Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Mossad investit dans la haute-technologie

Au menu : robotique, systèmes miniaturisés et informations cryptées

La création d’un premier fonds d’investissement dans des entreprises de haute-technologie développant du matériel ou des services pouvant l’aider dans ses activités d’espionnage, annoncé mardi à la semaine de La Cyber Week, sera un « nouveau modèle » pour l’acquisition de technologies de l’agence d’espionnage, a confié un responsable au Bureau du Premier ministre au Times of Israel.

 

Ce « fonds d’innovation technologique » surnommé « Libertad » va investir dans des « programmes de recherche et de développement de start-ups spécialisées en technologies de pointe », a indiqué dans un communiqué le bureau du Premier ministre, dont dépend directement le Mossad.

Parmi les secteurs privilégiés figurent les entreprises spécialisées dans la robotique, les systèmes miniaturisés et les technologies innovantes en matière d’informations cryptées « disposant d’une vitesse minimale de 100 gigabits tout en utilisant des méthodes non conventionnelles et d’avant-garde ».

Le Mossad entend aussi investir « dans les technologies d’identification automatique permettant d’établir des profils de personnalité, à partir des activités et des comportements sur internet ainsi que dans des entreprises spécialisées dans diverses méthodes visant à résumer automatiquement des documents », a précisé le communiqué.

[...]

[...]

Libertad affirme être « ouvert à tous » et a donné son adresse mail pour recueillir des propositions (apply@libertad.gov.il) tout en précisant que les prises de participation pourront atteindre 2 millions de shekels, soit 500 000 euros par projet, voire davantage dans des « cas exceptionnels ».

« C’est un nouveau modèle que nous avons développé, qui permet au Mossad de payer des licences de propriétés intellectuelles à des entreprises technologiques », a expliqué Eli Groner, directeur-général du Bureau du Premier ministre, qui a travaillé avec le Mossad sur ce projet depuis un an.

« Le Mossad a toujours externalisé ses technologies. […] désormais, [il sera] impliqué dans les premières étapes de développement afin d’avoir davantage d’influence et plus de liberté avec les technologies pour lesquelles il dépose des licences », a poursuivi Groner.

« Le fonds que nous lançons aujourd’hui permettra au Mossad d’accéder à l’écosystème des start-ups du secteur de la hi-tech d’une manière inédite », a-t-il ajouté. « Cela permettra de garantir notre avantage technologique pour l’avenir. »

[...]

« Le Mossad a toujours eu une longueur d’avance, d’un point de vue technologique. Le fait est que le futur de la technologie et le futur de la réalité est développé par les start-ups du monde entier, mais spécialement en Israël », a-t-il ajouté.

[...]

Le Mossad n’est pas le premier service de renseignements à investir dans la haute technologie. La CIA, agence américaine, a créé en 1999 un fonds de capital-investissement à but non lucratif surnommé In-Q-Tel pour repérer et financer des entreprises commerciales concevant des technologies pouvant être utilisées par un service de renseignement.

Israël est considéré comme un centre mondial de la haute-technologie et dispose d’un terreau de centaines d’entreprises très actives dans les secteurs de la cyber-défense, de l’informatique et des systèmes de surveillance. Des dizaines de groupes étrangers ont ouvert ces dernières années des centres de recherche et de développement en Israël.

[...]

Libertad est également le nom du bateau qui a transporté des juifs bulgares vers la Palestine sous mandat britannique en juin 1940, a indiqué l’agence dans un document explicatif.

Lire l’article entier sur fr.timesofisrael.com

Sionisme, désinformation et manipulation des foules,
des révélations à découvrir sur Kontre Kulture

 

Le Mossad, dans tous les bons coups, voir sur E&R :

 






Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents