Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les hommes, les femmes, le fric et le sexe

Premier, deuxième ou troisième degré ? À vous de juger. Mais on sent que le gars a lu Sociologie du dragueur...

 

Comprendre l’importance de la virilité avec Kontre Kulture :

 

Le bordel des relations hommes/femmes, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2082313

    Sympa ce gars, j’ai bien ri. Et un bon enseignement sur une quasi réalité scientifique.


  • #2082319

    Ça a dû le rendre tellement intelligent que j’écoute même pas la vidéo !!…


  • #2082375
    le 16/11/2018 par anonyme
    Les hommes, les femmes, le fric et le sexe

    c’est très "made in China" : le souci de la productivité l’emporte...

     

  • #2082391

    À chaque fois que je vois des vidéos sur ces sujets, j’en reviens toujours à la même conclusion : la seule valeur qu’a la femme est sa virginité, indépendamment du reste.
    Dans mon cas, une fille laide, trentenaire ou quarantenaire, mais vierge, a infiniment plus de valeur qu’une fille sublime de vingt ans qui n’a "connu" qu’un seul homme dans sa vie. Et je dis bien infiniment, la jeune provoquant un sentiment de dégoût, d’écoeurement, d’évitement.
    Je vais acheter et lire Sociologie du dragueur pour savoir ce qu’en pense Monsieur Soral !

     

  • #2082400

    Cette froide analyse est juste, sauf sur un plan : les femmes ne recherchent pas le plaisir à la façon masculine. Elles cherchent à être aimées, ou du moins l’illusion d’être aimées. L’acte n’est qu’un aboutissement, un don (elles font plaisir à l’homme plus qu’autre chose) qui devient une corvée s’il est obligatoire (et il le devient, dans les mentalités). Les temps modernes obligent pratiquement la jeune fille ou jeune femme à "céder" si elle tient à sa nouvelle relation, sous peine d’être oubliée pour n’importe quelle autre inconnue du même âge.
    Les femmes sachant qu’elles peuvent accrocher un mâle par le sexe, tentent le coup, sait-on jamais.
    Mais ne vous y fiez pas : elles n’apprécient pas forcément le "don" masculin et tout le tralala qu’elles doivent assumer. Par nature, le corps se défend toujours de l’intrusion d’un objet étranger.
    Ajoutons qu’un homme jeune et beau est très apprécié de ces dames, plus qu’un vieux mâle du Golfe couvert de dinars. il a lui aussi une valeur ajoutée purement physique. Un Delon fait rêver. Le père de MBS, non.
    Et que les jeunes filles sont naturellement romantiques et souriantes, avec une tendance à s’auto-préserver (car elles abritent en elles un lieu de culte et de culture) pas "coureuses". C’est l’ingéniérie sociale et la solitude de tout un chacun aujourd’hui qui les rendent telles.
    Si quelqu’un sur E&R pouvait parler d’elles autrement que de façon clinique et dissécatoire ?
    C’est si doux, une jeune fille. Et une mère, c’est si bon.

     

    • #2082618
      le 16/11/2018 par Alban78430
      Les hommes, les femmes, le fric et le sexe

      Jojo je crois que tes conceptions datent un peu à l’instar de ton prénom. il faut que tu saches, que tu comprennes et pourquoi pas -si ton espérance de vie t’en laisse le temps- que tu admettes que les femmes aiment la bite exactement comme toi et tes copains êtent attirés par leur cul. Tout comme pour toi et tes copains, le sexe pour elles n’est pas un moyen mais une fin en soi. Toute autre idéalisation serait nulle et non avenue et aurait pour conséquence beaucoup de déboires et autres désillusions. (si je suis aussi virulent c’est bien sûr parce que moi aussi j’ai cru longtemps les bobards sur l’Immaculée conception de la libido féminine).


    • #2082717

      Alban78430, désolée mec, je suis une nana, une mère et Jojo a parfaitement défini ce que sont intrinsèquement les femmes. Evidemment, je ne parle pas des "machins" dont tu sembles faire une consommation exclusive et qui t’ont fait oublier ce qu’est une vraie femme. Dommage pour toi.


    • #2082726
      le 17/11/2018 par Dragon H
      Les hommes, les femmes, le fric et le sexe

      Madame, Monsieur, vous connaissez ce qu’on appelle la nuance ? et la différence ? ce truc qui peut exister d’une personne à l’autre ? essayez à l’occasion de ne pas toujours prendre votre cas pour une vérité universelle et indiscutable, ça fera du bien à tout le monde...
      faire des généralités, pour simplifier un discours, je veux bien, mais là vous abusez, ça me semble grotesque !!


    • #2082789

      Alban
      Il est vrai que la jeune fille moderne a été profondément traumatisée par l’ingéniérie sociale, et depuis la tendre enfance. Elle croit sincèrement que le sexe la comblera, et joue son rôle comme on en lui intime l’ordre de partout, imitant les "stars" schiappisées, nouveaux modèles de comportement, et n’en ayant pas d’autre. Cependant la simple logique refuse que la sexualité masculine et féminine fonctionnent sur le même modèle. La femme risque beaucoup trop, sur des tas de plans, et d’ailleurs, quand l’homme prétend faire la femme en "accueillant" quelque chose en lui, il attrape facilement des maladies graves.
      Je reconnais, ceci étant, qu’il y a toujours eu dans l’histoire (mon âge, donc l’expérience personnelle d’une courte vie important peu) et la littérature des jeunes femmes disons, sensuelles, plus qu’amoureuses, recherchant le profit (Nana) par le sexe. Mais le sexe aurait-il plus d’importance que le profit ? Certainement pas ; elles s’en débarrassent aussitôt que possible. Elles ont toujours été la minorité disruptive, nécessaire sans doute à la bonne marche de la société. Ce sont rarement d’ailleurs les plus belles, du moins les plus fines.
      Les filles actuellement jouent le jeu. Dans les années 50 il fallait être bonne épouse, bonne mère et bonne ménagère : elles s’y efforçaient, avec énergie. Aujourd’hui, il faut être une bête de sexe : elles s’efforcent tout autant, pauvrettes.


  • #2082407
    le 16/11/2018 par Dragon H
    Les hommes, les femmes, le fric et le sexe

    Si j’ai bien compris, les hommes se reproduisent prioritairement avec des filles jeunes, superficielles et connes qu’ils séduisent avec leur pognon.
    Les enfants à naître d’une telle union, ça va donner quoi ? l’élite de la nation, les sauveurs de l’humanité ?
    ah non, des gens déchirés, sans valeurs profondes et morales, sans convictions, sans neurones... c’est bien ça, c’est ce qu’on a en effet !

    Messieurs, c’est pourtant simple, si vous êtes si malins, arrêtez donc d’engrosser des connasses !!
    mais peut-être que vous n’avez pas le choix parce que les femmes intelligentes ne veulent pas d’un crétin comme géniteur de leur progéniture...

    Si votre sens des valeurs se satisfait de femmes jeunes et idiotes pour devenir les mères de vos enfants, c’est donc que vous étiez faits pour vous entendre.... tant pis.
    Puisse le long chemin d’apprentissage qui en découlera vous être bénéfique tout de même.

     

    • #2082719
      le 16/11/2018 par Pitchou
      Les hommes, les femmes, le fric et le sexe

      @Dragon H
      Tu proposes quoi ?
      Qu’on aille courir après des vieilles,
      t’as peut être raison, j’en connais un il a fini président.
      Le problème, il ne peut y avoir deux présidents.


    • #2082731
      le 17/11/2018 par Dragon H
      Les hommes, les femmes, le fric et le sexe

      je propose juste que les mecs arrêtent de se plaindre des femmes, ou de les dénigrer, s’ils ne valent pas mieux qu’elles ou s’ils ne sont pas capables de proposer des chemins d’évolution.
      les gens de peu de valeurs se reproduisent entre eux, et après on est étonnés du résultat ?! ...faut pas !!


  • #2082427

    Voila pourquoi les seuls couples qui durent sont des couples de moches.

     

  • #2082468
    le 16/11/2018 par asics13
    Les hommes, les femmes, le fric et le sexe

    Remplacer le terme femme par telephone ca marche.


  • #2082476

    La relation homme-femme n’est pas binaire, mais triangulaire : au bas de l’échelle il y a l’évident trio : la prostituée, le client et le maquereau . Au haut de l’échelle il y a l’épouse-putain, le mari-client et l’amant-maquereau . Seulement beaucoup de maris cocus ignorent l’existence de l’amant-maquereau . C’est ce que l’on ne voit pas qui compte (les sous) dans la vie...

     

  • #2082535
    le 16/11/2018 par Jesuisnullepart
    Les hommes, les femmes, le fric et le sexe

    A retenir : « Après avoir envoyé la sauce, l’homme devient philosophe ».


  • #2082537
    le 16/11/2018 par FaridDominique
    Les hommes, les femmes, le fric et le sexe

    Hahaha ! J’ai bien ri ça m’a mis de bonne humeur ! Rigolo le gars, et sympathique.
    Y’aurait à dire et à discuter mais si on part de son paradigme c’est pertinent globalement.
    À suivre !


  • #2082758

    j’ai une question
    étrangement je vois que les hommes sont très prompts à être attirés par ces femmes post-soixante-huitardes libertines féministes, ces mêmes qui les font souffrir et les font regretter d’y avoir planté leur semence.

    Ces femmes qui constituent le model-type des analyses profanes actuelles.

    Les filles traditionnelles restent souvent sur le carreau. Les femmes pudiques n’ont souvent aucune chance de créer une relation quand un homme qui s’approche d’elle se rend compte qu’elle refuse d’avoir des relations sexuelles avant le mariage. Les hommes nous rejettent souvent quand ils voient que nous avons des valeurs supérieures spirituelles.
    Vous préférez de loin les femmes qui mettent le plus en avant leurs atouts sexuels, les hystériques vous en raffolez, les femmes déséquilibrées vous aimez les chérir.
    Par contre, les filles pudiques, discrètes, sont très très souvent rejetées par vous. En fait, vous ne lez voyez même pas. Vous aimez celles qui transforment votre cœur en lambeaux. Même après "avoir fait le tour des nanas", beaucoup reproduisent encore encore les mêmes schémas.

    On m’a avoué plusieurs fois que les hommes voient potentiellement en les filles chastes de mauvaises partenaires sexuelles. S’ils savaient vraiment... On me dit souvent que les hommes veulent "goûter la marchandise" avant d’éventuellement commencer à envisager autre chose.
    Vide sur vide.
    Le trou noir qu’aucune lumière profane n’illumine, mais qui, au contraire, aspire la lumière qui lui parvient pour la transformer en obscurité.
    Peut-être est-ce une question de proportion, et rien n’est mono-causal mais je serais ravie d’avoir ton avis

    Pourquoi les femmes chastes, pudiques et discrètes sont-elles autant rejetées par les hommes ?

    Mais je constate qu’on ne parle jamais des filles traditionnelles, celles pour qui l’homme est un être supérieur, celles pour qui la chasteté est une voie d’accomplissement spirituel. Celles qui aiment cuisiner et prendre soin de leur foyer, tout en ayant au un haut niveau d’éducation pour certaines.
    Nous en sommes arrivées à nous dire qu’il fallait être matérialistes et vénales pour avoir une valeur à vos yeux. Comme si la vénalité est passée, dans votre univers cognitif, pour être une "qualité" que toute femme qui se respecte doit posséder, sinon elle est bizarre.

     

    • #2083099
      le 17/11/2018 par Aristide vite fait Briand
      Les hommes, les femmes, le fric et le sexe

      Très beau message Isma et très bonne mentalité, je te souhaite un grand succès en amour, tu le mérites (si tu n’as pas encore trouvé la bonne personne)


    • #2083210
      le 17/11/2018 par europhobe
      Les hommes, les femmes, le fric et le sexe

      Tout dépend de quel type d’homme encore une fois...
      Oui, tout comme la plupart des femmes sont de nos jours hystériques, abusives et intéressés, la plupart des mecs sont trop soumis à leurs instincts sexuels (et à tout un tas d’autres soit-dit en passant).

      Après le problème est de rencontrer quelqu’un qui nous reconnaîtra à notre juste valeur (qui est bien plus élevée que celle des gens moyens) car il saura reconnaître ces qualités.

      Ne pas être approuvé par la masse est très bon signe aujourd’hui, alors mademoiselle, je suis respectueux de vos choix et souhaite qu’ils payent dans le futur.


    • #2083679

      Peut-être parce qu’il y a 100 ans à peine la quasi totalité des femmes étaient pauvres, illettrées et déflorées dès le premier cycle, chrétiennes ou pas, en Europe comme partout sur Terre depuis quelques millions d’années.


    • #2083761

      Pourquoi les femmes chastes, pudiques et discrètes sont-elles autant rejetées par les hommes ?

      Je ne pense pas que c’est le cas.Je crois qu’on est tous aliene par ce qu’on a vu a la tele et qu’on a integre comme modele.On croit tous qu’on a droit au Bonheur Maximal sans avoir a faire d’efforts.Ben non c’est de la pub et du mensonge toussa : la verite c’est qu’il faut deja bien se bouger le cul pour n’avoir qu’ un bonheur moyen.Faut faire des compromis et renoncer a certaines choses pour en avoir d’autres. Bref tu trouveras un mec qui appreciera ta pudeur mais ca sera pas brad pitt ou un dentiste et faudra que tu fasses avec comme tout le monde...


    • #2085353
      le 21/11/2018 par Heisenberg
      Les hommes, les femmes, le fric et le sexe

      Bonjour,

      Etant moi-même religieux, je pense que les femmes comme vous sont plus rares. Pas tous les hommes ne pourront avoir des femmes de cette qualité. Au delà du nombre, il est difficile aujourd’hui de faire confiance aux femmes. L’inverse également est valable. Il y a aussi une perte d’attractivité de la vie de couple.

      Le féminisme n’a pas transformé les femmes. C’est ce qu’elles nomment le patriarcat, et qui n’est rien d’autre qu’une société de droits et de devoirs, qui les transforme : en leur imposant des normes strictes, en leur créant une forme de Sur-Moi social fort et en les obligeant à une morale codifiée, il les rend meilleures à tous égards. Il en va, d’ailleurs, de même pour les hommes, dont les instincts les plus brutaux et les plus sauvages sont ainsi codifiées et dirigés dans des sens favorables au groupe. Le féminisme actuel, en détruisant ces structures sociales, ramène les femmes comme les hommes à des comportements barbares et bestiaux. Il ne s’agit pas d’un progrès, mais bien d’une régression morale.

      Cordialement


  • #2083139

    Il ressemble physiquement à l’acolyte de Thomas Dutronc dans le film d’Alain Soral


  • #2083209

    Pas trop mal et bien marrant. Seulement , reduire tout cette analyse ,en fin de vidéo, au hasard de la nature , sa démontre quand même la limite de son intelligence qui es déjà assez pertinentes....dommage..


  • #2083415
    le 17/11/2018 par Jeancarlito
    Les hommes, les femmes, le fric et le sexe

    Y a Rissen et panamza qui font des vidéos pas mal en ce moment, c’est dommage de ne pas les passer...


  • #2083934
    le 18/11/2018 par Éric. omar
    Les hommes, les femmes, le fric et le sexe

    terrible le mec !


  • #2084025

    Ce petit asiatique est fatiguant.Il ne dit que des banalités et se prend pour albert einstein le grand connaisseur des femmes.Et il dit aussi beaucoup de bêtises.Par exemple que les filles jolies couchent forcément avec plein d’abrutis.Il y en a c’est vrai.Mais la plupart ne le font pas.La plupart des femmes aujourd’hui jolies ou pas couchent assez difficilement.Elles couchaient beaucoup plus par le passé.
    Aujourd’hui elles sont beaucoup trop occupées avec leur telephone portable,leur ordinateur,les réseaux sociaux,leurs études,leur travail,leur maquillage,leurs amies etc...donc parfois elles couchent quand elles considèrent que le contexte s’y prête et qu’elles ont le temps mais il se fait des films en imaginant que toutes les jolies filles ont un gugusse différent par soir.C’est une infime minorité qui est comme ça.La majorité des femmes ne veulent pas paraitre faciles et sont très sérieuses vis à vis de leurs études et travail.

    Elles sont des geeks comme leurs homologues.Elles consomment du porno,s’inventent plein d’histoires mais sortent de moins en moins de chez elles.Et la rue avec les immigrés et les pauvres qui sont de plus en plus nombreux est de plus en plus stressante pour les femmes.

    Il y a plein de femmes bien toujours aujourd’hui.Mais elles sortent peu et se protègent beaucoup.


Commentaires suivants