Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les "artistes français" répondent à Marine Le Pen

Une lettre comique sans le vouloir

En recherche de respectabilité dans des niches électorales sociologiques qui ne votent pas traditionnellement FN, Marine Le Pen a écrit le 26 novembre 2015 une lettre ouverte aux créateurs du Nord-Pas-de-Calais-Picardie, leur proposant l’ouverture de « pépinières d’artistes ».

 

Naturellement, la gauche, sentant une partie de son public prêt à basculer après les événements du 13 novembre, réagit. Pas touche au grisbi, semblent dire les 382 « artistes français », qu’on sent en lutte contre le « fascisme ». Bien sûr, tout cela est grotesque, les artistes et autres techniciens du spectacle ayant toujours voté pour une gauche qui assure subventions et maintien du régime des intermittents. Il ne s’agit donc pas d’un vote du coeur, mais plutôt du portefeuille.

C’est pourquoi Marine Le Pen aurait dû proposer de pérenniser le régime en question, remis en cause par les libéraux (de droite comme de gauche) : elle aurait gagné instantanément 30% de votes « artistiques » en plus. Ceux des intermittents qui sont concernés par le durcissement de la réforme à venir – car elle viendra – et qui seront mécaniquement éjectés par les nouveaux calculs (du MEDEF).

L’opération de charme de la leader du FN avec sa politique de la main tendue aux catégories en demande de sécurité (alimentaire, sociale, policière) est donc très opportuniste, puisque le pouvoir socialiste aux manettes est en train de renverser la vapeur en termes de politique sécuritaire. Quand la gauche est de droite, la droite se permet d’aller à gauche, à la pêche aux déçus.

Quant à la crainte des artistes d’un régime Front national en France, elle fait sourire. À part quelques irréductibles superintoxiqués par les médias du type Libération ou Le Monde, ils savent très bien, au fond, que si Marine Le Pen est élue présidente de la République, ils ne finiront pas en camp de concentration à casser des cailloux. On parle alors d’une espèce de gauchisme résiduel, qui a besoin du danger fasciste totalement fantasmatoire pour exister, avec une dose de frisson.

Pourtant, pas besoin du FN, la répression, on est en plein dedans : il n’y a qu’à regarder le sort fait à l’amuseur national Dieudonné et au penseur national Soral, pour comprendre que les artistes dits antifascistes sont en plein déni. Le fascisme, ils sont en plein dedans ! On est en plein dedans ! Vous êtes en plein dedans ! Oui mais voilà, ces petits calculateurs sont suffisamment malins pour ne pas (trop) tirer sur la laisse, et perdre leurs prérogatives. Homme pseudo-libre, toujours tu chériras ton Maître... Le show-biz, la Culture, on vous fait un dessin ?

Sans jouer les devins ni les supporters de Marine Le Pen, on peut rassurer nos compatriotes artistes à ce propos : non, vous ne serez pas fusillés à la Libération ; non, on ne vous coupera pas les doigts dans un stade ; oui, vous pourrez continuer à créer en toute sécurité, parce que le problème n’est pas là : vous n’êtes pas vraiment subversifs. Et être rassurés, c’est bien ce qu’ils ne veulent pas !

- La rédaction d’E&R -

 


 

La candidate FN en Nord-Pas-de-Calais-Picardie s’est fendue d’une lettre aux créateurs jeudi 26 novembre. 382 artistes lui répondent.

 

Madame,

Que vous preniez la plume pour vous adresser aux artistes quelques jours à peine après les actes terroristes qui ont frappé nos valeurs et nos modes de vie ne nous donne aucune illusion sur vos intentions à notre égard. Tout est incompatible entre nous et seuls les intrigants, les traîtres et les crédules pourront croire un instant que la liberté de création a un sens pour le parti qui est le vôtre.

N’imaginez pas non plus une seconde que nous ne soyons pas conscients que notre société souffre de misère morale et que les victimes du 13 novembre demandent justice. A cette différence près que vous pensez « assainir » notre pays et lui redonner le goût du courage et de l’audace en fermant portes et fenêtres alors que nous pensons, à l’opposé, qu’il faut les ouvrir pour aérer nos esprits troublés au point que certains voient en vous un recours.

Nous travaillons et créons en France mais ici comme ailleurs, la liberté de création c’est d’abord l’ouverture à l’autre, celui qui n’est pas moi mais qui est égal à moi, quelles que soient sa couleur de peau, sa nationalité ou sa religion.

 

 

Le Front national étend ses tentacules démoniaques partout, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

55 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1334942

    Vive la #quenelle pour tous !


  • Ces gens se croient le centre du monde...
    Je suis artiste (évidemment pas reconnu en cette époque d’inversion) et je ne me reconnais pas dans les 382 « artistes », c’est peut être parce que je suis l’un des crèves la dalle qui n’a jamais voulu aller serrer des poignées de mains avec les sociaux traites du parti socialiste pour être subventionné.

    Leur lettre et leur art contant pour rien j’en fais la seule oeuvre contemporaine que je réaliserais de ma vie, elle tient uniquement dans son titre (sisi tu peux avec l’art contemporain) : « PQ de la dernière chance pour parasites de la première heure »
    Vive Lepen ! Vive la France !

    PS : On a la liste des collabos mondains, faudra la re sortir à la libération et couper quelques budgets.


  • Toujours rien compris les "artistes" , les concepts fumeux ça enfume ! C’est pour ça qu’il faut ouvrir portes et fenêtres !
    S’en fout j’en connais aucun ! (ah si Dirosa...). Merde j’ai raté la remise à niveau, j’ai viré info-complot à la place !
    Bizarre ! Avant, les artistes étaient connus pour durer !
    Que fout Rancière nom de dieu ?!


  • #1334974

    Je ne connais pas un seul de ces ’’artistes’’.
    Est-ce normal ?

     

    • Rassurez-vous moi non plus..... mais alors aucun.


    • a dubitatif
      Est-ce normal d’être inculte ? euh, non ? Du moins, çà peut s’arranger...
      je plaisante !
      Tout le monde connaît les colonnes de (Daniel) Buren (1985). Il nous a fait assez chié comme çà l’autre. Au final c’est le pecno parisien qui a payé ! Aujourd’hui elles servent de marche-pied pour poser en photo, ou de pose-cul pour les étudiants en art qui préfèrent dessiner le décor autour (le Palais Royal) ! Plus personne ne respecte cette "oeuvre" alors qu’au départ fallait surtout pas y toucher ! (seulement contempler !)
      Tenez un petit lien pour vous informer de la chose : http://www.google.fr/search?hl=fr&a...


    • #1335127

      Et ils sont des milliers , un peu comme des nids de fourmis , beaucoup se prennent vraiment pour des artistes ( à mourir de rire !) , d’autres laborieux du spectacle ( électricien , roadie, chauffeur PL , assistants en tous genres ...) , MAIS ...tout le monde passe à la caisse ! Et com’d’hab c’est ça le " nerf de la guerre " ! ... Dans leur Europe , et le milieu artistique , - l’exception francaise - a fabriqué le statut d’intermittent du spectacle ! ( les autres pays n’ont jamais voulu en entendre parler , et pour cause ! ) : un vivier de parasites !!!


  • Pas un seul nom un tant soit peu connu dans cette liste.. Ça sent les intermittents sans aucun talent qui bossent 1 jour par mois contre 29 jours d’indemnités. Et qui ne lâcheront pas le grisbi si facilement.

     

    • #1335151

      Ba quand meme Adrien, Christian Boltanski, meme si l’art contemporain ne vaudra jamais
      l’art moderne à mes yeux, c’est quand meme pas celui qui va se demander si il va aller
      s’inscrire aux beaux arts ou pas...


    • #1335162

      Et surtout, pas beaucoup de Dupont ni Durand !


    • #1335177

      Sans vouloir défendre ces crétins, travailler 1 jour par mois pour 29 jours d’indemnité ça n’existe pas.
      Le régime d’intermittence du spectacle est aujourd’hui, et depuis longtemps déjà, extrêmement difficile à obtenir. Le mythe de l’intermittent "profiteur" ça n’existe pas (excepté peut-être pour les 0,1% de célébrités qui gagnent énormément, mais même parmi eux, beaucoup cotisent par solidarité sans demander de chômage).


    • #1335254

      La majorité des artistes qui on écrit cette "lettre"(creuse, incomplète et purement conventionnelle sans aucun argument) ne sont pas tous intermittent.
      Ils sont pour la plupart plasticiens, qui sont "les parents pauvres" du milieux artistique.
      Qui plus est ce n’est pas la reconnaissance du grand publique ou de l’élite" qui fait la qualité et le sérieux d’un travail artistique...


    • Si, si !

      Il y a quelques célébrités là-dedans : Di Rosa, Boltanski...
      Ca ne veut pas dire qu’on apprécierait d’avoir une de leurs productions au mur chez soi.
      Le cambrioleur qui visite une foyer où il y en a repart avec le mange-disque ou l’argenterie
      sans avoir idée que l’immondice au-dessus du buffet de salle à manger vaut quelques milliers de fois les bricoles qu"il vient d’enfouir dans sa besace.

      La liste s’arrête à F. On peut donc supposer qu’il doit y avoir deux ou trois noms un peu connus dans la suite, de brillantissimes artistes de la même eau.

      Effectivement, certainement beaucoup d’ intermittents, ou danseurs, ou écrivaillons, ou stylistes, ou assistants de....

      Nous nous referions une vraie culture "milieux branchés parisiens" en faisant les recherches sur "goût-gueule" pour chacun... mais nous sommes d’obtus fascistes...


  • A lire les noms des signataires, nos portes et fenêtres ont été grandes ouvertes. L’hiver arrive, il est temps de les refermer.


  • #1334990
    le 30/11/2015 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Les "artistes français" répondent à Marine Le Pen

    "la liberté de création c’est d’abord l’ouverture à l’autre, celui qui n’est pas moi mais qui est égal à moi, quelles que soient sa couleur de peau, sa nationalité ou sa religion."

    Discours préfabriqué, creux, stérile.

    L’artiste ne s’ouvre pas du tout à l’autre, dans la réalité.
    L’artiste, qui est l’exception, va au contraire en soi, et pour soi, puiser dans ses propres abysses.
    C’est une putain de quête, pour n’être plus qu’un simple vecteur de la lumière divine.
    Dès lors, le mot même de "liberté" n’a aucun sens.

    Les derniers tableaux de Rembrandt, les dernières nature mortes de Chardin...

    Ou Manuel Agujetas, Lester Young...

    Cette lettre, ce ne sont pas des artistes, ce sont des petits fonctionnaires, mesquins, minables, ridicules.

     

  • #1334991

    Victor Burgin parmi les signataires ?

    Si c’est bien celui auquel je pense (un célèbre artiste conceptuel... anglais), je vois pas de quoi il se mêle... le rosebeef.

    Citoyen du monde, oui, mais uniquement là où on peut exposer sa chiquette de papier cul montée sur cure-dent tout en bouffant du petit four avec une coupe de champ’.


  • Ces "artistes" parlent trois fois de leur "créations" dans leur courte lettre ; cela fait penser à Céline qui écrit dans "Bagatelles" : " Ils ne parlent que de créations comme les femmes frigides ne parlent entre elles que de sexe..."


  • #1335004

    Quand je vu les signataires - de toutes les races, de toutes les nationalités - y compris la mienne, de toutes les religions, de toutes les ethnies, je mes suis demandé : suis je encore en France ou je lis la liste de participants d’une foire internationale .. Ma pauvre France, quand la cravache du multiculturalisme te frappe !

    E&R, allez vous me signaler à la LICRA ?


  • C’est hallucinant comment le système politique à gauchiser les esprits ! Il est aujourd’hui interdit d’être de droite. Le FN est même pas un parti de droite authentique et déjà c’est la catastrophe. Il faut que tout soit intégralement de gauche.

     

    • #1335129

      Ces Mer...Xcroient qu’ils sont de "goche" ...Ils ne sont rien ! que les soutiens du régime de hollande , ce mélange visqueux de molesse et de dictature, de discours ampoulés et ridicules, interchangeables, de soumission à l’Atlanto-sionisme, de collaboration avec l’Allemagne , d’aveuglement et de mensonge .Le hollandisme c’est le mensonge érigé en système .La gauche, la vraie, elle a été massacrée dans les rues de PARIS pendant la Commune de 1871 ...Par les républicains !


  • #1335076

    Je fais entièrement confiance à Jef Aérosol qui a signé cette lettre, ainsi qu’à Christian Boltanski et Carole Douillard !
    Ce sont des artistes mondialement reconnus et des intellectuels pointus.

     

    • Si vous êtes mondialement reconnus (ce que ne recherche pas forcément un "artiste" d’ailleurs), comme le système est vérouillé, par le marché de l’art, lui-même circonscrit par la Pensée unique, laquelle s’exerce dans l’art con-temporain (faites du laid, pas du beau, pas de figuratif etc) : c’est plutôt mauvais signe !
      - enfin sauf si on recherche la maille ! mais là ce n’est plus une démarche artistique, c’est un emploi de parasite cosmopolite étiquetté "artiste VIP", çà n’a plus rien à voir avec une quelconque élévation éthico-esthétique, on nage dans la merde capitaliste, permettez-moi de vous le dire !
      Et mon flair ne m’a point trompé ! D’après ce que j’en ai vu, c’est effectivement nul à chier, on ne peut pas parler d’art, désolé.
      Donc finalement c’est tant mieux s’ils refusent l’offre de MLP qui elle, s’adressait aux artistes. Ils ne s’y reconnaissent point, tant mieux pour nous et les vrais dissidents de la Beauté : critique & esthétique !


  • #1335121

    Ce qui est formidable c’est que nous avons tant d’artistes en France qu’on en connaît pas un seul ... Lol


  • Sacrée liste "d’artistes" J’ai de suite compris.


  • #1335139

    "en France, ici comme ailleurs" dixit ces "artistes".
    S’il n’y a pas de différence entre la France et l’ailleurs pour eux, qu’ils aillent chercher les subventions...ailleurs.


  • Si le Parti Sauce Sioniste les appelle artistes alors ce sont des artistes ou l’ "art" relâché car subventionné qui n’intéresse plus que la propagande.


  • #1335186
    le 01/12/2015 par The Shoavengers
    Les "artistes français" répondent à Marine Le Pen

    Produire une prose aussi navrante à 280 et quelques z’esprits, il fallait le faire. Défi relevé !


  • #1335236

    Moi quand j’entends "création" de ces gens, je pense à plug anal ou vagin de la reine.

    Il serait intéressant de connaitre le montant total représentant les subventions allouées à ces inconnus multiculturels ou presque, quand ils ne sont pas "fils ou filles de", comme on peut en repérer dans la liste. Subventions tirées sur les impôts payés par ce peuple qu’ils honnissent.
    Ils ont raison de se plaindre, car très prochainement les canapés au caviar vont finir.


  • #1335253

    "Ici Radio Tondre : les tocards parlent au tocards"
    Continue, Bro, ta lutte courageuse...Ponds donc ton petit cri, partisan 2.0 du maquis Google, car, je te le dis en vérité, ton nom figurera un jour sur une stèle dédiée à ce Vercors virtuel où ta coupable impuissance régulièrement se soulage par le don de ton impétueux petit éjaculat sémantique...


  • #1335259

    C’est qui tous ses rigolos,personnellement je n’en connais pas un seul.


  • #1335263

    Rien qu’a voir les signataires de cette lettre nous comprenons d’où
    ils viennent et qui les soutient, ils sont assurés de vivre de privilèges
    par des soutiens de privilégiés , la culture est embrigadées ,tenue par les
    bobos bien-pensants qui ne veulent en aucun cas lâcher l’affaire , oui
    disons-le l’affaire de gros sous et de privilèges partagés .

    Quand on vit dans leur monde c’est sûr que l’immigration ne les dérange
    pas , le fouilli , la misère , etc...c’est pour les autres , les autres , justement
    que MLP défend , car ce sont les oubliés de la nation , les pauvres et
    moyens pauvres , évidemment ça les dérange , car il faudrait surtout pas
    en parler , " les oublier (s) " .

    Vive MLP et tous les non bien-pensants , le vécu au quotidien dans notre
    monde c’est autre chose , c’est la vie réelle du citoyen ordinaire !


  • #1335288

    quand tu lis les noms des "artistes" tu te dis : oh la vache ya du crif !


  • #1335299

    Je suis frappé d’un coup de blues, je viens de me rendre compte que ma "connaissance artistique" est au niveau zéro....je ne connais pas ces gens....c’est grave ?


  • #1335344

    L’Art est mort en 1917 quand Marcel Duchamp, planqué aux USA, a décrété qu’un urinoir fabriqué par l’industrie, et signé par Lui, était un objet d’art, et qu’il a trouvé des marchands sionistes pour le commercialiser .

     

    • #1335394

      N’importe quoi.
      Premièrement Duchamp s’est toujours foutu de la gueule des gens qui prenaient sa provocation pour de l’Art.
      Deuxièmement dénoncer les "sionistes" à chaque problème qui vient à toi ne démontre pas de ta part une compréhension supérieure mais une réduction ridicule et simpliste ad-sionistum qui n’avance à rien...


    • #1335396

      vous avez tout dit !


  • #1335346

    " Ouvrez les portes et les fenêtres " afin que les "migrants" puissent entrer chez vous, violer vos filles, vider votre frigo et se torcher dans vos rideaux .


  • Il fut un temps où les "artistes", que l’on avait la pudeur d’appeler "saltimbanque" (car des artistes, il y en a 10 par siècle) n’avaient pas droit au chapitre, étaient payés un quignon de pain, dormaient dans les granges avec les cochons et les rats et écopaient d’un coup de sabot dans le derche pour un mot plus haut que l’autre ou un regard trop appuyé.
    Me voilà soudain envahi par une vague irrépressible de chaude nostalgie.


  • #1335377

    C’est très simple pour moi je voterais FN à une seule condition que nous fassions plus de guerre et que nous retirions nos troupes de l’étranger.

     

    • #1335509

      Si c est pour laisser des messages faux et aussi simpliste c est mieux de rien dire le silence est plus constructif . Comment peut on écrire des choses pareil ( les migrants qui violent nos filles... ect) si vraiment tu penses ça c est que tu connais pas la FRANCE et encore moins les migrants lol sur ce biz mon ami


  • #1335378

    Des artistes ? Probablement nourris au chômage et subventions, parce que je n’en connais pas un seul !


  • #1335398

    A ben si y’a Jef Aérosol...


  • C’est qui cette bande d’inconnus qui vont a la gamelle ?


  • Il faut rendre à César ce qui est à César : "Une lettre ouverte rédigée par l’artiste Pascal Convert,…".
    J’espère que les autres artistes ont pris un peu de temps avant de savoir ce qu’ils ont liké…


  • #1335493

    Elle est bonne la gamelle !
    Marine vite, qu’on fasse le ménage dans tout ce cirque...


  • "elle aurait gagné instantanément 30% de votes « artistiques » en plus."

    C’est une blague j’espère ? Au delà de l’aspect "gamelle" que vous avez bien relevé, il y a la haiiiine anti FN primaire qui règne chez certains de ces "artistes".

    Pour le reste, le statut des intermittents du spectacle doit être réformé ! C’est tellement devenu n’importe quoi au fil du temps. C’est nuisible à plus d’un titre. Alors un peu de (vrai) concurrence ne fera pas de mal à ces XXXXXX.

     

    • Vous serez gentil de ne pas mettre tous les intermittents dans le même panier.

      Il y a ceux qui abusent du système, de la même manière qu’il y a des emplois fictifs à la mairie de Paris.
      Et il y a ceux qui luttent avec un statut ultra-précaire type mini CDD qui doit être renouvelé 100 fois dans l’année.


  • Les artistes disent non au front national . Il faut bien de temps en temps qu’ils fassent semblant d’être vraiment engagé dans quelque chose et pour quelque chose . Lutter pour les pauvres, pour l’antiracisme, et contre l’ultralibéralisme relève pour eux de la vulgate habituelle, lorsqu’il s’agit de la rendre publique... le féminisme, l’anticatholicisme et l’homophilie relevant plutôt des évidences des vernissages des expos et de l’humanisme de réaction, lorsque l’actualité y invite .
    En fait leur engagements existe tout entier dans un discours ostentatoirement indigné et dénué de toute conséquence . En vérité les artistes en tant que groupe social ou même corporation n’ont aucune prise sur rien, dans un contexte idéologique crée par la gauche qui les présentent pourtant comme les héros de l’histoire, du sens de l’histoire, du progressisme... etc, avec les femmes opprimées, les femmes militantes, les pauvres, les victimes du nazisme et les homos . Bref... L’incapacité des artistes à s’unir au nom d’un projet politique tout en revendiquant continument le rôle essentielle qu’il sont censés exercer dans le monde moderne, les condamnent à n’être rien d’autre que des baudruches pleines d’états d’âme pour la gauche qui n’en a pas de véritables .
    Ou, si l’on préfère, le désarroi attaché à la condition d’artistes, qui par nature ne peuvent se conformer à la place qu’une société définit pour eux, a trouvé la gauche caviar pour en faire son beurre .


  • Ils n’ont fait rire ces 382 subventionnés, je comprend Buren, vu la merde que représente ses colonnes, qu’il flippe. Plus de subvention pour ces gens c’est aller faire son vernissage chez Paul Emploi.....sans champagne !!!


  • Bonjour, j’ai été "artisan" dans le spectacle vivant (un terme que je laisse à la nomination Pole Emploi et la Drac) durant 15 ans. J’ai commencé par réaliser des spectacles de rues pour naïvement changer le monde (!)... L’argent récolté de mes spectacles étaient déclarés et m’assuraient un revenu que je complétais en intérim en tant que charpentier.
    Continuant ainsi, j’ai adhéré au régime des intermittents du spectacle en jonglant avec ces deux activités. l’intermittence est perçue au terme de la réalisation de 43 spectacles sur une durée de 8 ou 10 mois et demi. Rien de simple puisqu’il faut créer, répéter, produire sans cesse. Dans un objectif de cohérence, j ’ai continué à proposer des spectacles de rues qui interpellent, choquent et je le souhaitais qui apportent matière à réflexion... Las, un tel projet ne passe pas, ne plait pas et ne permet pas de vivre correctement. J’ai donc accepté du travail dans ces cies de spectacles de rues qui se nomment engagées mais qui sont en réalité de l’animation et du concept "la fête tout le temps". Je m’y suis perdu, laissant de côté mes idéaux pour pouvoir survivre. Le constat de cette réalité "artistique" : dans ce milieu, une majorité de personnes issues de l’université, très très peu de prolos,ceux et celles qui s’en sortent sont issus de familles aisées, n’ont de conscience politique que celle de Libé et Charlie, voient du fascisme partout, veulent être subversifs dans leur démarche artistique en tapant sur la droite et le FN et se considèrent au dessus du panier... J’ y ai vu des personnes honnêtes, pour qui être "artiste" signifie se donner encore et encore. Ces personnes sont dans la dèche le plus souvent. Je pense qu’être "artiste" est un état et non un statut. Ne leur en voulez pas trop, beaucoup de ces "artistes" réalisent leurs crises d’ado et rentrent vite dans le rang du conformisme qu’ils fustigeaient dans leurs spectacles. Encore ici de la différence de classes, ou pour un prolo que je suis gueuler se concrétise dans un spectacle en gueulant, enrobé de paroles et de chuchotements agréables à l’oreille pour une autre classe... Sur ce, bonne route à toutes et à tous !


  • ah ah, en commençant la lecture j’ai cru un instant que c’était l’article de Libération...coup au coeur ! avant de voir que c’était l’intro d’E&R...


  • #1336170

    J’ai lu en diagonale certes, mais dans la liste des éminents artistes qui font la gloire de notre pays et sont tellement connus qu’ils peuvent se mêler de politique, y’a même pas Fatus, c’est dire... Mais c’est qui ces artistes, là ?


  • Ça serait bien qu’ER fasse un article assez fin, comme il en est capable sur l’intermittence du spectacle.

    Ce statut arrange bien toutes sortes de profiteurs en haut de la pyramide (qui dispensent ou reçoivent ce statut). Et il y a les précaires en bas, qui sont utilisés comme des variables d’ajustement.

    Ça devient ridicule de voir dans les commentaires des gens capables d’un côté de critiquer la loi macron, la dérégulation, la précarisation, et de l’autre capables de cracher sur telle ou telle corporation qui se défend, ou en demande plus, en la comparant systématiquement à sa frange la plus pourrie, celle qui abuse d’un statut ou utilise ce statut pour exploiter les autres.

    A voir certains commentaires, grossiers, haineux, et pleins de division, on se demande si un soulèvement populaire massif, inter-corporatif, transcourant et hors des petits intérêts égoïstes est envisageable...


Commentaires suivants