Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

OK Boomer !

Ah l’enchantement de ces temps-là ! La vie était facile, on se logeait pour pas cher, les salaires étaient élevés, et les filles gentilles. Le monde s’offrait à nous comme un tas d’huîtres perlières sur un plateau d’argent. On pouvait voyager, changer de pays et de boulot comme on voulait, on pouvait se battre pour la justice et plus de miséricorde pour les autres, chacun cherchait son chemin vers Dieu à sa guise. C’était beau, d’être né après la guerre.

 

Vous n’allez pas le croire, vous les enfants des générations suivantes, que la vie ait pu être aussi rayonnante. On pouvait s’acheter une maisonnette avec deux chambres dans le Kensington, avec ma paye de journaliste débutant à la BBC. On pouvait traverser l’Afrique et grimper sur les neiges du Kilimandjaro, randonner au Népal, être reporter de guerre, et aller passer un week-end à Paris.

Et le monde débordait de variété. Rien à voir avec la fausse diversité qui consiste à avoir pour voisins un Noir, un Chinois et un Indien, qui vont au même supermarché et voient les mêmes navets d’Hollywood que vous ; l’Angleterre était anglaise, et le Japon japonais. À Londres à la fin des années soixante, ou début soixante-dix, les pubs servaient de la vraie bière chaude, des saucisses grises bien british, et de la tourte au steak et aux rognons ; et le thé Ty-Foo à cinq heures ; et on pouvait fumer à table, et sauter dans un bus à deux étages ; pas l’ombre d’une ceinture à attacher. Les serveuses dans des cafés aux cuillers grasses m’appelaient « Luv »... À Kyoto, les femmes se promenaient en kimono ; et les hommes passaient de longues nuits à boire du saké ; regarder fleurir les cerisiers, et assister au Nô, c’était populaire. La Suède était blonde et n’en avait pas honte, les filles du Nord aux seins nus bronzaient et vous éclaboussaient dans les lacs frais.

Israël, c’était pauvre et âpre, le pays des garçons et des filles basanés, avec leurs fiers keffiyeh. Nous étions fiers de notre service militaire et de faire pousser du blé dans les kibboutz, tandis que les Arabes étaient de nobles paysans, et vivaient dans de vieilles demeures magnifiques. Les Israéliens avaient bonne réputation à l’époque en tant que randonneurs increvables. On s’appelait entre nous les « chasseurs blancs », comme dans les récits d’Hemingway sur l’Afrique.

Tout cela a disparu.

L’autre jour, je n’ai pas pu trouver un seul pub anglais à Londres ; ils servaient du vin et de la cuisine européenne. Pas une dame en kimono à l’horizon, à Kyoto. Les Suédoises ont remis leurs soutiens-gorges parce que les migrants n’arrêtent pas de les regarder avec insistance. Les Israéliens sont devenus insolents et gras. Et plus question de fumer nulle part, ni de boire en conduisant, et les ceintures sont obligatoires même dans les bus.

Notre génération était plus sophistiquée que la précédente. Nous avions interdit d’interdire en 1968. Nous avons arrêté la guerre au Viêt Nam. Nous avons mis fin à la discrimination raciale. Les gays dansaient et ne pensaient pas au mariage, ils ajoutaient une pincée d’exotisme dans le chaudron de la vie, tout comme les étrangers, qui étaient rares même à Londres ou à Paris. J’étais un oiseau rare, quand je me retrouvais avec d’autres écrivains dans les cafés parisiens. Les ouvriers étaient invariablement des locaux et natifs du lieu, tout comme la bouffe et la boisson. L’art du cinéma était florissant. Les meilleurs films étaient faits pour nous par Bergman et Buñuel, Godard et Oshima. Nous observions la course spatiale de deux super-puissances, et nous pensions arriver bientôt sur Mars. L’optimisme social n’avait pas de limites, nous étions sûrs que nos lendemains seraient plus beaux que notre présent.

On en a bien profité... Dommage que le monde que nous laissons à nos enfants et petits-enfants ne soit pas aussi merveilleux, tout surpeuplé et hyper-réglementé.

Nous arrivions dans un monde fraîchement fertilisé par des millions de morts, après la grande calamité de la guerre mondiale. Les historiens disent qu’après la peste noire, le monde était délectable. On le ressent, cela, même si on n’ose pas le dire, il y a là un facteur qui explique en partie l’attirance de l’humanité pour l’Armageddon.

Le nouveau virus chinois nous offre un exemple. Il fait 2 % de morts, ce qui n’est pas beaucoup. Il semblerait que les enfants et les Européens n’en meurent pas, même en cas d’infection. C’est donc une sale variété de grippe, mais pas plus. Chaque virus de la grippe qui se répand aux États-Unis fait bien plus de victimes. La grippe porcine en Amérique avec ses milliards de contaminés et ses centaines de milliers de morts en 2009, c’était une montagne à côté d’un petit pois, le coronavirus. Il s’agit peut-être d’une arme biologique bricolée en laboratoire, mais dans ce cas, elle n’est pas très efficace, à moins que sa férocité ne se révèle bien plus tard.

Quoi qu’il en soit, le battage est immense. Chaque cas de cette super grippe est traité par les médias comme une poussée de peste bubonique. En Israël, il ya zéro cas du nouveau virus, mais toutes les infos commencent par des rapports sur la progression de la chose. En Russie, zéro cas ; plus exactement, deux touristes chinois sont tombés malades, et s’en sont remis. Ceci étant, la Russie connaît bien moins d’hystérie virale que l’Occident ; et le président Poutine a exprimé son soutien au peuple chinois, ce dont ils lui sont reconnaissants ; mais la Russie a quand même fermé sa frontière aux touristes chinois, sauf s’ils sont en transit. Poutine a probablement hésité à prendre le risque d’avoir quelques décès (inévitables) que ses ennemis lui imputeraient à lui personnellement.

Oui, il s’agit d’une agression contre la Chine. Je vois qu’elle a été amplifiée par les suspects habituels, ceux qui écrivent sur l’Holocauste des Ouïgours et les combattants pour la liberté de Hong Kong. Mais ce sont les Chinois qui nous ont mis en alerte rouge avec leurs mesures préventives peu communes.

Il y a un facteur supplémentaire : nous attendons l’Apocalypse, l’invasion des zombies, la guerre nucléaire, le désastre climatique, non pas au niveau de la peur mais de l’anticipation, comme un débiteur épuisé attend le coup du sort ultime qui en finira avec lui comme avec son créancier impitoyable. Nous sommes des débiteurs, endettés et assaillis par l’État et par les grandes firmes. Depuis 1789, les Européens n’ont jamais été aussi déssaisis du pouvoir. Nous ne saurions survivre sans le soutien de l’État, avoir accès aux soins médicaux ou funéraires si nous ne faisons pas corps avec le système. Tout agent de l’État peut faire de nous ce qu’il voudra. De plus en plus souvent, ils exigent le remboursement à l’État des prestations sociales et des pensions perçues, avec effet rétroactif, s’ils estiment que la situation du débiteur a quelque chose de louche. Aux États-Unis, les prestations de l’État rétrécissent, comme les bons postes de travail se raréfient, mais les frais d’inscription pour les étudiants sont en hausse.

Nous sommes face à des lendemains lugubres.

L’intelligence artificielle va mettre des millions de gens au chômage, si le chômage peut encore exister comme tel. Les milliardaires vont se pavaner comme sous l’Ancien Régime. Tous ceux qui s’indignent des excès de la Révolution française ou de la Révolution russe, et qui les imputent aux juifs et aux franc-maçons, vont avoir une occasion d’en juger par eux-mêmes, car le régime pré-révolutionnaire pourrait bien être en train de revenir. La démocratie n’y survivra pas ; nous n’y survivrons pas, à moins que nous choisissions l’esclavage. Pourquoi est-ce que les Européens ne se multiplient pas, pour survivre, vous demandez-vous ? Survivre pourquoi faire ? La réponse est à chercher dans le sens de la vie.

Si tellement de gens appellent au niveau subconscient de leurs voeux une nouvelle grande guerre, elle arrivera, à moins que sainte Greta Thunberg et ses guerriers verts n’aient balayé notre civilisation auparavant. Dès qu’ils auront le champ libre, nous allons être ramenés à l’Âge de pierre.

Ce serait moins traumatisant de revenir à certaines recettes déjà testées dans nos jeunes années de baby boomers. Aidons les gens à rêver d’un avenir meilleur, aussi radieux que notre passé l’était.

En voici les ingrédients :

- que les loyers soient abordables. Même The Economist, la revue britannique thatchériste, le suggère. Pour cela, il faut que la propriété immobilière cesse de rapporter, et que ce soit douloureux. Des taxes foncières dissuasives, et interdiction pour les propriétaires de jeter les locataires à la rue. Taxation des logements vacants. Cela, les travaillistes anglais dans les années 1960 l’ont fait, avec le plus grand succès, et les propriétaires occupants ont remplacé les propriétaires spéculateurs. Cela serait taxé d’antisémitisme, à tous les coups, mais qu’y a-t-il de mal dans un peu de pragmatisme ?

- revenir à la conscription dans les forces armées. La guerre est trop importante pour qu’on la sous-traite. C’est stimulant, pour un jeune homme, de faire son service militaire. Quelqu’un qui n’a jamais servi dans l’armée peut devenir un John Bolton, un cruel apprenti faucon, et en envoyer d’autres à la guerre. Un homme qui a servi sous les drapeaux peut devenir un John Kennedy, qui se battra pour la paix. Il n’y a pas de mouvement anti-guerre aux États-Unis parce qu’il n’y a pas de listes d’appelés. Les jeunes Américains s’en fichent, des guerres sans fin en Afghanistan et en Syrie, parce qu’ils ne sont pas appelés à aller se battre là-bas et à mourir là-bas. Le service militaire ramènerait une politique militaire responsable.

- faire que les choses durent. Une voiture peut servir pendant trente ans, si elle est bien entretenue. L’iPhone a été conçu pour ralentir le vieillissement des vieux modèles, et c’est un bon exemple. Que chaque objet soit réparable. Rendre obsolète le terme obsolète.

- encourager les artisanats plutôt que la production de masse ; maintenir de hauts salaires pour les travailleurs, limiter la migration de masse et l’importation massive d’aliments. Mettre fin au tourisme de masse.

- et si vous en voulez encore : apprenez aux enfants que la cupidité est plus grave que le racisme. Mettez les financiers sur la paille. Ils ne devraient pas gagner plus qu’un travailleur qualifié. Taxez-les durement, pas tellement dans une perspective de redistribution, mais afin de sauver ces gens dynamiques de l’avarice comme religion, et orientez-les vers des activités utiles. Comme Henry Ford, Walt Disney et notre Ron Unz qui ont su prendre ce virage. Ce n’est pas une coïncidence si ces personnalités se méfiaient de l’amour traditionnel des juifs pour l’argent.

Le paradis perdu de notre époque de baby boomers est plus facile à retrouver que notre jeunesse. On en a bien profité, à votre tour, les gars !

Israël Adam Shamir

Retrouvez Israël Shamir sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

52 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2396442
    le 26/02/2020 par Curieux
    OK Boomer !

    C’est curieux comme les baby boomers semblent vouloir donner des conseils à une génération qu’ils ont eux-mêmes condamnée par cette infinie jouissance du mondain et des autres illusions de l’ici-bas en leur disant de prendre des mesures contre ce qu’ils ont en réalité laissé faire.

    Loin de moi l’idée d’inciter un clivage générationnel, mais les jouisseurs nostalgiques qui ont causé la perte des générations futures devraient au moins remettre leur idylle passée en question avant de l’ouvrir.

     

    • #2396526
      le 26/02/2020 par desouche
      OK Boomer !

      Oui, je ne pourrais pas écrire ici ce que j’ai pensé en lisant la dernière phrase.


    • #2396640
      le 26/02/2020 par louise556
      OK Boomer !

      La concentration des richesses s’est accrue de manière exponentielle ces dernières années seulement. La raréfaction des ressources, on l’attend toujours.
      Le "mal" est récent, il ne remonte même pas aux années 80 ou 90.

      C’est facile d’accuser l’ancienne génération, alors que les deux ou trois dernières ont tout loupé en terme de résistance et d’organisation politique... à 30 ou 40 ans, on peut considérer que les gens sont adultes, non ?

      D’ailleurs les dernières générations n’ont même plus d’idéaux ou de vision politique quelconque !! On se contente d’opposition (en fait de réaction) au coup par coup,au dernier moment, et toujours avec une guerre de retard.
      Il y a un problème de vitalité (physique et mentale) évident.


    • #2396895
      le 27/02/2020 par Félix Niesche
      OK Boomer !

      De quoi sommes nous coupables ? De l’apparition de votre génération de crétins ?


    • #2397045
      le 27/02/2020 par :P
      OK Boomer !

      Bah oui Félix, si ces enfants crétins sont là c’est bien qu’ils viennent bien de quelque part :P


  • #2396444
    le 26/02/2020 par Desperados
    OK Boomer !

    " L’iPhone a été conçu pour ralentir le vieillissement des vieux modèles, et c’est un bon exemple. Que chaque objet soit réparable. Rendre obsolète le terme obsolète."

    Rassurez-moi, ceci est de l’humour ?

     

    • #2396522
      le 26/02/2020 par desouche
      OK Boomer !

      J’ai acheté le mien il y a maintenant cinq ans en seconde main, je l’ai fait tomber quelques fois, l’écran est fissuré mais à part ça tout va bien même au niveau de l’autonomie de la batterie en réalité si on ne passe pas son temps sur instagram et qu’on n’utilise pas la fonction gps on peut passer plusieurs journées sans devoir le recharger !


    • #2396523
      le 26/02/2020 par un promeneur
      OK Boomer !

      Vue que la réalité est l’inverse exact de cette phrase ( les anciens modèles en viennent à tellement ralentir que l’utilisateur va finir par aller acheter le dernier en date), je pense à une erreur de traduction.

      Je crois qu’Israel Adam Shamir écrit en anglais, je vais essayer de trouver le texte original ; ou alors il s’est mal exprinmé et n’a pas compris la "stratégie " de la firme à la pomme croquée.


    • #2396525
      le 26/02/2020 par un promeneur
      OK Boomer !

      J’ai trouvé la version originale en anglais :il n’y a pas d’erreur de traduction, en plus Maria Poumier est à mon avis, une très bonne traductrice.

      En fait l’auteur n’a vraiment pas compris ce qui se passe avec les iphone.

      Bon, on ne peut pas tout savoir n’est-ce pas......


    • #2396612
      le 26/02/2020 par rie
      OK Boomer !

      J’ai un samsung qui a presque 6 ans. Tombé plusieurs fois, ecran jamais cassé, plongée dans la piscine, marche toujours aussi bien.

      C"est fatiguant dw toujours entendre que les produits apple sont les meillwurs. Apple c’est surtout le contrôle total sur aes produits (protecriobisme a outrqnce) et sur ses ustilisateurs.


  • #2396447
    le 26/02/2020 par christian
    OK Boomer !

    On ne peut pas revenir en arrière Mr Shamir, c’est la dialectique du capital.
    Il faut changer radicalement notre vision des choses, le sens de la vie, la réappropriation de l’ancrage cosmologique.
    J’ai connu ces années, ce que vous décrivez est fini, le système ne ressert jamais la soupe.
    Ce n’est pas facile pour tout le monde de comprendre et/ou se dire qu’il va falloir renoncer pour avancer.


  • #2396449
    le 26/02/2020 par Le king
    OK Boomer !

    Ce monsieur oublie l’individualisme, la maladie de notre temps ; et tous en sont infectés, que ce soit par Netflix ou Instagram...l’idéologie de l’élu, propagée par Hollywood, fait que chacun rêve d’enjamber son prochain pour accéder à l’immortalité ( la célébrité)...
    La prise de conscience espérée monsieur Shamir n’aura pas lieu...

     

    • #2396674
      le 26/02/2020 par Fais pas ton Dajana Pospiš
      OK Boomer !

      68 a fait des enfants gâtés et 80 des individualistes, 2000 des sauvages, des pédés et des trouillards 
      Quelle belle fin de races


    • #2396771
      le 27/02/2020 par Aliénation par la marchandise (vive l’anarchisme)
      OK Boomer !

      S’il n’y avait que l’individualisme, mais n’oublions pas le nihilisme, consumérisme, l’hystérie, et toutes les pathologies mentales du a nos systèmes d’aliénation (informations en continues, salariat, porno, drogue, divorce, stress , anxiété, violence, taxation, paupérisation, destruction de la famille, perte totale de spiritualité, marchandisation de tout, etc...)


    • #2396844
      le 27/02/2020 par mordicus !
      OK Boomer !

      L’individualisme est inhérent à la modernité, à l’humanisme des "lumières". Il n’a pas attendu 1980...
      Je vous recommande de lire René Guénon. Cela m’a aidé à mieux cerner les enjeux.


    • #2398934
      le 01/03/2020 par Eom
      OK Boomer !

      Le défaitisme n’aide pas non plus.


  • #2396470
    le 26/02/2020 par Desperados
    OK Boomer !

    Je cite :

    " L’iPhone a été conçu pour ralentir le vieillissement des vieux modèles, et c’est un bon exemple. Que chaque objet soit réparable. Rendre obsolète le terme obsolète."

    Rassurez-moi, ceci est de l’humour ?

    Une preuve sur le ton de l’humour justement (et tellement vrai qui plus est) :

    https://www.youtube.com/watch?v=NCw...

    un bonne exemple sur le ton de l’humour justement (et tellement vrai) :

    https://www.youtube.com/watch?v=NCw...


  • #2396471
    le 26/02/2020 par lecteur Soralien
    OK Boomer !

    Allez demander aux Européennes pourquoi les Européens ne se multiplient pas. Elles serrent les fesses dés qu’il s’agit d’engagement, à moins d’être l’incarnation d’un Apollon qui trouve le temps de cuisiner comme un chef, de lancer trois business et de visiter 70 pays dans la même vie.. autrement il n’est qu’un énième trou du cul et travailleur "pas fun".
    Les hommes fuient la femme occidentale, ils ont reniflé puis comprit l’arnaque : mariée à 30 puis divorcée à 40 aprés avoir pondu deux gosses. le temps qu’ils soient autonomes pour aller à l’école. ; puis en avant l’aventure et la cougar life : Tinder et les éphèbes joyeux, la bagatelle, bien sur la garde des enfants et le papa qui paye la pension et un week-end sur deux loin des gosses. Pourquoi se faire chier avec un papa normal alors qu’on peut avoir la dime du père tout en se tapant tout les beaux gosses jusqu’à un age très avancé ? de toute façon les enfants sont là pour les vieux jours.

    Coté masculin c’est une autre affaire, la pension est un boulet qui lui interdit de refonder une autre famille (surtout lorsqu’on est populo).. et s’il n’a pas le physique adéquat il est l’homme invisible, vieux et con.

    non merci. dans ces conditions autant arrêter la lignée de ces chiantes. s’il y a des maghrébins ou des noirs pour relever le challenge bon courage (mais heureusement pour eux, la chiante est une raciste carabinée, préférant le bobo blanc et "présentable").

     

    • #2396502
      le 26/02/2020 par Le king
      OK Boomer !

      Lecteur soralien...
      C’est vrai pour les belles femmes, celles qui ont le choix des rencontres. Les autres rament, comme tout le monde...


    • #2396512
      le 26/02/2020 par M
      OK Boomer !

      Vous avez eu une mauvaise expérience ?
      Bon courage pour la suite, je suis sûre que vous trouverez quelqu’un d’assez bien pour vous, c’est vrai qu’elle sont chiantes les bonnes femmes de nos jours, elles profitent trop de leurs libertés quelle injustice !
      Bonne journée


    • #2396570
      le 26/02/2020 par desouche
      OK Boomer !

      M, les bonnes femmes prétentieuses croyant jouir de libertés ne sont que des paumées, personne n’en veut !


    • #2396584
      le 26/02/2020 par Tom
      OK Boomer !

      J’ai connu bien des françaises, mais j’ai épousé une moscovite ... et je suis heureux. Les françaises ont été bousillées par la propagande mondialiste. Elles sont les premières à souffrir de la situation et ne comprennent pas pourquoi l’amour et l’attachement ont déserté et ont fait place à la tristesse des petits vendredis soirs.


    • #2396590
      le 26/02/2020 par Alain Choquette
      OK Boomer !

      Mon poussin, l’amour va t’attraper mar les narines et ne jamais plu te lâcher.


    • #2396639
      le 26/02/2020 par M
      OK Boomer !

      Oh mince, auriez-vous compris mon commentaire au premier degré ?
      Continuez d’avoir peur des femmes libres, elles vivent très bien sans vous.


    • #2396769
      le 27/02/2020 par Cléon
      OK Boomer !

      @M

      J’ai jamais compris cette propension des femmes à se vexer lorsqu’on pointe du doigt les travers de la féminité.

      Des critiques d’ailleurs qui sont pertinentes, puisque t’as rien d’autre à proposer comme réponse que des sarcasmes à deux balles.

      J’entends quotidiennement les hommes être pointés du doigt.
      Souvent on nous reproche de penser ’’’ qu’avec notre bite ’’, souvent j’entends que ’’ les filles sont plus intelligentes que les Garçons ’’ et je ne me vexe pas pour autant, j’en ai absolument rien à foutre.

      Vous les femmes, passez votre temps à vouloir vous sentir uniques alors que paradoxalement, vous vous sentez solidaires de toutes les connasses qui vous causent du tord et vous tiquez à chaque fois qu’on vous fout le nez dans toute la laideur que vous portez.

      Pas la peine de faire passer ce Monsieur pour un frustré ou un bon à rien. Tout ce qu’il dit est vrai.


    • #2396791
      le 27/02/2020 par Bayinnaung
      OK Boomer !

      @u roitelet

      Complètement à côté de la plaque.

      Un laideron aura toujours plus de choix et d’accès aux hommes qu’un homme, même milliardaire n’aura d’accès aux femmes sans étaler sa richesse.


    • #2396814
      le 27/02/2020 par ladko
      OK Boomer !

      « J’ai connu bien des françaises, mais j’ai épousé une moscovite ... »

      Rencontrée chez Speedy, bien sûr...


    • #2396860
      le 27/02/2020 par Heisenberg Wallace
      OK Boomer !

      M nous vivons très bien également sans vous. On aurait préfère que ça se passe autrement mais quand on voit votre mentalité revancharde (de quoi d’ailleurs) de M constamment, on se dit qu’on est également bien mieux sans vous. Continuez d’être vous... Au moins comme ça ça nous laisse beaucoup moins de regret...


    • #2396984
      le 27/02/2020 par lecteur Soralien
      OK Boomer !

      @Le king : c’est précisémment parce qu’on a permit aux femmes dites "normales" d’avoir accés à autant de beaux gosses qu’elles veulent que le marché est complétement déséquilibré. Aujourd’hui une femme tout à fait banale est à la portée d’un clique de voir débarquer chez elle un mec bien au dessus de sa condition physique pour entretenir chaudement sa nuit d’hiver. il suffit qu’elle dise "oui" à sa sollicitation sexuelle (et il apportera meme à manger). Un pouvoir réservé à Mike Jagger (et encore).

      La facilité, le physique supérieur des hommes qu’elles se tapent font que désormais la femme moyenne occidentale ne peut plus se satisfaire de monsieur tout le monde comme partenaire de vie, ou alors d’une façon temporaire et utilitariste (pondre et reconnaitre les gosses).

      Avons nous tous la vocation à devenir des business man de calibre international ? qui fera boucher, boulanger ou paysan voir ingénieur ? quand à la notoriété aujourd’hui, on sait que ce n’est pas synonyme de singularité mais de médiocrité (cartonner sur youtube).. un mec qui chie dans une casserole et fait 15 millions de followers a plus de sex appeal qu’un jeune medecin lambda pour ces nouvelles femmes "émancipées".

      Oui, il faut viser ailleurs. les femmes Françaises sont en majorité foutues. il reste des exceptions évidemment, mais rares et très demandées (grosse compétition).

      un autre aspect : la déformation professionnelle. pourquoi un ingénieur ou un mécanicien serait sensé s’y connaitre en "séduction" ou jouer au Don Juan ? par opposition aux sciences molles aux VRP ou autres "intermittents" de l’arnaque itinérante ils n’ont ni la tchatche ni le gout des conversations sans but précis et ils ne savent pas s’ouvrir à leur "part féminine" comme une orchidée.. mais ils sont utiles au monde et à la société. Pourtant, à moins de maitriser ces conneries ils se retrouvent sur le carreau, parce que les femmes occidentales d’aujourd’hui veulent un tiroir à rêves.


    • #2397268
      le 28/02/2020 par BaliBalo
      OK Boomer !

      Bah perso je trouve que cette mentalité n’est plus que europeenne, mais bien mondiale avec l’augmentation de l’instruction des femmes dans le monde. Observez comment Enfants par femme et niveau d’instruction est étroitement lié . Et meme s’il y a des facteur génétique ( moin de 2 enfats par femmes pour la caucasienne, plus de 2 enfants par femme pour l’afro-américaine, c’etait une étude US). Et ne pas oubliez les gars le facteur technologique !!! Perso quand vous voyez mesdames, en mode indépendante, presque revencharde quand a l’idée d’incarné la femme parfaite (la travailleuse, la ménagere, l’amante) vivre et parfois gagner plus que monsieur, notre role glisse doucement à celui d’objet ........ Il faut ajouté aussi toute les niaiserie d’amour qu’il existe (je parle des fictions qui vendent un reve impossible), et qui lentement mais surement donne une mauvaise idée de l’amour ..... Les pauvres filles tombent dans le panneau et pensent que c’est cela le vrai amour et peuvent attendre longremps avant de se rendre compte de ses conneries....


    • #2397363
      le 28/02/2020 par Le king
      OK Boomer !

      Lecteur soralien et Bayin.,.
      Je ne parle pas de trouver un homme pour la nuit, mais plutôt de relations durables : une femme jolie aura plus le choix qu’un laideron . Le laideron aura toutes les peines du monde à dénicher un avocat ou un commissaire de police ( un mec avec un avenir, en somme), tandis sur la jeune et jolie femme, si !


    • #2400041
      le 03/03/2020 par Goupil
      OK Boomer !

      Si les femmes ont été attirées par le féminisme, c’est en partie aussi parce que le modèle en place avant cette propagande était défaillant. Le modèle romain qui a été réintroduit petit à petit après la révolution n’est pas le bon. En France, on a inventé, au tout début de la période catholique, un modèle bien plus efficace, qui visait l’harmonie au sein du foyer, en respectant le rôle biologique de chacun mais aussi les qualités individuelles, le tout devait servir le foyer, et même mieux, la lignée, ce qui concrètement voulait dire : le respect de ses ancêtres et le devoir de transmettre ce qu’on avait et ce qu’on savait à ses enfants. Nos ancêtres ont eu une idée formidable, au lieu d’axer le droit sur l’individu (sur l’homme notamment, pour les romains, et sur les femmes aujourd’hui, pour les "progressistes") ils l’ont axé sur la famille. C’es le foyer qui avait des droits et des devoirs, le groupe constitué par une famille ; d’une part, parce qu’on considérait à l’époque, grâce au christianisme, la famille comme très importante, et, d’autre part, parce qu’on considérait les liens familiaux comme les liens d’attachement les plus forts et les plus nobles.
      Ca c’est une vision saine et équilibrée, où tout le monde était considéré et où chacun mettait ses qualités au service des intérêts du groupe, et même mieux, car par extension, les familles qui vivaient dans un même espace (ville, village, domaine...) ou qui travaillaient ensemble partagaient également des intérêts communs, et nouaient la plupart du temps des liens quasi familiaux entre eux.
      Ce modèle a eu double vocation : consolider les familles mais aussi les faire perdurer dans le temps, par le respect et l’honneur que chacun devait porter à ses ancêtres et parce qu’il avait le devoir de transmettre à ses enfants.
      Le hic, c’est que vous ne retrouverez jamais ce genre de modèle sans le christianisme, c’est impossible, et comme les français restent réfractaires, à cause d’une immense propagande également, au christianisme, et totalement ignorants de ce qu’on fait leurs ancêtres, il y a fort à parier qu’ils vont continuer à s’entredéchirer entre eux... Pour le plus grand bonheur de ceux qui veulent nous voir disparaitre.


  • #2396489
    le 26/02/2020 par spirit
    OK Boomer !

    "Je vous parle d’un temps..."

    Les 30 glorieuses,donc...1945/1975
    La reconstruction n’avait pas permis à l’administration d’emmerder à grands seaux les français..Elle s’est bien rattraper depuis !
    Pauvre on était mais pas misérable...logement chétif avant le 5 pièces moderne et pas cher...la bouffe coûtait rien malgré l’inflation...Ce qui prouve que les salaires augmentaient et que les 2% actuels sont faux !
    Les comités d’entreprises faisaient la part belle aux loisirs et vacances...hors de prix aujourd’hui !
    L’essence coûtait 0.50 cts le litre en 73 et le smic était à 1000 frs
    Les retraités mourraient de faim et se suicidaient...on s’est occupé d’eux que sous Giscard
    Les ventes d’armes faisaient la quasi intégralité de notre balance d’exportation positive..la France était créancière,on n’empruntait qu’aux français !
    On disait qu’avec 500000 chômeurs,la France exploserait...(lol)
    La sécu remboursait intégralement jusqu’en 67 mais on avait pas besoin de mutuelle sous Pompidou !
    60/100/150 en 73....Les accidents nombreux n’étaient pas tous dû à la vitesse !
    La mode changeait à une vitesse incroyable...on vit encore dessus en 2020
    Le PCF était plus culturel que révolutionnaire et ça suffisait à calmer les banquiers !
    La politique de la France ne se faisait pas à la corbeille (De Gaulle)
    Les agriculteurs faisaient de gros rendements quantitatifs au dépend du qualitatif sans craindre la concurrence des pays de l’est... !!
    L’Algérie a obtenu son indépendance et nous son émigration
    La France était respecté partout,l’information se diffusait doucement.. !!
    On construisait une école par jour,la poste faisait deux passages et il n’y avait aucune restrictions à retirer de grosses sommes aux guichets bancaires ou postaux !
    Quand les journalistes sionistes hurlaient que la France allait livrer 50 mirages à la
    Libye,le porte-parole de l’Elysée s’excusait et rattrapait sa bourde en constatant que ce serait finalement 100 appareils que Dassault construirait.. !!

    Y’en aurait des choses à dire....de partout.. !!


  • #2396538
    le 26/02/2020 par Snayche
    OK Boomer !

    Pas mécontent de retrouver ce bon vieux Shamir.
    Mais qu’il ne s’inquiète pas, le désordre, l’oppression, la fausse bien-pensance et la rigueur actuels cachent une bonne éducation morale à l’insu d’une grande partie de l’humanité par preuve du réveil de nombreux peuples.
    Associé à la blockchain, ce n’est pas un retour nostalgique d’un passé sympathiquement plus relâché, libre et facile qui arrive, mais l’avènement de l’Eden terrestre complété.

     

    • #2396888
      le 27/02/2020 par Vengeur13
      OK Boomer !

      Pensez-vous que le système du blockchain émancipera les personnes ? Sacrée naïveté que voilà.
      Renseignez-vous sur la naissance de cette méthode de cryptage et compagnie, vous allez être supris.


    • #2397538
      le 28/02/2020 par Snayche
      OK Boomer !

      Je prends note de votre information n’expliquant rien Monsieur Rothschild...


  • #2396579
    le 26/02/2020 par Miville
    OK Boomer !

    Cette génération perverse a été parfaitement consciente du fait qu’elle allait léguer à ses enfants le monde épouvantable qui se fait sous nos yeux, elle a même été payée pour cela et au strict pro-rata de sa collaboration la plus lucide dans le cadre de programmes d’études complètement parasitaires de consentement au mensonge. Ceux qui assez nombreux n’ont pas voulu collaborer ou encore au cru au sérieux d’entreprises comme le communisme, le situationnisme ou le mouvement hippie, ont subi la répression politique et psychiatrique de l’empire occidental qui n’a nullement dérougi pendant les trente glorieuses.

    Lisez les bandes dessinées de Cabu comme le Grand Duduche : même si Cabu est un auteur bobo, les Duduches ce n’est pas un mythe, ils ont été sur toutes les listes noires, exclus de tous les partis, de toutes les parties, de tous les trips, de tous les voyages par les agences de crédit : toute l’opération fut menée avec un rigueur et un systématisme allant bien au-delà de celui du monde soviétique : une lutte sans merci contre tout idéalisme. Un article comme celui-ci me confirme l’impression que M. Adam Shamir ne joue pas franc jeu et fait partie de la clique des manipulateurs de toujours à quelques uns de qui comme depuis toujours on demande de manager l’antisémitisme autant que le sionisme proprement dit.

    Il n’y a pas à être nostalgique de l’époque des Trente Glorieuses (premièrement elles n’ont pas commencé en 1945 : les cinq années suivant la victoire alliée ont été plus austères et notamment du point de vue restriction alimentaire pour la masse des français que la période allemande elle-même, l’époque Saint Germain des Prés fut une horreur pour presque tous les hôtes de ce quartier qui avec leurs revenus en francs d’alu faisaient face à des prix en dollars-or : ce n’était pas non plus une épooque d’espoir sauf dans les chansons particulièrement mensongères à dessein remontant de ce temps ; les étudiants et travailleurs spécialisés ont commencé à sentir qu’on revenait à la relative abondance d’avant-guerre vers 1953 seulement) il y a à faire preuve d’un repentir à chaudes larmes : il fallait entre autres refuser le plan Marshall qui fut essentiellement un pot de vin de masse pour faire accepter le remplacement graduel mais définitif de l’Europe par l’UE.

    Si Shamir était spirituel il lirait Bernanos, Marthe Robin et foule d’autres qui ne voyaient se dérouler que la mise en place des plus grandes catastrophes à venir de tous les temps.

     

    • #2396706
      le 26/02/2020 par Patrick
      OK Boomer !

      Quelle lucidité, honnêteté.
      Je pense que la télévision, le cinéma ainsi que la musique ont été les plus efficaces instruments de manipulation de masse de tous les temps.


  • #2396580
    le 26/02/2020 par H
    OK Boomer !

    J’aime beaucoup le refrain "c’était mieux avant", mais il devient un peu lassant à force... Vous ne vous dinstinguez pas trop des autres qui font des litanies similaires sur ces années si formidables et magiques dans lesquelles vous semblez avoir vécu. Je pense que ce manque d’innovation est une raison pour laquelle vous n’obtiendrez que la réponse "Ok boomer", et ce à chaque fois : je vous invite à nuancer votre discours lisse sur une époque si parfaite (j’en ai des étoiles plein les yeux !). Mais la vie ce n’est pas un film hollywoodien, loin de là (vous devriez le savoir non ?).
    Je suis quand même content de vivre à une époque où les agresseurs/prédateurs sexuels sans foi ni loi sont reconnus coupables pour leurs actes atroces, et que la parole des femmes soit un peu mieux prise en compte. Je suis quand même content que ce qu’on appelle "les minorités" prennent la place qui leur revient, et obtiennent des droits fondamentaux (on a enfin compris que ce sont des êtres humains, eux aussi). Je suis content d’avoir accès à des soins médicaux si facilement, de ne pas connaître (ni de faire) la guerre dans mon pays (car non, je ne retirerai aucune fierté de faire la guerre). Je suis content de vivre dans une société multiculturelle (qui a l’air de vous déplaire ?) : quel ennui, si l’on ne voyait que des blondes aux yeux bleus en Suède !
    Et je suis sûr que vous, vous n’êtes pas mécontent de pouvoir vous exprimer sur des plateformes comme celle-ci... à bon entendeur.

     

    • #2396666
      le 26/02/2020 par Bergeron Anthony
      OK Boomer !

      Dite le tout de suite que vous êtes heureux de vivre en "Fwance".Ce gloubiboulga immonde ou finalement ne ressort qu’une masse uniforme et surtout médiocre.Les pays d’Europe ne sont plus qu’un melting-pot dégueulasse.Je suis bien conscient que ces années ne furent pas idyllique.Mais regardons les choses en face.Quelque soit le bled ou l’on habitent,l’environnement est flingué et les infrastructure sont en ruine,sans parlé de la population qui bronze,voir noircies.


    • #2396726
      le 26/02/2020 par David
      OK Boomer !

      Et je suis sûr que vous, vous n’êtes pas mécontent de pouvoir vous exprimer sur des plateformes comme celle-ci... à bon entendeur.



      La différence c’est que toi, tu peux dire tes poncifs débiles sur cette plateforme.
      Moi, je ne peux pas dire le contraire sur un torchon comme le parisien ou le figaro.

      Va aimer le multiculturalisme à Mantes-la-Jolie, la Courneuve ou Saint Denis, surtout si tu es blanc et encore mieux si tu es blanche.
      Je connais plein de comme toi qui ne sont pas racistes mais mettent leurs gosses en écoles privées parce que les "etrangers" font baisser le niveau (Il ne parlent ni des asiatiques ni des suédois).

      Il y aurai tant à répondre mais j’ai pas que ça à foutre...


    • #2396855
      le 27/02/2020 par Heisenberg Wallace
      OK Boomer !

      On est dans les commentaires du monde ou de 20 minutes là ?! Si vous allez au Cambodge par exemple, j’imagine que vous trouvez triste de voir une très grande majorité d’asiatiques ??!


    • #2396926
      le 27/02/2020 par Blue Mountain
      OK Boomer !

      Au contraire de ce que vous dites ER est régulièrement dans le viseur des instances moralisantes. Cette plateforme gêne beaucoup. Et non moi cette époque me fout la gerbe. Si vous aimer cette urbanisation anarchique, la culture racaille, la paupérisation des français, la désindustrialisation, l’exode rural, l’immigration incontrôlée, les migrants shootés au crack, et la pédophile sur Internet (et non tous les prédateurs ne sont pas sous les barreaux). Continuer a porter vos lunettes roses


  • #2396593
    le 26/02/2020 par calal
    OK Boomer !

    "revenir à la conscription dans les forces armées." non c’est trop tard. Maintenant vaut mieux rester a l’armee de metier parce que les prochaines guerres vont etre tres couteuse en vie humaine( fin de l’hegemonie aerienne des armees occidentales). Quand les mecs commenceront a revenir dans des sacs,les engages hesiteront a aller se battre au moyen orient "pour la paix et la democratie".Et s’ils veulent des soldats,ils faudra les payer tres chers...Ils veulent revenir aux conscrits pour ne pas payer le vrai cout de la prochaine guerre qu’ils nous preparent...

    ps : cycle long de 30 ans
    1915 -1945 dernier hiver
    1945-1975 dernier printemps les 30 glorieuses la jeunesse des boomers
    1975-2005 ete -vie adulte des boomers ( c’est la qu’il fallait epargner mais ils ont manifester contre la reforme des retraites)
    2005-2035 automne : les ennuis commencent-dernieres occases pour epargner et eviter la cata,les us elisnet trump,la france macron,un employe de banque
    2035- 2065 prochain hiver : hypothese possible : guerre au moyen orient surement,guerre civile en europe a cause de la solidarite des musulmans immigres, mise en place d’une dictature a la pinochet pour tenir et les travailleurs et les musulmans tout en continuant la guerre au moyen orient puis intervention des us et du ru pour sauver l’europe incapable de faire face a la guerre civile et a la guerre exterieure ....

     

    • #2396812
      le 27/02/2020 par calal
      OK Boomer !

      a noter sur la periode 2005-2035 : automne.
      C’est la qu’on peut encore corriger le tir pour eviter l’hiver et les guerres. Or les boomers,classes la plus nombreuses et qui vote massivement,sont a la retraite et font tout pour eviter les reformes et garder tous leurs avantages acquis. Ils s’en footent,puisqu’ils seront morts avant la venue de l’hiver (2035-2065). Par contre,les generations suivantes devront payer la facture.
      C’est cela le mythe de saturne devorant ses enfants : parfois il y a au cours de l’histoire une generation qui causent la perte des generations suivantes.Les boomers ont passe un contrat avec les banquiers et ce contrat,respecte a la lettre,va nous foutre dans les ennuis. Il faut prier pour que Dieu nous envoie un poutine ou un trump...(10% de la population en moins ca fait 6 millions de francais dont on peut se passer facilement 90% de chance de passer entre les gouttes,ca se joue.Bon le pays sera detruit mais ca creera des emplois de reconstruire)


    • #2396876
      le 27/02/2020 par un promeneur
      OK Boomer !

      2035 - 2065 : stress énergétique sur les énergies fossiles, paramètre à prendre en compte extrêmement important !

      Pour résumer par une expression familière : ’ y’en aura plus pour tout le monde ! "

      A ce sujet, voir les cours de Jancovici à Mines Paris Tech en 2019 ( sur youtube, 8 cours, 2h30 en moyenne chaque cours ) attention, gros morceaux, mais à voir impérativement !
      Là, il se peut que le stress énergétique advienne plus tôt que 2035...
      Mais comme le dit Janco, beaucoup trop de paramètres sont dissimulés, donc une seule chose à faire, attendre et voir venir, mais prévoir quand même quelques réserves essentielles, car quand le drogué occidental va être brutalement rationné de sa came ( l’énergie issue de fossiles), va falloir s’attendre à une très violente crise de manque....ceux qui ont eu une quelconque expérience avec des addicts humains, comprendront ce que je veux dire....


  • #2396598
    le 26/02/2020 par anonyme
    OK Boomer !

    Très bel article, et cela dans une veine rarement utilisée.
    .
    Il est impératif de rappeler encore et toujours comment ça allait merveilleusement dans ce monde européen durant les 30 glorieuses où la "Démocratie" existait encore.
    .
    Chez Lambert à l’usine exploitant le gypse de Cormeilles-en-Parisis, les ouvriers maghrébins disaient "Lambert, mon pays" (cf les souvenirs d’ouvriers algériens dans "La Lettre blanche" de janvier 2010).
    .
    Dans les années 50, malgré les guerres coloniales, et dans les années 60 il y avait tous les ans le salon de l’Enfance à Paris où toutes les grandes marques offraient gratuitement des jeux et des cadeaux dans une atmosphère féérique.
    .
    En Normandie, à Houlgate, où ma grand-mère tenait une colonie de vacances à la villa "Loin du bruit", on voyait défiler en chantant des centaines de gosses des autres colonies sur la digue, dans leur uniformes. Le mardi, Jacques Angué faisait sa pub en voiture pour le Guignol de l’après-midi au Casino. Sur la plage, on faisait des barrages de sable pour capter l’eau de la marée descendante, avec le club de gymnastique on jouait au drapeau et avec Mr Marcel le moniteur adoré, on chantait en choeur, enivrés : " Je suis le roi d’Espagne, J’aime les filles aux yeux noirs... "
    .
    En région parisienne, même les familles nombreuses, ou peu fortunées, pouvaient visiter un musée par semaine. Les mères étaient disponibles car elles ne travaillaient pas. Ou plutôt, elles se dévouaient à leurs enfants, faisant les courses à pied faute de voiture, faisant à manger, faisant réciter les leçons ...
    .
    Il y avait des enfants partout : on avait réquisitionné toutes les vieilles écoles, puis à partir des années 60, on en construisit de nouvelles. Les cinémas diffusaient de vrais films d’aventure. Les chansons révélaient une multitude de Mondes, de cultures qui nous fascinaient.
    .
    La diversité et la variété étaient partout et les adultes, comme les enfants, s’y abreuvaient.
    .
    Thémistoclès


  • #2396865
    le 27/02/2020 par pomme pomme
    OK Boomer !

    Très bientôt M.Shamir, vous n’aurez plus à regretter ce monde ... Enveloppé dans son sac d’arrogance, il arrive à sa fin ...


  • #2397279
    le 28/02/2020 par Praxis
    OK Boomer !

    Accumulation de poncifs , notamment sur les propriétaires de logement qui ne sont pas tous des multi-millionnaires ,se sont souvent des petits retraités avec un loyer comme revenu complémentaire...oui c’était sûrement mieux avant tout simplement parce qu’on était beaucoup moins nombreux sur terre.


  • #2397834
    le 28/02/2020 par choux
    OK Boomer !

    L’économie morale n’est pas la meme pour tout le monde.


  • #2397860
    le 28/02/2020 par can
    OK Boomer !

    Comprendre en compte l’évolution des normes (urbanistiques, publicitaires, international).


  • #2398524
    le 01/03/2020 par RrexX
    OK Boomer !

    Une génération qui a cru que le kibboutz était la dernière colo à la mode est forcément mal barrée.
    Tandis qu’une minorité passait du ghetto à la lumière la majorité a vacillé sur ses bases anciennes et commencé à sombrer vers le marais actuel.
    L’Éducation nationale a donné les premiers coup de boutoir, les médias ont emboîté le pas.
    Le boomer ? Un type bien au départ qui a cru à la doxa du toujours mieux. Qui est rapidement devenu celle du toujours plus au profit d’une minorité. Trop tard !
    Les rejetons ont adoré cette fausse abondance. Une fois adultes ils chantent en cœur " OK Boomer"
    Mais ils chantent faux.
    On chante avec les tripes et non avec les dents serrées.
    Assez chialé.


Commentaires suivants