Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La réalité du catharisme – Conférence de Claire Colombi en Ariège

E&R Ariège recevra Claire Colombi, historienne, médiéviste et auteur de La légende noire du Moyen-Âge le dimanche 14 janvier 2018 en Pays Cathare, aux alentours de Montségur.

Le thème de la conférence portera sur la réalité du catharisme et sa récupération.

Réservations : conference09@orange.fr

 

Entrée : 5 euros

 

Les membre d’E&R peuvent s’inscrire au repas organisé avant la conférence. Pour cela il est impératif de s’inscrire avant le 12 janvier et de préciser ses coordonnées (nom, prénom, mobile) et le nom de sa section. Le tarif du repas convivial + la conférence est de 15 euros.

Il y aura en outre une vente de livres et de produits régionaux.

Le lieu de la conférence sera donné au dernier moment.

 

Retrouvez Claire Colombi chez Kontre Kulture :

Pour bien préparer la conférence :

Pour soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation :

 






Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1870261
    Le 30 décembre 2017 à 08:39 par Emilien Chaussure
    La réalité du catharisme – Conférence de Claire Colombi en Ariège

    Belle conférence en perspective.
    De quoi mettre les pendules à l’heure pour les égarés du new age qui pensent que les cathares préfigurent les "gentils spirituels", contre la "méchante église inquisitoriale".
    La question cathare est un de ces épisodes emblématiques de la constitution de la contre-tradition qui reste l’ennemie de tous les "gens de Dieu".

     

    Répondre à ce message

    • #1870328

      Oui brûler des gens c’est méchant, mais si c’est au nom de l’amour du prochain ! Amen.
      Une question brûlante donc. Les Templiers n’ont brûlé personne que je sache, et de toute façon ils étaient très largement minoritaires face à la toute puissante Église de cette époque. Peut-être que leur intention n’était pas de brûler des gens...
      J’aimerais aussi comprendre ce qu’est cette tradition, et de quel côté elle se trouve, quand on voit ce qu’est devenue l’Église aujourd’hui, je serais catho j’essaierai de comprendre au lieu d’être dans le déni.

       
    • #1870341
      Le Décembre 2017 à 12:56 par Emilien Chaussure
      La réalité du catharisme – Conférence de Claire Colombi en Ariège

      Les templiers n’ont pas brûlé mais ont passé par le fil de l’épée moult mahométans qui ne se sont pas gêné eux-mêmes au cours d’autres atrocités... Gentils, méchants, c’est une division infantile du monde.
      Quant au bûcher, il ne faut pas juger avec nos yeux de modernes. Les différentes manières de mettre à mort au moyen âge étaient fonction du symbole (pendu, décollé, brûlé, roué...).
      Mais pour comprendre il faut accepter de retenir son jugement péremptoire.

       
    • #1870376

      Les Templiers n’ont pas brûlé ? non pas tous, mais j’ai pas les chiffres. Je ne suis pas dans le méchant/gentil justement j’essaie de m’intéresser.
      La plupart ont été torturés avant d’être jugés par la Sainte-Église, pour les faire parler, par les pieds, à tel point que leurs os finissaient par tomber... et ne pouvant expliquer la teneur de ce qu’ils avaient appris en Égypte et face au dogme institué, ils ont préféré plaider coupable (pour sauver les autres), et ont été brûlés vifs ensuite, à la flamme bien moyenne-âgeuse.
      Même s’ils étaient "hérétiques" c’est pas une raison pour imposer de tels châtiments, on se demande si c’est pas l’enfer leur truc.

      Ce que je voulais dire, c’est que :
      - si l’Église en est là aujourd’hui - car effectivement le ver était dans le fruit bien avant la Renaissance - c’est peut-être pas à cause des Cathares, mais à cause de ce qu’il se passait À L’INTÉRIEUR de l’Église (quand on lit le concile de Nicée en 325, mille ans avant les Cathares déjà çà part de travers à mon avis), mais je compte sur l’explication fine de Claire Colombi.

      - pour finir, Anton Parks dans son dernier livre qui parle de ce sujet, dit que les Templiers restants, ceux qui ont échappé à l’Inquisition, qui étaient revenus en France, sont allés se réfugier... au Portugal et y sont restés depuis ce temps.
      Or, où apparaît la Vierge-Marie en 1917 ? À Fatima, au Portugal (çà il n’en parle pas dans le livre, c’est moi qui fait le rapprochement).
      Pourquoi quand les MILLIERS de personnes parlent du "soleil qui danse dans le ciel", l’Église ne les croît pas ? Pourquoi les enfants de cette époque n’ont que très rarement témoigné ? Parce que l’Inquisition est toujours là. Quand l’Église ne comprend pas, elle ignore, à d’autres époques elle brûlait les gens.
      C’est un fait, qui n’a rien d’"infantile", vous êtes gentil.

      Pourquoi l’Église très chrétienne ne dévoile-t-elle pas le 3e secret de Fatima, alors que Notre Dame est venue portée un message AU MONDE ?
      Sans doute parce que çà la met en cause directement.

      Sheikh Imran Hosein dit qu’à la fin des temps il y aura les vrais chrétiens et les vrais musulmans, j’essaie de faire des liens voyez... Et je ne crois strictement pas à l’Église aujourd’hui, à l’esprit du Christ et ses paroles oui, mais pas à l’Église.

       
    • #1870384

      je ne crois strictement pas à l’Église aujourd’hui, à l’esprit du Christ et ses paroles oui, mais pas à l’Église.




      Ce qui fait un chrétien, ce n’est pas seulement son adhésion aux paroles de Jésus Christ, mais principalement sa croyance en l’incarnation de Dieu dans Jésus et dans le témoignage de sa résurrection.

       
    • #1870470
      Le Décembre 2017 à 18:15 par Emilien Chaussure
      La réalité du catharisme – Conférence de Claire Colombi en Ariège

      @Ben
      Les cathares et les templiers sont deux "mouvements" très différents. S’il est vrai que les cathares ont été persécutés par l’Eglise (pour des raisons d’ordre doctrinal et politique), les templiers, ordre chrétien ésotérique, l’ont été par Philippe le Bel qui fut au nombre des "rois modernes". Ce dernier a soumis la papauté (attentat d’Anagni contre Boniface VIII) qui ne cessa depuis d’être instrumentalisée par les rois.
      Il ne faut pas confondre l’Eglise, la chrétienté et le christianisme...
      N’y vois pas de prosélytisme de ma part : je suis musulman. Ce qui n’empêche pas la vénération pour le Christ, l’amitié pour les chrétiens et le respect pour l’Eglise en général. Mais surtout l’amour de la vérité de la Tradition.

       
    • #1870487
      Le Décembre 2017 à 18:35 par Emilien Chaussure
      La réalité du catharisme – Conférence de Claire Colombi en Ariège

      Pardon : pas @Ben mais @Ose Iris...

       
    • #1872785

      pour les égarés du new age qui pensent que les cathares préfigurent les "gentils spirituels", contre la "méchante église inquisitoriale".



      Je vois pas le rapport avec le « new age », mais c’est pas grave tu as dû réussir à te convaincre toi même avec ta phrase... Tu dis que tu es musulman (?) mais considérer Jésus comme prophète et non « fils de Dieu » (selon la compréhension catholique, et là aussi on pourrait parler traduction et sémantique...) est une hérésie du point de vue catholique et t’aurait couté cher, (voir christianisme arien) reprend tes livres d’histoire mon cher Emilien.... et va dire à des anciens d’Occitanie (en face de préférence) qui connaissent l’histoire de leur région bien mieux que toi qu’ils sont dans le « new age » (terme fourre-tout que tu ne serais pas apte à définir)... Je vais t’aider, la guerre que l’Église Catholique a mené n’était pas tant contre les cathares que contre l’Occitanie (raison pour laquelle l’inquisition avaient aussi des catholiques occitans opposés à elle, tu vois tout n’est pas blanc ou noir Emilien...), et ce pour des raisons socio-politiques, les études historiographiques sur le sujet sont disponibles depuis belle lurette, je ne sais pas qu’elle est la version de la respectable Claire Colombi sur le sujet mais elle sera attendue au tournant à n’en pas douter. Cordialement

       
    • Ose iris
      Je trouve votre commentaire très intéressant.
      Surtout qu’on juge un arbre à ses fruits.

      Cela me rappel aussi ce qu’imagine Dostoïevski dans son livre "Les Frères Karamazov" sur la revenue du Christ.

      A mon avis, Claire Colombie ne va pas aller dans votre sens.
      (J’espère me tromper.)

       
    • #1876042

      Maitre Eckhart faisait-il parti de la contre tradition ? Jamais enseigné au Petit Séminaire, jamais canonisé, à propos oú esr sa tombe ? Avons-nous ne serait-ce qu’un portrait de lui ? Non, rien.
      Et Marguerite Poret ?
      Et les manichéens ? Disparus d’Occidents, toutes traces effacées.
      Nous arrivons aux Cathares. Là encore, nous n’avons que des restes. Puis nous passons à l’Evangile de Thomas caché sous un mur d’une maison en Egypte découvert en 1945, je crois.
      Il clair que c’est l’église catholique qui s’est acharné contre toutes influences traditionnelles. L’Orient semble bien à plusieurs reprises avoir tenté de faire revenir l’occident dans la Tradition. Mais nous l’avons vu plus haut en pure perte.
      Et aujourd’hui ? Force est de constater que c’est du catholicisme qu’est né le protestantisme, le colonialisme et finalement le mondialisme.
      L’église catholique va tout droit à la perte du christianisme. Le Pape à Yad Vachem veut dire :
      Que vaut la souffrance de Jésus face à celle de 6 millions ?
      Alors qui est dans l’anti- tradition ?

       
    • #1876722

      Juste quelqueschiffres : en 16 ans d’exercice, Bernard Gui (qui n’était pas le plus modéré des inquisiteurs) n’a prononcé que 29 sentences capitales et 501 peines au total.

      "Génocide" disent certains...

       
    • @Paysan Breton
      29 sentences de trop.

       
  • #1870558

    "L’antéchrist est l’être le plus illusionné du monde " René Guénon.
    Méditez cette phrase avant de vous déclarez du côté des élus.

     

    Répondre à ce message

    • #1870609
      Le Décembre 2017 à 21:31 par Emilien Chaussure
      La réalité du catharisme – Conférence de Claire Colombi en Ariège

      Je n’ai pas vu ci-dessus quelque déclaration d’élection que ce soit... Interprétation hâtive sans doute !

       
    • #1879639

      En passant, Guénon ne comprit strictement rien au manichéisme (dont le catharisme ne fut jamais que l’une des nombreuses formes), qu’il vit comme une forme dévoyée de zoroastrisme mêlée de gnosticisme. Pour Guénon, même le bouddhisme ne fut qu’hérésie... Guénon ignora tout du développement de la pensée allemande comme il ignora tout des racines celtes, nordiques et scandinaves de l’Europe. Pour lui l’Occident ne restera pour toujours et à jamais rien d’autre qu’un vaste dépotoir dont la fumée noire et nauséabonde éclipse la lumière qui vient de l’Orient, à moins qu’il reconnaisse cette lumière orientale portée par Guénon et personne d’autre. Aussi bien dire que l’Occident se saborde lui-même... Au moins la sagesse orientale du manichéisme fut autrement mieux adaptée à à la culture d’Europe que le Védanta ou l’Islam prônés par Guénon.

       
  • #1870821
    Le 31 décembre 2017 à 13:15 par Bruno Cremer
    La réalité du catharisme – Conférence de Claire Colombi en Ariège

    Un sujet passionnant et original sur un lieu majestueux ! Ça donne envie d’y participer !

     

    Répondre à ce message

  • Attention ne pas confondre catharisme et templiers ! Cela n a rien de commun, on ne sait meme pas si ils se sont connus

     

    Répondre à ce message

    • #1871960

      Ils auraient été infectés par l’hérésie albigeoise. Et d’après leur procès, librement et sans tortures sur les quelques 150 chefs et chevaliers émerites qui ont été interrogés, tous ont avoué leurs abominations. Seul 3 d’entre eux ont tout nié en bloc.
      Pour eux, c’est l’extrême richesse et la vanité qui les a fait devier mais la culture de mort et le vice du catharisme se répandaient très vite grâce déjà aux troubadours et à leur réseau de prostitution et de brigandage.

       
  • Crux fedelis,
    les "trobadors" propageaient le catharisme par leur réseau de prostitution et brigandage ?
    Si certains trobadors étaient des seigneurs queutards, comme Guilhèm IX, Bertran de Born, d’autres comme Bernat de Ventadorn, étaient plus dans l’adoration de la Femme.
    Les relations extra-conjugales peuvent être vues comme une réponse, une échappatoire à des mariages arrangés, contraints.
    D’ailleurs étaient distingués "l’amar" (acte), de "l’amor" (qui a donné le mot amour au français, avec la signification qui va avec, tandis que le terme français "ameur" avait un sens plus vulgaire...).

    Si le catharisme était et est discutable sur bien des points, qu’en est-il du catholicisme et de l’Eglise. Lire ou relire le contemporain Pèire Cardenal, qui dénonçait hypocrisie, corruption etc.
    Quand l’idée est sublime, mais que les tenants du pouvoir ou de la maison sont corrompus, et que les tentatives de "moralisation" échouent, que faire ? rester, cautionner, ou quitter le parti, l’église ?
    Patz e salut

     

    Répondre à ce message

  • Pour parler franchement, j’ai d’énormes doutes sur le caractère infaillible de l’Église catholique avec toutes sa hiérarchie jusqu’au pape car elle serait, nous affirme t’on depuis le début et pour toujours sous la guidance et la protection de Dieu.
    Désolé.

    Ce débat pour être juste devrait faire venir les deux camps, j’ai l’impression que un seul camp sera représenté.

     

    Répondre à ce message

    • #1877230

      C’est une conférence, pas un débat.

       
    • #1877307
      Le 10 janvier à 19:20 par Emilien Chaussure
      La réalité du catharisme – Conférence de Claire Colombi en Ariège

      L’infaillibilité papale (et non de toute la hiérarchie) est d’ordre doctrinal. Evidemment que les Papes, en tant qu’hommes, sont aussi faillibles que les autres. Mais n’est-il pas logique que le chef suprême d’une organisation spirituelle détienne cette infaillibilité pour ce qui concerne l’expression de la doctrine du Christ ? C’est la question du "libre examen" et de la dégénérescence démocratoïde du protestantisme, puis de l’Eglise "vaticandaire".

       
    • #1877381

      en propos de comptoir , je dirais qu’être cathare au moyen âge c’était maudire la vie terrestre où tout est pollué par le mal , ne plus faire de gosses , se contenter de brouter de l’herbe et de boire de l’eau tout en se fustigeant et en aspirant à la libération par la mort .
      Khomeiny et les mollahs passeraient pour des noceurs à coté des cathares . Et puis quel projet de carrière pour l’humanité que le catharisme ? Vive Simon de Montfort !

       
    • Florian Geyer
      Avec une philosophie aussi débile, pourquoi en avoir peur ?

       
  • À la lecture de ces commentaires j’imagine que cette conférence va être très vivante et je regrette de ne pouvoir y participer. Le repas militant est une excellente initiative. J’ai hâte de la visualiser.

     

    Répondre à ce message