Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La pourriture profonde des forces armées américaines

Le gaspillage, l’incompétence et le dysfonctionnement sont le reflet de la façon dont les États-Unis eux-mêmes se sont égarés, devenant un empire échevelé plutôt que la République utopique de ses débuts.

 

Depuis l’investiture du président américain DJ Trump en janvier 2017 et de son contingent de généraux, Washington a brandi ses sabres nucléaires et militaires dans toutes les directions, menaçant de détruire totalement la Corée du Nord… et l’Iran, augmentant les livraisons d’armes aux groupes d’opposition syriens et aux militaires d’AFRICOM, envoyant ses flottes navales dans toutes les directions imaginables de la mer de Chine méridionale à la mer Baltique, en installant des troupes aux frontières de la Russie…

Derrière toutes ces fanfaronnades se cache une armée américaine dont le moral est au plus bas, la préparation souvent inadéquate et l’utilisation de technologies coûteuses pour les contribuables, loin derrière l’état de l’art militaire des autres adversaires potentiels.

Tous sont les symptômes d’une ancienne superpuissance défaillante dont les militaires sont gravement abusés et mal utilisés, loin de l’intention de défendre la nation.

 

Collisions dans la marine américaine

En août dernier, l’USS John Sidney McCain, un destroyer porteur de missiles guidés de la septième flotte de l’US Navy, est entré en collision avec un pétrolier au large de Singapour, tuant dix marins. Deux mois plus tôt, l’USS Fitzgerald, basé au Japon, est entré en collision avec un navire marchand tuant sept marins et causant des dégâts estimés à un demi-milliard de dollars. Une enquête du renseignement naval n’a trouvé aucune preuve de cyberattaque. Pour une fois, Washington n’a pas essayé de blâmer la Russie ou la Chine. La faute incombe à notre armée.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, pour la plus grande et la plus redoutable marine du monde, l’administration Bush–Cheney a pris la décision de faire « économiser de l’argent » en abandonnant l’entraînement traditionnel des officiers de la marine.

Alors que l’électronique navale comme les radars avancés, les sonars, les canons, les missiles et les systèmes de liaison de données devenaient plus complexes au cours des années 1960, la Marine a créé ce qu’on a appelé l’École des officiers de guerre de surface qui donnait aux futurs officiers un entraînement rigoureux de 12 à 14 mois avant qu’ils ne montent à bord de leur premier navire.

En 2003, elle a été fermée pour « raison d’efficacité » et remplacée par une formation assistée par ordinateur (CBT). Au lieu de participer à la formation initiale, les nouveaux officiers de marine ont reçu un paquet de ressources informatiques pour l’entraînement et le commandant de bord est devenu responsable d’assurer la compétence des officiers sous son commandement.

[...]

Les réductions de formation ont permis d’économiser le montant ridicule de 15 millions de dollars par an. De plus, le recours excessif à l’électronique, « à toute épreuve », dans les systèmes radar automatisés et le système d’identification automatique (AIS), a conduit à l’abandon des postes vigies sur le pont du navire pour prévenir des dangers. Personne ne regardait dehors sur le pont de l’USS Fitzgerald ou de l’USS McCain.

Les commandants de l’USS Fitzgerald et de l’USS McCain ont été relevés de leurs commandements, ce qui n’était guère une réponse sérieuse au problème plus profond. La pourriture va beaucoup plus loin.

 

Normes inférieures

Comme tout vétéran militaire expérimenté des années 1960 peut l’attester, il existe une différence cruciale si vous venez en tant que soldat étranger sur une terre dont le peuple se bat contre l’occupation militaire ou pour la défense contre les attaques étrangères. Hô Chi Minh, président du Comité central du Parti des travailleurs du Vietnam, qui a passé des années aux États-Unis et en France, a dirigé une armée de paysans sous-équipés contre la force armée la mieux équipée du monde, et finalement il a gagné.

Le fait que les forces armées des États-Unis, depuis la fin de la guerre froide, après l’effondrement de l’Union soviétique en 1991, n’ont pas eu d’adversaire « diabolique » convaincant, a provoqué un énorme effet sur le moral. Que ce soit en Afghanistan en 2001 pour détruire Oussama ben Laden, puis en Irak pour détruire Saddam Hussein, puis en Libye pour détruire Mouammar Kadhafi, maintenant en Syrie pour détruire Bachar al Assad – aucun de ces « adversaires » n’est moralement convaincant pour la plupart des Américains.

Sans surprise, dans ce contexte, les forces armées américaines éprouvent des difficultés à recruter suffisamment de personnel qualifié et intelligent pour les guerres que Washington et ses parrains de Wall Street semblent vouloir mener partout dans le monde.

Cette année, pour atteindre son quota de nouvelles recrues et remplir ses missions mondiales, l’US Army a dû accepter des recrues moins qualifiées, recrutant des engagés notés dans le tiers inférieur des tests, appelés recrues de catégorie 4, y compris ceux ayant des antécédents d’usage de drogues.

[...]

Le nouveau plan fou des généraux de Trump a cependant un problème supplémentaire. La Force aérienne a une pénurie dramatique de pilotes qualifiés.

Le 21 octobre, le président Trump a signé un décret permettant à l’armée de l’air de rappeler jusqu’à mille pilotes retraités, en élargissant l’état d’urgence national déclaré par George W. Bush après le 11 septembre 2001. L’ordre fait partie d’une tentative « d’atténuer la pénurie aiguë de pilotes de l’US Air Force », selon un porte-parole du Pentagone. Pendant des décennies l’armée américaine – dont le budget annuel dépasse ceux, combinés, de la Chine, du Royaume-Uni, de la France, de l’Allemagne et de la Russie – a mené des guerres contre des opposants militaires comme en Irak ou en Afghanistan ou encore en Libye, avec lesquels il n’y a pas eu de compétition.

[...]

Maintenant, avec l’émergence de la Chine en tant que véritable grande puissance, et l’essor rapide de la Russie comme grande puissance en symbiose avec la vision de la Chine d’une Eurasie émergente, l’administration Trump est en guerre avec tout le monde, partout, ce qui n’est clairement ni une bonne conduite de la politique étrangère américaine, ni une manière sérieuse de se comporter pour une nation mûre.

Reconstruire et restaurer l’infrastructure domestique en train de pourrir, ne pas développer l’armée américaine contre des menaces concoctées ou des nations qui demandent le respect de leur droit à la souveraineté, construire une véritable économie américaine pour rejoindre les rangs d’une nation industrielle de premier plan est beaucoup plus logique à mon avis.

Lire l’article entier sur mondialisation.ca

Sur la violence impériale, lire chez Kontre Kulture :

L’US Army perdue dans ses guerres ininterroMpues, voir sur E&R :

 






Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1838042
    Le 12 novembre à 11:04 par Pamfli
    La pourriture profonde des forces armées américaines

    Le serpent se mord la queue et s’étouffe avec...

     

    Répondre à ce message

  • #1838052
    Le 12 novembre à 11:19 par Aldebert
    La pourriture profonde des forces armées américaines

    Ces ordures en opération doivent tuer beaucoup plus de civils que de soldats . C’est une armée de destruction et de terreur . Leurs bombardements ont tué 65 000 Français au cours de la "Libération", cent fois plus que de soldats allemands . Exemple : le bombardement de Marseille (27 mai 1944) a tué 1752 marseillais et une cinquantaine de soldats allemands . Comme l’armée d’Israël, ils sont surtout "bons" quand ils massacrent des civils .

     

    Répondre à ce message

  • #1838053
    Le 12 novembre à 11:20 par rgn
    La pourriture profonde des forces armées américaines

    Hier patrouillaient quatre gendarmes près de la gare du Nord : deux barbus en tête, tous les quatre petits, un d’entre eux grassouillet.
    Les nouvelles forces armées françaises ?

     

    Répondre à ce message

    • #1838514
      Le 13 novembre à 08:39 par madness67
      La pourriture profonde des forces armées américaines

      Pour la barbe je suis d’accord avec toi. Ce n’est pas pas sérieux pour un gendarme. Il fut une époque (pas si lointaine) où le port de la moustache était obligatoire dans la gendarmerie... Pour l’aspect physique... Tous les gendarmes n’ont pas été grands et musclés et il y a toujours eu des profils différents. Cependant au regard du durcissement de leur missions on est en droit d’attendre une sélection plus rigoureuse en la matière.

       
  • #1838054
    Le 12 novembre à 11:21 par espritos
    La pourriture profonde des forces armées américaines

    Si je résume la situation des armées us , ils sont passé de la ligue1 à la ligue 2 et grace a leur planche à billet ils finiront en CFA 2.

     

    Répondre à ce message

  • #1838073
    Le 12 novembre à 12:06 par Daggets
    La pourriture profonde des forces armées américaines

    Le fond de l’histoire, c’est que le niveau d’éducation et de culture moyen aux états Unis est extrêmement bas.

    Le système politique et économique de ce pays est basé sur le modèle de la mafia, c’est à dire sur la violence et un droit en dehors de toute morale, ces deux éléments étant combiné pour faire de l’extorsion de fonds un fonctionnement ordinaire.

    Si l’on met un russe ou un chinois en face d’un americain, les deux premiers dominent intellectuellement et sans appel le dernier.

    C’est le résultat de l’abandon de toutes valeurs, au profit du profit immédiat.

     

    Répondre à ce message

    • #1838172
      Le 12 novembre à 16:00 par Mehdi
      La pourriture profonde des forces armées américaines

      Oui mais bon sa reste la plus grosse puissance économique et militaire du monde. Je ne pense que se soit atteignable avec une éducation extrêmement basse. Avec un tel niveau on devient un pays du tiers monde

       
    • #1838342
      Le 12 novembre à 20:32 par Daggets
      La pourriture profonde des forces armées américaines

      Pensez vous qu’un type de la mafia est plus riche qu’un type honnête grâce à son intelligence ?
      Plutôt grace à ses mitraillettes et ses lois du milieu..

       
  • #1838074
    Le 12 novembre à 12:10 par matador
    La pourriture profonde des forces armées américaines

    " le gaspillage, l’incompétence et le dysfonctionnement"....Un peu comme en France quoi...Sauf qu’en France, c’est un peu dans tous les domaines, non ? Pas trop de leçons à donner nous...

     

    Répondre à ce message

    • #1838134
      Le 12 novembre à 14:26 par reymans
      La pourriture profonde des forces armées américaines

      Etant donné qu’on se calque à 200% sur la société us, sans donner de leçon ce serait bien que ca nous serve de leçon, car à suivre comme des moutons bêlants un modèle qui fondamentalement n’est pas le nôtre, c’est bien ce qui nous attend.
      On le constate tous les jours

       
  • #1838075
    Le 12 novembre à 12:12 par The médiavengers
    La pourriture profonde des forces armées américaines

    Bon débarras ! Enfin, ce n’est pas encore gagné.

     

    Répondre à ce message

  • #1838094
    Le 12 novembre à 13:02 par Gilbert
    La pourriture profonde des forces armées américaines

    Le Nord-Viêtnam communiste a surtout gagné grâce au soutien sans faille de l’U.R.S.S. et de la Chine et parce qu’il ne faisait pas de sensiblerie, il tuait tout le monde.

     

    Répondre à ce message

  • #1838354
    Le 12 novembre à 21:19 par toto
    La pourriture profonde des forces armées américaines

    L’expansionnisme militaire américain ne peut que croître puisque les US ont imprimé une montagne de dollars pour juguler la crise (sans la résoudre) et qu’ils vont devoir recapitaliser leurs fonds de pensions (en faillite technique)... à coup de dollars créés à nouveau ex-nihilo par la FED. Ils doivent donc tout faire pour accroître la demande de dollars dans le monde pour éviter qu’elle ne s’effondre et les US avec (guerre civile assurée). Or le coup de l’expansionnisme militaire américain en dollar est de plus en plus élevé (car le lobby militaro-industriel se gave en soudoyant les élus et les fonctionnaires pour que l’orgie dure le plus longtemps possible). Donc si un accroissement de la dépense militaire de 1$ permet un accroissement de la demande de dollars de moins de 1$, c’est plié quoi qu’il arrive.

     

    Répondre à ce message