Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les pistes explosives de Bercy pour réduire les aides sociales

C’est le titre du Monde en date du 18 mai 2018. Au fait, pourquoi « explosives » ? Parce qu’en France, la part de pauvres qui vivent des seules prestations sociales ou presque s’élève à 12 millions de personnes. Un Français sur cinq (et demi) est pauvre. Mais les suivants ne sont pas riches pour autant. Avec Macron, l’homme de la Banque, tout le monde va y perdre, sauf le premier cercle de l’oligarchie. C’est comme ça, les banquiers : ça pompe la masse pour faire remonter l’argent vers l’élite. Le ruissellement va dans l’autre sens que celui de la gravité.

 

C’est Le Monde qui a sorti le scoop, donc on va reprendre – avec infiniment de respect pour la mémoire de Pierre Bergé – la substantifique moelle de l’article. Il s’agit d’une note interne de Bercy (le ministère de l’Économie et des Finances, c’est-à-dire du Pompage du pognon des pauvres, ou PPP) que le journal s’est procuré. À ce stade de la compétition, autant parler cru : en général, quand un journaliste mainstream chipe un document politique brûlant, c’est que le politique a intérêt à organiser la fuite vers le médiatique.

Et pourquoi ? Eh bien pour tester la bête, la Bête immonde qui ne fait que renâcler quand on la tond. La fuite organisée est un sondage in vivo. Toujours mieux vu que de payer un institut qui remontera 1 300 opinions par téléphone... La folie des sondages d’image, qui a contaminé Sarkozy puis Valls, qui y ont englouti pas mal d’argent des Français – toujours le troupeau qu’on tond – et qui leur a causé pas mal de tracas, a servi de leçon à Macron, qui apprend des erreurs des autres. On apprend rarement de ses propres erreurs, vu qu’on les justifie. On apprend des erreurs des autres, qui servent un peu à ça, en politique.

Nous voilà avec une coproduction Le Monde-Gouvernement qui nous prépare une baisse des aides sociales. Pourquoi hurler ? C’est prévu dans le programme ultralibéral de cette Thatcher à la française. Il n’y a que les imbéciles qui ont rêvé d’une France de millionnaires, de winners, de gagnants-gagnants avec Macron. On le répète : le haut gagne toujours. Maintenant, passons aux mesures en gestation. N’oublions pas que le social pèse pour « 26% des dépenses publiques », écrit avec perfidie Le Monde.

Déjà, l’expression du « poids croissant » ça vous a un côté parasite, glandeur, bouche inutile. Autant dire que 12 millions de Français sont des nuisibles. Le « social » est justement là pour corriger un peu les inégalités naturelles : Mohamed dans sa cité, malgré l’école de la République, en sortant de son bac pro, a 150 fois moins de chances de faire Polytechnique qu’un fils de profs de fac (ce sont leurs rejetons qui squattent les grandes écoles, surtout pas l’université, pas fous les frelons de gauche).

Les minima sociaux seront alloués en fonction du patrimoine et de la recherche d’emploi, apprend-on. Des versements corrélés à des efforts, à une démonstration de volonté. Les allocations familiales risquent d’être « gelées », mais pour ceux qui s’intéressent à la chose, les familles qui gagnent « assez » ont déjà vu leurs allocs baisser drastiquement. On parle de 2018, pas de 2019 ou 2020. Les critères d’attribution de ces aides vont être revus, et à la loupe. L’aide sera de plus en plus liée à un désir de reprise d’activité.

Mais pour cela, il faudrait qu’il y ait plus de travail, pourrait-on rétorquer. D’un autre côté, on sait qu’il y a pas mal d’emplois vacants (un demi-million), mais que les jeunes ou les moins jeunes rechignent à prendre. On pense au secteur de la boucherie. Personne ou presque pour se lever tôt (et encore, moins tôt qu’avant !), bosser le samedi, parfois le dimanche matin (pour le gigot du bourgeois), puis reprendre une affaire. Trop dur ! Ils veulent leurs week-ends pour sortir, les jeunes !

On ne jette pas toute la pierre (de Palestine) au gouvernement. Mais il faut admettre que les prélèvements sur les entreprises, surtout les artisans, commerçants et autres TPE sont tels qu’embaucher devient un chemin de croix. De ce côté, le gouvernement pourrait lâcher un peu la bride à ces entreprises qui n’intéressent pas le MEDEF, ce syndicat qui fait la pluie et le beau temps à Bercy. Et dont les membres issus du CAC40 engloutissent une aide considérable. Le social, de ce côté, on en entend peu parler... C’est le social des riches !

« Le champ social (…) doit être audité »

Entrons dans un exemple concret : un étudiant dont la famille peut subvenir à ses besoins devra choisir entre papa-maman et les APL. Il ne pourra plus avoir les deux. Mais l’exécutif craint des manifestations monstres d’étudiants... Idem pour les bourses, qui concernent désormais 27% des étudiants : il s’agit d’« accroître le ciblage ». Ce qui veut dire « plus » pour « moins ». Plus de fric pour moins d’étudiants. On rappelle que sous les socialistes, les bourses ont été saupoudrées, donc il s’agirait d’un retour en arrière. Donner aux vrais nécessiteux. Pour les autres, une société à la britannique se dessine. De l’autre côté de la Manche, des compagnies privées de chemin de fer cherchent à être nationalisées... L’État, c’est quand même pratique !

Mais il n’y en a pas que « pour » les étudiants : les bénéficiaires du RSA, du minimum-vieillesse, les inactifs, les anciens, les familles, tous vont mettre la main à la poche et reverser généreusement aux amis de Macron & Attali. C’est ça, la solidarité, le ruissellement du bas vers le haut. Normal, la France est à l’envers.

Avec Macron, la carotte est un bâton,
lire sur Kontre Kulture

 

La sociale, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

62 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1969082

    Et ce seront bien toujours les petits étudiants qui travaillent dur qui en prendront plein la gueule...
    On s’endette à faire des études et une fois qu’on a un métier on paye des centaines d’euros pour les gauchistes glandeurs et autres drogués qui n’ont jamais rien foutu et qui vivent des aides sociales depuis toujours...
    Et quand on est étudiant et endetté, on a la joie de se faire aborder dans la rue par ces connards qui vous demandent désormais directement un billet de 10€, et qui vous insultent de tous les noms si vous refusez.

     

    • #1969139

      Je confirme... Un mendiant m’a dit "une petite pièce monsieur ?"... il a ajouté "...un billet ?"
      Ce qui m’a fait rire. Non il était sérieux... Pour la peine j’ai rien donné. Ce que vous dites ne me rassure pas !


    • Rassurez-vous, en plus de payer comme vous dites "des centaines d’euros pour les glandeurs et drogués", vous allez payer beaucoup plus encore pour tous ces clandestins qu’on nous amène, et pour cela vous devrez raquer pour les loger, nourrir, habiller etc....car toutes ces chances pour la france sont là pour faire le taffe rémunéré au "bol de riz", alors vous me faites bien rigoler quand il s’agit de donner une petite pièce à un sdf...qui lui, est écoeuré de voir ce qui se trame contre son peuple, qui est trahi surtout par ses semblables et ça c’est bien le pire qui pouvait nous arriver, quand on ne peut que constater la préférence qui est faite à ces peuplades qui nous envahissent, et bénéficient d’un traitement de faveur dans tous les domaines, il y a de quoi se poser des questions.


  • #1969100

    plus de 900 MLD d’euros ( soit 1 milliard ) pour l’AME ,
    des retraites toujours versées à des "mourus" qui s’en étaient retourner vivre au pays depuis quelques decenies,
    des élus qui cumulent, cumulent, et cumulent leurs droits dès 55/60 ans, avec pour l’une d’entre elle une bonne "gache" en qualité d’animatrice,
    les rentiers de la haute et de la basse fonction publique,
    27 ans de service et retraite à 52 ans pour un crs, métier qui s’exerce par nature dans des conditions pénibles (travail de nuit, horaires décalés…) et présente des risques particuliers, 52 ans quand même ! il y a aussi beaucoup d’autres metiers qui présentent des conditions identiques pour lesquels l’age de la retraite sera de 62 ans voir plus
    le pompon ! Selon les services du Sénat, la pension moyenne (hors majorations pour enfants) est de 4 467 € nets au 1er juin 2016 pour une durée moyenne d’un mandat de 12 ans et 9 mois (https://www.sauvegarde-retraites.or...)
    mais il faut bien assurer les reformes entreprises à l’automne 2017, l’exécutif « assume » son choix : baisser la « pression fiscale » sur les contribuables les plus riches, leur offrir « une fiscalité stable, simple, légère », dixit Le Maire, sur leurs revenus tirés du capital et les inciter à « investir » ces sommes ainsi récupérées (près de 5 milliards d’euros selon les calculs de Bercy) , la fontaine de chocolat en somme, cette manne ruissellera jusqu’aux plus humbles

    pour terminer, en 2018, l’effort public en faveur de la culture sera conforté, pour atteindre près de 10 milliards d’euros, soit le coût du rsa
    (http://www.culture.gouv.fr/Nous-con...)
    mais lisez ceci :
    https://sauvonslart.com/Faut-il-sup... et on comprendra qu’il pourrait exister d’autres voies, mais s’y attaquer couterait trop cher a mr arnault, comme l’explique franck lepage

     

    • @ l’effort public en faveur de la culture
      Oui je vois, du genre les peintures jaunes à Carcassone.
      Ben voilà il suffit d’arrêter de subventionner ces horreurs et les pauvres pourront continuer à manger.


    • #1969705

      Et encore vous êtes très loin du compte, vous oubliez le coût des médias publiques, véritables outils de propagandes qui nous coûtent dans les 2 milliards par an si ce n’est plus, sans oublier les subventions aux médias privés, les niches fiscales des journalistes, les quelques milliards versés à d’obscures associations ainsi qu’aux syndicats, auxquels on pourrait rajouter tout les coûts aux administrations territoriales (municipalités, communautés urbaines, département, régions) qui forment littéralement un puits sans fond financier pour le contribuable.

      Et puis il reste le tonneau des danaïdes que constitue la présence des allogènes, entres les aides aux migrants, les plus de 100 milliards de politiques de la villes distribués en banlieue sans bien sur oublier les frais de CAF et de politiques sociales, sanitaires, sécuritaires ou éducatives en tout genre pour soutenir l’expansion de ces populations sur notre territoire, et l’on ne parle pas même pas des dégâts qu’ils causent...


  • "D’un autre côté, on sait qu’il y a pas mal d’emplois vacants (un demi-million), mais que les jeunes ou les moins jeunes rechignent à prendre."

    Le gouvernement doit instaurer un revenu de base d’au moins 800 € par mois afin que les Français puissent enfin exercer l’activité de leur choix. Je rappelle que le revenu de base fait partie du programme du Mouvement Cinq Etoiles qui a remporté les élections législatives en Italie.

     

    • Et çà changerait quoi ? Vous pouvez pas vivre avec 800 euros. Çà dépend où, mais en banlieue parisienne vous pouvez pas. Donc vous serez tout autant stressé et pressé de trouver le premier job qui se présente pour la bouffe et le reste. Parce que 800 balles c’est juste le loyer par chez moi.
      Ou alors HLM, mais y’a des listes d’attente, et les "clapiers à lapin" aux murs en carton pâte bonjour l’insonorisation, c’est aussi une forme d’arnaque.
      Pour moi il faut 1 000 euros. Cash. C’est le minimum vital. Les aides sont déjà à 800 en France ! RSA+APL. Pour une personne seule.

      Le problème c’est celui du travail : de sa disponibilité et de son organisation - qu’on soit pas obligé par exemple de faire le même boulot toute sa vie, et que le dit boulot soit intéressant, valorisant, non aliénant... Oui j’en demande beaucoup, mais Macron est jeune et beau, il saura faire !


    • Eric 95
      Tiens un croyant !
      Je voudrais bien voir ton demi million de plus près.
      Fourre toi dans la tête que le demi million c’est la pilule pour faire avaler aux gogos la potion magique.
      Pour ce qui concerne ton espoir en l’Etat, c’est mal barré l’Etat monstre froid force aveugle au service des puissants, cela n’est plus à démontrer l’histoire parle d’elle même.
      Frexit vite
      Lève la tête ce n’est pas les clodos qui te tondent.
      Ils nous reste la consolation de gémir à longueur de blogs c’est maigre comme résistance, mais bon, c’est mieux qu’un coup de pied au cul.
      Enfin, normal qu’un tape dur se barre à 50 balais, faut bien s’assurer la dévotion des gardes chiourmes.
      La besogne achevée vaudra bien un strapontin à la Deutch bank.
      Pour terminer mes bons amis, l’oligarchie s’est radicalisée, pas une semaine sans qu’une tempête nous tombe sur le nez.



  • Personne ou presque pour se lever tôt (et encore, moins tôt qu’avant !), bosser le samedi, parfois le dimanche matin (pour le gigot du bourgeois), puis reprendre une affaire. Trop dur ! Ils veulent leurs week-ends pour sortir, les jeunes !



    L’abnégation de la bête de somme des continents immobiles fera l’affaire. Faut bien que quelqu’un se dévoue pour maintenir l’illusion de la glorieuse marchandise Républicaine.
    "Bosser" pour ça ?
    Se casser les reins pour se faire flinguer (littéralement) par la République Universelle ? Quelle idée !


  • Inutile de perdre votre temps, les gens ont veauté ma crotte, présidentielle et législatives, donc ils doivent être super-contents !

     

  • Un effort les amis, il faut aider les migrants !

     

  • « intégration des minima sociaux et des prestations familiales dans les ressources de base permettant le calcul de l’APL. »

    ==> Ce qui revient à diviser par trois le montant de l’APL pour ceux qui perçoivent le RSA ou l’ AAH ( chômeurs et handicapés).

    C’est criminel !

    « prise en compte du patrimoine dans le calcul des minimas sociaux »

    ==> Ils recommencent à vouloir s’en prendre aux économies des handicapés ces charognards (ils ont déjà tenté de le faire avec le gouvernement Vals).

    Je propose donc qu’ on prenne aussi en compte le patrimoine des "serviteurs de l’Etat" dans le calcul des revenus des ministres , députés , sénateurs , hauts fonctionnaires etc...

     

    • Pas pigé ?
      L’Etat fait ce qu’il veut capito ?
      Le reste c’est du blabla pseudo démocrate.
      A preuve en pleine négociation SNCF, ledit Etat prenait les mesures de privatisations qui lui conviennent.
      Il n’y a pas la révolution ce me semble non ?
      Tu es en mode survie parce que l’Etat le veut bien ça pourrait être pire.
      Si demain matin l’Etat décide de supprimer totalement le social, personne ne l’en empêchera.


    • Toute somme versée en guise d’assimilé revenu doit être pris en compte pour le calcul des prestations sociales et APL.
      Ça touche le RSA, APL, CMU, tarifs sociaux, transports quasi gratuit, aides en tout genre et tout ça à ouf.
      Ajoutons les gaches potentielles, travail au noir et hop, ça dégage un salaire excepté d’impôts, de cotisations mais bénéficie d’aides multiples. Bienvenue en France.


  • Je crois que cela reste de la propagande mensongère pour calmer la population qui paye de plus en plus de taxes. Le gouvernement a voté l’augmentation du rsa de 10% d’ici à 2022, comme la fait le gouvernement d’Hollande. Ensuite, la prime d’activité devrait etre augmenté de 50%, puis l’allocation handicapé ainsi que le minimum vieillesse. Les minima sociaux sont censés fusionné d’ici à 2020 pour laisser place à un revenu universel (versement social unique). Ils souhaitent aussi le verser automatiquement pour éviter les non recours au rsa par exemple quatre personnes sur dix des ayants droit ne le demande pas. Nos élites ont besoin des pauvres pour consommer avant tout...


  • « intégration des minima sociaux et des prestations familiales dans les ressources de base permettant le calcul de l’APL. »

    Ce qui revient à diviser par trois le montant de l’APL pour ceux qui perçoivent le RSA ou l’ AAH ( chômeurs et handicapés).

    C’est criminel !

    « prise en compte du patrimoine dans le calcul des minimas sociaux »

    Ils recommencent à vouloir s’en prendre aux économies des handicapés ces charognards (ils ont déjà tenté de le faire avec le gouvernement Vals).

    Je propose donc qu’on prenne aussi en compte le patrimoine des "serviteurs de l’Etat" pour le déduire de leurs revenus (ministres , députés , sénateurs , hauts fonctionnaires etc...)

     

    • #1969948
      le 21/05/2018 par Alderic-dit-le-microbe
      Les pistes explosives de Bercy pour réduire les aides sociales

      C’est déjà le cas.

      Ils ont déjà une vue directe sur votre compte en banque.

      Si vous avez des économies, mais que vous êtes sans emploi, et sans revenu, ces éconocmies sont prises en compte pour le calcul de votre RSA. D’ailleurs, vous avez obligation de les déclarer.

      Ils ont la main sur le système bancaire et tout le reste , hein, faut le savoir.

      L’œil de Soron est partout, ici y compris. D’ailleurs , je le salue bien bas.

      P.S. : s’il pouvait améliorer son système de flicage pour éviter de ralentir ma connexion, ça serait bien. Déjà qu’elle n’est pas rapide ...


  • #1969168

    Plus d’aides sociales , c’est la fin de l’immigration sibversive , donc pas la peine d’y penser car cela irait à l’encontre du remplacement de la population autochtone.

     

    • #1969217

      C’est en effet l’une des solutions... Le poids des aides sociales n’a fait qu’augmenter ces dernières années, notamment pour financer la natalité très prolifique de certains invités non souhaités, faites un tour à la CAF vous allez être surpris du résultat...

      En parallèle on notera bien que la file d’attente au Centre des Finances Publiques n’est pas du tout la même, il faut bien qu’il y ait un con qui paye et celui est est tout trouvé en la personne de la classe moyenne française.


  • Facile, quand on a un levier, de s’en servir ... : cette caste a toutes les manettes : pourquoi ne s’en serviraient-ils pas pour leur propres objectifs ?

    Pour qu’ils ne méprisent pas le peuple et n’y voient pas qu’un troupeau de bêtes, de sous-hommes, dotés d’une sous-âme, à tondre et à traire (tiens, ça me rappelle la Torah et le Talmud ... étonnant ...), il faudrait qu’ils aient au cœur la charité ; en un mot, il faudrait qu’ils soient catholiques, ce qui n’est pas le cas, au contraire ...

    Donc il n’y a qu’une chose à faire : s’autonomiser : tâcher de cultiver son jardin, pratiquer le troc, éventuellement passer micro-entrepreneur, reconstruire des économies locales, etc.

    12 millions, ça commence à faire du monde ... :
    - on devrait s’organiser entre nous, en ayant à l’esprit de se passer totalement de ces ordures.

     

    • Mon cher Olivier_8,

      Pour la Torah, c’est négatif. Et je parle de la "vraie", la septante, pas celle falsifiée par les pharisiens.
      Pour le Talmud, par contre, je confirme...

      Par contre, passer en micro-entreprise ne sert à rien. Mais se ré-organiser entre nous, OUI.


  • Je me suis toujours demandé pourquoi les profs avalent n"importe quel programme dégénéré, on dirait que les enseignants s’en tapent. Ce qui abaisse le niveau globale des français et diminue les chances de la masse à se retrouver dans des filières inintéressantes échappant ainsi à l’aide sociale et autres misères.
    A mon avis ces mêmes profs n’appliquent pas la même instruction à leurs mômes qu’on trouve dégringoler en première place dans tous les classements des plus grandes écoles, si on commençait par ça, mettre le niveau d’instruction et d’exigence des mômes de profs à tous les autres.


  • Les zétudiants, les retraités, les zandicapés z’ont qu’a fonder leur start up s’ils veulent pas rester des riens du tout, c’est pourtant simple !


  • Réduire le versement des aides sociales sans réduire les cotisations obligatoires, c’est pas une idée de pédé ou de fasciste ça hein :)

    Nan, là, c’est grand, c’est beau, c’est, c’est, c’est républicain. On sent que Bercy a les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité chevillées au corps. Là, je me sens républicanophile. Il faut que je prenne ma carte d’adhésion à "La République En Marche". Vive la république et vive la ... république.


  • Ca fait deux ans que j’essaye de voir ma "référence" ANPE :. "on a perdu votre dossier", On va rapatrier votre dossier" "on va vous donner un rendez-vous" "nous avons bien reçu votre demande" "nous allons vous rappeler". Je vais quand même pas attaquer pôle emploi au tribunal, merde. Ils ont sans doute trop de travail...

     

  • Et ma mère, ancienne infirmière, atteinte de différentes maladies professionnelles jamais reconnues (une seule l’a été, et encore, il a fallut se battre pendant presque 10 ans), qui va se prendre une baisse de l’AAH (allocation adulte handicapé) et qui ne pourra plus payer ses factures...

    Donc, je vais la récupérer chez moi, car HORS DE QUESTION qu’elle aille dans un mouroir pour vieux...

     

  • ben oui faut degager des ressources pour les migrnats, je crois que dans le budget actuel c’est 1.5 milliards, donc normal que ce soit dans la caisse des plus pauvres qu’on va piquer ce pognon, faut quand meme pas abuser hein, on va pas piquer le pognon aux plus riches qui eux investissent , font tourner la machine....


  • ben ils ont voté Macron
    Normal, il applique son programme
    la prochaine fois les gens voteront en toute connaissance de cause
    Moi j ai pas voté pour lui mais je le trouve très cohérent
    Ya trop de gens qui profitent du système et qui ne veulent pas travailler ce qui supposerait de changer sa façon de voir la vie et surtout son comportement dans un environnement de travail
    Je connais bcq de gens qui n’ont jamais travaillé de leur vie...ou très peu...des assistés à vie...

     

    • « Ya trop de gens qui profitent du système »

      Macron pour qui tu as voté profite largement du système :

      ==> 2 millions € de cash en patrimoine suite a une transaction bidon où il a touché 10 % de comission par la Banque Rothschild ;
      ==>propriétaire du Palais Dar Olfa à Marrakech

      Je propose donc le suppression de son salaire de Président de la république puisqu’il envisage la « prise en compte du patrimoine dans le calcul des minimas sociaux » pour les pauvres.

      Tu as été lui dire qu’il profite du système ?
      Non tu préfères t’en prendre aux plus faibles. Tu es bien representatif de l’electorat "en marche ".


    • #1969374

      Les petits profiteurs sont justement mis en place pour faire de l’ombre aux grands, par leur nombre ils sont plus visibles alors que dans le fait, ils réquisitionnent en total de fonds moins qu’une poignée de privilégiés.
      Un peu comme le voyou d’en bas qui fait plus de dégâts et est plus visible que le voyou d’en haut, pourtant nettement plus dangereux.


    • Y’a plus de boulot mon pote....


    • Ben moi j’en connais un paquet qui travaillent, mais dont la tâche ne sert pas souvent à grand chose, si ce n’est rapporter du pognon à leur patron et aux banques, et qui plus est, sont très mauvais dans leur domaine. A aller sur facebook entre deux clients et demi, lire des magazines, envoyer des mails privés, parler au téléphone, prendre 20 pauses clopes/café par jour... Moi, je n’ai jamais eu de boulot stable de ma vie, à 30 piges. Je dépasse rarement plus de 3 mois de boulot par an. En revanche, je bosse pour 5 , et dans des métiers où tu n’as pas le temps de glander ( boucherie/traiteur, restauration, mise en étalage sur les marchés, au black bien évidemment ! ) Je pense être dix fois plus valeureux et utile que les 65% de la populace qui bossent, sans vraiment trop savoir pourquoi, et surtout sans envie.
      Puis, faut pas être trop con. Dans une société qui part totalement en l’air, tu bosses pas, tu touches quasi 800 balles ( RSA + APL ) tu bosses au SMIC sur du 39H, tu gagnes à peine 300 balles de plus par mois, vu qu’il faut retirer une bonne partie des APL, déduire les aides aux factures énergétiques, payer les transports en commun au max, et payer les impôts. J’ai testé les deux, ben les copains, travailler 160 heures par mois ( sans compter le trajet ) pour se faire un peu plus de 300 billets, non merci !!
      Il faut se mettre en tête que l’Homme n’a pas pour vocation de travailler, encore moins pour réaliser les désirs et rêves d’un autre ( le patron ) C’est fascinant cette mentalité de se dire qu’il faut " gagner sa vie " alors qu’on la déjà, et qu’elle est gratuite. Le pus drôle, c’est que ce sont des gens qui eux n’ont vraiment jamais rien foutu de leur vie, qui savent tout juste faire leurs lacets, qui nous disent à nous qu’il faut travailler. Eux, ils misent en bourse, et vivent sur le dos des travailleurs, de génération en génération. De vrais assistés !


    • #1969460
      le 20/05/2018 par sylvie une française
      Les pistes explosives de Bercy pour réduire les aides sociales

      Donc vous trouvez normal que les allocations baissent pour ceux qui sont dans le besoin !
      Tous ne sont pas des "paresseux" et vous en faites une généralité.
      Vous avez bien fait de voter pour Macron, vous suivez bien son programme qui est de défavoriser de plus en plus sans créer d’emplois et laisser les nantis s’enrichir davantage.
      Bof ! Je ne vous comprends pas, vous baissez les bras en attendant que d’autres tuiles arrivent et pas de souci, elles arrivent tranquillement mais en masse.


    • @TruthION et les autres,

      Précision : NON je n’ai pas voté Macron ni au 1er tour, ni au 2nd tour. Au 2nd tour j’ai voté blanc. La prochaine fois je ne voterai pas du tout.

      Oui travailler au noir et toucher le RSA beaucoup font cela, quand on est jeune on peut se le permettre mais passé un certain âge les opportunités se raréfient...

      Moi je suis encore salarié mais dans 5 mois j’en sors. J’ai prix mon gros "package", c’est signé. Ouf. J’en suis venu à la conclusion qu’il fallait tuer le système pour un jour espérer en sortir. La politique de la terre brûlée.

      Puisque les gens sont bêtes comme leurs pieds (pas ici) , qu’ils ne pensent égoïstement qu’à leurs plaisirs à eux, à leur pouvoir d’achat, qu’ils ne s’intéressent même plus à ’éducation de leurs enfants quand ils en ont (de moins en moins), que le bien commun et l’intérêt général n’ont plus aucune valeur à leurs yeux, eh bien moi j’ai décidé de tuer le mal par le mal, de profiter de ces hordes de gens lobotomisés au Hanouna, Koh Lanta, etc pour m’orienter vers la spéculation. Spéculer, spéculer et encore spéculer pour favoriser la destruction à petit feu de cette société "moderne" qui ne pense qu’à travers l’argent, qui ne recherche que l’argent, qui ne parle que d’argent.
      Précision : Je sui devenu un GROS "beurgeois" comme on dit mais je suis nationaliste !!!!!
      Si je suis devenu nationaliste c’est parce que justement j’ai vécu dans d’autres pays avec d’autres systèmes d’organisation humaine, où la drogue, le sexe dépravé, le banditisme, l’exhibitionnisme, le migrationisme imposé, l’assistanat sont inexistants ou contenu à portion congrue . Où pour bouffer il faut se lever le matin et bosser, réfléchir à comment on va pouvoir nourrir sa famille. Où les valeurs traditionnelles basées sur le spirituel révélé ont encore toute leur place et ne sont pas systématiquement dénigrées par une élite largement dépravée mais sous pilotage messianique
      Tout ça pour dire que la société moderne est un poison mortel pour les valeurs traditionnelles et spirituelles révélées (sauf pour une seule !!!). Il faut donc la combattre non pas de face (AS sait de quoi je parle lui qui est persécuté) mais en favorisant leur écroulement par la prolifération de la misère, par l’accaparement des richesses dans les mains de quelques uns. Je veux être dans ces quelques uns pour pouvoir changer les choses.
      Je veux être UN loup pour cette horde d’agneaux consuméristes devenu sans Dieu, ni Foi.


    • @ slim

      "La politique de la terre brûlée." Si vous êtes en rade d’allumettes, je me ferai un plaisir de vous aider :)

      Vous avez raison, il ne faut pas ralentir la chute, il faut l’accélérer car le système a pris en compte notre "coefficient de résistance". Plus on résiste, plus le système perdure.
      Mourir à petit feu de m’intéresse pas. Accélérer le processus de désintégration nous donne bien plus de chance de survivre que la pseudo-résistance actuelle mais trop de gens sont dans le déni. Le système est avide de contrôle, il faut lui faire perdre ce contrôle, c’est à dire faire ce qu’il n’attend pas : accélérer au lieu de ralentir.

      PS : Perso, j’aurai choisi le berger plutôt que le loup ;)


    • @SLIM

      Témoignage intéressant mais tu ne subvertiras rien mon ami.

      "Aucun homme ne peut servir deux maîtres : car toujours il haïra l’un et aimera l’autre. On ne peut servir à la fois Dieu et Mammon"

      Rien à ajouter.


    • @ Slim
      Peu importe vos intentions, dans les faits si vous agissez de la même manière que les ennemis du nationalisme, vous êtes un sacré salopard ! Si vous vouliez réellement la résurgence de ce pays, vous dépenseriez votre énergie pour construire, et non pour détruire.
      Détruire, faire le mal pour que le bien - soit-disant - arrive, ça me rappelle une certaine communauté...


    • #1969647
      le 20/05/2018 par Mèstre Frances Villoùn
      Les pistes explosives de Bercy pour réduire les aides sociales

      Slim
      On connaît la sempiternelle antienne sur les "trop d’assistés", ça date d’avant le Macronisme altéré, je vous en donne l’origine mais ça reste entre vous et moi, C’est de ce bon François Guizot.
      Un visionnaire, Nostradamus côté c’était de la petite bière.


    • Je continue et je persiste car beaucoup me critique.
      J’affirme que s’il n’y avait pas autant d’assistés, le RSA (RMI) n’existant que depuis les années 80, jamais nous n’aurions eu un tel système en place. Jamais nous n’aurions eu une migration d’une telle ampleur. Jamais nous n’aurions eu l’ UE d’aujourd’hui. Jamais nous n’aurions eu un tel chômage de masse. Jamais nous n’aurions eu une telle dette. Le Peuple se serait soulevé bien avant pour réclamer du travail pour pouvoir vivre décemment.


  • Je ne sais plus qui avais dit ça mais ça ressemble à la technique du poing dans le cul : On prévient le peuple qu’il va se prendre un poing. Ça râle, ça gueule. Au final on "l’écoute" et on lui met qu’un seul doigt. Et tout le monde est content avec pourtant un doigt dans le fondement.


  • De toute façon il faut bien que ceux qui ont permis à Macron d’occuper l’Elysée après cinq ans de Hollande et cinq ans de Sarkozy soient "récompensés" !
    Cela fonctionne dans un sens et dans l’autre à la fois pour l’oligarchie, et pour les moutons à tondre...
    J’espère que les classes moyennes et autres bobos vont trinquer aussi sur leur capital immobilier, taxes d’habitations et foncières, se faire niquer sur leurs assurances vie et voir leurs actions se ramasser la gueule au casino algorithmique de la bourse qui monte qui monte qui monte avant de se péter la gueule ...
    Il n’y a pas de petites satisfactions...
    Se voir infliger toute cette médiocrité par un freluquet pareil et sa bande de minables... C’est vraiment triste pour la France !


  • Cette piste envisagée par Bercy est certes "explosive" pour la conscience française, surtout que la France était connue par son Etat social fort et "généreux" en terme de politique et soutien social. Mais justement, 12 millions - cela ne fait pas un peu trop ? Ne faudrait il pas creuser et voir QUI les composent ? En tenant compte que la politique migratoire actuelle n’a pas pris une direction raisonnable (30 000 bienvenus par an, demandes d’asile en hausse, centres d’accueil débordés), cette mesure de Bercy pourrait être justement un moyen de démotiver les "pauvres migrants" de venir chercher leur "destin" (=profiter de vos richesses et des impôts payées par les français) ? Peut être que les aides qui devraient être destinées à ceux qui les méritent, passent à la trappe et soutiennent les "bienvenus"...
    Par contre le faite que les aides sociales veulent être baissées, mais pas le cotisations sociales et autres mesures pour les entrepreneurs justement pour alléger leur affaires - sa, sa pue le "PPP" oui....


  • Cette bête immonde qui renacle a vote à 66 % pour Macron contre une autre bête immonde, nommee telle qu’elle par le CRIF. On récolte ce qu’on a semé. Évidemment il y aura toujours des gens qui payent pour les autres , sinon le monde serait un peu trop juste.
    En 1996 les prélèvements sociaux sur les épargnes étaient pratiquement à zéro , aujourd’hui ils sont à 25 %. Comment cela se fait-il et où va l’argent ?

     

  • #1969323

    Macron c’est une sorte de Robin des Bois au service des riches, c’est « Robin des Doigts » en fait..

     

  • Oui selon le bon principe du ruissellement mais pas dans le sens qu on pense ... Du dernier de cordée, que l on pourrait nommer les premiers de corvée, vers les premier de cordée .. ces nantis trop souvent inutiles parasites sociaux ... Et comme le dicton le dit un jour les premiers seront les derniers ...comme après 1789 ... Sauf que cette fois cela sera le vrai peuple ereintes aux manette et pas les grassouillets bourgeois qui voulaient pomper les privilèges de la noblesse ( et qui depuis ne cessent de pomper le peuple). Le macronisme devrait sonner le glas de la haute bourgeoisie (que d autres appèlent capitaliste pour brouiller les cartes) décadente dont la seule religion est l individualisme, le leadership des minorités, le communautarisme, le fric, la consommation, la croissance du PiB qui va de paire et la laïcité franc maçonne et donc mettre un terme à cette prise de pouvoir de 1789. La suite va prendre du temps mais sera beaucoup plus vertueuse pour les vraies valeurs humaines vraies au sens chrétien du terme ... Ou le premier de corvée retrouvera une place centrale dans la société, entre autre.


  • #1969602
    le 20/05/2018 par sylvie une française
    Les pistes explosives de Bercy pour réduire les aides sociales

    @truthION

    Désolée, ce message ne vous était pas destiné mais à Slim.
    Cordialement


  • Chère rédaction E&R,

    Le "ruissellement" que vous évoquez en terminant le chapeau de votre article, ne doit pas être entendu comme une règle (ce n’en est pas une étant donné que les choses ne se passent pas comme ça en général) mais une consigne.
    Pour comprendre en quoi le ruissellement des richesses n’est pas une règle mais une consigne, je vous renvoie à votre article du 30 décembre dernier à propos de Novak Djokovic.

    Ce qu’il faut comprendre, c’est que quiconque détient une richesse doit faire en sorte qu’elle ruisselle dans le sens de la gravité (justement). Quand ça ne se produit pas, c’est à mon avis parce que les détenteurs de richesses croient (comme vous, l’erreur est humaine) que le ruissellement doit avoir lieu de façon dialectique indépendamment de leurs choix. C’est le contraire.
    Il en va de même pour le concept biblique d’amour du prochain : n’est pas une règle qui met naturellement de l’ordre dans le monde mais une consigne que les hommes doivent s’efforcer de suivre pour obtenir ce résultat à la sueur de leur front.

    J’admets qu’on puisse choisir une autre vision du monde que celle du libéralisme, mais ayez l’honnêteté de ne pas chercher à couler tout navire n’arborant pas le même pavillon que vous. Vous donnez l’impression de considérer qu’on puisse établir objectivement l’infériorité conceptuelle du libéralisme, ce qui reviendrait à établir la politique et l’économie comme une science exacte (et ça c’est une vision - fausse - typiquement néo-libérale).

    Merci pour votre attention et pour votre investissement quotidien dans la réinformation. Grâce à vous (et malgré vous, ironiquement) je suis parvenu à m’extraire de la critique pavlovienne du "grand méchant loup libéral" qui, s’il existait vraiment, aurait mis d’accord patriotes et progressistes depuis bien longtemps (et on voit bien que la réalité est très différente ^^)

     

    • #1969974
      le 21/05/2018 par Alderic-dit-le-microbe
      Les pistes explosives de Bercy pour réduire les aides sociales

      Il n’y a pas de ruissellement si ceux d’en bas n’ont pas de griffes, pas de crocs, pas d’ailes, pas d’intelligence, pas de pragmatisme, etc ....

      Il n’y a que de l’évaporation.

      Il faut, pour que les choses soient en ordre, s’assurer que ce qui est en haut, soit comme ce qui est en bas.

      Si en haut, ils ont le monopole de la violence, de l’info., des groupes organisés, il faut qu’en bas aussi on trouve des propriétés et caractéristiques pour s’y opposer.

      Le ruissellement suit la logique d’une force : la gravité.

      Si tu veux du ruissellement de pognon, il faut aussi une force pour faire en sorte qu’il s’écoule. C’est tout.

      Une outre pleine d’eau accrochée en haut d’un trépied ( 3 pieds ) ne laisse pas d’eau s’écouler car c’est hermétique. Il faut la percer pour que l’eau ruisselle.

      Une banque, c’est pareil. C’est accroché en haut d’un trépied et c’est hermétique.


    • Tu n’as même pas lu ce que j’ai écrit.
      J’explique la même chose que toi.


  • Peut-être que y’a des profiteurs, mais pas loin de chez moi y’a une sorte de truc ou les gens très pauvres ils cassent la croûte j’ai plutôt l’impression que ce sont des gens qui se sont perdu dans la vie, des fois je me dis que pour en arriver là il a du s’en passer des choses sur le chemin, je ne juge pas, je me demande. Ça gamberge.


  • On attend les "pistes de Bercy" pour s’attaquer frontalement à l’évasion fiscale qui tue économiquement ce pays ... Et toutes autres gabegies régulièrement dénoncées par la "Cour des comptes" ...
    C’est plus simple de dépouiller le peuple ceci dit ...


  • Le socialisme aime tellement les puvres qu’il en crée tous les jours.
    Les gisements d’emplois sont dans les PME TPE, tout le monde le sait. Or toutes les contraintes pèsent davantage sur elles que sur les grandes entreprises qui ont l’oreille du gouvernelent grâce au MEDEF. C’est que, voyez-vous, ces dernières n’aiment pas trop qu’une concurrence puisse émerger...


  • « Mohamed dans sa cité, malgré l’école de la République, en sortant de son bac pro, a 150 fois moins de chances de faire Polytechnique ».

    Faut arrêter avec ça. La chance, ça se construit aussi. S’ils trainaient moins dehors, ils seraient peut être plus cultivés en lisant et en s’instruisant. Ils préfèrent glander, agresser, dealer, errer, voler...
    Ils récoltent ce qu’ils sèment. Si c’est une question de coût de l’école, c’est encore un faux problème : combien de blanc ont bossé pour décrocher une bourse lorsque les finances ne suivaient pas. Et la chance sur 150 de Mohamed est proportionnelle à la chance qu’il se donne et le nombre d’excuses qu’il se trouve. Il a aussi 150 fois plus de propention à être une racaille ou un glandeur qu’un petit blanc. Il est là le ratio.

     

Commentaires suivants