Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La revue "Elements" parle de "Chroniques d’avant-guerre"

D’Octobre 2008 à Mars 2011, Alain Soral a publié dans Flash, journal « gentil et intelligent » que dirigeait Jean-Emile Néaumet, une soixantaine de chroniques qu’il a eu la bonne idée de réunir dans un livre. On les (re)lit aujourd’hui avec d’autant plus de plaisir que leur ton est inimitable.

Le moins que l’on puisse dire est que Soral aime la véhémence et qu’il sait en faire preuve sur tous les sujets ! Ceux qui sont le plus liés à l’actualité sont inévitablement datés, mais ils sont aussi l’occasion de réflexions à la portée plus vaste.

Qu’il s’agisse des dîners du CRIF ou de l’élection de Miss France, de la crise financière ou du « virage islamophobe de la gauche antiraciste », des élections régionales ou de la « révolte du peuple européen contre les usuriers de Wall Street », Alain Soral cultive ses thèmes de prédilection, à commencer par la dénonciation du système de l’argent et l’appel à l’union de la « gauche du travail » et de la « droite des valeurs ». A propos de cette dernière, il précise qu’elle s’oppose à l’« extrême droite des cons et des salauds ».

Concernant l’immigration, il se garde de confondre « musulmans patriotes » et « islamo-racailles ». Partisan d’un « front de la foi » contre le matérialisme marchand, il ajoute que « le déshonneur de l’église catholique ne provient pas de sa collusion avec l’Ancien Régime, mais, tout au contraire, de sa soumission bien lâche et bien mesquine au nouvel ordre bourgeois ».

Fausses idoles et faux rebelles, histrions médiatiques et célébrités installées en prennent à chaque page pour leur grade ! Parfois même, Soral peut paraître injuste, mais on sait depuis Léon Bloy que c’est la règle du genre.

L’auteur, quant à lui, se situe dans la ligne d’un Jaurès déclarant, en 1905, que « la disparition de la France ou sa domestication serve d’une volonté étrangère serait un désastre pour la race humaine, pour la liberté et la justice universelle », mais aussi que « jamais nous ne demanderons au prolétariat d’être dupe de ceux qui exploitent la patrie ».

Il y a de saintes colères. Celle-ci est du genre tonique et revigorant.

 

Retrouvez Chroniques d’avant-guerre sur Kontre Kulture !

 
 

Livres de Alain Soral (69)




Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Chroniques d’avant Guerre m’a beaucoup plu , très facile à lire et les analyses toujours aussi pertinentes , avec le recul historique des 2 années écoulées il permet d’avoir une vision différente . Il m’a aussi permis de comprendre pourquoi Alain était devenu persona non grata sur Courtoisie , Alain entre nous pourquoi as-tu écrit ce pamphlet dans Flash contre De Lesquin , je pense que le jeu n’en valait pas la chandelle , enfin ce n’est que mon avis .

    Bouquin obligatoire pour chaque bibliothèque qui se respecte avec Comprendre l’Empire et les Abécédaires .


  • #315360

    le numéro 146 traite du traité budgétaire, un coup d’état.
    très bon cru. à lire !


  • Si l’Eglise était vraiment du côté de l’ordre bourgeois, elle ne serait pas en tant pris à partie par ce même ordre.