Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La violente charge de Jean-Dominique Michel contre le ministre de la Santé Olivier Véran

Voici en exclusivité sur E&R la retranscription de l’appel assez violent de Jean-Dominique Michel au ministre de la Santé Olivier Véran. Nous rappelons que le Suisse Jean-Dominique Michel n’est ni médecin ni infectiologue : il se présente comme anthropologue médical. Critiqué pour son approche dans la presse mainstream (suisse et française), il a donné une interview au Figaro le 10 juillet 2020 dans laquelle il affirmait que « le confinement généralisé n’était pas la meilleure réponse ».
Cependant, il a le droit, comme tout un chacun, de discuter la politique de santé du gouvernement français.

 

« Monsieur le ministre, les mesures que vous avez récemment annoncées ont provoqué une levée de boucliers à travers tout le pays. Les responsables politiques, les personnalités, les penseurs, des scientifiques se sont levés pour vous demander de revenir en arrière. Le 13 mars dernier je lançais un appel au calme sur la base des premiers éléments qui parvenaient à notre compréhension sur l’envergure réelle de l’épidémie de Covid. Tous ces éléments étaient rassurants : ils montraient que nous faisions face à une épidémie respiratoire hivernale d’un ordre de grandeur comparable à ce que nous avons l’habitude de connaître. Il s’avère qu’il ne s’agit malgré la somme d’erreurs que vous avez commises et leur coût sur la population en termes de surmortalité, il ne se sera agi que la dixième épidémie la plus grave depuis l’après-guerre.

Les indicateurs que vous continuez à brandir au nez la population semaine après semaine ne veulent plus rien dire. Les tests ont une telle sensibilité que dans l’immense majorité des cas ils révèlent des personnes qui ont pu être en contact avec le virus mais qui ne sont ni infectées ni contagieuses. Vous êtes vous-même neurologue, Monsieur le ministre et vous savez mieux que personne l’impact que peut avoir sur le cerveau des informations anxiogènes et erronées sur un problème de cette nature.

Le professeur Raoult a rappelé devant le Sénat la réalité de l’effet nocebo : vous pouvez rendre quelqu’un malade et vous pouvez même le tuer avec ce genre de communication. Le fait est que votre réponse depuis le début mai jusqu’à aujourd’hui a été désordonnée, incohérente, brutale à de nombreux égards, et malhonnête parfois vis-à-vis de la population. Les personnes aujourd’hui font confiance à des personnes comme le professeur Didier Raoult ou le professeur Christian Perronne. Ils ont reconnu en elles des médecins, chercheurs, mais qui sont médecins avant tout. Avoir mis en échec comme vous l’avez fait les médecins généralistes qui dans tous les textbooks épidémiologiques sont les premiers rideaux face à un phénomène de cette nature est une violation crasse des droits des soignants et des patients, dont vous aurez à répondre devant la Haute Cour de justice.

N’aggravez pas votre cas, Monsieur le ministre, il est temps de sortir de toute cette propagande, de toute cette agitation, de toute cette incohérence, qui est en train de provoquer, depuis des mois, rien moins qu’un état de délire collectif dans notre pays. Nous ne parlons plus d’erreur.

Le propre d’un délire, c’est un emballement qui est devenu immaîtrisable et qui dévaste tout sur son passage. Les conséquences des mesures que vous avez prises, Monsieur le ministre sont infiniment pires que le tribut que cette maladie a pris sur la population en fauchant essentiellement des personnes en fin de vie et gravement malades. Vous êtes en train d’organiser, Monsieur le ministre un saccage des forces vives de la société, un effondrement de l’économie, une asphyxie de la culture, il n’est pas une seule catégorie de la population qui n’est endommagée par des décisions excessives que vous prenez les unes après les autres avec un autoritarisme qui laisse pantois, et ce, d’autant plus qu’elles ne reposent pas sur des bases scientifiques.

Le seul pays d’Europe qui n’a pris que des décisions basées sur des données probantes c’est la Suède, dont on s’est beaucoup gaussé, et qui est aujourd’hui en bien meilleure position que les pays latins d’Europe face à ce qu’il reste de cette épidémie. Épidémie, c’est pas un mot qu’on dit parce qu’il nous vient à l’esprit, ce sont des critères objectifs. Vous savez comme moi, Monsieur le ministre, qu’en ce qui concerne les infections respiratoires virales, on parle d’épidémie dès lors qu’il y a 150 cas de personnes avec des symptômes et malades pour 100 000 habitants. Vous avez baissé ce seuil à 60 pour le Covid avec des tests qui, jusqu’à hauteur de 9 sur 10, peuvent être positifs sans que la personne soit malade, infectée ou infectieuse.

Ces éléments ne veulent plus rien dire. Tous les axes de ceux qui pilotent une réponse de santé publique ont été complètement bouleversés par les incohérences successives que vous continuez d’imposer à la population. Il est urgent de mettre les priorités dans le bon ordre et d’arrêter cette destruction qui conduit déjà à des millions de chômeurs en plus, à des centaines de milliers de fermetures et de faillites d’entreprises, tout ça pour une épidémie respiratoire virale qui n’aura été que la dixième la plus pire depuis l’après-guerre.

Nous sommes dans un délire collectif, il est urgent d’en sortir, confiez les rênes des décisions à des personnes compétentes en qui les Françaises et les Françaises ont confiance comme le professeur Raoult ou le professeur Perronne, qui a assumé cette fonction pendant longtemps dans le cadre des politiques de santé. Et puisque votre action et votre communication sont désormais devenues toxiques pour le pays, Monsieur le ministre, prenez vos responsabilités, et je vous en prie, démissionnez. »

 

Raoult, Perronne, Toussaint contre Véran !

 






Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2557339
    Le 29 septembre à 11:32 par Patrick liste noire Cohen
    La violente charge de Jean-Dominique Michel contre le ministre de la Santé (...)

    Cependant, il a le droit, comme tout un chacun, de discuter la politique de santé du gouvernement français




    Non ! en prison également pour délit d’opinion.

     

    Répondre à ce message

  • Pourquoi discuter du "Covid" ou de la gestion de la crise ?
    Ce ne sont que des prétextes.
    On retrouve le schéma classique du terrorisme "contrôlé" :
    Ce ne sont pas les prétendus faits qui importent,
    mais les conséquences politiques qu’ils permettent de mettre œuvre.

    Pourquoi discuter des causes quand seuls les conséquences sont réelles,démontrables et perceptibles ?
    Les pouvoirs en place savent mieux que personne que le Covid est insignifiant.
    Les confinements et autres mesures restrictives n’ont aucun rapport avec le "prétexte" ou la "cause".
    Celle-ci sert uniquement de justification, il n’y a aucun rapport entre les deux.
    C’est une perte de temps que d’analyser ou de discuter de la "cause" ou des réponses qui y sont apportées.

    Il faut dénoncer directement les mesures politiques sans se soucier de savoir comment elles sont justifiées.
    Le pouvoir refuse catégoriquement de dialoguer,pourquoi le ferions-nous ?

     

    Répondre à ce message

    • #2557412

      Tout à fait exact ! Pourquoi discuter de chiffres faux ou manipulés et d’une "épidémie" qui n’existe pas.

      Des éléments émergent et sont perceptibles dans de nombreux débats télévisés , mais les gens n’ont pas la grille d’analyse et les outils conceptuels pour les mettre bout à bout.

      L’idée de manoeuvre est géniale : comment nier l’existence d’un truc que l’on ne voit pas ? et dont personne ne constate directement les effets ?

      tu es déclaré atteint par le "COVID" par un test dont on te dit officiellement qu’il est douteux et dont tu as les résultats au bout de X jours où la tu as 2 solutions : ou tu t’es aperçu toi même que tu es "malade" ou tu ne l’es pas

      on t’explique que 98% des personnes "touchées" guérissent toutes seules sans rien faire

      donc l’idée est de te stresser en te disant tu as peut être le COVID , tu pourrais être "contagieux " (on ne sait pas bien le déterminer) , tu pourrais donc " contaminer" (on ne sait pas bien comment) les fameux "contacts" (forme et durée variable) qui pourraient contaminer des personnes fragiles ou âgées de leur entourage qui pourraient en mourir .

      est ce que tu es conscient de ta responsablilité ? non tu es irresponsable il faut donc te protéger contre toi -même

      moi je ne connais personnellement qu’une seule ^personne âgée de 96 ans décédée du "COVID " - elle était déjà sous perfusion sanguine mensuelle ;

      Par contre je connais plusieurs personnes de plus de 90 ans qui ont (auraient) eu le "COVID" et sont toujours là.

      On a donc affaire à une "grippe" - affection respiratoire peut être un peu plus aggressive dans certains cas bien précis

      tout le reste c’est de l’ingénièrie sociale.

      Notez que le processus une fois déclenché est inarrêtable

      a) parce qu’il n’y a aucune autorité crédible pour siffler la fin de la récréation
      b) parce que plein de gens (politiques, médecins, etc) ont intéret à ce que cela dure
      c) parce que la judiciarisation de la société et le principe de précaution bloque toute tentative de retour à la raison et paralyse ceux qui voudraient pour des raisons économiques (ou autres) que cela s’arrête.

       
    • Pour vous c’est inutile mais pour ceux qui écoutent le gouvernement, avoir un texte argumenté leur permettra de changer de point de vue.
      C’est l’évidence même.

      Le texte de JD Michel est très bon et courageux !

       
    • @Rororoger
      Entièrement d’accord avec vous sur cette analyse.
      Le chaos actuel n’est absolument pas la conséquence d’une succession d’incompétences, il est une volonté politique forte.

       
  • #2557392

    Jovanovic le répète : l’inflation n’est pas de 2% comme l’indique l’INSEE, mais de 20% !

    C’est une casse économique sans précédent ! Le virus s’appelle le veau d’or.

     

    Répondre à ce message

    • Je m’étonnais aussi que l’un de mes réassorts, toujours à l’identique et à la petite semaine, passe de 65/70€ à 85/90€. Et encore, lorsque j’écris à l’identique, ce n’est pas tout à fait exact que certains produits/marques pour deux ou trois, selon le cas, mais de manière récurrente, ont tout bonnement disparu de l’achalandage : au point que je m’en passe ; soit 5/7 balles de dépenses en moins en payant cependant beaucoup plus.

       
  • #2557411

    Ceux qui continuent de croire que les responsables sont incompétents n’arriveront à rien.
    La seule approche qui pourrait donner des résultats, c’est de partir du fait que les responsables mettent en place une réponse coordonnée par une/des institutions transnationales.

     

    Répondre à ce message

  • Ce monsieur, comme Raoult et Péronne n’ont rien compris. Ils font comme si les dirigeants étaient incompétents, mais ces gens ne sont pas incompétents. Véran, par exemple, est neurologue, et il ne peut pas ignorer que ce qu’il fait est absurde du point de vue médical.
    Leur projet n’est pas médical, ou du moins il ne vise pas à protéger l’état de santé de la population .
    Nous sommes aux prises avec une conspiration, n’ayez pas peur du mot, car c’est le mot vrai, le mot juste, qui correspond à ce qui se passe sous nos yeux .
    Ce qu’il est important de trouver c’est pour quoi, par qui ?
    Le comportement de Xi Jinping n’est pas clair, celui de Poutine non plus. Il y a juste quelques dirigeants qui se comportent intelligemment ... et puis il y a Trump qui est un grand mystère !

     

    Répondre à ce message

    • @petithous
      Vous leur en demandez beaucoup à ces gens (Raoult, Peronne, Toussaint, Michel...).
      Leur rôle, à leurs places respectives, est de donner matière à se poser des questions.
      Faire les liens avec l’Etat profond international devrait être le rôle des politiques et la question est de savoir s’il en existe encore !
      Je pense que ces scientifiques ne sont pas aussi naïfs que l’on pourrait le croire...

       
    • @ petithous



      Ils font comme si les dirigeants étaient incompétents, mais ces gens ne sont pas incompétents (...) le mot vrai, le mot juste, qui correspond à ce qui se passe sous nos yeux .




      Oui et c’est aujourd’hui le seul enjeu. Arriver à décrire, à qualifier, à nommer correctement les choses. Tant qu’on n’y est pas arrivé, toute discussion est vaine.

      Par exemple, le 13 janvier 2020, Agnès Buzin a classé l’hydroxychloroquine dans la liste II des substances vénéneuses :



      Est classée sur la liste II des substances vénéneuses l’hydroxychloroquine sous toutes ses formes.




      https://www.legifrance.gouv.fr/down...

      Comment nommer son acte ? Quels sont les mots justes ? Qu’est-ce qu’elle a fait le 13 janvier ?

       
    • #2557752

      @yul
      Je suis assez d’accord avec vous. Par exemple, l’équipe Raoult a fait une jolie quenelle en affirmant que l’obligation de port du masque n’avait "pas de fondement scientifique, mais que du point de vue politique cela ne les dérangeait pas". Eviter de se positionner politiquement mais clairement pointer du doigt le fait que l’obligation de port du masque est bien une mesure politique et non sanitaire ! C’est assez subtil.
      Quant à Perronne, il s’est quand même passablement avancé en affirmant que tout cela était coordonné au niveau international et que c’était une attaque contre le peuple...

       
    • #2557925
      Le 30 septembre à 12:44 par 30 millions d’Amish
      La violente charge de Jean-Dominique Michel contre le ministre de la Santé (...)

      Oui une conspiration diabolique mais mise en oeuvre par des crétins, sélectionnés pour leur profonde connerie ! Voyez-vous une once d’intelligence dans le regard d’un Varan ou d’un Ducon Monyéti ? La marionnette n’a surtout pas besoin d’intelligence !

       
  • Ce qui différencie cette clique mafieuse d’avec l’autre c’est qu’on peut les mépriser copieusement sans risquer l’accusation d’antisémitisme.. comme disait Coluche "un pour tous, tous pourris".. plus vrai que jamais !

     

    Répondre à ce message

  • Qu’il dégage le Véran le véreux , menteur , incapable et vendu aux labos. Les Français ont compris la magouille instrumentée par ce gouvernement complétement pourri et corrompu.

     

    Répondre à ce message

  • Merci à Mr Jean-Dominique Michel pour sa lettre et son courage.
    Qui voudrait à présent être à la place du ministre Véran ?

     

    Répondre à ce message


  • Nous sommes dans un délire collectif




    Le problème, c’est que c’est faux. Nous ne sommes pas dans un « délire » collectif, nous sommes dans une attaque contre la France, dirigée par l’élite mondialiste, attaque dont la finalité est l’instauration d’un régime totalitaire. Le gouvernement ne « délire » pas, il agit et ment en toute connaissance de cause.

    Le classement de l’hydroxychloroquine comme produit vénéneux, l’ouverture des frontières au début de l’épidémie, l’interdiction de vendre des masques au pic de l’épidémie, le refus d’employer les moyens disponibles pour tester au pic de l’épidémie, le refus de soigner les malades et l’incitation à attendre la détresse respiratoire avant de les prendre en charge, les études falsifiées publiées dans les revues médicales, les conflits d’intérêts des médecins officiels... tout cela n’a rien d’un « délire ». Il n’y a là aucune « incohérence », au contraire, c’est remarquablement cohérent comme entreprise.

    Tant qu’on n’arrive pas à nommer correctement le phénomène ou l’événement qui se déroule sous nos yeux, il n’est pas utile de se lancer dans des prises de parole publiques.

    Les mots appropriés sont « haute trahison », « changement de régime », « attaque », « régime totalitaire », « crime contre l’humanité », et il n’y a chez les meneurs ni « délire » ni « incohérence ».

    Un gouvernement qui interdit l’importation de nourriture en période de famine ne « délire » pas, il n’est pas « incohérent », il réalise une volonté politique. Un gouvernement qui interdit le médicament efficace en période d’épidémie réalise une volonté politique.

    Cela dit le peuple français a consenti pendant des années aux pires horreurs commises les gouvernements qu’il a élus, en Irak, en Libye et en Syrie. Les Français ont voté et revoté, et revoté encore, pour des politiciens qui ont soutenu les pires milices terroristes, qui ont poussé au massacre, qui ont ravagé des pays entiers... et les Français se sont moqués parfaitement de la souffrance de ces peuples. Tant qu’on peut remplir son caddie à Auchan... hein ! Que nous importe la destruction d’autres pays ? Et on a maintenant des opposants en prison ou en exil... dans l’indifférence totale. Cela fait des années que le peuple français ignore la violence guerrière et répressive exercée par ses élus, qu’il se désintéresse de leur perversion. Eh bien voilà, les Français se prennent maintenant le retour de manivelle dans la gueule, c’est normal, et même, ce n’est que justice.

     

    Répondre à ce message

    • Parfaite analyse ! Pas mieux.

       
    • "Nous ne sommes pas dans un « délire » collectif, nous sommes dans une attaque contre la France, dirigée par l’élite mondialiste, attaque dont la finalité est l’instauration d’un régime totalitaire. Le gouvernement ne « délire » pas, il agit et ment en toute connaissance de cause."
      Bravo !
      Tout est dit en quelques mots.
      Nous allons vivre une descente aux enfers bien contrôlée.
      Sachons bien reconnaître nos alliés dans ce combat pour la liberté.

       
    • Oui, vraiment c’est tout à fait ça. Et il est clair qu’il faut comprendre les choses et avant tout, le plus loin possible, jusqu’aux dernières conséquences, et puis agir de la meilleure façon pour produire les meilleurs effets.
      Sans transformer son mental en un tribunal, il serait intéressant de s’apercevoir quand c’est possible, du niveau d’implication et d’authenticité de chacun, lié au niveau d’intelligence réel, avec une motivation profonde et une intention globalement saine, de ceux qui sont consciemment ou non, dans le sens contraire.
      Sans vouloir tout relativiser, la Vérité est un parcours pour chacun parfois bien difficile. En plus, si la Vérité est Une, le parcours de chacun est rarement le même.
      Agir d’une façon trop linéaire, sans nuance est contre-productif, mais ici le laxisme n’est pas de mise. Si l’on possède une expérience conséquente dans un domaine, on peut prendre les choses de l’intérieur et non pas de l’extérieur, le problème c’est que l’on risque de ne pas toujours être compris par ceux qui n’arrive pas à le faire. Même si on ne partage pas complètement cette façon d’agir, il convient éviter les reproches infondés,
      Il y a aussi le danger de se tromper, cela ressemble à marcher sur une corde raide, puisqu’en général le résultat n’est pas immédiat, et que la mauvaise compréhension d’une erreur vis à vis de l’entourage peut devenir rapidement une catastrophe.

       
  • JDM étant Suisse, on pourrait lui reprocher que ce n’est pas à lui de demander la démission au “chic type”

     

    Répondre à ce message

    • tout à fait d’accord avec certaines réponses.
      vous analysez avec une parfaite exactitude dans vos commentaires ; notamment désolé de n’avoir pas eu le temps de noter vos noms) ex:pyvert .
      et tous les commentaires qui était au-dessus en dessous.
      nous sommes plus dans une crise sanitaire mais dans une prise la santé publique ont applique idem dans un plan très précis dénommé aussi le plan de kalergi.
      C’est immonde,et ressemble, tout à fait à ce qui se passe en ce moment c’est pas incroyable de voir à quel point les gens ont pu gober n’importe quoi ..et plus vous continuez A Panuquer,au lieu de vraiment si vous avez peur de mourir réfléchir à ce qui peut vous tuer ..et plus il sera impossible d en sortir .TOujours en plus en plus on sera mal il est temps de se relever camarades j’ai envie de dire !

       
Afficher les commentaires précédents