Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La théorie du genre ne renonce pas : elle investit les cours d’école

Les gouines du mondialisme attaquent !

Les adeptes de la théorie du genre ne lâchent pas le morceau : partout, ils s’insinuent avec leur délire d’indifférenciation des sexes, ne voulant pas admettre que c’est ça qui fait la richesse des relations hommes-femmes, ou garçons-filles. Et c’est aussi ce qui fait l’amour, ne leur en déplaise. C’est peut-être cet amour qui leur échappe qu’ils visent...

 

Ils mettent leur gros nez dans nos écoles, dans nos médias, dans nos universités avec leurs expériences basées sur leur propre sexualité indéfinie, qu’ils plaquent sur ceux qui ne leur ont rien demandé, surtout les enfants.

Pourquoi ne laissent-ils pas les enfants tranquilles dans leurs cours de récréation ? Pourquoi venir leur inculquer quelque chose qui n’est pas naturel chez eux ? Cette intrusion permanente et pathologique sent l’inquisition, la nouvelle inquisition non pas sexuelle mais asexuelle.

On sent bien que ces agents promus par le mondialisme sont là pour bâtir un homme nouveau, ou plutôt un individu nouveau, indistinct, asexué, apolitique et inoffensif pour le pouvoir. Quelqu’un dont on aurait extirpé les défenses une à une, pour le livrer pieds et poings liés à un totalitarisme enfin repu.

Les amateurs de la pensée Maruéjouls pourront approfondir leurs connaissances genrées avec son extraordinaire découverte sur la ville comme espace genré.

- La rédaction d’E&R -

 


 

Les cours d’école primaire se ressemblent toutes. Des terrains de sport au milieu, des garçons jouant dessus et des filles sur les côtés. C’est le constat dressé par la géographe Édith Maruéjouls.

 

Cette spécialiste du territoire étudie les cours d’école depuis 2010. Elle s’est fait remarquer lors de la conférence TedX Women de novembre 2017. D’après elle, l’espace de plusieurs établissements scolaires serait inégalement réparti, ce, dès le plus jeune âge. Ainsi, les garçons jouent tous les jours aux sports collectifs. Ils se dirigent vers les terrains dessinés sur le sol et situés au centre des cours de récréation. Ils jouent au football, au basket, au hand... Peu de filles les accompagnent.

 

« Les filles ne courent pas »

Dans les trois écoles observées, la géographe du genre a demandé aux garçons pourquoi ils jouaient le plus souvent entre eux. Leur réponse : « les filles ne courent pas ». Elle leur répondait alors : « comment veux-tu qu’elles courent si tu ne leur donnes pas le ballon ? ». Tous admettaient l’ambiguïté.

Les garçons au milieu donc, et les filles sur les côtés, dans le petit espace situé entre les lignes blanches des terrains et les murs de la cour. Voire un espace encore plus restreint, quand dans la cour de ce collège à Bordeaux par exemple, la largeur du terrain de foot est égale à celle de la cour globale. Les filles se dépensent autrement, en sautant à l’élastique, à la corde, dans des marelles, ou bien se marrent sur 1-2-3 soleil.

 

« Logique masculine »

« C’est une vraie discrimination spatiale, assure Édith Maruéjouls, créatrice de l’Arobe (L’Atelier recherche observatoire égalité). Elle n’est pas clairement voulue, elle est implicite, et se déroule invariablement, quel que soit le milieu social ou le quartier. L’idée de départ est de faire bouger les enfants avec ces terrains de sport, mais ils ont été pensés dans une logique masculine, omettant que les garçons étaient davantage éduqués à aimer les sports de ballon que les filles. »

[...]

Jouer avec l’enseignant

À l’école primaire du Peyrouat à Mont-de-Marsan, préfecture des Landes, on a organisé des récréations sans ballon. Tous les jeudis, d’autres jeux collectifs sont proposés par les enseignants, comme le « frisbee-foot. »

« Les enfants adorent voir leur maître ou maîtresse s’amuser avec eux, ils adhèrent tous au projet, du CP au CM2, constate Édith Maruéjouls. Et les plus frêles savent qu’ils seront protégés grâce à la présence de l’enseignant, donc ils ont envie de jouer. Parmi eux, on trouve aussi des garçons d’ordinaire exclus des terrains parce que moins charismatiques. »

[...]

Ces bonnes pratiques ont permis à l’école d’être honorée du prix du projet égalitaire filles/garçons.

 

 

Comprendre pourquoi le mondialisme veut détruire l’enfance,
avec Kontre Kulture :

 

Le mondialisme ne renonce pas à s’attaquer à la sexualité
des adultes et des enfants, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

51 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Quand les gens en auront assez d’être dirigés par des tarés et tarées, ils se révolteront.
    Comme je n’aime pas la violence, je rêve d’un jour où on traduirait les traîtres pervers devant un tribunal.

     

  • Ah on en est à priver les garçons de ballons à l’école. Mais c’est du délire ... Les parents ils foutent quoi au bout d’un moment ...


  • PS : et encore quelqu’un qui est payé à rien faire, probablement avec de l’argent publique. Il lui a fallu 8 ans pour se rendre compte qu’il y avait une différence entre les comportements des garçons et ceux des filles dans les cours de récré. Wahou...

     

  • On ne peut rien pour ces gens, ils nient les pathologies liées à la société de consommation, à l’argent ; ça en vient à nier le réel mais tant qu’ils auront du pognon, ils auront le pouvoir de nous l’imposer.

     

  • Ce dont à quoi nous assistons, mensonges et manipulations permanentes sur TOUS les sujets, perversions, installation de doutes dans les esprits, l’intuition et les sens, etc., est l’œuvre de Satan ici-bas à travers ses serviteurs sur terre.


  • Il faut que cela soit clair une bonne fois, nous en avons assez de la théorie dite du genre, et nous en avons de même marre du mondialisme destructeur.


  • Pour faire son petit nid dans le système, il faut se faire remarquer, il faut plaire.
    Quoi de mieux qu’un nouveau concept pour cela : voici venue la discrimination spatio-temporelle. On manquait de discriminations. Celle-ci arrive à temps pour relancer la mécanique.

     

    • le debat transgenre essaye de devancé le patriotisme et les valeurs des familles traditionnelles. Pendant ce temps la en Israel , les hommes et femmes font leur service militaire. Alors qu’en France les jeunes restent a galerer dans les cités a vendre de la drogue, pour le compte de leur patron mafieux... le couloir du Rhone...Marseille...Lyon...


  • Et on nous serine avec leurre diversité alors que leurre théorie dégenrée-dedérangée-dégénérée (pouvez cocher les 3 cases :) c’est tout le contraire !

    L’homme-la femme, c’est pas de la diversité ????

    Et puis leurre vivre-ensemble ? Avec qui ? Son miroir ?

    L’identité sexuelle dite de genre (en supprimant le terme « sexe » on tente de le nier car dire sexe tout le monde sait de quoi on parle par évocation ! Par contre genre, nous sommes déjà dans l’ambiguïté, on introduit :) du ....transgenre etc ...

    L’identité sexuelle fait corps avec l’identité de la personne humaine liée au PÈRE, au Saint-Esprit manifesté par la MÈRE pour donner le fruit de l’ENFANT intérieur (le FILS) que nous sommes chacun et tous en notre recherche d’UNITÉ intérieure.

    Cette TRINITÉ est UNE (= TRI-UNITÉ ou TRINE) à savoir l’expression de TROIS états de l’ÊTRE universel (en recherche d’harmonie orienté vers le UN).

    Identité n’est pas similitude. Sinon, à quoi bon homme, femme si c’est pareil .... Ils veulent dissoudre l’identité sexuelle pour créer un être qui ne sera ni l’un, ni l’autre et qui ne ressemblera à rien.

    Il s’agit d’une tentative de régression à un stade où l’humanité n’était pas encore formée comme homo sapiens avant son incarnation dans la matière telle que nous la connaissons actuellement. L’hermaphrodisme (Hermès-Aphrodite) fut un stade embryonnaire de notre évolution. Même si des traces existent encore dans la psyché humaine, il n’est plus possible de régresser car les hiérarchies divines notamment les chérubins y veillent.

    Toute transgression devra se payer par des Châtiments.

    Il se peut que cette destruction sexuelle à l’école soit la goutte d’eau qui fera déborder le vase à savoir faire imploser puis exploser tout le système éducatif : les gosses et leurs parents se retireront tous de ce embrigadement malsain, pervers et satanique surtout.

    Les dégâts sur les jeunes enfants seront considérables à n’en point douter. Et je vous dis pas le tollé dans la communauté musulmane rigoriste sur ces questions ....

    Lorsque les petits reviendront de l’école avec des gestes simulant la masturbation, la pénétration, des termes graveleux, je vous dis pas la déflagration dans les familles !

    Les enseignants se feront lyncher ....

    Notre Père qui es aux cieux,
    Que ton nom soit sanctifié,
    Que ton règne vienne,
    Que ta volonté soit faite sur la Terre comme au Ciel.


  • c’est quoi cet acronyme à la con ?
    le féminisme, en fin de compte, c’est de la haine de soi à la haine de l’autre.


  • Insupportable la vidéo, je n’ai tenu que quelques secondes sur 4 ou 5 extraits. Une "abomination" comme dirait l’autre.

    J’avais lu "La Domination masculine" de Bourdieu dans ma jeunesse, précurseur de toute cette merde, les féministes aimaient bien à l’époque ce livre. Un constat creux sur les différences hommes/femmes. Pour quoi faire ? Rien. Soral au moins en a retiré des choses utiles et fonctionnelles (Confessions d’un dragueur, Misère du Désir, Vers la féminisation, etc...).


  • Femme savante et précieuse ridicule, qui veut bouffer des plats de coui—es croyant s’en attribuer la puissance, faut-il descendre si bas dans le complexe d’infériorité ! Si Molière revenait, il s’empresserait de réécrire ses fameuses comédies ; mais quelle dinde, ou plutôt quelle co—e, quelle co—e !!!!!!! Encore plus c---s celles qui veulent des chapons en guise de mari, et benêts ceux-ci qui se laissent castrer par le délire d’un discours détersif ; et tout ça en applaudissant joyeusement !!!!!!!!!!!!!!!!!
    Mais quelle épouse, compagne et mère peut-elle ou pourrait-elle être ?


  • Cela me rappelle ceci : dans le département où je vis, les Alpes-de-Haute-Provence, très marqué par la FM (le grand chef des Droits Humains y vit), l’inspection académique a émis la recommandation suivante : interdire les "jeux de guerre" dans les cours de récré. C’est ainsi que les garçons de l’école de mon village se sont vu interdire de faire les cow-boys ou d’imiter Star Wars a leur grand désarroi par une enseignante particulièrement zélée et mièvre (qui est partie ensuite en congé maladie pour dépression...). Je n’ose imaginer le désarroi des petits garçons pour qui c’est tellement naturel ! Une vraie attaque contre leur essence masculine en formation.

    A la fin de l’année scolaire, lors de la fête de fin d’année, des jeux ont été organisé et des cadeaux distribués par une association locale, sans doute extrémement sexiste : le fils de l’enseignante a eu un pistolet en plastique. Immédiatement, ce petit psychopathe machiste âgé de 7 ans a fait semblant de tirer sur ses petits camarades en criant "pan pan".

    Son père, de même nature bobo-conformiste que la mère est intervenu horrifié mais le gamin n’en avait cure.... Comme quoi chassez le naturel et il revient au grand galop ! Et moi, qui suis probablement une femme archaïque et réactionnaire, j’aime bien les hommes qui - au sens figuré - jouent au ballon ou à la guerre.

     

  • Vu que l’on ne sait rien faire contre le chômage, la délinquance, l’exclusion, on enc... les mouches avec ce genre d’études complètement inutiles.

     

  • Il n’y a aucune différence entre un lion et une lionne, entre une biche et un cerf .


  • l’Archéologie prouve qu’il y a plus de 3000ans , les garçons jouaient avec des " voitures", sortes de petits chariots de bois , et les filles jouaient à la poupée....C’est la loi naturelle ! A cette époque , il est probable que les aieux de cette "chercheuse" n’étaient mème pas encore sortis de leur grotte du Causse !


  • Le nouveau credo des instits : " Un lion est une lionne, une biche est un cerf " . De quoi rendre fou les enfants pour en faire de futurs esclaves .


  • Touchez pas aux cours d’école !!! Seul espace presque 100 % sans adultes, espace de liberté et de rêves .

    Ha cette fichue sonnerie qui nous arrache à nos aventures ou alors ces après midi ensoleillées de printemps qui voyaient les maitresses bienveillantes papotant entre elles faire trainer la récréation...

    Alors pour la gouverne des intellos fashos de l’égalitarisme qui n’ont rien d’autre à faire que foutre la merde dans la vie des enfants pour grappiller 3 euros de salaire et une reconnaissance de balai de chiottes, sachez que :

    En cm2 j’ai régné en maîtresse dans la discipline du "touche touche glacé" et que mon équipe de cm2 de filles passait ses récrés à courir ( au sens propre ) après l’équipe de garçons de mon rival , le chef des cm2 garçons.


  • Il faut comprendre que l’oligarchie sur le point d’achever son projet est aujourd’hui en pleine lumière pour celui qui veut bien voir. Elle doit donc absolument détourner l’attention en utilisant notamment ce genre de procédé servant à abrutir un maximum le populo dès l’enfance, en mettant des malades mentaux en avant en faisant croire que c’est le prochain stade de l’évolution naturel du genre humain alors que oui, dans un monde normal et civilisé, on les auraient enfermés en HP pour se faire soigner !
    Cela correspond aussi à la volonté de l’oligarchie qui tente de créer "l’homme nouveau", sans identité, sans attache, sans genre etc... et de n’en faire qu’un objet animé juste bon à consommer ce qui semble bien marcher quand on se promène dans la rue !


  • Argumentation assez faible, voire inexistante, la plupart des femmes resteront passives, car leur corps est faible.
    Les sciences dites humaines (molles ou inexactes serait plus juste) ici la géographie, banale description de la façon dont les hommes (et eux seuls) aménagent l’espace de vie des sociétés, ne sont que de la parole inutile.
    Regardez là, avec son physique de cafetière, qu’est-ce qu’elle peut m’apporter, à part débiter des banalités...


  • Jusqu’à ce que votre psychotordue du dominé du dominant ne viennent nous faire suer, nos enfants étaient parfaitement intégrés sans retournement de l’évidence qu’un homme n’est pas une femme mais complémentaire !. vous êtes responsable d’une idée que vous rependez au sein de l’humanité, dans les écoles, dans les familles, vous êtes donc responsable vous et vos compères ravagés du ciboulot ! responsables de faire applaudir un enfant travesti qui donne l’impression d’être drogué par des adultes tout aussi responsables. Vous jouez de l’innocence et en êtes responsable par vos dires.


  • Bonjour,
    Le nœud de tout cela c’est la sacro-sainte "égalité", et je regrette qu’Alain Soral aie appelé sont site et son mouvement "Egalité-Réconciliation".
    Je m’explique :
    Je discutais récemment avec une amie d’éducation des enfants. Celle ci me disait qu’elle avait toujours traité ses enfants de façon égalitaire... personnellement je n’ai jamais eu ce genre d’attitude, et j’ai toujours préféré la "justice" à l’"égalité".
    Alors je lui ai soumis cet exemple :
    Imagines que tu aies deux enfants (garçon ou fille, ou s’en fout !). L’un est très doué en musique et voudrait joué du violon, l’autre est sourd et paraplégique et à besoin d’un fauteuil roulant.
    Est ce que par esprit égalitaire tu vas aussi acheté un violon a celui qui est sourd et un fauteuil à celui qui est doué en musique ?
    Elever les enfants cela consiste à leurs offrir ce dont ils sont besoin pour s’épanouir, pas à cultiver l’envie et la jalousie stérile de l’autre.
    Ce qui est vrai pour les enfants et aussi vrai pour les adultes, car nous sommes toujours en apprentissage, et cela indépendamment du fait que nous soyons male ou femelle .
    Respect-Justice-Fraternité, voilà le socle sur lequel devrait se construire la société humaine .
    Cordialement,
    F C


  • Une preuve que l’égalité c’est bidon. Je sais pas experience que presque la moitié des footballeurs filles sont lesbiennes ou (et) garçon manqué. Pour le vrai foot il serait inconcevable qu’il en soit de même chez les gars. Mais puisque tordre la réalité est une banalité cela continuera tant qu’on ne leur coupera pas le micro ou viré ceux qui leur tendent.


  • tout ceci est bien bidon. ancien animateur, professeur de sport et enseignant maintenant ; je connais bien les cours d’école et je peux assurer contrairement a ce qui est dit dans l’article que les filles courent beaucoup également (jeux épervier, et chats) corde à sauter.
    Les jeux collectifs par contre sont en recul par rapport à avant car beaucoup d’école interdisent les ballons (une connerie ça) ou interdisent que les enfants viennent avec des ballons et parfois mettent a disposition un pauvre ballon en mousse (mais par classe) on comprend donc les rapports de force qui peuvent s’installer pour avoir le fameux ballon.
    d’ailleurs les problématiques de récréation ne sont pas les memes entre les écoles ayant de grandes cours de récré et celles des plus grosses villes.

    autre élément : le fait de jouer avec les enfants est une connerie, et ne devrait être fait que de manière exceptionnelle.il faut garder à l’esprit que l’enfant (surtout dans l’enseignement classique) est sous le contrôle de son enseignant la plupart du temps. Il est donc important qu’il puisse avoir un moment de liberté, loin du contrôle de l’adulte, un moment ou il n’est pas dirigé à faire telle ou telle chose.
    C’est également un lieu ou l’enfant apprend a développer ses relations sociales, ou il a la liberté de jouer avec qui il le souhaite.
    Ces jeux en groupe entier sont interessants mais a mettre en place à un moment bien établi à savoir le cours d’eps.

     

  • Les ecoles sont de plus en plus des lieux de violences faite aux enfants et quand ils ne se soumettent pas assez on les prive, bien que ce soit illégal, de récréation, et donc du besoin fondamental des enfants de bouger, sinon on y pratique aussi bien les humiliations. Je vis juste au dessus d’une ecole et j’ai donc vu ces pratiques à de nombreuses reprises quand tu en informes l’inspection académique on te fait comprendre que rien ne sera fait car tu n’es pas parent d’élève. Clairement mon fils y foutra pas un orteil j’ai pas l’intention de laisser ces dégénérés pervertir mon enfant.

     

  • J’espère bien qu’un jour ils et elles passerons au peloton d’exécution, pour crime contres personnes fragiles


  • TEDx c’est l’évangile de la Franc-Maçonnerie internationale !

    Thémistoclès


  • #1878035

    Mes filles ne joueront pas au foot, elle ne porteront pas de pantalon non plus. D’ailleurs, elles ne vont pas à l’école, cette garderie inutile qui confisque les enfants aux parents et créé des psychopathes. Leur mère sait lire et compter, elle peut leur apprendre, elle n’a pas besoin des mercenaires de l’éducation nationale.

     

  • #1878061
    le 11/01/2018 par #je veux vous aimer et être une femme noire de gauche
    La théorie du genre ne renonce pas : elle investit les cours d’école

    Putain que c’est triste, j’avais pas réalisé combien je suis un salop !!
    Demain je rattrape mes fautes, et je m’achète une jupe,, des talons hauts et je me fais des couettes
    Et pour ma femme, je lui donne un bleue de travail et je la laisse aller bosser dans la boue, le froid et les champs
    Dès demain , je la laisse me toucher ingratement les fesses, en m’appelant biquette, quand je fais la vaisselle
    Quant à moi je ferais les courses avec liquide, chèques et carte bleue
    Mais il y a un petit hic dans tout ça , même si je suis un peu rondouillet, et que ma poitrine naissante de bon gros paysan , pointe sous mon marcel
    Si la petite dernière tète mon petit nichon , c’est la mort assurée , ne sortira de là aucun lait , juste de la graisse et un peu de margarine (cholestérol garanti) et beaucoup de grumeaux et de poils
    Merde comment faire , putain c’est schizophrénique
    C’est dur d’être un salop chez soi, déjà que les écolos ne nous aiment pas nous les paysans, que les vegans nous conchient, que les jeunes filles m’accusent de manspreading dans mon tracteur, que les fiottes (euh les gentils homos pardon) ne peuvent pas faire de gay pride, alors même qu’il y a le repas des chasseurs et la kermesse du rugby dans le village et que les migrants aimeraient nous aider un peu et que nous en gros fachos on en veut pas
    Si en plus, à ça on ajoute ma femme et ses copines oppressé.e.es (écriture inclusive merde) et que mes gosses meurent du diabète du à mon cholestérol (trop de gras dans ma poitrine)
    Putain aidez-moi #Je-Suis-Un-Porc et en plus putain #Je-Suis-Blanc
    SALOP........


  • « C’est peut-être cet amour qui leur échappe qu’ils visent » La rédaction avec cette petite phrase tout résumé , il s’agit bien d’injecter d’une manière des plus tordu la haine en insinuant qu’un garçon n’est pas un garçon et qu’une fille n’en n’est pas une ,ils prennent les enfants pour des idiots .


  • Investiguez pour ceux qui parlent anglais "transvestigation", transgenres (tranny-ies) occultés à pleine vue. Un transhumanisme androgyne à l’image de Baphomet, c’est ce qu’ils nous préparent.


  • Est ce qu’il n’y aurait pas un autre but , vendre à nos enfants la GPA ? Quand vous avez des sodomistes qui viennent dans les écoles , il y a des questions .


  • Les Dirigeants secrets de l’ombre sont très allergiques à certaines choses. Tout d’abord à l’énergie de l’Amour, surtout à l’Amour entre un homme et une femme.

    Quand ils ressentent un couple heureux lequel produit de l’émotionnel, ils veulent détruire cet Amour conjugal, parce cet Amour procure un pouvoir, une Onde transformatrice très forte qui rejaillit sur l’ensemble de l’humanité contre leur programme.

    Un couple aimant est l’archétype de la création. Les énergie- informationnelles qui le traversent transcendent l’univers même s’il en est inconscient.

    Cet Amour Jésus lui-même l’a éprouvé. Conscient de ce pouvoir, il en a produit une métaphysique de l’Esprit que la physique quantique redécouvre.

    Ces Dirigeants sont affectés par cet Amour auquel ils ne peuvent plus accéder. Ils en produisent donc des artefacts via le cinéma en particulier. Mais quant à le vivre réellement ...

    D’où tous les substituts de l’amour véhiculés par les médias ... Tu rêveras à l’amour mais tu n’aimeras point. D’où la nécessité d’entretenir la haine (antisémitisme, racisme, relation homme-femme, tout y passe ...)

    Ils sont aussi « allergiques » à l’énergie sexuelle saine. Ils tentent donc de supprimer cette énergie dans la population humaine par perversion et profusion d’incitations et d’images à caractère pornographiques et publicitaires.

    L’énergie sexuelle est la force de VIE elle-même. Quand Ils réussissent à la diminuer à la pervertir, l’amoindrir, ils ont le pouvoir d’obtenir une population docile sur toute la planète parce que dépressive, non épanouie. D’où ce complot permanent contre la santé physique mais surtout mentale en niant l’Esprit.

    Vitesse supérieure : ils s’attaquent à la jeunesse pour rendre les futurs adultes complètement immatures sur tous les plans afin de mieux les contrôler dans l’avenir.

    Tout se tient. L’idolâtrie de la technologie, la compulsion, l’addiction à toute cette quincaillerie est faite précisément pour empêcher toute prise de conscience des énergies fondatrices et incroyables contenues dans le corps psycho-physique.

    D’où ces médias qui produisent artificiellement de l’émotion, créent de l’événementiel afin de produire des égrégores - véritables décharges émotionnelles collectives - qui nourrissent ces dirigeants secrets. La matrice est donc une prison.

    Pour survivre, ils iront toujours plus loin et encore plus loin jusqu’à l’extinction complète de l’espèce humaine.

    Elle réagit. .


  • J’ai tenu 2min30... un flot de bêtise ininterrompu.. irréel.. !

     

  • J’ai pas pu aller au bout de la vidéo et je souhaite un sacré courage ainsi qu’une grande volonté à celui qui grimpe Edith M .


  • Pour fréquenter le milieu associatif, l’expérience leur donne tort. Si toute activité ou rencontre débute dans une forme de mixité "arbitrée", elle se termine le plus souvent en groupe genré lorsqu’on la laisse s’exprimer d’elle-même.
    Idem pour les soirées mixtes dans quelque milieu que ce soit où les filles finissent par jacter entre elles et les types de leur côté.
    Et même le karaoké, qui semblait échapper à la règle, prend parfois des tournures de duo à la Iglesias et Manson, genré à l’excès comme rappel d’un retour aux sources, commun : loin de l’exception qui n’est pas légion, mais qui aime à planter sa zone et offrir son lot de confusion.


  • En gros, selon elle, parce que les filles portent des jupes et pas les garçons, il y a inégalité. Bon bah voilà, pas besoin d’aller plus loin. La pauvre, je la plains, si elle s’imagine avoir toujours été traitée comme inférieure dans sa jeunesse parce qu’elle portait des jupes... Je serais elle, j’irais en discuter avec un psy.


  • Après les mecs au pourvoir qui nous interdisent de rire (dd) et ces meufs asexuées plein de pognons qui se font chier, avec des couilles à la place du cerveau, qui nous empêchent de draguer ou de l’être bordel ! comme dirait "Doc Gyneco" Lêchez-moi tranquille !
    Kim, (un être humain)


  • 1’:18" " Parce que le contraire de l’égalité n’est pas la différence mais l’inégalité "
    Quelle trouvaille !...c’est comme dire le contraire du jour n’est pas la nuit mais le non-jour ! Pur sophisme...
    Derrière le discours égalitariste de cette détraquée se cache à peine la négation et le mépris de son altérité. Que de haine !


  • Comment peut-on deblaterer autant d’inepties a la minute ? Il faudra qu’elle s’enregistre au livre des records. En plus elle ne ressemble a rien, son accoutrement est ridicule, elle ne veut apparaitre ni femme ni homme. Ces gens sont des malades finis.


Commentaires suivants