Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Viol rétroactif et show-biz : Asia Argento/Harvey Weinstein, Luc Besson/Sand van Roy

Cannes s’achève en beauté et en viols, cette année. Gilles Jacob peut être fier du festival qu’il a laissé à son comparse Thierry Frémeaux : c’est à qui sera le plus outrageusement LGBT, pro-migrant, et on ne parle même pas du sionisme qui cimente tout ça. La 71e Fête du Slip a été un peu gâchée par la remise des prix, que tout le monde a déjà oubliée.

Asia a balancé Harvey, et une des actrices de l’écurie Besson a balancé son boss. On est bien dans le show-biz, d’où il est impossible de dénouer les fils entre boulot, amour, vénalité, sexe et chantage. On ne prendra évidemment pas parti dans ces affaires troubles, non par machisme rudimentaire et antiféminisme primaire, mais parce que même un juge aura du mal à détacher la vérité de ses parasites dans ce foutoir. Au sens propre comme au sens figuré.

 

JPEG - 654.2 ko
Sand van Roy vit couchée

 

Clôture du 71e Festival du Viol

Prix spécial du jury : Sand van Roy.
Premier prix d’interprétation féminine : Asia Argento.

 

 

Du côté de chez Sand, on a beaucoup réfléchi avant de se décider à envoyer le missile à la justice. C’est après une nuit de réflexion chez une amie, comme l’écrit Europe 1, que la jolie Sand s’est rendue au commissariat du XXe parisien. Si personne ne connaît cette actrice, c’est qu’elle n’a eu que des petits rôles dans trois des films de Luc : Taxi 5, Valerian et Anna (pas encore sorti).

« Que s’est-il passé ? La jeune femme, qui entretiendrait une liaison avec Luc Besson depuis deux ans, l’aurait rejoint au Bristol à son retour de Cannes vers 23 heures avant de quitter la chambre vers 2 heures du matin. Entendue vendredi soir par les policiers du 1er District de police judiciaire (DPJ), elle aurait décrit une relation sexuelle – “sans grande douceur,” selon les termes d’une source proche du dossier – qui s’apparenterait, selon elle, à un chantage à l’emploi dans la perspective de sa carrière. »

On voit que c’est du solide ! C’est le côté pervers de Me Too et autres Dénonce ton porc : beaucoup de pseudo-stars se refont une santé médiatique et financière sur le dos de leur producteur ou réalisateur, qui a bien dû avoir un geste cochon un jour contre elles. Cela parasite les vraies affaires de viol ou de chantage à l’emploi qui sont légion dans ce secteur économique.

En effet, il n’y a pas de règles, peu de lois (tout se gère en off par des avocats ou des hommes de main), et la moindre plainte signifie exclusion définitive du marché et des privilèges qui vont avec. C’est pourquoi, on l’a déjà écrit, les jeunes actrices ambitieuses ravalent leur ou leurs agressions sexuelles et attendent la fin objective de leur carrière ou de leur notoriété pour se rendre compte qu’elles ont été violées. Ce n’est pas du cynisme, c’est la loi du show-biz : prends le fric et ferme ta gueule. Quand tu l’ouvriras, tu pourras dire adieu au pognon, sauf si tu gagnes ton procès. Mais va prouver un viol qui date d’il y a 20 ans !

 

 

Asia Argento, née en 1975, avait 21 ans à l’époque des faits. C’était donc en 1996, il y a 22 ans. Aujourd’hui, les actrices sont plus malignes : elles conservent leur robe avec des traces suspectes (à la Monica contre Bill), enregistrent leur amant (Amber Heard a enregistré Johnny Depp dans une scène de « violence »), elles se sont adaptées. Les proies ont découvert de nouveaux moyens de défense face à leurs prédateurs... qui sont aussi leurs souteneurs, pardon, leurs soutiens, parfois leur amoureux et souvent leur prince généreux. Bonne chance aux juges pour détricoter tout ce bordel !

Pour les amateurs de cinéma, Sand van Roy apparaît pendant une demi-seconde à 1’35 dans la seconde bande-annonce de Taxi 5, œuvre qui n’a étrangement pas été sélectionnée à Cannes cette année. Sûrement un complot !

 

Le Festival du Viol, voir sur E&R :

 

Le féminisme donne de mauvais films,
allez plutôt sur Kontre Kulture

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il ne faut pas abuser de la crédulité des gens et les faire passer pour des victimes
    Quand c’est de mineurs, je parle pas, ils faut les pendre haut et court, moi personnellement je tuerais pour mon gosse et advienne ce qui advienne !

    Mais ces gens, particulièrement ces femmes, savent pertinent que le cinema et un monde de c... et que ça passe un moment ou un autre par le canapé !

    Je ne cautionne pas , mais donner son c....pour monter au ciel et devenir une étoile..., la majorité sont prête à le faire !

     

  • Ho ... encore un producteur dont la société est en (grosse) difficulté qui se voit accuser de viol par une pseudo starlette.

    Luc Besson aurait-il refusé de vendre sa société récemment ? .... comme ça hein à tout hasard....

    Ceci dit je le plains pas trop, le mec qui a épousé Maïwenn quand elle avait ...16ans (quand même !!)
    Et qui vu ses "relations" systématiques avec ses actrices.... bon bref...
    D’façon entre lui, la Sand(éconner ?!) qui va avoir du mal à nous faire croire qu’elle espérait pas elle-même profiter de coucher avec son prod depuis ....2ans quand même... et donc les vautours qui tournent pour récupérer sa société de prod en difficulté.

    Mon dieu.... quelle ramassis de ....bref restons poli.
    Bon bah pour les 30ans du Grand Bleu je crois que c’est mort la tournée des plateaux TV et autres "soirées spéciales"....

     

  • Je ne connais pas une seule Nénette qui ne sache pas y faire en expression corporelle ou à l’oral pour obtenir ce qu’elle souhaite : c’est au gré de ces non-dits signifiés jusqu’au trouble, que les maux peuvent prendre le pas sur les mots qui ne s’expriment pas clairement.
    Ah si j’avoue, cela me revient, j’en connais une : désespérément seule à 40 piges passées. Autre mal aux antipodes que de n’avoir jamais vu le loup...


  • Paradoxalement, le festival de Cannes est l’endroit où l’on retrouve le moins de comportement civilisés, que ce soit les viols, ou les prédations des femmes après coup.
    Le pouvoir de l’argent renvoie les humains au stade animal.

    Si TN DNA passe par ici... une petite vidéo -comme tu sais si bien le faire- serait bienvenue.


  • Je n’ai aucune compassion pour Besson l’homme qui a lancé le coup d’envoi de l’assassinat du cinéma français, ceci étant dit je ne lui souhaite pas pour autant d’être faussement accusé.


  • Que c’est bon de ne plus regarder la télé ou aller voir leurs films de merde, parce que, en même temps, j’en ai plus rien à foutre de ce qui peut leur arriver. Leur monde est définitivement trop laid pour s’y intéresser.


  • Avec des règles simples, on peut refuser des plaintes de ce genre.
    Une relation intime qui a duré un certain temps, avec un hiatus (cette fois-là, madame refuse, le marché était un marché de dupes, elle n’a pas eu ce qu’elle attendait) : il n’y a pas de viol, même si elle ne veut plus (au bout de x fois), même si le type est mû par l’envie de sexe ou de pouvoir plutôt que le tendre amour (qui peut savoir ?!!! Cela ne nous regarde pas).
    Parce qu’alors, n’importe quelle épouse peut porter plainte contre son conjoint !
    Un viol dénoncé vingt ans après ?!!! Tant pis, prescription ! Sur quelles preuves ?!!! Même avec ADN sale resté sur la culotte. Le seul fait de la conserver, cette culotte, c’est très louche.
    Il y a d’autres façons d’agir, si on veut réparation quand le temps a flétri les roses de la vie.

     

    • 20 ans ! C’est énorme ! Le quart d’une vie pour l’écrasante majorité des gens ! Pour des affaires aussi vieilles il faut avoir recours à des moyens d’investigation très lourds, coûteux en temps, en personnel qui normalement sont réservé à des affaires sérieuses comme l’élucidation des meurtres d’un serial killer qui a échappé à la justice...mais pas pour des histoires à la con du genre "Je me suis fait sauté pendant 1 an par Bidule...or un jour que j’étais monté tout à fait innocemment dans la chambre d’hôtel de Bidule juste pour discuter business je suspecte cet homme d’avoir mis dans ma boisson une drogue parce que je me suis réveillé le lendemain la chatte tuméfiée alors que je me souviens de rien... !"

      J’attends avec impatience le prochain "me too" d’une dame de 90 ans : "Je me suis fais violer par Lino Ventura il y 60 ans, je veux une justice posthume !"


  • Suite :
    Avoir mis des psychotropes invalidants dans un verre, oui c’est un motif de plainte (pour empoisonnement) et, éventuellement, de viol, car la femme sans l’avoir cherché, n’a pas de conscience, est devenu pur objet, se trouve en danger ; et que l’empoisonnement avait pour but de saper ses défenses naturelles et passer par-dessus un refus prévu. Il y a eu de tels cas, avec mort d’une jeune fille innocente à la clé. Mais, si on s’en sort, il faut prouver l’empoisonnement ! Et tout de suite.
    L’alcool fort ne compte pas comme psychotrope dans ce cas. Tout le monde sait que l’alcool rend convivial et diminue la résistance, et personne n’est obligé d’en prendre immodérément.
    La Sand : une vengeance (qu’on peut comprendre à la limite) parce qu’elle ne parvient pas à obtenir un vrai rôle, ou parce qu’on la prend vraiment trop pour une carpette à mafieux, y compris dans des rôles secondaires peu gratifiants, humiliants ?
    Se taper un vieux riche quand on se voit très belle, et rien au bout ?!!! Faut pas pousser Sandy dans les sablières ! Elle veut bien faire sa cendrillon si le prince au final la rend princesse. Sinon, on fourbit ses armes féminines : le Djudge !
    Elle se coule, mais elle le coule aussi, pense-t-elle. Et elle a besoin d’assurer ses vieux jours, qui commencent tôt chez les actrices.
    Le Besson, il aurait mieux fait de s’occuper de sa femme. Ah les danseuses qui vous ruinent ! Faudra faire attention.


  • #1969359

    Il y a de l’impudeur à dire tout haut devant tout le monde qu’elle a été violée !
    À la voir en parler on dirait même qu’elle le porte comme un trophée, qu’elle en est fière...
    De l’actrice à la pute accomplie.
    Remarquez, toutes les actrices ont commencé à poil, il y a déjà une certaine disposition.
    Le temps qu’elle se rhabille, un frôlement un peu trop appuyé et hop çà vous fait un viol ! Même 20 ans plus tard... juste quand leur beauté se fane. Congruence.


  • Tout est bon pour exister et faire parler de soi !!!

    Bon nombre de femmes manipulent des hommes... surtout, ceux qui sont influents. Certains, ont eu des aventures avec elles - pas des histoires d’amour - juste des coucheries... Lorsque le gars en question met un terme à la relation - en la remplaçant par une plus jeune et plus jolie - ou encore -si elle n’a pas obtenu de lui ce qu’elle voulait - alors, ça attaque !

    Elles sont redoutables et surtout, elles ne pensent qu’à leur petite face d’hypocrite !

    N’ayons pas peur des mots, elles sont avant tout : DES PUTES !

     

    • Il faudrait arrêter d’insulter les putes quand même.
      Les putes ont une utilité sociale non négligeable.


    • Et le vieux beau qui se croit aimable, qui se croit aimé d’une jeune ambitieuse, comédienne en plus ? Tant pis pour lui ! Il a piqué une jeune femme à un jeune homme, juste parce qu’il peut payer, et le jeunot aimable, non ; il y a une moralité.


    • C’est clair ! Ras le bol de les voir se faire passer pour d’innocentes victimes quand on voit leur comportement ... Ce milieu est un milieu de requins. Hommes ET femmes compris.
      Et d’ailleurs pour la plupart, la seule chose qu’elles ont à mettre en avant pour attirer l’attention sur elle au commencement (et après aussi), c’est leur jeunesse, leur fraîcheur, cette femme qu’on rêve tous de tout un tas de choses ... Atouts féminins indiscutables.
      Autrement dit leur façon de se mettre en valeur souvent de manière sans équivoque ...
      Certains mecs en position de force ont profité de ça, c’est évident, mais si tu donnes ton cul ma cocotte, faut pas venir te plaindre derrière. Assumes ma chérie ! T’auras peut-être pas ceci dit ce que tu imaginais derrière !
      Et puis faut pas décevoir papa et Maman ... bref, ras le cul de toute cette hypocrisie !


  • #1969367

    Le Festival de Cannes au début des années 80, avec Joe Spinell et Caroline Munro ?
    Avec de vraies images cannoises (film à petit budget) d’époque ?

    C’est Les Frénétiques (titre original : The Last Horror Film, connu aussi sous le nom de Fanatic, mais aussi Fanatical Extreme lors de sa sortie en vidéo aux États-Unis), film d’horreur anglo-américain réalisé par David Winters, sorti en 1982.
    - Vinny Durand est un chauffeur de taxi new-yorkais qui voue une admiration sans borne à Jana Bates, une actrice connue comme étant la reine des films d’horreur. Justement, Vinny a le projet de se reconvertir en réalisateur de cinéma et rêverait d’avoir Bates comme star de son premier film. Sachant qu’elle sera à Cannes pour le Festival, il s’y rend pour essayer de la rencontrer et de la convaincre. Malheureusement pour lui, son manque de professionnalisme et d’expérience ainsi que son zèle le grillent rapidement auprès de la star. C’est alors que des disparitions inquiétantes se produisent dans l’entourage de Bates.

    Et ça finit mieux que les histoires à Luc !

     

  • "show-biz" de son nom complet "show-business".

    Cette corporation, c’est de la prostitution légalisée. Tu me suces, j’te donne du fric et on fait une fausse facture (un rôle dans un film). T’est une mauvaise actrice ? pas grave, la qualité du film on s’en tape, du moment que t’est bonne et que tu veux du fric, on s’arrange. Et visiblement, certaines sont de belles gourmandes ;)

     

  • Si je devais rédiger un papier bref et concis sur la question, j’écrirais :
    "La succession Wench-ta-ïn est ouverte ! Intéressé ? R-V au Festival de Cannes" (*)

    PS : j’ignore si c’est un hasard ou un facétieux caprice du destin, mais le mot : "canne" en wallon (vulgaire), désigne l’organe reproducteur féminin. Et ce, même s’il nous faut constater, que la fonction reproductrice dudit organe, n’a vraiment plus beaucoup de sens. Du moins, en Occident !


  • Le monde du cinéma avait un caractère professionnel depuis des décennies, et a commencé à se dégrader petit à petit interprétant des rôles à des personnes venues du comique, de canal+, la fille de, le fils de,etc etc .et on arrive au bas du tableau ou n’importe qui fait du cinéma et se trouve des talents de réalisateur .Et on finit avec des histoires de cul , le feu d’artifice de ce monde cinématographique qui part en couille, n’ayant plus rien à voir avec le cinéma, le vrai, celui qui a disparu et qui nous a tant fait rêver, parce que des acteurs de qualité et des réalisateurs au sommet de leur art, de véritables artistes, avec des films cultes que l’on pourrait regarder en boucle dont on ne se lasserait pas .Aujourd’hui le cinéma Français a disparu, il ne leur reste plus que le cul et le fric , leur seule motivation.Et je leur dirais, ne vous étonnez pas, si les salles sont vides, et contentez-vous des subventions, qui personnellement, je vous supprimerais.


  • Quel couple n’a pas vécu une nuit "torride" sans pour autant que ce soit un viol.
    Ces femmes continuent d’exister dans le monde du cinéma sans aucune crainte ?
    Je connais peu de femmes violées qui en parlerait vingt ans après devant un public qui s’en moque éperdument et qui ne bougera pas pour les "venger".
    Une fois de plus, cinéma.


  • Un viol d’actrice qui se déclare sous forme de plainte, c’est un pléonasme qui se révolte contre ce qu’il est.

    La prochaine étape, ce seront les travelos du bois de Boulogne qui porteront plaintes pour doubler leur chiffre d’affaire mensuel.

    A terme, le viol sera légalisé.

    N’est-ce pas le but recherché au fond ?


  • Tout ça c’est normal.
    Quand l’art contemporain ne donne plus que dans le porno le plus morbide : "vagin de la reine, plug anal, sculpture de clito, l’artiste contemporain se met en scène de la façon la plus glauque, se clouant les couilles par terre, par exemple, (si,si).
    L’art cinématographique suit. Après les films les plus débiles, morbides, crasseux, vulgaires, vides, les artistes suivent et deviennent pareil (voir interview de Lelouche et cet article).
    Qui disait déjà : "quand j’entends le mot culture je sors mon révolver" ?


  • L hypocrisie des femmes. Elles vont se plaindre de ce genre de type qui ont avant tout du pouvoir mais elles feront tout pour rester la favorite et ne se plaindront finalement que quand elles sentent le vent tourné ou qu elles s embourgeoisent independemment de leur mec. C est vieux comme le monde. Regarder autour de vous 90 pourcents des couples tiennent à cause de la thune du marie. Quasi toutes les femme cadres sont seules. La femme ne cherche plus l homme mais un panier a bifton. La virilité elle s en cogne...


  • "La jeune femme, qui entretiendrait une liaison avec Luc Besson depuis deux ans..."

    Ok... Donc si je comprends bien, ça faisait deux ans qu’il la tringlait, elle l’a rejoint au bar volontairement, mais il y a eu viol...

    Il n’y a pas à dire, c’est très crédible... Le dossier est en béton armé.

     

  • A l’instant un camarade me racontait une performance musicale récente de Lisou Prout, en compagnie de Jean-Louis Costes : "assez rapidement elle s’est mis un micro SM 58 dans la ch...".
    Quand ça c’est possible, plus un anus éjectant des étrons en gros plan, faut pas s’attendre à un retour de Paul et Virginie.
    Le dernier des bouges culturel de province déborde de p... à coke, de dégénérés cool. Tous sont rincés à partir de la quarantaine. La génération suivante prend le relais.

    Alors Cannes... La petite d’Argento est d’une ignoble hypocrisie et lacheté. A noter : la menace hystérique de déclancher une dénonciation médiatique sur qui ne rampera pas...


  • Une simple ballade sur la croisette ou dans les clubs de Cannes pendant le festival vous permet de constater le nombre de jeunes femmes habillées comme des ...pour lesquelles cette histoire est un compte de fée.


  • Ce serait pas parce qu’il ne lui jamais donné de rôle majeur qu’elle porte plainte ? qu’elle différence avec BB qui savait se faire respecter par Cluzot.

     

  • Le monde du cinéma est à l’image de ceux qui le produisent.

    La prostitution, le chantage, le harcèlement, les violences sexuelles, les scandales, la pédophilie, la came, les excès, sont dans son ADN. Rien de nouveau là-dedans. Un cloaque infâme dans lequel évolue des prédateurs malfaisants et des courtisan(e)s vérolé(e)s.

    Le strass, les paillettes, les podiums, les tapis rouges, les spotlights, le champagne, les smokings, les tenues de gala, les escarpins et les rivières de diamants ne sont là que pour faire écran et faire oublier à tout ce beau monde la réalité sordide dans laquelle ils évoluent.

    James Ellroy décrit très bien l’envers du décor de l’industrie cinématographique américaine. D’ailleurs, juste derrière Hollywood, se trouve la vallée de San Fernando que les américains appellent Porn Alley. L’épicentre de l’industrie pornographique mondiale et un immense incubateur pour MST à ciel ouvert. Le revers de la médailles pour de nombreuses starlettes et une occasion de faire quelques billets pour les techniciens des studios.

    C’est une belle métaphore de ce qu’est le cinéma. Côté pile tu rêves, côté face tu chutes. Mais ce sont les deux faces d’une même réalité.

    Ces pseudos révélations qui ponctuent l’actualité ne font que confirmer l’ampleur du phénomène et l’étendue du mal qui gangrène la profession. Chacun de ses membres est partie prenante de cette mascarade. Les actrices couchent, les producteurs baisent et les avocats comptent les points. Les hommes aiment le pouvoir et les femmes aiment les hommes qui ont le pouvoir. Chacun joue sa partition et c’est comme ça depuis que le.monde est monde.

    Quant tu rentres dans la chambre de Harvey Weinstein aka The Pig, tu sais ce qui t’attend et tu sais pertinemment pourquoi tu y vas. Ces actrices qui veulent se refaire une virginité à posteriori me font bien marrer. C’est peut être dans le rôle de victimes qu’elles sont les meilleures, et c’est d’ailleurs ce rôle de composition qui leur vaut une reconnaissance unanime de la part de la profession.

     

    • J’ai plus de respect pour Weinstein qui a signé de nombreux films géniaux que pour les succubes qui, après avoir écarté les pattes devant le tout Hollywood et la planète entière, viennent jouer les vierges effarouchées devant la plèbe.

      Genre dans les 81 connasses qui viennent parler du respect. Il y a l’autre bouffonne qui a tourné une scène de broute minous de vingt minutes sans coupure. C’est pas du cinéma, c’est du jardinage.


  • Ça pue le fumier femeniste & Cie ! :)

    Comment les démones et leurs sbires sous l’apparence de femmes investissent la culture dont le cinéma devenu un appArt  à pArt, usé ! ....

    Sous le soleil de satan des projecteurs des Lumières du Marquis de Sade et de ses boudoirs ! Où l’on apprend qu’« au printemps 1768, qu’un marquis a abusé de la pauvreté d’une veuve de trente-six ans, Rose Keller, demandant l’aumône place des Victoires : il a abordé la mendiante, lui a proposé, selon la version de Rose Keller lors du procès, une place de gouvernante. Sade fait semblant de comprendre qu’elle se prostitue de temps à autre (ce sera sa défense lors du procès), car les veuves et femmes abandonnées de cette époque peuvent être réduites à la fois à mendier et à se prostituer » .(wikipedia).

    Qui racontera au cinéma l’histoire de cette pauvre femme, Rose Keller ?

    Le Centre National du Cinéma et de l’Image Animée acceptera-t-il de subventionner un tel projet ? N’a-t-il plus de national  que le nom ? parce qu’une Rose Keller, fille du peuple CRIE encore son viol des mêmes aristocrates de la ripouxclique  d’aujourd’hui lesquels s’acharnent à violer aussi les consciences du Peuple par un 7e Art dévitalisé, à leur image à savoir celle de dégénérés dont la dépravation sexuelle est la marque = ponérologie (science du Mal appliqué au Politique) ;

    Toutes ces créatures sous l’apparence de mâles, femelles ou les deux à la fois, ne sont que les avatars morts-viandeux de démons les ayant investis, possédés pour passer à la caisse ou la casserole comme on voudra, acompte au crédit du satan après leur trépas lequel se régale d’avance sur recette sur ces âmes désacrées par l’Avoir et le Paraître.

    Elles devront rembourser au centuple au Festival du Purgatoire toutes les prostitutions auxquelles elles se sont livrées pour le satan, pieuvre ténébreuse et suceuse des énergies-informations : elles seront restituées Grâce à l’alchimie divine au Tout-Puissant qui du fumier en fera à nouveau de l’Or !

    « Et je leur dirais, ne vous étonnez pas, si les salles sont vides, et contentez-vous des subventions, .... » ext. commentaire de dixi.

    Ben oui ! Salles vides signe que la population n’est pas dupe et pas si mouton qu’on le croit. Subventions pour cinéma de propagande, rien de plus.

    « Le prodigue répand l’or comme du fumier et l’avare recueille le fumier comme de l’or  » (proverbe chinois)


  • Asia Argento semble super saine comme nana, houlala je fuis devant une pareille pétasse flippée qui se sursignifie par son corps, la vache ce regard possédé !
    NB : est la fille du réalisateur Dario Argento, je vous invite à visionner pour ceux qui ont envie de se souiller les films Suspiria, Inferno, Ténèbres, Phenomena l’esthétique du satanisme, des scènes baroques de violence et d’excès.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Dario...
    C’est durant cette période que, de sa liaison avec Daria Nicolodi, naît sa fille, Asia Argento.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Daria...
    Fille d’un avocat juif et d’une philologue catholique, la jeune Daria commence à se produire sur scène dès l’âge de 14 ans. À 17 ans, elle fugue de la maison familiale. [...] Comme actrice dans cinq films du réalisateur ou comme collaboratrice au scénario de Suspiria puis coscénariste de Inferno, Daria va vivre avec Argento une longue aventure autant professionnelle que sentimentale et qui verra la naissance d’une fille – Asia. Daria semble vouée aux rôles de femmes fortes, indépendantes et parfois téméraires, même si les emplois que lui donne Argento sont souvent proches du faire valoir. [...] Coscénariste de Suspiria , Daria Nicolodi raconte que sa principale source d’inspiration pour ce film furent les souvenirs de sa grand-mère qui lui a maintes fois raconté comment, enfant, elle avait été inscrite dans une académie de piano, avant de s’en échapper en découvrant qu’en réalité on y enseignait la magie noire. Cette école, dont elle tait le nom, existerait toujours quelque part entre la Suisse et l’Allemagne.

    Se souiller l’âme en visionnant ces films.


  • Déjà, rendez-vous dans un hôtel voir une chambre d’hôtel ! Genre t’as pas pigé l’embrouille ? La gonzesse dans Taxi 5 joue une nympho et son rôle est à 90% quasiment à poil, soit environ 9 minutes sur les 10 minutes.

    Ras le bol de ces hystériques qui n’assument pas leur catineries !


  • La goujaterie n’est pas un viol


  • Le fantasme de la majorité des hommes, c’est de sortir avec une femme qu’on dirait une sainte, alors qu’une fois au lit, elle devient la reine des salopes.
    Les gonzesses comme Sand van Roy, c’est tout l’inverse : elles font les putes toute la journée, et le soir venu, elles voudraient qu’on les prenne pour des saintes.

     

  • Stand Van Roy ? Je pensais que c’était un footballeur hollandais.


Commentaires suivants