Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le CRIF et la LICRA ordonnent à Médiapart de retirer un article sur BHL

La Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA) a exigé du site français Médiapart le « retrait immédiat » de la chronique de l’académicien algérien Youcef Benzatat sur Bernard-Henri Lévy. Le billet intitulé Les vampires ne se nourrissent pas du sang des leurs a été considéré comme un article « antisémite » car l’auteur y décrit le faux philosophe aux « dents crochues » et à la « mine vitreuse », des qualificatifs jugés par la LICRA « dignes de la presse antisémite des années 1930 ».

 

« J’estime que cet article a atteint son but, la LICRA en a fait tout un plat et Médiapart, comme toujours, s’est incliné », a commenté l’auteur de la tribune adressée également à Algeriepatriotique.

La contribution de Youcef Benzatat traite des menaces d’intervention militaire en Syrie brandies par les États-Unis et auxquelles Bernard-Henri Lévy assure une propagande frénétique sur les médias français dominants, inféodés, eux aussi, au lobby sioniste.

« Bernard-Henri Lévy vient de sortir de son trou comme un vampire assoiffé de sang, les dents crochues et la mine vitreuse. Il dit vouloir sauver les enfants syriens ! Plus précisément, les enfants épargnés par l’attaque chimique sur la Ghouta, cette banlieue de Damas infestée de terroristes venus de toute part et dont le soutien et le financement ne sont plus un secret pour personne, sauf pour Bernard-Henri Lévy et les médias mensonges, pourvoyeurs d’apocalypse et d’anéantissement », a écrit Youcef Benzatat.

Usant de métaphores, l’auteur ironise sur l’agent de l’internationale sioniste en France, en le comparant à un vampire privé de sa ration de sang en Syrie à cause du veto russe. Le complice de Nicolas Sarkozy dans la destruction de la Libye reproche à Vladimir Poutine de « l’avoir privé de sa ration de sang syrien pendant cette guerre reportée toujours au lendemain », a ironisé Youcef Benzatat.

Défenseur zélé du régime raciste et assassin de Tel-Aviv, Bernard-Henri Lévy ne peut pas, selon l’auteur de la tribune censurée par la LICRA, s’agiter de la même façon lorsqu’il s’agit de défendre les enfants palestiniens contre les crimes commis par l’État hébreu, parce que « les vampires ne se nourrissent pas du sang des leurs pour vouloir sauver ces enfants palestiniens qui attendent leur tour pour recevoir une balle dans la tête ou d’être séquestrés bestialement dans les prisons israéliennes ».

 

 

Hier, le Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (CRIF) a dénoncé « avec énergie les relents antisémites d’un billet de blog publié sur le site de Médiapart ». L’origine de cette colère ? Un billet, intitulé Les vampires ne se nourrissent pas du sang des leurs posté le matin-même sur le site internet de Médiapart signé par une personne prénommée Youssef Benzatat. Dans l’après-midi, celui-ci a été effacé.

 

« Ce texte attaque avec une rhétorique extrêmement violente et diffamante le philosophe Bernard-Henri Lévy. Fermons les yeux et écoutons la première phrase de ce billet "Bernard Henri Levy vient de sortir de son trou comme un vampire assoiffé de sang, les dents crochues et la mine vitreuse" et l’une des dernières "Mais les vampires ne se nourrissent pas du sang des leurs. C’est pour ce principe que BHL ne s’intéresse pas aux enfants Palestiniens". Ceux qui ont eu en le courage ont pu lire l’ensemble du texte mais ces deux phrases en disent déjà long. Le CRIF dénonce avec énergie les relents antisémites de cette publication. »

« Relents antisémites car en choisissant d’associer Bernard-Henri Lévy à la symbolique du vampire se nourrissant de sang, renvoie directement à la fois à l’accusation antisémite ancestrale de crime rituel et à la prétendue animalité des juifs, comme illustré dans les caricatures de l’Affaire Dreyfus jusqu’à la Shoah. Relents antisémites par le choix des mots "dents crochues" qui renvoie là aux représentations antisémites historiques les plus éculées. (...) Ainsi BHL, et à travers lui tous les Français juifs, ne seraient pas des citoyens français légitime. »

« En assignant BHL et les juifs uniquement aux "leurs", entendez ici aux juifs du monde entier, ces propos ont un objectif : faire taire toute voix, juive ou perçue comme telle, dans le débat le débat public en inculquant peu à peu l’idée qu’ils ne feraient pas partie de la "communauté nationale", et au fond, d’ailleurs, pas même de la communauté humaine. C’est en ce sens que ce texte constitue à la fois une ignominie antisémite et, par-là, une attaque grave contre l’esprit républicain. »

Après la publication du billet, la LICRA a elle aussi réagi sur Twitter.

« La LICRA demande à Mediapart de retirer immédiatement ce billet de blog antisémite de son site. Les images de vampires, de dents crochues et de mine vitreuse pour qualifier Bernard-Henri Lévy sont dignes de la presse antisémite des années 30. Publier un tel texte le jour de Yom HaShoah est pire qu’une faute c’est une provocation. Le fait que ce texte émane des blogs et non de la rédaction de Mediapart n’exonère en rien ceux qui ont la responsabilité d’une telle publication". »

(Source : les-infos-videos.fr)

Le lobby sioniste en France, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Youcef Benzatat a sa part de responsabilité. Il aurait du publier sur une plateforme wordpress. Tout ceci est très logique

     

  • Ah ah ah excellent c est ainsi qu il faut faire dorénavant, creer plein de blog sur des sites du systeme (faussement anti systeme) en faire tout le temps, partout pour les rendre (BHL et cie) tous fous...
    Je m y coltine, qui viens avec moi ou me rejoins...


  • Désormais, la licra et autres assoces liberticides, devront redoubler de vigilance, pour débusquer l’antisémitiiiiiiiiisme, dans les minuscules anfractuosités des meRdia.

    En effet, le principal pourfendeur d’antisémites, alias Manolo, s’il est toujours lié à Israël, ne l’est plus par sa femme, en tout cas. Le couple se sépare.

    Eh oui, Manolo ! Tandis que tu cherchais à nuire à Dieudonné et à Soral, "ta violonneuse" s’emmerdait ferme. Et ça, ça ne pardonne pas.

    En plus, comme tu es plus proche du Pôle Emploi que jamais...
    Gloire et décadence, mon gars ! Ça, tu ne connaissais pas, hein ? La seconde dure
    généralement, bien plus que la première.

    Shalom !


  • Je ne suis ni devin, ni politique, ni anti-Francais Juifs, mais punaise ça pue pour leurs gueules.
    Leurs interventions ne feront qu’attiser (confirmer) les ressentiments. Que Mediapart se couche par force n’est qu’un élément de plus du puzzle.
    Bhl ferait bien de se faire oublier. Quant aux officines...
    Dommage, l’amalgame glaçant des heures sombres et nauséabondes engendrant une sensibilité aux bruits de bottes et autres ne fera plus commerce d’ici peu.
    Ils ont voulu l’Islam balai d’Israël et parlé de tignasses de chevelure (expresSion impropre), ils auront le retour de bâton cyclique (dit-on), mais à la différence que l’information est aujourd’hui t’elle que les gentils seront méchants et que les justes seront vraiment justes.
    Attendons, voyons... Mais une chose est acquise dans la populace édentée (celle en dedans du Peuple) : Qu’ils se démerdent !


  • Que font le Crif et la Licra contre le racisme et la haine de BHL ? S’ils commençaient à balayer devant leurs portes...de tels propos ne seraient pas tenus.
    De même on attend du Crif, de la Licra, de BHL, Charlie et cie. qu’ils ne présentent pas Dieudonné comme de la merde et les dissidents comme des individus de l’extrême-droite et antisémites !
    On récolte souvent ce que l’on a semé. L’effet boomerang ne peut être contenu, tel un bombardement mal intentionné !!


  • #1946428

    NOUS AVONS LE DROIT, si ce n’est l’obligation morale, de formuler une critique contre l’activisme politique qu’un certain BHL mène sans mandature démocratiquement avérée. Puisque la vitalité du débat critique a droit de cité dans un pays comme la France, nous sommes toujours plus nombreux à nous interroger sur les maussades raisons et autres permissions qui auront mené un simple citoyen à activer des leviers qui ont mis une nation souveraine à feu et à sang et son dirigeant à mort. Et que je sache, le questionnement critique et l’usage de la métaphore vampirique ne sont nullement des variantes de je ne sais quel antisémitisme fantasmé et galvaudé : le premier est le propre de l’intelligence humaine et le second, un poncif de la littérature occidentale.


  • Peu importe les qualificatifs de BHL. On sait bien sûr ce site que ce Mr a essayé d’avancer masqué, mais qu’il a été repéré depuis des décennies ,ayant même mangé des tartes à la crème en pleine gueule à attraper des crises de foie .Le compliment que lui fait Mr Youssef Benzatat est très authentique, et donne l’image exacte et sans exagération de BHL. Lorsqu’on se fait une renommée, il faut savoir l’assumer .


  • #1946449

    « C’est en ce sens que ce texte constitue à la fois une ignominie antisémite et, par-là, une attaque grave contre l’esprit républicain. » Lorsque ça leurs fait mal, vous remarquerez toujours l’utilisation de ce mot, répété sans cesse et à toutes les sauces. On comprend toute la supercherie de la création de ce dogme Judéo-franc-maçon : Raie-Publique... La bonne pute en somme... C’est le leitmotiv idéal pour cacher toute cette merdasse franc-maçonne dont les français se débarrasserons péniblement (200 ans peut-être). On en est à la cinquième, et ils nous parlaient même de sixième...


  • Je trouve l’auteur de l’article encore trop indulgent avec le sayan.....


  • BHL est la seule personne que je connaisse responsable DIRECTEMENT de la mort d’un chef d’Etat en exercice lynché puis exécuté d’une balle dans la tête sans autre forme de procès qui puisse marcher librement sous protection policière payée par le contribuable Français ’je veux rebattre le caquet du coq gaulois "nous disait -il...
    pourquoi ça ne le dérange pas d’avoir une protection policière payée par les Français qu’il vomis ?je crois sa fortune conséquente (il est milliardaire )pourquoi ne pas payer pour sa propre protection plutôt que de la faire financer par ses ennemis ?("je me sens plus proche d’un Afghan plutôt que d’un Français qui vote FN"BHL )
    alors dire d’un criminel de guerre qu’il a des doigts crochus ou que sais je ça n’est rien à côté de cela...

     

    • Rebaptisons la place des Vosges "Place du Guide".

      Ensuite, rebaptisons la rue des Rosiers "Rue du Petit Caporal Autrichien Moustachu".

      Il faut toujours être un peu allusif, un peu fumeux. Adressons-nous aux initiés. Ne soyons pas trop clairs. Nos adversaires ne le sont pas. Soyons donc nébuleux.

      Est-ce suffisamment nébuleux cela, non ? J’accepte les contributions pour être encore moins clair.


  • #1946475

    La figure du vampire présente des traits aristocratiques persistants dans l’imaginaire collectif.

    Celle d’une hyène aurait suffit.


  • l’Un des chiens enragés à écrit ’’N’apprend t-on rien de notre histoire passée ? qui sont les vampires ?’’

    J’ai ma petit idée, un certain Hervé Ryssen a fait un documentaire extraordinaire sur ce fameux passé en Russie/Europe de l’Est....


  • Je ne vois là aucun caractère antisémite.
    L’auteur s’attaque durement aux engagements de BHL, à ceux d’Israël. Il en a le droit.
    Youcef Benzatat s’est appuyé sur une métaphore, il a donc décrit un vampire caricatural, le sang étant son aliment de prédilection.
    Israël est également étrillée au titre de sa politique à l’égard de la Palestine.
    C’est une opinion forte et respectable.
    Il faut reconnaître que chaque fois que BHL est allé dans un pays, le sang a coulé. Je suis opposée à ses prises de positions, est-ce que cela fait de moi une antisémite ? Il aurait pu s’appeler BH Durand, être chrétien ou musulman j’aurais le même avis.

    Questions subsidiaires : pourquoi laisse-t-on faire ce philosophe labellisé média subventionné ? Pourquoi est-il autorisé à écrire le storytelling de ces meurtres de masse ?


  • Si bhl critiquait et incitait la communauté internationale à agir contre les exactions d’israel sur les territoires palestiniens et que toutes les personnes qui le soutiennent en faisaient de même, il n’y aurait plus « d’antisémitisme »...


  • Curieux comment l’utilisation d’une seule métaphore fait grimper tout ce Landerneau médiatique et communautaire au rideau.

    L’auteur aurait il touché une corde sensible ?
    En visant
    - La nature irresponsable/criminelle (à chacun de choisir ses termes pour qualifier l’appel à la guerre) des actions de BHL en ex-Yougoslavie, en Libye, en Ukraine, en Syrie...
    - La désaffiliation évidente de BHL avec l’aspiration de la majorité des français, clairement en faveur de la paix.

    Quant à Médiapart, c’est sans surprise, qu’ils censurent un article de presse, surtout que ce n’est pas quelqu’un de leur rédaction. Pourquoi ils se mouilleraient aujourd’hui, plus qu’hier ?

    Je précise que je n’ai pas lu l’article et que je m’en fous. Seul m’intrigue l’hystérique défense de BHL par le CRIF dont les actions (appel public à la guerre à de multiples reprises), pourtant, ne méritent pas d’être défendu publiquement, pas plus que celles de l’ex président Sarkozy (l’affaire Libyenne) ou Hollande (l’affaire Syrienne), toutes contraire au droit international. D’ailleurs, BHL, n’est il pas assez grand pour se défendre lui même ?

    De mon point de vue, cette réaction excessive suggère que
    1- le CRIF soutiendrait et validerait les partis pris va-t-en guerre de BHL.
    2- le CRIF serait il alors un partisan actif de la politique (défense et éloge de l’appel public à l’intervention militaire dans des pays tiers) promue par BHL ?
    3- le CRIF serait il alors une instance de censure du débat public en France, dès lors qu’est utilisé une métaphore littéraire désobligeante, pour critiquer cette politique belliciste ? Plutôt qu’une instance qui défende la paix entre citoyens/peuples ?
    Pour le coup, une fois encore, c’est la réponse du CRIF elle même qui me pose question, et non pas l’utilisation d’une métaphore littéraire, aussi désobligeante soit elle (voir les débats sous la 3e République où volaient les noms d’oiseaux). En effet, je suis prêt à parier que cette réponse médiatique et partisane ne représente pas l’aspiration à la paix et à la tranquillité de la majorité des citoyens français de confession juive.


  • Question : Mediapart les a t il redirigé vers leur Directeur de la Publication ? ^^


  • L’ennemi commence aussi à s’entre tuer, c’est une bonne chose.


  • Il faudrait peut être savoir la vérité de BHL ...qui lui même ne dit pas de mal de lucifer et de Satan ...voir vidéos sur YouTube ...émission avec BHL. ....alors avant de le faire passer pour un saint ....il reçoit peut être suivant ce qu’ il est .....


  • De fait, les gens comme BHL sont les plus grands pourvoyeurs qui soient d’antisémitisme. C’est compréhensif. Ceux qui connaissent un tant soit peu les turpitudes de la politique se rendent bien compte que certains intervenants juifs comme BHL dépassent les bornes de la décence et de l’hypocrisie en se cachant derrière les bons sentiments et les bonnes intentions pour dénoncer des atrocités dont ils sont eux-mêmes les thuriféraires. Ça saute aux yeux et c’est franchement diabolique. Ainsi, personne ne fait autant de mal aux juifs que certains juifs eux-mêmes. Être un Français juif, je ne voudrais pas être associé à des gens comme BHL qui font tant de mal à la communauté juive. Les malades dans cette histoire ne sont pas les antisémites, mais ceux qui suscitent ce genre de réaction.



  • Ainsi BHL, et à travers lui tous les Français juifs




    C’est là qu’est l’antisémitisme.


  • Mais quand bordel de MERDE va ton dissoudre la licra et le crif !!!!!!?????


  • Au fond, BHL serait un vampire. Mettons. La gousse d’ail pour chasser le vampire ? Pas vraiment efficace à moins de la lui mettre là où je pense. Mais des récits chinois déclarent que si un vampire découvre par hasard un sac de riz, il doit en compter chaque grain et il est obligé de compter toutes les graines d’un sac renversé devant lui, et de dénouer tous les nœuds qu’il croise, même si le jour arrive, et ne peut s’en détourner que lorsqu’il a fini de les compter.

    Le sac de riz protecteur est efficace et renvoie donc à son coreligionnaire l’immense Kouchner qui n’a pas fini de les compter, ses grains de riz, et nous fout le paix pendant ce temps là. Ce n’est pas le cas de son immense Christine Okrent, mondialiste fanatique, qui, en plus d’être sa femme, est belge (accablant)

    Mais BHL tient surtout de Vampirella. En 1969 Warren Publishing connaît de sérieuses difficultés financières. James Warren ne se décourage pas et décide de lancer un nouveau magazine de bande dessinée nommé Vampirella. Il demande à Forrest J Ackerman d’écrire le scénario mettant en scène le personnage que Warren a imaginé. Le dessin est confié à Tom Sutton et la couverture, qui devait être à l’origine faite par Aslan est finalement réalisée Frank Frazetta. Le succès est immédiat. Jusqu’en 1983, Warren Publishing publie 113 numéros en noir et blanc de Vampirella. Parmi les artistes qui se sont succédé sur cette série Steve Englehart, José Gonzalez et Archie Goodwin sont les plus connus.

    Vampirella serait ainsi née du coté de la Moldavie ou de la Valachie ou même "tout simplement" (sic) dans les hauteurs sub-carpatiques du pays où les ours apprennent aux hommes à danser et où aurait vécu son père le comte Dracula (ou Draculstein). Mais d’autres situent sa naissance en Hongrie ! Le pays de Soros !

    De toutes les façons, BHL-Vampirella, le Soros "français", fait d’excellentes affaires. Plus on le déteste plus il encaisse. Connu.


  • Faut-il que ces gens-là soient admirables pour que l’Etat promulgue des lois interdisant à ses citoyens de les haïr.....


  • Cette polémique a piqué ma curiosité. J’ai tout d’un coup envie de lire cet article.


  • Faut-il encore préciser que la liberté d’opinion et d’expression vaut aussi pour les propos non consensuels, car sinon elle ne sert à rien ?
    Au demeurant, rien n’empêche BHL de porter plainte pour diffalation.


  • Jusqu’à quand les sionistes auront tout pouvoir en France (occupée)...


  • Moi je suis condamné pour avoir fait une caricature de Valls avec un "p’tit" commentaire qui "selon la "Justice"(sic) franco-israélienne" qui sévit en France (ou plutot de ce qu’il en reste !) : disait :
    - "le condamné , au travers de son dessin, laissserait sous entendre que le crif et la licrA dicteraient ses lois et ses bons vouloir à l’Elysée, "alors qu’il n’en est rien" (Ah ah ah !!!! )
    Et bien j’espère que lors de mon audience en appel je pourrais démontrer grace à cet exemple mais à la multitude de tous les autres, que c’est exactement le reflet de la réalité ! aussi triste soit elle .....

     

    • #1947377
      le 19/04/2018 par montreleurqueturespiresaussisousl’eau
      Le CRIF et la LICRA ordonnent à Médiapart de retirer un article sur (...)

      Si c’est bien là le fondement de la motivation du jugement, ne peut-il être censurer au motif que ladite motivation elle-même, est un excès de pouvoir ?

      Car, le tribunal devait se borner à constater un fait et, non s’employer à développer théoriquement son opinion, autrement, c’est l’exercice de l’action publique qui s’approprie une façon de penser et l’aggrave... pour mieux l’affecter à l’auteur qu’elle poursuit.
      Ce faisant, c’est une désertion du droit commun... Puisque là, le tribunal dénonce et censure une interprétation qui lui est propre, mais pas la tienne.
      Est-ce qu’agir de façon empirique en démontrant le pléthore d’exemples qui ont façonnés la construction de ton dessin et l’argumentaire que tu as utilisé pour l’illustrer, sont le meilleur moyen de leur faire comprendre le fourvoiement dans lequel est placé la justice avec des principes comme ceux-là ?

      La phrase que tu publies relève de l’observation intempestive, ça n’est pas un fondement pour motiver un jugement selon moi, ton avocat devrait se pencher sur le sujet avec cette approche et voir ce qui est le plus pertinent.

      Qui as-tu offensé dans un tel jugement, l’Élysée ou les associations ?
      Sauf à vouloir rendre évident quelque chose qui ne serait même pas dénoncé par toi à travers ton dessin... là, cette phrase, ce sont des considérants qui prennent le déguisement de motifs.

      Pourquoi ?
      Parce que le tribunal n’a pas à s’emparer d’un sujet en l’interprétant comme s’il lui semblait personnel... Et, t’infliger une peine qui semblera, elle, à l’avenir un moyen de venger tel ou tel qui prétendra sa dignité offensée.

      Je suis certain que Me Viguier saura mieux t’en dire.. !
      Bonne défense, il faut isoler l’adversaire si tu peux pas le faire choir avec un simple regard.


  • Qu’ils demandent aux sionistes d’arrêter d’être antisémite envers les musulmans et les chrétiens de Palestine...


  • C’est pas très Charlie comme réaction ca... Je croyais qu’il fallait défendre la caricature, meme lorsqu’elle fait mal et peut heurter les esprits...

    Ah non ca c’est bon pour les arabes... Quelle bande de tartuffes.

    Le mec fait détruire des pays et on peut pas le caricaturer... Ma parole on est vraiment tombés bien bas... On peut gazer des zadistes mais lui on peut pas le caricaturer.

    4 millions de charlis descendus dans rues pour "nos valeurs" y a de quoi se tordre de rire.


Commentaires suivants