Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le PSG va-t-il devoir vendre toute son équipe pour s’offrir Neymar ?

C’est la question « dérision » qu’on peut se poser depuis le début du feuilleton Neymar & le PSG, qui dure depuis le début de l’été. De rumeurs en confirmations provisoires, puis de confirmations provisoires en confirmations fermes, il semble bien que la pépite brésilienne du FC Barcelone arrive ce jeudi 3 août 2017 à Paris. Ce serait la première fois que les « Français » chipent une star internationale au grand club catalan. Dans le capitalisme financier qui régit la planète foot, d’habitude, c’est l’inverse. Ce sont les pays à fiscalité élastique qui happent les très grands joueurs, plus attirés par le profit que par le maillot. Mais on ne va pas refaire ici l’article de la moralisation du foot mondialisé.

 

Le voyage récent de Neymar au Qatar a donc porté ses fruits : le PSG vient de s’offrir une rivière de diamants, mais va devoir pour cela revendre quelques bijoux de famille (dont Draxler ?). Le prix annoncé de la clause de libération du prisonnier politico-footballistique Neymar est de 222 millions d’euros. Quand les dirigeants du FC Barcelone ont négocié cela il y a 4 ans au moment où Neymar est arrivé en Espagne, ils ne pensaient pas qu’un club serait un jour capable de sortir une telle liasse. Mais avec le Qatar, rien n’est impossible.

On a été faire nos petits calculs, pour bien montrer que 200 bâtons, c’est une paille pour le prince al-Thani. Le Qatar produit en moyenne 2 millions de barils de pétrole par jour – on ne parle même pas du gaz naturel dont il détient 13% des réserves mondiales – au cours actuel (un barif vaut 150 litres de brut) de 50 dollars. Ce qui fait 100 millions de dollars par jour. En deux jours, le prince du Qatar qui gère le pognon de son pays peut s’offrir Neymar en envoyant le fric à Nasser al-Khelaïfi, le président en titre du PSG. Le Qatar a arrosé une bonne partie de la classe politique française, qui ne lui refuse rien.

On note que sans l’apport de l’argent arabe, le PSG aurait continué à végéter dans le milieu de tableau, excepté la parenthèse enchantée de Canal+, quand le PSG a gagné des titres avec son équipe « à un milliard », époque Raï (le capitaine de l’équipe du Brésil), Valdo, Ginola... C’était les années 90, et ensuite, ça a été le trou noir. Le PSG s’est enfoncé dans le classement, les affaires et la pauvreté, dans le jeu et dans les caisses. L’arrivée des Qataris a tout changé et propulsé le club, au prix de l’éviction de ses supporters historiques... qui applaudissent maintenant les amateurs du Saint-Germain FC en 5e division de disctrict.

 

 

En mai 2017, les ultras, très surveillés, sont revenus remettre de l’ambiance dans un Parc des Princes à moitié mort.

 

 

Mais revenons au point de départ, Neymar. Le public français est tellement habitué à voir partir ses grands joueurs que l’arrivée possible d’un très grand joueur n’a pas été prise au sérieux par les amateurs de foot. La France, comme dans d’autres domaines, a malheureusement intériorisé son infériorité. Une infériorité apprise dans les écoles et les médias, mais c’est encore un autre sujet. La France n’était là que pour fournir ses perles à la Premier League britannique, et remplaçait ses trous dans les équipe de Ligue 1 par des arrivées de joueurs africains. Qu’elle formait, et dont elle perdait aussi les perles !

 

 

Ce rôle secondaire, dicté par les lois du marché, a fait reculer la France, qui avait la meilleure équipe du monde pendant une décennie (1996-2006) dans le classement mondial et dans l’esprit des joueurs du monde entier. Pour eux, la France n’était qu’une étape dans un CV, ça valorisait un parcours, mais on n’y restait pas, parce que l’avenir était ailleurs : en Angleterre, en Espagne. On y revenait à 34 ou 35 ans pour prendre sa retraite en touchant quelques ballons et quelques billets devant des supporters nostalgiques.

 

 

Aujourd’hui, quoi qu’on en dise, avec l’arrivée de Neymar, une page se tourne dans l’histoire de l’autoflagellation nationale. C’est comme ça qu’il faut prendre ce transfert, au lieu de pleurer sur les millions qui vont valser d’un paradis fiscal à l’autre en passant par les poches d’agents assoiffés de fric.

Voici Neymar en action, un petit joueur, mince et agile, mais qui sait tout faire et que personne ne peut attraper, à moins de le couper en deux :

 

 

La grosse blague du « fair-play financier » au pays de l’argent-roi

En Espagne, le départ de Neymar est vécu comme une trahison nationale, même si la Catalogne joue à l’indépendance. N’oublions pas que de l’autre côté des Pyrénées, le foot a une importance politique vitale, ce qui n’est pas le cas en France. Contrairement à notre pays, les clubs y sont aidées par l’État et les banques qui leur octroient prêts et avantages fiscaux que l’Union européenne, bonne mère qui détourne les yeux, devrait théoriquement dénoncer avec vigueur. Mais en Espagne, on ne touche pas au sport-roi qui détermine le moral de toute une nation...

Voici ce qu’écrit L’Équipe ce mercredi matin :

Alors que Neymar a annoncé ce mercredi matin à ses coéquipiers qu’il quittait le FC Barcelone, Javier Tebas, le président de la Ligue de football professionnel espagnole, ne l’entend pas de cette oreille. Le dirigeant semble bien décidé à faire échouer ce transfert qui, selon lui, ne respecte pas les règles du fair-play financier. Tebas assure dans un entretien accordé à AS qu’il « n’acceptera pas l’argent du PSG pour Neymar ». « Nous n’accepterons pas l’argent d’un club comme le PSG qui, sans appartenir à la Liga, veut exercer un droit dans notre organisation, et encore plus quand ce club enfreint des règles et des lois. (...) Ce serait contradictoire d’accepter ce paiement. Si le PSG arrive avec l’argent de la clause de Neymar, nous ne l’accepterons pas », a assuré Tebas.

Le « fair-play » financier dans la bouche de Javier Tebas, c’est comme si Muriel Pénicaud demandait aux travailleurs de gagner moins pour des raisons morales ! Voici la réaction (très bien-pensante mais ça, sur RMC, c’est inévitable) de François Manardo, dans ce qui s’apparente déjà à une brouille diplomatique entre la France et l’Espagne :

Comment l’argent est devenu le roi de tout,
lire sur Kontre Kulture

 

Le foot dans tous ses états, voir sur E&R :

 






Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • autrefois on devait obtenir des résultats pour pouvoir se payer des bons joueurs, aujourd’hui un milliardaire débarque et achète tout ce qu’il veut.ça n’a plus aucun sens, d’un point de vue sportif ça devrait être interdit.
    beaucoup de supporters du psg sont d’origine immigrée, ils ne supportent pas l’equipe de france mais sont extrêmement fiers du psg ça montre que le psg n’as plus rien de français.
    il symbolise l’argent roi la triche légalisée et la disparition de la france

     

    Répondre à ce message

  • Le PSG s’ offrirait ce joueur pour 220 ou 230 millions d’ euros. C’est vraiment n’ importe quoi. Le championnat de France attire une moyenne de 10.000, 15.000 spectateurs en moyenne par match, peut-être 50.000 dans un match au sommet. Alors qu’ en Angleterre, Espagne, Italie ou Allemagne, n’ importe quel match peut attirer au moins 30.000 spectateurs, et les matchs au sommet 80.000. Les recettes de match, la vente des maillots etc. ne suffiront jamais à générer assez d’ argent pour faire vivre une équipe comme le PSG avec toutes ces stars. Bon bien sûr, le propriétaire du club est le Qatar, un état, ça aide. Mais c’ est malsain. Ce sera de l’ argent injecté pour maintenir le club à flot. Est-ce comme ça le club parviendra à gagner la ligue des champions ? Rien n’ est moins sûr. La France n’ est fondamentalement pas un pays de foot comme l’ Angleterre ou l’ Espagne.

     

    Répondre à ce message

    • Faux la moyenne des spectateurs est de 21000 en 2016/2017 environ. Ce qui n’est pas si mal car sans Lens ni Strasbourg deux clubs historiques qui ont des publics avec respectivement 30 et 25000 spectateurs en moyenne sur une année si ils joue en L1, et avec un seul club dans la capitale le PSG. Avec un ou deux clubs franciliens de plus en L1 et les deux clubs suscités la L1 pourrait franchir les 30000 spectateurs.
      Ensuite le problème du foot français est la fiscalité délirante à l’image du pays afin de rembourser les intérêts bancaires.

       
  • Ca me fait marrer le debat sur ce pseudo club. Le psg a toujours ete un club de bourgeois plein aux as, et dans ses loges vip, bruel. Macias.... Depuis sa creation ce club niveau jeu collectif n a strictement rien produit

     

    Répondre à ce message

  • Au delà du transfert de Neymar, comment peut on être satisfait le la présence qatari au psg ?

    Vous avez vu ce que sont devenus les supporters "historiques" du club ? Éradiqué tout simplement, par des hausses énormes de la billeterie, ainsi que par la dissolution des associations de supporters. Le CUP (collectif ultra paris) n’étant que des pantins utiles à la direction, dont l’incohérence est sa majeure force. De 2011 à 2016 ils ont combattu de toute leurs forces le football business pour au final vendre leur mentalité pour retourner au parc en 2016.
    Sans parler des couleurs du drapeaux qatari sur le maillot domicile... Bordel c’est le club de la capitale, on parle pas du fc epinal !! (Et pourtant je suis supporters de l’OM)
    On peut aussi parler du logo, où la date de création du club et le landau ont disparus !!

    Le transfert de Neymar vient là pour tuer définitivement le football populaire à Paris. Alors oui, ça va rapporter de l’argent à la France et à la lfp, mais vendre l’identité d’un club pour de l’argent, est-ce vrai bénéfique ?

    Franchement ça ne m’étonnerait pas que d’ici 10 ans le PSG change de nom, Saint Germain c’est pas assez bling bling (d’ailleurs c’est écrit en petit sur le logo, comparé à "paris"). Mais tous ça ne m’étonne pas, en France on laisse tous aux étrangers, et ils font comme chez eux, et si ça leurs convient pas, on s’adapte.

     

    Répondre à ce message

  • Depuis que le Qatar a racheté le PSG celui ci n’a jamais gagné une CE ou que ce soit d’autres à l’extérieur !! Avec Neymar ce sera la même chose tu ne fais pas une grande équipe qui gagne des titres rien qu’avec du fric

     

    Répondre à ce message

  • amateur de foot, ce Neymar n’est pas une bonne nouvelle : - les médias vont nous gonfler toute l’année avec PSG ( Pascal Praud et cie) - pas sûr que le Neymar en question s’adapte au jeu du PSG et au championnat de France - c’est un très bon joueur mais pas un "monsieur", c’est un petit branleur de plus dans le championnat -le foot est un sport collectif, il faut produire un jeu collectif et ce n’est pas un joueur vedette ou cinq qui peuvent y contribuer - Neymar que je sache n’a pas fait gagner la C1 au Barça - enfin, dernière observation : le joueur déraciné abruti nomade n’est vraiment pas ce dont les clubs ont besoin (je suis favorable aux quotas de joueurs étrangers, comme autrefois)

     

    Répondre à ce message

  • Ces sommes d’argent sont indécentes. Point.

     

    Répondre à ce message

  • le vampire darmanin déjà à l’affût "Ravi que Mr neymar vienne payé ces impôts en france".
    Je crois qui va vite en avoir marre ce neymar

     

    Répondre à ce message

  • Neymar : "Si je vais au PSG c’est €$$enti€ll€ment pour le projet $portif"

     

    Répondre à ce message

  • Ici radio bière-foot !....La radio de la bière et du foot !

    C’est vrai que Neymar est surcoté...il ne fera rien au
    PSG...l’arbitrage est foireux....etc...etc...

    Santé !

    du pain et des jeux

     

    Répondre à ce message

    • Aujourd’hui arrivée du petit brésilien avec son papa issu des favelas maintenant glouton de fric... et tous ces gogos parigots abrutis de bière et de fanatisme qui s’empressent d’acheter le maillot pour goinfrer encore plus cette industrie crapuleuse du business sans foi ni loi qu’est devenue le foot professionnel ô combien lucratif !!!....
      Lamentable et affligeant pendant que Macron et sa horde de députés incompétents et malfaisants sont en train de massacrer et de détruire tous les acquits sociaux que nos anciens avaient obtenus par la lutte, le courage et la vaillance !!!... pauvre France zombifiée et abrutie jusqu’au dernier carat !!!...

       
Afficher les commentaires précédents