Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le général Flynn, QAnon et les élections américaines

La grâce octroyée par le président Trump à son ancien conseiller national à la sécurité, le général Michael Flynn, paraît être un soutien à QAnon ; un groupe qui lui paraît lié. De même que le renvoi de leaders du Pentagone semble suivre les objectifs du général Flynn.

 

En accordant avec éclat sa grâce présidentielle au général Michael Flynn, Donald Trump a jeté le trouble.

Certes, ce grand militaire est poursuivi pour avoir menti aux enquêteurs du Russiagate (et non pas pour d’autres crimes qu’il aurait lui-même commis). Il cherchait à protéger son patron des intrusions de la Justice ; ce dont celui-ci le remercie aujourd’hui.

Mais surtout parce que cet homme a un curriculum vitæ remarquable. Directeur du Renseignement militaire, il remit en cause le soutien de l’administration Obama à al-Qaïda, à Daech et à leur maison-mère, les Frères musulmans. Il batailla pour stopper la guerre contre la Syrie et maintenir le président Bachar el-Assad à son poste. À l’issue d’un mémorable conflit, au cours duquel il fut soutenu par les généraux Mattis et Kelly, il fut contraint de démissionner.

 

JPEG - 29.3 ko
Réunion au Conseil national de sécurité US, le 13 juin 2013 à la Maison-Blanche. L’ambassadeur de la Confrérie secrète des Frères musulmans, Youssef al-Qaradâwî, n’ayant pas pu se rendre à Washington car interdit d’accès au territoire US, il s’est fait représenter par son adjoint, le cheikh Abdallah Bin Bayyah (second à gauche avec le turban).

 

Il commença alors une carrière dans le privé en travaillant pour Cambridge Analytica, la firme qui analysa de méga-données du trafic internet pour aider les campagnes électorales de nombreux dirigeants actuels, dont Ted Cruz [1], puis Donald Trump aux USA. Puis, il créa avec son fils, Michael Jr, une société de lobbying, dont la Turquie fut un client. Il plaida pour elle en faveur de l’extradition de Fetuhllah Gülen, accusé d’avoir fomenté le coup d’État de 2016. À l’époque le président Recep Tayyip Erdoğan n’était pas encore le protecteur des Frères musulmans et hésitait à devenir le leader du nationalisme turc. Il était donc souhaitable d’extrader le leader islamiste qui avait mis en œuvre le coup d’État sur les ordres de la CIA.

En définitive, le général Flynn se rapprochait de Donald Trump, s’investissait dans sa campagne contre les Puritains au point d’être sélectionné comme possible vice-président, voire secrétaire à la Défense ou conseiller national à la Sécurité. C’est ce dernier poste qu’il occupera 24 jours lors de l’investiture du président Trump jusqu’à sa démission forcée par l’enquête du Russiagate.

Depuis cette date, il se faisait discret, exclusivement occupé à sa défense judiciaire.

 

JPEG - 16 ko
Le général Flynn et le président Trump

 

D’où cette question : que faisait donc alors ce maître-espion si proche de Donald Trump ?

Le 14 septembre 2019, il fut annoncé comme orateur, avec George Papadopoulos, à une conférence sur les « Soldats de l’ère digitale » à Atlanta. Il s’agissait de la première manifestation publique du mouvement QAnon. Mais face à l’intérêt de la presse, il annula sa participation.

La conférence était organisée par Richard Granville, le fondateur du moteur de recherches Yippy. Mais de QAnon précisément, on ne sait rien. Juste que par cette signature, il se pose comme un haut-fonctionnaire de la défense habilité au secret de niveau « Q » et qu’il entend rester Anonyme. Des messages abondamment relayés lui attribuent de mener une enquête sur un cercle pédophile au sein de la très haute bourgeoisie puritaine, dans la continuité du Pizzagate, incluant de nombreuses personnalités d’Hollywood et du Parti démocrate, dont les frères Podesta.

John Podesta a été secrétaire de la Maison-Blanche sous la présidence de Bill Clinton puis directeur de la campagne électorale d’Hillary Clinton. En plein Russiagate, il avait mis en cause le Réseau Voltaire comme un faux-nez du Kremlin après que Michael Flynn Jr. eut relayé un de mes articles révélant le projet de réforme du renseignement américain de son père [2].

Avant l’élection présidentielle du 3 novembre, « Q » diffusait des messages informant d’une opération imminente contre les conspirateurs qui allaient truquer le scrutin. Depuis, il a révélé la perquisition, en Allemagne, des locaux du groupe Dominion, impliqué dans les décomptes électoraux US. Cependant si cette intervention policière a bien eu lieu, il n’est pas possible de vérifier qui l’a ordonnée, ni pourquoi, et encore moins ce qui a été trouvé.

L’avocat personnel de Donald Trump et ancien maire de New York, Rudy Giuliani, a pour sa part évoqué plusieurs formes de trucage des élections : au niveau des inscriptions électorales, des urnes elles-mêmes, des bulletins envoyés par correspondance, des décomptes automatiques des bulletins et enfin des transmissions des résultats des machines. C’est là qu’interviendrait le logiciel de Dominion. Il compterait moins de voix pour Donald Trump et plus pour Biden au prorata des suffrages exprimés. Il aurait été utilisé dans plusieurs pays pour truquer les élections, dont le Venezuela.

Il se trouve que le président Hugo Chávez a souvent requis des observateurs électoraux du Réseau Voltaire. L’un d’eux avait découvert à l’avance et dénoncé un trucage du scrutin. Le pays utilisait des machines électorales éditant un reçu à chaque vote. Dominion avait établi à l’avance une liste de ses machines électorales qui devraient être vérifiées, en comparant les résultats électroniques aux reçus. Dès lors, on pouvait savoir que les autres machines pourraient être truquées sans risque. Ce n’est pas le président Chávez qui voulait falsifier les résultats, mais la société Dominion, pour le compte d’on ne sait qui. Le général qui avait organisé le scrutin avait été arrêté avant celui-ci pour corruption et haute trahison.

L’avocat du général Flynn, Sidney Powell, s’est joint à l’équipe de Rudy Giuilani lors d’une conférence de presse. Ancien procureur fédéral de Caroline du Nord, elle s’est fait un nom contre la pègre et la corruption. Devenue avocat, elle a démontré le caractère abusif de l’enquête menée contre Flynn et l’a faite annuler. Elle vient d’annoncer aux côtés de Giuilani qu’elle finissait la rédaction d’une nouvelle plainte contre Dominion pour fraude massive.

Le renvoi de cinq des principaux leaders du Pentagone [3] porte la signature du général Flynn : les partants étaient tous impliqués dans le soutien de la confrérie secrète des Frères musulmans et de leurs organisations terroristes, al-Qaida et Daech.

Donald Trump bluffle-t-il ou a-t-il saisi les fraudeurs la main dans le sac ? Dans ce cas, va-t-il leur livrer bataille ou négocier avec eux ?

Thierry Meyssan

 

Notes

[1] « Ted Cruz PsyOp », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 8 février 2016.

[2] « Disturbing report on Trump’s national security adviser emerges on pro-Putin website Gen. Flynn’s son suspected as source », Think Progress (Center for American Progress), January 17, 2017.

[3] « Donald Trump ne joue pas seulement au golf, il purge le Pentagone », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 17 novembre 2020.

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2608351

    Les révélations de fraudes au usa sont en train de prendre la tournure de haute trahison contre la constitution américaine avec collaboration á cette trahison des médias et médias sociaux, tous comme l’ingérence d’acteurs et pays étrangers...

    ce qui signifie qu’il se pourrait que toute la situation actuelle concernant la fraude massive des élections au US ne soit bientôt plus placé sous la responsabilité de la justice classique, car au USA, la trahison envers l’État relève juridiquement et directement des tribunaux militaires...

    Ce qui pourrait signifier que tout cela soit transféré sous l’autorité des tribunaux militaires de sécurité national...
    ... au nom de la sécurité nationale US, face aux preuves de trahisons constitutionnelles de grande ampleur qui se montre de jour en jour.

    si l’état profond est accusé par des preuves irréfutables de trahisons,
    un gros filet d’arrestation pour motif de Trahison Nationale sera lancé par l’armée et
    les accusées seront mis sous l’autorité non pas de la justice habituelle, mais des tribunaux militaires pour trahisons envers la constitution américaines et les États-Unis...

    ce qui activerait une tout autre dimension à l’évolution des agendas en cour dans le monde...
    nous sommes en guerre contre l’état profond du N.O.M, et leur covid19-21 et la mise en esclavage 5G des peuples via l’implantation de leur nano-vaccins d’intelligence artificielle, et leur reset mondialiste de l’économie...

    mais dans leurs arrogance et mépris envers les peuples, ils se dévoilent de plus en plus au grand jour pour être attraper la main dans le sac par le Kraken !

    le kraken semble vraiment être libéré et en action pour faire le ménage...

    on comprend également pourquoi le Général Flynn à été innocenté et libérée de la réserve pour pouvoir passer à l’action et purifier le marais nauséabonds avec tous les collabos..


  • Bluffer, c’est annoncer un carré d’as avec deux roi et un dix dans son jeu.
    Faire croire qu’on bluffe, c’est faire semblant de chercher les as qu’on possède déjà.

    Sun Tzu comme Bobby Fisher utilisaient les deux options,chacun dans leurs domaines respectifs.
    Le Russiagate n’était qu’un bluff Trumpien dont le but servait à occuper les démocrates pendant le déroulement de la plus grosse opération d’hameçonnage militaire organisée secrètement.

    Louis XI n’aurait pas renier la méthode. N’oublions pas que ce que nous savons via Qanon et Cossette, le pouvoir profond l’apprend aussi. Est ce un bluff gigantesque ou une réalité caché ?


  • #2608367

    Le Général Mcinerney, Loi martiale, Tribunal militaire, peloton d’exécution

    Le Général Mcinerney n’y va pas par 4 chemins, Il recommande à Donald Trump de faire appliquer le Décret de septembre 2018 concernant l’ingérence étrangère dans les élections Présidentielles et porter les poursuites au tribunal militaire qui et le seul Tribunal compétent pour gérer les cyberguerres. Il demande d’appliquer la loi martiale pour éviter que les criminels s’enfuient et annonce également les sanctions pour crime de haute trahison dont la peine capitale va a l’exécution par un peloton d’exécution. voir video ! https://odysee.com/@Vivresainement :...’execution:6

     

    • Il parle d’ingérences russe, chinoise et iranienne. Pas un mot sur l’Europe. Rien sur les entités transversales mondialistes, les ONG. Même si c’est peut-être une stratégie pour fédérer le peuple américain autour d’un ennemi parfait et plus crédible, je trouve cela très agaçant. Du même registre que les attaques répétées sur Chavez...


  • Ce n’est pas le président Chávez qui voulait falsifier les résultats, mais la société Dominion, pour le compte d’on ne sait qui.




    Ca me semblait bizarre d’accuser Chavez de fraude électorale alors qu’il était populaire voire très populaire dans son pays. Par contre, si Dominion a utilisé ce pays comme test, c’est une hypothèse qui tient la route selon moi. A confirmer bien sur, mais ca se tient.

     

  • #2608395

    Donald Trump bluffle-t-il ou a-t-il saisi les fraudeurs la main dans le sac ? Dans ce cas, va-t-il leur livrer bataille ou négocier avec eux ?



    La dernière phrase de l’article de Meyssan est peut-être la clef pour comprendre tout ce qu’il se passe.

    Mon pronostic : la cour suprême et / ou la chambre haute du sénat statuera que OUI, il y a eu de la fraude massive mais NON, pas à assez haut niveau pour que cela invalide l’élection.

    Trump a eu 4 ans pour préparer sa réélection, il n’est pas un lapereaux de 3 jours, il a placé pas mal de ses gens à pas mal d’endroits (entre le général Flynn qu’il a gracié, jusqu’à la nouvelle juge de la cour suprême), il a quasiment choisi comme sparring partner Joe Biden comme étant son adversaire le moins crédible et il savait parfaitement (malgré les mensonges de pas mal d’agences) qu’il pourrait y avoir de la fraude ...

    Donc, tout ce qu’il se passe là était franchement prévisible.

    Et c’est là que je commence vraiment à flipper :

    1) Soit le système (qu’il a dirigé pendant 4 ans) est totalement pourri et le déboutera malgré les preuves qu’il a apporté.

    2) Soit il apporterait des preuves suffisantes et ... il est réélu.

    3) Soit il ferait exprès de laisser le pouvoir aux dems parce que ses pronostics économiques sur les 4 prochaines années lui permettent de savoir que la grande crise arrive.

    En fait, je serai presque plus rassuré que Trump perde plutôt qu’il ne laisse tomber à la dernière minute, parce que ça signifie qu’on va vraiment, mais alors vraiment, avoir affaire à une crise grave bientôt, assez grave pour que Trump décide de laisser le vieux Bidon se la prendre dans la tronche à sa place.

    Ce système pourri, + ou - capitaliste, qui a mis en place une mondialisation libre-échangeiste qui a fait monter la Chine et appauvri l’occident mérite de crever ... mais le fait est que la crise qui l’emportera va d’abord nous tomber dessus.

    D’où la possibilité que Trump, au lieu d’essayer de gagner, soit en train de négocier (c’est un deal-maker dans l’âme) un départ avantageux et un tremplin pour une réélection, surtout en cas de crise économique grave.
    D’autant que dans 2 ans, pour les midterms, il n’est pas sûr que les dems puissent recommencer leur comédie autour de la pandémie et du vote par correspondance. On verra combien Bidon, sacré 1er voleur des USA aux yeux des républicains, et détesté par la gôsh indigéniste, fera.

     

    • Je ne vois pas quel deal il pourrait faire avec le deep state. Faire des affaires avec des tricheurs et des gens dénués d’empathie, de valeurs morales pourrait s’entendre dans le monde de l’immobilier et de la spéculation. Rien de comparable avec les enjeux actuels. Je suis en revanche d’accord avec votre remarque très pertinente sur la duplicité, et la mission réelle de Q. Un contre feu masquant la stratégie réelle de l’équipe Trump me paraît plausible et assez fin pour brouiller les pistes tout en donnant un os à ronger aux services de renseignements mondialistes. Avis personnel bien entendu, rien de plus. D’ailleurs, je me suis tenu à l’écart du mouvement Q et je n’en connais pas les subtilités.


    • Merci pour votre message, vous énoncez clairement mon ressenti.


    • #2608528

      @ Roger

      Je connaissais assez peu Q, jusque là, il est possible que ce soit la partie du deep-state dite "impérialiste réaliste".
      Maintenir l’Amérique forte là où elle le peut, mais ne pas se perdre dans les fantasmes irréalisables et dangereux d’un imperium mundi déjà mort et qui risque de coûter encore plus cher encore aux USA s’ils s’y entêtent.

      Si Trump se maintient au pouvoir, les USA pourront se refaire une santé économique (pas de guerres coûteuses et une classe moyenne un peu reconstituée) qui permettrait aux USA de cohabiter, au moins un temps, avec la Chine à la tête des puissances mondiales.
      Avec Biden, ce sera stagnation de la puissance US (voir pire), plongée de l’UE et bellicisme (qui fera des dégâts au moyen-orient, mais affaiblira encore plus les USA sans pouvoir arrêter la montée de la Chine et le maintient de la Russie en tant que contre-poids militaire à l’US Army) qui vont irrémédiablement faire passer les USA au second rang.

      C’est ça, je pense, ce qu’il se joue vraiment dans cette élection.
      La sauvegarde de la "nation devant Dieu" au firmament ou non ... et ça peut être très dangereux car la place de 1ère puissance, pour les USA, est un "don de Dieu".
      Si la Chine leur ravi cette place, je n’imagine pas le traumatisme que ça ferait ni devant quelle folie cela conduirait les puritains qui comprendront qu’ils ne sont pas le peuple élu du nouveau testament... les USA ont beaucoup d’armes atomiques.

      Quant à ce que Trump aurait à négocier avec les dems et la part du deep-state qui lui est hostile, une chose simple : la certitude qu’il ne sera pas assassiné, comme JFK, ou traîné en justice par des dems déchaînés et haineux contre ce sale mâle blanc cis-hétéro-binaire.
      En plus de toutes les preuves qu’il a contre Bidon, s’il a également des preuves solides de la trahison à l’intérieur de l’appareil d’état et de la forfaiture des dems lors de cette élection ... ceux-ci auront intérêt à le laisser tranquille. Je pense que c’est ça le deal qu’il va essayer de conclure, d’où le fait que l’on ne connaitra peut-être jamais les morceaux les plus croustillants de cette pitoyable élection 2020.
      Cela lui permettrait de constituer son MAGA party et de placer un bon successeur (peut-être Ted Cruz ou un autre) pour prendre la présidence en 2024 ou 2028 lorsque les USA auront été mis à genoux par la crise du confinement et que les démocrates se prendront toute la colère du peuple en plus de se scinder entre indigénistes et bourgeoisie décadente de gôsh.


    • #2608530

      @ Jason

      De rien ! ^^


    • #2608580

      @ Roger,

      À ce niveau-là, il ne s’en trouve pas un seul empreint d’empathie : ce sont tous des psychopathes à divers degrés. Ils se foutent de vous comme de moi ou que nous crévions, comme de leur première chemise.


    • Dans ce cas pourquoi faire tout le contraire pendant 4 ans ? Trump pouvait se protéger et assurer les arrières des membres de son clan durant son mandat. Pourquoi se serait-il exposé en s’attaquant à des réseaux comme celui d’Epstein si la finalité était de faire un deal avec les démocrates ? La situation pré-élection et l’imbroglio actuel ne semblent pas le placer en position de négocier et lui permettre de prendre une retraite paisible. Autant je trouve discutable son prétendu piège (CF théories de Radio Québec), autant je ne peux pas croire que toute sa stratégie puisse reposer sur une sortie de l’échiquier avec la garantie (et ça c’est plus qu’hypothétique, car une fois dégagé de ses fonctions, ils pourraient lui tomber dessus en dépit des accords négociés préalablement) de ne pas se faire descendre dans un tribunal ou par un tireur d’élite estampillé EI. Pour ce qui est du Trumpisme, le mouvement lui survivra assurément. Est-ce une fin acceptable pour un homme d’une telle ambition ? Cela serait très décevant.


    • #2608699

      @ Roger

      Dans ce cas pourquoi faire tout le contraire pendant 4 ans ? Trump pouvait se protéger et assurer les arrières des membres de son clan durant son mandat.

      Et il l’a fait, Flynn a quand-même été blanchi, par exemple.

      Pourquoi se serait-il exposé en s’attaquant à des réseaux comme celui d’Epstein si la finalité était de faire un deal avec les démocrates ?

      Ben justement, pour accumuler les preuves.

      La situation pré-élection et l’imbroglio actuel ne semblent pas le placer en position de négocier et lui permettre de prendre une retraite paisible.

      Qu’en sais-tu ?

      car une fois dégagé de ses fonctions, ils pourraient lui tomber dessus en dépit des accords négociés préalablement)

      Ben justement non, si t’as des dossiers très très fumants que tout ton entourage a et peut sortir si jamais il t’arrive un accident...c’est bien plus puissant qu’un simple contrat.

      Bidon pourra toujours casser du sucre sur le dos de Trump pendant 4 ans, s’il ne peut pas le faire condamner (parce qu’il tomberait lui aussi) cela ne fera que nourrir la défiance interne chez les démocrates contre lui-même.

      Or, je maintiens que le destin de la gôsh est de s’auto-détruire pendant cette décennie partout en occident en raison du changement démographique. Les indigénistes (par exemple, les partisans de la charia ou de l’excision) et les décadents (les partisans de la gay-pride et du féminisme) ne peuvent que finir par en venir aux mains.

      Regarde en France ! Qu’est-ce que tous ces attentats, sinon des islamistes qui tuent des gauchistes, ou, plus précisément : des immigrés qui tuent des immigrationnistes ? Plus le temps avancera, plus il sera aisé de pousser la gôsh libérale-libertaire (les dems) dans ses contradictions.

      Sinon, je suis bien d’accord pour la survie du Trumpisme. Il a touché au sacro-saint libre-échange, résultat : le chômage a baissé et les classes moyennes ont retrouvé du pouvoir d’achat ... Bingo ! Trump a montré aux yeux de tous quelle était la stratégie gagnante pour lutter contre le chômage et l’appauvrissement à savoir : le protectionnisme et la ré-industrialisation (donc s’attaquer au libre-échange). Maintenant, comme Bidon ne fera jamais ce qu’a fait Trump, les gens pourront juger sur pièce pourquoi, à l’avenir, il vaudra mieux voter républicain si vous vous appauvrissez...et ne crains-rien, ils ne vont pas tarder à s’appauvrir, bien comme il faut.

      Cela serait très décevant.

      Le Sanhédrin disait la même chose de Jésus au pied de la croix.


    • #2608717

      Mon pronostic : la cour suprême et / ou la chambre haute du sénat statuera que OUI, il y a eu de la fraude massive mais NON, pas à assez haut niveau pour que cela invalide l’élection.




      impossible : s’il y a eu fraude massive, les élections doivent être annulées dans les états où c’est prouvé. autrement comment la cour suprème US pourrait faire passer une telle contradiction ?
      elle ne peut que dénier la fraude pour valider la victoire de Biden, elle n’a pas d’autre choix.


    • #2608739

      "Et c’est là que je commence vraiment à flipper :"
      On s’en fout que tu flippes, comme on s’en fout de tous les petits tremblements de tous ceux qui flippent sur ce forum. Et puis de quoi as-tu peur si tu préfères que Trump ne soit pas réélu ?
      Tu parles de crise, mais tu oublies que cette crise est voulue, et donc jugulable dès l’instant où le pouvoir tombe entre les mains de ceux qui ne la souhaitent pas. Trump a fait 80 millions de voix, pourquoi à ton avis ? Quant à la Chine justement elle ne monte plus depuis que Trump gouverné dans l’intérêt de son pays. Pour l’Europe, oui là tu as raison, c’est une autre affaire nous ne couperons pas à la crise.
      Sinon ton analyse tient debout, mais tu exclus tout dénouement par intervention de l’armée comme si tout ne dépendait que des systèmes de juridiction civil).


    • @Bayinnaung

      En effet je n’en sais rien. Les enjeux sont importants et il est difficile d’apprécier justement les événements.
      Sinon ton opinion se défend et les arguments pertinents.
      Tout à fait d’accord sur le paradoxe du courant « progressiste ». J’ajouterai qu’il n’y a qu’à regarder les manifestations post Floyd. Finalement, les ONG, BLM et antifas ont d’abord un pouvoir de nuisance au sein même des lieux qui les accueillent. Les mondialistes se prendront en pleine gueule les contradictions internes du mouvement. Pas sûr qu’ils puissent foutre le bazar dans les bastions républicains, ce qui ferait office de démonstration incontestable. Rendez-vous au dénouement donc, et merci pour le partage.


  • On peut noter un fait qui n’est pas relevé par grand monde . En fait ,le specialiste qui decortique le fonctionnement et la fraude des machines Dominion lors de l’audition en Arizona ( temoin sous serment faut il le rappeler) est un haut gradé de l’armée lieutenant colonel. ca va dans le sens que l’armée est peut etre vraiment dans le coup.

     

    • Sidney Powell est une avocate militaire. Flynn est un général de l’armée américaine. C’est une quasi-certitude que l’armée américaine est déjà dans le coup et qu’elle interviendra au grand jour le moment venu pour sauvegarder la paix et l’ordre et assurer la punition des fraudeurs de manière exemplaire, de quelque position sociale qu’ils soient (même les grands de ce monde ne sont pas à l’abri de passer devant les juridictions pour haute trahison et crime contre les Etats-Unis). "La roche tarpéienne est proche du capitole" : ce n’est pas parce que vous êtes au sommet de votre gloire ou que vous êtes multimilliardaire que vous ne pouvez pas être condamné lourdement et tout perdre du jour au lendemain (Soros, Gates ne sont pas invincibles malgré le grand pouvoir que leur donne leur argent).


  • #2608515

    Plusieurs dizaines de scénarios ont été posés sur la table du Deep State et des dems afin de prévoir tous les chemins possibles jusqu’à l’élection de Bidon.
    Ils semblent avoir tout prévu.
    Bien.
    Pensent-ils sérieusement que le Deep State 2 n’a pas préparé la situation ?
    La stratégie à laquelle nous assistons n’est ni plus ni moins qu’une partie d’échecs grandeur nature.
    Aucun spectateur ne sait à l’avance qui va gagner.
    Les joueurs eux-mêmes jouent pour savoir qui va gagner.

    Les commentateurs qui prétendent que le joueur A fait sembler d’avoir un certain jeu pour tromper B oublient une réalité : il n’est pas possible de bluffer contre soi sans perdre.
    Pour prendre une image de football, l’avant-centre qui réalise une percée et qui dribble dribble en allant vers le but adverse, pas vers son camp.

    Il est vain de croire à une stratégie autodestructrice de Trump. Il fait ce qu’il peut, et l’intelligence militaire le soutient jusqu’à Francfort. Ouvrez les yeux ! Les cartes tombent en ce moment.

    Et si Barr ne soutient pas Trump, c’est peut-être pour laisser le champ libre au tribunal militaire... qui sait ? EN tout cas, je continue à regarder la série Trumpflix :)


  • #2608524

    Il batailla pour stopper la guerre contre la Syrie et maintenir le président Bachar el-Assad à son poste. À l’issue d’un mémorable conflit, au cours duquel il fut soutenu par les généraux Mattis et Kelly, il fut contraint de démissionner.
    tout le contraire de Fabius ( " Al Nostra fait du bon boulot " et il est toujours en liberté ) , Hollande , BHL , Kouchner , Sarko et toute cette mafia de parasites qui se sert de l’armée française pour détruire des pays qui nous ont rien fait
    alors , pourquoi ? bande de criminels

     

    • Oui mais la Russie de Poutine était déjà intervenue en Syrie. D abord en mettant un bon stop aux missiles us (2013) puis en appuyant militairement l armée syrienne (2015) Sans le sacrifice des syriens et le soutien russe, qui sait où nous serions ? Flynn arrive après la bataille. Et il me semble que la Turquie a appuie les faux rebelles et vrais terrors jusqu à maintenant.


  • bientôt , espérons qu’il nettoie le marécage en France - c’est rassurant de le savoir en Hollande où se trouve le tribunal de la Haye , qui va avoir du travail


  • Il faut être rendu à la dernière limite du désespoir pour croire en Trump héros de la lutte contre le mondialisme. Tout d’abord l’électorat qui l’appuie aux USA n’est absolument pas fait de réveillés face au système : ce sont bien plutôt des gens d’une intégration au système à un degré morbide, trop morbide pour être utile au système même, d’où la frustration de ces gens. Ce ne sont pas de belles vibrations. C’est un milieu en moyenne plus sioniste que le reste des USA, et qui admire Netanyahu, surtout pour des raisons d’appartenance à des sectes évangéliques financées par l’état profond. Il faut pour s’en convaincre regarder des photographies de leurs rassemblements : ça ne respire pas la joie de vivre ni non plus la recherche de vérité. En général c’est des gens qui condamnent le plaisir typiquement latin de refaire le monde autour d’une table comme moralement répréhensible : mieux vaut chasser du chevreuil.

    La gauche américaine est faite de gens qui ont trahi leurs idéaux un à un en les changeant pour de la bien-pensance, garante de leurs petits égoïsmes. La droite américaine populiste, très différente en cela des Gilets Jaunes, est faite de gens qui ont toujours vomi tout idéal et ne veulent que de la vengeance contre la génération qui a trop bien vécu et trop rêvé de mieux. Les gens qui s’intéressent à la lutte contre le Nouvel Ordre Mondial dans le but de revenir aux fondamentaux de la révolution américaine sont très peu nombreux et atypiques parmi eux (même s’ils font beaucoup d’internet, faute d’un art d’écrire assez fin, et d’un public assez nombreux pour faire des éditions papier) : le gros des électeurs de Trump interprètent la Révolution américaine comme une conspiration d’égos genre Tea Party en vue d’édifier une société de petits malins dont ils entendent être. Ces gens n’entendent laisser aucun monde meilleur. Pour s’en rendre compte si on sait l’anglais c’est assez facile de clavarder dans ce milieu : un univers mental où l’espoir et la générosité n’existent pas.

    Le personnage Trump est une version particulièrement réussie de ces ratés culturels par assimilation morbide de tous les réflexes d’appartenance au système. Que de beaux esprits comme Mgr. Vigano unissent leurs prières avec celles de ces gens est un métissage spirituel particulièrement contre-nature, vu que c’est le Dieu des sionistes et du Mammonisme que les Trumpistes américains adorent presque tous. C’est le genre de prière qui ne saurait jamais être exaucé.

     

    • Merci pour ce commentaire "dissident" (ironiquement) qui pose les limites de la trumpolâtrie qui fait actuellement des ravages hallucinant chez une bonne partie des lecteurs/commentateurs du site.

      Le réveil et la prise de distance de cette énième illusion risquent d’être compliqués à court terme, tant à mon sens une partie de la dissidence française est entrain de s’enliser dans une perception galvaudée et fantasmée de la vie politique étasunienne.


  • Trump est le personnage qui lâchera l’entité sioniste car tout l’état profond sert celle-ci il ne peut l’ignorer (lui et surtout sa « team »). 2021 va surclassé 2020 avec covid. Flynn est patriote c’est sa chance ou autre. En période de guerre le seul militaire que je ferai confiance est le soldat sans grade car lui défend la vie mais le gradé répond à des ordres. Ex. Hiroshima (1 196 274 hab.) et Nagasaki (425 723 hab) sont très peuplées et avec beaucoup de végétation. L’irradiation millénaire, les êtres humains mutants, les terres stériles, ... Si une armée subi ou utilise cette arme (fake news), c’est un peu l’histoire covid version militaire et que dire des centrales Fukushima* et Tchernobyl. Faire peur. Maintenant que les gens ont goûtés (littéralement), les histoires de mémoire ne vont plus marchés càd la générosité ne va plus marché non plus et le american first se fera qu’au détriment de l’entité sioniste qui est plus un poids même très lourd sans intérêt pour les USA. Sa sécurité n’est du qu’à la puissance américaine et non a son arsenal nucléaire ou à la moralité de son armée. Un peu comme l’afrique du sud (sans les mines d’or) et l’apartheid. Trump ne lâchera rien et puis tout sera exposé.

    *https://fukushimacity.j-server.com/...

     

  • La chute me déçoit.
    Certains commentateurs sur E&R semblent mieux informés, notamment ceux qui "ont fait un long voyage"...

     

    • #2608702
      le 02/12/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Le général Flynn, QAnon et les élections américaines

      @ RrexX

      Avez-vous vu la pluie de "trolls" qui débarquent pour affirmer ce qui n’est pas depuis quelques temps ?
      Mais rassurez-vous, c’est bon signe. Allez voir comment j’ai démasqué "Roger", c’est facile en plus ! Pour rire, ce dernier peut revenir ici et dire que ce n’est qu’un pseudonyme que d’autres peuvent utiliser. Là c’est juste pour vous montrer qu’on peu toujours avoir plusieurs coups d’avance.

      Comme le disait quelqu’un qui est très connu ici, "techniquement, un inverti est un enculé, accepteriez-vous d’être dirigé par un enculé ?"

      Alors oui, il y a moyen d’être mieux informé, cela s’appelle comprendre. C’est comme la thèse du missile sur le Pentagone, elle est en partie juste mais fait l’impasse sur d’autres vérités plus intéressantes. Feriez-vous confiance à ceux qui ne vous disent que des demi-vérités (par politesse, je préfère voir le verre à moitié plein).


    • #2608906

      @ Heureux qui, comme Ulysse...

      Concernant l’étoile, j’avais en effet lu trop vite en pensant que vous faisiez allusion à votre RDV récemment évoqué.
      Les deux languettes bleues ?
      Ou avais-je eu raison de lire la Question au pied de la lettre ?
      A vrai dire c’est votre "actuelle" qui m’a troublé.
      Merci pour vos récentes précisions par ailleurs.


    • #2609306
      le 03/12/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Le général Flynn, QAnon et les élections américaines

      @ paralytique

      Ce qui compte c’est la syntonisation, là, on n’y est pas encore.
      Il faut que l’émetteur et le récepteur soient sur la même longueur d’onde, 17 370 MHz
      Vous aurez compris que tous les sujets ne peuvent être abordés en clair.


    • #2609883

      @ Heureux qui, comme Ulysse...

      Chaque chose en son temps, je comprends très bien. Aucun malaise.
      Je souhaitais surtout dissiper un doute.

      Je vous remercie.


    • #2610340

      @ Heureux, qui comme Ulysse

      Tous ces commentaires font se bousculer les questions et énigmes, voici donc quelques interrogations plus ou moins décousues :
      - Malgré le recoupement d’anciens commentaires et sujets, j’ai du mal à me mettre sur la bonne fréquence entre le Donbass et l’Océan Indien. Pourriez-vous m’aider à me mettre sur la voie ?
      Et dans une perspective apocalyptique, l’Antéchrist pourrait-il faire revenir prodigieusement des disparus de ces débris afin de nous séduire ?
      - Au sujet de la pyramide et de son pyramidion, si ce dernier ne se trouve ni du côté du Potomac ni de celui du Yarkon, devrions-nous le chercher plutôt sur la Tamise ou ailleurs encore (pourquoi pas sur la Loire) ?
      - Également, et pour mieux situer le 45e et son éQuipe : faut-il envisager que la pyramide soit partagée entre les soldats du Bien et ceux du Mal, plutôt que réservée exclusivement aux mauvais ? En effet, je cherche à comprendre si Donald peut-être une bonne Trompette...
      - Enfin, « l’odyssée de l’espace » revenant de façon monolithique dans notre actualité, que comprendre de ces assertions/disparitions ? Affabulations, fausses-pistes avec une part de vrai ? Préparatifs d’un son et lumière finalement plus imminent que prévu ?
      Je vais peut-être prendre RDV avec l’Histoire finalement...
      Cordialement !


    • #2610693
      le 04/12/2020 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Le général Flynn, QAnon et les élections américaines

      @ Valerius

      De ces débris, certes non, mais du pays duquel ils sont issus peut-être. Mais rassurez-vous, ce n’est qu’une bannière actuelle d’emprunt (exil).

      Oui, Trump est assurément une bonne trompette et la connaissance profonde est dans le bon camp.
      Trop de choses sur le feu en ce moment pour évoquer ces questions, mais sachez que l’action de Donald Trump repose sur des fondamentaux comme la famille. J’espère d’ailleurs qu’il va faire revenir son cousin (par la force ?), lui aussi en exil... Dans la prison de Belmarsh au Sud-Est de Londres. De toute manière, ce serait une déclaration de guerre si les services de la Perfide Albion l’éliminaient.


  • Général Flynn, tweete vers ce message de WTPC (We The People Convention)



    WTPC Calls for President to Invoke Limited Martial Law to Hold New Election and Protect our Vote, in Full Page Washington Times Ad, if Legislators, Courts and Congress Do Not Follow the Constitution



    Donc, apparemment ils créent un parti présidentiel "We The People", donc populiste, et annoncent que si par hasard ils viendraient à l’idée des états de certifier la Fraude alors Trump déclareraient une loi martiale pour organiser de nouvelles élections.
    Donc grosse pression sur les états.
    (a retrouver sur wethepeopleconvention.org)


  • #2608847

    L’Express encore un torchon de fake news : Élection de Joe Biden  : le ministre de la Justice n’a pas constaté "de fraude"
    07h25 : l’incident du communiqué de presse d’Associated Press rapportant les propos du ministre Barr est significatif et très grave.
    C’était une Fake News au plus haut niveau


  • Un lanceur d’alerte chinois du nom de Wu Lude, a affirmé (à tort ou à raison j’en sais rien) que Joe Biden a rencontré un sénateur républicain afin d’entrer en contact avec Trump pour concéder sa victoire et demander grâce.
    Rien que ça...
    Je suis perplexe.

    https://www.distributednews.com/478...

     

    • Dans la dernière vidéo de novembre de A.Cossette on voit plusieurs personnages avec un jambe en plâtre et un ecchymose et un œil au beurre noir (même le pape)

      À mon avis, personne d’autre qu’eux même s’inflige cette situation à eux même en choisissant le moment où ils décident d’envoyer le message à l’équipe du général Flynn qui se résumerait ainsi : « venez me sauver, je reconnais mes fautes »


Commentaires suivants