Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le ministre de la Censure internet Mounir Mahjoubi voit la main russe sous les Gilets jaunes

« Le secrétaire d’État chargé du Numérique Mounir Mahjoubi a confirmé ce lundi [24 décembre 2018] qu’une enquête était en cours sur une campagne de désinformation en ligne autour du mouvement popularisé via Facebook. » (Source : Le Parisien)

Cher Mounir,

Pas besoin du fantasme russe pour donner à la France à l’étranger l’image déplorable que toi et les tiens lui infligent depuis un an et demi. Et encore, on ne compte pas la désastreuse période Hollande, le président le plus tocard que la France ait jamais connu. Mais le jeune Macron est en train de détrôner son prédécesseur ! Quant à ses ministres, c’est l’effondrement intellectuel. Les mensonges politiques, passe encore, mais la bêtise pure ? L’inversion accusatoire permanente ? Le confusionnisme exacerbé ? Peut-on encore aller plus bas ?

« Né sur Internet d’un vrai ras-le-bol fiscal de Français ordinaires, le mouvement des Gilets jaunes a-t-il été happé par une machine de propagande étrangère qui vise à déstabiliser notre pays ?

Cette question centrale est le sujet d’une enquête diligentée par l’État alors que nous vous révélions au début du mois que les services de renseignements exploraient la piste d’une potentielle ingérence russe via les réseaux sociaux. »

Le journal Le Parisien, fidèle à sa ligne de soumission absolue à l’ordre dominant – il appartient à un milliardaire et survit grâce à des subventions – a relayé les délires du ministre de la Censure internet, on ne peut pas l’appeler autrement. Sous ses airs progressistes de trenta branché, cet expert en désinformation et en destruction de la liberté d’expression sorti de nulle part – c’est un cuistot – n’a aucune limite dans la répression. Encore un sale boulot refilé à un Arabe, pardon, à un Français de la diversité.

 

JPEG - 291 ko
Le ministre responsable de la petite cuisine liberticide du gouvernement

 

« Selon Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État chargé du Numérique, des “forces étrangères” et “des groupuscules qui ne sont pas forcément des Nations” investissent “massivement dans les réseaux sociaux” avec le double objectif d’amplifier le mouvement qui s’essouffle un peu après un mois et demi de mobilisation. »

Quant à voir la main russe dans le développement viral du mouvement des Gilets jaunes, c’est botter en touche les erreurs de ton gouvernement. Un service pitoyable aux Français, une destruction programmée de la valeur Travail et un enrichissement jamais vu du Capital.

Normal, ton patron c’est un employé de la Banque, la grande, la haute banque comme on disait au XIXe siècle. Alors tes « bots » russes, tu peux te les mettre dans ton tiroir, les Français n’ont pas besoin de Poutine pour être excédés par la politique antisociale de ton patron et des ses maîtres.

Cela fait six semaines que les Français se sont soulevés, six semaines que vous les méprisez et que vous vous servez des médias pour mentir. Le Parisien, fidèle chien-chien à sa mémère milliardaire, relaye la fake news gouvernementale permanente. Une propagande grotesque que les Français n’avalent plus et qui vous revient dans la gueule.

Le divorce entre le bas et le haut est consommé, tous vos mensonges n’y changeront rien. Surtout les mensonges qui suivent, de la part de ceux qui vomissent sur la France et son histoire (à 1’55) !

Mahjoubi  : « Vous savez ce qu’il y a de plus ignoble dans le chant de Quenelle de Dieudonné ? C’est le sourire qui va avec. Il faut les voir ces mecs-là, ils étaient une quarantaine. »

Chien de garde  : « Ils sont joyeux. »

Mahjoubi  : « Ils sont heureux, heureux de vomir sur l’histoire, heureux de vomir sur les Français, heureux de trahir notre histoire et heureux, vraiment heureux de haïr les juifs, heureux de dire très fort, profondément, de dire qu’ils sont des antisémites heureux. »

 

Heureusement, le ministre de la Surveillance et de la Censure de l’Internet veille, et remonte la piste des bandits qui manipulent ces idiots de Gilets jaunes :

« Interrogé ce lundi sur France Inter, ce spécialiste du monde digital a rappelé que le Secrétariat général de la défense et la sécurité nationale (SGDSN) – dont dépend le bras informatique de l’État, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) – remontait la piste d’une intervention extérieure via de faux comptes sur les réseaux sociaux. »

Les Russes ont amplifié le mouvement et devront en répondre devant la justice internationale ! Pour un peu la Mounir donnerait des leçons à Poutine. Il reconnaît quand même que le mouvement de contestation est réel, mais qu’il a été amplifié :

« Le mouvement est né pour de vrai, par des Français qui ont diffusé des messages en France. Par contre, il y a eu des phénomènes d’échos : c’est-à-dire qu’il y a notamment eu des comptes nouveaux qui ont été créés et qui ont massivement diffusé notamment des tweets en anglais ».

Le Parisien ne vaut pas mieux que l’analyse complotiste du ministre de la Surveillance et de la Censure de l’Internet, puisqu’il écrit :

« Mise en lumière par la probable ingérence russe dans les élections américaines de 2016, la pratique consiste à colporter en ligne des informations erronées ou complètement fausses dans le but d’influencer l’opinion par une campagne suffisamment massive et virale pour qu’elle devienne crédible.

Le secrétaire d’État a demandé aux réseaux sociaux, Facebook et Twitter en tête, si des organismes étrangers avaient financé l’achat de compte ou de pages afin de diffuser ces informations qui nuisent autant à l’image du pays qu’à la crédibilité du message porté par le mouvement populaire. »

Le complot c’est bien, quand ça sert un gouvernement complètement délégitimé !

En guise de dessert, la question lèche-cul du chien de garde du jour et la réponse invertie de la Mahjoubi (à 4’49) :

Chien de garde  : « Sans risque de voir un jour un RIC, un référendum d’initiative citoyenne qui proposerait par exemple d’abroger le mariage pour tous ? »

Mahjoubi  : « C’est bien évidemment un des plus grands dangers ces référendums permanents, ces référendums où on pourrait remettre à plat tous les acquis sociaux. »

Vous avez bien lu : Mounir rejette l’idée du RIC car elle pourrait dégrader les acquis sociaux des travailleurs. C’est un champion du monde, celui-là. Et le chien de garde qui se tait, notre argent plein les poches et la déférence plein la bouche. Qui ne dit mot consent. Ouste, à la niche !

Les origines de l’effondrement intellectuel des élites,
lire sur Kontre Kulture

 

La Mahjoubi, sur E&R :

 






Alerter

56 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents