Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Gilet jaune Lucien Cerise présente la place Coudenhove-Kalergi

 

Se procurer l’ouvrage de Lucien Cerise (dédicacé en série limitée !) chez Kontre Kulture :

 

À ne pas manquer chez Kontre Kulture :

Retrouvez Lucien Cerise, sur ERFM :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Cerise lâche l’info selon laquelle nos forces de l’ordre sont la cause du désordre !
    Rantanplan va t-il s’expliquer ?

     

    • La Vrounze du nord de Paris a peur des hordes de Gilets jaunes, les rues sont désertes pour y passer depuis septembre octobre au moins une fois par mois tous les lundi vers 19h, les rues de ce quartier sont bondées. C’est le PROCHET peur de la bande à Manu qui fait son œuvre.

      Une question me taraude tout de même : comment ça se passe pour les futurs Montaigne actuellement avec tous ces Gilets jaunes dehors ? L’insécurité, les agressions sur les femmes, les vols à la tire,… auraient-ils baissés ?
      Drastiquement ?


    • @Pamfli, depuis la mi-aout pas moyen de faire un marché de Montceau les Mines sans l’odeur d’une poubelle ou d’une bagnole qui crame, un escadron de CRS et l’instauration d’un couvre feu n’y ont rien fait.
      Depuis le 17 novembre, plus de problème, lâche les chiens dans la cour et les rats filent au trou...


    • @laurent71 je le pressentais, les franc-macs laissent l’invasion migratoire se faire... sans rien dire, comme des hypocrites et depuis les Gilets jaunes qui occupent le terrain, les ratatouilles arrêtent leur cirque, fini la guignolade, fin du spectacle socialo sioniste, ce qui devrait ravir les féministes car plus d’agression sur les femmes : non ? Je ne comprends pas ?
      Et les merdias avec LADEPECHE qui s’inquiète pour l’intégrité des radars : « Dégradations des radars : l’autre facture des Gilets jaunes »
      https://www.ladepeche.fr/article/20...
      Tous les masques tombent ! Vive les Gilets jaunes, vive E&R, énorme respect pour Alain Soral et Dieudonné et les autres, c’est grâce à vous que nous sortons de cette obscurité, merci, merci beaucoup et beaucoup de santé pour les belles personnes d’ici ! Le combat continue !


  • En quelque sorte , un KO organisé avec le concours de rantanplan et ses forces du désordre, eux-mêmes payaient à la fronde par le même rantanplan .
    Conclusion pour faire ce sale boulot, faut vraiment rien n’avoir sous le casque, autrement dit être intellectuellement à la dérive .C’est un peu comme journalope (pute ou chômeur)

     

  • « La race du futur, négroïdo-eurasienne, d’apparence semblable à celle de l’Égypte ancienne, remplacera la multiplicité des peuples par une multiplicité des personnalités. »

    « De l’européenne humanité de quantité, qui ne croit qu’au chiffre, qu’à la masse, se distinguent deux races de qualité : la noblesse de sang et le judaïsme. Séparées l’une de l’autre, chacune demeure fixement rivée à sa croyance en sa plus haute mission, en son meilleur sang, en une différence de rang humaine. Dans ces deux races avantagées, hétérogènes, réside le noyau de la noblesse européenne du futur. », Idéalisme pratique, 1925.

    À replacer dans le contexte pour saisir avec honnêteté le propos, autrement dit en se souvenant que l’eugénisme passe pour une stratégie d’espèce raisonnable dans les années 20, et que le racisme est alors de l’ordre de la science, la découverte des lois de Mendel n’ayant qu’un peu plus de 70 ans de même que les publications de Darwin. Pour mieux se rendre compte de la lenteur avec laquelle des idées nouvelles se diffusent et sont comprises de manière correcte, il suffit de demander autour de soi une explication simple de E=mc², assortie d’un exemple pratique.

    Les propos de Croûtenove-Calgary résultent entièrement de ce qu’il est. Le rejeton parasitaire d’un aristocrate cosmopolite qui a engrossé une fille de la bourgeoisie comprador japonaise. Il s’efforce en conséquence de fétichiser l’individualisme et de masquer par la génétique la composante culturelle des rapports de classe. Sa position sociale dominante s’expliquerait par la Nature, par l’inné, par le talent.

    C’est du platonisme au petit pied qui convient bien aux engraissés qui travaillent pour « l’Europe » — les commissaires, les députés, les technocrates, les « élites » gloutonnes — comme il convenait aux Lumières toujours prêtes à conseiller le despote et à vivre des reliefs de ses orgies. Les « aristocrates » se ressemblent de millénaires en millénaires, de sang en sang. Non qu’il faille nier une influence héréditaire pour basculer dans le « tout constructiviste » de l’imbécillité transgenrée, mais au moins ne soyons pas naïfs quant aux causes et aux buts de ce genre de discours et recherchons la tempérance.

    Le titre même de l’opus de Richard indique la farce bourgeoise, le kantisme verbeux sous forme d’oxymore : Idéalisme pratique. Des travaux pratiques forcés lui auraient fait le plus grand bien.

     

    • Les citations sont tronquées, ce qui déforment le sens.

      L’extrait complet de la première citation dont vous faites mention est :
      « L’humain du lointain futur sera un métis. Les races et les castes d’aujourd’hui seront victimes du dépassement toujours plus grand de l’espace, du temps et des préjugés. La race du futur, négroïdo-eurasienne, d’apparence semblable à celle de l’Egypte ancienne, remplacera la multiplicité des peuples par la multiplicités des personnalités. En effet avec les lois de l’héritage, avec la diversité des ancêtres grandit la diversité des descendants, et avec l’uniformité des ancêtres grandit leur uniformité. »

      On comprend donc mieux le propos ci-dessus : il dit que fatalement l’humain urbain va se propager de plus en plus et remplacer les humains ruraux. Il ne souhaite rien, il dit tout simplement ce qu’il pense qu’il va se passer.

      La seconde citation ne peut être comprise que si l’on a bien lu le livre "Idéalisme Pratique". Il ne dit pas que les juifs vont dominer le monde au détriment des non-juifs. Sa thèse c’est d’allier les races de caractère fort avec les races d’esprit fort (et dont il place le judaïsme au centre de l’Europe en s’appuyant notamment sur les plus grands penseurs).

      Quand on a bien lu le livre, on ne peut que constater qu’il prophétisait déjà les dérives de ce que pourrait devenir une Europe mal construite. En cela, il ne s’oppose pas aux gilets jaunes, bien au contraire.

      Prenons par exemple cette citation comme appui :
      « La démocratie croit bien plus en le nombre qu’en la valeur, en la jouissance qu’en la grandeur. C’est pourquoi la démocratie ne peut devenir féconde et créatrice que si elle démolit la pseudo-démocratie du nom et de l’or, pour à sa place donner naissance à une aristocratie de l’esprit et de la mentalité, éternellement renouvelée. Le sens ultime de la démocratie politique est donc : une aristocratie de l’esprit : elle veut créer la jouissance des matérialistes et la puissance des idéalistes. Le leader doit prendre la place du dominant, le sens le plus noble, la place du nom le plus noble, le coeur le plus riche, la place de la bourse la plus riche. »

      De plus, tout le chapitre "Ploutocratie" est une charge contre la médiocrité des élites financières au pouvoir.

      Compte tenu de tous ces propos, il est délirant d’associer Coudenhove à l’union européenne, l’union des médiocres, l’union dont il a avertit sur les dangers et perversions.


    • Il est évident que le développement principalement des transports mais aussi de la technologie pousse à la mondialisation..

      Marshall MacLuhan avait évoqué l’incidence des médias en parlant de village global. Je l’ai toujours dit avec le cinéma Hollywoodîen remplaçant les anciens mythes et légendes... les héros de notre temps sont des aventuriers (migrants !), pionniers (migrants !), explorateurs (migrants !) quittant leur ancien monde à la recherche du bonheur...

      L’archétype du héros moderne, c’est le cow-boy... Moi, vu comme ça je trouve que les migrants sont bien moins bad boys que les cow boys... Je pense que beaucoup considèrent qu’une hostilité envers les migrants facilitera l’arret de l’immigration alors que je crois le contraire....

      L’immigration de masse incontrôlée est une invention occidentale.. l’Amérique, l’australie, la nouvelle Zélande, l’afrique du sud, la colonisation...

      Je crois qu’être un pionnier (à l’origine) est une chose réservé à une ultra minorité... Ça a été le fondement des récits de la littérature occidentale, ces derniers siècles... et tous les peuples et nations de la planète se sont occidentalisées à travers la culture.

      Je ne reproche rien à Jules Verne ou à Indiana Jones... mais beaucoup de gens n’ont pas compris l’impact de cette culture de masse... Le transport est un élément-clé de la civilisation moderne et on ne peut même pas s’imaginer la mondialisation sans son système capillaire de transport des biens et des personnes....

      C’est pourquoi l’immigration continuera encore et encore... c’est un idéal occidental... l’erreur c’est de croire que le migrant est coupable.. alors qu’il réfléchis et agit comme nous le ferions nous-même...

      Le seul arrêt possible de l’immigration... c’est lorsqu’on arrivera à convaincre la masse que c’est pour sauver l’afrique qu’on doit maintenir ses forces vives sur place...

      L’homme occidental quoi qu’on vous dise... qu’on se dit... est intiment convaincus que l’immigration de masse est une bonne chose... puisque c’est lui qui l’a inventé...
      C’est pour ça que les migrants pensent que l’immigration est une bonne chose...

      Il faut inverser le processus... c’est lorsque l’occidental sera persuadé (en son fort intérieur) que l’enracinement de l’Africain est une bonne chose... que l’africain finira par le croire...

      L’arrêt de l’immigration n’est pas une tâche facile... seul les naïfs pensent le contraire...


    • @Peter




      L’homme occidental quoi qu’on vous dise... qu’on se dit... est intiment convaincus que l’immigration de masse est une bonne chose... puisque c’est lui qui l’a inventé...




      Tu confonds l’homme occidental et un groupuscule d’activistes issu d’une certaine communauté plutôt orientale.



      C’est pour ça que les migrants pensent que l’immigration est une bonne chose...




      Je pense plutôt que les immigrés sont plus pragmatiques qu’idéologues tirent simplement partie des opportunités qui leurs sont offertes.



      L’arrêt de l’immigration n’est pas une tâche facile... seul les naïfs pensent le contraire...
      Le seul arrêt possible de l’immigration... c’est lorsqu’on arrivera à convaincre la masse que c’est pour sauver l’afrique qu’on doit maintenir ses forces vives sur place...




      On n’arrêtera pas l’immigration avec de grandes idées et de grands concepts.
      C’est en réalité très simple d’arrêter l’immigration : il suffit de supprimer tous les incitatifs à la migration (revenus d’inactivité, logement à loyer modéré, santé gratuite, éducation gratuite, justice laxiste et complaisante, etc.), fréquemment appelées les pompes aspirantes de l’immigration. Sans elles, les immigrés ne peuvent tout simplement pas se maintenir en France et s’y multiplier.


    • (Suite)
      Je le répète.. à la louche je crois que plus de 95% des français pensent qu’un africain serait plus heureux en France (quitte à t’évoquer les aides sociales) ce qui me paraît si l’on y pense bien : très matériel et subjectif...

      Oui il y a effectivement les problèmes politique sur place et le peu de perspective.. mais si on veut avoir une chance d’arrêter l’hémorragie d’un côté et le chaos de l’autre.... ça passera par la conviction que l’africain peut être heureux en Afrique.. et c’est lorsque l’occidental le croira que l’africain en sera persuadé... L’arrêt de l’immigration (durable) ne peut être envisager que par un development (durable) de l’Afrique... Et l’atout qu’on possède c’est la diaspora africaine qui pourrait entreprendre dans le continent de leur ancêtres et favoriser par la même une remigration profitable pour tous...

      Alors la tâche est bien plus ardue qu’il n’y parait... et un parti politique populiste pourrait offrir un placebo.. mais pas une solution sur le long terme... car c’est les grandes idées qui font les succès durables..


    • Le Décembre 2018 à 19:29 par Lowik
      "On comprend donc mieux le propos ci-dessus : il dit que fatalement l’humain urbain va se propager de plus en plus et remplacer les humains ruraux. Il ne souhaite rien, il dit tout simplement ce qu’il pense qu’il va se passer."
      - Il est impossible de distinguer le descriptif du prescriptif dans les propos de Coudenhove-Kalergi. Du moins dans "Idéalisme pratique". C’est un peu comme J. Attali, il prétend ne faire qu’annoncer ce qui va se passer fatalement, mais on décèle une volonté de consolider ces évolutions (ou involutions) apparemment inéluctables - et qui ne le sont pas en réalité.

      "Compte tenu de tous ces propos, il est délirant d’associer Coudenhove à l’union européenne"
      - C’est l’UE qui fait cette association. Pour complément d’information, le site du prix Charlemagne, qui n’a pas été fondé par Coudenhove-Kalergi (mea culpa), mais dont il fut le premier récipiendaire, et Macron, le dernier en date :
      https://www.karlspreis.de/fr/


    • @Lucien
      - Lorsqu’on lit le livre "Idéalisme Pratique" dans son intégralité, au mieux on y voit dans la citation du descriptif, et au pire "du bruit et des odeurs" c’est-à-dire du descriptif / crypto-prescriptif. Du coup, en aucun cas il est correct de tronquer les citations en vue de faire accroire que c’est du prescriptif pur.

      - L’union européenne n’est pas associable à Kalergi, dans la mesure où Kalergi n’a pas souhaité ni construit cette Union Européenne (se référer à ses nombreuses charges anti-ploutocratiques). Ce sont les mafieux capitalistes en présence qui ont construit cette union des médiocres, en s’appuyant frauduleusement sur le nom de cet intellectuel idéaliste. Ces procédés sont hélas assez connus et historiquement vérifiés, je suis donc étonné que cela ait échappé à votre sagacité :-)

      Bien à vous,


    • @titus,
      Les pompes aspirantes sont difficilement supprimables car l’égalité est un concepte qui est bien plus précieux à nos yeux.

      Non, je ne crois pas que ce soit du à un lavage de cerveau exclusivement des israélites si l’homme occidental a une vision positive de l’aventurier (moderne) et du pionnier. Mon propos est très clair... l’archetype du héros occidental est un pionnier, un aventurier et conjointement d’un déraciné en puissance...

      Si l’on prends l’Illiade ou l’Odyssee d’Homére... pour le premier récit il s’agit de la mer Egée alors que pour le second c’est un peu élargie à la mer Méditerranée, mais ça correspond au monde « connus » la Mare Nostrum... la mer Méditerranée.

      Par la suite avec la découverte du nouveau monde et peut être la mentalité du juif errant... la découverte de nouvelles contrées est devenu quelque chose de très désirable... et de naturel.

      Si l’on veut schématiser... l’homme occidental ces derniers siècles à envahis avec sa culture toutes les nations sur terre... Il a raconter des récits héroïques d’aventuriers... des success strories oû il a demontré qu’il était possible de créer de nouvelles civilisations sur d’autres continents... L’Amérique du nord comme l’Amérique du sud... L’australie ou la nouvelle Zélande... Et même l’Afrique du Sud... Plus de la moitié de la planète est constituée de ces histoires de migrants..

      Et aujourd’hui, l’homme blanc aurait décidé que cette entreprise de déracinement de masse n’avait plus d’intérêt lorsque c’est l’homme noir qui l’imite ?... Nous savons bien qu’on ne pourra pas détricoter aussi facilement... les mailles du corsage sont à mon avis un peu plus serré que ça...

      Je suis pour un arrêt de l’immigration n’en doutez pas... Je crois comme Roger Garaudy que les États Unis, un pays de pionniers, fut et demeur l’avant garde de la décadence (voir le livre de l’auteur ayant ce titre). Et finalement que nous sommes tous en puissance de pionniers américains poursuivant l’american dream... Nous tous y compris les migrants d’afrique... car ce sont ces récits (en parti) qui nous ont nourris... C’est comme la délocalisation en Europe... c’est illusoire de croire qu’on peut l’arrêter..

      Quelque soit les décisions politiques... c’est justement les grandes idées (les grandes narratives) qui pourront mettre un arrêt aux vagues déferlantes car il suffira d’une catastrophe climatique (famines par exemple) pour voir un tsunami, un raz de marée humain...


    • @Peter



      Les pompes aspirantes sont difficilement supprimables car l’égalité est un concept qui est bien plus précieux à nos yeux.




      L’égalité ça ne veut rien dire si on ne précise pas entre qui et qui. En République, il n’y a pas égalité entre un citoyen et un étranger, il y a seulement égalité entre les citoyens.




    • L’égalité ça ne veut rien dire si on ne précise pas entre qui et qui.




      Il est là le problème des petites idées... À quoi bon prétendre assurer la survie des caractéristiques ethniques et culturelles des européens si le seul mot à la bouche est de discriminer lorsque je vous parle du sentiment profond de ne pas vouloir nuire à son prochain même si il s’avère être lointain ?

      C’est ce genre de pensée qui fait que des gens supposés très intelligents (breeding on tax payers’ money) ont voulus à la frontière du Mexique opter pour la séparation des familles de migrants aux Etats-Unis ; et ils ont eu le culot de s’étonner lorsque la contestation pris de l’ampleur. C’est soit disant la « tolérance zéro » : désolé mais dans le monde de l’entreprise par exemple on appele ça l’intelligence zéro.

      C’est pas bien compliqué tout le monde peut le comprendre des personnes entrée illégalement peuvent être soumise à une détention et même logiquement pour la majorité qu’il y ai nécessité d’une expulsion ; mais il faut identifier que certains jubilent à l’idee que ça se fasse dans la vexation et non pas avec toutes les précautions d’usages.

      Effectivement des bandits mexicains passe la frontière parmi les migrants. Mais pourquoi se concentrer sur cette infime partie alors que tous les Américains savent pertinemment que l’immense majorité des migrants viennent aux États-Unis pour travailler et pas qu’un peu (pas d’histoires d’allocs ici). Si le mur entre le Mexique et lesUSA c’estpour stopper les bandits c’est que les gentils migrants sont désirables ?

      La réthorique est frauduleuse ça utilise la méthode talmudique du bouc émissaire alors qu’être contre l’immigration incontrôlée, l’immigration sauvage ou demasse est tout àfait normale carles difficultés que cela amène ne sont tout simplement pas désirables.

      Il faut un discours vrai quiprends les gens au sérieux, car il est parfaitement inutile de surfaire l’hostilité. Les migrants ne seraient pas désirables car ils sont différents ethniquement et culturellement et qu’ilsfont chuter les scores desécoles primaires où se trouvent nospetites têtes blondes ?

      50% de la réthorique anti-migrants est inepte et contre productif à mon avis. J’en ai pourpreuve : depuis les années 80 en France l’immigration n’a jamais cessée.. Souvenons nous justement du discours de Marchais qui n’avait pas à la bouche le differentialisme culturel.. puis religieux ou plus récemment génétique. As low we can go ?


    • @Peter



      Il est là le problème des petites idées... À quoi bon prétendre assurer la survie des caractéristiques ethniques et culturelles des européens si le seul mot à la bouche est de discriminer lorsque je vous parle du sentiment profond de ne pas vouloir nuire à son prochain même si il s’avère être lointain ?




      Il est là le problème du lavage de cerveau gauchiste et shoatique. Le simple mot de discrimination fait peur alors qu’il signifie distinguer, ce qui est quand même une opération de base indispensable de la pensée.
      En l’occurrence, je ne sais pas si tu t’en rends compte, mais le modèle que tu défends est le sans-frontiérisme, i.e. le mondialisme. Tous les pays du monde discriminent les gens selon leurs nationalités. Reprocherais-tu à l’Algérie ou au Maroc de discriminer leurs habitants selon qu’ils sont indigènes ou d’une nationalité étrangère ?


    • En l’occurrence Titus a raison. Discriminer c’est choisir et certains choix sont légitimes voire même parfois nécessaires. Après, certains ont un intérêt à faire porter à ce terme toutes les tares du monde (voilà une autre forme de discrimination). Sur cette base, on peut donc discuter de la nature et de la légitimité des discriminations.


    • Mais je ne conteste pas qu’il y a une appartenance à un cercle et une non appartenance.

      Tu prends le contexte de la république et des papiers d’identité pour classifier cette appartenance lorsque d’autres diront que des étrangers sont étrangers malgré être français de papiers.

      Je n’ai pas non plus dit qu’il n’y avait pas de loi... et qu’il n’y avait pas de conséquence pour les transgresseurs. @TitusPourquoi après des années à poster des messages tu m’accuse de sans-frontière-isme ?

      Désolé d’être plus ambitieux et plus dans le concret... Car pour toi.. tout est réglé lorsqu’on discrimine un retraité du bâtiment qui a passé 70 ans de sa vie en France ou un enfant de migrants qui n’a en l’occurence pas pris la décision de franchir nos frontières pour s’octroyer des droits auxquels ils n’a pas contribué ni lui ni ses ancêtres..

      Désolé de croire qu’il y a une erreur de sémantique et qu’on a plus d’interet à discuter de leur droit à vivre en Afrique pour ne pas s’enfermer dans des rôles que nous n’assumeront jamais...

      Je ne sais pas pourquoi tu continus de me questionner sur le Maghreb... Les pays étant aux portes de l’europe qu’ils dissuadent l’immigration subsaharienne est évidemment une bonne chose... ce qui est plus gênant, c’est lorsque les populations sont déjà sur place et doivent subir des maltraitances..

      Imaginons une famine dévastatrice en Afrique et des millions de fuyards à pied poussés vers le nord... À ce moment là vous aurais l’air malin à parler appartenance citoyenne...

      Ma grande idée c’est que la motivation devrait être de le permettre de vivre en Afrique et non l’interdiction de vivre en Europe...

      Je ne suis pas contre la discrimination... je suis pour la Loi et l’ordre mais dans certaines situations ce positionnement idéologique sera totalement inefficace...




      Quelque soit les décisions politiques... c’est justement les grandes idées (les grandes narratives) qui pourront mettre un arrêt aux vagues déferlantes car il suffira d’une catastrophe climatique (famines par exemple) pour voir un tsunami, un raz de marée humain...




      C’est comme si vous disiez que les noirs n’ont pas le droit d’avoir accès aux glaces à la vanille... et que je vous dise qu’on perd beaucoup de temps avec ça... sans leur parler de la chance qu’ils ont d’avoir accès à des glaces au chocolat.. La grande narrative c’est l’avenir (les possibilités) de l’Afrique.. et non pas l’interdiction de l’Europe.


    • @peter



      Pourquoi après des années à poster des messages tu m’accuse de sans-frontière-isme ?




      Parce que tu défends le principe de non-discrimination entre nationaux et étrangers, ainsi que la libre-circulation des personnes selon leurs intérêts et sans demander leur avis aux peuples d’accueil. Pour toi comme pour Attali, un pays, c’est un hôtel.


    • @Titus,
      évidement les nuances t’as un peu de mal...


    • @Peter

      Je traduis ce que tu as écris et vais au bout de ta logique. Si tu défends comme moi le principe de discrimination entre nationaux et étrangers, c’est que tu t’exprimes très mal.


    • @titus,
      non je confirme t’as un peu du mal... je défends ce principe mais aussi la décence commune ?
      Car sans me répéter... un immigré dont le père s’est battu ou est mort pour la France (c’est souvent le cas avec ceux originaires de nos anciennes colonies) et ayant vécu et travaillé plus de soixante ans en France à tout de même le droit à un peu de considération. Pour toi le plombier polonais ou n’importe quel européens n’importe quel naturalisé à plus de droit que lui ?...

      Et cet immigré aura beau être le grand père de plusieurs français, avec toi, il n’y aura pas de détail. Pas de grandes idées directrices.. tu l’a dit toi même.

      Et demain.... puisqu’il n’y a aucune autre considération que les papiers... c’est les critères ethniques qui prévaudront peut être si un gouvernement vote la bonne loi ? Révéler ses vraies idées, c’est peut être pas donné à tout le monde ?

      Je me souvient d’ailleurs sous Sarkozy (je crois) de français ayant un parent née à l’étranger ayant tout le mal du monde à avoir un renouvellement de leur carte d’identité.

      De la même façon il y a en Algérie des Français qui sont restés après l’indépendance sans jamais demander la nationalité algérienne et il me semble qu’ils ont les mêmes droits que les nationaux ce qui me paraît être du bon sens. Common decency, may be ?

      En tout cas, ça reste intéressant les débats avec toi qui a du mal au point de me classifier dans le même camps politique que Attali ou les sans-frontièriste !!!

      Ça explique à mon avis le peu de succès de l’extrême droite qui a empêché qu’il y ai des progrès sur la question de l’immigration puisque en face il y avait les socialistes tout aussi incapables de travailler sur des grands principes !!!

      Ça me rappel les rafles d’enfants de migrants clandestins dans les écoles et votre insistance que c’etait la bonne chose à faire et toute réticence ne pouvait venir que de bobos (LOL)... Sauf que vous feignez d’ignorer que le peuple dans ce cas précis serait contre le ciblage débile d’enfants née en France..

      Pour les français, il y a un tas de clandos ayant fait de la prison ou même vendant du crack dans le métro, mais des « militants » insistent pour que les forces de l’ordre aillent cueillir les enfants à l’école ?...

      Après ce genre de postures « surprenantes » vous osez évoquer les ressorts à la culpabilité shoatique ? Comment détourner les malheurs publics quand on ne s’oppose pas à ce qui se fait pour les attirer ?
      Dieu se rit...


    • @Peter



      non je confirme t’as un peu du mal... je défends ce principe mais aussi la décence commune




      Je ne vois pas en quoi le principe de discrimination entre nationaux et étrangers serait incompatible avec la décence commune ! Je ne sais pas si tu es au courant, mais tous les pays du monde pratiquent la discrimination entre nationaux et étrangers.


    • Et voilà... le sujet de l’immigration lorsqu’il est (rarement) abordé, c’est toujours à un dialogue de sourd... Et je pense avoir démontré que tu faisais la sourde oreille..


  • Bravo Lucien !


  • Exceptés quelques rares éléments, les forces de l’ordre dans leur ensemble, semblent vraiment être devenues les "milices de la collaboration" macroniennes, mondialistes. Cela fait beaucoup de traîtres au mètre carré.


  • Quelques approximations dans ce discours improvisé, mais c’était improvisé et avec des types louches en uniformes qui nous tournaient autour !

     

    • @Lucien Cerise Vous en avez dit l’essentiel, c’est déjà cela.


    • #2113025

      Lucien Cerise, cher camarade, tu es en train de te radicaliser, par sympathie pour toi , je te donne le nom d’une personne qui va pouvoir t’aider (une ami ,d’un ami , un certain Farid Benyettou des Buttes-Chaumont)
      Dounia Bouzar
      Oui Lucien, pour ton bien et le notre , Dounia, va dans son centre ,te faire caresser des hamsters
      Ainsi, tu retrouveras amour et concorde, qui sont des valeurs de notre république
      Amicalement
      signé-e-s une amie
      Marlène Chiât-pas pour te servir




      «  Bravo Lucien toujours un plaisir de t’entendre bonne année »


    • #2113180

      Tout bonnement excellent, merci Lucien, j’ai aussi lu votre livre neuros pirates, on est en plein dedans, j’essaie d’expliquer aux veaux lobotomiser le pourquoi du comment, mais peine perdu, TF1 et Hanouna les ont trépaner.


  • Technique de l’essaim + camouflage de l’uniforme de combat : Lucien Cerise est un brillant tacticien !


  • Lucien c’est un plaisir de te voir en jaune


  • Merci à Lucien Cerise !
    Je ne savais pas qu’il existait une place à Paris au nom de cette ordure de KK.


  • Le traitement des GILETS JAUNES par les farces de l’ordre, me rappelle de plus en plus celui de SOLIDARNOC par le gouvernement communiste polonais .Notre Jarugelski à nous à l’air aussi franc que le vrai , aussi menteur , vendu à l’oligarchie alors que l’autre l’était à MOSCOU…. aussi à l’aise avec le peuple , il ne lui manque que les lunettes noires !

     

  • Lucien cerise : théorie + pratique. Bravo !


  • Une petite pétition pour faire débaptiser cette place ?

    Une fois qu’on aura éjecté le fils trogneux peut-être ...


  • Un phénomène prégnant, c’est le prosélytisme pour le métissage des personnes racialement mélangées, surtout si le métissage est récent et issu de parents racialement très distincts. On croirait une secte, tant elles mettent d’enthousiasme à vouloir mélanger tout le monde. Un peu comme les accros à la coke, qui aiment beaucoup entraîner les autres dans la jouissance de la dépendance aux psychotropes. Ou les mauvais élèves, qui aiment tant saboter les cours.
    Kalergi se prend physiquement pour un antique Egyptien. Il ne ressemble pourtant ni à Nefertiti ni à Ramses II, ni aux dessins sur les pyramides. Sa conclusion : je suis un pharaon. ; vous aussi, vous serez des pharaons. Je le veux, je me sentirai moins spécial !
    En réalité le type du futur (notre présent) qu’il décrit existe partout où eurent lieu des guerres de conquête cruelles : il en résulta des populations de sang-mêlé. Conquises, elles devinrent serviles. Déprimées, mal nourries, alcoolisées, maladives, elles sont laides aujourd’hui, de petite taille, mal proportionnées, les traits sans finesse, la peau pleine de défauts, les cheveux épais et gras.
    Le tiers-monde est plein de kalergis. Personne ne tient à leur ressembler.
    il y a aussi de beaux métis, issus de beaux parents. Ils essaient en général de ressembler au maximum à l’une seulement des deux races dont ils sont issus. Le mélange de trois races n’est absolument pas souhaitable. On ne sait à quel environnement l’individu est adapté, et il finit par tomber malade. Ou bien il a les dents qui se chevauchent (grandes dents, petites mâchoires) etc.

     

    • Quand je les vois en jogging, obèses, crados avec ces têtes improbables et ces borborygmes ineptes... la violence que cela renvoie à la tronche, à la longue franchement j’ai du mal.


    • Le vrai comte de Kalergi (qu’il faut lire en allemand) était très contre le métissage inconsidéré entre types humains rigoureusement incompatibles fait sous le feu de la passion du moment ou par intérêt économique à court terme de brouiller les identités (pour lui l’un va de pair avec l’autre). Il était pour un métissage entre gens de même talent et de même type de culture, pour la conservation des aptitudes les plus dépendantes du code génétique, autrement dit entre gens de même caste au sens des civilisations orientales antiques, l’Inde et le Japon tout particulièrement, plutôt qu’entre gens de même localité.

      Pour lui le mélange des castes est plus grave que le mélange des races car pour lui tous les aristocrates d’Europe et d’au-delà sont bien plus semblables entre eux génétiquement que les classes sociales d’un même pays qui sont souvent issues de peuples très différents conquis ou immigrés à divers moments. Kalergi qui était lui-même un métis de Japonais et d’Autrichien tenait à faire la différence entre le bon métissage dont il croyait être lui-même issu et cet autre métissage qu’il décrivait qui pourrait abâtardir l’Europe par le simple jeu des passions et des intérêts.

      On a rendu rétrospectivement Kalergi partisan de phénomènes qu’il décrivait plutôt comme des dangers à éviter, et comme les voyages et les migrations allaient qu’on le voulût ou non rendre les mélanges impossibles à éviter, il fallait en revenir au sens du dharma indien qui accepte les mélanges raciaux jusqu’à un certain point mais pourvu qu’ils résultent dans la mise en commun des mêmes gènes de talent.

      Kalergi, parlant pour sa paroisse, disait un très grand bien des mélanges eurasiens, auxquels il imputait la supériorité de beaucoup de Hongrois, d’Est-Européens et plus encore de juifs, mais à de rares exceptions-près il n’avait pas une bonne opinion du tout des mélanges eurafricains.

      Oui Kalergi servait un milieu manifestement très peu démocratique de mentalité — le même en fait que celui qui fit la promotion de l’anschluss nazi — qui cherchait par le biais d’une construction européenne en finir avec l’ère des révolutions et des républiques souveraines. Mais la différence essentielle était qu’alors ces milieux oligarchiques qu’il croyait servir réclamaient au nom du retour à un certain ordre social naturel (les castes) que les républiques auraient dévoyé, alors que depuis le traité de Rome et surtout Maastricht on a affaire à un projet transhumaniste.


  • Sympathique, instruit, intelligent et burné, Cerise est un exemple.


  • Faux : il n’a jamais été théoricien de cette idéologie, ni pour, il a juste dénoncé ce qui allait se tramer dans les siècles à venir. Il était très attaché à la France, à ses valeurs. à son Histoire, à la chrétienté. Il serait temps qu’on cesse de lui mettre sur le dos ce qu’il a constaté, et aujourd’hui, on voit bien qu’il avait raison de prévenir.

     

    • Beaucoup vous dirons que ça sert la cause... Je pense pour ma part que seule la vérité et la recherche de celle-ci... reste la seule solution.

      Pourquoi pas lui prêter d’ailleurs des volontés inavouées ? Dans ce cas mettre surtout en avant le fait qu’il s’agit de suspicions ?
      Nous n’avons pas le temps de tout lire... il est donc important dans la réinformation de ne souffrir d’aucune ambiguïté. Personnellement, les citations tronquées que j’ai lu pendant des années m’ont fait croire qu’il était très clair sur ses ambitions et sur les moyens qu’on devaient se donner pour les accomplir. En réalité, devant une personne bien mieux informée je serais passé pour une personne crédule... alors que bien informé je peux nuancer le propos...


  • De Gardien de la Paix, on est passé à Force de l’Ordre, ce qui en dit long sur le mode opératoire.


Commentaires suivants