens vont devenir dingues (ils feront le jeu du système) et sauteront à la gorge de ceux qui voudront juste s’en sortir sans se prendre la tête.

      Le système prévoit de laisser crever ceux qui ne peuvent pas jouer avec cette nouvelle règle du jeu (la religion CO2).

       
  • #2109785
    Le 27 décembre 2018 à 02:57 par Francois Desvignes
    La montée au pouvoir de l’aristocratie financière

    Si on remonte la chaine des causes de notre faillite civilisationnelle dont la faillite financière n’est que la partie émergée,

    nous verrons que la cause première dont toutes les autres causes sont la conséquence,

    est le partage de l’Europe carolingienne entre les petits fils de Charlemagne lors du Traité de Verdun (843).

    Le Traité de Verdun a eu deux conséquences :

    - Dans l’ordre temporel, il a émietté l’empire et de cette division naitront les nationalismes fratricides du XX et la toute puissance de la finance qui les a suscités pour mieux les financer : la cause première de notre endettement et même de l’endettement planétaire trouve sa cause première en 843.

    - Dans l’ordre spirituel, l’éclatement du pouvoir temporel en féodalités régionales, a eu pour conséquence ultime d’ affranchir le pouvoir temporel de la tutelle du pouvoir spirituel ce qui a eu lui-même pour résultat de retirer aux gouvernés "la garantie de la Foi" (Tous les gouvernants ont intérêt à être justes car ils rendront des comptes le jour de leur mort des bienfaits de leur gouvernance devant le Juge qui voit tout et punit pour l’Eternité).

    Le Traité de Verdun a eu ainsi deux conséquences majeures dans la gouvernance de la société moderne :

    - La finance dicte sa loi à la Justice qui devient par ce fait injuste.
    - Le vice non sanctionné dicte sa loi à la Vertu qui deviennent par ce fait inversés.

    En Histoire, le fait a toujours une cause technologique ou idéologique : c’est la Foi et l’Invention qui dictent le monde avant la lutte des classes qui n’est qu’une conséquence des précédentes.

    Ainsi, la cause du Traité de Verdun est idéologique : le Traité de Verdun est cause première dans l’ordre temporel, mais que cause seconde dans l’ordre moral, elle Cause de la cause.

    La cause idéologique qui a rendu nécessaire la cause temporelle du Traité de Verdun , Cause de notre ruine, c’est l’inversion du Décalogue.

    Avant le Traité de Verdun, on lit et on croit le Décalogue à la forme affirmative dans l’ordre présenté, Dieu en premier, l’envie en dernier et le Roi sous Dieu.

    Après le Traité de Verdun, on lit le Décalogue à l’envers, l’envie en premier et l’Adoration de Dieu en dernier, à la forme négative, où, la détestation de sa généalogie par haine de Dieu et la jalousie de tous par l’amour de soi-même deviennent la règle.

    Il faut revenir à l’Unité de l’Empire FRANC et au Decalogue en politique.
    Ou mourir.

     

    Répondre à ce message

  • #2109798
    Le 27 décembre 2018 à 03:52 par anonyme
    La montée au pouvoir de l’aristocratie financière

    Voilà, c’était un aperçu rapide et très complexe, difficile à comprendre, créer par des improductifs pour dérober en toute impunité l’argent transpiré de ceux produisent .

     

    Répondre à ce message

  • #2110059
    Le 27 décembre 2018 à 16:09 par anonymous19
    La montée au pouvoir de l’aristocratie financière

    20% de TVA ne rapporte que quelques milliards, mais 0,2% sur ta carte bleue va financer les 300 milliards du budget de l’Etat !

    C’est n’importe quoi !
    Le mec, il se croit prof et il est dépourvu de bon sens, comme tous les keynésiens. (C’est JP qui expliquait que pour comprendre Keynes, il fallait faire abstraction de son bon sens)

     

    Répondre à ce message

    • #2110164
      Le Décembre 2018 à 18:32 par Garringo68
      La montée au pouvoir de l’aristocratie financière

      Vous n’avez rien compris : Marc Chesney a proposé -avec trois autres personnalités- de taxer toutes les transactions financières électroniques traitées suisses et cela dépasse donc très largement le périmètres des cartes bancaires (trafic des paiements, des devises, trading à haute-fréquence, opérations financières diverses,...). Le montant total susceptible d’être taxé dépasse 100.000 milliards de Fs par an.

       
    • #2110245
      Le Décembre 2018 à 21:06 par anonyme
      La montée au pouvoir de l’aristocratie financière

      Hum ! Si je ne m’abuse, ce n’est pas ce qu’il dit dans la vidéo : il parle de 0,2% sur TOUTES les transactions. Il parle en particulier (mais pas seulement) des échanges boursiers dont le fameux "trading à haute fréquence" qui en représente une part considérable. Les paiements par carte bleue comptent pour "peanuts" relativement à la totalité des échanges.

       
    • #2110252
      Le Décembre 2018 à 21:22 par anonymous19
      La montée au pouvoir de l’aristocratie financière

      Effectivement, ce n’est pas ce que j’ai compris. Surtout qu’il n’arrête pas de dire que ce n’est pas une taxe Tobin.

      Soit, admettons. Donc une opération portant sur 10 millions couterait 20 000 francs.
      Très bonne idée, les suisses seront débarrassés de leur industrie bancaire et pourrons vivre de leurs vaches.

       
  • #2110073
    Le 27 décembre 2018 à 16:24 par anonymous19
    La montée au pouvoir de l’aristocratie financière

    Il reproche aux gouvernements de sauver et de subventionner les banques trop grosses pour faire faillite.
    Mais, en bon kéneysien, il déclare que la solution à tous les problèmes c’est encore plus d’intervention de l’Etat dans l’économie !

    C’est ce qui arrive quand le salaire de quelqu’un dépend de sa capacité à ne pas comprendre l’évidence.

     

    Répondre à ce message

  • #2110833
    Le 28 décembre 2018 à 20:58 par momo
    La montée au pouvoir de l’aristocratie financière

    A la fin des années 70, il ne faut pas l’oublier, dans un contexte d’économie ouverte, les politiques keynésiennes ne marchaient plus, de 1975 à 1981, stagflation (stagnation et inflation à plus de 10 % l’an) et la relance française de 1981 a relancée l’Allemagne (un super économiste ce Mitterrand). Une alternative au néolibéralisme aurait été le protectionnisme, la solution nationale à la crise mondiale. La financiarisation et la" lobbyisation" de l’économie n’a été possible que parce que le pouvoir est tombé entre les mains des mondialistes élus et réélus depuis 40 ans. Dans les années 60 : nation, patrie, peuple, ce n’étaient pas des gros mots !

     

    Répondre à ce message

  • #2111264
    Le 29 décembre 2018 à 16:26 par Nattydread
    La montée au pouvoir de l’aristocratie financière

    Marc Chesney devrait rencontrer Etienne Chouard ! Ces personnes ont une façon simple d’expliquer les choses et de faire comprendre d’où viennent les problèmes que nous rencontrons actuellementt !

     

    Répondre à ce message

  • #2111667
    Le 30 décembre 2018 à 11:46 par politzer
    La montée au pouvoir de l’aristocratie financière

    A la lecture des commentaires je constate que la proposition de Marc Chesney est parfois mal comprise .
    Ce n est pas une révolution mais une attaque frontale contre le parasitisme de l économie financière au profit de l économie réelle qui produit des richesses . C est une tentative de retrouver la vocation première du capitalisme : créer de la richesse comme nul autre système économique avant lui. La taxation de toutes les transactions commerciales et financières toucheront en premier lieu les tenants du trading haute fréquence qui paieront des taxes à proportion des milliards de transactions effectuées sans passer directement par la main de l homme.
    Le système sera quasiment sans douleur pour le consommateur moyen qui n utilise proportionnellement que peu de transactions commerciales et sa carte de paiement et qui est dans le système actuel frappé durement par la TVA , l impôt sur le revenu et toutes les autres taxes vouées à disparaître dans le système pensé par Chesney et son équipe qui ont démontré mathématiquement la validité du système . Il va de soi qu’il rencontre l opposition de l oligarchie financière et des professionnels de l’incrédulité . Un referendum sera organisé en Suisse dès que le nombre de signatures requises pour l organiser seront réunies.

     

    Répondre à ce message