Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les États-Unis annulent 200 millions de dollars d’aide aux Palestiniens

La somme représente l’ensemble de la contribution des États-Unis au budget des territoires palestiniens. Samedi, une responsable de l’OLP a dénoncé un « chantage minable » de la part de Washington.

 

Donald Trump a mis sa menace à exécution : le président américain a décidé vendredi d’annuler les 200 millions de dollars d’aides qui étaient destinées aux Palestiniens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. il avait déjà lancé un ultime avertissement au forum de Davos en début d’année, en reprochant aux Palestiniens de ne pas vouloir négocier avec Israël.

« Nous avons entrepris un examen de l’aide américaine versée à l’Autorité palestinienne ainsi qu’en Cisjordanie et à Gaza pour nous assurer que ces fonds sont dépensés conformément aux intérêts nationaux des États-Unis et des contribuables américains », a déclaré le responsable du département d’État sous le sceau de l’anonymat. « Suite à cet examen, et sur instruction du président (Trump), nous allons réorienter plus de 200 millions de dollars du Fonds de soutien économique pour l’année 2017 initialement affectés à des programmes en Cisjordanie et à Gaza. » Interrogé sur le devenir de ces sommes, un autre responsable du département d’État, qui a lui aussi requis l’anonymat, a répondu : « Nous allons travailler avec le Congrès pour réaffecter ces fonds à d’autres priorités politiques. »

Les dirigeants palestiniens ont suscité la colère de la Maison-Blanche parce qu’ils boycottent ses efforts de paix depuis que le président Donald Trump a reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël et y a déplacé l’ambassade des États-Unis. Le statut de Jérusalem, qui abrite les lieux saints des trois grandes religions monothéistes, est l’un des principaux obstacles à la conclusion d’un accord de paix entre Israël et les Palestiniens. Ces derniers revendiquent Jérusalem-Est pour capitale de leur futur État. Israël estime que Jérusalem est sa capitale éternelle et indivisible. Pour justifier sa décision de supprimer les 200 millions d’aide, le département d’État a cité le fait que la bande de Gaza soit contrôlée par les islamistes du Hamas. Les États-Unis et Israël considèrent le Hamas comme une organisation terroriste.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

Une information à mettre en perspective avec E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 






Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Ils n’ont déjà plus rien ;
    Ils auront encore moins que rien !!

     

    Répondre à ce message

  • Avec cette mesure Trump est fidèle à sa devise "America First".
    L’argent des Américains leurs servira a entretenir leurs ponts.
    De toute façon Trump est un entrepreneur qui pense en terme d’investissement et de retour sur investissement.
    Trump met fin à l’hypocrisie dans cette partie du monde.

     

    Répondre à ce message

    • faut comme trump
      acheter francais et zapper les autres

       
    • "L’argent des Américains leurs servira a entretenir leurs ponts."
      Rappelez moi svp le budget militaire offert au sionistan sur l’impot du populo usanien, et pour quel retour sur investissement ?
      Merci

       
    • Si le programme de Trump avait sincèrement été d’entretenir les ponts, on aurait trouvé l’argent dès le départ. Même si aujourd’hui cela se tarit, la planche à billet du quantitative easing a été complètement disponible depuis son élection. Au lieu de quoi, il a encore augmenté le budget de l’armée (malgré que cela ne serve qu’à engraisser le MIC. Le problème de l’armée US étant un problème de qualité, mais certainement pas de financement).

      Et franchement, à l’échelle des US, c’est une mini-goutte dans un océan de dépenses. Ca représente très exactement 10 millionièmes du PNB.
      Donc parler de "l’argent qui retourne au bénéfice des Américains", c’est essayer de faire prendre des vessies crevées pour des lanternes. Rien de plus que du baratin électoral typique, bien pratique pour les élections de Novembre. Et c’est aussi un même propagé par les petits trolls du Mossad pour endormir l’opinion (tu ferais mieux de passer chez Poutine, jeune troll ! Nan mais regardes ta petite vie de loser : t’as même pas une vraie Rollex. )

      Par contre,
      à l’échelle des réfugiés palestiniens, la somme n’est absolument pas négligeable.

      Donc, le seul effet concret, il est pas aux US, il est en Palestine.
      Le seul effet concret, c’est de punir les Palestiniens.
      Et bien, figurez vous que par l’effet de l’intense délire paranoïaque (et antisémite ! forcément antisémite !) qui me ronge le cerveau, une théorie hyper-complotiste m’a traversé l’esprit : "Et si, justement, punir les Palestiniens, c’était le but recherché ?"

      Vous pensez que je devrais songer à consulter un spécialiste ?

       
  • Très bonne nouvelle. Cet argent de toute façon aurait probablement été utilisé pour corrompre les responsables palestiniens Maintenant qu’il coupe le robinet pour les israéliens et ce sera parfait. Moins les USA s’occuperont du moyen orient et mieux il se portera.

     

    Répondre à ce message

  • #2030392
    Le 25 août à 22:30 par Robespierre le Petit
    Les États-Unis annulent 200 millions de dollars d’aide aux Palestiniens

    Les palestiniens de gaza ne veulent pas la paix.
    Tunnels, cerfs volant enflammmés ayant brulé des centaines d’hectares de champs, plus de cent missiles tirés de gaza sur population civile israelienne.

    Et leurs autorités du hamas qui prennent tout l’argent et les laissent ds la misère et s’en servent comme bouclier humain.

    Beaucoup en israel voudraient leur rentrer dedans mais l’échelon politique refuse pour éviter un carnage.
    La France à la place d’Israel n’aurait pas hésité après les premiers missiles.

     

    Répondre à ce message

    • Encore heureux qu’ils ne veulent pas de la paix, quelle "paix" d’abord ? Ca n’a rien d’une guerre, ou bien laissez les deux camps s’armer normalement, plutot que des snipers contre des cerfs volants.
      La france fait en ce moment pareil si on suit le point de vue nationaliste, pareil que les palestiniens en laissant s’installer des "colons" qui "prennent leur place" petit à petit
      Laissez moi deviner, vous etes le premier que ca révolte... ?
      Vous voila mûr pour l’alya, mais je gage que c’est déjà fait...

       
    • sache que personne n’est si violemment contre les palestiniens
      à part les israéliens

       
    • #2031272

      Avec les pieds nickelés qui sont aux affaires en France, pas sûr que nous aurions réagi... On est loin du temps du Général de Gaulle qui avait aussitôt réagi en 1961 pour l’affaire de Bizerte, et qui avait foutu une rouste à la Tunisie de Bourguiba !

      Il est vrai qu’embourbé dans le merdier algérien, le Grand Charles avait tout intérêt à montrer les dents, afin de montrer que nous avions encore les moyens de réagir...

      Mais aujourd’hui ? Dès qu’il nous arrive une tuile, on pleurniche en se tournant vers le machin onusien, ou vers Bruxelles, tout comme les gouvernements français d’entre les deux guerres se tournaient invariablement vers Londres pour s’aligner !

       
  • celui qui n’est pas d’accord peut faire perdre 10 fois plus aux usa
    en les boycottant

     

    Répondre à ce message

  • Trump fait du Trump, rien de choquant, c’est cohérent. Pendant ce temps, que font les monarchies arabes pétées de tunes à ne plus savoir qu’en faire ? Un nouveau ghetto en pleine mer pour les milliardaires qui s’ennuient, avec une concession automobile qui vend des jantes en or et en diamant ?
    Et que fait l’autorité palestinienne des dizaines de millions qu’elle possède ?

     

    Répondre à ce message

  • Les gars réveillez vous, Trump est sioniste.
    Il est d’ailleurs ravi que son petit fils soit juif, puisque sa fille à du se convertir au judaïsme pour épouser Jared Kushner...

    Si il est pour l’america first, pourquoi est ce qu’il se mêle du conflit en Palestine ou tous ses prédécesseur se sont cassé les dents ?
    Parce qu’il est sioniste et qu’il aspire au triomphe d’israël peut être.

    Si il à mis fin à l’accord avec l’Iran, qui est l’ennemi principal de l’entité sioniste, ce n’est pas non plus par hasard. En passant il à quand même bombarder deux fois la Syrie en ayant le culot de nous ressortir l’histoire du gazage de civils par l’armée syrienne. Mais il ne faut pas oublié que l’entité sioniste est officiellement en guerre contre la Syrie et qu’elle occupe illégalement le plateau du Golan.
    Mais heureusement les russes veillaient au grain.

    Enfin, si ca conception de l’america first consiste à faire perdre des marchés et des milliards d’investissement à Total et PSA je ne comprends pas pourquoi y à encore des français qui le soutiennent.

     

    Répondre à ce message

    • Trump fait ce qu’il a promis et ce pourquoi il a été élu : Que l’argent des Américains profite aux Américains. America first.

       
    • Titus, tu dois confondre sa politique intérieur et sa politique extérieur. L’aide militaire US à israël s’élève à environ 3 milliards de dollars par an et pour autant que je sache Trump ne compte pas réorienter cette somme dans des programmes "plus utiles a ses électeurs".
      Mais 200 millions d’aide humanitaire pour les palos la c’est trop...

      Il est néanmoins vrai que Trump à appliquer une promesse de campagne en se retirant de l’accord avec l’Iran.
      Une promesse qui pose question cela dit, c’est à croire que son programme à été écrit par Netanyahu en personne.

      Pour rester sur le sujet Trump est un sioniste carabiné, jamais les israéliens n’ont commis autant d’exactions envers les palestiniens.
      Le jour de l’inauguration de la nouvelle ambassade US à Jérusalem à même été fêter par un petit "holocauste de palestinien", ou tir à vue sur des manifestants palestinien pour parler moderne.
      c’est pour cela qu’il déteste l’Iran et l’attaquera par tous les moyens, pareil pour la Syrie et comme Poutine protège son allié, il s’en prends à la Russie aussi.
      D’ailleurs on parle déjà de nouveaux bombardement US sur la Syrie pour la rentrée.
      Je suppose que c’est pour donné du travail à ses électeurs qui bossent dans les usines d’armement, america first !

       
    • #2031591
      Le 28 août à 10:07 par Que Toute Chair Fasse Silence
      Les États-Unis annulent 200 millions de dollars d’aide aux Palestiniens

      Trump a surtout une mentalité de colon.
      N oubliez pas les Amérindiens. Ils ont eux aussi été des "Palestiniens".

       
  • On reproche à Trump son ultra-sionisme, pourquoi lui reprocherait-on d’aller au bout de cette logique ? Lui reprocher d’être pro-sionistan tout en réclamant qu’il aligne les talbins à la Palestine, c’est aussi logique que d’insulter la France en vivant du RSA.

     

    Répondre à ce message

    • #2030621

      Je ne comprends absolument pas le lien France titulaire du RSA et Palestine OCCUPÉE.
      Selon vous un citoyen français titulaire du RSA doit fermer sa gueule et s’estimer heureux d’être plus bas que terre pendant que ses élites de tout bord politique vivent dans l’abondance tout en favorisant les nantis et toujours plus ?!
      C’est donc ça votre logique, SURRÉALISTE
      Quant à Trump il n’est pas pour la reconnaissance du Golan comme territoire sioniste israélien il l’a dit.

       
    • #2030647

      Plus exactement Washington refuse de reconnaître l’annexion du Golan par Israël, c’est John Bolton (24/08/18) qui a qualifié d’immuable la position de la Maison Blanche vis à vis de la reconnaissance de la souveraineté d’Israël sur le Golan, pas Trump directement.

       
  • On voit mal comment les palestiniens pourront refuser le fameux ’’Plan de paix’’ suite à cette pression. En même temps, si il leur donnait autant d’argent c’était surement pour se protéger eux-mêmes à l’international, face au monde, de tout le mal qu’il faisait aux palestiniens. Et maintenant ils n’ont plus besoin de ce masque.

    Après des décennies d’oppression de l’Ouest est Israélienne, le monde finit par accepter la situation catastrophique des palestiniens comme étant normal, même si ça prends un peu de temps. C’est comme pour Jérusalem, occuper cette ville suffisamment longtemps et on finira par vous l’octroyez, car ce n’est plus politiquement dangereux. Donald Trump est un être extrêmement subversif qui passe sous le radar de beaucoup.

     

    Répondre à ce message

  • #2036447

    Tant mieux, cette argent allait principalement dans les poches des ONG et les palestiniens n’en voyaient jamais la couleur.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents