Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Congo accorde aux Chinois le droit d’abattre ses arbres

Elles avaient été attribuées en 2015 et annulées en 2016. Le ministre congolais de l’Environnement, Amy Ambatobe, vient de les rétablir. « Les trois concessions rétablies le 1er février 2018 ont été attribuées aux compagnies d’exploitation forestière chinoises Fodeco et Somifor », dénonce l’ONG, toutes les trois dans le bassin du Congo. 650.000 hectares sont concernés.

 

Or, pour Greenpeace, ces concessions forestières sont illégales. En effet, en 2002, la RDC avait adopté un code forestier et décrété un moratoire sur toutes les exploitations industrielles. À l’époque, il s’agissait déjà de mettre de l’ordre dans la gestion anarchique des forêts du pays. Un moratoire qui, au fil des ans, sera plus ou moins bien appliqué. Déjà en 2011, Greenpeace épinglait la RDC qui, selon l’ONG, « se complaît dans une sorte de chaos organisé ».

[...]

Ainsi, la République démocratique du Congo se partage entre politique vertueuse et compromission. L’actualité semble montrer qu’elle est de nouveau tombée dans ses pires travers. Et pourtant, elle avait donné quelques gages de rigueur. En octobre 2017, Kinshasa s’était engagé dans le projet Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale (Cafi). Un financement essentiellement norvégien de plus de 40 millions de dollars pour un plan d’action et de surveillance concret.

[...]

Et que penser de l’attitude du ministre de l’Environnement Amy Ambatobe ? Lui qui, en octobre 2017, à bord du bateau de Greenpeace, en appellait à la communauté internationale afin de défendre les zones sensibles du pays. Il parlait de ces fameuses tourbières découvertes il y a peu. 150.000 km² de marécages qui, selon les experts, stockent 30 milliards de tonnes de carbone. L’équivalent de trois années de rejet de combustible fossile sur toute la planète. Un centre unique de recyclage naturel menacé notamment par l’exploitation forestière.

Lire l’article entier sur geopolis.francetvinfo.fr

L’appétit des grands puissances autour de l’Afrique,
à lire sur Kontre Kulture

 

Congo, Chine et néocolonialisation, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Lorsque ce sont les occidentaux qui devastent le continent africain les "ONGs" sont plus discrètes ! Les chinois n’envoient pas leurs chars et leurs avions pour "commercer " comme le font les grandes" démocraties " néo -coloniales !!

     

  • Que font nos écolos à la gomme ? et notre Hulot national, qui apparemment a plus d’affinités pour le cul des nanas que pour les arbres du Congo ?L’écologie en Européenne devrait être vent debout dans cette histoire, puisqu’il faut soi-disant sauver la planète .Mais certainement qu’il n’y a pas d’intérêt, il vaut mieux mettre des portiques sur les autoroutes, c’est tellement plus facile

    Ça fait rir’ les oiseaux.
    Ça fait chanter les abeilles.
    Ça chasse les nuages
    Et fait briller le soleil.
    Ça fait rir’ les oiseaux
    Et danser les écureuils. Ohé ! Ohé !

     

    • La RDC est un état souverain et indépendant....à la différence de la France ! c’est un comportement colonialiste que d’imposer cette" ingérence écologique " à un état souverain .Au nom de quoi ? Maintenant, les pots de vin et les dessous de table ont certainement du etre conséquents pour les faire changer d’avis . Le pire fléau de l’Afrique c’est ses dirigents corrompus, presque autant que les notres .La différence est elle grande entre cet accord et la vente d’ALSTOM ?- pas certain .


  • Bah oui, mais du bois contre des pots de vins en argent ?


  • 650 000 hectares c’est 6 500 km2, soit un carré de 80 km de côté . L’important est de savoir si la coupe sera sombre (peu d’arbres abattus), claire (beaucoup d’arbres abattus) ou à blanc : on coupe tout .

     

    • La RDC c’est 2,345 millions de km2 soit 4 fois la France, soit 234 500 000 d’hectares... Ce qui a été concédé, 650 000 hectares, ne représente que le 1/353ème du territoire, 0,3 % du territoire... Relativiser...


    • On en apprend tous les jours. Merci pour ces précisions.


    • prosper, vous avez raison, il faut relativiser

      La superficie des forets congolaise est estimée a 1 million de km²
      Donc cette coupe représente environ 0.65% de cette surface
      Pour avoir une idée concrète, 6500 km² c’est la superficie de la Drome (26)

      Reste a connaitre l’utilisation de ce bois et les impérieuses nécessités qui feront que 0.65% de la foret congolaise va être rasée ?

      Cette décision répond uniquement aux logiques dictées par un ensemble de marchés, pas uniquement à celui des grumes

      "Le FMI somme le Congo-Brazzaville, mauvais élève d’Afrique centrale, d’ouvrir ses comptes. Le Fonds monétaire international impose de nouveaux efforts au gouvernement de Denis Sassou-Nguesso avant de consentir à une aide financière"

      La foret ce n’est pas uniquement le bois, mais aussi tout le reste.Il m’est impossible de le quantifier, mais soyons assurés que cela sera passé en "pertes et profits"

      Donc lorsque qu’un Monde conçoit ses actions aux seules fins de satisfaire un ensemble de logiques dictées par celles de l’ économie marchande et elles seules , ne vous étonnez pas si ce Monde verse chaque jour un peu plus vers ce que Michel Drac nomme la barbarie

      pour faire simple
      le Congo a besoin de cash et en dollars
      les chinois ont besoin de bois pour fabrique des objets
      le Congo pourra donc faire face jusqu’aux prochaines échéances
      le consommateur occidental pourra acheter un ensemble de jardin en bois qui durera au mieux dix ans, mais c’est tellement plus écologique que la résine
      les chinois pourront faire "tourner" une industrie pendant 12/18 mois et percevoir des excédents commerciaux


  • Quel est le montant du dessous de table ?


  • Même après le passage de la famille Botul il reste quelques arbres en Afrique ?

     

  • Croire que la RDC est un État normal, avec des autorités qui ont à cœur ses espaces et sa population est une vaste blague. Cette blague tragique car responsable de plusieurs millions de mort depuis 1996 doit être portée à la connaissance du reste du monde de façon objective. Ce que ne font ni les médias dominants, ni ceux qui se présentent comme maitres du monde. Je suis ravi que E&R puisse accorder son espace à la tragédie que connait mon pays d’origine. Cette tragédie en RDC a atteint son pic lorsque des intérêts anglo-saxons ont décidé de remplacer le président d’alors Mobutu par des marionnettes plus malléables qui permettront le pillage en règle de la RDC par les prédateurs néo-libéraux et les nouveaux riches orientaux. La RDC est devenue une terra nullius avec à sa tête un cheval de Troyes qui doit veiller à sa mort. Pour en savoir un peu plus sur la crise que connait ce pays, voici quelques une de mes références
    http://www.ingeta.com
    http://desc-wondo.org
    http://www.congoindependant.com


  • Si BHL et sa famille en ont eu le droit pourquoi pas les Chinois ?
    C’est encore un coup pour écarter les Chionois pour permettre aux BHL bis de revenir !


  • #1906723

    En toute transparence.


  • Le président du Congo actuel (Joseph Kabila) qui a permis la signature de ce contrat a été imposé par les anglo-saxons (USA/GB/Israël-Nouveaux colonisateurs du Congo) après deux simulacres d’élections libres et démocratiques perdus. D’après la constitution de ce pays, écrit par les Belges a Liège, il ne peut plus être candidat pour une nouvelle élection, alors depuis, il n’organise pas les élections et est soutenu pour une longue transition par la France, le temps qu’il faudra pour faire signer a ce dernier le droit d’exploiter le pétrole a l’Est du pays sur un territoire beaucoup plus grand que l’exploitation donné aux chinois. Territoire qui s’étant jusqu’au Park Virunga, un Park classé et protégé qui loge les derniers espèces de Gorilles.
    France TV info n’en parle pas ! Silence radio, on manipule l’opinion public.


  • Les chinois propriétaires de nombreuses terres en RDC ??!! Ben.. dans la vie, je suis jamais sûr de grand chose.. mais sur ce coup là, je fais le pari que d’ici à 10 ans maxi, plus un seul bananier poussera sur les terres de la RDC.


  • #1906852
    le 23/02/2018 par Casto Orléans, rayon bois.
    Le Congo accorde aux Chinois le droit d’abattre ses arbres

    Où est le problème, l’acheteur est chinois ?

    Greenpeace égale à elle-même.


  • Ce pays du Congo ex-belge, en ruine totale, comme tant de pays d’Afrique, n’a pas de leçon à recevoir du nôtre qui permet l’achat à ces mêmes Chinois de milliers d’hectares de bonne terre française (en Berry et Bourbonnais jusqu’ici) en en expulsant les paysans locaux et en la faisant travailler par des esclaves intérimaires. Sans compter l’explosion des plates formes de commerce et des "facultés" chinoises qui poussent comme des champignons, toutes bases d’espionnage au seul profit de l’Empire du Milieu (communiste pur et dur) en Europe.


Commentaires suivants