Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le nouveau gouvernement polonais hérisse l’Union européenne

Un traditionalisme peu compatible avec le progressisme métisseur de Bruxelles

La Commission tiendra un débat sur la situation de l’état de droit en Pologne le 13 janvier, première phase d’une procédure d’évaluation, après le vote d’une loi controversée sur les médias publics, a-t-on appris dimanche auprès de l’exécutif européen.

« Le Président Juncker a fixé pour le 13 janvier un premier débat sur la situation de l’État de droit en Pologne à l’ordre du jour de la Commission », a indiqué un porte-parole de la Commission dans un court communiqué.

Le débat ouvre une phase d’évaluation dans le cadre d’une procédure adoptée en mars 2014 qui vise à assurer le respect de l’état de droit dans les États membres.

« Il est à ce stade trop tôt pour spéculer sur les prochaines étapes possibles prévues dans le cadre pour l’État de droit (..). Nous sommes en dialogue intensif avec nos partenaires polonais », a ajouté le porte-parole.

La deuxième étape serait en théorie une recommandation de la Commission, si le problème n’a pas trouvé de solution satisfaisante.

Le vice-président de la Commission Frans Timmermans, en charge du cadre pour l’état de droit, a d’ores et déjà écrit au gouvernement polonais, pour demander des renseignements sur les changements dans la loi sur les médias publics.

La nouvelle loi adoptée à la toute fin d’année 2015 en Pologne assure de fait aux conservateurs le contrôle des médias publics. Elle fait expirer immédiatement les mandats des instances dirigeantes actuelles de la télévision et radio publiques, laissant au ministre du Trésor la compétence de nommer ou révoquer les nouveaux patrons.

Dans sa lettre adressée au ministre polonais des Affaires étrangères Witold Waszczykowski en date du 30 décembre, que l’AFP a pu consulter, M. Timmermans s’inquiète des valeurs en jeu.

« La liberté et le pluralisme des médias sont cruciaux dans une société pluraliste d’un Etat membre respectueux des valeurs communes sur lesquelles l’Union est fondée », écrivait-il.

Ce n’est pas la première fois que l’UE s’inquiète des derniers développements du nouveau gouvernement polonais, dominé par les conservateurs (PiS). Quelques jours plus tôt, l’exécutif européen avait déjà appelé Varsovie à ne pas appliquer la loi réformant le Tribunal constitutionnel avant une évaluation de son impact sur l’indépendance de cette juridiction.

 

« Nous voulons guérir notre pays », affirme un ministre polonais

Le nouveau gouvernement conservateur polonais, sous le feu des critiques après le vote d’une loi sur les médias publics, veut « simplement guérir » la Pologne après 25 ans d’« endoctrinement libéral », a affirmé dimanche son ministre des Affaires étrangères, Witold Waszczykowski.

« Nous voulons simplement guérir notre pays de quelques maladies afin qu’il puisse se remettre », a déclaré M. Waszczykowski dans un entretien au quotidien allemand Bild à paraître lundi, mais dont des extraits ont été diffusés dimanche.

Selon lui, le gouvernement polonais précédent, de tendance libérale et centriste, « a suivi un certain concept politique de gauche ».

« Comme si le monde ne devait automatiquement aller que dans un seul sens, selon un modèle marxiste – un nouveau mélange de cultures et de races, un monde de cyclistes et de végétariens, qui ne mise que sur les énergies renouvelables et combat toute forme de religion. Tout cela n’a rien à voir avec les racines polonaises traditionnelles », a-t-il martelé.

Au contraire, a-t-il fait valoir, le parti conservateur Droit et Justice (PiS), qui a gagné les élections législatives fin octobre, soutient ce qui intéresse « la majorité des Polonais : les traditions, la conscience de son histoire, l’amour de la patrie, la foi en dieu, en une vie de famille normale entre un homme et une femme ».

« C’est un choc pour nos opposants, ceux croient au progrès : que 25 ans d’endoctrinement gauchiste et libéral n’a pas pu faire disparaître ces valeurs traditionnelles (...) Et que nous avons gagné les élections avec », a-t-il encore estimé.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’attend encore de voir que ce gouvernement quitte l’OTAN, et se tourne vers la Russie et l’Allemagne, avant de juger son action. En effet, on a déjà eu de belles déconvenues avec Tsipras ou autres. Mais, je sens qu’ils sont sur la "bonne" voie, je ne sais pas pourquoi...

     

    • Impossible. Je me rend souvent en Pologne, rendre visite à la famille, et puis mon père tient à nous faire découvrir chaque année un peu plus son pays. Le moins que l’on puisse dire c’est que la relation entre les polonais et les russes sont aussi saines que la relation entre un breton et un normand sur la question du Mont Saint-Michel (accordons-nous une petite pointe d’humour, je ne suis ni normand, ni breton).

      Les polonais haïssent profondément les russes, et les russes haïssent profondément les polonais. Pour les uns, impossible d’oublier que la Pologne s’est faite "partagée" plusieurs fois dans l’histoire, et qu’à chaque fois il y avait les russes, impossible pour eux aussi d’oublier que les soviétiques (qu’il considèrent russes dans le contexte de la libération de Varsovie) ont laisser la jeunesse polonaises mourir afin de "purger" l’esprit combatif des polonais, pendant que les allemands incendiaient Varsovie, la jeunesse polonaise ayant espérer que par le soulèvement, les russes interviendraient.
      Impossible pour eux d’ignorer que les russes, quels qu’aient été leurs dirigeants et l’époque, voulurent la mort de la Pologne. En parlant avec les gens, je me rend compte qu’il est impossible pour eux de voir la Russie comme autre chose qu’un ennemi éternel. Même s’il faut avouer que certains (de plus en plus) avoue que big brother McDonalds est un monstre et que la Russie combat contre l’oncle Sam, ils ne pourront jamais accepter d’être les alliés des russes (l’huile et l’eau), ça serait comme demander aux hongrois d’accueillir des populations turques sur leurs territoires, après que ceux-ci aient tant souffert des ottomans durant plusieurs siècles. La Russie n’a jamais fait de cadeau aux polonais principalement à cause de la dissension catholique/orthodoxe entre eux.
      D’un autre côté mon père me disait souvent que les polonais n’ont pas toujours été des enfants de cœur avec les russes et les orthodoxes plus généralement. Les polonais ont fait des choses terribles et quand ils avaient l’occasion de frapper la Russie, ils le firent sans hésiter notamment au travers de la persécution des cosaques orthodoxes dans le sud de la Pologne qui s’étaient révoltés, ou des populations slaves ukrainiennes proche des russes. La Russie a aussi gardé pendant longtemps un grand ressentiment après la défaite de 1926 lors de la guerre entre l’URSS et la Pologne qu’ils ont vécu comme une humiliation.

      Je le déplore, mais je ne vois pas de rapprochement possible...


    • C’est juste, votre commentaire est tout à fait pertinent (malheureusement, je le déplore, tout comme vous). Cela dit, il n’y a sans doute pas grand chose à attendre de ce gouvernement, car il essaye à tout prix de renforcer encore plus la présence de l’OTAN. Qu’ils haïssent les Russes, pourquoi pas, mais qu’ils révèrent l’OTAN-US et vendent la souveraineté de leur "pays" pour être le meilleur élève à la botte de l’oncle SAM ? Cela me fait doucement rigoler, même si je sais qu’évidemment, la réalité est toujours plus complexe que ce qu’on perçoit, et qu’il y a de multiples enjeux cachés derrière cet activisme pro-OTAN de tous les instants.


    • @dcr

      Exact, mais ce que mon vieux père me disait se recoupe avec ce que disait un politologue il y a quelques années (je ne me rappelle plus de son nom, mais c’était un entretien relayé sur ER) : La Pologne a toujours été dans une situation délicate, elle est catholique (et une foi très présente et forte au sein du peuple polonais), et dans son histoire elle a dû faire face à l’ennemi protestant suédois au nord, à l’ours russe orthodoxe à l’est, à l’Allemagne, ou plutôt aux germains car plutôt à la Prusse et aux autrichiens à l’ouest, et aux redoutables ottomans au sud. La Pologne à toujours été un véritable îlot au milieu de la Mittel Europa, et a dû combattre très durement pour se maintenir, sans toujours y arriver. D’ailleurs ses ennemis se la sont partagée (au moment de la révolution française, les "alliés" du roi on retardé leurs interventions notamment en envoyant le manifeste de Brunswick, car ils étaient occupés à se partager la Pologne à 3, Russie, Autriche et Prusse) plusieurs fois dans l’histoire.

      Dès lors la diplomatie de la Pologne a toujours été de se chercher plus qu’un allié, un grand frère protecteur. Qu’elle trouva dans la France, d’où les liens qui font que, malgré la trahison française de 1939 (vu par les polonais) les polonais gardent une estime assez correct envers la France (la France et la Pologne ont tout de même partagés un Roi, le dernier avant les Valois, la diplomatie française à toujours pris en compte le bien de la Pologne, avant la révolution, et Napoléon à "libéré" en quelques sortes la Pologne en recréant le Grand duché de Varsovie). Mais depuis que la République à "renié cette alliance en lâchant la Pologne" (mots de polonais), les polonais ont commencés à arrêter de voir la France comme ayant les épaules assez larges pour les aider à survivre. Dès lors, et avec toutes la période soviétique qui a fait souffrir non pas que la Pologne, mais tous les satellites de l’URSS, la Pologne s’est cherché un allié pouvant remplir ce rôle. Ils l’ont trouvé dans la personne de l’oncle Sam... je le déplore grandement mais d’un côté il faut les comprendre, ils se sentent menacés et ne veulent que survivre, c’est comme ça que je voit la politique extérieure polonaise aujourd’hui. La Pologne est un allié fidèle, même si les USA sont en déclin, ils restent capables de les protégés des "méchants russes" d’après eux, et s’ils devaient les lâchés, ils le feront à la dernière mesure de la partition, comme ils l’ont fait avec la France


    • Comme l’a si bien résumé Enreekay, ce rassemblement est en l’état impossible sauf chamboulement idéologique radical, bien que les russes sont des frères slaves les polonais ne les aiment pas pour diverses raisons historiques( et c’est réciproque). Pour cela, bien que la plupart des polonais voient en les USA un allié peu fiable et de plus en plus néfaste, ils ne voudront pas s’allier avec la Russie pour l’instant, trop de mauvais souvenir.

      J’ai essayé de discuter avec ma famille de Pologne a ce sujet, toujours la même réponse, nie, et pourtant ils envient les russes d’avoir un gouvernement plus patriote que le leur( du moins c’était le cas avant l’élection du PiS).


    • La Pologne ne veut surtout pas s’allier à la Russie. Ce gouvernement à le projet de créer une sorte d’union des pays de l’est (projet qui avait été presque entamé par le défunt Président Lech Kaczynski). Tout cela est principalement dans le but que chaque pays de l’ex bloc URSS puisse se défendre contre Poutine qui, sauf erreur, à le rêve de "rebatir" cet empire. Et également créer "une force" contre l’UE, mais cela reste à vérifier..
      Ma famille suit régulièrement les médias (indépendants) du pays, en Pologne. Et je m’y interesse également beaucoup en m’informant. La Pologne est entrain de vivre un tournant décisif et j’ai une totale confiance envers le gouvernement actuel (PiS).


    • ils ont déjà fait le ménage dans les locaux de l’otan sur leur territoire s’il faut en croire ce qu’on nous dit


    • Je vis et travaille en Pologne... les polonais d’ordinaire plutôt gentils, deviennent agressifs à la seule évocation de la Russie... même en leur expliquant que leur intérêt n’est pas dans l’OTAN...
      Après je peux comprendre que la Russie est aux pays de l’Est, ce que les USA sont à l’occident...

      Moi je suis bien content que PiS soit au pouvoir... j’ai quitté la France pour échappé à la laideur de la société libérale...

      En Pologne, dernier bastion catholique au monde, la société commence à se transformer petit à petit dans les grande villes... il est grand temps de museler les médias polonais faisant l’apologie de l’american way of life (du mode de vie américain).... croyez moi, l’interdiction de l’avortement a ses bienfaits ....


  • acte 1 : Action. Novembre, les polonais refusent de participer au grand barnum qui a été d’accueillir des réfugiés(réfugiés,selon Bruxelles). Ou plutôt, (selon un travailleur précaire) une main d’oeuvre étrangère, bon marché, venant concurrencer les travailleurs locaux.
    acte 2 : Réaction. Janvier, la commission européenne, lance un débat (avec contrôle), sur l’état de droit dans ce pays....à méditer...

     

    • J’ai quelques contacts avec la pologne et en matiere d’imigration ils acceuillent pas mal d’ukrainiens notament mais pour ce qui est d’une imigration maghrebine ou noire d’apres leurs dires ils aurons plus de chance de marcher sur la lune.

      D’ailleurs la Pologne est tellement peut encline au metissage que cela s’entend jusqu’a dans leur vocabulaire, chez eux un noire est un "africain" peut importe qu’il soit dans un film americain il reste un africain.
      Il n’y a pas non plus de différenciation entre un arabe, un islamiste ou un européen issus de l’imigration, rien de tout cela un maghrébin est un musulman point barre.

      Ce langage quelque peu pre colonial à de quoi faire rire les contortonnistes de notre langue qui s’évertuent à rester dans toute circonstances dans les clous du politiquement correct.

      J’ai beaucoup de mal à imaginer un debarquement de réfugiés en pologne, ce serait tres dangeureux pour eux, le hooliganisme polonais est une vrai armée civil et patriote, ca pourrait mal se passer.


  • Bof...je me souviens que le RPR de Jacques Chirac était bien plus virulent à l’encontre de l’UE, on connaît la suite...
    le système promeut toujours un parti faussement réactionnaire qui aura pour charge de parler le langage du peuple pour mieux le contrôler et le retourner...ne vous fier pas à ces partis prétendument nationalistes et faussement traditionalistes !


  • Juncker va donc présider un débat sur l’état de droit en Pologne : on croit rêver sachant que lorsqu’il présidait les destinées du Luxembourg il promouvait "l’optimisation fiscale" des multinationales en Europe, en les accueillant au Luxembourg afin qu’elles n’y paient plus que très peu d’impôts : il a présidé à l’évasion fiscales de centaines de milliard d’euros, aux dépens des contribuables européens . Pour le récompenser les américains l’ont placé à la tête de la Commission ! Et c’est ce maître de la fraude fiscale qui s’arroge le droit de faire la morale aux Polonais !


  • "Niech żyje Polska, nasza droga, nasza waleczna Polska !"

    (Charles de Gaulle, Varsovie, 1967)

     

  • « Comme si le monde ne devait automatiquement aller que dans un seul sens, selon un modèle marxiste – un nouveau mélange de cultures et de races, un monde de cyclistes et de végétariens, qui ne mise que sur les énergies renouvelables et combat toute forme de religion »
    On dirait du Philippe Murray, la civilisation de l’homme en bermuda...

     

    • La mort de notre civilisation en somme


    • #1361816

      " la mort d’une civilisation en somme " : oui , ben c’est le but du jeu ! Ça a commencé juste après 1945 ( partage du monde à Yalta ) , nos maîtres ont infligé aux pays européens leurs règles économiques , sociales , affaiblirent le poids des états nations avec la toute puissante Europe chargée à termes de régir le quotidien de chaque ( zombie ) dans un cadre mondialiste défini par les vainqueurs de la derniere guerre ! ( rajoutons que pour les pays de l’Est , ce fut une opportunité d’étendre l’empire , qui d’ailleurs grignote inlassablement du terrain , ne serait ce qu’avec l’Ukraine récemment , et aurait volontiers déstabilisé les républiques islamiques russes avec un de leur pur produit qu’est Daesh - mais l’ours a de ce fait réagi - .


  • Deus Vult pugnam degeneratum. Vive la pologne.


  • j’ai dû lire les deux derniers paragraphes à trois reprises...je n’en croyais pas mes yeux... :

    ...le parti conservateur Droit et Justice (PiS), qui a gagné les élections législatives fin octobre, soutient ce qui intéresse « la majorité des Polonais : les traditions, la conscience de son histoire, l’amour de la patrie, la foi en dieu, en une vie de famille normale entre un homme et une femme ».

    « C’est un choc pour nos opposants, ceux croient au progrès : que 25 ans d’endoctrinement gauchiste et libéral n’a pas pu faire disparaître ces valeurs traditionnelles (...) Et que nous avons gagné les élections avec », a-t-il encore estimé.


  • Révolution colorée pour bientôt ?


  • Si la Pologne veut survivre, comme la Hongrie, il lui faudra l’aide de la Russie de Poutine.

     

    • #1361801

      de plus en plus de pays commence à se rendre compte de cette fumisterie qu’est l’Europe et se tournent vers Poutine et la Russie !!!!!
      qu’attends encore la France et ces politiques pour faire la même chose au lieu de continuer à être les larbins des autres !!!!!!!!!!
      ridicules sur l’affaire Syrienne , inexistants sur le conflit entre l’Arabie et l’Iran , le chaos depuis la Lybie et j’en passe .... sur le chômage , l’emploi , les valeurs de notre pays !!!!!
      il est encore temps de redresser quelque chose avec un nouveau parti au pouvoir qui ne pourra pas être pire que ce qu’on a connu depuis 30 ans -


    • #1361805

      Le contentieux est trop lourd avec la Russie , on y peut rien , c’est le poids de l’histoire !


    • #1361868

      @Nyo,
      Ton commentaire est très juste, et tu soulèves tout ce qui va se jouer dans les prochains mois en fonction des choix stratégiques du parti "Droit et Justice" au pouvoir en Pologne.

      Le choix des alliances géopolitiques du PIS ("Droit et Justice") sera cornélien car ce parti est fondamentalement antirusse et il a toujours mis en cause Poutine dans l’accident (ou l’attentat) de l’avion présidentiel Polonais à Smolensk le 10 avril 2010 (voir la page wikipedia sur cette affaire non résolue...).
      De plus, le PIS vient de commencer une campagne médiatique mettant en cause la politique économique allemande qui irait à l’encontre des intérêts vitaux de la Pologne.

      La question est donc très simple. En ouvrant un front intérieur contre ses opposants politiques, puis un front à l’ouest contre le pays le plus puissant d’Europe l’Allemagne, avec l’entrée en lice des libéraux-bolcheviks de la commission européenne, et en excluant un partenariat stratégique avec la Russie, sur quels alliés en Europe le gouvernement PIS Polonais pourra t-il s’appuyer pour déjouer les prochaines tentatives à son encontre de déstabilisation de type Euromaïdan (voir également la page Wikipédia sur le sujet) ?

      De la réponse à cette question, dépendra la capacité du PIS à mettre en œuvre son programme politique sur la durée de sa législature et à faire face à des adversaires européens résolus.


  • « la majorité des Polonais : les traditions, la conscience de son histoire, l’amour de la patrie, la foi en dieu, en une vie de famille normale entre un homme et une femme ».
    la même chose en France -
    on s’est assez amusé avec des pyromanes de la pensée , qui ont détruit ce pays !!!!!!
    commençons par expulser tout ceux qui sont contraires aux valeurs de ce pays et tous les bobos planqués qui ont poussé ce pays, dans la déchéance !!!!!!
    une bonne chose pour commencer par le choix de la nationalité unique et on va voir les vrais Patriotes -


  • #1362101
    le 05/01/2016 par Szczebrzerzyszczykowski
    Le nouveau gouvernement polonais hérisse l’Union européenne

    On va voir ce qui va se passer le 19/01 : je crois que ce jour-là au "parlement européen" il y aura un débat sur "la démocratie en danger en Pologne".

    Paradoxalement, il semble que les États-Unis ne souhaitent pas l’internationalisation de cette guerre politique interne et peut-être sur ce coup-là les Américains (je dis bien peut-être) empêcheront l’ingérence trop poussée de l’Allemagne et autres "démocrates" de l’Occident selon la "doctrine Brejnev" en vigueur dans l’UE.
    Je sais que (malheureusement) la Pologne est actuellement sous curatelle US, mais j’espère que le gouvernement actuel jouera finement sa carte, car s’il n’est pas possible de s’extraire de cette curatelle US d’un coup "sec", il y a une marge de manœuvre. Je rêve d’une Pologne SANS influence, ni américaine, ni russe, ni allemande.

    La Pologne n’est pas du tout dans la même situation géopolitique que la France et les Français devraient comprendre que, même si l’alliance avec les USA est une "alliance exotique", beaucoup de gens dans mon pays comprennent qu’il est difficile pour le moment pour nous de faire autrement. Quant à se tourner vers la Russie ou vers l’Allemagne (comme suggéraient certains commentaires) c’est tout à fait exclu. Depuis plusieurs siècles ces deux pays font tout pour qu’il n’y ait aucune autre capitale entre Berlin et Moscou, ce n’est pas plus compliqué que ça. Je ne vois pas pourquoi d’ailleurs il faudrait se tourner vers la Russie du tchékiste Poutine, ce serait la négation de notre Histoire plus que millénaire. Nous voulons être amis avec le grand Peuple russe, mais pas sous influence de la Russie car in en va de notre âme.

     

    • Bien dit. Il est vrai que la Pologne a toujours été prise entre deux feux. Mais aujourd’hui, il vaudrait mieux qu’elle fasse de la realpolitik et qu’elle enterre la hache de guerre avec la Russie et cherche un avenir commun dans une Europe charnelle.


  • Commentaires suivants