Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Castaner se met les commissaires et les officiers de police à dos

Rantanplan irrite la franc-maçonnerie

Comprendre derrière la fronde des commissaires que c’est le corps le plus franc-maçonné de l’État.

 

 

La franc-maçonnisation de la haute hiérarchie policière n’est plus à prouver, et maintenant ce sont les hauts gradés gendarmes – carriérisme oblige – qui s’y mettent.

Avec une telle soumission de l’Intérieur au pouvoir profond, la France n’est pas sortie de l’auberge de l’insécurité...

Pire : aujourd’hui, on le voit avec la révolte légitime des Gilets jaunes, la répression policière s’abat sur des Français honnêtes (qui payent leurs impôts qui servent à rémunérer la police et à financer leurs primes exceptionnelles !), laissant ainsi la racaille tranquille, même si dans ce cas c’est plutôt la justice qui est en cause.

Conclusion : l’insécurité des Français n’est pas un problème pour l’élite, l’insécurité de l’élite devient le problème de tous.

- La Rédaction d’E&R -

 


 

Incompétence, amateurisme, volonté de diviser ou bien, tout simplement, réaction de panique face à une situation qui, visiblement, lui échappe ? Quoi qu’il en soit, Castaner vient de commettre une (nouvelle) sacrée bévue.

 

En recevant, place Beauvau, les seuls syndicats représentatifs des gradés et gardiens de la paix, auxquels il a d’ailleurs accordé, sans réelles négociations, une rallonge salariale de 120 à 150 euros mensuels, le ministre de l’Intérieur se doutait-il qu’il allait déclencher les foudres des commissaires et des officiers de police ?

C’est pourtant ce qui vient de se passer. Et les cadres de la police nationale ont réagi dans une longue lettre au ministre en date du 20 décembre, dans laquelle ils dénoncent de la « précipitation » et une grave erreur « d’appréciation ». Bien plus, ils soulignent le fâcheux précédent de rencontres au plus haut sommet de l’État qui ont laissé deux des syndicats les plus représentatifs de leurs corps (le SCPN et le SCSI) au bord du chemin. Véritable rappel à l’ordre à un ministre de l’Intérieur hors-sol, la missive signée par les deux responsables syndicaux des commissaires et des officiers demandent, par ailleurs, la tenue « de véritables assises de la sécurité intérieure ».

Ce clash entre les cadres de la police nationale et le ministre de l’Intérieur intervient, bien évidemment, au plus mauvais moment. Face à la crise des Gilets jaunes qui empoisonne le pouvoir depuis plusieurs semaines, et à un moment où la cohésion des forces de l’ordre est plus que jamais nécessaire, c’est l’exécutif lui-même qui vient semer la discorde au sein d’une institution qui n’avait pas besoin de cela.

Comme nous n’avons cessé de le souligner, la malaise est profond chez les policiers. Il remonte à de nombreuses années et porte sur des sujets extrêmement variés. Le pouvoir d’achat, bien entendu. Mais aussi les conditions d’exercice du métier, une organisation interne dépassée, des relations police-justice toujours aussi compliquées, un manque chronique de moyens, etc. Il était donc des plus maladroits de disqualifier une partie importante de la représentation syndicale qui, par ailleurs, est largement contestée parmi de nombreux policiers.

Lire l’article entier sur bvoltaire.fr

Moins de liberté et moins de sécurité,
lire sur Kontre Kulture

 

Rantanplan ministre, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2109576

    Castaner, à tout simplement tenté de calmer la grogne du plus grand nombre.

    Les officiers et les commissaires, ont vu leurs effectifs au fil du temps, fondre comme neige au soleil, et ne pèsent ainsi, plus bien lourd dans la balance "contestataire".

    Qu’ils restent tous l’arme au pied à l’avenir, suivi par les gendarmes, et les GJ ne s’en porteront que mieux.

    Quant à Castaner s’il veut jouer au héros, il pourra toujours demander à Benalla de lui prêter un casque, un brassard police, et une matraque, pour aller taper tout seul sur les GJ. Nous aurions ainsi l’occasion de bien rire.


  • C’est sans doute ce qui explique la fronde générale contre Macron : la franc-maçonnerie ne supportant pas l’exercice du pouvoir à la verticale du président Macron...

     

    • #2109952

      Le mouvement des gilets jaunes serait un produit des FM ? Ok, tu as des preuves fiables de ce que tu avances ?


    • Je parle de la fronde qui a commencé dès cet été avec l’affaire Benalla, puis la démission de Frère Collomb etc. Des mois avant les manifestations des Gilets jaunes...


    • @u roitelet

      En quoi son gouvernement serait-il vertical ? Il n’a fait que taper sur les pauvres et les classes moyennes.


    • A Bayin...

      tu le fais exprès ? Il gouverne , tel que son surnom le laisse entendre, à la verticale : la fameuse révision constitutionnelle, prévue pour 2019 prévoyait, entre autres, une limitation des amendements, 30% de députés en moins et 15% de proportionnelle, renforçait de facto le président et affaiblissait le législateur ( assemblée) ; c’est ce projet qui a suscité la fronde de la franc-maçonnerie, notamment provinciale, et provoqué l’affaire Benalla et la démission de Frère Collomb.,,

      tout ce qui affaiblit le président est donc bienvenu, sauf les manifs des GJ, qui ont, au contraire, soudé le haut -fonctionnariat et les Loges...

      La franc-maçonnerie française n’entend pas se voir rogner des pouvoirs et privilèges, fut-ce au bénéfice de l’euro-mondialisme...compris ?


  • Des ’’institutions’’ qui sont à l’évidence dénuées du plus élémentaire sens de la mesure dans leurs exigences de tous ordres vis à vis de l’état employeur. On sent bien que le contribuable peut crever sans problème sous le poids de ce qu’elles lui coûtent à condition qu’elle puissent continuer à se goinfrer. Le cochon de payant, taillable, corvéable, matraquable et punissable à merci. Tant de mépris servi par tant de brutalité avec, toujours, tant de leçons de morales en tous genres à la gueule.


  • #2109601

    La police n’est plus qu’une milice privée depuis très longtemps.

    Alors autant la privatiser une bonne fois pour toute. Que les rupins paient leur milice eux-mêmes, c’est la moindre des choses.

    Au moins, on filera pas notre pognon pour recevoir des coups de bâtons quand on crie notre désespoir et notre faim dans les rues.

     

    • @ envolees-des-incultes

      La police n’est plus qu’une milice privée depuis très longtemps.

      Absolument d’accord .Et je vais enfoncer le clou davantage même si ça fait pas plaisir .
      Ils se servent de la précarité pour embaucher des mecs qui n’ont pas trop le choix entre le chômage prendre une matraque, et taper comme un bourricot .Ce n’est pas possible autrement .Si un type à une conscience si petite soit-elle, il pose le bouclier, la matraque, le casque, et il se casse .Que l’on ne vienne pas me dire qu’ils font ça par étique .Je veux bien pour mettre de l’ordre sur des voyous ou des casseurs, des gens dangereux, mais pas des manifestants pacifiques qui ne viennent pas pour casser mais défendre leurs droits et ceux des flics au passage .
      Oui ils se servent de ses hommes en leur filant 300 euros de prime, pour en faire une police privée . C’est évident .


  • Aujourd’hui dans le hall de mon immeuble une affichette demandant aux résidents d’être vigilants car il vient d’y avoir des tentatives de cambriolages . Coïncidence ?cet aprèm allant chez mon avocat je vois le même genre d’affiche dans son hall . Conclusion : les flics étant occupés à matraquer les honnêtes gens les voyous peuvent s’en donner à cœur joie .

     

    • Idem chez moi, recrudescence des cambriolages. De toute façon, la première fois que je suis monté à Paris rejoindre les GJ, c’est le premier truc qui m’a sauté aux yeux : la banlieue était complètement abandonnée (ou presque) par les FDO...


    • Lors de l’Acte IV, lorsque toute la police, la BAC, la gendarmerie de France et de Navarre a été réquisitionnée, permissions annulées et tout le tintouin, pour faire ce que l’on sait face aux GJ, je me suis dit précisément que pour l’apprenti cambrioleur et petit braqueur de cité, cela devait être Noël : JPO (journées portes ouvertes) partout là où l’on trouve de la fraîche... Il suffisait d’éviter d’être à proximité d’une manif pour faire son marché.


  • Les flics de base ayant été augmentés, commissaires et officiers réclament du pèse à leur tour, " nous ne demandons que ce qui nous est dû ! " . La macronie va être obligée de distribuer du fric tous azimuths ! C’était bien la peine d’essayer de "niquer" "les fumeurs de clopes qui roulent au gazole" !


  • Les Policiers, les Gendarmes et les Militaires devraient avoir le droit de grève comme quiconque, dans la mesure où ce ne sont pas des esclaves, uniquement utilisés pour protéger les ’’politiques’’.
    Qui sème le vent, ne doit pas se protéger derrière les Militaires et Policiers lorsqu’arrive la tempête ! De plus, PERSONNE ne devrait pouvoir être elu, sans Service National effectué ! Ça fait désordre...Un blanc-bec ne devrait pas se targuer d’être chef des armées !


  • #2109638
    le 26/12/2018 par Christian citoyen de la République
    Castaner se met les commissaires et les officiers de police à (...)

    Castanet fait jouer un vilain jeux au forces de l’ordre de la République, ce qui va les éloigner du peuple de France,c’est on peut le penser le but de ce dernier et de son mentor..Quel désastre.


  • "Dès lors, tout peut maintenant arriver. Macron, Philippe et Castaner en seront les seuls responsables."

    Les seuls responsables ? Personne ne tire les ficelles de ces trois marionnettes ?


  • Mettre de la Franc-maçonnerie à toutes les sauces est autant un serpent de mer qu’un marronnier qui peut perdre le lecteur, lorsqu’il doit cibler, la Franc-maçonnerie des condés n’étant pas celle sociétale habituellement dénoncée (qui sont même plutôt "ennemies" au regard de la régularité), celle des militaires (donc gendarmes) quand ils le sont, étant par ailleurs et le plus largement exactement la même, ce qui en fait des "faux frères" de terrain, uniquement au regard des budgets de ministères séparés et autres "c’est moi qui ait la plus grosse" lorsque leurs chemins se croisent (ce qui est rare) au gré de leurs missions et prérogatives qui sont différentes (même si le lecteur croit qu’une enquête reste une enquête) : les SOLDats n’ayant toujours eu qu’un rapport à la SOLDe, in fine. Voici aussi pourquoi le simple apprenti plombier devenu garde champêtre par copinage avec l’adjoint au maire (à la voirie) veut devenir titulaire et assermenté comme le général des écoles de guerre. L’affaire du tabasseur de l’Élysée en est un exemple "frappant". D’autres part on ne devient pas commissaire ou capitaine par la Loge : laquelle peut devenir "le réseau" à l’issue, comme tout corporatisme.
    Pour synthèse, allez vérifier les questions à l’étude des Loges du GODF puis ensuite posez la même question (celle de l’Aquarius pour l’exemple) aux condés et aux bidasses. Ils ont déjà répondu quant au pacte de Marrakech : aux antipodes du GODF. Vous avez dit frangins ? Pas de la même mère, alors...
    Et croyons bien que la loge des loges et au-delà de tout, sait qu’il ne faut pas lâcher - pour éviter qu’elles ne basculent dans le camp des Adolfo Ramirez - celles des poulets et de la maréchaussée : l’autre et ses mariages entre chiens et chattes ; bof, s’il faut...


  • #2110012

    Attention à la belle et jolie manipulation pour attiser les tensions. Ces augmentations de salaire étaient déjà prévues depuis un protocole signé en 2016, il a juste été repoussé et il est possible que l’actualité a soit précipité les choses ou soit c’est une stratégie pour attiser ces tensions.


  • Castaner offre des flash-ball multi-coups pour réprimer les gilets jaunes :

    https://www.rtl.fr/actu/politique/l...

    Nombre de blessés prévisibles en croissance exponentielle.

    On voit bien dans quelles dispositions "démocratiques" se trouve le pouvoir marconien.


  • Un fac-similé de la lettre, datée du 20 décembre 2018, adressée par le SCPN et par le SCSI au ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, est accessible par ce lien :

    https://www.scribd.com/document/396091204/111-2018-D-Courrier-Commun-SCPN-SCSI-Au-MI-Indemnitaire


Commentaires suivants