Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Monde balance Alexis Corbière qui a été payé pour ses interventions médiatiques pendant la présidentielle

La vengeance du Monde est terrible. Chaque jour ou presque, une flèche est tirée contre Le Média, Jean-Luc Mélenchon ou l’un de ses lieutenants. Le journal de la Banque et des Marchés devrait savoir que le parti mélenchonniste n’est pas intrinsèquement anti-Système ou anti-oligarchique mais ça ne fait rien, on tape quand même dans le tas. Et la victime du jour, c’est Alexis Corbière.

 

Alexis est à la fois le numéro 2 et l’aboyeur de La France insoumise. C’est lui qui traduit en langage un peu provocateur la ligne édictée par le leader maximo. Mélenchon se garde la souplesse ou la nébulosité sur les sujets brûlants (le sionisme, l’oligarchie) sur lesquels il peut grappiller des voix chez les vrais patriotes, et laisse le soin à son premier lieutenant se resserrer et rassurer les troupes de gauche. Un attelage classique en politique : on conserve la base et on ouvre en haut ou sur les côtés.

Il est par exemple clair que Mélenchon envoie des messages à « l’électorat » E&R. Il se fait taper sur les doigts par l’oligarchie pour ça (Le Monde, le CRIF ou la LICRA) tout en évaluant bien le solde de son opération : même calcul pour l’hebdomadaire Voici des grandes années, quand le magazine people vendait un demi-million exemplaires et incluait les pénalités de ses procès dans sa stratégie. Il suffisait de vendre plus de numéros qu’on ne perdait d’argent en procédures contre Bruel et compagnie.

« Une interview à “C dans l’air” sur France 5, suivie de l’enregistrement de “Zemmour et Naulleau” sur Paris Première, le 10 octobre 2016 ? 205 euros. Une prise de parole dans l’émission “Les Informés” de Franceinfo le 14 novembre 2016 ? 205 euros. Un passage comme “invité principal” de la matinale de France Inter le 1er janvier 2017 ? 205 euros. Et chaque intervention médiatique à l’avenant, sur les ondes de RFI, de RTL ou de LCP comme sur les plateaux de BFM-TV, de LCI ou des “Grandes Gueules” de RMC… »

JPEG - 71.1 ko
Les trois autoentrepreneurs qui ont racheté Le Monde en 2010

 

Le Monde, toujours fidèle à sa ligne purement déontologique, « informe » donc ses chers lecteurs de ce que « l’ancien porte-parole de campagne de Jean-Luc Mélenchon a touché 205 euros à chacune de ses interventions médiatiques pendant la campagne de 2017 ». Le salopard ! Le faux pauvre ! Le social-traître ! L’auto-entrepreneur Alexis Corbière, devenu depuis député du 93, a touché 205 euros par prestation médiatique, et il en a fait une petite dizaine par mois pendant la campagne, encaissant au final la somme astronomique de 2 050 euros par mois !

Certes, les France insoumise disaient pis que pendre du statut d’auto-entrepreneur, mais en vérité, tous les employés le savent, c’est l’employeur qui décide, car nous sommes en période de chômage libéral de masse, ne l’oublions pas : le rapport de force n’est pas en faveur des employés. Sinon Corbière aurait été payé en CDI.

Ces procès en richesse faits aux partis ou aux mouvements non alignés nous font penser aux attaques en « enrichissement » des officines mondialistes contre E&R et Alain Soral, alors que toutes les putains médiatiques de la dominance croulent sous les subventions ou les aides publiques et privées. C’est le monde à l’envers, n’est-ce pas, celui dans lequel la dernière des putains insulte le petit travailleur honnête.

 

Le Monde, l’ancien quotidien des élites intellectuelles et politiques, est devenu le quotidien des élites financières et économiques :

Hubert Beuve-Méry va faire 50 tours dans sa tombe !

« Mais il ne fallait pas pénaliser trop fortement les équipes, souvent en disponibilité de leur travail habituel, le temps de la campagne. D’octobre 2016 à avril 2017, M. Corbière a donc facturé dix « journées » médiatiques par mois à l’AFCP JLM 2017, lui permettant de toucher ces 2 050 euros. Il a par ailleurs obtenu exactement la même somme de la part de Mediascop, la société de communication de Sophia Chikirou, également directrice de la campagne présidentielle de M. Mélenchon. »

Le Monde fait dans le tous pourris, on dirait, mais ne retournerait jamais ses flèches contre les milliardaires qui assurent son train de vie et qui sont tout droit issus de la Banque et du Marché. Deux poids lourds, deux mesures... Malgré cette énorme contradiction, Le Monde continue son travail de sape et décortique le moindre gramme de chair de crabe jusqu’à faire un appel à peine déguisé à la délation.

« Rémunéré à la fois par l’AFCP JLM 2017 et par Mediascop, Alexis Corbière semblait donc respecter la règle selon laquelle un auto-entrepreneur ne peut avoir d’employeur unique. Mais Mediascop étant le prestataire du candidat Mélenchon, ne faut-il pas y voir une forme de salariat déguisé ? Le sujet pourrait intéresser l’inspection du travail et l’Urssaf. »

Beurk ! Où sont les toilettes ?

Même si Corbière a été le bon petit toutou de Méluche et s’est illustré dans la soumission lors de la campagne klarsfeldienne contre la réédition des pamphlets de Céline – campagne pendant laquelle il aurait pu faire preuve d’un peu plus d’insoumission – Corbière ne mérite pas cette dénonciation gestapiste qui porte sur des sommes ridicules. Exactement la méthode qui a permis aux forces occultes d’écarter François Fillon de la présidence pour mettre Emmanuel Macron à la place. Dans un prochain numéro, on vous parlera des salaires honteux des journalistes du Monde, grassement payés par la Kommandantur. Et là, on va moins rigoler.

Le quotidien de l’oligarchie cogne sur la moindre opposition, voir sur E&R :

 

L’information insoumise est chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et pour une nuit c’est combien ?...


  • #1923430

    Que des gens puissent croire et faire confiance en Mélenchon et ses sbires est déjà parfaitement inouï. Mélenchon en révolutionnaire ! Fallait oser ! Et pourquoi pas Haziza en défenseur des intérêts Palestiniens ? C est pas plus gros ! C est du même registre.On a bien eu Gérard Miller en défenseur du peuple ! Dans un palace 5 étoiles évidemment !
    La FI est une immense entreprise à se foutre de la gueule des gens !
    Et, ma foi, vu la connerie de leurs partisans, ils auraient tort de s en priver !


  • Les chacals s’entre-dévorent. Même la fausse opposition gauchiste est devenue intolérable pour nos "élites" (décidément, qui a un autre qualificatif à proposer ?). Ils sont au taquet on dirait...


  • Mélanchon n’est en aucun cas, anti-système : il profite du système entièrement fondé sur le trucage des législatives : c’est ainsi que le parti de Meluche compte deux fois plus de députés que le FN, en ayant receuilli deux fois moins de voix !


  • #1923505

    Il peut envoyer autant de messages qu’il veut à l’électorat E&R; il y une chose qu’il ne comprend pas : Ici on ne vote pas pour des enc*lés de franc maçons ! C’est juste le pré-requis...

     

  • La paille Corbière et la poutre "le Monde" .


  • Les larbins (en CDI) du "Monde" qui accusent le franc tireur Corbières de toucher des pourboires, on aura tout lu !


  • Pétainiste jusqu’à fin 1942 , Beuve-Méry a senti le vent tourner et est devenu FFI . Avec l’appui de de Gaulle il s’est installé au 6 rue des Italiens dans les locaux du journal "le Temps" confisqué à la Libération . Il lui a suffi de changer le titre pour créer un nouveau journal : "le Monde", utilisant tout le matériel d’impression du "Temps" . Cette merde portée aux nues par les bobos de l’époque ne fut qu’un vil receleur, un enfoiré ampoulé qui avait le culot de donner des leçons de morale civique ! "Sirius-Janus" .

     

    • C’est assez vrai mais ce qui caractérise "Le Monde" de Beuve-Mery, c’est tout de même l’art des titres. A ses premiers collaborateurs qui lui demandaient quel style adopter, il a seulement répondu : "Faites emmerdant".

      Assez génial. Penser aussi que c’était un journal sans publicité ni photos !

      Le succès du journal tient en effet à un certain art subtil d’instiller de l’emmerdant, du gris, mais du gris faux, dans le journal qui réclamait une journée entière de fonctionnaire courtelinesque pour arriver à le lire en entier. Après sa mort, son journal a voulu après s’en affranchir et cela est tombé à plat.

      Tant que le Monde était "emmerdant" et gris, on l’achetait. Maintenant qu’il fait dans le rigolo, on ne l’achète plus. Curieux ;


  • 205 € ?!...oh le nul !... il fait moins bien qu’une pute de luxe !...demandez à Carla B. combien elle prenait...


  • Sans être dupe, il n’en demeure pas moins que je n’ai pas plus d’empathie pour lui que je n’en ai eu pour Fillon. Tous deux tartuffes et profiteurs à la petite semaine.

     

    • @Eric C’est vrai que cette sympathie qu’a la rédaction d’ER pour Fillon est grossière, d’autant plus qu’il avait le même programme libéraliste néfaste qu’a Macron.


    • Je n’irais certainement pas jusqu’à parler de « sympathie grossière », ce qui n’est pas le cas puisque à mon avis il n’y a ni sympathie ni grossièreté de la part d’E&R qui est tout sauf dupe. Disons qu’avec Macron c’est fait avec le sourire quand avec Fillon on aurait eu la même chose mais avec la tronche du majordome de la famille Addams. :-) Je crois juste pour ma part qu’ici les gens sont globalement plus qu’au parfum et peuvent être pour cette raison dispensés de la considération selon laquelle Corbières, comme Fillon précédemment, ont eu affaire à pire qu’eux. En effet ça ne fonctionne malheureusement pas sur le principe des bases communicants. Or il n’y a pas toujours à choisir, ou plutôt il y a un troisième choix à côté de « l’un ou l’autre » : ni les uns ni les autres ! Malheureusement E&R se doit peut-être de rappeler inlassablement des évidences. Bonne journée.


    • « des vases communiquants », c’est mieux.


    • Et communicants, c’est encore mieux !


  • Pigasse, actionnaire du Monde, a des craintes. A travers Mediawan, une holding cotée, il a racheté les Inrocks et Radio Nova, dont les lecteurs et les auditeurs sont l’électorat de la France Insoumise. Donc Pigasse ne peut voir que d’un mauvais oeil "Le Média", qui à part une forme minable d’AG d’amphi, le contenu est intéressant. Entre Pigasse et Mélenchon c’est la guerre. Il faut que Mélenchon bascule dans le tout sociétal et arrêter sur le social, le Vénézuela.

    Sinon Corbière n’est pas au niveau. Il y avait François Delapierre qui était structuré, vraiment à gauche, dont l’enterrement avait été décrit de manière dépréciative dans le Monde (encore et toujours) :http://www.lemonde.fr/m-actu/articl...


  • Les "Belles manières" du Monde. Le plus haut niveau du jugement humain ? Ceux qui décrètent qui produit ou pas de la fake news ? Comme quoi on peut toujours descendre plus bas.
    Cela va-t-il pour autant faire mieux vendre le journal ? Eh, non ! Probablement le contraire. Heureusement ils sont subventionnés...


Commentaires suivants