Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le gouvernement publie des lettres type de licenciement

Une "volonté de pédagogie"...

Le secrétaire d’État auprès du Premier ministre est revenu sur la rupture conventionnelle collective, une mesure en application depuis décembre dernier et a vanté les six modèles « types » de lettres de licenciement, censées « faire de la pédagogie ».

 

Face à la polémique, Benjamin Griveaux a justifié ce matin la publication au Journal Officiel du 30 décembre dernier de six lettres types de licenciement. Leur utilité n’est pas de « tenir la main des patrons », mais bien de faire « de la pédagogie », selon les termes du secrétaire d’État. Ces six lettres ont été révélées par le Canard Enchaîné. Que contiennent-elles exactement ? Elles précisent différents motifs de licenciement : disciplinaire ; pour inaptitude ; non disciplinaire ; économique individuel ; économique pour des petits licenciements collectifs (entreprises jusqu’à 50 salariés) et pour de grands licenciement (plus de 10 licenciements sur une même période de 30 jours dans une entreprise de plus de 50 salariés).

Chaque modèle – qui est consultable en ligne – est composé d’onglets censés rendre accessible et transparent les subtilités du Code du travail, « qui était incompréhensible, parfois pour les entreprises, et très souvent pour les salariés qui ne comprenaient pas non plus les protections dont ils bénéficiaient », a précisé le secrétaire d’État auprès du Premier ministre. Dès novembre dernier, la CGT avait dénoncé l’idée de ces lettres types, accusées de constituer un « kit clés en main pour licencier en toute impunité ».

Cette volonté de pédagogie du gouvernement en matière d’emploi l’avait déjà mené à mettre en ligne sur le site du ministère du travail un simulateur pour calculer les dommages et intérêts en cas de licenciement abusif, une initiative qui s’était également attirée les critiques des syndicats.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

Comprendre l’ère Macron avec Kontre Kulture :

Le progrès social selon Macron, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1877361

    Ah les braves gens !!

     

    • #1877788

      " Les salariés ils faut en foutre à la porte le plus possible, pour restaurer nos marges, et les remplacer par des migrants moins coûteux, mais il est essentiel d’y mettre des formes et en cela le gouvernement nous aide admirablement "


  • #1877379

    "Le gouvernement publie des lettres type de licenciement".

    La junte au pouvoir publie des lettres type de licenciement. C’est pas plus joli comme ça ?

     

  • #1877385

    Il ne se cachent même plus...

     

  • #1877401

    Les gens vont finir par en avoir tellement marre qu’ils choisiront de tuer leurs enfants. Ce sera peut-être ce qui est le mieux.

     

    • #1877433
      le 10/01/2018 par Pierre-Albert Espénel
      Le gouvernement publie des lettres type de licenciement

      Ridicule ! Il y a tant à faire avant d’en arriver à ces extrémités. La première des choses est de supprimer ses dépenses inutiles et superflues pour ne pas dépendre du salaire de la peur. Peur de le perdre ou de le voire diminuer. Mon Dieu , mes factures !
      Le salariat a mis à genoux les hommes mais pas à l’église. Ils se traînent sur les moquettes du tertiaire en suppliant leurs patrons : "Pas nous, pas nous !"
      Un peu de dignité, que diable !
      Un homme qui travaille à son compte peut transformer du sable en or.


    • Pauvre abruti. Le mieux qu’un salarié puisse faire et qui a encore une dignité est de manifester devant l’Elysée pour demander le départ de ces connards. Regarde l’armée des ombres avec Ventura. Toi, tu finira vraisemblablement au torchon dans une cave.


    • #1877495

      "Un homme qui travaille à son compte peut transformer du sable en or".

      Il fut un temps oui, maintenant même des policiers retournent leur arme contre eux.



    • Regarde l’armée des ombres avec Ventura



      @gg
      l’armée des ombres, laisse-moi rire, on en est bien loin...
      tiens je serais curieux... enfin le nombre de gens qui se prétendent dissidents, catholiques... mais qui travaillent pour la collaboration avec le pouvoir, dans la pub, les médias, les partis politiques, etc.
      Sinon, est-ce que tu peux citer une manifestation qui a chatouillé une seule fois le pouvoir profond ?
      une chose pourrait tout de même l’effrayer c’est si une large majorité se mettait à ne plus vouloir jouer avec leurs dés pipés que sont les élections.


    • @Dom



      une chose pourrait tout de même l’effrayer c’est si une large majorité se mettait à ne plus vouloir jouer avec leurs dés pipés que sont les élections.



      Regardez les chiffres de TOUTES les dernières élections sur 10 ans... Voire même 15, allez... : c’est déjà le cas. Le 1er parti de France, c’est l’abstention. Et si l’on rajoute les votes blancs et nuls, c’est encore pire.

      En tremblent-ils pour autant ? Certainement pas, même pas le début du commencement d’un quart de premier frémissement d’une grippe hivernale... Par contre, ils s’amusent encore et toujours plus. La SEULE ET UNIQUE chose qu’ils recherche et veulent, c’est la guerre, peu importe le style : mondiale, civile ou religieuse, voire les 3 en même temps (pour eux, le rêve !!! Le pompon du pompon de la cerise sur le gâteau !!!!)


  • #1877414

    On pourrait aussi rendre obligatoire un permis de travail que nous irions acheter dans un bar tabac ou bien à la recette des impots pour la modique somme de cinquante euros et que nous devrions remettre à notre bon maitre employeur qui ploie sous toutes sortes de persécutions.Ainsi il pourrait commenter et annoter concernant notre profil et qualité de travail productrice,polyvalence,aptitude à la délation et j’en passe et des meilleures.Renouvèlement tous les ans à raison d’un timbre fiscal de dix euros pour la bonne cause.Ce document émouvant nous suivrait pendant toute notre vie professionnelle.C’est moderne ,magnifique,républicain que sais je d’autre.Mieux que le livret de police du temps des misérables et de Zola.Clarté,lisibilité,simplification administrative avec la bénédiction des partenaires sociaux au nom de la préservation de l’emploi.


  • Moi je croyais qu’ils étaient élus pour faire avancer la France, donc, trouver des idées, les appliquer afin qu’une grande majorité de français au chômage, se retrouvent... au boulot. Ils y vont à la tronçonneuse les gars.


  • #1877455

    A quand des formulaires types pour défendre ses droits auprès du tribunal administratif, ...des formulaires types pour les consommateurs floués, ...des formulaires types pour contester une amende, etc.


  • Comment, ils n’ont pas fait de version SMS ?

    Les nuls !

     

  • Pour Griveaux "la rupture conventionnelle collective", c’est "Libérer et protéger" : foutre à la porte, quelle "libération" et quelle "protection" ! En matière de foutage de gueule ça vaut presque "le CDI de chantier" , un CD"I" qui peut durer ... deux semaines ! Mais peut-être les jeunes crapules du gouvernement ont elles pu mesurer toute la stupidité d’une France devenue "Charlie" .

     

  • Ils vont faire la même chose pour les lettres d’embauche ?
    Trève de plaisanterie, big brother, c’est aussi l’infantilisation généralisée


  • Des lettres pédagogiques pour détruire le travail, mais savent-ils faire des lettres pour construire quelque chose , apparemment non .Alors pourquoi ont-ils été élu en fait , avec leur sourire béat de satisfaction ?Parce que pour pondre un tel œuf, on n’a pas besoin d’être le roi de des basses-cours d’avoir fait beaucoup d’études supérieures . Un simple gratte-papier aurait suffi, et payé au SMIC , ça nous couterait moins chère, et cela aurait eu autant d’effets .En fait c’est le parti en marche arrière .

     

  • #1877619

    Il y a un petit problème...

    Ces modèles d’actes relèvent manifestement l’activité de rédacteurs d’acte et de conseils juridiques professionnels.

    Or les avocat-conseils inscrits à un barreau ont depuis 1992 le monopole du conseil et de la rédaction d’acte en matière professionnelle, à l’instar des médecins qui ont un monopole en matière de conseils médicaux. .

    Le gouvernement composé de petits messieurs péteux et ignorants viole cette loi.


  • Leur "pédagogie" consiste à nous faire comprendre qu’ils nous foutent à la porte "pour notre bien" ! Et ils se foutent de nos gueules en plus ! Mais qu’attendre de ces syndicats dévoyés qui ont appelé à voter Macron ?

     

    • @ gégé

      Quels syndicats ? de droite, de gauche , du milieu, bouffant à tous les râteliers ? je ne vois pas..


    • Mettez-vous dans la tête que les syndicats font partie du système. Ils sont juste chargés de prendre des postures pour canaliser les mécontentements.
      Vous ne serez jamais mieux défendu que par vous-même.
      L’Etat a placé sous sa dépenance réglementaire et surtout financière toutes les instances de la société civile. Quant à la séparation des pouvoirs...
      Bref nous sommes dans un régime de dictature qui sauve les apparences


  • #1877751

    Haaaa la mondialisation heureuse, un peu comme tout ces concepts maçonniques issues de 1789, parfaitement mensongers eux aussi afin de faire avaler le nouvel ordre en présence aux populos et justifier la destruction de l’ordre ancien. Bref, le travail aujourd’hui c’est comme l’économie, tout est faux et cela ne tient que grâce à la manipulation merdiatique ambiante quand ce n’est pas la planche à billet des faux monnayeurs !
    Quant à ces lettres de licenciements, qu’est ce que vous voulez que ces obligés de l’oligarchie fassent si ce n’est que de se foutre de la gueule en plein des cons qui votent pour eux depuis 40 ans, voir même au moins 1 siècle et demie ???


  • #1877794

    Le gouvernement et le Medef ont déjà préparé la vaseline pour cela fasse moins mal aux futurs licenciés jetés comme vieux papier c.. usés et usagés !!!...

     

  • #1877971

    ’’très souvent pour les salariés qui ne comprenaient pas non plus les protections dont ils bénéficiaient ’’ Fallait oser !!! à tout niveau on ose ; se plaindre de ne pas être assez payés, d’avoir trop de travail , de mériter meilleur salaire, de ne pas pouvoir rouler à 150 alors qu’on impose le 80 aux gros cons de Français, que le peuple n’est pas assez laïc alors qu’on met ses enfants bien à l’abri dans une école catholique , qu’il faut contrôler les fake news alors que les journaux pro gouvernementaux sont les gros pourvoyeurs de ces fake news !!! Tellement ils nous prennent pour des cons ..... que ça devient visible même pour les gens un peu bouchés !!! et ça ..... c’est plutôt bien je trouve !


  • #1877992

    ’’ 10 licenciements sur une même période de 30 jours dans une entreprise de plus de 50 salariés’’...
    Et évidemment rien n’est prévu pour réglementer 14 licenciements sur une période de 25,45 jours dans les entreprises de 54 salariés dont 8.5 à temps partiels modulomodulaires. Que font les administrations et le législateur !?


  • #1878047

    Jusque là tout va bien, jusque là tout va bien, jusque là tout va bien...se dit le mec en chute libre depuis le haut d’un building...et c’est vrai...un certain temps...Un ’’gouvernement’’(il manque des mots) qui diffuse des modèles de lettres de licenciement pour le secteur privé (licencier dans le secteur public est illégal) est dans la même situation. L’état, l’appareil d’état, n’ont pas l’intention de revoir leur standing à la baisse. La variable d’ajustement c’est le secteur privé. Une unique ressource (puisque lui seul ’’produit’’), dont les fluctuations sont compensées par l’emprunt afin de maintenir le standing. (70 % des rentrées fiscales, quand même...c’est à dire presque toutes hormis l’emprunt. En fait ’’ils’’ prennent le disponible et laissent la dette aux ’’autres’’). Jusque là tout va bien...jusque là tout va bien...jusque là tout va bien...


  • #1878062

    C’est la fête du slip pour les patrons "véreux" pour se débarrasser de leurs salariés.
    La police nationale a reçu le même blanc-seing dans une autre mesure dans les quartier dit "populaire".
    Pourquoi s’encombrer du droit ?


  • #1878091

    Cela infère que les employeurs sont des imbéciles et des illettrés et qu"il faut leur dicter leurs lettres.

     

    • On innove en terme de licenciement
      L individu parfait travaille a la tâche sans contrat
      c est mieux si il n a pas de papiers
      A peur d avoir une opinion différente des medias
      Plus confortable sans aucune opinion...
      Idealement juste des désirs de consommateur
      Ne demande jamais rien


  • #1879180

    Remarque je sais plus si c’est en Suède ou Norvège (bref des viking, enfin ce qu’il en reste des vickettes) ils sont en train de réfléchir, au consentement écrit pour le rapport sexuel entre maris et femme
    Donc une lettre type, pour dire t’es licencié, demande par recommander, si ton épouse veut bien te consoler, pourquoi pas ???


Commentaires suivants