Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le nombre de médecins agressés atteint un record

Vols, agressions verbales ou physiques, vandalisme : l’Observatoire de la sécurité des médecins a recensé 1 035 incidents l’an dernier, presque 3 par jour. Un record depuis le lancement de cette étude annuelle par l’Ordre des médecins et Ipsos, en 2003.

 

 

Les femmes et les généralistes plus touchés

[...]

Si les agressions verbales – insultes, menaces, harcèlement – sont les plus fréquentes (62%), les vols sont en augmentation, avec près d’un quart des cas (23%). Le Conseil national de l’Ordre a aussi recensé 75 agressions physiques (crachat, coups et blessures, agression sexuelle).

Le Nord et les Bouches-du-Rhône sont les deux départements les plus concernés et une majorité d’incidents ont lieu en milieu urbain.

 

Des caméras dans les salles d’attente

Dans un tiers des cas (31%), cette violence est motivée par « un reproche relatif à une prise en charge ». Les autres motifs invoqués sont le vol (22%), le « refus de prescription » (14%), ou le temps d’attente jugé excessif (10%).

Lire l’article entier sur francebleu.fr

 


 

[...]

Cette insécurité, le docteur Quynh Régent la connaît bien. Cet urgentiste, qui travaille au sein de l’association Médecins à domicile 94 et pour le Samu du Val-de-Marne, a été agressé huit fois au cours de sa carrière, trois fois de façon « très violente ».

 

Six jours d’ITT après la dernière agression

La dernière attaque a eu lieu mardi 3 avril. « Deux hommes, encagoulés, m’ont coincé dans une cage d’escalier, m’ont roué de coups », raconte-t-il.

[...]

À chaque fois, ses agresseurs tentent de lui voler sa sacoche. Pourtant, « il n’y a rien du tout » dans sa mallette, assure-t-il. « Il n’y a que du matériel médical, des papiers administratifs, quelques médicaments, pratiquement pas d’argent puisque maintenant on utilise le paiement par les cartes vitales et les cartes bleues, explique le médecin. Ils s’imaginent qu’il y a plein d’argent dans une sacoche de médecin. »

[...]

Reste que le docteur Quynh Régent ne compte ni déménager ni arrêter d’exercer. « Déménager, ce serait beaucoup de contraintes pour moi. Et exercer différemment la médecine alors que ça fait presque vingt ans que vous faites la même chose, non… » tranche-t-il. « Je n’ai pas peur. Si j’avais vraiment peur, j’aurais arrêté depuis longtemps, assure-t-il. Je suis content de venir en aide, la nuit, à des enfants, des personnes âgées, des gens qui ont besoin d’aide. Et si je ne le fais pas, qui va le faire ? » s’interroge-t-il.

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

 


 

Quand son patient a ignoré pour la seconde fois son « bonjour », le docteur Claire Marie a bien senti que quelque chose clochait. Mais pas de là à s’imaginer qu’elle recevrait, cinq minutes plus tard, son poing en pleine mâchoire. « Ça vous laisse sans voix, totalement abasourdie, confie-t-elle. Un patient qui vous frappe… Vous ne pouvez juste pas y croire. »

[...]

Demande de vidéosurveillance

« S’attaquer au médecin, c’est attaquer un symbole », fustige son confrère, le docteur Pierre Goidin, 55 ans. Installé depuis 2013 dans un quartier sensible de Dunkerque, il a déposé entre avril et janvier sept plaintes. Parce qu’il a demandé à des ados de faire moins de bruit devant son cabinet, ils lui ont fracturé le tibia, puis l’ont harcelé. Récemment, un pétard a été mis dans sa boîte aux lettres.

« Comment soigner des gens en souffrance quand vous-même vous n’avez pas l’esprit tranquille, que vous avez peur et qu’il faut faire tout le temps gaffe ? demande-t-il. Quand je pars en vacances, je ne trouve plus de remplaçants. Ce sont les patients qui paient. »

Pierre Goidin n’a pas de protection. Sa demande de la vidéosurveillance est restée ordonnance morte.

Lire l’article entier sur leparisien.fr

La perte des valeurs est à l’origine de tout,
lire sur Kontre Kulture

 

Les médecins victimes de la violence sociale et physique, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1938142

    C’est dégelasse, et je vous assure qu’il n’y a rien de tout ça ici à Molenbeek, contrairement à ce que disent ou disaient les médias français entre autres.

     

    • #1938172

      "Le Nord et les Bouches-du-Rhône sont les deux départements les plus concernés et une majorité d’incidents ont lieu en milieu urbain."

      Bah voyons, Saladin !!!!! Vos "salades" ne convaincront pas grand monde après que l’on cherche qui habite en milieu urbain dans le Nord et les Bouches-du-Rhône. Ces deux départements sont habités en priorité dans leurs grandes villes par des cultivateurs français qui roulent les "R", comme chacun sait........


    • #1938174

      Je confirme ! Vu qu’à "Mollahbeek" les médecins n’osent plus y aller -tout comme la police d’ailleurs, quand ils sont moins de quarante-
      Par conséquent les agressions sur médecins sont rares, effectivement...


  • #1938159

    Rien d’extraordinaire ni de surprenant, les masses ont compris que les médecins leur voulaient du mal, et que leur science était au service du capital.
    Cela a un nom et ça s’appelle l’éternel retour du concret, les masses ne sont plus dupes et elles s’informent, la confiance entre la médecine et le peuple a été rompu.
    Et ce n’est pas une question d’appartenance sociale ou d’origine ethnique comme j’ai pu le lire sur certains sites, les agresseurs sont avant tout des êtres humains victimes et abusés sans distinction de race.

     

    • #1938205

      Désolé "Le réveil", mais là il faut vous décrasser les yeux !
      Des mecs en cagoule qui tabassent un médecin pour lui piquer sa mallette n’ont strictement rien à voir avec le bon peuple "roulé" par la big pharma ! C’est juste de la racaille de base au QI proche de 40.


    • #1938213

      Ah d’accord, moi je croyais qu’on pouvait choisir son médecin et que j’avais le droit de refuser le traitement proposé et qu’au pire même une fois chez le pharmacien je pouvais encore dire ce que je prend ou pas.
      Et pour l’aggression des autres personnels de santé, infirmiers, aide-soignants et agents de service c’est quoi ton explication ?
      Que les compresses, savon et marque de café ne conviennent pas ?

      Trève de plaisanterie, on pourrait bien admettre qu’il y a un choc de valeurs à l’hôpital dans certains cas mais rien ne saurait justifier une aggression physique vu que le seul secteur appliquant une contrainte est la psychiatrie.
      Bienvenue dans le réel.


    • @ réveil, vous plaisantez je suppose. Si vous êtes sérieux, il va falloir hausser la sonnerie de votre réveil, afin que vous ayez les yeux bien ouverts sur la réalité.

      Ceux qui molestent les médecins, sont les mêmes qui attaquent les pompiers, dévalisent les livreurs de colis et brûlent les voitures.
      Ces méfaits ont lieu dans des quartiers sensibles, majoritairement habités par des immigrés et leurs descendants.
      Idem pour les violences commises au lycée Utrillo de Stains ou le lycée Gallieni de Toulouse.

      La réconciliation ne pourra avoir lieu qu’en regardant la situation bien en face.
      Dans mon petit coin de France, pauvre et néanmoins très beau, tout ce qui est extra-européen, donc Arabes ou Africains noirs est discrètement tenu à distance. Personne ne veut de leur clientèle en particulier dans les bars. Du jamais vu ! Il y a une quinzaine d’années le problème ne se posait pas.

      Des jeunes-filles musulmanes du lycée, par ailleurs excellentes élèves, me disent qu’elles refusent de fréquenter les Arabes je cite "de quartchier", (c’est elles qui mettent l’accent volontairement sur la prononciation) parce qu’ils sont mal élevés et trop connus de la gendarmerie. Par ailleurs, se pose pour elles, le problème du voile que leurs parents et elles, refusent de leur voir porter.
      Dans la rue, elles doivent affronter les regards appuyés et les murmures désapprobateurs de leur coreligionnaires.

      Je vous avoue que je suis inquiète pour l’avenir.


    • #1938278

      Les agressions sont condamnables mais dans certains quartiers c’est une coutume
      On balance des boules de petanques sur les pompiers depuis le toit...
      La drogue y est pour beaucoup, l’insécurité est nécessaire pour créer une zone de non droit
      avec peu de police ou pas du tout et des habitants qui ont peur de l’ouvrir
      de peur de se faire ouvrir, sans medecin ni police pour se faire recoudre.
      Je note que les socilogues ne se bousculent pas pour étudier et expliquer le fonctionnement des zones de non droit, il y a pourtant une certaine logique, des lois des intérêts...
      Des interractions avec le monde politique les pègres, les islamistes..
      Voir des influences étrangères, des reseaux de blanchiment...
      De quoi écrire de très bon livres et probablement se faire descendre si on
      va au fond des choses...


  • #1938164

    Origine des agresseurs ?

     

    • #1938219

      Pertinence de la question ?


    • #1938231

      Origine des agresseurs ? remarque pertinente ! et ajoutons catégorie sociale (au singulier )
      et surtout confession d’origine (toujours au singulier ) et nous savons qui sont ces gens


    • #1938233
      le 07/04/2018 par France occupée
      Le nombre de médecins agressés atteint un record

      Le clan Buzyn - et ses petites mains.


    • #1938344

      Réponse d’un médecin agressé : "Ce genre de question ne ferais qu’attirer les fachos d’extrême droite." Le médecins se plaignait de la violence "en banlieue" mais vote à gauche et refuse de voir le problème tout en s’enfuyant bien entendu, loin de toute cette faune. Après avoir lu ce genre de chose j’ai beaucoup de mal à sympathiser avec les médecins connaissant leurs tendances bienpenséantes. Ce n’est pas très politiquement correcte de le dire mais il y a des gens qui méritent quelques fois ce qui leurs arrive.

      ps : L’origine des agresseurs est comme toujours des français blancs catholiques sorti de St-Cire rasé de près et sympathisants nazi. Évidement.


  • #1938165

    Raison qui font que les medecins ne vont plus dans certains quartiers, en particulier la nuit.
    Ici à Montpellier mon voisin medecin (SOS medecin) m’expliquait qu’il refusait de se rendre dans un certain quartier bien connu des montpellierains (La Pail.....) par peur d’être agressé avec violence (ce qui lui ait deja arrivé). Qd il a un appel venant de cet endroit il le renvoie aux pompiers ou au SAMU...
    C’est le patient qui en paye le prix...

     

  • #1938171

    Ils s’imaginent qu’il y a plein d’argent dans une sacoche de médecin



    vous ajoutez juif à médecin et paf roulement de tambour, sonnez trompettes raisonnez haubois : le retour de la bête immonde, l’antisémitisme en 3D dolby stéréo.

    coup de chance le médecin est goy, circulez y a rien à voir


  • #1938181

    Bel exemple d’agressions antisémites en augmentation exponentielle !


  • #1938186

    C’est un symptôme, celui du début de l’insécurité généralisée et d’un conflit civil étendu entre les laissés pour compte du système et ceux qui y trouvent encore leurs comptes !
    Mais on voit aussi que les agresseurs se trompent de cible !
    A quoi sert un braquage quand on ramasse pas une thune ?


  • #1938187

    Le (gratuit) docteur Destouches, à Meudon : " Il n’y a que les ordures qui sont gratuites " ; or une consultation médicale chez le généraliste est pratiquement gratuite, les racailles considèrent donc le médecin comme une merde .


  • #1938189

    ça ne dépassera jamais le nombre de patients agressés par des médecins par les médicaments et les vaccinations

     

    • #1938206

      Commentaire nul à en mourir !!!!! Et les pompiers qui se font caillasser, c’est parce que les racailles estiment que les sapeurs arrachent les sacs à main des personnes âgées ? Allez Cassir, "cassez" vous !!!! Juste une question, vous n’avez pas honte ?


    • #1938242

      si ces délinquants ne veulent pas être agressés par les vaccins et les médicaments le remède est simple pour eux



      qu’ils retournent dans leurs pays d’origine



      ou il n’y à aucun vraiment aucun suivi médical pour ne pas dire le vide total car sans être un grand devin je pari que ces agresseurs ne sont pas des lapons ni des sioux qui eux vivent de rien sur des territoires souvent inhospitaliers mais en contrepartie



      ils ne font ni la charité à pole emploi ni ne rackettent personne et ils ne détruisent pas les terres ou pays ou ils vivent où simplement traverse et ils respectent ceux qui ne sont pas comme eux et n’obligent personne à les suivre sur la voie qu’ils se sont tracés




      à bon entendeur


    • #1938259

      La remarque de Cassir est judiceuse.

      J’approuve totalement.

      Les médecins qui vaccinent les bébés qui n’ont pas encore de système immunitaire sont au mieux des imbéciles au pire des tueurs.

      Et cela ne date pas d’aujourd’hui, ni d’hier.

       

    • #1938596

      "La remarque de Cassir est judiceuse. J’approuve totalement."

      Ce n’est pas parce que vous l’approuvez qu’elle est "judiceuse", comme vous le dites si mal........


  • #1938190

    Bientôt, il faudra faire accompagner les médecins par un garde du corps.

    Quand on pense que dans de nombreux pays, un tel service de déplacement médical à domicile n’existe pas, qui plus est pris en charge par la société.


  • #1938191

    Personnellement je ne vais plus chez les médecins
    Je me fais agresser a chaque fois par leur incompétence leur manque de rigueur intellectuelle et leur absence d’empathie des traitement inadaptés parce qu’ils n’écoutent pas, des examens inutiles pour les mêmes raisons.
    Des ânes savants très susceptibles.
    Incapables d’admettre la limite de leurs compétences, plus inquiets de faire croire qu’ils savent,de masquer leurs erreurs que de soigner.
    Je ne généralise pas mais le medecin qui écoute et qui réfléchit je ne l’ai jamais rencontré, le medecin réagit et affirme avec autorité surtout quand il ne sait pas

    Je parle des troubles musculo squelettiques ou ils sont totalement incompétents
    Un probleme de formation même chez les spécialistes du sport ou les rhumato

     

    • #1938196

      La médecine libérale est une médecine d’abattage : 10 minutes la consultation, parfois moins . Il fait faire pisser le cabinet .


    • #1938247
      le 07/04/2018 par Paysan Breton
      Le nombre de médecins agressés atteint un record

      Paul,

      L’article parle des médecins qui se font agresser.
      Vous crachez sur les médecins.

      Soit vous êtes hors sujet mais comme la plupart des gens vous aimez l’ouvrir à tout propos, soit vous avez une logique plus que douteuse.


    • #1938505

      Au paysan pas Breton,

      Paul "crache" sur qui il veut.
      En outre, rien ne vous dit (mais peut-être les avez-vous confessés) que les voyous agresseurs n’ont pas une image détériorée de la médecine à causes de désillusions personnelles !

      Paul a 100% raison, j’ai personnellement expérimenté les mêmes faits.
      De plus, il m’a été impossible de discuter avec des amies médecins sur la vaccination des nouveaux nés (les 11 valences).
      Elle deviennent hystériques et refusent toute remise en cause de la vaccination.
      Comme si il n’y avait qu’un seul type de vaccination.
      Comme si il n’y avait qu’un seul type de vaccin pour une maladie donnée.
      Comme si les vaccins limitaient leur action à combattre les seuls antigènes ciblés.

      De plus, il faut aller au moins 4 fois chez un toubib pour obtenir un traitement curatif pour un bobo sur la lèvre (série en cours).

      Enfin, les findesem et le mois d’aout, tout le monde médical (et surtout les spécialistes) est en vacances.

      Les médecins ont un rôle immense à jouer par le biais des statistiques de terrain et de masse qu’ils peuvent réaliser.
      A cet effet, il faut applaudir l’action des médecins qui ont remarqué le taux exceptionnellement élevé de cancers (sarcomes et lymphomes) et ont réussi à faire condamner la commune de Melun et son incinérateur de Vaux le pénil) : une première en France.

      Thémistoclès


    • #1938516

      Je resume pour Paysan Breton

      Nous sommes victimes du libéralisme
      La qualité se fait rare de plus en plus
      Les medecins jouissent a ce jour d’un prestige que la qualité d’écoute et de diagnostique
      ne peuvent justifier, mais c’est une maladie globale
      L’enseignement baisse de niveau
      Les frontières baissent de niveau
      Les peines de prison baissent
      Les médecins écoutent et réfléchissent moins et prescrivent plus (constat)
      La morale baisse au profit du pas vu pas pris
      Les medecins sont sur représentés en politique
      Les agressions ils ont souvent voté pour...

      Merci Paysan Breton vos remarques me font preciser ma pensée


    • #1938628
      le 07/04/2018 par Paysan Breton
      Le nombre de médecins agressés atteint un record

      Moi non plus je n’aime pas la médecine moderne. Et j’en ai aussi plein à raconter sur les toubibs.

      Et alors ? Ce n’est juste pas le sujet.

      Vous pensez peut-être que des gens qui insultent, tapent ou volent ont raison de le faire parce que les médecins ne sont pas assez compétents à leurs yeux ou qu’ils ont été mal soignés ?

      Avant de commenter, on lit. On ne cherche pas à plaquer sa petite histoire ou sa petite analyse parce que le mot "médecin" apparaît dans le titre.


    • #1938696

      @ Paysan breton
      C’est bien parlons des medecins agressés
      C’est pas nouveau, et c’est pas intéressant en soi
      Les drogués et les dealers cherchent des medocs et des ordos
      Mon medecin préféré refuse de soigner les drogués
      Vous cherchez quel sens a quoi ?
      C’est bien que des medecins se sacrifient pour aller dans les zones de non droits
      Ceux que je connais sont sur la côte et refusent de soigner ceux qu’ils ne connaissent pas
      Et certains ne se deplacent que rarement et jamais hors de leur commune préférée.
      Leur activité principale c’est de renouveler les ordonnances a rallonge des petits vieux
      et de soigner des grippes.
      La drogue est probablement a la base de la majorité des agressions
      alors évidemment des medecins sont en premiere ligne
      Mon diagnostique est celui d’E et R
      Séquelle de mai 68, immigration injustifiée, dégradation enseignement, justice défaillante , police désavouée, familles desacralisees.
      peine de prison non effectuées, gouvernement irresponsable.
      Et tout ca a la base car le rendement le chiffre prevaut sur la conscience la morale et la qualité
      Ce qui fait que des délinquants multirecidivistes peuvent agresser tranquillou des medecins
      et que des medecins peuvent aussi facturer 5 consultation la ou une seule serait utile.
      C’est a chacun de nous de faire un effort sur la qualité

      Le fait est qu on est pas hors sujet, les errements des medecins on le retrouve dans les cours de justice, chez les politiques, chez des artisans qui arnaquent des petits vieux, chez Macron qui se fout des Francais, on a plus aucune formation morale en France
      L’église, la famille ? La société n’a plus d’ideal moral et c’est dangereux
      Mais êtes vous surs que les medecins tuent moins de monde que les délinquants ?
      Pas utile d’y répondre le peril est grand
      Un bon livre philosophique sur la qualité :
      Traité du zen et de l’entretien des motocyclettes

      Un monde sans ideal moral et de qualité est extrêmement dangereux


  • Qu’à cela ne tienne ! Il y aura de moins en moins de médecins et de pompiers dans les endroits à racaille. Un jour viendra où plus aucun service ne sera assuré dans ces endroits. Les personnes pourront mourir de maladie ou brûlé sans que personne ne bouge et le jour où cela arrivera, les merdias mettront la faute sur ceux qui n’ont pas bougé au lieu de pointer du doigt le manque de déraicaillisation de la France

     

    • #1938262

      Et si c’était le contraire ?

      De plus en plus de malades et de feignasses en arrêt maladies dans les zones bobo et de plus en plus de gens en bonnes santé dans zones sans médecins ?

      Cela s’appelle la sélection naturelle. Quand la sélection s’arrête, cela génère de plus en plus de déchets. C’est la même chose dans l’éducation, ou dans le jardinage.

      Au train où cela va, il y aura bientôt plus de place de parking pour les infirmes que pour les gens normaux.


  • #1938203

    "il n’y a rien à voler". Ben si, ton ordonnancier...

     

  • #1938270

    Les incivilités sont les cancers de la France, bien plus graves que le sionisme international car ils détruisent toute émergence d’un esprit critique et rationnel.

    Ajoutez à cela le matérialisme, la culture ghetto et enfin le prosélytisme religieux et vous obtiendrez un parfait coktail pour le conflit de civilisation.

    Dieu merci je n’y vis plus.

     

    • #1938363
      le 07/04/2018 par Silence Radio
      Le nombre de médecins agressés atteint un record

      Mentalité de connard, qui nous a amenée à ce monde pourri. Chacun se barre là où ça lui plaît sans jamais se soucier du temps long ou du bien commun ; quand les français se cassent, faut pas s’étonner que la place soit prise par des opportunistes.

      Et il est où votre paradis, où vous n’êtes qu’un étranger ?


  • #1938281

    Les femmes et les généralistes plus touchés



    Les généralistes avec 61% contre les spécialistes avec 39%, je veux bien, mais les femmes ? Entre 51% et 49%, en tenant compte des arrondis (c’est peut-être 50,6% contre 49,4% ?), ça ne me paraît pas être une différence assez significative pour en faire une des principales conclusions des chiffres donnés, or ça apparaît dans le titre du paragraphe.

     

    • #1938384

      Oui c’est vrai
      Il serait intéressant de connaître la proportion femmes-hommes dans le métier de médecin généraliste.
      Si les femmes constituent un tiers de l’effectif, mais la moitié des médecins agressés, alors le chiffre devient plus parlant.
      Mais ces journalistes n’ont pas non plus inventé la poudre. D’ailleurs ceux qui sont intelligents sont plus souvent chômeurs que pu..


  • #1938283

    Continuons dans ce sens, jusqu’à "peut plus " .Il faudra bien qu’un jour cela cesse .Quand le verre sera plein, il se passera bien quelque chose .
    Comme dit la chanson "aujourd’hui peut-être , ou alors demain" .ou comme dit un dicton émanant du rugby " la cabane est tombée sur le chien ". Alors attendons ...


  • #1938323

    ah c’est beau les "concepts" arrangés !
    En fait c’est 80 aggressions !
    C’est tout de suite moins spectaculaire pour un pays de 50 millions d’habitants !
    le reste ce sont de simples prises de bec !

    C’est beau la définition élastique des concepts, c’est comme le "viol" des féministes de nos jours !!


  • #1938326

    Le chiffre 1000 ne veut pas dire grand chose.
    Par contre, il y a eu doublement depuis 2009.

    Tout va mieux ? Non, non.
    Alors si ça va 2 fois plus mal, a qui la faute. Par définition au pouvoir, parce que c’est lui qui gère. Ou bien, serait-ce dû à un agent extérieur ? Lequel ?

     

  • Que font les "forces" de l’ordre ....occupées à recevoir les ordres de la LDJ...les pompiers se font caillasser etc entre autre commentaire.
    Non moi ces mêmes "forces" de l’ordre et pompiers me harcèlent depuis des années c’est parti de Lyon et son maire Collomb....
    Bref, issue de la cambrousse auvergnate je n’ai eu que des généralistes du temps de ma jeunesse et la fac qui prenaient le temps d’examiner etc et en plus ne me faisaient que rarement payer. De vrais médecins.
    Aujourd’hui ils n’existent plus.
    Sur ordre de l’État, 0 soins médicaux malgré le fait que j’ai failli y laisser la vie.
    Harcèlement constant des médecins de tout bord généralistes hôpitaux cliniques etc avec refus de prise en charge médicale réelle ... j’ai de quoi et la capacité de leur péter la gueule je ne l’ai jamais fait. Je ne me suis pas rabaissée à leur niveau.
    Alors les voir pleurnicher tout comme la communauté des pleurnichards ça en est pathétique et risible.
    Tout métier a ses risques, des ouvriers à l’usine perdent un membre une main un doigt etc ....
    Sachant que dans le milieu hospitalier les patients n’agressent jamais verbalement le toubib, ils se plaignent avant râlent avant, une fois face au médecin de vraies carpettes. Dans le cas contraire le toubib l’aura mérité car défaut de prise en charge médicale, discrimination etc etc.

     

    • Attendons qu’il y ait un médecin juif agressé,
      un rescapé de la Shoah,
      il y aura une visite du premier ministre pour condamner l’antisémitisme et la résurgence de l’extrême-droite,
      il y aura des centaines de déclarations, d’articles, de dépêches,
      et des déclarations indignées des leaders politiques tenus de s’exprimer,
      il y aura une minute de silence à l’Assemblé, une marche blanche,
      il y aura un projet de loi pour créer un fonds d’indemnisation des médecins victimes d’antisémitisme,
      il y aura des collégiens mis en prisons parce qu’ils ont ricané pendant la minute de silence.


  • #1938405

    Je ne vais pas pleurer sur leur sort. La grande majorité des médecins sont incompétents et des petits toutous de l’assurance maladie. Mon père en ait mort d’ailleurs, gestes médicaux non effectués alors qu’il avait plusieurs pathologies graves. Changements plusieurs fois de médecins. Aux urgences, il tenait à peine debout, on lui criait dessus en lui posant la question pourquoi justement il venait aux urgences, sans parler de son dossier médical perdu. Suite à ses douleurs, il pleurait et se plaignait, ma mère et moi nous nous en sommes ouvertes à plusieurs internes qui s’occupaient de lui, réponse : selon plusieurs études cliniques réalisées dans le monde, aucune douleur n’a été relevée sur les participants ayant la même pathologie que mon père, avec un petit sourire en coin. J’arrête la liste car j’en aurai beaucoup à dire. Ma conclusion : qu’ils se débrouillent


  • #1938482

    Il serait intéressant de savoir, concernant les zones les plus dangereuses, combien de buralistes, de boulangers, charcutiers, se sont fait agresser et dévaliser pour le même laps de temps, et ce qu’il en est de l’augmentation des méfaits à leur encontre...

    Concernant les médecins, ils sont les premiers à donner d’eux-mêmes une image déplorable.
    Je ne reprends pas les arguments cités plus haut, visites de 10 minutes max, aucune écoute du patient, prescriptions selon les directives de la sécu avec interdiction de changer un iota, incitations à la vaccinations (grippe eg) grâce aux listings de la sécu toujours qui sait tout de votre carnet médical...
    Je pense que s’ils se rebellaient un peu contre ce système pourri jusqu’à la moelle, ils seraient moins exposés à la critique et imposeraient un peu le respect.

    Au fait, suis-je moi-même un agresseur ? comptabilisé dans ce rapport ?

    On se souvient que l’an dernier, pour notre plus grand bien, on a changé en douce la formule du Lévothyrox.
    J’ai été malade comme une bête avec ça.
    Quand j’ai demandé un certificat à mon médecin un certificat concernant cette histoire, il refusait. Pour obtenir ce dont j’avais besoin pour faire valoir les droits de patient trompé, il a fallu que je tape du poing sur la table, ce n’est pas une image, et que je hausse le ton plus que de raison.
    Il a aussi fallu que je menace de plainte pour ne m’avoir pas averti du changement et des risques que j’encourrais... c’est la loi (si ça les arrange seulement).
    Alors, les gentils médecins, victimes injustifiées... je me pince pour essayer de pleurer.
    Suis-je un odieux agresseur, docteur ? Ça se soigne ?

    En tout cas, ils ont définitivement perdu toute ma confiance et celle des autres s’amenuise de jour en jour...

    La nouvelle campagne de vaccination risque fort de nous dévoiler encore mieux à quel point ils ne bossent que pour les labos et les avantages que ces derniers leur offrent (études, voyages, séminaires sous les palmiers...).

    Pour ceux qui ont envie de passer un assez bon moment, regardez la dernière vidéo de Jandrok. Il s’occupe de leur compte.
    Il avait dû oublier de prendre ses gouttes et c’est plutôt drôle, même si ça de barre un peu dans tous les sens.


  • #1938498
    le 07/04/2018 par Aldéric_dit-le-microbe
    Le nombre de médecins agressés atteint un record

    Je vais être franc : cela ne m’indigne pas que cette catégorie socio-pro. , aux traits de caractères très spécifiques et à la psychologie si particulière, se prenne le retour du réel dans la tronche.
    .
    On ne récolte que ce que l’on sème.
    .
    Les erreurs qu’il fallait éviter : voter à gauche, se soumettre à la sécu, viser le chiffre d’affaire plutôt que la guérison des malades, se croire supérieur aux malades, parler à ses patients comme à des débiles, s’éxonérer de l’effort de penser en suivant aveuglément les protocoles pondus par d’autres, ne pas prendre en compte l’essence des individus, balader les patients d’examens en examens, s’affranchir de la culture du résulat ou plutôt se tromper de résultats ( guérison vs pognon ) etc ... etc ...
    .
    Les médecins ne sont plus que les courroies d’une politique globale qui les place de facto en porte-à-faux. Leur avenir s’annonce sombre. Je leurs souhaite néanmoins la bienvenue au club.
    .
    En même temps, ils croyaient quoi ? Que le système leur passait la brosse à reluire sans attendre en échange ? Que l’illusion d’oeuvrer pour le bien qui les confinait dans cette croyance naive d’être des gens "bien" n’avait pas de prix ? Naïveté, hypocrisie, mensonges, niche commerciale à vie, tout cela a un prix. Il semble que le moment de payer l’addition soit arrivé.
    .
    Je n’entrevois guère d’issu rassurante dans l’immédiat pour cette majorité de demeurés profiteurs assimilé-fonctionnaires. Ils ont signés ... Ils assument.
    .
    On va relativiser tout de même : 1000 agressions sur combien de médecins au total ? C’est peanuts ! C’est une boutade ! Et les agressions des non-médecins, simples Français de souche, ça ne compte pas ? Faut être médecin pour être pris en compte dans les stats d’agressions ? Je savais que des commissariat ne prenaient plus certaines plaintes pour agir sur les chiffres indicateurs des niveaux de criminalités, mais je ne savais pas que, désormais, la criminalité se limitait aux fonctionnaires et assimillés ...
    .
    Bon, sinon, c’est quoi le truc ? Faut être Charly ou c’est quoi la suite ? Nan, mais parce que là, je ne sais plus. Faut se forcer à chialer tous les jours maintenant. Des vrais tarlouzes ! S’ils se font taper en tant que médecins, ils n’ont qu’à se reconvertir en bucherons spécialisés dans l’abattage de sureaux, et pis c’est tout. Non, mais c’est quoi ce pays de pleureuses ?


  • #1938653
    le 07/04/2018 par Ça devient Chaud
    Le nombre de médecins agressés atteint un record

    Ce genre d’individus qui osent être agressifs et malpolis avec les services médicaux dans des pays développés sont vraiment pathétiques, personnellement je les déporterais dans un bidonville au Brésil pour qu’ils y apprennent la définition du mot ’’survie’’ et de l’expression ’’démerde toi tout seul’’.


  • Les commentaires ici sont tout simplement scandaleux : ce serait bien fait pour eux si les médecins sont agressés par des racailles !!! Mais on est où là ??


  • #1938686
    le 08/04/2018 par Jean Le Chevalier
    Le nombre de médecins agressés atteint un record

    Nos élites politiciennes, économiques et industrielles ont établi une société cruellement inégalitaire, cosmopolite jusqu’à la nausée, décérébrée...et voilà le résultat...et ce n’est que le début...


  • #1938816

    A ceux qui insultent les médecins j’espère que vous avez fait 10 ans d’études, comprenant 2 concours, que vous avez bosser 3 ans pour 1 euros de l’heure, que pendant 3/4 autres années vous avez bossé 80h par semaine.
    Les médecins font parti d’une des catégories professionnelles la plus touchée par le suicide ...
    Les vaccins c’est encore un autre débat qui n’a pas sa place ici d’autant plus que la plupart des agressions sont commises aux urgences où le seul vaccin qu’on peut vous faire c’est le DTP ...

     

    • #1938999

      Pauvres médecins, vraiment !

      Mais chez Monsanto aussi nombre de chercheurs a dû faire de longues études et stages douloureux, tout ça pour nous faire ingurgiter les pires saloperies à la populace dans le seul but de s’engraisser.
      Idem chez les politiques, ils ont dû en chier pour apprendre comment avoir réponse à tout, souffrir dans les formations Young Leader, afin de retourner le contradicteur avec des arguments honteux, et faire passer des lois pour la Banque uniquement.
      Respect infini à tout ce beau monde !

      Quant au DTP aux urgences, j’y ai eu droit une fois il y a longtemps.
      Maintenant, un minimum réinformé, si je me retrouvais dans la même situation avec la même obligation de me faire vacciner à nouveau, je ne suis pas certain que pour y échapper je ne serais pas capable d’aller jusqu’au pugilat !


    • #1939070
      le 08/04/2018 par Aldéric_dit-le-microbe
      Le nombre de médecins agressés atteint un record

      Et alors ? T’en connais des médecins qui ont fait médecine par obligation ? Moi non.
      Donc bon, c’est plié. Ils assument leurs choix. Ca reste tout de même une catégorie socio-pro qui ne fait pas partie des défavorisés hein, faut pas abuser ; c’est pas les misérables. Un peu de retenue, parce que là, c’est grotesque.


  • #1939449

    Quand je vois les commentaires, ça me fait peur. On parle de médecins qui se font agresser et certains pensent que c’est bien fait pour leur gueule ou que c’est la juste conséquence de politiques tordues. Peu importe le nombre, il y a des médecins qui se font agresser pour des raisons immondes et c’est tout.


  • Est-ce ceux qui ne souhaitent pas soigner les CMU qui se font agresser ?


Commentaires suivants