Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le pape François accusé de propager des "hérésies"

François est-il un infiltré ?

Une bombe vient d’éclater sur le dôme de Saint-Pierre dimanche 24 septembre 2017 : une « correction filiale » adressée au pape François le 11 août dernier et pour l’instant totalement ignorée par le récipiendaire vient d’être rendue publique.

 

 

Écrite par une soixantaine de prêtres et de laïcs, auxquels s’est joint Mgr Fellay, supérieur de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie-X, cette « Correctio Filialis de haeresibus propagatis » rendue nécessaire expliquent-ils « à cause de la propagation d’hérésies entraînée par l’exhortation apostolique Amoris laetitia et par d’autres paroles, actions et omissions de Votre Sainteté » énumèrent 7 hérésies contenues dans l’exhortation bergoglienne sur la famille ainsi qu’un certains nombres de gestes et de paroles du pape argentin qui causent ainsi du « scandale à l’Église et au monde ». Il est demandé explicitement au pape de corriger publiquement ces erreurs qu’il a « soutenues et propagées, causant ainsi un grand et imminent péril pour les âmes ».

Divisée en deux, écrit en latin, le document débute avec la Correction proprement dite suivie du nom et de la profession ou charge des signataires. Viennent ensuite les 26 pages d’« Élucidations » théologiques qui ont pour but de mettre en lumière les hérésies dénoncées dans Amoris Laetitia et la considération du pape envers Martin Luther et sa doctrine, influençant notablement son action pastorale et doctrinale.

Voir la liste des signataires sur medias-presse.info

Sur le projet mondialiste antinational et antichrétien,
chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bonne nouvelle. Ce pape se mérite une rouste symbolique suivie d’expulsion.

     

    • #1810479

      Ce qui le rend hérétique c’est sa démagogie . Le pape ne guide plus le peuple, il lui court après, il court même après ses vices et ses turpitudes au lieu de tenter de les corriger .


  • #1810248

    Le pape François hérétique ?

    La question est maintenant posée à l’intérieur
    de l’église .
    Il y a semble-t-il sept siècles qu’un tel cas
    s’est posé .
    Nous sommes devant un débat retentissant
    et indispensable .Espérons que nous irons
    au fond du problème .Nous avons l’impression
    d’une tentative de l’intérieur ,appuyée de l’extérieur,
    comme pour la politique , de prise du pouvoir
    des mondialistes de l’Empire .
    Qui est Bergoglio ?

     

    • #1810281

      « Qui est Bergoglio ? »

      Un jésuite infiltré comme le loup avec de la farine sur son museau pour tromper les 7 brebis avant le retour de leur mère (la chèvre). Symboliquement, il s’interpose donc entre la Sainte-Vierge (le Féminin de l’ÊTRE) et son Fils (Masculin de l’ÊTRE) afin que nous ne puissions construire le lien entre nos deux hémisphères cérébraux et vivre ainsi l’unité intérieure et extérieure donc retrouver l’harmonie terrestre avec soi-même d’abord et autrui.

      Dans L’Évangile selon Thomas, Jésus a dit : les pharisiens et les scribes ont pris les clefs de la gnose et ils les ont cachées. Ils ne sont pas entrés, et ceux qui voulaient entrer, ils ne les ont pas laissé faire. Mais vous soyez prudent comme les serpents et purs comme les colombes. Logion39 (1 à 9).

      Qui sont ces scribes sinon les détenteurs des Textes, des Archives au Vatican. Ils détiennent les clefs de la Tradition Primordiale divine à laquelle font souvent référence Francis Cousin et bien sûr René Guénon.

      Nous sommes actuellement en train de passer de l’ancienne religion mondiale (le catholicisme) à une nouvelle religion mondiale qui n’aura rien à voir avec la Gnose, la science spirituelle par excellence n’ayant rien à voir avec nos sciences matérialistes de l’âge de Fer.

      Pour opérer ce passage difficile, les jésuites ont besoin d’un homme parfaitement sûr, obéissant « comme un cadavre » aux instructions de l’Ordre. Pour cela, Benoît XVI ne pouvait bien sûr pas convenir. Il leur fallait un des leurs, observé depuis sa jeunesse et dressé comme il faut par des années d’« exercices spirituels ».


    • #1810400

      Pascal, croire qu’il y a une tradition primordiale qui nous est cachée, c’est un sacré affront au Saint Esprit quand on y réfléchit.
      C’est une pensée qui déstabilise en profondeur la notion même de Trinité, j’ai du mal à comprendre cette fixation sur la tradition primordiale, sur cette recherche de pureté initiale, c’est ne rien comprendre à Dieu, c’est coller tout un système de pensée gnostique sur quelque chose qui n’a mais vraiment rien à voir avec cela.

      Vous dites qu’il n’est pas question de gnose avec François, que c’est autre chose, alors que c’est bel et bien le cas. Il y a dans Amoris Laetitia une évidente réhabilitation de la gnose chrétienne du jésuite Teilhard de Chardin, qui avait été pour autant condamnée par l’encyclique Humanis Generis de Pie XII. Il n’y a pas que le protestantisme qui fait son retour, il y a plus d’une hérésie qui est en train de revenir par la fenêtre pour tout dévaster.


    • #1810504

      A Pascal et El Vago,

      Je pense que vous soulevez des points fondamentaux
      de l’histoire du christianisme originel .
      La gnose s’est développée au second siècle,
      avec Marcion et Valentin .
      Irénée de Lyon a semble-t-il ,rencontré Marcion
      et l’aurait accusé d’hérésie sataniste .
      La franc-maçonnerie semble s’appuyer sur
      la pensée gnostique .
      Bergoglio est-il un gnostique ?


    • #1810805

      ne mélangez pas tout, Marcion n’est pas un gnostique , loin de là. Marcion a simplement posé le problème fondamental du christianisme : le dieu du christ n’est pas le dieu de la torah. il n’a pas été écouté et du coup le problème est toujours présent. de plus Marcion était contre un clergé auto proclamé, là encore l’Eglise romaine a triomphé.
      quant à la gnose c’est une pensée judéo grecque syncrétiste et d’origine alexandrine, une perversion locale du christianisme primitif où le logos remplace la foi (Marcion est, lui, un authentique chrétien, un homme de foi)


    • #1810888

      Si, le Dieu des Évangiles est le Dieu de la Torah, ne pas confondre Torah et Talmud ! Et justement, la Torah ne peut être comprise qu’à la lumière des Évangiles car c’est ce vers quoi elle tend. Le problème de cette hérésie est qu’elle tombe dans un dualisme très proche du manichéisme et donc de la gnose sataniste.


    • #1811000

      @Vago
      Je vous suis.
      Je suis persuadé qu’un catholicisme bien vécu, (c’est-à-dire avec la recherche de la vérité, l’acceptation que la perfection n’est pas de ce monde et le désir d’une foi sincère) nous conduit à une bonne vie bien vécue elle aussi.
      Aujourd’hui que peut-on attendre de l’extérieur ?


  • #1810255

    3. « Un chrétien peut être pleinement conscient d’une loi divine et peut volontairement choisir de la violer dans une matière grave mais ne pas être en état de péché mortel comme résultat de cette ‘action’ ».

    On se croirait au syndicat de la magistrature...
    Soit un délinquant,les victimes se retrouvent sur le mur des cons.


  • #1810261

    Si certains n’ont pas encore compris qui est ce pape, ce dernier peut leur faire un dessin..............avec son compas et son équerre. Ce gugusse est aussi pape que moi je suis antifa !!!!!!!!!


  • #1810267

    Je remercie mes parents qui m’ont fait grandir dans la foi orthodoxe ...Mais, pour en revenir à l’individu , c’était je crois un joueur de foot estimé ....

     

    • #1810302

      VORONINE, pardonnes ma curiosité mais j’aimerais avoir ton opinion sur les principales différences (à part la non reconnaissance du pape) entre "romain" et orthodoxe.


    • #1810390

      @ Radicus

      Principalement des messes de plusieurs heures au lieu d’une heure et debout.

      C’est, à quelque chose près, à peu près tout...


    • #1810398

      @Radicus
      C’est un dérivé lointain de l’arianisme et d’autres adaptations humanistes ; le saint esprit procède du père mais pas du fils, l’assomption de NSVM devient dormition, le pain quotidien devient une ou deux communion par an, plus de génuflexion évidemment, les fidèles restent debout. Le remariage est possible après adultère et encore bien d’autres scissions. C’est en fait très proche du protestantisme, c’est pour cela que l’église de Vatican II les aime beaucoup malgré le rejet, l’auto-humiliation est très appréciée par les modernistes. Malheureusement, aucunes âmes ne se sauvent dans l’orthodoxie puisqu’ils sont en dehors de la nouvelle alliance, son corps mystique, son épouse qu’est la sainte église aujourd’hui éclipsée, en plein martyr. L’arche de Noé est l’allégorie de l’église. Cependant, il y a présence réelle au saint sacrement chez les orthodoxes, Notre Seigneur est présent dans son âme, son sang, son corps et sa divinité. Dans le 5ème mystère douloureux du Vendredi nous prions pour la conversion des hérétiques, prions pour eux et pour ces pauvres catholiques modernistes.


    • #1810488

      @ Truffe Idéfix
      On est pas près de s’en sortir... le bigotisme ça va bien.
      La vertu, la bonté, la générosité, -LA VERITÉ- sont plus importantes que tous ces débats. Je suis athée et j’estime être dans le droit chemin. Celui de la vérité. Je respecte tout autant un catholique, un protestant, un bouddhiste, un musulman ou un juif du moment que leur foi les élève et qu’ils ne viennent pas me l’imposer. Du moment qu’ils cherchent LA VÉRITÉ, nous sommes sur le même chemin.
      "Ne juge pas" disait Jésus. Dans ses paroles étaient le bon sens, la réconciliation et l’amitié.

      Respectons nos croyances et cherchons ensemble LA VÉRITÉ.


    • #1810523

      Malheureusement, aucunes âmes ne se sauvent dans l’orthodoxie puisqu’ils sont en dehors de la nouvelle alliance, son corps mystique, son épouse qu’est la sainte église aujourd’hui éclipsée, en plein martyr.




      Vous croyez vraiment que Satan se serait déchaîné avec une telle rage contre l’Eglise orthodoxe russe si les membres de cette Eglise étaient déjà promis à l’Enfer ?


    • @ Juanito

      Votre définition de la vérité est fausse, un athée, un catholique, un protestant, un bouddhiste, un musulman ou un juif ne peuvent pas être tous en même temps dans la Vérité. La vérité est une, elle n’est pas morcelable, ni multiple. C’est un principe de base en philosophie.

      Vous êtes imbu de modernisme et de l’esprit oecuménique en disant cela.

      Le Christ en disant "Ne jugez pas, afin de n’être pas jugés" ne nous a pas demandé de ne pas rechercher l’erreur, en effet si l’erreur, le péché et les fausses doctrines ne sont plus évités, le chaos arrivera, et c’est bien ce qui arrive de nos jours.

      Voilà une autre phrase du Christ qui semble contredire la 1ère :

      Matthieu 18:15
      Si ton frère a commis un péché, va lui parler seul à seul et montre-lui sa faute. S’il t’écoute, tu auras gagné ton frère. S’il ne t’écoute pas, prends encore avec toi une ou deux personnes, afin que toute l’affaire soit réglée sur la parole de deux ou trois témoins. S’il refuse de les écouter, dis-le à la communauté de l’Église ; s’il refuse encore d’écouter l’Église, considère-le comme un païen et un publicain.

      Ne pas juger reviendrait à avilir l’homme, vu que le jugement est précisément, ainsi que l’explique Saint Thomas d’Aquin, l’acte le plus noble de l’intelligence humaine.

      Ce qui n’est pas permis en revanche c’est de juger de tout et de tous, car cela reviendrait à prendre la place de DIeu qui est juge universel.
      Le jugement est nécessaire à la direction de sa propre conduite, ou encore à celle d’autrui dans la mesure où celle-ci relève de notre responsabilité.
      Les catholiques ont pour habitude de juger les actes extérieurs et non les intentions intérieurs d’une personne.

      Comment interpréter le Christ qui demande de ne point juger ? Il suffit de lire la suite :

      Matthieu 7:1
      Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’oeil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil ?
      Comme l’explique Saint Jean Chrysostome, "Notre Seigneur veut uniquement frapper ceux qui, chargés de vices sans nombres, se déchainent contre les autres à l’occasion de leur plus légers défauts." En un mot, il condamne peut-être l’attitude de celui qui, il y a un instant rétorquait : "Ne jugez pas."


    • #1810644

      @Vapincum
      C’est un combat satanique de 2000 ans qui est donc long a expliqué. Pour faire le plus simple possible ; à l’âge d’or du christianisme c’est à dire au XIIIè siècle, il y avait le réalisme+Dieu+NSJC+l’église+le surnaturel vient la révolution humaniste-naturaliste de la renaissance païenne donc plus de surnaturel, la nature sans la grâce qui s’y rajoute, puis la protestante, plus d’église non plus ensuite la libérale révolutionnaire laïque, Dieu oui, le christ non puis la communiste, Dieu non plus et c’est là où les orthodoxes on subit une persécution très violente d’une 15aine d’années car l’orthodoxie est déjà trop pour le démon en effet. On en vient à la 5ème révolution satanique ou même le réalisme ne doit plus exister, la dernière phase d’aliénation. On en arrive à notre ami Juanito qui comme l’axiome d’Audiard dans la bouche de Ventura ose tout, ne se rendant même plus compte qu’il partage l’opinion de ses bourreaux et le proclame sur un billet d’actualité concernant justement la liberté de conscience, l’intelligence étant coupée de son créateur, tout est déstructuré et inversé. N’oublions pas que l’athéisme n’a que 150 ans au plus suite à Darwin, c’est l’hérésie des hérésies car comme Platon et d’autres il est possible pour un païen donc sans la foi de remonter à une intelligence supérieure. Tout est parfait et ordonné, seul le pêché originel a amené la mort et la souffrance sur terre. Deo gratias je ne suis plus athée et me suis réfugié dans le Cantal. Quand l’aliénation satanique aura atteint son point culminant et que le grand nettoyage commencera, NSVM l’a dit, son coeur immaculé triomphera mais une 30aine d’années seulement, jusqu’à la fin du monde les persécutions continueront. Donc oui, l’orthodoxie était déjà bien trop chrétienne pour satan mais les âmes allant quand même à lui, je suppose qu’ils seront toujours tranquilles dorénavant. Seule la sainte église doit être martyrisée et maçonnisée.


    • @Alex
      Vous aimez la philosophie, alors en voici :
      La Vérité est Une.
      Certes.
      Mais on peut l’aborder sous plusieurs angles et avec plusieurs niveaux de profondeur.
      En fonction de notre culture, de notre langue, de notre éducation, de nos désirs, de nos capacités.
      Cette Vérité transcendantale est bien plus complexe que vous le pensez.
      Elle peut se manifester différemment en fonction de celui qui l’approche.
      Comme c’est souvent le cas d’ailleurs avec des vérités matérielles.


    • #1810945

      @crux fidelis
      Ah tiens, je pensais que le schisme avait été provoqué suite à un délire de Rome qui voulait avoir tout pouvoir sur les autres Eglises chrétiennes...On m’aurait donc menti ?
      D’autant plus que "orthodoxie" signifie "conforme à la doctrine", et conforme à cette doctrine depuis maintenant 2000 ans.
      2000 ans, depuis ses origines, que la Très Sainte Liturgie orthodoxe garde l’essence du christianisme.
      On se demande bien quelle Eglise s’est perdue en chemin...
      Venez assister à la Très Sainte Liturgie, vous verrez que l’Orthodoxie ne ressemble en rien au protestantisme.


  • #1810273

    L’Eglise n’a jamais échappé à la politique. Elle en a été la victime pendant trois siècles de persécutions sanglantes, au cours desquels, selon le mot de Tertullien, le sang des martyrs a été "semence de chrétiens". Le sacrifice admirable des martyrs, qui préféraient mourir plutôt que de brûler un peu d’encens en l’honneur des divinités protectrices de l’Empire, a en effet permis à l’Eglise de s’imposer peu à peu, puis de dominer la gent politique, au point que le roi de France était "l’évêque du dehors", qui communiait sous les deux espèces et guérissait les écrouelles.
    La Renaissance, le protestantisme, la Révolution française ont miné ce bel édifice ; les deux derniers siècles l’ont renversé. L’Eglise est passée sous la coupe du politique. Et quel politique ! Bergoglio est un sinistre clown, mis en place par l’administration Obama-Clinton-Podesta-Soros, au service de la finance apatride et du Talmud, de l’immigrationnisme et du lobby LGBT. Il n’a été mis en place que pour ruiner de fond en comble l’épouse du Christ. C’est ce dont il s’acquitte consciencieusement, dans l’indifférence assez générale des "cathos" et avec la "bénédiction" des médias mainstream. Une horreur !

     

  • #1810278

    Depuis le toast d’Alger et Léon XIII, nous savons qu’il y a deux sensibilité dans l’église catholique ; Ceux qui acceptent le ralliement et les autres...(c’est court mais cela résume la situation)


  • Ouais bof... faut savoir que les luthériens finlandais ont une tradition teintée de catholicisme, donc les prendre en exemple comme les plus jusqueboutistes des luthériens me semble exagéré...


  • Pourquoi s’étonner de la chose ? Ce monde est livré pieds et poings liés à un autre ordre (totalement contre-nature) : c’est d’ailleurs une nécessité, car il n’est pas d’autres moyens afin que chacun (personnellement) se situe par rapport au véritable Principe ! En conséquence, tous ceux qui ont quelque pouvoir ou puissance de décision (groupes pseudo-initiatiques, religions, structures non-étatiques, multinationales, mouvements politiques, forces de l’argent ou idéologiques) sont irrémédiablement assimilés et contraints de délivrer un message bien défini à l’attention de la masse... Cependant, quelque puisse être la vibration négative et déstructurante qui englobe ce Monde et son histoire, l’important sera toujours le type de réaction (et la réponse) individuelle de chaque homme ! Quand bien même les trois religions majeures seraient déviées (ce qui est d’ailleurs le cas) que cela n’altère la conscience et l’existence que de ceux qui oublient le Précepte du Christ...


  • #1810368

    Selon la Prophétie des Papes de Saint-Malachie, Benoît XVI devait être le dernier pape. Il s’ensuit que, si cette prophétie est une fois de plus vérifiée, le "pape François" sera reconnu un jour comme hérétique et donc n’ayant jamais été pape.
    Du reste, la démission de Benoît XVI était-elle valide puisqu’il s’est soumis à des pressions telles par exemple que le blocage des comptes bancaires (tiens, tiens...) du Vatican.

     

    • #1810415

      Bergoglio ne peut pas être pape car il n’est déjà pas prêtre ayant été ordonné après le concile et donc son ordination est invalide.
      Ce n’est qu’un laïc qui dirige sa petite entreprise qui ne connaît pas la crise.


    • #1810483
      le 30/09/2017 par Francois Desvignes
      Le pape François accusé de propager des "hérésies"

      La démission du pape est juridiquement impossible : l’Eglise n’a toujours qu’un Pape, Benoit XVI.

      On peut dire que Benoit XVI est empêché, suppléé, assisté mais pas qu’il est remplacé : Brocoli n’est pas Pape (il se prétend d’ailleurs Eveque temporaire de Rome et non Pape, et à plusieurs reprises a confirmé que selon lui son mandat ne devrait pas dépasser quelques années (sic) )

      La démission du pape est impossible en droit canon car la charge de pape n’est pas un contrat mais une institution d’une part, et d’autre part cette institution quoiqu’élective est divine et non humaine.

      - Etre pape n’est pas un contrat : le pape n’a pas présenté sa candidature, il a été élu par ses frères. Il n’a pas négocié les modalités de sa charge, sa durée, ses obligations, ses contreparties. Il n’a même pas pu accepter ou refuser la charge que ses frères lui ont destinée. Il aurait pu convaincre ses frères, de son incapacité à recevoir la charge, mais en cette matière, il ne peut que proposer et non disposer.

      Être pape est un état : vous mourrez pape.
      Et donc l’Église n’a qu’un seul pape.

      - Être pape est une Institution divine : Les candidats à la papauté ne le sont pas de leur autorité mais par la désignation consensuelle de leurs frères. Et le pape n’est pas "élu". Il est élu à l’unanimité. C’est dans l’unanimité de l’élection que l’on prouve l’élection divine car seul l’esprit saint peut réussir à réaliser le miracle de l’unanimité dans le collège des cardinaux-électeurs.

      Une élection à l’unanimité OBTENUE est forcément une élection divine


    • #1810708
      le 30/09/2017 par Thérèse Lavie
      Le pape François accusé de propager des "hérésies"

      Benoît XVI doit en effet être le dernier pape sur terre, le pape ultime devant être Pierre le romain, en fait Pierre le premier pape revenu, mais agissant du ciel.


    • Benoit XVI semble effectivement le dernier pape. Certains disent même que la place est vacante depuis encore plus longtemps...


  • #1810372

    Ceux qui n’ont pas encore compris que ce pape est une taupe mondialiste, n’ont encore rien compris, tellement c’est évident.

     

    • #1810485
      le 30/09/2017 par Francois Desvignes
      Le pape François accusé de propager des "hérésies"

      C’est le jean baptiste de l’antéchrist.

      Un jour il nous dira :" celui qui vient après moi est plus grand que moi !"

      Mais il y aura toujours des cons béats qui feront semblant de ne pas comprendre de peur de perdre leur pâtée


  • Depuis le début ce Pape de daube me pue au nez. Une vraie calamité !
    Les catholiques mangent leur glace avec ce guignol aux ordres.

     

    • #1810986

      Il est à craindre que la presse catholique traîne les pieds pour dénoncer François l’argentin pour ce qu’il est, l’exécutant de la franc-maçonnerie pour abattre l’Eglise catholique en vue de l’établissement d’une religion mondiale, sans dogme, sans péché, et en fait sans Dieu. Une partie importante des lecteurs, un peu lents à comprendre cette réalité à vrai dire inattendue et inconcevable, pourrait se désabonner et ruiner certains titres.


  • #1810385

    ..." la considération du pape pour Martin Luther " : quelle hypocrisie ! Dénonçant cette papauté qui promettait le Paradis moyennant finances (le scandale des indulgences) , frère Martin est exécré par la papauté : avec lui l’or et l’argent allemands ont cessé de passer les Alpes et d’enrichir le Vatican, ses trésors artistiques et ses putains . Le pape de l’époque en fut fort marri : on avait touché au Saint des Saints, c’est à dire au tiroir caisse !

     

    • #1810884

      Du coup tout le pognon des protestants a servi à enrichir la city et la communauté de lumière, c’est vrai que c’est mieux non ? Cela prouve seulement que vous ne savez ni qui est Luther, ni ce qu’il a fait, ni les horreurs, les guerres et les massacres qu’ont engendré son hérésie...


  • #1810502

    Vu la forme de dominance qui est en cours, l’on dira que ce Pape est hérodien...
    Et pour sûr que les catholiques se la mordraient si elle était assez longue.


  • #1810563

    7 Hérésies ? Seulement ? Et du point de vue d’une doxa boiteuse ? Ma sanction après analyse est qu’il a commis 2247,666 hérésies, et qu’on est déjà dans le blasphème. Perso si la branche va casser je change de branche , l’essentiel c’est la solidité de l’arbre .


  • #1810642

    François l’argentin a été choisi et élu par la franc-maçonnerie, il est donc missionné par celle-ci. Le départ précipité et imminent de Benoît XVI du Vatican va être le signal d’événements très graves, décrits en détail sur le site "la voix de Dieu".


  • #1810669

    Son intention initiale était de s’appeler Pierre II....


  • #1810723

    Ci dessous les premiers paragraphes de Amoris laetitia.
    Je n’y voit aucune atteinte à la doctrine de l’église sur la famille mais une volonté de tenir compte des différentes cultures et traditions pour ramener les égarés vers la lumière du Christ.
    " 1. La joie de l’amour qui est vécue dans les familles est aussi la joie de l’Église. ...
    _ le désir de famille reste vif, spécialement chez les jeunes, ....
    2. ..... Les débats qui se déroulent dans les moyens de communication ou bien dans les publications et même entre les ministres de l’Église, vont d’un désir effréné de tout changer sans une réflexion suffisante ou sans fondement, à la prétention de tout résoudre en appliquant des normes générales ou bien en tirant des conclusions excessives à partir de certaines réflexions théologiques.
    3. .... Bien entendu, dans l’Église une unité de doctrine et de praxis est nécessaire, mais cela n’empêche pas que subsistent différentes interprétations de certains aspects de la doctrine ou certaines conclusions qui en dérivent. Il en sera ainsi jusqu’à ce que l’Esprit nous conduise à vérité entière (cf. Jn 16, 13), c’est-à-dire, lorsqu’il nous introduira parfaitement dans le mystère du Christ et que nous pourrons tout voir à travers son regard. "


  • #1810762

    Ce qu’il y a de terrible avec ce pape, c’est que non seulement il multiplie les déclarations politiques douteuses (on se souvient de Léon XIII et son "ralliement à la République", pas vraiment couronné de succès), mais en plus des propos qui fleurent bon (je j’ose dire) l’hérésie ! Bon vous me direz qu’avec Jean-Paul II, c’était pas triste. Mais là on en arrive clairement à quelque chose d’autre....


  • #1811748

    Oui, la doctrine de François premier est un tissu d’hérésies, toutes inspirées par le mondialisme et son coeur spirituel qui est le New Age américain. Mais le mal dans l’Église est bien plus profond. Vatican II était déjà un véritable coup d’état maçonnique, et plus tôt, au moment de la reconnaissance de la République française, il était déjà trop tard, le mal était déjà mortel, irréversible : l’Église était incapable de dire non aux forces de l’argent et reconnaissait dans le pouvoir financier mondial le nouveau César du règne temporel duquel il fallait s’accommoder comme d’un représentant de Dieu en ce qui a trait à la gestion du monde temporel. ce d’autant qu’on faisait face à la menace communiste déjà. Au moment du triomphe de fait de la cause janséniste presque partout en France (de sa victoire en morale commune après sa défaite théorique en cour de Rome) il était trop tard en France, les gens n’ont plus aucune idée de ce qu’était la religion chrétienne : le simple fait que depuis cette époque le populaire confonde d’instinct le pouvoir d’oppression de l’argent et celui de la religion, et que les avares comme le père Goriot soient en toute sincérité les plus assidus à la pratique de ce culte, montre que ce culte n’est plus celui de Dieu dans l’esprit de l’immense majorité qui le rend depuis au moins le Siècle des Lumières. Donc remplir les Églises comme le souhaitent certains ne servirait à rien.

    Toutefois, jusqu’à Vatican II, comme par action d’un pilotage automatique d’un avion aux prises avec un équipage voulant le détourner sans trop de succès, les sacrements marchaient plus ou moins, or depuis ce Concile ils ne sont plus opératoires et encore plus grave le processus de canonisation ne distingue plus aucun vrai saint : Mère Teresa est le modèle de ce qu’il ne faut pas faire pour prendre soin des pauvres : priver les pauvres dont elle a soin de toute assistance moderne, ne rien laisser ruisseler vers eux de l’argent accepté des hommes d’argent les plus crapuleux sans aucune exhortation à la conversion, pour ne faire la morale qu’aux pauvres eux-mêmes qu’on encourage à se laisser mourir, et n’aimer à se faire photographier qu’en présence des riches, des notables et des grands médias. Qu’elle soit devenue la figure du bien suprême du catholicisme moderne est la preuve que ce culte est la Grande Prostituée et qu’il faut le fuir.


  • Commentaires pour la plupart intéressants. Toutefois, après tant de millénaires de luttes incessantes (voire infructueuses sur le fond), on se demande encore ce que ne comprennent pas les hommes dans le fait de ne nuire à personne et, bien plus encore, de se donner la peine d’élever, d’aider, d’aimer chacun (et surtout les "dissemblables")...
    Ce débat ressemble à une confrontations de multiples peurs ! Il semblerait que nous nous trouvions ici dans ce que l’excellent Charles Moeller décrivait comme étant de la religion close... Mais en vertu de quoi un chrétien devrait-il avoir peur ? Le Christ n’a-t-Il pas vaincu le Monde ? Serait-ce que certains craignent que la "chute" de l’Eglise (inéluctable, par ailleurs) entraîne celle des hommes la composant : ce qui serait néanmoins un non-sens par rapport au Sacrifice de l’Oint, cette Oblation ayant (quel que soit l’angle d’analyse) valeur d’éternité et donc d’intemporalité ! Ou bien, plus grave encore, l’implosion de l’Eglise témoignerait-elle d’une importance démesurée à son égard : au mépris de l’Enseignement et de la Personne du Christ qui, pourtant, me semble bien plus essentiels et qui, quoi qu’on en pense, resteront à jamais présent (par l’Esprit) au sein de tout homme... Reste que la destruction (programmée et même révélée) de l’Institution ne saurait en aucune façon engendrer un éventuel silence de l’Esprit ! Ce serait faire bien peu de cas de Sa personne et de Celui qui Le mérita pour l’Humanité...
    A ce titre, il faut en conséquence se demander ce qu’est réellement l’Eglise. Car on assimile très souvent l’Eglise apostolique à l’Eglise Mystique... L’une n’est cependant pas l’autre, et la seconde prédomine sur la première.
    Si les chrétiens (et spécialement les catholiques) estiment à juste titre que la Rédemption de l’engeance humaine s’exprime par l’amour (vu que Dieu est tel), dès lors il serait pour le moins judicieux d’en témoigner au-delà des anathèmes inféconds et stériles. Est-il plus sensé d’insister sur les erreurs fatales d’une entité religieuse plutôt que sur l’impérieux zèle individuel obligeant à visibiliser la Divinité en témoignant de Sa Nature ? C’est à chacun d’être l’Eglise, de la manifester et de la perpétuer à travers temps et espace !


Commentaires suivants