Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Congo, un Eldorado de violences

Cinq siècles de "cohabitation" entre Noirs et Blancs

Ce documentaire eu deux parties (partie 1 et partie 2) d’Arte propose de revenir sur l’histoire du Congo, à partir de la colonisation occidentale, jusqu’à l’éclatement contemporain. Que le commentaire bucolique ne trompe personne : les relations entre envahisseurs et Congolais sont empreints d’une extrême violence. Peut-être que, par rapport à d’autres pays africains moins lotis naturellement, le Congo est-il victime d’une faiblesse nationale conjuguée à la prodigieuse richesse de son sous-sol.

BLACK HEART, WHITE MEN (1/2)

Cinq siècles de présence occidentale en Afrique Centrale

« Cœur noir, hommes blancs » raconte la colonisation du plus grand pays d’Afrique centrale, la République démocratique du Congo, et la manière dont elle a façonné l’histoire sanglante et hors norme de cette nation géante. En recourant à de saisissantes images d’archives, mais aussi aux scènes reconstituées et au dessin animé, cette saga couvre cinq siècles de violences et de cohabitation entre Noirs et Blancs.

Après plusieurs siècles d’esclavage, un cruel système d’exploitation économique est mis en place en 1885 par Léopold II, le roi des Belges, souverain mégalomane. Lorsque la Belgique hérite de la colonie trente ans plus tard, elle freine la formation des élites autochtones et muselle toute forme de contestation. Une formidable machine de guerre économique au service de la métropole voit ainsi le jour. Et lorsque Patrice Lumumba [enlevé, torturé et assassiné, voir la photo] reprend brièvement la main au lendemain de l’indépendance en 1960, l’élite politique congolaise est incapable de se débarrasser de l’encombrant héritage du passé. La place est libre pour l’officier Joseph-Désiré Mobutu, qui instaure un régime autocratique et prédateur sous le regard bienveillant des Occidentaux, soucieux de préserver leurs intérêts…

 

Voir la vidéo de la partie 1 ici, puis la vidéo de la partie 2 là, toutes deux en ligne jusqu’au mercredi 30 décembre 2015.

 

 

L’ombre de Lumumba sur les rapports entre Occident et Afrique, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1354002
    le 25/12/2015 par un français
    Le Congo, un Eldorado de violences

    C’est dommage de s’arrêter en si bon chemin, on aurait aimé, pour plus d’objectivité, que l’on nous décrive aussi les siècles et les millénaires de violences qui ont précédé la colonisation européenne. Cela aurait pu permettre de relativiser les violences de cette colonisation qui auront aussi permis de mettre un terme à la très longue liste de guerres d’exterminations entres tribus de chasseurs-cueilleurs, pastorales et agricultrices qui constituent l’essentiel de l’histoire pré-coloniale de l’Afrique ( un terme temporaire, la décolonisation engagée, les logiques génocidaires ont pu revoir le jour). On aurait aimé par exemple, puisqu’il s’agit spécifiquement du Congo, que l’on nous décrive la guerre génocidaire menée par les bantous sur les autochtones pygmées. Mais bon, c’est hors-sujet n’est-ce pas ? Le sujet de fond, c’est l’Eden africain peuplé d’hommes sages et bons, et le méchant diable blanc, avide, cruel et violent...

     

    • #1354232
      le 26/12/2015 par anonyme
      Le Congo, un Eldorado de violences

      @Le Congo, un Eldorado de violences

      Vous avez raison : parlez des évènements tragiques qui ont secoué une partie de l’ Afrique noire, sans mettre en perspective les conflits qui ont opposé des ethnies africaines entre elles, n’est qu’une partie du sujet.
      Intellectuellement parlant, ce serait intéressant pour nous tous, de connaître les relations entre tribus africaines, avant la présence de "l’homme blanc".
      Mais attention ! Les violences liées à la colonisation sont extrêmes ,voire (je le pense mais à confirmer) les pires de toute l’histoire de l’Afrique noire , ne me prêtez pas de mauvaises intentions surtout...


    • #1354317
      le 26/12/2015 par Karim
      Le Congo, un Eldorado de violences

      Relativiser les crimes d’aujourd’hui par ceux d’hier et commis par d’autres n’est pas forcément judicieux ni pertinent, il faut simplement assumer les conséquences des décisions politiques de certains de nos dirigeants et ne pas fermer les yeux sur les cruautés qu’elles ont engendrées et continue malheureusement d’engendrer encore dans de nombreux pays (en Afrique comme ailleurs), sans pour autant tomber dans des antinomies grossières du types "blancs" contre "noirs", d’ailleurs la colonisation et nombreuses de ses exactions n’auraient pu se produire sans la complicité d’une partie des populations locales, rien n’est simple dans ce type de développements géostratégiques où se mêlent considérations politiques, économiques, ethniques et religieuses... Mais refuser (à juste titre) que la France soit continûment traînée dans la boue pour ses crimes coloniaux ne doit pas être un prétexte pour se décharger des erreurs passées, d’autant plus que ce type d’ "erreurs" nous met encore en difficulté aujourd’hui, il suffit d’observer la diplomatie française en action, notamment en Syrie et en Ukraine pour le comprendre...


    • #1354380
      le 26/12/2015 par jean
      Le Congo, un Eldorado de violences

      @karim
      j’aime bien votre message mais j’avoue ne pas comprendre le paralléle entre la colonisation et la Syrie actuelle.


    • #1356073
      le 28/12/2015 par Eva
      Le Congo, un Eldorado de violences

      Avant la colonisation, il n’y avait pas de guerres à proprement parler en Afrique, ni de génocides, ni d’épidémies, contrairement à l’Europe, qui était avant 1492 une des zones les plus misérables du minde :) Tous ces maux ont débuté avec l’arrivée des premiers Portugais sur la Côte d’Or : quel hasard. Votre culpabilité ne change pas la vérité historique : il vaut mieux pour vous accepter que vos ancêtres "blancs" ont fait beaucoup de mal dans le reste du monde. Dur...


    • #1356150
      le 28/12/2015 par kalel
      Le Congo, un Eldorado de violences

      @ Eva

      L’immense majorité de nos ancetres blancs été de pauvres travailleurs paysans (serfs). Ils étaient déjà méprisés, dénigrés, déconsidérés, dévalorisés par une petite élite. Ces hommes et femmes étaient tout autant des victimes que l’ont été les habitants des colonies. Pour la grande majorité d’entre nous, ,nous descendons de ces personnes.

      Cessez de racialiser les divers événements alors que cela a toujours été d’abord et avant tout un problème de classe.

      La prochaine fois cultivez-vous ou taisez-vous avant de dire des âneries pareil.


    • #1372227
      le 15/01/2016 par GregM
      Le Congo, un Eldorado de violences

      @ Eva : les premiers pharaons étaient des noirs Namibiens. Ils sont donc la base de la science du pouvoir et de la colonisation. Bien avant l’age de la colonisation occidentale, le monde Arabe a continué de faire évoluer cette science. En fait la colonisation occidentale est l’une des dernières en date, donc la plus fraîche dans les mémoires et surtout la plus documentée. L’histoire ça commence pas quand ça arrange, mais à la fin de la pré-histoire. A ceci vous ajoutez le progrès qui multiplie le pouvoir d’action des hommes quand la puissance et de leur côté. De la lance on passe à l’arc, de l’arc au canon du canon à la bombe. Du fantassin à la cavalerie, de la cavalerie au chars d’assauts ect...

      Ce focaliser sur les blancs, n’est rien d’autre qu’une excuse pour camoufler et faire accepter la continuité de se qui échappe au plus grand nombre et qui se passe toujours et cela pas seulement en Afrique mais également en Europe. Après tout il y a bien plus d’Africains en Europe en 50 ans, qu’ils n’y a jamais eu d’Européens en Afrique en 400 ans. Pour qu’elle résultat croyez vous ? si ce n’est encore et toujours des puissants qui fond se qu’ils veulent de leur troupeaux, peux importe la couleur de ces troupeaux.


  • #1354078
    le 25/12/2015 par Beny
    Le Congo, un Eldorado de violences

    RDC, il faut le préciser.


  • #1354113
    le 26/12/2015 par alex
    Le Congo, un Eldorado de violences

    Une pensée pour ces millions de morts dont tout le monde se fout

     

  • #1354483
    le 26/12/2015 par Alleluyah
    Le Congo, un Eldorado de violences

    L’Histoire a la vie dure...surtout quand ce sont les capitalistes qui l’écrivent pour leur profit et aux dépends du peuple.


  • #1354509
    le 26/12/2015 par Zarathousthra
    Le Congo, un Eldorado de violences

    J’ai trouvé que le plus dur était la fin de Lumumba, torturé puis tué par ses semblables. On sent vraiment un profond sentiment d’injustice dans son regard lorsqu’il est capturé, c’est très triste.