Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les 11 plaintes pour violences policières à Nantes sont classées

Les antifas voulaient le beurre et l’argent du beurre

Les manifs contre la loi Travail au printemps 2016 avaient donné lieu à d’intenses échauffourées dans le centre-ville de Nantes (et de Rennes), parfois à la limite de l’émeute gratuite. Il s’agissait de casser du flic, les images le prouvent. La violence des antifas sur place, manipulés ou pas, laissait présager une réponse tout aussi violente des forces de l’ordre.

 

À l’époque, le pouvoir socialiste naviguait entre provocation au chaos (en blanchissant les exactions des factions gauchistes) et répression concrète devant un tel déploiement de violences et d’appels à la violence, voire au meurtre. Les antifas appréhendés lors des événements (de mars à juin) ou lors des enquêtes étaient systématiquement libérés, par on ne sait quel miracle juridique.

Il s’agissait alors de criminaliser la résistance des travailleurs – qui n’ont rien à voir avec les antifas, majoritairement improductifs – qui voyaient pointer le museau dangereux du libéralisme derrière le masque humain du socialisme. C’est pour cela que l’oligarchie a toujours utilisé le socialisme contre les peuples : les « réformes » libérales passent mieux ainsi, le citoyen moyen ne voyant pas malice dans le mélange des genres et des idéologies.

« Le parquet de Nantes a envoyé un courrier aux plaignants pour expliquer que les faits dénoncés ne relèvent pas de poursuite » (un avocat des plaignants)

 

Il faut admettre que de prendre une boule de flashball dans la tête ou goûter à l’impact d’une grenade de désencerclement n’a rien d’une sinécure. Mais la police ne pouvait pas rester sans rien faire devant l’escalade programmée des provocations. C’est d’ailleurs un miracle qu’il n’y ait pas eu de morts. Dans cette pièce nationale aux quatres acteurs, les manifestants sincères, les antifas cherchant le heurt, les forces de l’ordre dans la rue et l’autorité politique à Paris, tout a été fait pour détruire aux yeux du public le mouvement social et la grogne anti-gouvernementale.

L’état d’urgence, commencé le 14 novembre 2015 suite aux tueries de Paris, sera probablement prolongé jusqu’en novembre 2017 suite à l’attentat de... Manchester, d’après le nouveau ministre de l’Intérieur. Un statut qui permet de contrôler les libertés publiques sous prétexte de lutte contre le terrorisme, qui a bon dos.

Pour le commun des Français, il est difficile de saisir le rôle réel de ces antifas car ils donnent l’impression d’être des opposants radicaux au pouvoir. L’explication est simple : l’antifa travaille consciemment ou pas pour le pouvoir profond, mais est combattu par le pouvoir visible, qui est bien obligé d’envoyer la force publique en cas de trouble à l’ordre public.

« La réalité et la gravité des risques de troubles à l’ordre public mentionnés par l’arrêté du préfet étaient établis tant par les pièces du dossier que par les échanges lors de l’audience publique »

Quand on pense que le spectacle de Nantes du 9 janvier 2014 de Dieudonné a été interdit pour cause de trouble à l’ordre public par le Conseil d’État, qui a cassé la décision du tribunal administratif, et que les manifestations d’antifas ont eu lieu à Nantes dans une impunité quasi-totale malgré l’état d’urgence, on saisit mieux la distinction entre le pouvoir répressif réel de l’État profond et la paralysie du pouvoir gouvernemental de représentation, qui est in fine aux ordres du premier.

Sur le rôle véritable de la gauche de pouvoir,
lire chez Kontre Kulture

 

Les antifas, milice non officielle du pouvoir profond, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Haha cet article !
    Les honnêtes travailleurs-manifestants d’un coté et les antifas au RSA de l’autre. On dirait du BFMtv sauf que "casseurs" est remplacé par "antifas".
    Continuez les gars, c’est parfait.
    Biz


  • La justice ? Ça ne veut plus rien dire.


  • A chaque fois que je vois "antifas" et "manipulés", j’ai une irruption de boutons... nous savons, vous comme moi, qu’ils sont "payés" et "qui" les payent (par l’intermédiaire de certaines officines associatives, voir les "chasseurs de skins" ; ou le rsa)...
    Je fais régulièrement une petite prière pour être encore "en cannes" le jour ou la chasse sera ouverte !


  • Limpide.


  • #1738603

    Super. La Fronce multiculturelle et/ ou multiethnique a enfin une justice que le moyen âge nous envierait.
    Les antifas ne sont pas sur " le mur des cons" donc allez-y les fachos de l’anti-fascisme, open bar.

     

    • #1739788
      le 04/06/2017 par Joseph Gobelet d’urine chef de la propagande
      Les 11 plaintes pour violences policières à Nantes sont classées

      @Georges 4bitbol
      Le moyen-âge fut le pavois de la France kamarade !
      Dire cela dessert notre grande histoire ...puisque l’école raie-publicaine enseigne cela depuis plus de 150 ans , non le moyen-âge fut la quintessence du beau, du juste, du grand (Clovis Ier, Dagobert Ier, Charles Martel ,Pépin le Bref ,Charlemagne, Hugues Capet la “paix de Dieu”, Phillipe Auguste, Saint Louis et la “justice juste” ,sous un chêne.....)
      Non la justice doit-être juste Saint Thomas d’Aquin (Petite Somme Politique) et c’est ce qu’elle fut (au Moyen-Âge )
      Rien à voir avec la pantalonnade de justice de la raie-volution ou d’aujourd’hui !
      (je te conseille la conférence de Claire Colombi «  La fabrication de la légende noire du moyen âge  » ou de Marion Sigaut ou «  l’Histoire de France  » de Bainville etc....)
      Il ne faut pas dire cela du Moyen-Âge à force tout le monde le croit !
      Bien à toi kamarade..............................


  • #1738663

    Cette obsession sur le RSA=feignant (et maintenant antifas) pour certain sur ce site tourne au ridicule. Tant qu’à faire, mais supprimons la sécu, les apl, les allocs familiales et tout le toutim et passons aux tout privé comme aux states et chacun pour sa pomme. Il n’y aura aucune réconciliation dans ce pays et on ira jusqu’au bout...à la guerre civile et il n’y aura aucun gagnant. Et puis .....non, même plus envie de faire un speech, beaucoup de français me font gerber aujourd’hui, tant pis pour nous et VIVE BILDERBERG !

     

    • #1738724

      Toute la subtilité est dans pseudo.


    • #1738840

      Oui, certain n’ont pas encore saisit toute la perfidie de leur petit jeu de la division pour opérer la destruction de nos états et de leurs spécificitées. Comme le disait un représentant de ce groupe (qui n’avait pas encore ce nom) durant la 2eme GM : "Que la guerre dure le plus longtemps possible et qu’il en meurent un maximum"


    • @armaggedon mon amour
      Séparer le bon vin de l’ivraie, ça te dis quelque chose ?
      Alors, je vais être un peu plus clair : par respect pour ceux qui sont au rsa et qui feraient tout pour ne pas y être, montrer du doigt ces "trous du cul" est salutaire (tu sais le "pas d’amalgame", mais dans l’autre sens).Au point où on en est, le tri sélectif est un bon moyen pour (retour au début de mon commentaire)... ou bien à considérer que "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil", très droitdel’hommiste et politiquement correct tout ça !


  • La plupart de ces "antifas" ont lutté pour interdir la construction de l’aéroport de Nantes.
    Certains vivent dans cette ville nouvelle a notre dame des landes qui réinventent la communauté solidaire, la ruralité.
    J’ai visité cet endroit et bien qu’imparfait, ils ont osé faire et développer une utopie comme peu de gens dans les commentaires auraient eu le courage. Ils ont abandonné le salariat et l’argent. C’est une véritable entreprise de vrai communisme où se côtoient des gens issus de tous les milieux de tous les âges et des quatre coins de la France. Il y a aussi beaucoup de personnes pauvres issues de la rue qui plutôt que dormir dans les centre ville ont décidés de construire leur maison là-bas.

    Alors oui ils ont appris le combat violent et je ne le justifie pas, mais c’est par ce combat qu’ils ont acquis 10km2 de terrain fertile et refuge de biodiversité pour le soustraire a la folie des constructions immobilières de béton et Dacier.
    J’habite pas loin du plateau de Saclay ou on prévoit de massacrer terres agricoles et forets pour une soi disant silicone valley. Les habitants se mobilisent et je peux vous dire que beaucoup envient ce qu’il s’est passé a Nantes.

    Alors non a la violence directe contre des personnes mais de la a parler de chômeurs feignants manipulés par l’oligarchie c’est que vous Navez pas conscience du réel du terrain.

     

    • #1739789
      le 04/06/2017 par Joseph Gobelet d’urine chef de la propagande
      Les 11 plaintes pour violences policières à Nantes sont classées

      @Jolly jumper
      Un peloton du 8eme RPIMA en tong et en short et ton village de punks à chien, en 20 mns il n’existe plus !
      Quant au communisme Lénine, Marx même Trotski, s’ils voyaient des clochards défoncés à la ketamine avec des piercing du nez jusqu’au trou du cul.... ils se retourneraient dans leur tombes !
      Je ne suis pas un adepte du communisme loin de là, mais comparer le communisme de la révolution d’octobre ou un kolkhoze et les toxicos teufeurs à dreadlocks de notre dame des Landes , tu vas un peu loin kamarde !
      Ensuite... oû ils ont abandonné l’argent ? oui le salariat certes, mais ont-ils seulement travailler un jour dans leur vie ? quant à l’argent.... ils l’ont abandonné jusqu’au 5 de chaque mois, pour aller chercher leur RSA et leurs subutex !
      Des vrais projets qu’ils soient cathos ou natios il y en a un peu partout... fermes de la tradition Catholique, communautés sedevacs, ferme ou BAD survivalistes , communautés écolos , nationalistes, écoles hors contrat , système de partage, le plus visible pour toi la ferme E&R ...
      Alors je sais pas pour les autres commentateurs mais on donne de son temps pour sa communauté (catho-tradis pour moi) on donne de son temps pour son mouvement (Civitas pour moi) on donne tout le reste pour sa famille (on est 6 chez moi femme et enfants plus ferme et terres) et on s’occupe tant que possible à mener tout ça de front et sans courber la tête !
      Si tu vas militer tu verras que c’est pas les gens motivés ni les projets qui manquent !
      Bien à toi kamarade (et ne t’émerveilles pas de paumés que l’on laisse faire derrière il y a des millions et si le projet n’aboutit qu’en bidonville de punks à chiens c’est que c’est voulu ainsi et qu’ils n’y perdent rien sinon il y a longtemps qu’ils auraient tous fini comme Rémi Fraisse ........)
      L’Entraide, un facteur de l’évolution



      (Et je ne critique pas le combat, mais les combattants, qui se financent et se servent d’un système qu’ils disent vomir et ne pas être dépendants, c’est l’hôpital qui se moque de la charité, non ? )



  • #1739336
    le 04/06/2017 par Joseph Gobelet d’urine chef de la propagande
    Les 11 plaintes pour violences policières à Nantes sont classées

    Maintenant que le PS est au pouvoir ,et que la menace fasciste (qui n’a jamais existé)
    n’est plus, les antifas sont un boulet ....alors on les calme ,mais si demain on en a besoin ,on les garde sous le coude ....quitte à en faire mourir un, contre un poteau !
    La piétaille la chair à canon on la finance, on la protège ,on la corrige ,on la réduit au silence, on l’excite ...un vrai petit toutou !
    Chien de garde & merde en barre les antifas sont les idiots utiles du système capitaliste !