Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Monde s’indigne qu’Alex Jones puisse diffuser ses idées via une start-up française

« Selon nos informations, cette figure de l’extrême droite, bannie de YouTube, Facebook, Twitter, Spotify ou l’Appstore, rémunère la société française Streamroot pour continuer à diffuser sa chaîne Infowars en direct. »

Alex Jones ne pense pas comme Le Monde, c’est le moins qu’on puisse dire. Il ne croit pas aux salades officielles sur le 11 Septembre et il n’aime pas l’hypocrisie démocrate ou démocratique. Suite à des pressions politiques et communautaires, le dissident américain à la tête d’un site très écouté (dans tous les sens du terme) s’est vu banni de YouTube. Mais il trouve quand même les moyens de diffuser sa chaîne.

 

N’écoutant que son courage éditorial, Martin Untersinger – le préposé à la délation au journal – dénonce la société française qui permet à Jones de diffuser encore ses maudites idées qui ne correspondent pas au catéchisme mondialiste édité par la Banque et les Lobbies.

« Sur Internet, Alex Jones est persona non grata. La logorrhée conspirationniste de cette figure de l’extrême droite américaine violait trop souvent les règles des grands réseaux sociaux occidentaux, notamment en matière de discours haineux. Lui et sa chaîne de télévision et de radio Infowars, partisans notoires de Donald Trump, ont été progressivement bannis à la fin de l’été 2018 de YouTube, Facebook, Twitter, Spotify, ou encore du magasin d’application d’Apple.

Ailleurs sur Internet, ils n’ont pourtant pas été réduits au silence, et ont pu continuer à mener leur croisade, aux relents homophobes et antisémites, contre un prétendu “État profond” conspirant à l’égard des Américains. »

Si Alex Jones, comme l’écrit Martin, est devenu persona non grata sur l’Internet, ce n’est pas parce que les internautes n’en veulent plus, mais parce que le Système ne le permet pas, nuance. Le journal fonctionne comme une officine de surveillance, de pression et de délation au profit des grands intérêt qu’on peut résumer par le pouvoir profond. Or, Le Monde explique justement que ce « pouvoir profond » n’existe pas, qu’il ne s’agit que de conspirationnisme, voire de débilité profonde.

Si ceux qui croient en un pouvoir profond – et donc à un double pouvoir – ne sont pas tous des lumières, ceux qui croient en un pouvoir unique, visible et bienveillant sont encore moins éclairés du cerveau. Heureusement, pour arrêter l’hémorragie de croyants au Système, il y a la Kommandantur du Monde et ses journalistes gestapistes qui chassent le Mal et font le Bien :

« Grâce à des documents internes et des constatations techniques, Le Monde est en mesure de révéler qu’Infowars et Alex Jones ont pu compter dès l’automne 2018 sur la start-up française Streamroot pour continuer à exister en ligne. »

Nous ne sommes pas certains que cette culture de la délation dans le but de réprimer une parole non conforme soit dans la droite ligne de l’idée que le fondateur du Monde se faisait de son journal. Mais tant d’eau polluée est passée sous les ponts depuis, avec deux triumvirats qui ont définitivement éradiqué toute crédibilité : le trio Minc-Plenel-Colombani, et le trio Bergé-Niel-Pigasse. Aujourd’hui on remplace Pigasse de Lazard, enfin ex-Lazard, par Kretinsky et on a la même mainmise de la Banque, du Marché et des Lobbies sur le contenu du quotidien.

« Selon nos informations, tous les employés de Streamroot ne sont pas à l’aise avec l’idée de travailler avec Infowars : cet encombrant client est désigné, en interne, par un nom de code. Il y a de quoi : les théories avancées par Alex Jones sont un bouillon de culture du pire du complotisme. Ces dernières années, il a affirmé, entre autres, que le 11-Septembre est un complot, que la fusillade de l’école de Sandy Hook (26 morts dont 20 enfants en 2012) est un coup monté, que le gouvernement américain traite l’eau de manière à rendre les gens homosexuels, qu’un génocide blanc va être commis en Afrique du Sud ou que le Pepsi est aromatisé avec des bébés morts. »

La belle affaire, mélanger des conneries (il y en a partout) à de très cohérentes remises en cause de l’information officielle, c’est la méthode employée par les services du ministère de la Vérité.

La suite de l’article ressemble à une lettre puante de dénonciation de juifs, de résistants, de gaullistes ou de communistes dans la France de 1942, les dissidents de l’époque. Une honte qui se paiera cher, au sens littéral du terme : Le Monde, ce journal vendu, vendra encore moins.

Ce journal n’est pas le seul organe de délation du pouvoir profond français, il y a aussi le « service » public audiovisuel, qui ne fait pas dans la dentelle. Écoutez la voix adolescente qui nous prévient de la menace alexjonesiste :

« Ales Jones, le pape du complotisme, qui a su, au fil des années, infiltrer les géants du Web et utiliser leurs outils pour créer un empire conspirationniste »

Cliquez ici pour trembler devant Alex Jones et son empire du Mal

 

Cette analyse brillante vous est offerte par Félix Suffert-Lopez, journaliste et rédacteur en chef du magazine C politique, l’émission socialo-sioniste de France 5. Il est le producteur et le co-auteur de la collection documentaire La fabrique du mensonge (ils savent de quoi ils parlent, NDLR), nous dit le site francetvpro.fr.

 

 

Dans le même genre, le petit reporter Martin Weill a reçu un jour Alex Jones dans le cadre de sa grande aventure intitulée « Martin Weill (c’est lui) et le grand complot ». On dirait Tintin sur L’Île Noire, mais c’est encore plus dangereux.

 

 

Attention : Martin Weill n’a rien à voir avec Simone Weil, il y a un « l » de plus.

La déchéance informationnelle, sur E&R :

 






Alerter

81 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
    • Y’a surtout ça, la messe est dite :
      « Je ne doute pas que tu ne suives mes traces, et ne deviennes arracheur de dents comme je l’ai été, et comme avant moi l’ont été tes aïeux. Il faut donc que tu saches que la musique est nécessaire à l’exercice de nos fonctions. Plus la fanfare déploiera d’entrain sur le lieu des opérations, plus tu seras respecté et plus la douleur de ton patient s’atténuera... En aucun cas tu n’avoueras avoir extrait une dent saine ; au contraire, tu profiteras du vacarme de l’orchestre et de l’étourdissement du patient, pour extraire séance tenante la dent malade. Rappelle-toi qu’un coup rapide et franc sur l’occiput tranquillise le patient le plus récalcitrant sans que le public s’en aperçoive. Rappelle-toi encore qu’un bon arracheur de dents a soin d’avoir près de son estrade une voiture prête et les chevaux attelés.
      Nos adversaires nous narguent en disant que nous nous entendons à transformer la douleur en argent : les sots ! C’est là le meilleur éloge de notre magistère. Selon l’humeur que tu flaireras dans l’assistance, ton discours pourra tour à tour être plaisant ou austère, noble ou vulgaire, prolixe ou concis, subtil ou grossier. Il est bon en tout cas qu’il soit obscur, car l’homme redoute la clarté. Rappelle-toi que moins tes auditeurs te comprendront, plus ils auront confiance dans ta science... Et jamais, dans tes propos, tu n’appelleras les choses par leurs noms. Tu ne diras point dents, mais protubérances mandibulaires, ou tout autre bizarrerie qui te viendrait à l’esprit. Tu n’appelleras pas l’argent, argent, et moins encore les tenailles, tenailles, tu ne les nommeras point, pas même par allusion, et tu les déroberas à la vue du public et ... du patient.

       
    • Suite :
      De tout ce que tu viens de lire, tu pourras déduire que le mensonge est un péché pour les autres, et pour nous une vertu. Le mensonge ne fait qu’un avec notre métier : il convient que nous mentions par la parole, par les yeux, par le sourire, par l’habit. Non pas seulement pour tromper les patients, tu le sais, notre propos est plus élevé, et le mensonge, et non le tour de poignet, fait notre véritable force. Avec le mensonge, patiemment appris et pieusement exercé, si Dieu nous assiste, nous arriverons à dominer ce pays et peut-être le monde... Je ne le verrai pas, mais toi tu le verras : ce sera un nouvel âge d’or. Il nous suffira, pour gouverner l’État et administrer la chose publique, de prodiguer les pieux mensonges que nous aurons su, entre-temps, porter à leur perfection. Si nous nous révélons ca

       
  • Ahlala, ces journalistes comme d’habitude n’ont fait que la moitié du boulot. Quand ils s’attaquent à Alex Jones, ils auraient du mettre en évidence qu’il ne s’attaque pas à Israël et donc qu’il informe partiellement (pour ré-orienter ou disperser ?).

    C’est très étonnant car il a par le passé montré du courage (Bohemian Grove, Bilderberg, Interviews exceptionnelles d’Aron Russo).
    Mais il en fait trop, c’est une évidence (ce qui peut paraitre louche quand même).
    Donc il est à la fois utile comme électrochoc en posant quelques bonnes questions mais il n’est pas une source fiable pour comprendre le monde et les rouages de la géopoligique dans le détail et la finesse.

     

    Répondre à ce message

  • Alex Jones me fait penser à son acolyte Paul Joseph Watson.
    Les deux dénoncent, publient, parlent d’état profond, tout ça, mais ne franchissent pas la ligne rouge, ne font pas le travail jusqu’au bout comme le font Égalité et Réconciliation ou Rivarol (ou Démocratie Participative mais c’est un autre style).
    Un complotisme qui évite de nommer les comploteurs.
    Pourtant Alex Jones et Paul Joseph Watson font réfléchir des millions d’américains depuis une quinzaine d’années.
    Existe-t’il seulement un E&R américain ?
    Alain Soral pesant infiniment plus lourd que Martin Weill, avez-vous déjà pensé à une rencontre entre Alex Jones et Alain Soral ?

     

    Répondre à ce message

  • Je trouve que ce type c’est un peu du passé. Certes, il a fait pas mal de révélations mais ce n’était pas un précurseur non plus. Ce qui ne l’empêche pas de faire temps en temps des choses intéressantes à l’image de Paul Watson qui est aussi à prendre avec des "pincettes" comme tant d’autres qui font soi-disant partie de la dissidence.
    Les vrais dissidents qui tourneront jamais leurs vestes sont Red Ice, Mark Collet et consorts.

     

    Répondre à ce message

  • A tous ceux qui disent qu’Alex Jones est un agent double du système faut expliquer.
    Ce mec est diabolisé dans tous les sens, tous ses médias sociaux supprimés, il est quasiment introuvable. Une simple recherche Google on tombe sur des dizaines de pages qui le pourrissent "Alex Jones le pape du complostisme", "Alex Jones, la machine de la haine". Même l’intitulé de sa page Wikipédia c’est "Alex Jones (complotiste)". J’ai jamais vu ça même pour Soral ou Faurisson. La petite description en recherche Google c’est "InfoWars est une théorie d’extrême droite du complot américain et un site Web de fausses informations appartenant à Alex Jones.". Plus partial et repoussant pour le lecteur moyen tu meurs !
    Je ne le connais pas bien, je veux bien que ce soit un Goldstein, mais le principe c’est de valoriser subtilement un faux rebelle pour que tous ceux qui sont tentés par la rébellion partent sur une fausse voie. Pas de tout faire pour que le moins de personnes possible aillent le voir, sinon c’est se tirer dans le pied. Je sais pas si c’est son soutien à Trump en tous cas il dérange fortement une grosse partie du système sinon il ne serait pas autant diabolisé. Ca ne vous semble pas bizarre ?

     

    Répondre à ce message

    • Il occupe la niche Zemmour, en plus crade.

      C’est ça, Alex Jones.

       
    • Ouais mais justement on sait que Zemmour est un faux opposant parce que malgré sa diabolisation relative il a accès aux télés, journaux, radios, pour attirer les opposants qui croient qu’il est rebelle. Là apparemment Jones est autant pestiféré qu’E&R, toutes les entreprises d’internet le rejettent, s’il était bénéfique au système ils ne le blacklisteraient pas comme ca...

       
    • Ok, au USA, la ou la parole est vraiment libre, le concept de "pestiféré" ne s’applique guère, des associations ouvertement racistes,nazies ,ont droit de faire des marches, leurs leaders passent à la télévision, la radio... Jones NEST PAS un pestiféré.

      Par contre, quand quelqu’un dérange réellement le système... il meurt, tout simplement.

      Par exemple, le type ayant découvert l’arnaque extra-terrestre et ayant prédit d’avance( manifestement ayant été informé) dont j’oublie malheureusement le nom( une legende) , à été abattu chez lui lors d’une descente par...le fisc ?!

      Le Serge Monast américain.

       
    • Rajout :

      Le nom du type est William Cooper, abattu chez lui lors d’une descente de l’irs, l’agence du revenu...

      D’ailleurs, il a complètement démoli Alex Jones dans une vidéo. Lui est mort, Jones fait toujours le clown...

       
  • Cela fait un moment que les journalistes mainstream sont des délateurs rien de plus. Leur priorité se résume à étudier des internautes qu’ils désignent "complotistes", ce n’est plus du journalisme. Ça va loin leur délire ! Il suffirait juste que ces journalistes approfondissent les faits des vrais comploteurs au lieu de dénoncer le vent contraire pour dévier l’intention. Quand on écoute ce qu’ils théorisent comme faisant partie du complot, c’est du grand n’importe quoi.
    La définition de complot est une entente secrète entre des personnes afin de renverser une personne, de prendre le pouvoir, de s’emparer d’une fonction, d’une autorité. Cette définition suffit à elle seul, non besoin de théorisé des actions réalisées. Ils me font chi.. .

     

    Répondre à ce message

    • #2314528

      Tout à fait d’accord avec vous,
      mais les journalopes Font partis du complot,
      pour certains à l’insu de leur plein gré et pour d’autres
      en mission permanente pour diaboliser ou envoyer des contre feu afin que le pékin moyen comprenne rien
      aux complots des comploteurs.
      Lisez La controverse de Sion de Douglas Reed vendu chez
      Kontrekulture.

       
  • Alex Jones, pour ceux qui ne le savent pas ,

    dans une de ses émissions radios de juillet 2001

    annonce à l’antenne qu’un grave attentat va avoir lieu

    aux États-Unis. Il a compris qu’il y a un État profond

    mais .... le complot est tellement énorme, il implique

    tellement de monde

     

    Répondre à ce message

  • Ce qui m’a le plus choqué c’est pas les techniques des collabos du système, car ça on est habitué, non, ce qui a été le plus dur c’est de constater que d’après les audiences y encore 20 foutus millions de français devant cette boite a crétinisme qu’est la tv...

    Y a encore du chemin !

     

    Répondre à ce message

  • « il a affirmé, entre autres, que le 11-Septembre est un complot »
    Comment, Le Monde réfuterait-il la thèse officielle que le 911 serait un complot ourdi par Ben Laden du fond de sa caverne et exécuté par quelques porteurs de cutters qui auraient pulvérisé 3 tours grâce à 2 avions ?

     

    Répondre à ce message

  • Bon votre vidéo intégrée ne fonctionne pas mais : https://www.tf1.fr/tmc/martin-weill...
    Quand on voit ça, faut avouer qu’on a l’impression d’être chez les fous, en comparaison par exemple de l’entretien de Soral avec France 2...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents