Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les pots cassés de la libération sexuelle

Un titre involontairement (?) drôle pour une démonstration statistique très intéressante.

 

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

72 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2338006
    le 07/12/2019 par Igor Meiev
    Les pots cassés de la libération sexuelle

    Aux hommes aussi de faire en sorte de préserver la grandeur de la femme, en refusant de coucher à droite gauche...

    Pour cela que j’estime qu’un dragueur invétéré est néfaste à la société : parce que les collectionneurs de femme ne collectionnent qu’en souffrance d’eux-même et donc n’apportent aucune stabilité.

    Celui qui sait refuser les avances quand bien même il plaît beaucoup, est regardé par les femmes avec l’étonnement d’un enfant ayant découvert un trésor.

     

    • #2338121
      le 08/12/2019 par Perceval
      Les pots cassés de la libération sexuelle

      Le plus intelligent des messages que j’ai pu lire ici. La vraie virilité, c’est ça.


    • #2338156
      le 08/12/2019 par Matthieu
      Les pots cassés de la libération sexuelle

      Collectionner les femmes est peut-être aussi un moyen de relativiser leur prétendue grandeur.... et le coup du dragueur-pêcheur qui relâche sa proie dans l’eau au lieu de la consommer, une forme bien spécifique de perversion.


  • #2338021
    le 07/12/2019 par VIVACHAVEZ
    Les pots cassés de la libération sexuelle

    Et oui, se vautrer dans la boue sexuelle n’a jamais rendu propre qui que ce soit.

     

  • #2338026

    Qui dit multiplication de rapports dit maladie.A la fois maladie sexuelle et maladie mentale.
    Je ne sais pas vraiment aujourd’hui,qui des femmes ou des hommes a le titre de chasseur.C’est vrai que les femmes sont parti à la chasse massivement à partir des années 80,cela correspond à peu près avec la chute des valeurs morales en France.
    Lorsqu’une femme a des rapports tarifés,elle est qualifiée de prostituée,comment doit-on qualifier les femmes qui ont des dizaines de partenaires sexuels ?
    Aujourd’hui,même le mariage n’arrête plus les femmes,même les enfants n’arrêtent plus l’appétit sexuel des femmes.
    Elles n’ont plus de barrière et si elles choisissent cette voie pour beaucoup d’entre elles,c’est au détriment de leur vie conjugale ou familiale.En effet,le nombre de femmes seules(avec ou sans enfants) de +de 40 ans a explosé littéralement.
    Beaucoup de ces femmes ont été mariée,ont eu des enfants entre 20 et 35 ans puis ont divorcé et se sont retrouvés seules à devoir travailler,s’occuper des enfants et tout payer du loyer aux charges.
    Enfin,les sites de rencontres ont marchandisé les femmes comme les hommes d’ailleurs car au final,les sites de rencontres ne sont qu’un vaste marché où l’on choisit ce que l’on consomme.
    On parle de libération de la femme mais libération de quoi et de qui ?

     

    • #2338058

      Aujourd’hui,même le mariage n’arrête plus les femmes,même les enfants n’arrêtent plus l’appétit sexuel des femmes.




      https://www.youtube.com/watch?v=61k...


    • #2338144
      le 08/12/2019 par Un ploemeurois
      Les pots cassés de la libération sexuelle

      La tendance est à vouloir vacciner les jeunes adolescents contre les papillomavirus, un virus sexuellement transmissible, responsable entre autre du cancer du col de l’utérus.

      Il est clair et certain que cette volonté de liberté sans responsabilité aura (et a déja) des effets délétères.

      Un retour à la Tradition est une (la ?) solution.


    • #2338929
      le 09/12/2019 par un promeneur
      Les pots cassés de la libération sexuelle

      "......comment doit-on qualifier les femmes qui ont des dizaines de partenaires sexuels ?"

      Si elles ne font pas payer, on peut les qualifier d’individus n’ayant pas le sens des affaires, pas la bosse du commerce !

      Si on veut être plus politiquement correct, nous dirions "bénévoles" !

      Quoique, s’il y a resto, spectacle, petits cadeaux, petit verre et fleurs avant de passer à l’action, et si c"est le demandeur qui débourse, alors il y a équivalent d’une certaine rémunération indirecte !

      Les fleurs qui embellissent peuvent être chères, et si le resto est de qualité.....

      Donc en fin de compte, il y a toujours un échange économique, fondé sur le pognon : le possesseur du phallus met la main au portefeuille, pour avoir accès à la caverne soyeuse....

      MDR !


  • #2338061
    le 07/12/2019 par lecteur soralien
    Les pots cassés de la libération sexuelle

    Les années 2010 correspondent à la "bosse Tinder". soit le désir féminin poussée à l’extreme : avoir des hommes qui valent 9 ou 10 à la portée d’un click (les hommes disent toujours oui à une partie de jambes en l’air, y comprit avec une femme très moyenne). Du coup les femmes en profitent.

    Les hommes ne sont pas moins cochons que les femmes vénales. au fond ils suivent leurs programmation génétique et leur nature.. c’est ce genre d’applications qui manipulent cette nature pour en faire un business.

    résultat des courses : la majorité des femmes sont frustrées parce qu’elles ont du sexe avec des beaux mecs qui les baisent et délaissent (choix immense), la majorité des hommes sont frustrés parce qu’ils n’ont aucune femme à disposition et qu’ils développent une mauvaise estime de soi (aucun match sur Tinder ou rarement avec des femmes valant 2 ou 3), les gagants sont les belles femmes et les beaux ou riches mecs qui arrivent à se rencontrer , à baiser et à se poser.. autrement dit, les seuls gagants sont ceux qui n’avaient pas besoin de ce genre d’appli à la base, mais qui l’ont utilisé faute de temps consacré à la vie sociale (le business man) ou pour la recherche de validation (la bimbo).

    un autre aspect, celui là chiant et lié à la vague féministe Française depuis Schiappa and Cie, c’est qu’il y a cette nouvelle idée qu’on propage : entrer dans une logique de séduction avec une femme dans un lieu non autorisé est une agression machiste.. le grand souci c’est que ces "lieux autorisés" se réduisent.. aprés la rue, on a interdit le boulot, l’école (on parle de culture de viol dans les campus désormais..), les bars (car les filles sont bourrées et évidemment tout les mecs sont des crypto-violeurs creepy).. meme les activités de loisirs c’est devenu très compliqué (piscine, gym, cours de langues..). c’est encore plus dur lorsqu’on est un homme vu que les femmes ont toujours l’option Tinder en plus d’être invité un peu partout.. etc.

    avec ca, je remarque que les femmes deviennent aussi très visuelles (masculinisation ? ) elles parlent désormais beaucoup du coté "mignon" d’un mec (au lieu de juger son travail/status/virilité).. c’est le culte désormais du mec androgyne stylé (blanc évidemment, grand, visage fin, beaux cheveux..).. avoir le malheur d’exister en dehors de cette catégorie (voir d’incarner l’opposé : être noir, ou pire maghrébin..) fait chuter les possibilités de rencontres dans les limbes.

    bref, pas bon tout ca.

     

    • #2338210

      Tinder est deja fini. A son lancement c’était une mine orgiaque pour les moins de 30 ans à NY. Depuis, c’est devenu un site de rencontre lambda sans grand intérêt. C’est tout le problème des apps, réseaux sociaux qui sont intéressant dans les deux ans qui suivent leur lancement. Ensuite, les développeurs bidouillent les algorithmes pour pousser à la formule payante etc


    • #2338251
      le 08/12/2019 par lecteur soralien
      Les pots cassés de la libération sexuelle

      @Joffe : oui peut-etre, mais je constate que l’option payante augmente de prix régulièrement.. ce qui indique que ca marche plutot bien pour eux.
      les mecs sont obligés d’aller dessus parce que le reste est verouillé. les cercles sociaux sont verouillés (sauf si tu as une valeur très elevé), la drague est morte, les interactions au boulot sont considérés comme du harcélement ou qq chose d’inapproprié (sauf si tu es beau..).. les femmes avant, pour avoir leurs petit shot de validation, devaient se maquiller, sortir, prendre le métro et aller dans un lieux pour rencontrer des mecs. aujourd’hui elles sont validées par des click confortablement chez elles. elles ne sortent plus aux bars pour rencontrer des hommes mais pour être en groupe avec leurs copines et s’amuser en refusant les interactions des mecs dit "normaux".


    • #2338252
      le 08/12/2019 par Additeacha
      Les pots cassés de la libération sexuelle

      @lecteur Soralien

      Bonjour,

      Je partage ton avis, a un détail pres c est que les noirs ont le vent en poupe avec certaines Francaises en mal d exotisme et soucieuses de tuer l image de leur pere, c est a dire le male blanc ayant des principes. Tu rajoutes a ca le fantasme du Black performant dont certaines veulent tenter l expérience, mais elles savent qu elles ne feront pas leur vies avec .

      Pour avoir beaucoup utilise quelques sites pendant une époque et ayant un physique avantageux, j ai beaucoup rencontre de femmes avec qui je n ai pas couche, ni donner suite, etant difficile car je prefere la qualite a la quantite, et j ai eu beaucoup de succes aupres des maghrébines , métisses, et filles Black. Mais maintenant j ai arrete ces sites, car c est un concentré de nevrosees , au final nefaste a l idee que je me fais de la femme. Il y a cependant quelques femmes bien , qui elles deviennent méfiantes au vu du style des photos salaces qu elles reçoivent dans leurs messageries

      Ces sites sont tres destructeurs , en terme de relation homme - femme.

      Force et honneur.


  • #2338063

    Superbe analyse !


  • #2338066

    Corréler la chasteté et le bonheur n’ a aucun sens. On peut être malfaisant et tout a fait heureux et saint et malheureux. Être heureux dans notre société devrait plutôt inquiéter.
    Jésus était-il heureux.. ?.. les évangiles montrent que son bonheur était d’une autre forme que celui des spectateurs de Hanouna. Les statistiques sont une autre forme de mensonge et comme le bikini disait Coluche, elles cachent l’essentiel.
    La sexualité ne peut pas être réduite à une comptabilité de prêteurs, dans celle-ci le nombre ne peut pas être un critère. On peut envier les 800 femmes attribuées à Soral mais se demander si pour soi-même ce tourbillon pourrait remplacer l’amour d’une seule. Il est difficile de prouver scientifiquement ce qui tient de l’aspect le plus spirituel de la vie et la sexualité est soumis aux mêmes aléas que tous les autres aspects de notre existence.

     

    • #2338747
      le 08/12/2019 par charlotte
      Les pots cassés de la libération sexuelle

      Tout à fait d’accord, et je dirais même plus : rien ne nous dit, dans ces chiffres, si le taux de dépression ou de divorce est la CAUSE ou bien la CONSÉQUENCE d’une polygamie féminine exponentielle... Autrement dit, c’est peut-être parce qu’elles sont mal dans leur peau, déprimées voire dépressives, que ces femmes consomment du mâle, et n’arrivent pas à trouver l’équilibre et l’harmonie dans la vie de couple.
      Toujours cette problématique de la poule et l’oeuf, sacrebleu !


    • #2352723
      le 30/12/2019 par ipk74270
      Les pots cassés de la libération sexuelle

      La stabilité ne va pas sans une certaine retenue, vous parlez dans vos propos de vos expériences et vous vous rassurez mais plus tu te dilues, plus tu te disperses et moins tu es solide pour toi et pour l’autre. J’approche la soixantaine et l’ensemble des filles de mon lycée qui étaient considérées comme des "chaudasses" sont aujourd’hui des épaves physiquement ou moralement et surtout, toutes, sont seules avec plus aucun goût à rien...Effrayant !


  • #2338073
    le 07/12/2019 par Bali Balo
    Les pots cassés de la libération sexuelle

    Instructif !


  • #2338076

    Il manque une troisieme courbe : la courbe de l’age.

    Ce qui arrête les femmes de coucher c’est l’age. A partir de 35 ans, elles lâchent les bons coups et font un gosse avec celui qui a le plus de sous.

    Le terme Féministe est également inapproprié car il n’y a aucune femme derriere tous les concepts "Féministes". Que des hommes comme Bernhais, au service du Capital.

     

    • #2338269
      le 08/12/2019 par Additeacha
      Les pots cassés de la libération sexuelle

      Bonjour Jul,

      Pas tout a fait d accord , certaines femmes apres 35 ans , et apres avoir degager le pere de leurs gosses passent en phase " consommation " , et collectionne les conquetes , pendant que les gosses sont en garde chez leur pere. Beaucoup ne refont pas leur vie, car elles veulent jouir de leur indépendance, de leur pseudo liberte sans entrave d un homme a la maison. Oui le feminisme et la destruction du patriarcat a fait beaucoup de mal aux familles francaises, a commencer aux enfants eux meme, et ce n est qu un debut.

      Force et honneur


  • #2338088
    le 07/12/2019 par Le Carthaginois
    Les pots cassés de la libération sexuelle

    Alors que la famille était la principale cible du marketing d’après-guerre et des 30 glorieuses, a partir des années 70 les premières difficultés économiques viennent mettre à mal le système qui cherchent de nouvelles cibles. Les familles déjà suréquipés aux US ne consomment plus .
    De plus les infrastructures d’approvisionnement en pétrole ne peuvent supporter la demande malgré tout croissante. L’état Fédéral refuse de financer la modernisation des infrastructures, les 7 sœurs ont besoin de 500 milliards pour financer la construction des premiers pipelines reliant le nord (canada ) et le sud ainsi que ceux du golf du Mexique mais aussi en Europe.
    Elles mettent la pression pendant 2 ans a L’OPEP pour stopper la production pour faire monter le prix, le Roi d’Arabie Saoudite refuse en expliquant que le risque de se faire bombarder est trop grand. Le département d’état signe un document de garantie de non-agression en cas de crise (source Livre de Peter Dale Scott) . L’OPEP déclenche les crises du choc pétrolier. Le système financier US devient multi méga milliardaires et doit réinvestir cette manne dans l’économie sous la forme de crédits /garanties : les nouvelles cibles marketing sont définies, elles correspondent à celle de la libération sexuelles (lgbt, femmes libérés, jeunesses, auquel on peut ajouter une immigration de masse pour faire baisser les couts de production
    A cela bien-sur il faut ajouter le couvercle messianique d’ensemble et on a le loto gagnant


  • #2338092
    le 07/12/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Les pots cassés de la libération sexuelle

    Le sexe, ses pratiques, et tous les imaginaires compatibles,
    ne concernent que très peu de personnes

    aujourd’hui, il faudrait avoir une sexualité débridée
    mais ça ne concerne pas la plupart des gens

    laissez les gens tranquilles,
    peinards,
    laissez-les

    la plupart des gens voient les blagues de Nagui à la télé
    ça s’arrête là...

    y’a pas de "libération sexuelle"
    lol, t’as publié 1 ou 2 images explicites,
    et tu crois que c’est la "libération sexuelle" ?
    va faire un tour...

    j’ai un pseudo de tueur en série
    particulièrement porté sur le cul,
    mais t’as pas envie de savoir

    putain, les gens sont cons quand même à un point,
    ils sont prêts à marcher dans n’importe quelle arnaque
    c’est effrayant
    pourquoi tu crois que Dahmer, il a désossé le mec, dans la baignoire ?


  • #2338094

    Il y a toujours une raison à ces mouvements de libération. Elle est 100% économique. Nos "maitres" sont sur tous les secteurs. Celui du mariage, les sites des rencontres, le porno, big pharma, les psy, l’immobilier, les avocats et le funéraire. Du berceau à la tombe, nous sommes leur bétail.


  • #2338101

    Encore une fois, la religion (qu’on accuse d’être à l’origine de tous les malheurs mais qui, elle, ne peut pas se défendre) a tout prévu et nous a prévenus et guidés : restez vierge jusqu’au mariage.

     

    • #2338263
      le 08/12/2019 par giustizia
      Les pots cassés de la libération sexuelle

      Je crois que le problème c’est surtout après !


    • #2338295
      le 08/12/2019 par Rémi Pierre
      Les pots cassés de la libération sexuelle

      Très benoitement, et de façon assez malformulée, je me lance :je me demande dans quelle mesure le secret du bonheur, ce ne serait pas d’avoir une relation d’égal à égal jusqu’au mariage, et après le mariage d’établir doucement et fermement qui est le patron ..
      Parce que d’après une vidéo récente de Fred Delavier, si le patron n’est pas clairement identifié, il y a des disputes fréquentes pour déterminer qui est le patron, ce qui fait souffrir autant celui qui reçoit les reproches que celle qui récrimine sans fin ;-)
      Je me demande dans quelle mesure, comme pour les enfants, les époux ne profitent pas plus de la vie quand ils savent clairement qui est le chef.


    • #2338352

      C’est sûr que si c’est Delavier qui le dit, ça a du poids...


    • #2338742

      A l’époque de la religion primitive, les hommes n’étaient pas des metrosexuels et les femmes, des salopes frustrées ne pensant qu’à leur cul.
      Je crois que notre époque touche un fond que des familles traditionnelles auront beaucoup de mal à remonter la pente, tout en montrant un exemple sain de relation homme femme pour leurs enfants et leur avenir concernant le désir de créer une famille traditionnelle !


  • #2338130

    qu’il mette un filtre anti pop...
    très désagréable de l’écouter ...


  • #2338158
    le 08/12/2019 par RKrishna
    Les pots cassés de la libération sexuelle

    Quelle meilleure idée que de faire croire à la personne qu’on veut consommer que c’est elle qui consomme ?
    Tout flatteur vit au dépend de celui qui l’écoute, et ça ne date pas d’hier.


  • #2338190

    Les femmes se marient plus tard,tout simplement.
    Les couples tiennent moins en période de crise économique.(elles estiment mériter mieux).
    Enlève les aides sociales pour les mère isolés et elles resteront en couple,(si c’est le but)
    C’est peu être pas plus mal qu’elles s’amusent avant de se "marier",ça semble tellement compliqué de "connaître leurs corps",vaux mieux une femme qui sais prendre du plaisir,(si vous tenez tant à la monogamie).
    Pour les maladies,j’ai connu 25 femmes sans préservatifs,et à part quelques petits champignons...y m’est rien arrivé,je connais le mythe qui sépare SIDA et VIH,le théorique virus n’en est pas un,il serait possible que nous ayons affaire à une sorte de germe synthétique ogm,mais faudrait encore pouvoir prouver quelque chose,pour moi c’est pareil que l’arnaque du réchauffement climatique...
    Lisez les 10 mensonges sur le sida.
    J’ai rencontré plein de gens diagnostiqués séropositifs qui sont ensuite devenu séronégatif sans rien faire.

     

    • #2338292

      @ Encore un guedin qui nous sort que les maladies vénériennes, IST (MST) sont anodines...Donc, en gros, le HIV n existe pas ? Comment vous pouvez expliquer les décès de Freddie Mercury, T. Leluron, Keith Haring, Liberace, Michel Foucault, Rock Hudson ? D accord, ils étaient gays mais des séropo hétéros, il y en a pléthore ! Non, sincèrement, je vous trouve complètement déjanté pour nous débiter des sornettes pareilles !!

      Vos tableaux de chasse avec sauce archiduc (aux champignons), ça n engage que moi, mais femme comme homme avec beaucoup de partenaires, non sans façon, à la limite, ça me fout la gerbe mais encore une fois, ce sont mes convictions.

      Quant à ce féminisme, regardez les têtes de ces femmes qui étaient aux commandes des mouvements à l époque et celle actuelle..des tronches à la Caroline Fourest, viscéralement anticléricales, maladivement laïcardes, sèchement misandres et horriblement folles. D autre part, que ce soit, les Carrie Bradshaw, les Bridget Jones, les Sharon Stone, les Madonna, les Lady gaga, les Nicky Minaj, les Miley Cyrus, les Clara Morgan, les starlettes de télé-réalité et instagrameuses, même considération : des vagins sur pattes avec une grande laideur qui se dégage de ces femelles.


    • #2338346
      le 08/12/2019 par toto la ciboulette
      Les pots cassés de la libération sexuelle

      Chaque système immunitaire est différent, c’est pourquoi une maladie seule ne peut éradiquer le genre humain, j’ai eu une copine qui a couché sans préservatifs avec 3 types morts du sida dans les 3 ans qui ont suivis, et elle est passée au travers, quand je l’ai quitté, je suis parti (la peur au ventre) me faire controller.

      Cette étude ne prends pas en compte les âges de marriage, autour de moi les divorcés sont des gens marriés à 20 ans et toute la société favorise l’infidélité maintenant.

      Personnèlement j’ai eu qui je voulais dans la rue (pas autant qu’AS qui était un grand sportif), mais assez pour conforter mon égo et c’est au moment où je ne croyait plus avoir de copine régulière que je suis tombé sur la mère de mes enfants.

      Maintenant à 60 balais, c’est plus calme, mais on a encore de bons moments malgrès la ménopause (qui es bien réèlle pa rapport à l’andropause qui est un concept trés foireux censé faire pendant à la femme).

      La sexualité contemporaine occidentale n’est que le reflet de l’éducation, arrogance, individualisme, enfants rois, tripes molles mais coeur dur (l’empathie pour les malheureu les plus lointains).

      Et puis on ne se marrie plus pour le meilleur et pour le pire, à la moindre contrariété on se tire

      PS : pour l’origine du sida , tapez "polio et chimpanzés en Afrique"


    • #2338359

      @Leïla

      Vous ne savez clairement rien à ce sujet sinon vous ne poseriez pas des questions aussi absurdes. Exemple : Quelqu’un va faire une chimiothérapie parce qu’elle a un cancer, et après quelques mois elle meurt Est-ce que vous en déduisez que c’est le cancer qui l’a tué ou après des dizaines d’années passées à se faire prendre pour une conne et à voir le même schéma se reproduire indéfiniment,, vous finissez par vous demander si ce ne serait pas la chimiothérapie qui serait le responsable.

      Et bien pour le SIDA, c’est la même chose. Le 1er "traitement" utilisé à l’époque était l’AZT, un ancien produit de chimiothérapie. Il suffisait de se faire faussement diagnostiquer pour une maladie imaginaire comme le SIDA, pour se voir proposer ce merdicament. Celui-ci entraînait la mort en quelques mois, qui était alors mise sur le dos du soit-disant Virus.

      P.S : A ceci vous pouvez ajouter que la plupart des diagnostiqués utilisaient des drogues dures, ce qui avait déjà grandement bousillé leur système immunitaire.


    • #2338361

      @Leïla
      Vous êtes sur un site de réinformation, le moins que l’on puisse.dire C’est que vous ne l’êtes que très partiellement...
      Le sujet de la santé, et le sujet médical n’étant votre apanage visiblement... Je vous conseille de vous abstenir... Vous croyez avoir des notions sur la nutrition, ou sur ce sujet... Faites-moi rire ...
      Il dit vrai, tout ces artistes qui subvertissaient la société d’antan ont étés traités avec une médicamentation toxique, et ’’avant-gardiste’’ ... Molécules misent sur le marché en toute hâte alors que les personnes en haut de la pyramide... Un sigle parmi d’autres AZT...
      Je serais l’ami là-haut je vous aurais pas répondu, et vous aurez laissé dans votre ignorance.
      Sans compter l’hygiène de vie déplorable des homosexuels... Ces gens-là vivent rarement au-dessus de 60 ans, quant-ils ne se suicident pas...

      Exemple en 2012-13, je me souviens plus Bob Bergeron se suicide avant la sortie de son livre : ’’Comment bien vivre sa quarantaine en étant homosexuel, et être heureux’’ (traduction personnelle)
      Alors s’il-vous-plaît, ne venez pas avec des considérations personnelles, mais restons-en au caractère factuel de ces événements... Ce que je vous dis là, n’est qu’une simple constatation que je fais quasiment tout les jours...
      Vous ne vous rendez pas.compte.du niveau et de l’intensité du mensonge dans lequel nous vivons et nous baignons...
      Bon courage, pour votre éveil progressif !))


    • #2338433
      le 08/12/2019 par un singe
      Les pots cassés de la libération sexuelle

      Je suis également convaincu que le HIV est un mythe. Et c’est un singe qui vous parle. Je suis donc au courant de toutes les expérimentations faites sur mon espèce.

      Cordialement

      Un singe


    • #2338434

      @ toto la ciboulette,

      Magic pense que je suis l idiote maghrébine qui ne connaît rien à rien, pas faux dans certains domaines, toujours est-il que je sais, grâce à un docu diffusé sur Arte, que le virus du Sida a été inoculé à travers des vaccins (notamment contre la polio) donnés dans les années 50/60 en Afrique centrale. Ces vaccins étaient fabriqués à partir de cellules venaient de reins de chimpanzés eux-mêmes porteurs de ce virus (d où la médecine tropicale). Je sais que ce sont deux médecins chercheurs américains dont un avait un nom à consonance polonaise qui sont à l origine de ce vaccin. Étant née en Belgique, durant la période coloniale (Congo), je sais qu on a vacciné beaucoup la population congolaise avec ce vaccin porteur de ce virus. Donc, je vous remercie pour le lien mais n en ai nullement besoin...

      @ majic, alors ça va vous frustrer davantage mais je sais également que ce sont les chimiothérapies qui tuent plus que la maladie en elle-même (je parle en connaissance de cause puisque j ai connu une personne qui a refusé une chimio et qui est toujours de ce monde !). Donc, calmez-vous alors à mon sujet. C est pas faux pour les traitements des années 80 (Azt), je pense que ça les a amoindris, affaiblis, à tel point que ça les a emportés. Maintenant, personnellement, je ne trouve pas très "propre" ces multiples rencontres mais ça n engage que moi, la "coincée" du ciboulot !


    • #2338503

      @ singe :

      Ah bon, ça cause et ça écrit, les singes ? Je suis d origine nord-africaine et ne me considère nullement comme un macaque. N en déplaise à certains mais il y a l espèce humaine qui comprend différentes races et dans ces dernières coulent dans leurs veines, que du sang "humain" (avec bien entendu, 3 groupes sanguins aux rhésus positifs et négatifs).


    • #2338552
      le 08/12/2019 par un singe
      Les pots cassés de la libération sexuelle

      @Leila

      Vous n’avez aucun sens de l’humour et vous n’avez absolument pas compris mon message. Je ne compare pas les africains à des singes, je me met dans la peau d’un singe. Et "un singe" a toujours été mon pseudo et cela depuis des années. Vous avez l’air un peu trop énervé, une sieste vous ferez le plus grand bien.


    • #2339061

      @Leïla : La théorie du Sida inoculé par des vaccins antipolio est une "fausse piste".

      E&R avait monté un dossier sur l’imposture du VIH/SIDA il y a pas mal d’années (vers 2010-2013). Je vous invite à le retrouver.

      E&R relayait les travaux de Étienne de Harven et du groupe de Perth. Or il se trouve que leur explication est mille fois plus simple et logique que la théorie d’une inoculation réelle.

      Harven et d’autres chercheurs (dont le prix nobel Kary Mullis) ont simplement cherché des preuves que le "VIH" est la cause du "SIDA". Or non seulement on découvre qu’il n’y a pas de preuves, mais il n’y a jamais eu de purification au microscope électronique de ce fameux VIH !

      Il n’y a donc pas eu "d’inoculation", mais un jeu sur les mots. Le "SIDA", dont la définition a changé à chaque décennie, regroupe des maladies qui existaient déjà avant les années 80 (syndrome de Kaposi chez les homosexuels, tuberculose ou malaria dans le tiers-monde) et qui avaient chacune leur cause propre (l’abus de poppers chez les homosexuels hyperactifs, la malnutrition en Afrique). Les tests ne valent rien, leur interprétation varie selon les pays car ils ne détectent pas le prétendu virus mais des "particules virales" supposées signaler sa présence... Le "VIH" est donc une inoculation... de l’esprit.

      Ce qui a causé la mort de nombreuses célébrités dans les années 90, outre les poppers pour ceux qui en abusaient, c’est le "médicament", l’AZT, en fait un poison, que les prétendus séropositifs devaient prendre pour "sauver leur vie". Or ceux qui, dans les associations de séropositifs, préféraient mourir sans en prendre, se sont avérés être... les survivants.

      Je vous invite à écouter le Dr De Harven qui est très pédagogue ici. J’espère que E&R en refera la publicité car on se sent un peu seul à le savoir. Trop de gens l’ignorent, y compris parmi les dissidents.


  • #2338205

    Il faudrait faire les mêmes courbes pour les pédophiles ce serait très instructif.


  • #2338217
    le 08/12/2019 par jeandelalune
    Les pots cassés de la libération sexuelle

    ce n’est pas une libération mais une aliénation

    une sorte de guerre de l’opium bis en quelques sortes, mais sans l’opium
    aux shoots initiaux, éblouissants, la suite n’est qu’une longue descente, parsemée de manque caractérisant les personnes addicts

    comme situation structurante on fait mieux

    les hommes recherchent la mère et la putain dans un espace cadré et ludique
    les femmes ne savent pas ce qu’elles souhaitent, elles veulent tout et son contraire, au grès de l’instant
    tout cela ne pouvant qu’apporter qu’insatisfactions, frustrations et ressentiments

    Je vis, je meurs ; je me brûle et me noie ;
    J’ai chaud extrême en endurant froidure :
    La vie m’est et trop molle et trop dure.
    J’ai grands ennuis entremêlés de joie.

    Louise Labé
    https://www.poetica.fr/poeme-3897/l...

     

    • #2338505
      le 08/12/2019 par un promeneur
      Les pots cassés de la libération sexuelle

      " ce n’est pas une libération mais une aliénation"

      Oui et je dirai même plus, c’est un moyen de contrôle des masses : "suivez la consigne,,ne vous préoccupez de rien, baisez tous à couilles rabattues, on gère le reste".

      Tel pourrait être le discours de l’oligarque....

      Inciter les masses à se préoccuper essentiellement de consommation( la pub pour les biens matériels, les médias pour la consommation sexuelle ), permet que les cerveaux n’évoluent pas et ne remettent rien en question !

      La Science Fiction US des années 70 ( tendance dystopie ) l’a évoqué, je pense en particulier au bouquin de Robert Silverberg, " Les monades urbaines ".

      La surconsommation de Q comme ingénierie sociale et source de profits ( un camarade l’a évoqué plus haut et c’est très juste), tout en paralysant les cervelles au niveau du cerveau reptilien, voila l’objectif !


  • #2338227

    La question que je me pose "en cas de guerre, combien d’hommes refuseront de défendre leur pays parce qu’ils pensent que les femmes de leur pays ne valent pas la peine d’être défendues ?"

     

  • #2338239

    Une chose primordiale sur lequel l’accent n’a pas été mis dans ce petit documentaire, c’est l’avortement qui parait anodin mais qui à un effet catastrophique. Je n’ai pas de chiffre à vous apporter, cependant une femme qui à avorté aura de grosse difficulté à féconder lorsqu’elle l’aura décidée et voulu. Ceci explique j’imagine le taux de natalité très bas en France et en europe plus généralement.

     

    • #2338465

      L’éternelle bêtise de la moyenne des femmes (que désormais plus rien ne contient) peut aussi expliquer la dénatalité : divorces à tout va, hypergamie, monoparentalité féminisante pour les garçons (et débilitante pour les filles ?), et en effet avortement aussi...


  • #2338260

    Il faudrait réaliser une étude scientifique relative au coût économique et au coût fiscal de la révolution sexuelle.

    Combien coûte-t-elle à un jeune homme ? à une jeune femme ?
    Combien coûte-t-elle à la sécurité sociale ?
    Combien coûte-t-elle aux con-tribuables ?
    Combien de points de PIB fait-elle gagner ou perdre ?

    Exemple : Dans une vidéo récente, le pianiste Stéphane Blet a dit que pas mal de jeunes hommes n’ont pas de relations sexuelles.

    Je me suis demandé si c’est vrai. J’ai découvert ceci : Appliquée aux relations sexuelles, la loi de Pareto dit que 20 % des hommes non-mariés d’une classe d’âge donnée baisent 80 % des femmes non-mariées de la même classe d’âge.

    Ce phénomène social a des conséquences économiques et des conséquences fiscales car un jeune homme célibataire n’a aucune raison de "travailler plus pour gagner plus".

    Au contraire, il se dit "je suis seul mais je suis libre". Donc une fois qu’il a gagné l’argent nécessaire pour assouvir ses besoins vitaux, dans un village où dans un pays où le coût de la vie est pas cher et la fiscalité est faible, il cesse de travailler pour gagner de l’argent.


  • #2338289

    La "libération sexuelle" ne visait qu’un seul objectif : faire du Désir une mécanique de consommation sans fin.

    Compte tenu des comportements très différents entre hommes et femmes en regard de la finalité du mariage, les femmes étaient la cible idéale pour transformer une union sacrée (hiérogamie) en mode de consommation banalisée.

    Les femmes, genre très facile à manipuler par l’invention du statut de victime perpétuelle (on le vérifie aujourd’hui encore avec la déferlante "nous sommes toutes des victimes des hommes") tombent dans tous les pièges tendus par le système d’aliénation consumériste voulu par le capitalisme intégral sans limite.

    L’inversion de la hiérarchie naturelle, la levée de toutes les limites, l’imitation d’un modèle supposé exécrable - l’homme - pratiquée par les néo féministes sont autant de manœuvres efficaces qui ont embarqué ces batailleuses sociétale vers l’abime de leur propre néantisation.

    La statut de "victime" est le nouveau mode d’être au monde effondré de la post modernité chouineuse. Les néos féministes se jettent dans les filets de leur propre aveuglement au nom d’une libération qui n’est rien d’autre que l’absorption intégrale des nouvelles générations par l’aspirateur ultra libéral total.

    Il est juste dommage que le commentateur de la vidéo n’ait pas réfléchi aussi au fait que les hommes peuvent également apprendre à canaliser leur libido car il n’est pas obligatoire pour un homme d’avoir des dizaines de conquêtes féminines avant de se stabiliser dans un mariage.

    La croyance en un désir organique irrépressible chez les hommes est fausse. Des pratiques spécifiques permettent précisément aux hommes à apprendre à canaliser la puissance de leur libido, cela s’appelle sublimer par la voie de la transcendance (purifier pour dépasser).

    En synthèse, on pourrait dire que :

    L’hyper capitalisme basé sur la consommation pavlovienne perpétuelle a eut besoin de maintenir l’instinct libidinal de l’homme pour qu’il continue à vivre sur un mode ordinaire, puis à méthodiquement formaté les femmes à imiter le mode d’être masculin en mode ordinaire, basique, instinctif. Les deux genres se confondent ainsi progressivement pour accoucher à terme d’un individu neutre, indéfini, manipulable, confus, hybride, chimérique.

    Le rêve de l’hyper capitalisme totalitaire est notre cauchemar en cours. Fin de civilisation.


  • #2338446

    Pour moi, le problème est surtout l’hypersexualisation. Comme si tout tournait autour de ça... Pour moi, tout s’est apaisé quand j’ai donné une direction et du sens à ma vie... et cela, du jour en lendemain !


  • #2338474

    Pour que l’harmonie existe dans le mariage, il faut que chacun soit à sa place et assure sa fonction : l’homme à l’extérieur, la femme à l’intérieur. Ainsi il n’existe pas de rivalités. Chacun doit être souverain et responsable dans sa fonction car mandaté par la loi naturelle pour ce faire. L’homme s’occupant de gagner l’argent, et des gros travaux, la femme s’occupant de l’éducation des enfants, des repas, de la maison, du potager et de la basse cour. La répartition harmonieuse des tâches selon la fonction de chacun permet à la vie de s’écouler selon les meilleurs auspices. C’est cette vision idyllique qu’il faut retrouver. Les sexes ne sont pas interchangeables !

     

    • #2339090

      c’est pas si evident. Les femmes sont meilleures que les hommes dans le travail tertiaire,dans le service,dans beaucoup de boulot ou la communication inter personnelle est la.Reparer une machine non,soigner betes et gens,conseiller,negocier vendre oui.
      Le probleme est la recuperation de tous ces phenomenes pour faire avancer des agendas plutot que pour resoudre des problemes.
      Ce sont les valeurs romaines,grecques et chretiennes (jesus lavant les pieds a ses disciples par ex) qui sont a la base de la notion d’interet general. Dans les autres cultures,le chef c’est le plus fort et il prend le pouvoir pour son interet particulier et celui de ses allies (macron et ses potes).


  • #2338488

    Ces chiffres n’ont pas beaucoup de sens :
    l’âge moyen du mariage a reculé de 8 ans depuis les années 70.
    (Passant de 20 ans en 1970 à 30 ans aujourd’hui.)

    L’âge du premier rapport sexuel à diminué fortement lui aussi.
    (- 3 ans pour les femmes par rapport à 1950).
    Les rapports protégés ont quand à eux progressé de manière exponentielle depuis les années 1960-1970.

    Enfin, les modalités et le nombre de mariages/divorces ont aussi évolués de manière très significative.
    S’y ajoute l’assouplissement de la morale et de l’opinion religieuse.
    Au final c’est une relation beaucoup plus complexe que les deux chiffres présentés ici.


  • #2338660
    le 08/12/2019 par Saint Thomas
    Les pots cassés de la libération sexuelle

    Ça reste que des études mais je trouve ça très intéressant et plutôt logique. Mais bon, aujourd’hui c’est dur de trouver une vierge adulte pour se marier. Je fais quand-même un appel.


  • #2338784
    le 08/12/2019 par Pépé le Moko
    Les pots cassés de la libération sexuelle

    Le grand Chanakya Pundit a dit : " Une femme qui a déjà eue 5 partenaires est une grosse salope ( i.e. a " harlot " ) ...

    " Qui embrasse beaucoup , étreint mal !!! " ...

     

  • #2338854

    Et un homme vierge au mariage, ce serait pas plus mal aussi.
    Quand je me suis mariée, et que j’ai découvert que mon mari avait eu des partenaires avant le mariage, contrairement à ce qu’il m’avait affirmé, j’ai fait une de ces dépressions. Les femmes aussi ont beaucoup de peine à concevoir que l’homme avec qui elles couchent, était entre les jambes d’autres.

     

    • #2338951

      Entre les fesses aussi, sans doute...


    • #2338991

      Pourquoi tant de romantisme au sujet de la virginité ?
      C’est purement pratique à la base.
      Quand a la virginité masculine, étant invérifiable... on ne peut pas légiférer dessus.


    • #2339704

      La virginité de la femme aussi est invérifiable, au cas où vous croiriez encore à l’hymen immaculé avant le premier rapport.


    • #2358350

      Je suis d’accord (et respecte moi-même ce précepte).
      Contrairement à ce que raconte le féminisme, le catholicisme de la société française traditionnelle demande justement un tel devoir à l’homme également ; ce n’est pas un facteur d’« oppression » de la femme, mais d’équilibre et de renforcement du lien entre les deux conjoints.


  • #2338920

    En parallèle, les personnes qui se mettent ensemble tres tôt (dc peu de partenaires), se séparent tres souvent

     

  • #2338950

    Les hommes et Les femmes n’ont plus Les memes reperes qu’autrefois,CE qué je comprend des etudes rapportees c’est qué l’engagement matrimonial est complique,les femmes ont moins confiances en les hommes car ils sont rarement proprietaires(desolee cest UN gage de confiance de stability materielle)donc limage de la femme protégée au foyer nest Plus ! S’engager sans parachute cest beaucoup plus difficile de trouver un homme de confiance quand l’homme et la femme doivent travailler ,organiser budget et famille ensemble...Aujourdhui,faut vraiment Vivre des galeres et se soutenir,faire vivre le couple et tester sa solidite a toutes Les epreuves et ensuite on se marie..


  • #2339033
    le 09/12/2019 par Lillie62
    Les pots cassés de la libération sexuelle

    Une étude statistique qui veut comparer deux époques radicalement différentes en prenant en compte que les femmes et non les hommes.

    De plus, un seul paramètre car forcément vu l’époque comment s’engager quand on se retrouve à faire des études plus longues, une précarité car difficile d’avoir un CDI (j’ai 29 ans et je n’ai jamais été en CDI) ...

    SI je m’étais engagée avec ceux que j’ai connu jeune j’aurais était franchement malheureuse donc oui les mariages duraient plus longtemps mais combien ont été vraiment heureux ?


  • #2339187

    C’est bien beau tout ces statistiques à la con mais qu’en est-il des hommes (je suis un homme je le précise donc je n’ai aucun parti pris) ? Genre l’homme pour lui avoir plusieurs partenaires c’est un signe de bonne santé physique et mental mais pour la femme c’est la dépression assurée ? Non mais vous êtes sérieux ou juste stupides ?? Et puis j’ai toujours du mal à voir la corrélation entre le bonheur et le nombre de partenaire ! Quoi le bonheur ce serait une sorte de vigile qui laisse entrer dans son monde uniquement les filles avec 0 ou 1 partenaires ???


  • #2339223

    Les satistiques sont imparables. Cependant, ça marche dans les deux sens. Pour qu’il y ait pseudo "libération sexuelle" des femmes, il faut qu’il y ait des hommes qui acceptent. Ces stats marchent aussi pour les hommes. Un "Don Juan" ou un "Casanova" a toujours un problème avec sa virilité nous explique Arthur Janov. La motivation inconsciente est de masquer un sentiment d’infériorité.
    Etre un homme réellement c’est être fidèle à sa femme, fonder une famille stable et l’assumer. On en est loin aujourd’hui.


  • #2339286

    En dépression et qui prennent des médocs ? Mais cela ne les empêche pas de continuer... Des épaves. Et elles sont toutes moches en plus. Elles utilisent ce maquillage réservé au théâtre pour attirer tous ces couillons... Même un boudin se la pète sur Tinder, Meetic et autre lieu de misère.

    C’est étrange, mais ce sont les belles qui ne font rien. Vous ne les retrouverez jamais sur ces applis pour crades.


  • #2339428

    ça confond un peu la cause et l’effet non ? celles qui sont par nature des "grosses mangeuses" seront par définition plus volages une fois mariées... c’est peut être surtout de la libération du divorce que ça parle, plus que de n’importe quoi d’autre ; il y a toujours eu des salopes, il y a toujours eu des cocus ; (relire Juvénal - et repenser à la rhétorique du vaudeville "ciel, mon mari ! cache toi dans l’armoire !" ) ;la vrai différence c’est qu’on reste moins longtemps cocu puisqu’on se fait larguer dès le début de la relation extra conjugale (voire avant) ; le schéma actuel relève plus de ce qu’on peut appeler "la polyandrie séquentielle" ; ce sont effectivement les femmes qui ont la main sur le relationnel amoureux et marital ; et comme en général et probablement pour des raisons qui restent encore biologiques, elles ne sont pas très douées pour les relations multiples ; elles changent de partenaire chaque fois qu’elle change d’avis sur l’homme avec lequel elle vivent ; Nietzsche en son temps avait déjà fait remarquer à quel point il était absurde de baser une institution (le mariage) sur une idiosyncrasie (les sentiments amoureux) ...


  • #2340368

    Ce que je reprocherais à cette analyse, très juste par ailleurs et que je partage, c’est que viser "les féministes ", c’est incorrect, il s’agirait plutôt du mouvement féministe, sociétal, qui inclut aussi les hommes, cette arnaque a été induite et propagée à toute la société dans les années 68, par des mouvements gauchistes, philosophiques , Sartre et Beauvoir entre autres etc...et qui englobaient d’ailleurs un soit disant épanouissement sexuel déjà pour tous, y compris les enfants, notamment la propagation de la pornographie, jusque là assez confidentielle, la liberation sexuelle vendue comme une liberté et surtout le moyen d’attaquer le bourgeois, et à cette époque, les hommes y participaient avec joie, le problème est que les jeunes filles, réactionnaires comme moi etaient qualifiées de coincées, frustrées , mais la plupart des filles en ont beaucoup souffert et depuis le début ! En fait ce mouvement liberal libertaire, car c’est bien de cela dont il s’agit, a utilisé les feministes, essentiellement lesbiennes d’ailleurs, et les jeunes, principales victimes aujourdh’hui, alors pour le conseil, messieurs, choisissez une femme qui a eu peu de partenaires, choisissez la qualite plutôt que la quantité, ça c’est pour tout le monde, la fidélité aussi, vivons heureux vivons cachés, eloignez vous de toutes les saloperies qu’on veut vous faire gober, et vous serez heureux et votre vie aura un sens, respectez vous , respectez votre corps et votre mental, et celui de votre partenaire, toutes les femmes ne sont pas féministes, et je suis même persuadée du contraire, et c’est fondamental pour nos enfants, c’est ça la résistance aussi aujourd’hui !


Commentaires suivants