Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les objets connectés et la société de surveillance

Les « objets connectés » se développent rapidement. Pourtant, ils ne sont pas sans danger et ils pourraient parfaitement aboutir à une société de surveillance généralisée. Depuis leur apparition, les objets connectés ont déjà envahi de nombreux domaines qui vont de la « maison intelligente » jusqu’aux nanorobots dans la médecine. Comment ces « objets » pourraient être utilisés si nous entrions dans une époque où un pouvoir autoritaire décidait d’en faire des moyens de surveillance et de contrôle des citoyens ?

Jacques Sapir reçoit Yannick Harrel, expert en cyberstratégie économique et financière, et Marc German spécialiste en intelligence compétitive, les technologies émergentes et la cyberdéfense.

 

 

Oligarchie, contrôle et surveillance,
lire chez Kontre Kulture :

 

La généralisation de la surveillance, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1864999
    le 20/12/2017 par réGénération
    Les objets connectés et la société de surveillance

    C’est sympa de parler des voitures, mais çà concerne aussi l’intérieur. En France c’est un certain Stéphane "Bohbot" (...) qui a le marché avec sa boîte Innov8 qui regroupe plusieurs filiales comme Lick ("lèche" en anglais...- ex Phone House) qui vend les caméras Google et autres montres connectées (en Wi-Fi, n’achetez surtout pas çà pour votre santé)...
    Comme il est dit, les partenariats vont se multiplier, accentuant la mondialisation, et donc accélérer la dictature.
    Il sera impossible d’être non-connecté, de profiter du silence, de la contemplation, d’être au calme. Société d’hystériques en vue, prisonniers de leur cage de Faraday.
    La démocratie c’est la dictature.

     

    • #1865101

      Je n’ai aucun objet connecté chez moi, à part mes ordinateurs, que je connecte quand je veux, et sur lesquels je maîtrise les connections.
      Je n’ai pas de smartphone.
      Ma voiture est du début des années 2000, et vu que c’est une japonaise de haute qualité, une bonne révision tous les deux ans (certes chère), et je compte la garder de très longues années encore : son état mécanique est impeccable, et elle n’est pas "connectée" !

      Il n’y a pas de fatalité. Il faut juste refuser toute cette chienlit, et ça commence dans le magasin, et ensuite chez soi en installant le truc :l’OS propsera d’établir une connection, réponse "non" et basta.

      Faudra commencer à s’inquiéter quand l’OS ne propsera plus le choix, et encore....suffira de niquer un élément de la carte wifi, et l’affaire sera réglée.

      Adishatz

      H/


    • #1865202

      Le simple fait de ne pas être connecté te rends déjà suspect.


  • #1865028

    La seule et unique chose qui concrètement et "durablement" (sauf révolution) va sortir de toute cette chienlit, c’est : la perte de toute liberté individuelle !


  • Le modernisme ,c’est très bien si le seul but est de faciliter la tache de chacun d’entre nous ,mais malheureusement la perversion guette ,et c’est à chaque fois pour d’autres raisons souvent néfastes dont le but est inversé .
    si le modernisme ,la mondialisation fait parti de la démocratie en ce sens ,et bien oui c’est une dictature.


  • #1865088

    En Allemagne, des "détecteurs de fumée" sont mainenant obligatoires dans chaque maison. Il y a tout là-dedans, caméra, ordi etc. On n’a pas le droit ni de les enlever ni de les ouvrir.


  • « Comment ces « objets » pourraient être utilisés si nous entrions dans une époque où un pouvoir autoritaire décidait d’en faire des moyens de surveillance et de contrôle des citoyens ? »

    Parce-qu’ils pensent que ce n’est pas déjà le cas ?? ...ça ne relève plus de la naïveté là, c’est pire. Une fois pour toute, Le Capitalisme dans sa forme pure est le pire des pouvoirs autoritaires, car subtile et complexe, il brouille son caractère véritable afin de se faire passer aux yeux des populations pour un régime cool et sans danger ; en bref, Justin Trudeau c’est Staline 2.0 (donc sans les goulags et l’apparence "autoritaire" qui sont devenus obsolètes et contre-productifs, chacun étant devenu son propre flic... soit la forme supérieure et terminale de l’oppression du Capital... avant sa chute.)

     

    • #1865205

      Non seulement c’est déjà le cas, mais c’est aussi le fait de n’importe quel quidam envers un autre.

      Aujourd’hui, où qu’il soit, un individu est susceptible d’être "enregistré" par un autre à son insu.


  • Petite nouveauté en la matière et qui vient de me tomber dessus...
    Une télésurveillance était installée dans la maison familiale, à présent vide, pour des raisons de région à effractions...

    Après 15 années d’utilisation, quelques dysfonctionnements furent signalés... le service ad hoc, après moult tentatives pour trouver les causes, en vain, me proposa l’installation d’un système plus moderne et... moins cher mensuellement !
    Prudente de nature, j’ai cherché les raisons de cet "empressement" à me coller un truc "super plus moderne" (sic !).

    J’ai trouvé le jour où l’installateur ayant terminé l’installation neuve, m’indiqua le fonctionnement, et là... ô surprise ! Le boitier d’activation, à la différence du précédent, est pourvu d’un micro permettant d’être en écoute directe (oui, oui) avec le Centre de Télésurveillance... et ce, dans les deux sens.

    Tout est dit... Un enquêteur, pour des raisons d’état, d’urgence, de je-ne-sais quoi, peut donc en loucedé activer la connexion d’écoute et toute conversation dans la maison peut donc être entendue. Sympa, non ?

    Ma décision est claire : la maison sera vendue à terme et je ne ferai jamais installer de télésurveillance ni en appart ni dans une maison. Mon smartphone est destiné à être jeté dès que je sors du salariat, mon ordi restera ancien tant qu’il fonctionne en basique et en voiture, je n’utilise jamais de GPS...j’en suis restée aux cartes routières papier !

    Les conseils de San Gorgio commencent à faire leur chemin dans ma tronche...


  • Pour les voitures dirigées par l’intelligence artificielle c’est la période de transition qui est problématique.

    Quand il n’y aura plus que ça, l infrastructure sera adaptée pour limiter les risques, rendant les accidents (liés a l’IA) très peu probables.
    (Voies uniques protégées, peut être des rails electrisés sur les autoroutes,etc)

    Je vois mal l’IA remplacer les infrastructures...C est preque un faux débat, si tout est automatisé, on adapte la route pour garantir le meilleur fonctionnement possible.
    De même que le piéton, cerné par les robots ne s’amusera pas à traverser au hasard.

    Ca limité vite l’etendue et la responsabilité de "l intelligence artificielle" .


  • Beaucoup de fantasmes sur l’IA comme toujours. J’ai rigolé quand Sapir a parlé des lois de la robotique d’Asimov pour la voiture autonome. Faut juste se rendre compte que ces machines dotées d’une "intelligence artificielle" sont juste des automates élaborés (comme une machine-outil dans une usine) et non pas des "consciences artificielles". Aucun danger que ces trucs là fassent de la philosophie.
    Ça viendra, peut-être, mais pas maintenant.

    Le plus inquiétant reste bien sûr la collecte massive des données, depuis le temps des entreprises privées comme google doivent déjà connaitre les rêves les plus secrets de millions d’individus. Ils n’ont même pas vraiment besoin d’objets connectés puisque vous leur dites tout et grâce à leurs algorithmes prédictifs ils devinent même déjà ce que vous penserez demain !

     

    • @auri

      Toi, tu crois que la loi de Moore ne mène à rien du tout et qu’on sait tout sur le "top secret" de ce qu’on nous prépare en labo ? ok.. ;-)

      L’intelligence artificielle existe déjà, et elle est déjà plus "intelligente" que l’ensemble de l’humanité en général, et que toi en particulier..

      Tu me fais penser aux vieux baby boomers rabougris qui ne croient plus en la puissance dévastatrice du Système parce qu’on ne leur a pas livré une voiture qui vole au Noël de l’an 2000 ! mdr