Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les CRS se demandent si "ça vaut le coup de se sacrifier"

Financièrement, moralement et physiquement

Les syndicats de policiers ont de nouveau rendez-vous, lundi 9 octobre, avec Gérard Collomb. Il s’agit de tenter de sortir du conflit qui oppose les CRS au ministre de l’Intérieur. Les policiers des Compagnies républicaines de sécurité sont en colère depuis plusieurs semaines contre le projet du gouvernement de fiscaliser leurs indemnités de déplacement (Indemnité journalière d’absence temporaire – IJAT).

 

 

Quel est le quotidien, quelles sont les conditions de travail et les revenus d’un CRS ? Farid, CRS dans une compagnie de banlieue parisienne, a accepté de répondre à franceinfo. Il y a 14 ans, le Bac en poche, il a passé un an à l’école de police. Il y a appris le sang-froid indispensable au métier, dit-t-il, loin du cliché du policier « bête et méchant qui ne sait que taper ».

« Ce qui nous incombe c’est la sécurité de nos concitoyens. Ce n’est pas simple. Il faut être fort psychologiquement, ne pas céder à des insultes ou à des jets de projectiles derrière votre bouclier », explique-t-il, « fier » d’appartenir à ce corps de la Police nationale.

Des policiers devenus des cibles

Farid a été mobilisé lors des émeutes de 2005 et 2007, a passé des mois à Calais, mais c’est au cœur des villes, dans des manifestations toujours plus tendues depuis deux ans, qu’il a eu le plus peur. « On a passé un cap de violence gratuite, avec des jets de cocktails Molotov, témoigne le policier. On ne sait pas ce qu’on va devenir dans les minutes qui suivent une attaque-éclair comme ça. »

« Quand ça explose à côté d’un collègue et que vous voyez le collègue prendre feu, vous vous dites le prochain c’est peut-être moi. »

[...]

200 jours par an en déplacement

Depuis 2015, les CRS composent aussi avec le risque terroriste. Le moindre rassemblement nécessite une sécurisation, sans que les équipements suivent, déplore Farid, qui nous montre les véhicules « très fatigués » de sa compagnie. « Celui-ci doit frôler les 300 000 kilomètres. Les sièges ne se rabattent plus. » L’équipement de protection individuelle est aussi au centre des préoccupations. « Parce qu’on a pleuré, on commence à avoir des gilets pare-balles lourds, nouvelle génération. Mais ce n’est pas encore ça », dit le policier.

[...]

« On est beaucoup sur les routes », résume le policier qui accepte ces obligations liées à la fonction des CRS. « C’est le jeu », dit-il. « Mais tous les acquis, on essaie gentiment de nous les sucrer. Et on se retrouve à se demander si maintenant ça vaut le coup de se sacrifier financièrement, moralement, physiquement », poursuit-il.

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

 

Le Monde diffusait cette vidéo le 3 mai 2016 après les manifestations contre la loi Travail :

Sur l’exacerbation oligarchique des tensions
sociales et communautaires en France,
lire chez Kontre Kulture

 

La dure vie de CRS dans la France libérale, sur E&R :

 






Alerter

55 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1815886

    La terre change et vibre autrement selon le site scientifique russe ( voir Шумановские резонансы ). Cela entraîne actuellement davantage de tensions avant que l’éveil des hommes attire la paix.
    Si les Français se disent cartésiens, on peut s’étonner qu’il ne soit fait aucune place aux données scientifiques pertinentes dans les medias. Pourtant les longueurs d’ondes sont nettement plus importantes que les longueurs de jupe, même de la femme d’un président !!

     

    Répondre à ce message

    • #1816046
      Le 9 octobre à 18:45 par SpiritusRector
      Les CRS se demandent si "ça vaut le coup de se sacrifier"

      C’est sans doute vrai, mais entre apercevoir l’un des moyens de la volonté divine et comprendre ses répercutions calculées pour chaque personne et de là l’influence sur le destin humain...

      Il y a une marge.

      La voie scientifique est à mon sens systématiquement retardataire, et en cela quasi inutile pour ce genre de sujets.

      Un chimpanzé finirait bien par comprendre l’usage d’un smartphone en 2 ou 3 millions d’années, mais les a-t-on ?

       
    • #1816814
      Le 10 octobre à 22:07 par bergamotte
      Les CRS se demandent si "ça vaut le coup de se sacrifier"

      Odyle,

      Vouliez-vous parler des "résonances de Schumann" ?

      https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%...

      Je dois avouer humblement que je n’avais jamais entendu l’expression. Et avouer que je regarde parfois, avec consternation, la longueur de jupe d’une certaine personne.

       
  • #1815922
    Le 9 octobre à 14:48 par Gilbert
    Les CRS se demandent si "ça vaut le coup de se sacrifier"

    Les amis de l’oligarchie vont faire grève, cette belle création gaullienne, sûrs garants de la démocrature qui fait le bonheur de tous. Enfin de tous ceux qui le méritent.

     

    Répondre à ce message

  • #1815987
    Le 9 octobre à 16:59 par Liberté
    Les CRS se demandent si "ça vaut le coup de se sacrifier"

    Très bien ça nous range cette discorde car en réalité entre eux et nous il n’y a plus que vous....

     

    Répondre à ce message

  • #1816012
    Le 9 octobre à 17:45 par Fiodor Vassilievitch Tokarev
    Les CRS se demandent si "ça vaut le coup de se sacrifier"

    Qui croit encore que la Police & l’Armée défendent la Nation & son peuple ?

     

    Répondre à ce message

    • #1816154
      Le 9 octobre à 21:04 par VORONINE
      Les CRS se demandent si "ça vaut le coup de se sacrifier"

      Il ne faut pas confondre police et Armées. Les CRS sont des fonctionnaires civils , qui recueillent rarement la sympathie des militaires, y compris des gendarmes ....Meme avec le temps , le coté GMRet police de l’Etat français n’est pas passé .

       
    • #1816247
      Le 9 octobre à 22:48 par Fiodor Vassilievitch Tokarev
      Les CRS se demandent si "ça vaut le coup de se sacrifier"

      VORONINE
      Je ne confonds rien , j’ai plein d’amis militaires, gendarmes mobiles & CRS et ils savent tous ce que je pense. (ils sont pléthore dans la tradition)

       
  • #1816094
    Le 9 octobre à 19:49 par VaeVictis80
    Les CRS se demandent si "ça vaut le coup de se sacrifier"

    La séparation des CRS et du reste de la police nationale serait vraiment une bonne chose...

     

    Répondre à ce message

  • #1816101

    Les militaires ne sont pas plus coupables que les civils dans la responsabilité du cloaque ambiant (état de la France). Je tiens à rappeler qu’il ne reste que les militaires qui soit prêt a donner leurs vies pour leur pays et leurs concitoyens, nous autres civils avons abandonné ce sens du devoir/sacrifice depuis bien longtemps et c’est cet abandon qui laisse le champs libre à l’oligarchie.
    Unité avec nos frères d’armes (on en aura grandement besoin le moment venu)

     

    Répondre à ce message

    • #1816152
      Le 9 octobre à 21:03 par Marcel le gueux
      Les CRS se demandent si "ça vaut le coup de se sacrifier"

      @jalon

      Désolé, mais les militaires aujourd’hui donnent leurs vies pour satisfaire les intérêts les lobbies et les caprices géo-stratégiques des élites qui mettent en danger leurs propres pays.
      Si les militaires français voulaient sauver leur pays, ils se mutineraient avec leurs généraux contre le grand chef et sa fine équipe pour les foutre dehors en même temps que les migrants. Et ils n’auraient même pas besoin de prier les civils pour avoir un coup de main ! Les militaires ont la structure, l’organisation, et le matériel pour lancer ce genre d’initiative, contrairement aux civils qui se feraient vite calmer à coup de matraques et de lacrymo.
      Unité avec nos frères d’armes ? Aucun problème ! Mais c’est à eux de donner le coup d’envoi.

       
    • #1816248
      Le 9 octobre à 22:50 par jobanco
      Les CRS se demandent si "ça vaut le coup de se sacrifier"

      Faux exemple à l’appui :
      Attentat du Bataclan, les militaires attendent les ordres pour aller défendre et protéger la population... rien à ajouter.

       
    • #1816253

      @Marcel le gueux

      Concernant le fameux coup de main des civils, il suffit de voir le résultat de nos dernières élections pour se rendre compte qu’une telle mutinerie seraient condamnée par le peuple, qui y verrait (la presse aidant) un retour des heures les plus sombres.
      Les civils n’ont pas de grenade ou de lacrymo dans les isoloirs pour les dissuader de prendre des décisions à contrecourant. Les forces de l’ordre obéissent à l’ordre en place, ordre désigné par les urnes.
      Quand eux prennent les coups, le peuple agit en collabo même lorsqu’il est seul face à lui-même, au chaud à l’abri des regards.
      Difficile de croire que les civils ne se feraient pas prier pour aider quand un bulletin de vote leur fait trop mal au c** ("pas assez ci, trop cela..."), même dans le camp national se trouvent des fines bouches.
      Pour le coup d’envoi, les français ont raté le côche, alors que les réactions des policiers face aux syndicats qui appelaient à faire barrage au FN étaient on ne peut plus explicite (rappel : les policiers les ont envoyé paitre)
      Je comprends tout à fait qu’ils pensent à leur gueule dans ces conditions.
      Nous avons les forces de l’ordre que nous méritons (et encore pas sur que nous les méritions), suffit de voir la réaction moyenne de nos concitoyens lors de l’affaire Théo, qui se contente du verdict de BFM TV et pas de la fin de l’enquête officielle.

       
    • #1816305
      Le 10 octobre à 00:57 par Yankee98
      Les CRS se demandent si "ça vaut le coup de se sacrifier"

      @Jalon, donner leur vie au Mali défend en quoi nos intérêts ?

       
    • #1816337
      Le 10 octobre à 04:05 par Sedetiam
      Les CRS se demandent si "ça vaut le coup de se sacrifier"

      Excusez-moi de vous le dire, mais vous rappelez mal : à défaut d’être patriote invétéré (ce qui se fait rare au vu de l’état des nations) et sauf quelques rares exceptions, un soldat n’oeuvre que pour la solde. Un mercenaire assermenté en quelque sorte.
      Si, avec 88% de volontaires, vous aviez dit les pompiers, encore...

       
    • #1816807

       !!! Ce message s’adresse aux différents intervenants liés à mon commentaire (désolé pour la réponse tardive, « brouillonne » et collégiale) !!!

      Le choix des OPEX (Mali) dépend du politique - et des lobbies sous-jacent je sais - mais ne dépend pas du militaire.
      Les militaires ne sont pas intervenus (au bon moment) au Bataclan sur ordre du politique. C’est le politique qui est vérolé et aussi une partie de l’état major des armées je vous le concède. L’histoire de la non intervention des forces de l’ordre au Bataclan, c’est aussi l’arbre qui cache la forêt, les 364 autres jours de l’année c’est le peuple qui ne fait rien pour défendre son pays.
      Je n’ai pas envie que les militaires fassent un coup d’état sans nous, car pour moi un pays (comme la France) n’a pas a « appartenir » aux militaires mais à son peuple. Les militaires ne sont « que » des aides-gardiens.
      Je suis aussi d’accord pour dire que certains s’engagent dans l’armée juste pour la paie et le goût de l’aventure mais d’autres le font vraiment par sens du devoir, le « padamalgam » doit s’appliquer aussi à nos forces armées.

      Bon site d’information sur le milieu militaire http://www.opex360.com/
      Attention, les commentaires sont à 90% pro-US/OTAN

       
  • #1816162
    Le 9 octobre à 21:11 par VORONINE
    Les CRS se demandent si "ça vaut le coup de se sacrifier"

    Ala sortiedes écoles de police , les meilleurs choisissent souvent les CRS , pour des raisons financières : nombreux déplacements, primes . Un gouvernement qui s’attaque aux avantages acquis de ses supports n’a rien compris .Les empereurs romains l’avaient parfaitement compris en peaufinant la garde prétorienne .

     

    Répondre à ce message

  • #1816190
    Le 9 octobre à 21:51 par Kim jong 2
    Les CRS se demandent si "ça vaut le coup de se sacrifier"

    Je ne pleurerais surement pas pour eux !

     

    Répondre à ce message

  • #1816220
    Le 9 octobre à 22:20 par H. K. Daghlian
    Les CRS se demandent si "ça vaut le coup de se sacrifier"

    La police, et pas uniquement en France, est devenue une milice privée avec un joli slogan. Un peu comme le "To Serve and Protect" de nos amis ricains : protéger qui ? servir qui ? La morale n’a rien à y faire, ce sont des mercenaires qui sont payés pour un boulot dont la fiche de poste est grossièrement inscrite sous forme de loi aux bords plus que flous et aux limites de plus en plus arbitraires. Le mot d’ordre pour y entrer ? Ferme ta gueule, pense pas par toi même et fais ce qu’on te dit de faire (Abandonne ton humanité en gros). Tu déroges à une de ces règles et t’es out, ou pire encore, en fonction de ton niveau dans la hiérarchie.
    Qu’ils viennent surtout pas chialer devant ceux qu’ils matraquaient quelques semaines plus tôt (pas moins individualistes d’ailleurs, à quelques rares exceptions près).

     

    Répondre à ce message

  • #1816395

    pas de problème les gars, je note :

    « Quand ça explose à côté d’un collègue et que vous voyez le collègue prendre feu, vous vous dites le prochain c’est peut-être moi. »

    pour mémoire :

    « lorsqu’un manifestant désarmé, quitte une manifestation sans commettre (ni avoir commis ) aucun acte de violence et que vous le voyez perdre un oeil du fait d’un tir tendu, vous vous dites le prochain c’est peut-être moi. »

    lorsque que l’on sécurise les prieres de rue et que l’on gaze les veilleurs qui, hormis le fait de prier, ne commettent aucune violence, en effet les gars ca ne vaut toujours pas la peine

    donc pour résumer vous demandez le soutient de ceux que vous pouvez gazer afin d’obtenir un peu plus de ceux qui vous commande et vous demande de le faire

    désolé les gars mais le compte n’y est pas

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents