Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La révolution messianique de 1789

Pierre Hillard réagit aux propos d’Alain Finkielkraut

Lors de son passage sur Paris Première, le 18 décembre 2019, Alain Finkielkraut n’a pas hésité à affirmer que « la Révolution française réalisait les espérances messianiques inscrites dans la Bible ».

 

Ces propos peuvent étonner certains. Il est juste d’affirmer que les juifs ont joué un rôle majeur dans la révolution bolchevique de 1917 en Russie. On comptait près de 80 % de révolutionnaires issus de cette communauté. En revanche, nous ne trouvons pas de juifs aux premières loges, si l’on peut dire, lors des événements de 1789. Ce sont de « bons » goyim issus, pour l’essentiel, de l’aristocratie et de la haute bourgeoisie.

Cependant, ces « élites » patronnées par les philosophes (Voltaire, d’Alembert, ...) se caractérisaient par un esprit imprégné d’éléments mêlant des principes maçonniques et noachites d’essence judaïsante, mâtinés pour certains de protestantisme. N’oublions pas non plus l’influence d’une sorte de super loge, « les Frères asiatiques », mélangeant judaïsme talmudique, christianisme abâtardi et espérance messianique née de l’influence du messianiste Jacob Frank (1726-1791), puis mis en œuvre par son petit cousin Junius Frey (1753-1794), de son vrai nom Moses Dobruska.

Ce sont ces esprits farcis de tels référents qui ont été les outils utiles pour casser la civilisation française née du baptême de Clovis sous les auspices de l’évêque saint Rémi. Lorsque le tiers état se déclara Assemblée constituante, le 17 juin 1789, au profit officiellement du peuple ‒ en fait au profit d’une élite oligarchique ‒ elle rompait un lien instauré par le baptême de Clovis.

Les rois de France, de Clovis à Louis XVI, ont été les lieutenants du Christ durant près de 1300 ans ; c’est-à-dire les bras droits d’un Messie vrai Dieu et vrai homme (l’union hypostatique) incarné en la personne de Jésus-Christ né à l’origine à Bethléem. La cérémonie du sacre à Reims avec l’onction de la sainte Ampoule marquait d’une manière indélébile le monarque dont la mission était de créer les conditions spirituelles et politiques pour permettre à ses sujets de gagner le Ciel. L’homme pouvait avoir des faiblesses à titre privé (l’histoire l’a prouvée) ; en revanche, la fonction royale marquée du sceau du sacre l’obligeait à préserver les lois naturelles rehaussées par les principes catholiques.

Pour la synagogue talmudique rejetant violemment ce Messie incarné, c’était une véritable abomination à faire disparaître. En reprenant le langage lourianique (rabbin Isaac Louria, 1534-1572), un roi de France lieutenant du Christ était une quelipa sous-entendu une souillure empêchant le retour du vrai Messie pour la gloire et le service seul d’Israël.

Quand, le 21 janvier 1793, la tête de Louis XVI a roulé dans le panier, un tel événement ne pouvait que complaire aux espérances messianiques talmudo-kabbalistiques. Une nouvelle métaphysique prenait la place d’une autre. La France royale, qui avait pris le relais de la royauté davidique en s’appuyant sur la reconnaissance d’un Dieu incarné, le Christ, passait à la trappe. Un tel événement ouvrait grand une porte : celle de la naturalisation des juifs.

Bénéficiant de l’appui de Cerf Beer (1726-1793), de Mirabeau, de Dohm, de l’avocat Godard ou encore du député Adrien Duport (la liste est longue), après quatorze tentatives, ce fut la quinzième qui permit d’octroyer la nationalité française aux juifs en septembre 1791.

Il nous est possible d’affirmer le caractère messianique de 1789. Les numéros d’Archives israélites, parues de 1840 à 1935, apportent un éclairage sans concession sur ces événements évoquant le rôle capital des philosophes et des « Lumières » marqués par l’influence de la synagogue.

Nous citons quelques extraits :

« Si Voltaire nous a été funeste, le voltairianisme nous a été éminemment utile » (Archives israélites du 1er juin 1878)

« Ce n’est pas seulement comme Israélites, c’est comme Français que nous devons bénir la Révolution » (Archives israélites du 23 mai 1889)

« Il [le rabbin de Lille lors de la célébration du centenaire de la Révolution] a évoqué le souvenir des illustres philosophes du XVIIIe siècle qui se sont faits les apôtres des grands principes libéraux auxquels la France sut donner leur réelle application dans l’immortelle Déclaration des droits de l’homme. (…) La cérémonie s’est terminée par une touchante prière pour la prospérité et la grandeur de la France et du régime républicain qu’elle a adopté » (Archives israélites du 23 mai 1889)

« Nous ajouterons que tout Israélite qui a du cœur et de la mémoire, à quelque nationalité qu’il appartienne, doit avoir pour seconde patrie, pour patrie idéale, la France de 1789 ! » (Archives israélites du 23 mai 1889)

« Lorsque l’ami de Mendelssohn, le célèbre Wesely, grand rabbin de Berlin, reçut la nouvelle de la prise de la Bastille, il se leva, se revêtit de son taleth, et se tournant vers l’orient, s’écria : ’’Béni sois-tu, mon Dieu, qui as chassé l’iniquité de la terre, brisé à jamais le règne de l’arbitraire et fais naître le droit et la vérité’’ » (Archives israélites du 23 mai 1889)

« La Révolution française, en un mot, a un caractère hébraïque très prononcé » (Archives israélites du 6 juin 1889)

« Qui mieux que le peuple juif était à même d’accepter la solution des grands problèmes sociaux apportés par le XVIIIe siècle, solution, d’ailleurs, qu’il avait aidé, par son passé, à faire pressentir et naître, et dont il prédit toute la réalisation dans l’ère messianique ? Les aspirations généreuses de l’âme, les progrès conduisant l’humanité à une fin élevée, nul ne les approuve plus que lui, ne les bénit plus que lui. En servant la cause du libéralisme, il sert naturellement l’œuvre moderne. ’’Tout Juif est un libéral’’, a dit un profond penseur » (Archives israélites du 21 novembre 1889)

« La France naît à la lumière (…). Mais cette lumière, qui s’accroît toujours, fait mal bientôt aux autres peuples, et ils recherchent avec terreur les ténèbres. L’horizon s’assombrit encore de côté-là ; l’homme recule de nouveau, le Moyen Âge se rouvre ; les vieux siècles, celui des Albigeois, celui de la Saint-Barthélémy, se redressent ; le martyre de la race martyre va recommencer ! (…). L’influence que cette Révolution, spirituellement sublime comme nous venons de le voir, et ne contredisant en rien nos doctrines a exercée sur le judaïsme, et particulièrement sur le judaïsme français, a dû être aussi bienfaisante que considérable. » (Archives israélites du 21 novembre 1889).

« Tout 1789 était en germe dans l’hébraïsme …, Liberté, égalité, fraternité des hommes et des peuples, la Thora leur a donné la seule base solide, l’unité de l’espèce humaine. » (Archives israélites du 24 juillet 1890).

« Cette fois-ci encore, Dieu avait si bien présidé à l’œuvre de régénération que ceux mêmes qui ont joué un rôle principal dans cette épopée grandiose ont avoué naïvement, dans la suite, n’avoir jamais prévu les conséquences de leurs actes. Il y avait un entraînement irrésistible et un beau jour, sans qu’on ait su pourquoi, des idées étranges circulèrent parmi les hommes, et la conscience universelle, animée par un souffle nouveau, se mit à renier le passé, à protester contre ces errements, ses abus et ses excès. Une immense pitié s’était emparée du monde en faveur de tous les déshérités du sort, en faveur des petits et des humbles, en faveur de ceux qui luttaient et qui souffraient Les temps messianiques n’étaient-ils pas proches. (…) Le 22 septembre 1792 [proclamation de la République] fut comme le couronnement des tentatives timides de plusieurs siècles en faveur des doctrines qui doivent régir les Sociétés modernes et qui resplendissent en lettres d’or au frontispice de nos monuments » (Archives israélites du 29 septembre 1892).

« (…) Robespierre, dont pendant les premières années de la Révolution le nom fut écrit de tant et de si étranges façons, ‒ on disait Roberspierre, Robertzpierre, Robes-Pierre, Robets-Pierre, et il semblait être un inconnu pour tous, ‒ Robespierre, l’’’homme vertueux’’ par excellence, dominait les partis, après en avoir sacrifié plus d’un à ses inimitiés personnelles comme à son ambition politique. » (Archives israélites du 22 juin 1893).

Enfin, nous présentons au lecteur l’intégralité du numéro d’Archives israélites du 24 septembre 1891 célébrant le centenaire de la naturalisation des juifs. C’est une pièce d’archive de qualité venant de la partie adverse. Nous publions un extrait de ce document révélateur :

« L’émancipation était dans l’air, longtemps avant qu’éclatât le mouvement de 1789. Les grands penseurs du XVIIIe siècle avaient semé dans les esprits des idées généreuses et humanitaires dont la réalisation devait fatalement profiter à la race si méprisée des Juifs. La Révolution donnait brusquement leur maturité aux graines que les philosophes de cette époque avaient, par leurs écrits, leurs discours, leur enseignement, déposées dans tous les cœurs et qui germaient doucement. L’éclosion avait été préparée de longue main. Voltaire, qui n’aimait pas les Juifs, qui les a même criblés de ses plus mordants sarcasmes, travaillait inconsciemment pour eux par ses écrits philosophiques. »

 

Cliquez sur le document pour l’ouvrir

 

Le 21 janvier 2020, ayons une pensée pour le roi de France Louis XVI mis à mort place de la Concorde. Cet innocent a payé de sa vie le travail de sape d’une synagogue dont l’influence délétère s’est répercutée sur son bras armé : les philosophes. La France, elle, n’a pas fini de payer ce crime !

Pierre Hillard

 

À ne pas manquer, pour dépasser Finky !

Le cours « La civilisation française : ses fondements et ses ennemis » dispensé par Pierre Hillard, à découvrir sur Kontre Kulture !

 

 

En lien, sur E&R :

 






Alerter

76 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2370052
    Le 22 janvier à 01:32 par Un Béotien
    La révolution messianique de 1789

    Bonjour,

    Je ne comprends pas cette histoire d émancipation

    des juifs.

    Émancipation par rapport à qui ?

    Merci de vos réponses.

     

    Répondre à ce message

    • #2371890
      Le 24 janvier à 09:46 par ole
      La révolution messianique de 1789

      Sous l’ancien régime, les juifs n’étaient tout simplement pas français mais une minorité étrangère tolérée au sein de la nation.

      La révolution leur a procuré la citoyenneté, les mettant légalement à égalité avec le peuple français.

       
  • #2370113
    Le 22 janvier à 08:38 par goyband
    La révolution messianique de 1789

    https://www.laprocure.com/templiers...

    Les dernières trouvailles archéologiques modifient quelque peu l’approche de la FM dans sa genèse et le pourquoi du comment de la laïcité.
    Les Templiers et les usuriers mis en fuite en l’Europe par les monarchies Anglaises et Françaises, ont créé l’ordre maçonnique et le concept de laïcité dans le nouveau monde qu’ils nommaient "nouvelle Jérusalem", un siècle avant la découverte par Christophe Collomb, lui-même franc-maçon.

    Washington, construite selon des plans maçonniques, les père fondateurs, tous francs-maçons et ce mouvement pendulaire Europe-US puis US-Europe au point d’infuser dans les monarchies continentales à partir des points d’appuis maçonniques en héritage du temps des Sinclair en Ecosse et au Portugal.

    C’est très intéressant.

     

    Répondre à ce message

    • #2372495
      Le 24 janvier à 23:09 par Bakloe
      La révolution messianique de 1789

      @goyband
      Vous amalgamez maçonnerie opérative et maçonnerie spéculative. La seconde s’oppose à la précédente et s’y substitue officiellement à Londres en 1717.

       
  • #2370165
    Le 22 janvier à 10:32 par Régis
    La révolution messianique de 1789

    "Les Robespierre, vrais Rubinstein vivaient donc en Bavière, puis voilà qu’ils s’installent en France, d’abord à Arras parce qu’à cette époque c’est un comptoir de la Hanse, donc l’activité bancaire, et l’activité des hommes de droit (contrats) y bat son plein. C’est là que naît le sanguinaire vampire Maximilien Rubinstein dit Robespierre. "

    On connaît ce qu’il a fait, tout ce bain de sang de français !
    Son œuvre ne se résume qu’à ça !

    Lui-même fut à son tour guillotiné, et il périt donc de la manière dont il avait incité la mise à mort d’innocents de sang français. Il n’eut même pas le panache et la dignité remarquables du roi Louis Seize ou de la reine Marie-Antoinette puisqu’il ne fit que gémir et pleurer dès son arrestation."

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Maxim...

     

    Répondre à ce message

    • #2370295
      Le 22 janvier à 13:33 par Louis
      La révolution messianique de 1789

      Lors de son arrestation le gendarme Merda lui tira une balle qui lui fracassa la mâchoire… Quand sur l’échafaud le bourreau lui arracha son bandage il poussa un hurlement .

       
    • #2370425
      Le 22 janvier à 15:50 par Le Malicieux
      La révolution messianique de 1789

      Un grand homme... a ce qu’on dit.

       
  • #2370256
    Le 22 janvier à 12:53 par Antoine
    La révolution messianique de 1789

    Un grand merci à Pierre Hillard pour le travail qu’il a fait et qu’il continue à faire. J’ai pour vous une grande admiration.

    Cependant, je présente à mon entourage socio-professionnel vos travaux. J’ai beau argumenter, amener des tonnes de preuves et même des aveux de nos ennemis (comme la phrase de Rockfeller), ils n’ouvrent pas les yeux, continuent à dire que je suis complotiste, antisémite et paranoïaque.

     

    Répondre à ce message

    • #2370488
      Le 22 janvier à 17:20 par Mickaël
      La révolution messianique de 1789

      Bien venu au club !

       
    • #2370585
      Le 22 janvier à 19:00 par Emmanuelle
      La révolution messianique de 1789

      @Antoine
      Bienvenue au club !
      En plus de votre travail généreux de sensibilisation, vous pouvez aussi prier Dieu afin que votre entourage socio-professionnel connaisse La Vérité, c’est-à-dire Jésus-Christ.
      La démarche efficace est double, spirituelle et intellectuelle, la foi et les oeuvres.
      Résultat des courses : chacun bénira plus tard Dieu de vous avoir mis sur son chemin "confortable" de l’ignorance.

       
    • #2370840
      Le 22 janvier à 22:49 par SMIV
      La révolution messianique de 1789

      L’homme est de glace à la vérité (surtout si elle choquante), et de feu avec le mensonge (surtout s’il rend la réalité plus agréable).
      Avouer qu’on a fait les mauvais choix tout au long de sa vie n’est pas donné à tout le monde.

       
    • #2371065
      Le 23 janvier à 11:02 par Antoine
      La révolution messianique de 1789

      Et que suis-je censé faire face à ces loques humaines ?

       
    • #2371259
      Le 23 janvier à 15:15 par Yuloi
      La révolution messianique de 1789

      ’’Les gens ne veulent pas voir et entendre car ils veulent garder leurs illusions’’ F. Nietzsche

       
    • #2371864
      Le 24 janvier à 08:51 par Majorité Silencieuse
      La révolution messianique de 1789

      Antoine, si on te traite d’antisémite, de complotiste, raciste ou fasciste : confirme le ! ça met fin directement à toute discussion. Si tu réponds par la négative, les loques humaines ne cesseront de t’attaquer. Par l’affirmative, tu leurs coupe l’herbe sous le pied.

       
  • #2370265
    Le 22 janvier à 13:06 par Adeon
    La révolution messianique de 1789

    Cet article me donne la nausée... ils ont tout saccagé et continuent encore et encore... que faire...

     

    Répondre à ce message

    • #2372501
      Le 24 janvier à 23:23 par Bakloe
      La révolution messianique de 1789

      ... des enfants et les élever dans l’amour du Seigneur et de leur prochain, rien que cela devrait leur procurer quelques démangeaisons.

       
    • #2373672
      Le 26 janvier à 21:45 par Adeon
      La révolution messianique de 1789

      J’aurais aimé en avoir... mais amener de nouveaux humains dans ce monde pourri, pour qu’ils se battent... autant qu’ils restent la haut et que le monde finisse de pourir...

       
    • #2374055
      Le 27 janvier à 14:47 par Bakloe
      La révolution messianique de 1789

      Vous êtes bien pessimiste ! rien de tel pour vous réconcilier avec ce monde que la venue d’un enfant. Je ne connais rien de plus beau et émouvant. Il ne faut pas se laisser influencer par les médias plus enclins à nous déprimer qu’à nous informer. La réalité est beaucoup plus simple et belle qu’ils la font paraître. L’amour se cultive, s’entretient et se transmet seul ce dogme devrait prévaloir sur cette Terre. Certes, la vie n’est pas sans douleur, il faut l’accepter aussi nous ne pouvons pas présager de l’avenir d’un enfant et décider pour lui de son non devenir, ce serait satisfaire nos prédateurs.

       
  • #2370407
    Le 22 janvier à 15:27 par Jean-Marie L
    La révolution messianique de 1789

    Que la révolution française fût antichrétienne, c’est indéniable. Talmudique ? C’est assez douteux. Il semble qu’un certain nombre d’historiens ou pseudo-historiens juifs tombent dans le judéocentrisme sur cette question.
    De façon analogue à cet article, l’ouvrage "l’antichristianisme juif" de Martin Peltier cite un certain nombre d’historiens juifs qui s’efforcent de voir dans l’esprit de la révolution française l’esprit "marrane". Mais ce n’est pas plus convaincant. "Reconnaître" une influence sur un événement classé comme positif par l’histoire officielle (même s’il s’agit en fait d’une régression à la barbarie) ne satisfait pas le critére d’embarras et ne donne pas de poids particulier à l’affirmation.

     

    Répondre à ce message

    • #2371019
      Le 23 janvier à 08:48 par paramesh
      La révolution messianique de 1789

      le lien entre kabbale (talmudisme) et révolution française n’est pas aussi direct.ni aussi caricatural (si vous lisez correctement la biographie d’un révolutionnaire comme l’abbé Grégoire vous comprendrez que tout n’est pas si simple : la révolution française a une origine idéologique : la philosophie des lumières (le libéralisme) dont la branche politique sera la franc maçonnerie. la FM spéculative est noyautée dès son origine par des Kabbalistes et toute sa symbolique tourne autour de la torah et du talmud.
      quand à la philosophie des lumières elle est directement issue de l’humanisme judaïsant de la renaissance (Fiscin, Pic de la Mirandole etc etc)
      https://www.persee.fr/doc/rhr_0035-...
      période durant laquelle on assiste même à la création d’une kabbale chrétienne avec Joachim de flore.
      l’idéologie kabbalistique n’est qu’un instrument pour le capital et ses élites intellectuelles pour détruire le christianisme dont la morale est incompatible avec l’idéologie de la marchandise qui demande un retour à l’instinct non contrarié (désir non réfreiné = consommation sans retenue). De plus le matérialisme du capital implique l’athéisme.
      Le cas Voltaire est significatif, antisémite patenté, mais libéral aggioteur et spéculateur il se sert malgré tout d’une idéologie judaïsante pour contrer son ennemi : la religion en général et le catholicime en particulier.

       
  • #2370476
    Le 22 janvier à 17:09 par De passage
    La révolution messianique de 1789

    Très beau travail !

    Un grand merci à Pierre Hillard.

     

    Répondre à ce message

  • #2370485
    Le 22 janvier à 17:17 par Henrick
    La révolution messianique de 1789

    Précisions et références svp peut-être concernant le « 80% de révolutionnaires de 1917 étaient juifs » ?

     

    Répondre à ce message

    • #2370559
      Le 22 janvier à 18:40 par Alex
      La révolution messianique de 1789

      Vladimir Poutine a confirmé ces chiffres durant une conférence .

       
    • #2370566
      Le 22 janvier à 18:45 par NENEX
      La révolution messianique de 1789

      Cherchez du côté d’Herve Ryssen

       
    • #2370604
      Le 22 janvier à 19:13 par Nuit blanche
      La révolution messianique de 1789

      Henrick,

      Pour le rôle des juifs au cours de la période soviétique, voir le deuxième tome du livre d’Alexandre Soljenitsyne Deux Siècles ensemble (2003).

      Vous trouverez un résumé de cette ouvrage dans le livre d’Hervé Ryssen Les Espérances planétariennes (2e édition, 2017), à partir de la page 210.

       
    • #2371869
      Le 24 janvier à 09:00 par Majorité Silencieuse
      La révolution messianique de 1789

      Lis « Révolutionnaires juifs » de Anne Kling, éditions Mithra.

       
    • #2373225
      Le 26 janvier à 01:59 par Shal Kek
      La révolution messianique de 1789

      Ce chiffre est exact.

      Mais encore faut-il chercher à comprendre d’où vient cette situation.
      Pour cela, il faut être objectif et laisser ses sentiments de côté.

      Le fait est que le Tsar persécutait les juifs de mille façons depuis des siècles, mais sans pour autant se débarrasser d’eux, ce qu’il aurait pu faire, par exemple, mais il y avait bien d’autres solutions, en les expédiant dans une province de son vaste empire dépeuplé, comme Staline tenta de le faire avec le Birobidjan bien plus tard.
      Qui dit action dit réaction : par conséquent, en 1917, le cœur de l’empire russe grouillait de millions de juifs remontés à bloc contre le Tsar.

      Il était fatal que le jour où il y aurait une révolution, une révolution qui est avant tout la conséquence des abus de sa tyrannie inique, pas tant contre les juifs qu’envers le peuple Russe en premier lieu, favorisée par la gigantesque foirade de sa géniale croisade expansionniste pan-slave contre les empires centraux, que son pays arriéré et primitif n’avait pas les moyens de soutenir (il avait déjà été vaincu par les Japonais en 1905 : un pays minuscule, dépourvu de ressources naturelles contrairement au sien et qui ne disposait que d’une technologie médiévale à peine 40 ans auparavant, ceci aurait dû le faire méditer davantage sur ses rêves de grandeur) et qui est la cause n°1 de la première guerre mondiale, ils soient très nombreux à y participer.

      D’autant que les juifs avaient le goût de la culture et des études, qu’ils étaient largement urbanisés, tandis que le peuple russe était réduit à l’état de paysans illettrés et incultes par le Tsar (il n’a aboli le servage qu’en 1861... pas par bonté envers son peuple, mais comme il l’expliqua lui-même aux nobles, de peur que cet asservissement humiliant n’aboutisse à une révolution comme ce fût le cas en Europe de l’ouest). Or, les gens cultivés sont très susceptibles de se trouver à la tête des mouvements révolutionnaires. Les paysans incultes (par la faute du Tsar) qui croient que c’est la volonté divine qu’un tyran les écrasent et vive dans un luxe inouï en pillant le fruit de leur labeur, beaucoup moins.

      Pour résumer, toute cette situation est avant tout la conséquence des brillants choix du Tsar et de son régime. Il est responsable de la première guerre mondiale et des innombrables souffrances et de la chute aux enfers du peuple russe... je ne dis pas "son propre peuple" car comme tous les monarques, il était un tyran au sang étranger de celui de ses sujets.

       
  • #2371774
    Le 24 janvier à 03:43 par LesFrançaisEnFrance,LesUltrasMontainsàRome
    La révolution messianique de 1789

    Vive Babeuf le Gilet jaune.

     

    Répondre à ce message

  • #2372631
    Le 25 janvier à 08:43 par Marion
    La révolution messianique de 1789

    Et après, on nous dira que tout va bien. La France est vérolée quasiment jusqu’à l’os. Vive Jésus ! Vive le roi ! (Na !)

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents