Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les pensées racistes d’Einstein dévoilées dans ses carnets de voyages

Des notes privées prises par le célèbre physicien entre 1922 et 1923 lors de voyages en Asie laissent transparaître une facette sombre et méconnue de sa personnalité.

 

Albert Einstein est sans conteste le plus grand scientifique du XXe siècle. Ses idées et ses théories ont profondément révolutionné le monde. Mais le physicien était aussi connu pour son pacifisme – il s’est farouchement opposé à la mise au point de l’arme nucléaire – et son humanisme. En 1946, dix ans avant sa mort, il dénonce par exemple la ségrégation aux États-Unis lors d’une conférence à la Lincoln University (à l’époque réservée aux Noirs), en expliquant que « cette séparation n’est pas la maladie des gens de couleurs. C’est une maladie de Blancs. Je ne compte pas me taire à ce sujet. » Et ce n’étaient pas que des mots. Le physicien allemand, d’origine juive, s’est effectivement investi dans plusieurs associations de lutte en faveur des droits civiques des Afro-américains au point d’être placé sous surveillance par le FBI, comme le raconte très bien ce long article du Smithsonian publié l’année dernière.

Cet engagement public cache néanmoins une part plus sombre de sa personnalité. Ses carnets de voyage, rédigés entre 1922 et 1923 (il avait 43 ans), viennent d’être traduits en anglais et publiés par Princeton University Press. Ces écrits, parfois de simples prises de notes, laissent notamment transparaître un profond racisme, en particulier contre les Chinois, révèle The Guardian. Lors de son passage dans le pays, le célèbre scientifique consigne en effet ses pensées intimes, parfois bien peu amènes. Il écrit par exemple :

« Ce serait franchement dommage que ces Chinois supplantent toutes les autres races. Pour les gens comme nous, cette simple pensée est indiciblement triste. »

Alors qu’il voyage entre Shanghai et Hong-Kong, il note que « les Chinois ne s’assoient pas sur des bancs pour manger mais s’accroupissent comme les Européens quand ils se soulagent dans les bois. Tout cela se passe tranquillement et sobrement. Même les enfants sont sans âme et semblent obtus. » Les femmes chinoises n’échappent pas à ses critiques :

« J’ai remarqué qu’il y avait bien peu de différences entre les hommes et les femmes ; je ne comprends pas quel genre d’attraction fatale les femmes chinoises possèdent qui fascine les hommes à ce point qu’ils sont incapables de se défendre contre la promesse bénie d’une progéniture. »

Lire l’article entier sur lefigaro.fr

Pour comprendre Einstein et son contexte historique,
lire sur Kontre Kulture

 

Einstein, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

51 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Comme le dit Ryssen, quoi… La communauté de lumière joue en grand rôle dans l’anti-racisme pro-Noirs, mais regarde d’un mauvais œil les Chinois...

     

  • Tout un chacun, en son for, pense plus ou moins la même chose de tel ou tel groupe humain. Il n’existe pas d’être sur terre dont les pensées soient pures et absolument sans préjugés...Et je suis sûr que les Chinois dans leur majorité ne sont pas choqués plus que cela par ces révélations, sachant qu’eux-mêmes ne sont pas les derniers à véhiculer des clichés à l’endroit d’autres groupes raciaux...


  • Il faut lire l’article entier du Figaro avant de traiter Einstein de raciste. Il ne fait pas de racisme anti-asiatique puisqu’il se dit admiratif des Japonais. Il parle plutôt de culture et de mode de vie, et la Chine à cette époque-là était en effet assez arriérée par bien des aspects.

    On se demande aussi ce que peut bien signifier "racisme" dans la novlangue contemporaine puisqu’on classe dans cette catégorie la remarque d’Einstein sur les penchants artistiques des Japonais... c’est dégradant d’aimer davantage la calligraphie et la musique que les maths et la physique ?

    De mon point de vue c’est surtout notre époque qui a un problème en refusant de voir toute différence entre les cultures et les peuples !


  • Y a-t-il congruence entre ceci et l’article sur le politique raciste israélien vantant Einstein ?


  • #1986840

    La trop grande intelligence d’Albert Einstein ne lui permettait probablement pas de comprendre et d’admettre que des populations étrangères, chacune dans son pays, puissent avoir des moeurs et des aspirations si différentes des siennes.

    "Au-dessus, c’est le soleil !", mais il ne brille pas pour tout le monde également...


  • Toujours cet esprit supérieur ,cette arrogance ne les lâchera jamais ,c’est dans leurs gènes ,ils n’aiment qu’eux .D’ailleurs ne se marient-ils pas qu’entre eux en général ,et à force n’y aurait-il pas de la consanguinité ?


  • AE semble seulement faire le constat sans pouvoir le comprendre lui le génie, de la clochardisation effective des populations de pays colonisés.
    S’il avait visité l’Algérie à cette époque, il aurait fait le même constat.


  • Je trouve cette "chasse au racisme" pesante et inutile. Il faut je pense oublier les erreurs de notre prochain, comme on souhaiterait que les nôtres le soient.


  • encore un qui a mal observé sa tribu, c’est pas les mieux placés pour donner des lecons de grace et de savoir-vivre...


  • Comme quoi même les grands hommes ne sont pas exempts des défauts. Il y avait eu une polémique similaire, pour Gandhi cette fois, je crois bien...
    Des préjugés qui sont à remettre dans le contexte de l’époque. Sans ressortir un topos comme Tintin au Congo, on peut aussi citer le livre de Paul Vidal de la Blache sur la géographie de la France, destiné aux enfants, qui, dans le passage consacré au port -déjà cosmopolite- de Marseille, décrit physiquement les différentes "races" et affirme la supériorité de la "race blanche". Il ne s’agit pas d’un brûlot nazi, mais bien d’un livre éducatif de la Troisième République française...


  • Au moins deux erreurs grossières émergent dans ce début d’article, mais bon c’est le Figaro, alors tout est possible...
    1) "Albert Einstein est sans conteste le plus grand scientifique du XXe siècle. Ses idées et ses théories ont profondément révolutionné le monde." Première nouvelle ce mec etait certainement le plus grand copieur/faussaire du 20 eme siecle, mais certainement pas le plus grand scientifique puisqu’il doit son succès à un authentique génie bien français : Henri Pointcarré qui fut à l’origine de la relativité. Sans les travaux de ce dernier, l’Albert il aurait mis longtemps à la trouver sa formule E=1/2 MC2. Pour info le sieur Einstein a beaucoup "étudié" les brevets des autres qd il etait en poste à Bern...
    2) "Le physicien allemand, d’origine juive". Alors j’aimerais bien que l’auteur m’explique le sens du mot origine, parce que pour moi, Einstein était d’origine allemande et de religion juive, mais le "pays" juiverie n’existe sur aucune carte...
    Ce qu’aurait pu éventuellement écrire l’auteur de cet article c’est : "Le physicien juif, d’origine allemande...". D’ailleurs si l’auteur avait parlé de Pointcarré il aurait certainement écrit : "Le physicien catholique, d’origine française et non le physicien français, d’origine catholique....".
    Mains bon quand on travail pour le Figaro ...

     


  • Albert Einstein est sans conteste le plus grand scientifique du XXe siècle. Ses idées et ses théories ont profondément révolutionné le monde. Mais le physicien était aussi connu pour son pacifisme – il s’est farouchement opposé à la mise au point de l’arme nucléaire – et son humanisme.




    Voici qui résume bien exactement ce qu’il n’est pas ,ou tout du moins ce qu’ on s’efforce de nous faire croire (les plus honnêtes auront reconnu "on" ).
    D’ailleurs qu’il soit raciste contre les chinois n’est que naturel pour cette vil personne ,comment pourrait-il en être autrement pour un menteur, voleur et promoteur de d’extermination de masse qui observe un peuple réellement uni depuis plusieurs millénaire et auteur d’inventions ayant réellement profondément révolutionné le monde ? (langue et écriture la plus ancienne encore utilisé et pas des moindre ainsi que le papier et l’imprimerie par exemple ,ayant permis à ce vil personnage d’avoir une éducation très mauvaise puis d’écrire ses mensonges et sa haine de l’autre)


  • Apres l’indignation autour de la présence de Maurras dans les commémorations officielles 2018.... il est à craindre que la DILCRAH ou BFMwc ne travaille sur le cas de l’usurpateur Eintstein...


  • Plagiaire, et maintenant raciste !

    Décidément, tout fout le camp.

    Question :
    Pourquoi, Einstein qui était à l’université de Princeton n’a jamais enseigné aux étudiants de Princeton ?

     

    • La réponse :

      Einstein était trop nul en mathématiques pour pouvoir avoir des étudiants en physique théorique, science qui nécessite un bagage en mathématiques très important.

      Les étudiants n’aiment pas les professeurs qui se trompent dans leurs équations mathématiques au tableau.


    • Il était tellement nul en mathématique qu’il a co-développé avec son ami Marcel Grossmann une théorie géométrique de la gravitation. Théorie que tu ne comprendrais sans doute pas en mille ans d’étude. Ce qui me fait rire avec les guignols comme toi, c’est cette obsession de vous exprimez, pour la plupart, sur des dossiers qui vous passent totalement au dessus de la tête.
      Pour ta gouverne, David Hilbert a félicité Einstein pour son travail ; mais tes préjugés qualifieront cet acte de pure "solidarité tribale".

      Bien à toi...ignorant que tu es.


  • Déjà que l’on rende à Henri Poincaré la paternité de la relativité restreinte, ce sera un bon début.

     

    • Ce n’est pas possible. Tout simplement parce que si Poincarré avait effectivement créé le modèle d’addition des vitesses qui fonctionne bien pour la relativité restreinte, c’est bien le jeune Albert E. qui a eu l’intuition que notre univers fonctionnait localement ainsi, puis qui l’a formalisé, avec l’aide il est vrai de sa femme Mileva qui était une excellente mathématicienne. Einstein a eu des fulgurances géniales en physique, et il appartient bien à l’Histoire des sciences. Le véritable génie de ce siècle toutes catégories confondues étant Kurt Gödel, si tu veux mon avis, camarade.


    • Tu as tout à fait raison !! D’ailleurs, AE n’a jamais eu le prix Nobel pour la relativité mais pour des travaux mineurs sur les photons, telle la polémique était grande sur Poincaré. Meme le terme de relativité a été piqué à Poincaré ! AE est une imposture et il faut le faire savoir. Vive Poincaré et vive la France !


    • @ Jonathan



      c’est bien le jeune Albert E. qui a eu l’intuition




      Il a eu l’intuition en ne lisant pas La Science et l’Hypothèse ,publication rendu permise par les chinois.
      Comme quoi tout se tient...


    • @ Renaud29 :



      AE n’a jamais eu le prix Nobel pour la relativité mais pour des travaux mineurs sur les photons



      Des "travaux mineurs" sur l’effet photoélectrique qui ont quand même grandement contribué à la fondation de cette discipline mineure qu’est la physique quantique...


    • Il ne faudrait quand même pas en vouloir à Einstein plus qu’il ne convient. Le découvreur en question avait quand même dans l’idée qu’il avait de fortes chances de se tromper, ce qui est loin d’être donné à tous les savants de laboratoire. Il ne se sentait pas lui-même du tout supérieur aux grands de son époque et se refusait le titre de génie, pour le décerner plutôt à des gens comme Tesla, qu’il adulait, en autant qu’on leur devait des inventions ayant apporté beaucoup de confort moderne et de liberté d’agir à l’homme.

      Einstein préférait plutôt le titre d’intellectuel encyclopédiste de la science comme convenant mieux à son rang, à la manière de Louis de Broglie, son principal contradicteur sur le plan théorique mais que toujours il respecta. Einstein était très attaché à la culture juive libérale viennoise (effectivement ce moment de liberté culturelle qui fut très loin de n’être que juif fut un des plus extraordinaires de toute l’histoire, d’un genre impossible à reproduire désormais depuis la prostitution des juifs eux-mêmes à la culture de propagande de masse) mais comme la plupart des gens de cette culture avait une sainte horreur de la culture juive des ghettos de l’Ouest, et une assez grande méfiance envers le projet sioniste qui lui fit en fin de compte refuser un poste présidentiel honorifique d’Israël.

      Einstein ne voulait pas appeler sa théorie de la relativité comme telle, mais sous le nom de théorie des invariants : ce qu’il cherchait à réaliser était l’invention d’un nouveau système métrique du genre que des extra-terrestres pourraient inventer séparément sur d’autres planètes, avec les mêmes unités les plus évidentes de longueur, de durée, de masse et de charge électrique. Le phénomène Einstein est bien plutôt un phénomène de vedettariat qui dépassa de beaucoup la stature de sa personne.

      Einstein n’a jamais cherché à faire de l’ombre à Poincaré, l’oeuvre de ce dernier était déjà du domaine public depuis longtemps de même que celle de beaucoup d’autres mathématiciens entre lesquels il cherchait à faire une sorte de synthèse : disons qu’on peut dire également que sans le phénomène de vedettariat autour d’Einstein et quelques autres à cause de la course aux armements nucléaires la théorie de Poincaré serait restée un chef d’oeuvre connu des seuls mathématiciens comme celui de Monge ou de Cantor ou de Gödel, et Poincaré lui-même ne tenait pas ces équations pour le plus important chapitre de son grand oeuvre.


  • Un autre demi-dieu du 20ème siècle a tenu des propos autrement plus décapants, pourtant vu comme une référence absolue, Gandhi.

     

  • Attention, gare à toi Einstein ! le CRIC va intervenir ! (Conseil Représentatif des institutions Chinoises de France) ...



  • Albert Einstein est sans conteste le plus grand scientifique du XXe siècle



    Pardon ?! Mais qui a écrit cette hérésie ? Un des plus grand usurpateur comme pasteur (tiens ça rime). Grand scientifique mon ... oui !
    Et sans conteste en plus ! Hallucinant ! On fait d’un escroc un hero de l’humanité ! Mais cela ne m’étonne pas, y’a d’autres exemples de la sorte. Et quand je pense a Tesla par exemple, qui a été réduit à néant par la même machine de mensonges et d’escroquerie qui met des Einstein sur un piedestal... Gerbante cette humanité.

     

    • Plutôt le plus grand plagiaire du XX siècle. Son génie consiste à avoir tout piqué à Poincaré.


    • De toutes façons, l’histoire est écrite par les mêmes : entre fantaisies, ajustements des parties génantes, auto congratulation et victimisation. C’est pour cela qu’on appelle cela raconter des histoires.
      Oui Einstein est un plagiaire qui s’est approprié des travaux qui ne sont pas les siens (Notamment Hendrik Lorentz -1892- donnant la contraction de Lorentz-Fitzgerald puis Joseph Larmor -1898- avec des travaux plus élaborés, aboutissant à la relativité, pour ne citer que cet axe de recherche, il y en a tellement).

      D’ailleurs, "The Encyclopedia Britannica" (la copie papier, pas la version en ligne à la wikipédia) le décrit comme à la limite de l’attardé en sa période scolaire. Il avait du mal avec les mathématiques entre autres, ce qui a sérieusement compromis ses chances de rejoindre les écoles d’ingénierie. D’ailleurs, il se serait dégoté un boulot au bureau de la propriété intellectuelle de Berne, ça a du l’aider...un petit peu quand même...

      Il y a tellement à dire sur le bonhomme, au plus il n’a fait que compiler un ensemble de théories qu’il s’est approprié, et encore, en avait-il la compréhension ?


  • "Einstein est sans conteste le plus grand scientifique du 20e siècle".
    Euhh, il n’aurait pas piqué un peu beaucoup ses découvertes à Poincaré et à Hilbert ?
    " son humanisme".
    Euhh, il battait sa première femme, mais j’ai jamais entendu une féministe en parler.

    Alors maintenant "raciste"
    Euhh ... oui un grand humaniste comme tant d’autres qu’on connait.

     

    • Mileva, sa première femme mathématicienne, était serbe, quelque peu infirme, très intelligente, et a beaucoup contribué à le faire passer pour un génie. Il lui a d’ailleurs laissé le bénéfice matériel d’un prix qu’il reçut (je crois que le Nobel), c’était la moindre des choses.
      Moi, papillon folâtrant sur la toile, je ne comprends pas tout à fait quel genre d’attraction fatale les Rothschilds possèdent. Celle de l’épeire diadème ? et le pouvoir attractif d’Einstein, le papy-sion ? Un brave papy bienveillant, qui abandonna sa première famille (pas 100% cashère) pour du pur casher. Une séduction de bombe A.
      Poincaré et Lorentz resteront dans les siècles. Einstein passera. Tout lasse, Albert, à la longue. On a beau s’auto-glorifier, avec le temps va, tout s’en va.
      Dernier point en sa faveur : Albert a droit (naturel) de penser ce qu’il veut des Chinois. Et de l’écrire. Comme nous avons le droit imprescriptible et tout aussi naturel de penser ce que nous voulons de lui, de ses appuis, de ses passions, et de l’écrire.


  • Il n’était en rien physicien. C’est sa femme qui a tout fait, et lui a juste posé le nom.
    En tout cas, c’est ce qui se raconte...

     

    • Non c’est plus subtil...il était physicien et sa première femme mathématicienne, elle aurait un peu aidé les parties maths ! ...C’est son poste a l’ Office des Brevets de Bernes qui lui a permis d’avoir connaissance de tout ce qui s’écrivait sur l’électromagnétisme, sujet brulant à l’époque...Il existe un ouvrage qui reprend tout ça : comment le jeune et talentueux Einstein s’est approprié...de Hladik


  • Einstein est une icône de la science, voire même un bouffon (langue tirée, chaussettes trouées, etc..) et il a réussi à réconcilier le "petit peuple" avec le sérieux et l’austérité mathématiques, mais en apparence seulement.
    En réalité, des physiciens comme Max Planck, Schrödinger et Heisenberg, pour n’en citer que quelques-uns, lui sont bien supérieurs sur le plan théorique, mais ils ont eu le tort d’être du mauvais côté de..disons, la barrière.
    qui habet aures audiendi audiat


  • " Albert Einstein est sans conteste le plus grand scientifique du XXe siècle" écrit le Figaro... De la part d’un canard qui vieillit de plus en plus mal on ne peut s’étonner de lire pareille hyperbole qualitative à propos d’un des scientifiques les plus habiles du XXème.
    Car, si Einstein savait se servir de son esprit, il ne l’utilisa pas exclusivement pour découvrir des confettis de mystère du vivant cosmique mais aussi pour pomper des théories avancées par d’autres dont le fameux H. Poincaré, précurseur (donc, avant Einstein) de la relativité restreinte... les deux ne se parlaient guère souvent d’ailleurs.
    Einstein, s’il a cependant fait lui aussi avancer la compréhension de la physique des particules, il a aussi su très bien utiliser réseaux et relations médiatiques de l’époque.
    Il n’est pas LE PLUS GRAND scientifique du XXème siècle, mais un parmi beaucoup de GRANDS.


  • Le problème avec la théorie de relativité c’est que peu de gens (y compris moi) savent ce qu’elle signifie et en quoi elle fut décisive au niveau du progrès.

     

    • A Sa Majesté,

      Si vous appliquez la loi de composition des vitesses,
      a des corps matériels,et que vous ne l’appliquez à la
      lumière ,vous aboutirez à un système d’équation
      de second degré qui vous donnera une relation
      entre distance et vitesses du corps et de la lumière
      avec un correctif racine de 1 moins v²/c² .
      Si v est petit par rapport à c vitesse de la lumière,
      on retrouve la loi classique .
      La Théorie de la relativité n’est que l’expression
      que la lumière ne se déplace pas en liaison
      avec le référentiel du corps matériel considéré .


    • #1987307

      lol, tu as déjà compris que c’est relatif :
      - Qui ne suffit pas à soi-même, n’est ni absolu, ni indépendant.
      Tout savoir est relatif.


  • Céline (mort en 1961) : " Les Chinois ont toutes les qualités pour devenir les maîtres du monde " .


  • « Les besoins intellectuels de cette nation me semblent moins importants que leurs besoins artistiques - une disposition naturelle ? ». J’ai bien aimé la citation sur les japonais. Ça n’a rien de raciste, sauf pour les zélotes de la bienpensance qui voudraient bien exterminer toute réflexion sur les cultures étrangère.

    Les japonais ne sont jamais que des païens qui sont tournés vers l’adoration du monde dans lequel nous vivons alors que nous les occidentaux sommes frappés de cette espèce de malédiction qui nous pousse à rechercher sans arrêt un outre-monde et des vérités au-delà de notre perception. Une malédiction justement originaire d’une petite tribu avant-gardiste dont est issu Einstein...

     


    • Les japonais ne sont jamais que des païens qui sont tournés vers l’adoration du monde dans lequel nous vivons



      Alors pourquoi les japonais croient aussi au monde des esprits ? Ils ne sont certainement pas dans la seule contemplation du sensible, leur âme aussi sait qu’il y a quelque chose au-delà de ce monde. Simplement spirituellement ils ne le traduisent pas comme que ce qu’en disent les textes abrahamiques.


    • Ou bien sûr il y a toujours tout et son contraire dans toutes les philosophies et religions, c’est le fameux principe du yin yang chez les asiatiques (le symbole figure d’ailleurs sur le drapeau de la Corée du sud, un pays qui est comme vous le savez est devenu l’incarnation vivante de ce principe). De même le christianisme est teinté de paganisme, néanmoins il y a des tendances lourdes, à mon avis, et que j’ai énoncé !


  • Einstein raciste ?
    C’est à la limite du pléonasme.


  • Bon, je ne suis pas allé lire le reste de cet article sur le site du Figaro. Je note au passage que le quotidien s’excuse de devoir rapporter des choses méchantes sur la personne d’Albert EINSTEIN, "sans conteste le plus grand scientifique du XXème siècle".
    Ceci dit, je ne vois rien d’extraordinairement méchant dans les propos rapportés. C’est quelque chose que nous faisons tous _ enfin, mis à part, peut-être, les cuculs la praline boboïdes _ toujours prompts à s’émerveiller de tout dès lors que c’est étranger _ quand nous nous déplaçons dans des pays étrangers, y compris au sein du monde blanc. En tout cas, par principe, je me refuse de tomber aussi bas que les... en donnant dans l’antiracisme que je vomis. Je préfère laisser ça aux hypocrites en restant cohérent.


  • #1987440
    le 17/06/2018 par The Médiavengers Zionist War
    Les pensées racistes d’Einstein dévoilées dans ses carnets de voyages

    "Albert Einstein est sans conteste le plus grand scientifique du XXe siècle".

    Ça commence bien... Effectivement si c’est le cas, alors on tient une preuve de plus que le niveau baisse.
    Parce que la découverte de l’atome, de l’ADN, les satellites artificiels, c’est du pipi de chat ?


  • Les écrits de Céline et de Maurras sont aussi à replacer dans le contexte de l’époque. Ils avaient tellement de respect pour eux qu’il a fabriqué la bombe qu’ils se sont pris dans la gueule, la communauté des ombres n’a de respect pour personne.


  • tout est relatif ! la théorie des atomes crochus ou un spermatozoide spatio-temporel égaré entre l’univers intergalactique et la voie lactée ??? enfin du Albert quoi !!! un génie de la branlette cérébrale ! en quelque sorte du foutage de gueule pur et simple


  • Moi aussi je trouve que les femmes chinoises ne sont pas attirantes. Surtout leur bassin qui a une morphologie très spéciale. Je suis peut-être un génie ?


Commentaires suivants