Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La peur et la pauvreté, voilà ce qui nous attend s’ils ont la voie libre

En ces temps de Corona, j’écoute souvent le conseil des Monty Python : « Prends la vie du bon côté ».

 

 

Ce nuage noir est bordé d’un liseré d’argent. Tandis que le virus rôde au dehors, les ados daignent passer plus de temps avec leurs parents ; les épouses sont à la maison et vous mijotent des petits plats au lieu de traîner avec de beaux étrangers dans des cafés classe, nous n’avons pas à planifier des vacances chères sur des îles lointaines, il y a plus de temps pour lire ou pour jouer aux aux dames avec les gosses. Les habitudes forcément plus modestes (pas de resto, pas de soirée) s’accordent avec le Carême, cette sombre période qui précède Pâques. On peut tenir un bon moment avec ce Carême calme à la maison, style année 1956.

Malgré mon âge, la maladie ne me fait pas peur du tout. On ne meurt qu’une fois, et c’est inévitable. C’est l’interférence des gouvernements à la main lourde, ce qui nous pèse vraiment sur la nuque. C’est le confinement, et non la maladie ce que je redoute.

Considérez l’exemple d’Israël, ce projet pilote des Maîtres du discours.
En Israël, comme dans un petit nombre d’autres pays, le confinement le plus sévère a été ordonné : les gens n’ont pas le droit de quitter leurs appartement sauf pour aller acheter à manger. Même une promenade solitaire au bord de la mer ou dans le jardin public : interdit, tout ça, et il y a la police et l’armée pour faire respecter l’ordre. Le temps exquis , la Méditerranée toute bleue, les collines toutes vertes, mais il faut rester enfermés. Cette recommandation de rester à la maison et de bien le prendre peut nous sembler louche ; cet emprisonnement des citoyens est une étape qu’aucun tyran n’avait pu envisager jusque là.

Les autorités nous tiennent comme elles l’ont toujours voulu, par la peur, la recherche du pain restant l’unique activité permise, plus de manifs ni de rassemblements, la distanciation sociale à la place de la solidarité. Le premier mort du coronavirus en Israël, c’est un vieux survivant de l’Holocauste de 88 ans (sans le virus, il aurait été éternel) ; la deuxième victime, c’est une vieille dame qui avait toutes les maladies possibles, couronnées par le corona. La troisième et dernière, c’est un nonagénaire. La maladie n’est pas si grave, le remède est bien pire. Une fois le confinement annoncé, 600 000 Israéliens se sont inscrits sur les listes de demandeurs d’emplois, parce que les petites et moyennes entreprises ont renvoyé leurs salariés sans les payer. Les employés mis à pied pourraient demander des prêts, à rembourser avec intérêt une fois l’état d’urgence levé ; mais personne ne dit où ils trouveront l’argent pour rembourser.

La sécurité intérieure (le Shabak), et la sûreté extérieure (le Mossad) ainsi que les forces de police se sont unies pour créer et activer un système futuriste de surveillance totale. Maintenant ils repèrent et suivent tous les résidents israéliens, tout le temps. Si une personne a de la fièvre et qu’elle est considérée comme potentiellement porteuse du virus, le système de surveillance trace toute personne qui ait été en contact avec elle depuis peu, ou qui soit juste passée à côté, et leur fait savoir par texto qu’ils doivent aller en quarantaine pour quinze jours. Désormais, ils pistent tous les déplacements et toutes les rencontres de tous les résidents israéliens tout le temps. Les effectifs de la police secrète du monde entier n’avaient jamais eu pareilles capacités magiques ; maintenant ça y est. L’État juif est le terrain de test pour le projet de surveillance mondiale totale. Le corona passera, mais la surveillance absolue est en train de s’installer pour toujours, a prédit Yuval Noah Hariri. Seule la peur de la pandémie aurait pu faire que les gens acceptent une chose pareille, et la panique au corona l’a fait.

Les migraines que nous donne le virus, c’est de la petite bière, à côté des conséquences terribles du confinement massif. L’économie réelle va se désintégrer, les travailleurs et les gens en situation de précarité vont être ruinés et appauvris. Ils vont devoir travailler pour une bouchée de pain quotidien ou mourir. Seuls les financiers vont survivre et prospérer, eux et leurs troupes libérales. En tout cas, c’est ce qu’ils espèrent.

La peur et la pauvreté, voilà ce qui nous attend s’ils ont la voie libre.

Le monde se partage entre ceux qui ont envie de se soumettre au confinement et ceux qui gardent un peu de santé mentale. Les maîtres du discours, les médias libéraux et leurs adeptes sont tous pour le confinement. Le Guardian et le New York Times prêchent le danger mortel du virus. Les réseaux de TV répandent la panique. J’ai essayé de suivre les infos israéliennes à la télé ; il n’y avait pas de nouvelles, que de l’hystérie en ligne.

Le président Trump avait essayé vaillamment de maintenir l’Amérique en état de marche, mais se voyant accusé par le New York Times de complicité de meurtre de masse des seniors américains, il s’est couché et a autorisé le confinement dans certains États. Il rumine encore quelques moyens pour sauver l’Amérique, mais osera-t-il aller jusqu’au bout ? Son collège Boris Johnson a déjà déposé les armes, après une résistance initiale.

Il reste des îlots de santé mentale. La Suède reste sur ses positions, comme un grand exemple positif. Même si les gens ont été encouragés à ralentir leur activité et à minimiser leurs sorties, l’industrie tourne, les écoles et les garderies sont ouvertes ; les cafés et les restaurants fonctionnent, les trains circulent et il n’y a pas de patrouille de l’armée dans les villes suédoises. Les médias libéraux suédois propriété de Bonnier ont essayé de répandre la panique, mais ont été vite arraisonnés par la menace d’une OPA hostile sur les journaux. Les élites suédoises comprennent que si elles autorisent les industries suédoises à s’effondrer grâce au confinement, la Suède va se retrouver ramenée à sa misère du 19e siècle. C’est trop cher comme prix à payer pour continuer à obéir à la ligne du parti. La Suède a sa propre mentalité indépendante et un solide instinct de préservation qui lui a permis de refuser l’euro et de naviguer entre les camps en guerre tout au long du 20e siècle.

La Russie reste libre et ouverte, plus ou moins. Le président russe s’en tient à une voie médiane. Il est allé rendre visite aux patients attaqués par le Corona dans un hôpital près de Moscou, comme Napoléon était allé (voir les pestiférés) à Jaffa. Dans un discours à la nation, il a garanti à chacun une semaine de congés payés qui commence ce week-end. Pas de confinement pour Mr Poutine et ses sujets, donc les Russes peuvent passer ces vacances exceptionnelles comme ils veulent. Il a aussi déclaré un report des remboursements pour les prêts au logement et les impôts, et pour stimuler la dépense, il a taxé les Russes riches avec un impôt sur les transferts d’argent à l’étranger et sur les intérêts des dépôts bancaires, en signalant que la crise du Corona ne sera pas mise à profit pour voler les travailleurs au bénéfice des banquiers. Au préalable, il avait approuvé certaines mesures de protection, et fermé les frontières, mais la Russie reste libre. Le très petit nombre de Russes infectés semble justifier la stratégie de Poutine.

Le bras de fer continue, entre les adeptes russes des maîtres du discours et ceux qui soutiennent Poutine. Les ennemis de Poutine, les libéraux de Moscou, ont appelé à suivre le modèle israélien, en mettant fin à la production nationale. En même temps, ils se sont tiré une balle dans le pied en fermant les musées et théâtres, ce qui les prive de leurs revenus. Poutine a beaucoup ajouté à sa popularité dans le pays en refusant le confinement, tandis que le maire de Moscou, Sergueï Sobyanine est libre d’introduire plus de restrictions locales, ce qui lui vaut les applaudissements des libéraux.

Le Bélarus est le dernier bastion de la liberté, ils se fichent complètement du virus, mais ils ont fermé leurs frontières. J’ai toujours admiré leur président Loukatchenko, celui que les médias européens appelaient le dernier dictateur européen. Il a dit que le travail physique au grand air et un petit coup de vodka au déjeuner, c’est bon pour la santé, et il a probablement raison.

Après avoir vu ces différentes ripostes, nous en concluons que les libéraux, les troupes de choc des maîtres du discours, veulent un état de siège et un confinement assuré par la police et par l’armée. Ils veulent que notre société fasse son harakiri économique, condamne nos enfants à la pauvreté à laquelle nos parents avaient échappé. La peur, la pauvreté, la surveillance, voilà tout ce qu’ils nous suggèrent.

Comme toujours, ils tentent de se raccrocher au terrain de la morale en disant qu’ils le font pour le bien des vieux vulnérables. Comme toujours, il mentent. Ce n’est pas moral de prolonger la vie des gens vieux et malades au prix de l’avenir de nos enfants, au prix de la dévastation économique. Et les vieux ne manquent pas de pouvoir ! L’UE et les USA sont dirigés par des gens âgés, parce que ce sont des pays stables et sûrs, où l’ascenseur social est en panne depuis des années. Trump a 73 ans, Joe Biden 77 ; Soros et Nancy Pelosi sont encore plus vieux : ils sont terrifiés par le Corona.

Les financiers qui sont derrière eux voient la crise du Corona comme une superbe occasion de faire peur à l’humanité et de racheter leurs biens aux gens à bas prix avec l’argent qu’ils vont tirer maintenant du système de la Réserve fédérale. Les trillions de dollars offerts par celle-ci vont être tendus aux gros financiers, et ils vont racheter le monde. Ils vont mettre l’humanité en esclavage, instaurer la surveillance totale, en finir avec l’âge pathétique des libertés individuelles. S’ils peuvent vous punir pour être allés faire un tour, ils peuvent tout faire.

Qui a créé le Covid-19 ? C’est une question intéressante mais moins importante, désormais. Qui a créé la panique et qui s’en sert pour atteindre ses buts, voilà ce qui est important. J’appelle cette entité obscure les « maîtres du discours ». Ils ont les médias, ils ont les têtes parlantes et les experts. La panique du Corona n’est pas un phénomène naturel, le virus n’est pas particulièrement mortel, les gens vieux et malades vont peut-être subir un coup d’accélérateur, mais ce n’est pas mauvais, car les tentatives actuelles pour garder tout le monde en vie pour toujours, ça ne tient pas, puisqu’ils ne peuvent pas survivre à une épidémie aussi faible que le Corona, les vieux.

Le comte Alexis Tolstoï, écrivain russe, parent lointain et plus jeune que Léon Tolstoï, avait brossé une tentative imaginaire de gens méchants pour s’emparer du monde. Cinq magnats américains avaient répandu la panique en disant que la lune était sur le point de fondre sur la terre et de tuer tout le monde. À l’insu de tous, ils bombardent la lune de leurs missiles puissants, et la réduisent en miettes. Comme les gens paniquent et que la Bourse plonge, les cinq magnats achètent tout et deviennent les maîtres du monde. Mais la crainte qui était supposée piéger tous les citoyens les libère. Ils n’en ont rien à faire, de la Bourse, et ils estiment que l’appropriation privée du monde entier, ça ne compte pas. À la fin de l’histoire, un jeune homme entre dans le sanctuaire très confiné des cinq magnats, et leur demande de sortir parce qu’il a besoin de l’emplacement pour le club de jeunes.

Dans la vraie vie, le schéma est tout aussi net. On fait peur à l’humanité avec la maladie. La panique met fin à la production, les actions sont en chute libre, les sales types soutirent à la FED des trillions et des trillions de dollars, et ils se servent de cet argent pour acheter le monde. Le monde va être dévasté par le confinement, les gens vont perdre leurs moyens d’existence. Le système de surveillance totale une fois instauré ne leur permettra pas de se révolter. À la fin, les gens obéissants et utiles se verront nourris par leurs généreux maîtres, et les désobéissants n’auront qu’à crever. En un sens, c’est une mise à jour du complot de Joseph en Égypte, selon la Bible. Dans le récit biblique, Joseph accapare le grain quand la moisson est bonne, et vend des aliments avec un beau bénéfice quand les moissons sont maigres. Il en profite pour mettre les Égyptiens en esclavage. Mais nos maîtres n’attendent pas pendant des années. Ils créent les temps difficiles en forçant les gens à rester loin de leur travail, et aussitôt, les voilà qui achètent tout ce qui peut l’être.

C’est un schéma très fragile, en fait. Son succès dépend de notre passivité, et nous ne devons pas être passifs. Nous pouvons refuser la panique, nous asseoir sur les confinements, interdire le renflouement des banquiers et des magnats.

À la place du socialisme pour les riches et du capitalisme pour les pauvres que nous avons en ce moment, nous pouvons faire que les riches payent pour les autres, en faisant le plus grand transfert de capital depuis Reagan et Thatcher, dans la direction opposée. Laissons les frais de la crise du Corona à la charge de Bill Gates, de Jeff Bezos et d’autres bénéficiaires de ces dernières années d’abondance. Au minimum, les Européens et les Américains peuvent emprunter une idée au plan de Poutine, et garantir leur salaire complet à leurs employés mis au chômage. Je pense que ces mesures suffiront à en finir avec le désir des « maîtres » de répandre la panique.

Et là nous allons voir la crise du Corona comme une bonne occasion de passer plus de temps avec nos êtres chers, et peut-être de soulager les gens vieux et malades du fardeau épuisant d’une vie devenue improductive à jamais.

Israël Adam Shamir

Retrouvez Israël Shamir sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Monsieur Shamir peut rêver d’une révolte populaire, il n’a pas fini d’attendre !
    Autour de moi, tout le monde applaudit au confinement et si Macron décidait de le prolonger de 6 mois, qui protesterait ? Pas grand monde.
    Les Français ont avalé tant de couleuvres depuis 40 ans que ce n’est pas en 2020 qu’ils renverseront la table !

     

    • #2418673

      Le patron l’as très bien dit sur VK récemment ; Le confinement c’est pour le petit blanc, le cochon de payant ! Trop con pour se révolter...
      Nous vivons dans une société d’aliénés,de soumis & de pu***es


    • je ne suis pas devin, mais je suis beaucoup moins tranché que vous, si ce confinement apparait en surface, bien lisse, en dessous, c’est beaucoup plus animé

      un mécontentement liquide pour le moment, risque de se solidifier sur l’instant dès que le bouchon s’ouvrira
      une surfusion des colères en quelque sorte, formant un bloc

      lorsque ce confinement sera levé, il faudra 10 jours, pour se rendre compte de l’étendu des dégâts et de ses conséquences et là çà va "valser"
      1/4 des dettes inter-entreprises battent de l’aile, elles représentent un encours de 700 Md d’euros !
      une paille
      - plus de revenus, moins de revenus, comment faire face aux échéances du prêt immobiliers en cours
      - assimiler le confinement comme des "vacances" c’est prendre les "gens" pour des cons
      - ayant du temps, et s’ennuyant, les "gens" s’informent et commencent a comprendre, lorsque tout le monde avait encore le nez dans le guidon, qui parlait de la chloroquine ? .....

      les "gens" n’applaudissent pas le confinement, ils manifestent un soutien, qui s’adresse non pas a macron mais a tous ceux qui sont sur la brèche, d’ailleurs il y en a qui, bien que sur la brèche aussi, supportent très mal d’en être exclus

      encore une fois, je ne suis pas devin, et je peux me tromper


    • Ceux qui applaudissent, ce sont les personnes non informés, manipulés par la télé ou les hors systèmes.
      Pour ceux qui savent il faut en profiter pour leur expliquer qu’on doit montrer notre mécontentement contre ceux qui ont organisé ça et ne plus etre manipulé la télé.


    • Anymosa ,oui .je reste persuadé de l’ âme de France.


    • @u roitelet

      Le doux rêve, c’est penser que l’opinion de quelques personnes confinées avec soi font opinion globale.
      Le peuple avait déjà prouvé sa capacité à se révolter (Gilets Jaunes) et à montrer qu’une grande majorité de Français n’étaient pas macronnards ... mais là, je dois avouer que depuis quelques semaines, quelque chose se passe.
      Les vieux boomers égoïstes qui ont toujours voté ultralibéral viennent de se prendre une gifle de réelle dans la figure : "Mon Dieu ! Les produits obtenus via les usines délocalisées en Chine peuvent nous apporter des maladies potentiellement dangereuses pour nous ! Vite ! Vite ! Il faut re-localiser !"
      Les nationalisations, relocalisation, ré-industrialisation qui étaient des gros mots pour beaucoup de boomers qui font les gouvernements depuis 40 ans sont devenus soudainement beaucoup plus positifs maintenant que les conséquences des causes qu’ils chérissaient sont venus frapper à leur porte.

      Voici ce que j’observe dans mon entourage proche et éloigné (à défaut de sortir, on téléphone plus) ... une crise dont la peur peut autant servir le système (abolition des 35h par macrotte) que de le desservir (même les plus macronnards commencent à en avoir plus que marre de ce gouvernement). C’est ça le réel, roitelet et une fois encore, je te propose d’y faire une visite une fois de temps en temps (et je dis ça également à l’adresse de tous les dissidents 2.0 qui vont passer le confinement à nous pondre théorie foireuse sur théorie foireuse).


    • @Bayinnaung
      Le commentaire de king est plutôt juste vois-tu. Je constate la même chose autour de moi. Les boomers, dans leur grande majorité, sont des abrutis qui tant qu’ils consommaient tranquillement pensaient nous laisser leurs merdes à gérer, à nous leurs gosses ou leurs petites enfants. Et bien dommage, ils vont manger avec nous et perdre bien plus que la moyenne des français.
      En ce qui concerne la re-nationalisation, tu es un doux rêveur, tu ne comprends pas qu’ils vont mutualiser les pertes et de nouveaux nous enfiler comme ils le font depuis 40 ans, et privatiser en France. Les autoroutes sont pourtant une belle démonstration, la FDJ, les aéroports, etc.., du niveau d’enculerie que les français sont capable de subir sans broncher.
      Ton commentaire ne sert à rien, à si ton égo doit se sentir un peu mieux.
      Et au passage, le roitelet, c’est limite niveau respect. Ce n’est pas parce que certains ici se pensent des lumières et se donnent le droit de critiquer le point de vue des autres que tu dois te sentir légitime à rabaisser les autres commentateurs. Dans la vraie vie, tu ne te comporterais pas comme ça sans prendre le risque d’en prendre une.


    • @Maraicher bio

      Le commentaire...vois-tu.

      Depuis quand ? Je te signale que l’on attend toujours ses preuves comme quoi la Russie est l’alliée des USA en Syrie, que le Brexit est ultralibéral et que Trump a gagné les midterms.

      Je constate...la moyenne des français.

      Oui et cela confirme ce que je dis : quand tu te prends le mur du réel en pleine figure, je note que ça a tendance à rendre (en général) plus intelligent... l’idée que désormais une épidémie naisse de ce qu’ils ont toujours vénéré (la mondialisation) ça aide pas mal certains à mal dormir la nuit et à s’avouer que ce en quoi ils ont cru était une belle erreur.
      Les boomers restent égoïstes...et un égoïste, lorsqu’il est forcé à sortir de son confort, peut être encore plus véhément qu’un altruiste et bruler ce qu’il a adoré avec bien plus de fougue que quelqu’un de posé. Les boomers ne sont pas pro-mondialisation...Ils sont adeptes de la pensée-simple, du moindre effort et de ce qui leur rapporte...là, ils pensent toujours de façon simple, mais ce en quoi ils ont cru les met dans l’inconfort et risque de leur coûter très cher avec la crise économique que cela engendre déjà.

      En ce qui concerne ... privatiser en France.

      1) Rien ne les empêchait de faire cela jusqu’à maintenant.
      2) Si leur base électorale principale est touchée physiquemeent (baisse du nombre de boomers) et idéologiquement, cela pourrait (rien n’est joué) compromettre ce genre projet.

      Les autoroutes sont pourtant une belle démonstration, la FDJ, les aéroports, etc..

      Aucun rapport, y avait-il le coronavirus au moment de la privatisation des routes & d’ADP ou de la FDJ ?

      du niveau d’enculerie que les français sont capable de subir sans broncher.

      Encore une fois, tu nies l’existence d’un contexte différent. Tu es un doux-rêveur.

      Ton commentaire ne sert à rien, à si ton égo doit se sentir un peu mieux.

      Non, je ne suis pas leking (humour)...moi au moins, je travaille mes dossiers.

      Et au passage, le roitelet, c’est limite niveau respect.

      Non. On lui demande depuis des mois, voir des années de fournir des preuves concrètes et écrites confirmant ses dires...on en voit toujours pas la couleur.

      Ce n’est pas parce que...rabaisser les autres commentateurs.

      Si, qui fait l’âne ne doit pas s’étonner si je lui monte sur le dos.

      Dans la vraie vie...d’en prendre une.

      Dans la vraie vie, quelqu’un qui affirme que la Russie alliée des USA, occupe la Syrie, sans le prouver, passerait immédiatement pour un affabulateur.


  • #2418589

    1° Les sionistes épouvantent la planète avec le coronavirus . 2° toutes les bourses du monde dévissent : les sionistes spéculent à la baisse et ramassent des centaines de milliards de Dollars . 3° Les actions dégringolent : les grandes entreprises sionistes en profitent pour VOLER les dividendes dûs : en France ces entreprises vont donc VOLER 100 milliards d’euros (le total des dividendes, à la louche) aux petits porteurs ! 4°quand les Bourses ont touché le fond, ont perdu 50%, les sionistes rachètent les actions avec le fric qu’ils ont gagné en spéculant à la baisse, ce qui fait remonter les Bourses de 25% : mais ils persistent à ne pas payer les dividendes ! Depuis 32 ans Total n’a jamais baissé son dividende, elle trouve là l’occasion de le VOLER . Il faut dire aussi qu’1/3 des actions est possédé par les US .

     

  • Une fois de plus shamir frappe juste avec cet article. Et c’est vraiment ce qui nous attend les amis s’il n’y a pas de retour de la burne.


  • Il a tout compris au film. 1984 revu et corrigé. Chapeau.


  • Un homme libre vient de parler.. !!
    Shamir et Raout sont deux hommes qui ne s’en laissent pas conter.. !!

    A t-on oublier que la mise en esclavage demande qu’une moitié de la population serve à contenir l’autre ?

    Une armée de mercenaires ne vaut rien face à une armée éprise de liberté !
    L’Histoire en témoigne !

     

  • Un peu ras me cul de l’expression "maitres du discours" qu’on retrouve un peu partout, y compris dans les rangs de la dissidence... Non seulement elle aurait tendance à légitimer ce pseudo magistère, mais surtout elle ignore la saleté sous-jacente du pseudo discours en question... "Maitres-du-bruit-ambiant-passager" serait plus approprié... "Maitre du discours" devrait être réservé à un certain gars... Vous savez, celui qui est "L’Incarnation Du Verbe"... Signé un musulman...


  • Le fait qu’en Israël tout le monde soit confiné prouve que les juifs ne sont absolument pas responsables de cette épidémie, ils sont logés à la même enseigne que les autres . En France le grand responsable c’est ce petit con européiste de Macron, qui ne voulait ni fermer ni même contrôler nos frontières ( "Ici ce n’est pas la France, c’est l’Europe" ) qui faisait dire que les masques (absents) et les tests (absents) ne servaient à rien . C’est ce désastreux petit goy qui nous a tous foutu dans cette merde .

     

  • Les lascars ont réussi leur coup en une dizaine de jours : c’est dire, si tel est le cas, que la stratégie était fomentée de longue. Même si la moitié des nôtres sont pour l’heure un peu groggy du choc de l’enfermement, c’est aux adeptes des ors durs qu’il faut promettre un réveil pénible.
    Après tout, si ces prétendus gaillards en costards, flippent de ce que trois racailles de cités pourraient s’enflammer tandis qu’il ne supporterait pas un stage d’entraînement en forêt équatoriale, ce ne sont pas les millions de chasseurs accompagnés des jeunes et autres gilets jaunes, personnels de santé, pompiers ainsi que tous les travailleurs spoliés, qui auraient à pâlir de revendiquer leur liberté et le rétablissement de la chose réellement publique, au service de tous.


  • Non ,y a t’il une raison réelle de perdre la foi ? Et les forces quantique ?
    Que font les gens en confinement ? Ils se réinforment. Quelle états sont dans la surveillance de plus en plus totale de la population ? Reconnaissance faciale, drone de surveillance, etcetc...la Chine et la Russie. Qui se bat le plus contre cette surveillance ? Désolé de vous informez , c’ est les États-Unis, le pays de big brother, de snowden ,de la nsa ,il se passe même la même guerre que contre l’état profond. Les américains n’ en veulent plus. C’ est à cela que sert la foi ,et si réélection de trump, l’industrie de surveillance américaine va souffrir. Il se passe ce qui se passe parce que l’ athéisme, ils ont détruit le dieu de la mort, et donc beaucoup de personne ont peur de la mort. Voilà la vraie peur, ils ont tués nos croyances. Mais l’ information de masse n’est pas nos nouveaux dieux, c’ est un mensonge, et c’ est aussi cela le réveil des consciences. Vous voulez me détester parce que j’ai la foi ? Ca ne fonctionnera pas.

     

    • Vous avez la foi, bien.

      Mais allez vous servir votre Dieu en agissant avec les armes qu’il vous a donné ?

      Ou allez vous vous servir de lui en l’implorant de massacrer vos ennemi ?

      La 2eme solution ne fonctionne pas car vos ennemis ont fait la même prière.


    • Je ne vois pas de bon de fréquentation sur ER... Je trouve que la dissidence n’est pour l’instant pas au rendez-vous de cette guerre mondialiste contre les nations. Ce serait pourtant le moment de frapper fort. J’espère que le patron ou De Bragues vont bientôt intervenir car je pense qu’il y a une demande, une attente et aussi une opportunité de faire découvrir au plus grand nombre la résistance authentique.


  • Chronique d une manipulation (opportuniste) par la peur

    A_ on invite la population à ne pas se laisser gagner par la panique et à faire comme d’habitude Rappelez vous le chef de l Etat donnant l’exemple en se rendant au Théâtre.

    B_ Ensuite après que l Italie abonde en décès ( cf la pyramide des âges ) on décrète une sorte d’état d’urgence soit disant médical. En mettant en « prison » 66 millions de Français, soi-disant en raison des chiffres italiens qui extrapolés effraient.

    La population tétanisée par la peur, ne bronche pas, se laisse incarcérer voire récompense le geôlier en le créditant de 13% d opinions favorables !

    C_ On décrète (opportunément) qu’il faudra supprimer provisoirement ( lol) les 35h et les congés payés pour éviter une chute du PIB en raison du ralentissement économique !
    Ce serait le prix à payer pour rester en vie ! « la bourse ou la vie quoi ! » relol

    D _Et comme un krach boursier s’annonce pour les jours ou semaines prochains, on en imputera probablement la cause à cette maudite pandémie, qui en un sens, tombe bien !

    Conclusion

    1—Nos dirigeants auraient sous estimé le danger dans un premier temps, animés du souci de rassurer comme un père ses enfants, puis fait volte-face (courageusement ! lol) en prenant des mesures nécessaires, quand bien même impopulaires, reconnaissant qu’il s était trompé initialement ; ( quelle humilité digne de respect !) rerelol.

    2—Mais pourquoi privilégier l’exemple de l’Italie pensent les sceptiques ? (qui sème l’affolement !) et non celui du Vietnam ( rassurant !), où on ne compte pas un décès pour 100 millions d habitants ( cf la pyramide des âges), qui vivent souvent les uns sur les autres, dans un espace moins grand que le nôtre ( densité double) , sans confinement général, mais où on vous prend la température au « pistolet » partout. J’y était encore avant-hier : deux rues à circulation restreintes (touristes infectés) à Saigon seulement, pour une mégalopole de 8 millions d’habitants.

    3—pourquoi avoir jeté la suspicion sur un médicament ( qui a fait ses preuves dans le traitement anti viral) préconisé par le professeur Raoult ?

    a) A cette campagne d affolement, notre éminent médecin hospitalier qui peut exciper de 40 ans d expérience et vedette mondiale de l épidémiologie et des maladies infectieuses virales, avait déclaré : « Pour l’Italie, (pyramide des âges différente) on disait pis que pendre, j’ai reçu une analyse, c’est comme ailleurs, ce sont des gens de plus de


  • suite
    ce sont des gens de plus de 75 ans ;

    b)-Les Japonais ont fait un très beau modèle expérimental en confinant les croisiéristes assez âgés ( 3500 )sur le Diamond Princess. On a bien vu que c’était contagieux, 700 l’ont chopé. Mais en dépit d’une population très fragile, il n’y a eu qu’1 % qui sont morts. C’est la réalité observée ».

    Ces avis ont déchaîné des concurrents jaloux et les partisans d’une politique vaccinale critiquée par cet expert ( pour ses lacunes notamment), qui recommande dépistage systématique et traitement associant hydroxychloroquine ( anti paludéen) et Azithromicyne(anti biotique), mais s’oppose au confinement généralisé.

    Epilogue
    Il semblerait que le pouvoir soit en voie de se rallier (avec réticence et limitations !) à son diagnostic devant sa popularité colossale sur les réseaux sociaux : il ne faut pas trop prendre les gens pour des imbéciles, pas trop longtemps ! Mais cette manipulation opportuniste (relativement battue en brèche) mise au service d’une politique anti populaire, destinée in fine à poursuivre la casse du modèle social, ne s arrêtera pas en si bon chemin. Faisons rétrograder ces premiers de cordée manipulateurs et poursuivons notre ascension sans eux !


  • L’ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et, la haine conduit à la violence
    Avéroes 12 siècle.

    Ignorance : Sont nombreux ceux qui ignorent ce que c’est ce covid-19 et, par ignorance développent la peur.

    La peur : Sont nombreux aussi ceux qu’ont peur de chopper ce covid-19 et, par la peur acceptent avec résilience ce confinement (emprisonnement).

    La haine : Seront nombreux ceux qui vont cultiver et, développer la haine dû au confinement envers ceux qui l’ont imposé ou, envers ceux qui l’entraveront.

    La violence : Les premiers qui vont l’appliquer se sont les décideurs et promoteurs de cette peur microbienne et, suivront les autres, par instinct de survie dû à leur ignorance. Voilà l’équation .

     

    • Non, dans notre monde du XXIe s., la peur mène à la surconsommation, l’addiction, le confort et la sécurité, bref l’inaction c’est-à-dire la soumission à la dictature !
      Et par peur on englobe l’anxiété contre quoi cette société abonde en "anxiolitiques" : médocs-vaccins, malbouffe, tabac, alcool, porno, portable, vous avez la liste.

      Quant à la haine est elle réduite à des commentaires (nous sommes très dociles - et il faudrait en plus s’applaudir) ;
      et pour la violence, conséquence de la colère, c’est précisément ce qui nous manque contre ceux qui sont en train de nous asservir !


    • "L’ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et, la haine conduit à la violence
      Avéroes 12 siècle
      ." Comme quoi, tout le monde peut se tromper (même un juif éminent), et les arguments d’autorité ne sont faits que pour impressionner le gogo.
      Démonstration.
      L’ignorance mène à la peur ? Pas forcément : souvent, elle ne mène qu’à l’inconscience.
      La peur mène à la haine ? La peur mène à toutes sortes de choses : la lâcheté, le courage... Je connais d’ailleurs une communauté qui n’a pas peur, mais qui ne manque pas de haine pour autant.
      Enfin, la haine mène à la violence ? Quelqu’un qui a peur est rarement violent, sauf en paroles, et hors de portée de l’objet de sa haine.
      Comme aphorisme, on fait mieux.


    • ...erratum et mea culpa pour ceux qui liraient les lignes ci-dessus : en parlant d’Averroès, je pensais à Maïmonide, j’ai donc écrit entre parenthèses "même un juif éminent". Je corrige : "même un musulman éminent"


  • Pas de confinement pour moi, je me suis tapé 5 étapes du gr11 en une semaine. Bon ok il se peut que j’ai contaminé 3 écureuils et un sanglier mais on ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs. Pas de travail en ce moment et il faudrait que je reste chez moi avec ce soleil de dingue qui détruit le moindre virus avec ses UV ? Non merci, le bon sens m’oblige à ne surtout pas respecter les règles.

     

  • Si un gouvernement mondial devait être mis en place avec des hommes comme Messieur Shamir, Poutine et Trump, ça ne serait pas si mal finalement...

     

  • Nos sociétés libérales & capitalistes veulent tuer nos âgés,il ne ’’servent’’ a rien selon leurs critères & coute chère,voilà tout.Si il voudrait réduire la population mondial ils aurait envoyé Ebola ou inventé autre chose,il cible une certaine partie de la population


  • La Vie de Brian - Excellent ce petit rappel. En le visionnant avec plaisir j’ai soudain pensé, si au lieu de mettre des crucifiés chrétiens, la même scène avait été tournée à..... Auschwitz ?..... On n’entendrait plus parler des Monty Python et leurs DVD seraient introuvables.


  • Bonsoir,

    Je vis à l’Île Maurice et la situation est encore plus grave qu’en Israël. En effet, le gouvernement a décidé de fermer TOUS les commerces pendant une semaine, on ne peut même plus sortir pour se ravitailler. C’est le bordel total... On est obligé de s’approvisionner sous le manteau actuellement.
    C’est grave ce qui se passe chez nous, mais vu qu’on est une petite île, tout le monde s’en fout.

     

  • Très juste, à une petite réserve près. Israël Shamir écrit à propos de Poutine :
    "Il est allé rendre visite aux patients attaqués par le Corona dans un hôpital près de Moscou, comme Napoléon était allé (voir les pestiférés) à Jaffa."

    Ce qui est vrai pour Poutine ne l’est pas pour Napoléon, qui s’est au contraire débarrassé des pestiférés, qui constituaient pour lui un poids mort - pour ne rien dire de la façon dont il abandonna l’armée française pour rentrer en France servir ses ambitions.


  • Il est sympa Shamir, souvent pertinent et agréable à lire.
    Par contre, il faudrait qu’il explique quel est son plan pour "interdire le renflouement des banquiers et des magnats." !!?!


  • Une simple photo d’un Édouard Philippe incarne ce texte. Quand je rend visite à mes parents il y a les infos à la télé... Hallucinant et je vous parle même pas d’une page FB.
    Le pire est que les types qui relaient la propagande d’état sont pour la plupart malhonnêtes, ils ont compris mais cherchent à tirer les marrons du feu ou s’acheter une conscience à peu de frais. Pathétiques crétins qui participeront au dépouillement des petites gens dans le silence total. Car il n’y aura rien de spectaculaire, chacun remplira ses petites demandes pour recevoir sa peau de chagrin et disparaîtra dans l’anonymat. Allez après ce commentaire plein de joie je vous souhaite une bonne journée !

     

  • macron a appelé "résilience" la mise en place de l’armée. je suis mécanicien de formation pour moi la résilience c’est " Résistance d’un matériau aux chocs répétés " il suffit de remplacer le mot matériau par peuple et vous avez tout compris , pensez printemps disait le minus !!!!!

     

Commentaires suivants