Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Législatives en Espagne : l’extrême droite s’apprête à doubler ses sièges

Le blocage politique pourrait persister après les élections législatives du 10 novembre en Espagne, le socialiste Pedro Sanchez étant donné gagnant mais sans majorité tandis que l’extrême droite de Vox devrait presque doubler ses sièges, selon un sondage publié dimanche 3 novembre par le quotidien El Pais.

[...]

 

Le socialiste serait donc toujours loin de la majorité absolue de 176 sièges à laquelle il n’arriverait pas non plus avec l’appui des autres formations de gauche : Podemos (gauche radicale), qui reculerait de 42 à 31 sièges, et Mas Pais (5 sièges).

À droite, le Parti Populaire (PP) se redresserait nettement avec 91 sièges contre 66 en avril, tandis que Vox (extrême droite), qui a fait son entrée en force au Parlement en avril, verrait son nombre de députés presque doubler à 46 contre 24 il y a six mois et deviendrait ainsi la troisième force au Parlement.

Mais ces deux partis et le parti libéral Ciudadanos, grand perdant du scrutin avec 14 sièges contre 57 en avril, ne seraient pas non plus en mesure de parvenir ensemble à la majorité absolue.

[...]

L’Espagne vit une situation d’instabilité politique depuis que le bipartisme a volé en éclats en 2015 avec l’entrée en force au Parlement de Podemos et de Ciudadanos. Une grande coalition PSOE-PP permettrait de dépasser le seuil de 176 sièges, selon ce sondage, mais Pedro Sanchez a exclu catégoriquement ce scénario.

Lire l’article entier sur huffingpost.fr

Dernières nouvelles d’outre-Pyrénées, sur E&R :

 






Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Pourquoi ici reprendre le vocabulaire "bienpensance mainstream" d’extrême droite et non pas plutôt utiliser les termes de droite populaire ou droite nationale ?

     

    Répondre à ce message

    • @gardener
      Voire droite traditionnelle...
      C’est vrai que ce terme d’extrême-droite comme à me les briser menues !

       
    • Absolument d’accord avec vous. Idem concernant l’appellation "antifas" pour des facistes se prétendant antifacistes.

       
    • @gardener : Parce que cet article est initialement paru sur le huffington post ; E&R ne fait que le relayer.

      @Tord boyaux : Le terme « fascisme » ne sied pas du tout aux antifas. Merci de prendre la peine de vérifier ce qu’est réellement le fascisme en évitant de laisser à nos ennemis le soin de le définir.

       
    • Parce que si eux ce sont les bons, alors ils faut être fier d’être les méchants nazis - le temps que la langue Française soit remise a l’endroit et qu’on appele a nouveau "papa" un papa, "homme" un homme et "facho" un gauchiste.

       
    • #2314486
      Le 5 novembre à 00:55 par alderic-dit-le-microbe
      Législatives en Espagne : l’extrême droite s’apprête à doubler ses (...)

      Parce qu’au final, malgré des postures de rebelles, ils sont de la maison et ils respectent les codes de division qui permettent à la hiérarchie pyramidale et son appareil institutionnel de mouvements et partis divers d’exister.

      Il faut diviser à l’horizontal, mais pas suivant le statut social. Donc, droite, gauche, centre, extrême centre, dernière à gauche en sortant du couloir, tout ça, c’est bien, ce sont des expressions qui brouillent tout. Le peuple est paumé.

      Avec la confrérie, c’est brouillage pour tous.

      Il n’y a pas de droite, extrême ou non. Il y a les menteurs, et ceux qui disent le vrai, il y a les parasites, les opprimés, et les kapos.

       
  • Franco, même à sa nouvelle adresse, doit applaudir. Ces charognards, bouffeurs de cadavre ont eu la réponse à leur forfaiture.

     

    Répondre à ce message

  • Ce que j’aime bien avec la montée de l’extrême droite en espagne, c’est que les indépendantistes catalans vont l’avoir dans le c.l. Je peux pas les voir en peinture alors s’ils ont en face d’eux des Franco, on va se marrer. ;-)

    Franchement, demander l’indépendance parce que la catalogne ne veut pas etre solidaire des régions pauvres (andalousie, galice, etc), quelle bande d’enfoirés.
    Alors, l’ile de france demande l’indépendance parce que le lot-et-garonne est sinistré économiquement, vous voyez le tableau ?
    On a de la chance d’être en France, je vous jure que dans les autres pays, ya de ces enfoirés, d’ailleurs ya même pas de mot pour les qualifier...

     

    Répondre à ce message

    • Tu trouves ça normal de payer de payer pour celui qui réussit moins que toi ?

       
      • Personne ne s’en plaignait quand l’immigration et le chômage n’atteignaient pas des valeurs record. Vous ne vous en plaindriez pas non plus si un accident de la vie vous coupait de vos moyens de subsistance.

        Votre remarque s’inscrit dans la mentalité anglo-saxonne, nous sommes très éloignés de l’âme française, vous portez très bien votre pseudo.

         
    • #2313968

      D’abord les Empires en nations puis les nations en super régions pour finir au moyen âge avec des seigneurs puis un jour...

       
    • Huguenot
      Pendant plus d’un siècle et demi les catalans ont beaucoup profité (en s’enrichissant énormément) des droits de douane et du protectionnisme dont bénéficiaient leurs produits textiles, ceux ci étant pourtant de qualité inférieure à ceux d’autres pays. D’un autre côté, les catalans tuaient dans l’œuf tout développement dans cette même industrie d’autres régions (par exemple en Andalousie, Málaga, et d’autres encore), craignant la concurrence...
      Les lobbies catalans ont toujours été écoutés à Madrid, tant par les gouvernements comme par les rois.
      La Catalogne à été très écoutée... même par Franco, comme le Bays Basque d’ailleurs, et l’industrie c’est beaucoup développée dans ces deux régions sous sa dictature. La grande bourgeoisie catalane était franquiste. Cela évitait à Franco des problèmes nationalistes...

      Il est peut-être temps que la Catalogne contribue au développement des autres régions d’Espagne... oui, celles qui ont tant contribué à son développement et à son enrichissement, au détriment de leur propre développement.

      Je ne crois pas qu’il faille être de gauche pour penser cela. Ne croyez vous pas ?

       
    • @huguenot
      C’est pour ce genre de propos que certain pense que la Réforme protestante est un catholicisme judaïsé !
      Le véritable christianisme est à l’opposé des idées que vous semblez défendre...

       
    • #2314508
      Le 5 novembre à 02:23 par alderic-dit-le-microbe
      Législatives en Espagne : l’extrême droite s’apprête à doubler ses (...)

      Tout le monde s’est plaint de payer et personne ne digère les impôts et taxes en France.

      Personne n’est d’accord avec l’impôt, et personne n’est d’accord avec l’immigration, et ce, depuis les débuts, et avant même l’existence de la république.

      Et vous allez bientôt le comprendre, ou l’admettre, de gré ou de force, parce que si à l’international les rapports de puissance ont changé, ils ont aussi changé au niveau national. Donc, les propos de kapos qui contraignent par intimidation les esprits à gober l’inverse de ce qui sert nos intérêts, ça ne sera bientôt plus possible.

      On vous l’a dit il y a au moins 3 ans qu’on allait faire pousser des ailes, des griffes et des crocs.
      Ce que l’on ne vous a pas dit, c’est qu’on allait les faire pousser partout en même temps. Alors me vient une question subite d’un coup sans prévenir : mais où donc pourrez-vous vous planquer ? Dans la jungle ? C’est une bonne planque en effet.

       
    • J’estime que le protestantisme est bien plus en phase avec lz philosophie capitaliste que le catholicisme, la réforme protestante est une vision pragmatique et libérale de l’économie( entrepreneuriat) pas juive

       
      • « J’estime que le protestantisme est bien plus en phase avec la philosophie capitaliste que le catholicisme, la réforme protestante est une vision pragmatique et libérale de l’économie (entrepreneuriat) pas juive »

        Le protestantisme est la pierre angulaire du virage capitaliste de la France alors que le catholicisme a toujours été un rempart contre sa mise en place : l’un est forcément mieux adapté que l’autre, non ?

        Vision pragmatique, libéralisme économique : des concepts hérités des Lumières, soit anti-français par nature.

        L’essentiel de ce que je vous reproche n’est pas votre incohérence (Henry Ford, m’entendez-vous ?), mais de ne pas voir le problème d’un tel positionnement quand il est question de défendre la France. C’est l’un ou l’autre : soit vous vous trompez de modèle, soit vous vous trompez de pays. La France ce n’est ni l’Angleterre ni les État-Unis.

        Cromwell et la City, ça vous parle ? Un peu de sérieux : nous n’avançons pas que le protestantisme est juif mais qu’il s’agit d’un christianisme judaïsé : pas encore juif mais 100% compatible avec.

        Je ne vous dis pas de renoncer à votre foi protestante (1/ ce n’est pas le propos et 2/ si vous avez la foi je n’y arriverai pas), mais de défendre le bon modèle pour le bon pays.

        Le modèle français c’est l’économie morale. L’histoire le prouve.
        Fichez-nous la paix avec votre libéralisme.

         

    • Tu trouves ça normal de payer pour celui qui réussit moins que toi ?




      ben, c’est le fondement de toutes les religions saines : l’entraide. tu devrais aller faire un tour dans les sociétés traditionnelles où cette fraternité fondée sur l’entraide fonctionne parfaitement, où on n’abandonne pas les vieux par exemple (et donc pas besoins de retraites dans ce monde là, monde qui tend héla à disparaître)

       
  • Vox va donc obtenir 10% des sièges car en Espagne il y a la proportionnelle… Le premier parti de France, le RN, n’a que 1% des sièges ! Et ces abrutis de Français ne le savent même pas, ils s’en foutent ! Et ce n’est pas TPMP qui le leur dira, ni Zemmour...

     

    Répondre à ce message

  • #2314506
    Le 5 novembre à 02:05 par alderic-dit-le-microbe
    Législatives en Espagne : l’extrême droite s’apprête à doubler ses (...)

    Les socialistes espagnols ont senti le vent tourné. Ils sont en train de reconvertir une partie de leurs troupes en mouvement simili-conservateurs.

    En fait, ils ont pris tous les moches et les gros qui n’avaient pas de gamelle, et ils leur font jouer la comédie en levant le bras pour faire hardcore, pendant que leurs frères des alentours font monter la mayonnaise . . . C’est pas crédible du tout ce mouvement de gros bedonnants, mais bon .

    Ce monde est faux de la tête aux pieds. Ça pue le fake dès que tu mets le nez dehors.

     

    Répondre à ce message

  • #2314618

    Le problème avec le système électoral espagnol, c’est qu’il est très difficile qu’une majorité claire se dégage suite aux élections générales (les législatives chez nous)...
    Je comprends l’argument des partisans de la proportionnelle, qui permet une juste représentation de l’opinion, mais ce système peut devenir un vrai casse-tête politique : un parti clairement arrivé en tête doit s’allier avec des petites formations qui peuvent alors lui imposer ses désirs et ses caprices, sous peine de retirer son "soutien" !

    C’est le système qui a montré toute sa nocivité lors de nos IIIe et IVe Républiques...

     

    Répondre à ce message