Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le gouvernement portugais ne restreindra pas les conditions du "retour" pour les juifs

Le parti au pouvoir au Portugal a abandonné sa tentative de restreindre de manière forte les demandes de citoyenneté émanant des descendants des juifs séfarades, une initiative que les responsables et organisations juives avaient qualifié d’antisémite.

 

À la mi-mai, des membres du parti socialiste avaient soumis un projet d’amendement visant à changer la loi de 2015 qui accorde la citoyenneté aux femmes et aux hommes en mesure de prouver qu’ils sont descendants des Juifs dont les familles avaient fui la péninsule ibérique dans le sillage de l’Inquisition – une période marquée par des persécutions antisémites dans le Portugal et dans l’Espagne du XVe siècle.

Avec les changements proposés, qui seraient entrés en vigueur en 2022, seules les personnes ayant vécu au Portugal pendant deux ans auraient été éligibles à la citoyenneté. Cette condition aurait largement restreint le nombre de candidats potentiels.

Il n’existe actuellement aucune restriction exigeant de vivre dans le pays ou d’en apprendre la langue pour les juifs désireux de déposer un dossier de candidature à la nationalité portugaise.

Les critiques avaient âprement dénoncé l’amendement, estimant qu’il était d’une dureté extrême, ajoutant que le ton utilisé pour le défendre était antisémite et antisioniste.

Des experts présentés par le parti socialiste avaient déclaré qu’en l’espace d’une centaine d’années, le Portugal pourrait passer de quelques milliers de Juifs à 250 000 personnes, ce qui ferait peser une menace démographique sur l’identité du pays. Le docteur Jose Ruah, membre du conseil d’administration de la communauté juive de Lisbonne, avait déclaré à l’occasion d’une audience parlementaire, au mois de juin, que les déclarations faites au sujet d’une supposée « prise de contrôle » du pays par les juifs séfarades ou les comparaisons faites entre les juifs et le coronavirus étaient à la fois « blessantes et offensantes ».

« C’était comme si je me trouvais moi-même dans une pièce pendant l’Inquisition à Lisbonne et qu’on me demandait de prouver mon judaïsme », raconte Leon Amiras, avocat israélien qui travaille étroitement aux côtés de la communauté juive de Porto sur les candidatures à la citoyenneté.
Même s’il n’était pas présent lors de l’audience, l’histoire personnelle de sa famille avait été évoquée. « Soudainement, ces deux membres du parlement ont examiné qui j’étais et ils ont tenté, de toute évidence, de déterminer si j’étais ‘suffisamment juif’ pour mériter la citoyenneté », ajoute-t-il.

Catarina Rocha Ferreira, déléguée au sein du Parti social-démocrate, qui est également représenté au gouvernement portugais, a souligné lors d’une audience avec la communauté juive de Lisbonne, le 25 juin, qu’aucun autre groupe ethnique ne bénéficiait de la même capacité à obtenir la citoyenneté portugaise, déplorant le fait que certains candidats n’avaient souvent aucun « lien authentique » avec le pays et qu’ils n’étaient en quête que d’un passeport européen.

Mercredi, le parti socialiste a décidé de ne pas changer la loi mais d’adapter de nouvelles régulations qui préciseront dans les faits l’existence d’un « lien objectif » avec le Portugal.

« Il faut féliciter le gouvernement et le parti socialiste qui ont enfin retrouvé leur bon sens, ce qui entraînera par conséquent le renforcement – et non la destruction – de ce texte », commente dans un courriel adressé au Times of Israel Michael Rothwell, membre du conseil d’administration de la communauté juive de Porto. Il ajoute que les communautés juives sont « très satisfaites » de ce résultat.

Le parti socialiste avait mis au point, en 2015, la version originale de la loi sur la nationalité dans le but de « rectifier des erreurs historiques ». Pour cette raison, un grand nombre de nouveaux citoyens séfarades qui avaient pu voter par procuration lors du scrutin portugais organisé au mois d’octobre, l’année dernière, avaient versé un bulletin socialiste dans l’urne.

La communauté juive et le gouvernement portugais sont néanmoins tous deux d’accord sur le fait qu’il y a un aspect de la loi sur la nationalité qui est devenu incontrôlable : les publicités.

Après l’adoption, en 2015, de la loi, et quasiment du jour au lendemain, des publicités colorées avaient fait leur apparition sur les réseaux sociaux promettant un accès facile à un passeport portugais.

Ces publicités, qui faisaient la promotion d’une « citoyenneté portugaise instantanée », mettant en avant des photos de jeunes Israéliens souriants, avaient entraîné des critiques ainsi que l’inquiétude sur d’éventuels fraudeurs. Des groupes sur Facebook tels que « Obtenez la citoyenneté portugaise » ou « Nationalité facile » rassemblent des milliers de membres qui partagent des astuces et des ruses permettant d’accélérer le processus.

Lire la suite de l’article sur fr.timesofisrael.com

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Étrange cette volonté de vouloir revenir dans la péninsule ibérique.. !!!

    Israël n’est plus le refuge ultime, ou quoi ?

    Et quid des mozarabes chassés sous le règne de Philippe III, roi d’Espagne et du Portugal ?...Ils obtiendront la même chose ?

    Et tout les réfugiés d’Europe centrale...Allemand la plupart...Feront ils la même démarche ?


  • Au moment ou les pays arabes du moyen orient reprennent la main suite à la victoire de la Syrie, et le retrait des US (Merci Trump et Poutine !)....
    Comme c’est mossad...


  • Encore un parti so-sioniste


  • Un roi portugais avait eu l’idée assez lumineuse de décréter qu’après tout, tout le monde était juif. Il a interdit non les juifs mais les rabins. Banco. Résultat : les portugais ont tout du sang juif. Des juifs partout mais plus de rabbins. Ce qui n’a pas plu aux juifs pieux et observants qui ont tout foutu le camp en Espagne car ils préféraient être persécutés comme juifs en Espagne plutôt que de supporter une loi commune et l’impureté raciale au Portugal. Des non juifs qui se prétendent juifs, c’est la mort.

    Au fond, ce serait bien une solution : tout le monde est juif puisque le juif, c’est l’Homme Universel de substance divine. Mais partant personne ne l’est plus. Car le juif est "spécifique". Il y aura des récalcitrants.

     

    • Ils ont été éjecté d’Espagne en 1492 puis du Portugal en 1496 mas certains restèrent et se convertirent faussement au catholicisme. Mais ceux-là ne trompèrent personne et certainement pas le peuple portugais qui en a brûlé plusieurs milliers d’entre eux en place publique à Lisbonne en 1506.
      Cela leur a laissé trop peu de temps pour faire souche, donc ton commentaire sur le "sang juif etc..." tu repasseras. D’autant plus que ce "peuple d’élite" ne se mélangent pas avec les gueux. Ils abhorrent la plèbe.
      Que les juifs fassent gaffe, "l’ histoire n’est qu’un éternel recommencement !".


  • Ils sont mis le proche orient à feu et à sang pour avoir un "foyer national" qu’ils ont transformé en plateforme financière pour escrocs et en camp de base pour colons fous. Maintenant comme au fond il fallait s’y attendre, ils préfèrent l’Europe capiteuse et "ses vieux parapets" aux cailloux du désert du Neguev.

    Nous sommes dans un dilemme : dire que les juifs doivent aller en Palestine, c’est de l’antisémitisme. Et dire qu’ils doivent revenir en Europe, c’est aussi de l’antisémitisme. Dire qu’ils peuvent profiter des deux, c’est aussi suggérer qu’ils profitent et c’est de l’antisémitisme.


  • Ils vont nous faire chier longtemps encore ? Ils remontent au xvème siècle maintenant ! C’est plus 39 /45 les zeurléplusombres ? Et les huguenots français (protestants), chassés par la révocation de l’édit de Nantes en 1685, vont-ils pouvoir demander la nationalité française ?


  • Avec un acces à l’ocean atlantique.Des bonnes positions geostrategiques.


  • Ha ha ha ! imaginez un instant qu’on arrive enfin a renvoyer chez eux nos chances pour la France et que dans 5 siècles les abrutis au pouvoir décident de les faire revenir (pour se faire pardonner)
    faut vraiment avoir envie de nuire

     

    • Imaginez egalement que les colons europeens veuillent revenir en Afrique. Il faut vraiment avoir envie de nuire !!!


    • mais mon grand l’Afrique n’a jamais cessé d’être pillée, pas par moi ni par toi, mais toujours par les mêmes prédateurs, la colonisation n’est pas une affaire de peuples conquérants mais une affaire privée de gros sous (des banquiers et des spéculateurs (la colonisation ce sont les compagnies des indes pour les anglais et les néerlandais ou le parti colonial en France ; l’Espagne et le Portugal ont eu des juifs pour financer tout ça (tous les conquistadors étaient archi endettés, d’où leur soif d’or). la colonisation est une affaire de gros sous et de corruption des gouvernements (utiliser l’armée nationales à des fins privées. Donc rien à voir avec des populations dont seule la racaille et les miséreux étaient en général déportées malgré eux dans les colonies.


  • En fait, tous ceux qui quittent Israel sont des antisionistes.

    De plus, je crois que les juifs n’ont un nom de famille que depuis 2 siècles en France. Tous les autres sont fils de : Moshe ben Aaron ...

    Bien entendu, personne ne sera capable de détecter les fausses généalogies !


  • Tous ces juifs qui demande des nationalités sont schizo ma parole...

    Ho les gars ! Vous avez un super pays au soleil maintenant pourquoi vous voulez allez ailleurs...

    En plus vos frère israleliens vont avoir besoin de vous dans les mois et les années à venir..

    Ça manque de marionettes et de chaire à canon chez tsahal...

    Faut que vous alliez défendre la " seule démocratie du moyen Orient"


  • Pour les Juifs saints d’esprit,israël n’est pas un lieu sûr.


  • Les allemands sudètes qui ont été chassés et massacrés à partir de 1945 vont pouvoir demander à retourner sur leurs terres natales depuis 1335 ?


  • Peut-être qu’un jour les Égyptiens descendants des pharaons demanderont réparations pour leurs dynasties infiltrées par quelques loustics, rappelant d’autant les temps présents...


  • Le Portugal contrairement à l’Espagne n’a pas chassé les juifs de son territoire : il les a obligés par des offres qu’on ne pouvait raisonnablement refuser à oeuvrer à la prospérité de l’empire et à gagner un statut de nobles du Nouveau Monde en faisant du trafic négrier au Brésil : c’est un des rares empire où les juifs ont été très directement impliqués dans ce commerce jusqu’au niveau des simples marins abordant la côte du Guinée plutôt que de se contenter d’être des prêteurs et des équipeurs de ce genre d’entreprise comme dans les empires anglais, français et hollandais. Nuance importante.

    Il n’y a jamais eu de persécutions antisémites au Portugal. Au contraire il était très facile d’échapper à l’Inquisition (danger bien théorique qui frappait extrêmement peu de contrevenants : pour subir un autodafé il fallait vraiment avoir fait exprès de trahir le pays au dernier degré en fondant une secte hostile à la dynastie régnante : la somme de niaiseries déversées sur les pays catholiques, accusés d’être hostiles à toute liberté de pensée, par les universitaires anglo-saxons, est plus faramineuse que celle de la propagande stalinienne sur les pays d’Europe de l’Ouest au plus beaux moments de la Guerre Froide, ce à un moment où les peuples protestants faisaient des lynchages tous les week-ends : même au Portugal les pires ennemis de la liberté de pensée, comme le Marquis de Pombal, furent des gens des Lumières et non jamais des inquisiteurs catholiques) en se déclarant juif si bien que la majorité de la population urbaine de ce pays a vite adhéré à cette confession pour les mêmes raisons qu’ailleurs en Europe on adhérait au protestantisme.

    L’argent à faire était outremer, au Brésil surtout, et de toute façon la famille régnante considérait que le Brésil était la vraie métropole, le vrai centre de gravité de son empire. Le Portugal européen proprement dit n’a jamais été à aucun moment de son histoire, même sous Salazar, un pays de persécution idéologique, ce fut notamment sous Salazar un pays pauvre en ressources dont il fallait émigrer pour trouver un emploi plus à la mesure de ses attentes : très différent. La surveillance de la pensée d’autrui pour pouvoir accuser l’autre d’hérésie ne fait tout simplement pas partie des moeurs portugaises et encore moins catholiques portugaises : la piété portugaise est fondée sur l’idée que la communication intime avec Dieu est facile et disponible à quiconque prie.


Commentaires suivants