Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Tempêtes françaises

La France est un pays de tempêtes, rapport à sa façade atlantique et à ses secousses politico-sociales internes. Comment se forme une tempête ? On a été chercher un tuto sur le site de Météo France, mais on n’a trouvé qu’un tout savoir sur les orages :

 

 

Sinon il y a un module Comment se forme une tempête, mais c’est tellement mal foutu qu’on ne sait plus où cliquer. Dire que c’est destiné à « l’éducation »...

La France, disions-nous, est un pays traversé de tempêtes depuis des siècles. Tempêtes humaines, tempêtes atmosphériques. On va parler des tempêtes humaines, celles d’aujourd’hui. Comme chacun sait, ça a encore cramé à Chanteloup-les-Vignes dans le 78 ce week-end du 2-3 novembre 2019. Il s’agit d’une tempête sociale, ou ethnique, plus précisément antifrançaise, ou anti-représentants de l’État. Les pompiers et les policiers, qui représentent l’ordre républicain, ne sont pas bien vus dans les quartiers défavorisés, habités en majorité par des Français d’origine immigrée dont le taux de pauvreté est fort... fort.

 

 

Le gros truc qui brûle, c’est l’Arche, le symbole de la réussite de la ville.

« Situé en bordure de la cité et géré par la Compagnie des Contraires, qui œuvre à Chanteloup-les-Vignes depuis vingt-huit ans (prévention de rue), le chapiteau (un investissement de 800 000 euros) accueillait 200 enfants de 5 ans à 17 ans, dont la moitié sont issus de la Noé. Bouleversée, Neusa Thomasi, la directrice et la fondatrice de cette école sociale du cirque, se souvient de “l’avertissement” reçu il y a un mois et demi. “On a tailladé au couteau les pneus de notre camionnette et ceux des voitures des professeurs”, raconte-t-elle. » (Le Monde)

Des groupes de délinquants de plus en plus jeunes se font la main et la guerre en exerçant leur violence sur les bâtiments publics et leurs fonctionnaires. Le pire, c’est qu’il s’agit d’une minorité, mais que cette minorité est extrêmement active, c’est-à-dire nocive. Bien évidemment, la justice soumise à la franc-maçonnerie ne saurait punir ces délinquants sans passer pour raciste, ce qui est tout bonnement inacceptable. Donc le merdier continue.

 

En fait, quand on y réfléchit bien, c’est toujours des minorités qui nous font chier

La nocivité des groupes de délinquants rappelle celle des groupes de délinquants oligarchiques qui sont aussi très peu mais qui font très mal à notre pays, et en plus la justice les absout toujours, pareil que les racailles du 9-3 ou du 7-8. La grande majorité des Français rêve de boulot et de paix [1], mais c’est sans compter sur cette pince de salopards d’en bas et d’en haut, qui sont très complices et qui maintiennent le pays dans une anxiété diffuse.

La réaction des politiques ? Bof, Nuñez montre les muscles mous et promet de taper fort contre les auteurs d’un clip de rap :

 

 

Mais on sait très bien que Nuñez est seulement capable de taper fort sur les Gilets jaunes, pas la peine de jouer les gros bras. L’autre réaction politique du moment c’est celle de Mélenchon, que la presse mainstream rêve d’éliminer. Le dernier exemple de traîtrise en interne vient du petit Thomas :

 

 

Mélenchon accuse donc Macron de jeter de l’huile sur le feu en jouant sur l’islamophobie, concept qui est aujourd’hui fertile électoralement, mais aussi dangereux :

 

 

Après cette tempête ethnico-politico-sociale permanente, la tempête naturelle baptisée Amélie, toujours des prénoms de jeunes filles, vous remarquerez. Il n’y a jamais une tempête Samuel ou Rachid, étrange, non ?

 

 

Une tempête fait des dégâts, rappelons-nous celle de 1999, dite tempête du siècle, mais ensuite, les hommes rebâtissent. C’est le principe des guerres américaines dans le monde depuis un bon siècle : on détruit tout sous un tapis de bombes et on envoie nos équipes de reconstruction, autrement appelées multinationales. Il y a au final deux industries humaines, le bâtiment et le débâtiment, la construction et la destruction.

 

Bonus : la tempête du siècle

Notes

[1] Bon OK, de loisirs, d’amour et de bouffe...

Tempêtes, sur E&R :

 






Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2313900
    Le 4 novembre à 12:52 par VIVACHAVEZ
    Tempêtes françaises

    Comme dirait un légionnaire qui reviendrait de la côte atlantique pour venir remettre de l’ordre à Chanteloup : "Tempête dans le désert et t’en chies dans la jungle"....

     

    Répondre à ce message

    • #2314543
      Le 5 novembre à 05:46 par John Raimbaud
      Tempêtes françaises

      Excellent.
      Variante : tempête en janvier, t’en chie toute l’année.

       
    • #2315035
      Le 5 novembre à 20:25 par Le Malicieux
      Tempêtes françaises

      Crues printanière,bien faire cuire.

       
  • #2313909
    Le 4 novembre à 13:04 par VIVACHAVEZ
    Tempêtes françaises

    Jean-Luc, ton "liberté, égalité, fraternité", tu te le mets là où je pense !!!

     

    Répondre à ce message

  • #2313911
    Le 4 novembre à 13:08 par Jean
    Tempêtes françaises

    Pour nous en Bretagne la tempête du siècle c’était 1987, les médias parisiens ont mis 6 jours avant d’en parler. 1999 c’était un gros coup de vent..

     

    Répondre à ce message

  • #2313948
    Le 4 novembre à 13:52 par GJ
    Tempêtes françaises

    Des minorités qui vivent de la culpabilité ou qui se la jouent victimes ?

    Parce que cramer un chapiteau c’est pas une preuve de virilité. Par contre s’unir pour sortir de la merde de manière digne, puisque le GOUVERNEMENT, et non les Français, vous ont oublié.

    C’est plus facile de détruire. Relever les manches et créer votre outil de production au lieu de fumer et de picoler !

    L’union fait la force c’est pas raciste comme expression, ça s’adresse à tout le monde.

    La France va pas se relever toute seule !

     

    Répondre à ce message

    • #2314141
      Le 4 novembre à 18:02 par Julian
      Tempêtes françaises

      Bonjour, bonsoir, strictement aucune importance mais courtoisie oblige !

      « Parce que cramer un chapiteau , c’est pas une preuve de virilité « .. dixit G.J.

      Parce que faire cramer un restaurant sur les Champs-Élysée, ça a une quelconque forme d’intelligence peut être ? Soyons sérieux !

      Et venez pas nous trouver l’excuse du « faux drapeau « black block « sans avoir réfléchi à une éventuelle mise en scène sur ce fait là.

       »S’unir pour sortir de cette merde « , il me semble qu’ils ne vous ont pas attendu pour le faire. D’une, parce que cela fait déjà plusieurs générations que de tels quartiers connaissent la condition du « gilet jaune « , de deux puisque personne n’est venu les soutenir non plus ! Personne ne veut vivre dans ces quartiers, y’a pas comme un petit souci ?

      « L’union fait la force » comme vous dites.
      Ne fallait-il pas s’unir avant !!??

      Ce qui est sur , c’est que la France ne se relèvera pas seule .. Encore moins avec ceux qui crament chapiteau ou resto !!

       
  • #2313996
    Le 4 novembre à 15:02 par goyband
    Tempêtes françaises

    Ouais Chanteloup-les-vignes...Juste après le coup de com’ de Macron sur V.A qui énerve la bien-pensance gauchiste...
    Pendant ce temps, des tombes cathos près de Cognac et la Cathédrale d’Oloron sont profanées...
    Tout ça juste après le tireur ex FN de la mosquée et le poignardeur fou de la préfecture de police.

    Soeur Anne, ne voyez-vous donc rien venir ?

    Si oui, BHL et Zemmour vous expliqueront la tempête, en gros c’est la faute des français ou des Arabes, au choix, pourvu qu’ils se déchirent sur la paternité du chaos, c’est tout bénéf’ pour la République Atlanto-sioniste, avec Mélenchon qui joue les faux médiateurs.

    Quelle blague ! Ils nous prennent vraiment pour des cons.

    Eteignez la télé.

     

    Répondre à ce message

  • #2314001
    Le 4 novembre à 15:08 par Snayche
    Tempêtes françaises

    Que ces tempêtes politico-sociales internes françaises deviennent un cyclone balayant la planète de justice au niveau des rapports de classes !

     

    Répondre à ce message

  • #2314009
    Le 4 novembre à 15:20 par nono
    Tempêtes françaises

    " principe des guerres américaines : on détruit tout sous un tapis de bombes puis on envoie des équipes de reconstruction " : ce n’est plus le cas . L’Irak n’a pas été reconstruit, la Libye et la Syrie ne le seront jamais . " Il faut raser les pays ennemis d’Israël " .

     

    Répondre à ce message

    • #2314395
      Le 4 novembre à 22:06 par PL
      Tempêtes françaises

      Les entreprises américaines s’étaient répartis les divers marchés de reconstruction des infrastructures et des équipements bombardés avant le début de l’invasion de l’Irak.

      L’occupation de l’Irak devait permettre aux revenus pétroliers de garantir le paiement. La guerre civile incessante n’a pas permis aux entreprises de réaliser les travaux, et les USA ont gardé l’argent du pétrole pour financer leurs autres guerres.

      En découvrant ça je me suis demandé si les bombardements anglo-américains en France n’avaient pas eu pour but de justifier le plan Marshall de reconstruction qui n’était pas un don, mais une obligation pour l’État français d’emprunter des milliards aux banques américaines, avec obligation de se fournir exclusivement auprès d’entreprises américaines (voir la page wikipedia).

       
    • #2314594
      Le 5 novembre à 09:14 par goyband
      Tempêtes françaises

      @PL, Le tapissage de bombes, officiellement, était pour empêcher les chars du IIIème Reich de progresser, officieusement, pour pratiquer la politique de la terre brûlée avec le jackpot si Overlord était gagnant, ce qui n’était pas du tout assuré à l’époque.

      Par conséquent, si les Anglo-US perdaient la guerre, Cela aurait couté un bras et du temps à Hitler pour tout reconstruire et profiter de son expansion vers l’Atlantique.

      Autant dire que les dommages collatéraux, notamment en vies humaines civiles, ce n’était pas la priorité des champions du monde libre et à cet instant.
      Même Patton s’était offusqué de tant de destructions qu’il ne jugeait pas nécessaire sur un plan militaire strict.

      Mais Churchill et surtout Roosevelt, pensaient déjà au coup d’après.

      On connait la suite, hard power US aux frontières de l’Est, soft power politique et économique pour contrôler le marché Européen et permettre à l’impérialisme marchand US de dominer.
      C’est ici que le basculement de la City vers Wall Street s’est opéré, que les évangélistes chrétiens et les sionistes se sont intriqués sous la bannière du tous contre l’axe du mal, Hitler out, ce fut d’abord les Russes, Castro puis post chute mur de Berlin, Saddam, Ben Laden et maintenant Daesh.

      Ecouter les conférences de Pierre Conesa sur la fabrication de l’ennemi qui rejoint peu ou prou les thèse de Debord quant à la fabrication du terrorisme pour les besoins expansionnistes du spectacle marchand.

       
  • #2314018
    Le 4 novembre à 15:27 par compatriote
    Tempêtes françaises

    Tous les évènements climatiques destinés à être médiatisés et à faire peur, sont marqués aux sceaux de la sémantique kabbalistique, aux renvois symboliques propres à ses initiés (pédo-)sataniques, à ses rituels de sorciers, à ses égrégores, à son agenda mondialiste.

    Je pense que la Cabale a donné le nom d’Amélie pour renvoyer à la nouvelle loi sur la Sécurité Sociale, laquelle va ponctionner ses caisses et la mettre dans le rouge (alors que la S.S. était revenu quasi à l’équilibre).

    De plus, à travers cette loi, le roitelet poudré Elysérien reprend d’une main les milliards qu’il avait promis aux G.J., pour calmer la colère "populiste", et lui éviter de s’enfuir dans l’hélicoptère garé dans la cour de sa Tour d’ivoire...

    ou comment dresser les goys à " AMÉLIE ", i.e. " AIMER ÉLIE "...

     

    Répondre à ce message

  • #2314762
    Le 5 novembre à 13:40 par noise
    Tempêtes françaises

    Simple règlement de comptes entre flics et dealers, une saisie pas prévue, un tonton incarcéré, une parole non tenue.
    Histoire de dope et de fric, only.

     

    Répondre à ce message

  • #2315613
    Le 6 novembre à 16:28 par anonyme
    Tempêtes françaises

    Papa Climat est très en colère, on fait encore de la fumée et il est obligé de souffler dessus, ça n’est pas parce qu’il y a des tempêtes en novembre de toute éternité, qu’on ne peut pas les mettre sur le compte de Papa Climat. C’est même une excellente occasion pour ça ;
    en les dramatisant le plus possible, afin de monopoliser les micros sur autre chose que le marasme chronique, les problèmes sociopolitiques, les révoltes écrasées dans le sang, les responsabilités, la pollution, les dévastations environnementales. Papa Climat comme leurre, comme édredon, est un excellent moyen, il a été choisit parce qu’il n’implique personne et ne vise rien. La pluie et le beau temps remplacent Dieu dans la ruée vers rien. C’est pratique.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents