Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alain Soral sur la "libération" sexuelle

Assemblée régionale d’E&R PACA – 28 juin 2014

 

 

Extrait de l’intervention d’Alain Soral le 28 juin 2014 à l’Assemblée régionale de la section E&R Provence-Alpes-Côte-d’Azur, avec la participation de Marion Sigaut.

 

Voir aussi, sur E&R :

Se procurer sur Kontre Kulture le maillot porté par Alain Soral :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Soutenir Alain Soral dans les épreuves qui l’attendent
en faisant un don par Paypal :

Le paiement peut aussi s’effectuer par chèque à l’ordre d’Alain Soral, à envoyer à cette adresse :

Alain Soral
Égalité & Réconciliation
3 rue du Fort de la Briche
93200 Saint-Denis
 
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

139 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1043637

    A la 9e minute : EFFICACITÉ POLITIQUE

    C’est le mot, le mot qui doit revenir la ligne.


  • #1043639

    L’apport de l’élément féminin MARION SIGAUT à E&R complète admirablement le ying et le yang d’une juste réflexion sur notre monde !

    C’est un BONHEUR à voir !!

     

    • #1043755
      le 29/11/2014 par Asphodèle
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      Ce qui n’est pas un bonheur c’est le manque de courtoisie de M. Soral..."les deux bonnes femmes ménopausées" en parlant de Marion et farida.
      De plus il critique les emportements de Marion alors qu’il est, lui-même, un spécialiste dans ce domaine ...
      Autrement ses analyses sont toujours aussi éblouissantes, sauf dans certains domaines comme par exemple lorsque celui-ci dit que la sexualité est une activité de loisir, c’est complètement désacraliser l’acte en lui-même qui devrait être - faut-il le rappeler - le moyen pour deux âmes complémentaires et en affinité qui s’aiment tendrement, de se rejoindre à travers la fusion des corps et éventuellement de concevoir un enfant. C’est la facilité des moyens de contraception qui a perverti au plus haut point cette étreinte.


    • #1044222

      Oui, on peut être franc tout en ayant un peu de tact dans les relations humaines.

      Il ne faut pas s’étonner si ça pète de tous les cotés après.


    • #1044407

      Ce qui n’est pas un bonheur c’est le manque de courtoisie de M. Soral..."les deux bonnes femmes ménopausées" en parlant de Marion et farida.

      Oui c’est frappant, même s’il tente néanmoins d’essayer de rattraper le tir en disant qu’il ne parle pas de Marion. Maintenant, j’essaye de comprendre ? Visiblement Alain n’est pas un abruti, alors pourquoi réagit-il ainsi en public et de surcroit en vidéo, et qu’il le diffuse ici sans montage ?

      Alain est un improvisateur talentueux. Et comme un musicien en pleine impro n’admet pas qu’on lui coupe la chique, il a tendance à s’énerver et parfois balancer des phrases qu’il doit regretter l’instant d’après. Croyez moi qu’étant musicien, j’ai souvent lancé des regards noirs à mes camarades qui me "terminaient" mon impro en plein élan.

      Je ne cherche pas des circonstances atténuantes, j’essaye de comprendre pourquoi il agit ainsi. Et puis quand on connait bien le personnage, c’est son caractère depuis toujours. Ça fait partie de ses mauvais côtés. On le sait, pas la peine d’en faire une tartine. Marion est assez grande pour savoir si elle doit lui tenir tête ou s’écraser.

      Alors c’est sur qu’il y a probablement un état intermédiaire entre une goujaterie certaine et une consensualité dégoulinante. Mais force est de constater qu’Alain s’améliore avec le temps, il fut un temps où ses interventions était testostéronées et bien plus "violentes" qu’aujourd’hui (violente en comparaison au politiquement correct moderne bien sur).


    • #1044712

      Ah là là, certain(e)s sur ce site s’offusquent d’un rien.

      ... et feraient mieux de réviser le sens de "grosse vanne à la gauloise", ça leur détendrait le fion.


  • #1043663
    le 29/11/2014 par stef1304
    Alain Soral sur la "libération" sexuelle

    svp, de quand date cette conférence ?

     

  • #1043669

    La "libération sexuelle" a deux causes essentielles : 1° la pilule de l’israélite Grégory Pincus, légalisée en 1960 aux USA, et en 1967 en France (loi de l’israélite Lucien Neuwirth) . On peut ajouter la légalisation de l’avortement en 1974 (loi de l’israélite S.Veil) . 2° la talmudisation des lois Françaises qui remonte à 1958, quand la suppression de la proportionnelle chassa les patriotes français de l’Assemblée "Nationale" : le Talmud n’interdit ni l’inceste ni la pédophilie ; s’il interdit à un juif de coucher avec une femme juive mariée, il autorise l’adultère avec une goya (qui n’est qu’une "jument") . Cette libération sexuelle (revendiquée souvent par "l’épouse") fait éclater les familles des "gentils" et permet au prédateur israélite de venir s’y servir , le père étant absent la famille n’est plus protégée que par une mère inconsciente du danger . Cette libération sexuelle a en fait surtout profité aux jeunes Juifs, les filles goyes, dument stylées au lycée grace à la propagande shoanesque, en raffolent, d’autant plus que souvent le papa gagne 10 ou 20 000 euros par mois, ce sont des alouettes miroitées...Elles finissent toutes par se faire larguer vers 22-23 ans, quand le jeune juif décide d’en choisir une plus jeune... Et vers 30 ans elles feront une fin avec un goy (il faut bien...) et pondront leur premier - et souvent unique - enfant vers 31ans...


  • #1043673

    Pour 90% des filles ( chiffres issus d’un sondage ipsos ) le copain c’est d’abord un outil de valorisation sociale avant d’être un simple moyen d’épanouissement personnel. De nos jours elles prennent et jettent les hommes comme de vulgaire sac à main,si t’es pas gaulé et habillé comme un métrosexuel,tu peux aller te toucher,rajoute à cela que tu dois plaire non seulement à la jeune femme mais en plus à son entourage,entourage qui peut te mettre des bâtons dans les roues parce que sa copine est jalouse,parce que son pote est sur elle depuis 4 ans mais n’a toujours pas tenté .....bon courage .Je parlerai même pas du jeune gars prolo qui n’a rien à offrir sur le marché de la "séduction",il peut vite oublier l’idée de trouver une partenaire et ne pas croire au mensonge qui veut que tout le monde peut draguer et sortir avec n’importe quelles femmes,mensonge vendu par ces expert à la noix,vendeur de rêve,ces guignols de dragueurs qui font leur numéros grotesque pour attirer l’attention des femmes comme des bêtes de cirque dans un zoo .Dans nos sociétés féministes, en matière de séduction c’est toujours la femme qui choisit

     

    • #1043732

      Mais ce sont toujours les femmes qui ont choisi, sauf il y a longtemps (surtout sous l’Ancien Régime) quand certains parents les obligeaient à épouser quelqu’un pour des raisons financières .


    • #1043733

      La femme aussi doit plaire à l’entourage de l’homme. Une jolie fille c’est mieux pour montrer à papa ou les copains n’est-ce pas ? Sinon j’aimerais bien avoir le lien de votre sondage ipsos, car 90% c’est beaucoup et ça mérite une preuve via une source au moins.


    • #1043816

      Le 29 novembre à 19:31 par neutre
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      Mais ce sont toujours les femmes qui ont choisi, sauf il y a longtemps (surtout sous l’Ancien Régime) quand certains parents les obligeaient à épouser quelqu’un pour des raisons financières .



      Non avant c’était les mariages de raison ,les mariages arrachés comme ont les appelaient,le monde a depuis des milliers d’années fonctionné comme cela et a raison,nos anciens n’étaient pas stupides,le mariage d’amour n’a jamais existé que dans les romances à l’eau de rose (sauf rares exceptions) et ça n’aboutis jamais à rien,regardez le nombre de divorce en France depuis les années 60,c’est du délire, tous ces mariage non réfléchis par "amour" voilà ou cela mène par des divorces de masse,ça veut bien dire ce que ça veut dire non ? "Toute réalité se traduit par des chiffres" comme disait mon prof d’économie



      Le 29 novembre à 19:32 par aldo
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      La femme aussi doit plaire à l’entourage de l’homme. Une jolie fille c’est mieux pour montrer à papa ou les copains n’est-ce pas ? Sinon j’aimerais bien avoir le lien de votre sondage ipsos, car 90% c’est beaucoup et ça mérite une preuve via une source au moins.



      N’importe quoi,l’homme a cette nature transgressif en lui et il s’en fout de l’avis de ces proches et peut sans passer plus facilement que par rapport à le femme.
      Je t’ai donné la référence du sondage,t’es grand tu peux chercher par toi même, je vais pas mettre un lien pour que la modération n’accepte pas mon com ....Puis si t’es pas capable de voir ce fait dans la réalité ,à savoir qu’une femme est plus influencé par son entourage qu’un homme,je sais pas quoi te dire là si ce n’est que ça me fait doucement rire .....


    • #1044070

      Ou est la référence du sondage ? 90% par ci 90% par la... C’est moi qui rit. Il ne faut pas généraliser ses propres expériences ou inexpériences. Moi ce que je sais c’est que les femmes aiment les hommes qui ont de la culture de l’éducation un bon boulot du vocabulaire du charme. Si tu veux une belle femme travaille bien à l’école et tu auras un métier valorisant. Mais bon ça apparemment pour toi c’est trop tard.... Une femme cherche la sécurité. Au 21ème sciècle la sécurité ce n’est pas celui qui a le plus gros gourdin mais celui qui a un boulot qui peut nourrir sa famille.


    • #1044381

      Ou est la référence du sondage ? 90% par ci 90% par la... C’est moi qui rit. Il ne faut pas généraliser ses propres expériences ou inexpériences



      Sondage Ipsos mon cher Aldo . Oui il faut pas généraliser en effet mais c’est un sondage effectué sur un panel,quand je te dis que plus de 80% des français ne sont pas d’accord avec la politique d’Hollande,tu vas me sortir quoi comme argument "qu’il faut pas généraliser" ??Arrêtez votre mauvaise fois



      Moi ce que je sais c’est que les femmes aiment les hommes qui ont de la culture de l’éducation un bon boulot du vocabulaire du charme. Si tu veux une belle femme travaille bien à l’école et tu auras un métier valorisant. Mais bon ça apparemment pour toi c’est trop tard.



      Travaille bien à l’école ....mdr on me la sort toujours celle là,mon cher monsieur je mets cela sur l’ignorance et l’anonymat car en effet vous ne me connaissez pas donc je vous pardonne.Oui je sais très bien qu’elles aiment le fric,je suis pas stupide,faut être le dernier des stupides pour ne pas sans rendre compte,mais je vais de vous dire une chose, une chose que je partage moi et certains de mes collègues mâles ,c’est que je vais pas ramasser les miettes ni même me mettre avec une femme qui a profité de sa jeunesse à s’éclater,voulait des mecs "funs",qui pouvait la divertir comme on se divertit dans un zoo .Je suis pas de ces gars qui vont se caser avec la première venue qui croit qu’elle peut se caser quand elle veut après avoir bien profité de sa jeunesse,puis maintenant s’appuyer sur un pigeon et lui faire des enfants parce qu’il a une bonne "situation" .Ces mêmes femmes qui surement entameront un divorce,puis se remarieront,puis divorceront et l’age du temps ne les épargnant pas au passage ,elles se rabattront sur leur souvenir



      Une femme cherche la sécurité. Au 21ème sciècle la sécurité ce n’est pas celui qui a le plus gros gourdin mais celui qui a un boulot qui peut nourrir sa famille.



      Oui tu as raison,( j’ai l’honnêteté de le dire moi),la sécurité passe par le fric,puis on n’est pas obligé d’avoir un situation,un boulot pour avoir du fric dans la jeunesse ,il suffit d’être fils à papa....


    • #1044412

      Pleurniche de sérial looseur "mdr lol xpdr" (le jargon qui va avec) ! Ca fouette le frustré sexuel qui ne sort pas, trop occupé à troller et ronchonner sur les forums qu’il est, plutôt que d’appliquer les conseils gagnants et gratuits que lui ont mâché des débrouillards qui ont eu pitié de son désespoir (Soral y compris, avec Sociologie du Dragueur). N’importe qui préfèrerai passer sa soirée avec une poupouf bête mais souriante qu’avec un pessimiste de ton calibre.

      T’as les mêmes arguments qu’en face, une vraie femmellette : "ils veulent que des bimbos par pelletés". Ca réconforte surement ta flemmardise cérébrale et excuse ton égocentrisme aigu. Si avoir le courage de se donner les moyens, c’est "faire le clown" ou se travestir... tu dois être un sacré modèle !

      Et puis, entre ce que les femmes disent et ce qu’elles font... comme si un sondage à la con avait une quelconque valeur à ce sujet : beaucoup de femmes rêvent d’un Brad Pitt, mais pourquoi ? Et qui finit avec ? Au secours...


    • #1044480

      Le 30 novembre à 15:55 par nonyma
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      Pleurniche de sérial looseur "mdr lol xpdr" (le jargon qui va avec) ! Ca fouette le frustré sexuel qui ne sort pas, trop occupé à troller et ronchonner sur les forums qu’il est, plutôt que d’appliquer les conseils gagnants et gratuits que lui ont mâché des débrouillards qui ont eu pitié de son désespoir (Soral y compris, avec Sociologie du Dragueur). N’importe qui préfèrerai passer sa soirée avec une poupouf bête mais souriante qu’avec un pessimiste de ton calibre.



      Je vois que mon analyse dérange,t’as aucun argument arrête de taper en dessous de la ceinture ,toujours la même rhétorique des clowns "ouais tu tires pas t’es un frustré" comme si il y avait une corrélation universelle entre développer un argumentaire critique et être frustrer.Je vais pas m’abaisser à ton niveau de médiocrité,commence par argumenter et là peut être y aura un débat d’idée et non de celui qui a la plus grosse.
      D’ailleurs je vois pourquoi tu viens répondre à mon com avec autant de violence ,je t’ai peut être blessé tu t’es peut être reconnu dans cette catégorie de dragueurs que je décris,à savoir que c’est des "médiocres",cet avis est partagé par Soral dans ces bouquins:Oui le dragueur est médiocre,c’est difficile pour toi peut être à l’entendre mais c’est comme ça.

      Pessimiste....non seulement réaliste,un peu trop même


    • #1044808

      @ Le 30 novembre à 17:16 par anonyme #1044480

      Salut camarade.
      Aldo à en grande partie raison (sauf pour les attaques ad hominem)



      une chose que je partage moi et certains de mes collègues mâles ,c’est que je vais pas ramasser les miettes ni même me mettre avec une femme qui a profité de sa jeunesse à s’éclater,voulait des mecs "funs",qui pouvait la divertir comme on se divertit dans un zoo .Je suis pas de ces gars qui vont se caser avec la première venue qui croit qu’elle peut se caser quand elle veut après avoir bien profité de sa jeunesse,puis maintenant s’appuyer sur un pigeon et lui faire des enfants parce qu’il a une bonne "situation"



      La raison de la réussite scolaire et du meilleur rang social , c’est justement parce que tout est lutte des classes , le reste c’est du blabla. Plus tu es riche , plus tu es pragmatique et tu acceptes le libre arbitre de l’autre.
      Et à part si tu te case avec une femme avec qui tu as grandit , qu’est-ce qui te garantie qu’elle n’a pas profité de la vie avant toi ?
      il n’y à aucun moyen de savoir combien de squelettes elle cache dans son placard. Et essayer de le savoir c’est gamin et masochiste.

      Par contre en réussissant ta vie professionnellement , si ça marche tant mieux , dans le cas contraire tu ne sera jamais à pied , la b***e à la main.
      Dans le cas des bourgeoises c’est encore différent , à chaque vacances scolaires elle est en voyage , elle rencontre des gens et les tentations qui vont avec. Moi quand je voyageais tu crois que je n’en profitais pas ? Bein , c’est pareil pour les filles quand elles voyagent entre copines. Et par expérience , les maghrébines voilées ne sont pas moins libertaires , juste plus hypocrites , à cause d’un système théocrato-sociétal différent.
      Regarde les footballeurs , ils savent bien que sans leur fric...leurs femmes actuelles ne leur jetteraient meme pas un regard.

      Donc ne met pas la femme sur un piédestal , zappe leurs passés , réussit professionnellement , vit ,observe , fais des expériences , apprend à connaitre les différents profils psychologiques féminins , teste-les , et choisit la moins pire.

      Amicalement


    • #1046652

      Et à part si tu te case avec une femme avec qui tu as grandit , qu’est-ce qui te garantie qu’elle n’a pas profité de la vie avant toi ?
      il n’y à aucun moyen de savoir combien de squelettes elle cache dans son placard. Et essayer de le savoir c’est gamin et masochiste.



      On le sait pas mais on peut s’en douter assez fortement:Elles ont en moyenne 10-15 partenaires (selon un questionnaire adressé à 200 étudiantes âgées de 18 à 25 ans),puis faut être stupide pour pas remarquer que la plupart enchainent les mecs et les jettent comme des produits de consommation,suffit d’être observateur dans son entourage et notre société pour voir ça.Elles en profitent et pourquoi leur en vouloir ou le dénoncer,le système leur a donné d’immenses privilèges,leur fait croire qu’elles sont chères et qu’il faut mettre le prix ,elles se sentent libres et biens comme un poisson dans l’eau.Tu connais une femme qui s’oppose à ce système dans lequel nous vivons ??.




      Donc ne met pas la femme sur un piédestal , zappe leurs passés , réussit professionnellement , vit ,observe , fais des expériences , apprend à connaitre les différents profils psychologiques féminins , teste-les , et choisit la moins pire.



      Camarade ,tu peux relire mes commentaires précédents,je ne les ai pas mis sur un piédestal et je ne l’ai jamais fais et ne le ferais jamais,que le Ciel m’en garde.Je n’ai pas la prétention de dire que je fais réussir professionnellement,j’en sais rien et notre monde est tellement instable au 4 coins du monde que l’avenir est incertain.Mais si d’avenir je touche quelques poussières de réussite professionnel,ce sera pas pour faire le fanfaron devant le sexe féminin,c’est pas mes principes ni mon éthique,il servira à des causes plus nobles

      Amicalement


    • #1048004

      Tu connais une femme qui s’oppose à ce système dans lequel nous vivons ??.




      C’est vrai qu’il y en a pas des masses ... mais bon il ne faut surtout pas désespérer.
      Vous trouverez forcément un jour ou l’autre la personne qui vous sera destinée. Il suffit d’être patient.


    • #1055758
      le 10/12/2014 par Une visiteuse
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      Tu connais une femme qui s’oppose à ce système dans lequel nous vivons ??.



      C’est drôle, mais je pense que les femmes se posent les mêmes questions pour les hommes.
      Mais après tout, moi je suis contente d’avoir eu cette liberté de connaître plusieurs partenaires.
      Quand j’étais plus jeune j’ai eu des coups d’un soir comme on dit, mais je pense qu’à cette époque j’étais assez perdue, donc incapable d’avoir une relation constructive avec un homme. Au final le lendemain on se rend bien compte que tout cela ne sert à rien, mais alors strictement à rien. Et c’est dommage.

      J’ai eu ensuite 2 longues relations et cela fait partie des expériences les plus enrichissantes de ma vie, j’ai enfin commencé à aimer les hommes pour de vrai.

      Pour autant, ces relations furtives je suis contente de les avoir vécues, car elles m’ont permis de comprendre qu’elles n’apportent rien du tout, même si le désir est là, donc je ne serais plus tentée par ce genre de relation.

      Pas la peine d’en vouloir aux femmes comme ça, nous faisons aussi comme nous pouvons pour trouver un équilibre dans cette société, c’est pas toujours évident, surtout à l’adolescence.

      Quelques précisions sur ce que tu dis (et c’est personnelle, ce n’est pas l’opinion de l’ensemble des femmes, même si on est plus nombreux que vous ne le croyez à penser comme ça) :
      - Un métrosexuel c’est tout sauf "bandant" pour une femme. D’où ma douleur aujourd’hui car j’habite dans une grande ville. Pour moi c’est des "vendus", ils ont vendus leur âme à la société de consommation, donc ils ne sont plus libre dans leur esprit. Un homme pas libre, c’est pas sexy.
      - Pour le flouze, c’est sûrement important pour certaines, mais pas pour d’autres. Par contre, moi ce qui m’attire c’est un homme qui a de la culture, qui en sait plus que moi et qui fait découvrir. Un homme viril aussi bien sûr. Avec ces deux qualités, il peut ne pas avoir le sou, s’habiller comme un plouc, pour moi il sera le plus beau du monde.
      Je comprends bien la problématique que vous posez par rapport aux prolos. Je connais pas le milieu prolo, par contre je viens du milieu paysan consciencieux qui essaie de travailler dans le respect de la terre, qui a un lien à la terre, et une connaissance de son environnement qu’un universitaire, et même vous et moi, nous ne pourrions pas saisir. Des hommes libre, libre du salariat, libre de la société de consommation, qui sont incapables de mettre un pied dans un supermarché. Des hommes admirables. :-)


  • #1043676

    Entièrement d’accord avec Soral. L’invasion et la banalisation du sexe, en plus d’être un parasitage sexuel insupportable pour toute personne ayant un minimum d’activité "métaphysique", finit par détruire le désir. D’où ces masses d’impuissants, d’homosexuels et d’autres déviants.
    Il n’y a à ce titre rien de pire que ces femmes exhibant leurs seins à la plage : provocation extrême et destruction du mystère totale.

     

    • #1043744

      Il n’y a à ce titre rien de pire que ces femmes exhibant leurs seins à la plage : provocation extrême et destruction du mystère totale.




      Il me semble t’avoir déjà vu exhibé cet argument dans une discussion similaire. Décidément, les femmes/la plage/les seins, ça te choque.
      .
      Sans être du côté des femen et pour ce monde de Débilas féministes décervelées, on peut quand même trouver qu’il y a "pire" que les femmes qui, après une année de labeur dans la grisaille, vont se prendre leur dose de soleil sur la plage. Faudrait pas devenir misogyne ou anti-Françaises, hein. Elles ne le font pas en ville (comme c’est légalisé à New-York) ou dans d’autres endroit incongrus. Qui plus est, personne n’est obligé d’aller sur la plage ET de regarder ces femmes. Ce n’est pas la même chose que lorsque nous sommes pris d’assaut par la pub, les films, etc. voire, les femens. Perso, à la plage, je lis, je roupille, je nage, je cours, je regarde passer les gens, et incidemment, je regarde quelques lolos, et, franchement, je ne ressent pas du tout, alors, l’oppression que le système nous impose tout le reste de l’année. Arrête avec ta dramatisation : "provocation extrême", "destruction du mystère totale". C’est ridicule.
      .
      Pour ce qui est des "masses d’impuissants etc..." tu conviendras qu’on ne peut pas non plus tout mettre sur le compte de la banalisation du sexe (que je condamne). L’alimentation, la pollution, le satanisme franc-mac, et l’idéologie libérale-libertaire qui banalise le sexe, etc. voilà, un faisceau plus cohérent de raisons.
      .
      Bref, faudrait pas jeter le bébé avec l’eau du bain. En France, les femmes ne sont pas toutes des putes (Talmud) aux seins sataniques qui paralysent avec leurs tétons de la mort. Faut se calmer.


    • #1043818

      Il me revient en mémoire un aphorisme entendu, je crois, sur Méridien Zéro : la libération sexuelle c’est l’exhibition sexuelle.


    • #1044066
      le 30/11/2014 par patricar
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      Les seins encore passons,mais l’abricot gluant,là c’est vraiment impudique et peut meme entrainer un dégout chronique.
      La vertu favorise l’attirance mutuelle des deux sex opposés par curiosité. A notre époque,à cause de la technologie,il n’y a plus cette magie sexuelle liée à ce sentiment que l’on appel l’amour.


    • #1044223

      Il me revient en mémoire un aphorisme entendu, je crois, sur Méridien Zéro : la libération sexuelle c’est l’exhibition sexuelle.



      M’ouais, et on doit prendre ça comme une argument massue parce qu’argument d’autorité (venant de Méridien Zéro) ? Allons, l’exhibition sexuelle (des parties dites érogènes) dans une tribu amazonienne n’a pas le rôle ou l’impact qu’elle a chez nous. Pourquoi ? parce qu’ici on nous sur-sexualise tout. Si l’exhibition se fait avec une volonté de séduire, de plaire, de choquer, etc. là, ça pose problème, c’est indécent (cela passe outre les limites), c’est obscène (cela est imposé à autrui). Par contre, dans le cas inverse : c’est une manière de vivre, d’être, non problématique. Une femme qui montre ses seins au soleil, mêmes moches, n’est pas obligatoirement dans la séduction, l’imposition de son modèle. Au contraire, souvent, elle sait qu’ils sont moches, mais avoue-le, en tant que mec : le soleil sur la poitrine, c’est top. Pourquoi nier ce plaisir aux femmes du peuple sinon parce qu’on en veut aux acharnées féministes, femens et compagnie, mais qu’à elles, on laisse tout faire ?
      .
      Qui plus est, si la libération sexuelle n’était que l’exhibition sexuelle, le problème serait vite réglé. Nan, nan. Là-dedans, dans ce sac putride, tu trouveras aussi l’avortement, les lgbt, la fistinière (ils ne s’exhibent pas tant que ça et pourtant qu’est-ce qu’ils se "libèrent"), la gpa et pma, bref toute la merde du "mon corps est à moi, et ce qu’il produit, que je peux louer, vendre, fister, etc."
      .
      Faudrait pas s’en prendre à toutes les femmes parce qu’on en veut à nos empêcheurs de vivre.


    • #1044246

      Ma réponse n’est pas passée, j’ignore pourquoi. Bref j’expliquais qu’on ne pourra jamais être d’accord sur ce sujet pour de profondes raisons civilisationnelles. Le corps de la femme est beaucoup moins sexuel pour les gens d’origine chrétienne.


    • #1044302

      @mansur : "Bref j’expliquais qu’on ne pourra jamais être d’accord sur ce sujet pour de profondes raisons civilisationnelles. Le corps de la femme est beaucoup moins sexuel pour les gens d’origine chrétienne."
      Chrétien, comme musulman, n’est pas une ’origine’. L’origine c’est le peuple, la nation, la race. Rien d’autre. Et de plus, la culture et les moeurs sont liés à l’origine en grande partie, et en tous cas pas à la seule religion. Donc, ici dans ce pays, tu es en Europe, domaine culturel ayant hérité de valeurs culturelles et philosophiques qui sont bien antérieures à la seule période chrétienne. La Gréce antique valorisait et idéalisait l’image du corps, tandis que la chrétienté, cousine culturelle de l’islam et du judaisme, en a fait quelque chose de sale, d’impudique. C’est là que réside notre incompréhension. Si, la vision de seins sur une plage te dérange à ce point, je te conseille de ne plus y aller où même d’aller vivre dans un pays musulman, plus en accord avec tes phobies esthétiques.


    • #1044397

      en plus d’être un parasitage sexuel insupportable pour toute personne ayant un minimum d’activité "métaphysique", finit par détruire le désir.

      Totalement d’accord. La destruction du désir et la recherche du dépassement des limites pour retrouver ensuite quelques pauvres sentiments d’excitation.

      Par contre, je trouve qu’il est assez "facile" de s’attaquer à la pornographie (au sens premier du terme, cinéma pornographe) sans rappeler au combien nos sociétés sont envahies d’allusion à la sexualité de façon plus ou moins tendancieuse. Ça me choque plus de voir des demi-putes s’étaler à moitié à poil dans des poses explicités dans des magazines de masse, que de me dire qu’il existe un cinéma pornographique qui est censé être une activité (la vision de ce genre de film) privée.

      Et pour ce qui est des clips vidéos absolument vulgaires et bourrée de mouvement du corps rappelant les mouvements sexuels, aucune critique. C’est tout aussi pornographique, mais tellement ancré dans les mœurs qu’on criera au fasciste celui qui osera pointer ça du doigt.

      Avez vous vu Danse avec les Stars il y a quelques semaines, à 21h00 le samedi soir (programme dit "familial") où une émission complète fut dédiée à la danse érotique (tous en sous-vêtements, et danse ultra-osées). Mais là personne ne s’offusque. Pourtant il y a sérieusement de quoi se poser des questions.


    • #1044461

      Le 30 novembre à 13:13 par anonyme
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      Chrétien, comme musulman, n’est pas une ’origine’. L’origine c’est le peuple, la nation, la race. Rien d’autre.



      L’origine c’est la famille et la tribu


    • #1044493

      T’inquiète pas anonyme, je ne donne aucune leçon, je ne fais que constater. Non t’inquiète je m’en prendrai pas à vos femmes nues, à votre théorie du genre & cie. J’ai conscience d’être illégitime en tant qu’étranger.


    • #1048409

      @Anonyme, Ah ben ! c’est sympa pour moi ! je peux témoigner que je n’ai JAMAIS rencontrer en "vrai", d’homme qui combat le système. Je suis entourée de franc-macs. S’il y a en une qui combat le système, c’est moi. Et depuis toujours.


  • #1043687

    Excellentissime !

    Moralité :
    « Ne demandez pas aux autres de faire ce que vous ne faites pas vous-mêmes ».
    Cela devrait être une règle d’or.

    Revenir en arrière dans le sens de retrouver nos valeurs et nos repères, c à d celles que nous avons héritées de Dieu (Dieu savait que nous allions nous vautrer dans les vices, le principal est de parvenir à s’en extirper avec intelligence).
    Et aller de l’avant à la rencontre du monde que Dieu à préparé pour nous.

    Le fait d’avoir expérimenté les vices permet de mieux comprendre ce que sont les vertus divines. Le problème avec les satanistes est qu’ils n’ont pas le logiciel pour s’extirper des vices, ils en font donc leur religion, leur philosophie, et l’imposent au reste du monde afin de les normaliser.

    Satan fait absolument tout pour nous pervertir pour nous empêcher de nous relier à Dieu, il fait preuve d’une ingéniosité sans limite pour nous emprisonner profondément dans la matière (cf objets connectés, homme augmenté, transhumanisme, smart cities, LGBT, hypersexualisation, chimères, paradis artificiel technologique de gadgets, "Soma", religion de Gaïa ou Mère Nature = exacerbation de la matière, fausses révélations, fausse histoire, arnaque extraterrestres, prodiges, mensonges, leurres, mind control, etc.), bref la totale...

     

    • #1043920

      la matière est compatible avec l’esprit. C’est le christianisme qui, pour des besoins de positionnement marketing, a fait croire que les deux étaient exclusifs, incompatibles : en dissociant les deux, le christianisme créait la névrose et se rendait indispensable pour "guérir" cette névrose qu’il avait lui-même engendrée

       

      • #1043931

        C’est totalement faux. Le christianisme est aussi une religion de la chair où la matière et l’esprit s’unissent temporairement de manière complémentaire. L’incarnation de Dieu en jésus Christ en est l’exemple le plus frappant.


    • #1044777

      Bonjour,

      Cet argument de ’’ Dieu’’ utilisé très souvent lorsqu’il est question de nudité ( sexe et autres ) afin d’expliquer des valeurs ( tres souvent bien choisi, bien orienté car on veut toujours appliquer nos caleurs aux autres ) me fait doucement rigoler.

      Tout d’abord , si mes souvenirs de catéchèse sont exact. Dieu a privé la femme et l’homme car l’homme après avoir manger la pomme s’est couvert ( habillé) . La lecture de ce passage ( malheureusement je ne peux le citer n’ayant plus touchée à une bible dès que j’ai eu l’âge de décider par moi-même) , la lecture de ça passage est très révélatrice sur le fait que Dieu s’en fout royalement de la nudité contrairement aux religieux.

      Autre notice d’importance, la part accordée aux’’ valeurs ’’ par les pratiquants. ’’ Ne juger pas les autres sous peine d’être juger’’ et ’’ Que celui qui n’a jamais pêché , jette la première pierre’’

      Bonne soirée


  • #1043710
    le 29/11/2014 par nightangel
    Alain Soral sur la "libération" sexuelle

    Bravo Mr Soral et Bravo Madame Sigaut qui m’a bien fait rire avec son explication sur la ménopause....Et un grand MERCI à E&R.


  • #1043712

    Il n’y a aucune beauté en soi concernant le corps et, à la longue, parce qu’il évoque de manière assez péremptoire que ce qui est beau chez un homme ou chez une femme a valeur de vérité, Soral se discrédite un peu. Je ne trouve pas N. Polony très jolie, comme Soral qui lui-même dit qu’elle est laide, mais je n’ai aucunement, absolument aucunement, davantage raison dans mon affirmation qu’un pote qui lui la trouve ravissante. Que dire alors de ses remarques sur les hommes plus petits que lui en taille, assez lamentables et qui le desservent (des tas d’hommes d’un m 65 ou d’un m 75 lui mettent la tête au carré, ce qui ne fait pas d’eux davantage des hommes que Soral) ? En toutes circonstances, je pourrais trouver les femmes se baladant torse nu à Manhattan belles là où Soral les trouveraient laides, ou inversement. C’est trivial et n’a aucune importance en réalité. L’importance de la critique sur la permissivité et le libéralisme libertaire ne réside pas là et doit au contraire rappeler que la beauté et de surcroît le désir s’inscrivent dans des contextes englobants, contextes idéologiques et politiques.

    Sa position sur le jugement esthétique qui n’est jamais tout à fait autonome, dont il devrait revoir les tenants et aboutissants (s’il doit y avoir une beauté en soi, celle-ci appartient au monde des idées, des valeurs, des concepts, des paysages...) est troublante en ce que, justement, se joue là précisément quelque chose de nodal dans les conquêtes idéologiques du marché sur les conscience. La bêtise crasse de la jeunesse s’apprécie notamment dans cette aliénation d’un jugement esthétique calqué sur les canons d’objets de désir imposés, qui, ignorant toute la puissance immanente de la valeur du Beau, pourtant toujours à conquérir et à construire, perd de facto le pouvoir d’une critique politique radicale.

    J’adore Soral et le défends très globalement. Et en réalité, compte tenu du niveau de ce que les médias lui renvoient, je n’ai jamais à dire ce que je viens de dire ici, mais le défends nonante-neuf fois sur cent. En comité clos en revanche, je me permets d’adresser cette petite pensée.

     

    • #1044046
      le 30/11/2014 par bourdieusien
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      Le Beau (au sens de Kant et autres branleurs) est une construction sociale.


    • #1044935

      Le Relativisme aussi est une construction sociale.

      Et puis des enquêtes interculturelles démontrent que les hommes de différents continents sont souvent attirés par le même type de femme.


    • #1048009

      @bourdieusien

      Et la beauté naturelle vous en faites quoi l’artiste ?


    • #1050715

      Oui, le Beau est en grande partie une construction sociale et il dépend de notre entière liberté voire, mieux, de notre mission ici bas de le rechercher.
      Rien n’autorise Soral à parler de beau en soi en parlant de corps ; c’est une limite chez lui.

      Les études dont vous parlez sont de courtes vues, menées d’un faible point de vue de petits sociologues, non pas d’un point de vue fort, philosophique, ancré dans une étude du désir par exemple. Ces études ne sont d’ailleurs pas diachroniques : si vous consultiez des personnes du monde entier il y a cinquante ou cent ans, les réponses (comme les modèles) changent.

      Je suis sorti avec une belle Aurore qui pour moi a le plus beau visage (entre autres ;)) du monde. Il serait très con d’en dessiner quelque loin générale. En réalité, en ces matière, la majorité est un étalon vide.

      Un marqueur de l’inculture crasse d’une certaine jeunesse aujourd’hui est justement cette façon de parler de beauté subjective comme d’un argument objectif à tout-va, tout en délaissant les terrains véritablement critiques, qui concernent le vivre-ensemble, la politique, pour penser qu’en ces matières-là, à la différence de l’esthétique, le relativisme comme vous dites aurait valeur absolue ou presque. Autrement dit, une marque des idiots est de croire que rien ne s’échange en matière de goût amoureux et que tout est volatile et que tout le monde peut donner son avis (tous se vaudraient plus ou moins) partout ailleurs.
      Ces paroles-là, de fantoches, d’ectoplasmes qui n’ont aucune idée de la valeur du silence, dont ils devraient faire une exégèse et pour ça commencer par étudier la syntaxe de la langue dans laquelle ils s’expriment, sont d’une laideur sans nom — d’une laideur donc cette fois quantifiable, en ce qu’elle concerne les idées, la politique et non pas la silhouette d’une alouette.

      Bien à vous.


  • #1043718
    le 29/11/2014 par ElanFoireaux
    Alain Soral sur la "libération" sexuelle

    Je critiquerais ce que dit Soral quant à son analyse de l’homosexualité (22’20).
    Otto Weininger fit une analyse de l’inversion sexuelle bien plus pertinente. Tout ceux qui ont lu et compris « Sexe et Caractère » le savent.
    D’ailleurs le préadolescent perd en général son homosexualité à l’arrivée de sa puberté, car avec elle il devient plus H qu’il ne l’était.

     

    • #1044047

      Faut pas oublié non plus que Weininger est un jeune frustré, suicidé à 23 ans, bref, recadrons les choses, s’il dit des choses très pertinente il n’y a pas à en faire un absolu...


    • #1044130

      il y a beaucoup de gens qui cherchent absolument, en faisant référence à des études pseudo-scientifiques, en citant des auteurs connus (comme si le fait d’être connu prouvait la validité des thèses d’un auteur, comme si le sexe était affaire de livres et de vieilles barbes plutôt que de désir), à montrer que l’homosexualité, lorsqu’elle perdure au-delà de la puberté, est une anomalie, une perversion, parce que si ce n’était pas le cas, cela signifierait que la religion a menti sur ce sujet en condamnant la pratique homosexuelle. Or si la religion a menti sur un point, elle peut avoir menti sur d’autres, elle n’est plus infaillible, donc l’espoir d’une vie après la mort, véhiculé par les religions, risque de s’effondrer, perspective catastrophique pour quiconque n’a que ça pour l’aider à supporter la frustration et la médiocrité de son existence.


    • #1044308
      le 30/11/2014 par ElanFoireaux
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      @ee
      L’analyse faite sur le terrain, et uniquement sur le terrain ça donne les identitaires (qui s’énervent en voyant trois femmes voilées au supermarché) - D’ailleurs ceux avec qui je suis en contact en sont assez fiers de cette analyse 100% "de terrain" - et dans une autre mesure les antifas.
      Comme dirait Soral "La lecture c’est la probité de l’intelligence". Sans avoir lu 4h/ jour pendant 40 ans, ce dernier serait probablement resté un nervis d’extrême gauche et toute cette dissidence n’aurait jamais pris forme !


  • #1043731
    le 29/11/2014 par comcombre masqué
    Alain Soral sur la "libération" sexuelle

    Il me semble que sur les questions de sexualité, il faudrait aussi parler de l’age moyen en France..
    Les rapports hommes/femmes sont déplorables, mais si le "standard" est définit par des gens de 40/50 ans, fatalement les jeunes ne s’y retrouvent pas...et ca ne peut pas marcher, on à pas les mêmes nécéssités(envies) à 20 ans qu’a 40 ou 50 ans.

    Sans manquer de respect, mais qui traite de cette question ? Sigaut et Soral ... ils n’ont pas 20-25-30 ans non plus !
    Idem pour la pornographie, les gens dérrière sont de la génération précédente.(voir celle encore d’avant).

    Il reste le modèle du "couple" traditionnel, on fait un enfant, ou deux et après ? beaucoup ont l’air insatisfaits de leur situation, malheuresement.(ils melangent famille et séxualité, sans arriver à faire bien ,ni à assouvir le besoin,ni de l’un ni de l’autre).
    Ou alors il n’y a plus de limites,plus de tabous,tout est permis mais ca ne donne rien de bon non plus.

    Bref on se retrouve entre plusieurs modéles de "séxualité" mais aucun ne correspond à l’époque actuelle.

    Les "besoins" sont tellement morcelés,on voudrait à la fois un bon père et un bon amant, une "salope" et une "gentille fille" à la maison ... ce n’’est pas possible.. On peut pas être trash et responsable...ou libéré et fidèle à la tradition.
    C’est contradictoire.

    Donc déjà il n’y a pas de théorie satisfaisante, mais en plus les besoins s’excluent mutuellements.
    Il faudrait peut être redéfinir le rôle de la séxualité, entre procréation simple, et plaisir pur...ca n’a pas été fait non plus .

     

    • #1043958
      le 29/11/2014 par Afromonk
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      Tu délires mon ami on peut baiser sa femme comme un mâle viril le samedi soir et aller à l’église le dimanche matin, c’est loin d’être incompatible.


    • #1044027
      le 30/11/2014 par comcombre masqué
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      oui on peut, mais est-ce cohérent ?


    • #1044034
      le 30/11/2014 par concombre
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      Enfin, pensez ce que vous voulez, mais la majorité des gens divorcent, sont indèles, et encore une fois, je ne parle de gens installés dans la vie..(dont la vie est passé plutot qu’a venir)
      Après celui qui recherche le plaisir sexuel, va t’il se contenter d’une seule et unique femme,toute sa vie ? J’en doute.

      Vous savez on peut faire tout et n’importe quoi et se présenter à la messe ,c’est pas un gage de qualité....
      Ce n’est pas une religion qui "punit" ses fidèles, on leur demande d’être francs, on ne les oblige pas à l’être.
      Francs avec eux mêmes,avant tout....


    • #1044043
      le 30/11/2014 par concombre
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      Bon ben j’abandonne, avez vous lu les textes ? et puis je ne parle pas de religion, mais de sociologie...
      m’enfin c’est pas grave !

      Libre à vous de croire ce que vous voulez.


    • #1044061

      Et tromper sa femme le samedi tout en allant à l’église le dimanche matin ?


    • #1044095

      Non au contraire il a tout résumé, et puis la salope moderne, même si je doute qu’elle puisse encore aller a l’église, peut aller voir son amant juste après la messe....


    • #1044109
      le 30/11/2014 par Monogamie heureuse
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      Couple marié-pieux-fidèle ET sexualité-de-ouf SONT compatibles !!!

      Afromonk, vous avez totalement raison et je parle en connaissance de cause... !
      Il suffit de le vouloir, du côté de l’homme et du côté de la femme qui se marient. Quand on veut, on peut.
      Sauf en cas de maladies ou de maternité toute récente, le mari et la femme peuvent entretenir des rapports très érotiques et pleinement satisfaisants extrêmement fréquemment et très longtemps ! La volonté, c’est le terreau de notre Humanité. La droite des valeurs, etc... Non ?

      Un homme ça s’empêche, disait Camus, OUI MAIS ça s’empêche seulement de tomber dans des dépendances sexuelles morbides (tromperies incessantes) qui font du mal à ses proches et à soi-même par la même occasion. Changer de partenaire sans cesse et chercher l’éphémère rendent malheureux à long terme... bien plus que de tout faire pour s’épanouir sexuellement avec son époux-se. Il faut trouver chaussure à son pied, mais une fois le pied bien chaussé, il faut marcher sans se retourner pour mieux avancer ensemble.
      Question. Pour les femmes, pour LA femme, dans l’absolu que veut-on, pour son bonheur véritable ? Plutôt faire d’elle une épouse et une mère respectée, ou une fille qu’on prend et qu’on jette comme un mouchoir en papier ?
      "La droite des valeurs", c’est pas pour rien qu’on en parle dans le coin... enfin jusqu’à nouvel ordre... A bon entendeur...


    • #1045835
      le 02/12/2014 par Afromonk
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      Oui je suis d’accord avec toi Concombre la majorité des couples divorcent en France mais heureusement toutes les femmes et tous les hommes ne sont pas soumis à cette misère sentimentale, et avec un peu de chance vous pouvez y échapper, ce n’est pas une fatalité, en tout cas je vous souhaite de trouver une épouse digne de vous car vous avez l’air d’en avoir bien besoin pour vous redonner un peu d’espoir et de foi en cette humanité, ou tout du moins en vous-même. Amicalement.


  • #1043745

    Très bonne intervention d’Alain, même s’il devrait parfois savoir donner la parole quand elle est réclamée par Marion pour la reprendre ensuite. Je sais que c’est pas évident quand tu est en plein développement d’une pensée, mais s’il a moyen de travailler là dessus ça ne sera que bénéfique pour la perception globale de son message.

    Très bonne mise au point pour ceux qui l’affublent encore aujourd’hui d’être homophobe. Soral a peut être plus côtoyé ce milieu là que n’importe quel des idiots qui le taxent aujourd’hui de tout les maux. La vidéo du dentiste (elle authentiquement homophobe) reprend d’ailleurs une séquence bien connu de "Paris Dernière" qui est une preuve en soit que Soral n’est pas homophobe.

    Et globalement, c’est une mise au point à demi-mot et de façon anticipée de l’affaire des selfy érotiques privés. Il est toujours bon de rappeler aux néo-puritains que l’on peut s’entendre sur le combat, mais en respectant la vie privée des uns et des autres. Comme dit Laurent Louis après la crotte de nez d’Alain, de toute façon l’objectif ce n’est pas de partir en vacances ensemble, ou de monter une colonie de vacance. Je l’ai trouvé plutôt droit dans sa réponse malgré deux ou trois taquineries.

    Bref, maintenant reste à savoir ce qu’il en va de RN (et de la question de la paternité du nom par Franck Abed), est-ce que le mouvement démarre, gardez-vous ce nom là, où en est la question du logo (lion + coq) ? Il serait sympa de ne pas faire comme l’ananassurance de Dieudo, rabâcher chaque semaine que ça vient. Mais tenir informé les gens de l’avancement avec des petits communiqués sur les grandes lignes.

    Si vous voulez que les gens se sentent concernés, il va falloir communiquer sous peine de désintéressement rapide. C’est l’époque qui veut ça.


  • #1043753

    Avant leur fermeture en 1946, il y avait 200 bordels à Paris, 10 par arrondissement . Le "maillage" érotique de la "ville lumière" était complet ! Et LF Céline, par ailleurs grand partousard devant l’Eternel, se vantait de connaître tous les "bobis" parisiens . L’ouvrier parisien pouvait aller tirer un coup tous les samedis soir, et souvent en compagnie de son patron ! Pas de chichis ! Ca c’était de la véritable et démocratique libération sexuelle ! Aujourd’hui la libération sexuelle n’existe surtout que pour les fils à papa et les jeunes juifs friqués, et Houellebecque n’aurait pas écrit ses fameux livres sur la misère sexuelle si les bordels étaient toujours autorisés en France . Il faut avoir du fric pour intéresser une très belle fille, vous connaissez beaucoup de pauvres mariés à des déesses ? Pas moi , ou alors ce sont des avares pleins de fric qui jouent les pauvres , et qui sont plus nombreux que l’on ne pense . "La vie des gens sans moyens n’est qu’un long refus dans un long délire, et on ne se libère que de ce que l’on possède" (Céline, Voyage) .

     

    • #1043986

      Et devant l’Éternel, souhaiterais-tu que ta mère, ta sœur ou ta fille travaille dans un bordel ?
      Y en a marre de ces discours où la misère sexuelle serait strictement l’apanage du mâle et qu’il faudrait donc mettre en place des systèmes destructeurs et dégueulasses juste pour satisfaire son petit égoïsme sexuel et sa nostalgie de la pute Paris chic dans les vapeurs d’absinthe faussement légitimée par ses enchantements littéraires...
      Quenelle de 175.


  • #1043802

    "on sort de la dépression par la compréhension" : on comprend mieux pourquoi certains apparemment pas très en forme continuent à cracher sur Soral, c’est parce qu’ils n’ont rien compris à ce qu’il dit !


  • #1043826
    le 29/11/2014 par Yukio Mishima
    Alain Soral sur la "libération" sexuelle

    J’aime beaucoup Marion Sigaut qui incarne le mieux la "droite des valeurs" chez ER. Mais s’il vous plait ça veut dire quoi ne pas tomber dans le discours réactionnaire ? Moi j’adore la prière, je suis fidèle à ma femme et j’emmerde les 68tards qui ont détruits l’Europe que j’aime !!! A bas 68 !!!

     

  • #1043850

    Ça fait du bien !
    Merci


  • #1043873

    Bravo, la conférence résume tout ce que la plupart d’entre nous pensons ici....J’apprécie particulierement le discours de Soral sur l’absolue perversité du discours du désir (en gros, tout est accessible mais rien n’est possible...) Le changement de paradigme sur la rencontre amoureuse, plus codifiée, plus dure, explique aussi la peur de l’engagement pour beaucoup...Mais le vrai drame pour moi, c’est celui d’une société qui crée de la solitude artificiellement là ou divers profils trouvaient leur épanouissement plus facilement autrefois(famille,travail,quartier) c’est à dire que le communautarisme multiculturel a crée une société fragmentée ou il est difficile de trouver ses repères, le dénominateur commun qui crée le lien social existant moins(je suis français de souche de classe moyenne dans un quartier bobo de Paris et entre touristes, arrivistes friqués et mamas africaines je suis complètement paumé...)Pour ce qui est du féminisme, chaque homme a une vision qui de la femme qui diffère, car calquée sur ses propres besoins, mais pour ma part je déplore que la femme "maternante" disparaisse au profit de la "flippé procédurière" type US.Je crois que le féminisme légitime des débuts a laissé place à un loobby d’hystérie qui fragmente la société tel que je l’ai décrit plus haut.Pour finir je crois qu’en créant une synergie sociale et représentant beaucoup d’entre nous, Soral sauve des vies (oui !) en nous retirant de notre isolement et en évitant pour beaucoup les envies de suicides et de frustrations auxquelles nous sommes destinés....Donc merci encore


  • #1043917

    Cette conférence me fait penser à la fois à "1984" lorsque les enfants (la ligue des juniors) faisaient de la délation à cause d’une propagande omniprésente, ou à "l’effet domino" lorsque les jeunes sont placés en tant que milice, récompensés par des jeux vidéos et du sexe lorsqu’ils faisaient bien leur "travail" d’oppression vis à vis des adultes soumis ; et c’est vers la que veulent nous amener nos élites dites "élues" : donner le pouvoir aux enfants qui, par leur immaturitée(manque d’expérience et de recul) et leur désir à peine éclos(sexualité, dépendances aux jeux vidéos, réseaux sociaux, etc) seront beaucoup plus maléables pour être utilisés contre les adultes, et ainsi en prendre le contrôle.

     

    • #1044273
      le 30/11/2014 par karimbaud
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      @tajiha............d’où ce jeunisme omniprésent, et qui est à gerber !...cette injonction " générationnelle " fait peser une tendance mortifère lourde sur une société déjà pas très en forme .


  • #1044057

    A quand un livre de Mr Soral sur la maîtrise du concept ?


  • #1044071

    Si réellement l’état a l’intention d’envoyer des gens du LGBT dans les petites classes pour apprendre aux enfants à se masturber , alors oui il faut effectivement réagir fermement . C’est une atteinte à l’intimité de l’enfant qui peut être la causes de troubles récurrents comportementaux ou physiques irrémédiables dont certains peuvent mener à des perturbations préjudiciables pour sa vie future . La période de l’enfance est fragile et à protéger ce n’est pas un terrain d’expérimentation . Comme le disent si bien Marion et Alain l’intimité doit rester un domaine privé et ne concerne que les familles . Je ne comprend pas que l’on puisse laisser faire cela , au nom des libertés . C’est criminel , les enfants ne sont donc plus en sécurité dans nos écoles . L’arrivé de l’éducation sexuelle à l’école a déjà fait de gros dégâts introduisant une notion mécanique de ce qu’est le rapport sexuel tout en occultant l’aspect tendre de l’union de deux êtres . Non seulement la révolution sexuelle est venue éteindre la révolte populaire qui grondait mais la notion de conflit de génération à fini de détacher il y a 40 ans les jeunes de leurs parents et les parents des leurs ... Un peuple désolidarisé au sein même de sa famille est un peuple qui perd ses points de repères les plus chers , les plus intimes. Un peuple divisé, perdu à lui même est plus exploitable à souhaits. Ne tombons pas à nouveau dans ces pièges dangereux et répétitifs qui ont engendrés les dégâts et dérives que nous avons pu observer.

     

    • #1044158

      Pour abonder dans votre sens (la première partie de votre commentaire) : quand j’étais un garçon de 8-9 ans, je suis tombé amoureux d’un autre garçon qui servait la messe avec moi. Heureusement qu’aucune bande de cinglés LGBT n’est venu m’expliquer que j’étais un homo et que tout cela était parfaitement normal et même souhaitable, parce que 3 mois après c’était fini, plus rien ne me troublait chez ce garçon. Ce qui n’empêche que je continuais à trouver les filles nulles, mais c’est une pensée couramment partagée par les garçons de cet âge je crois. Et par la suite si ce n’est cet épisode, j’ai eu un développement hétéro normal (c’est à dire poussé par le désir et non par la morale). Que ce serait-il passé pour moi si les gens du LGBT avaient eu entrée libre dans ma classe au cours de ces trois mois ??


  • #1044072
    le 30/11/2014 par katapugon
    Alain Soral sur la "libération" sexuelle

    Alain Soral sur la "libération" sexuelle.
    .
    Il est ’ pour ’ non ? ... :-)

     

  • #1044096

    Les deux phrases ou j’ai rigoler "je vais acheter des chaussures" et "humilier le moustachu" Laaaa j’ai rigoler, pour ceux qui on vue la vidéo dans sa totalité.

    En conclusion derrière la liberté il y a toujours un petit billet à se faire ! Non ?
    Le but le bien de l’humanité merci Soros

    Soral a raison le chômage de masse, pauvreté, communautarisme et à côté liberté sexuelle à outrance, cela crée de la frustration surtout pour les sans dents. Bon je vais acheter des chaussures.


  • #1044097

    sur la pornographie a laquelle soral plusieurs fois a sembler ne connaitre plus rien :

    x art, passion hd, dane jones...et plusieurs autres boites s’attachent a faire un porno épuré et propre en total contraste avec les derives sadiques d’autres companies plus anciennes

    le porno des années 70 etait vachement plus deg au niveau de la morale et se foutait de suggerer l’amour dans le couple...voir la series des taboo (american style) ou l’on baise sa soeur sa mere a trois a quatre et tout ca servant l’ideologie qu’il denonce...tout ca pour dire je m’y connais je considere ca comme de l’art et ceux qui n’ont pas suivi l’histoire du truc devraient soit s’y interesser sans fausse pudeur soit se taire

     

    • #1044203
      le 30/11/2014 par prof crasseux
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      Bravo ! exactement !

      enfin quelqu’un qui s’y connaît !

      le porno 70 est glauque, les gonzesses son très souvent des cruches et les mecs des sudoripares pileux sur lesquels j’ai bien du mal à me projeter

      choisir entre ’le sexe qui parle’ ou ’derrière la porte verte’ et les vidéos de Marry Queen qu’elle a faites avec son mari, ou les videos de la divine Anjelica, faut pas longtemps pour se faire un avis

      wow girls en général, c’est très bien

      ajoutez des films particulièrement drôles et réussis tels que la parodie de Scoubidou et de Stars War

      néanmoins il existe de tout et le pire est également de ce monde, heureusement peu de gens sont assez pervers pour supporter la lecture des 11000 verges d’Apollinaire et des Cent Vingt Journées de Sodome de Sade


    • #1044291

      Tous les deux, vous vous voilez la face sur la réalité du porno aujourd’hui.


    • #1044379

      le porno 70 est glauque, les gonzesses son très souvent des cruches et les mecs des sudoripares pileux sur lesquels j’ai bien du mal à me projeter

      Pourquoi ? Les porn-stars féminins de nos jours ont toutes une licence de philosophie ? C’est pas l’impression que j’en ai. Pour ce qui est des hommes et femmes, visiblement c’est un problème de pilosité qui t’inquiète. C’est sur que la mode des sexes rasés c’est tendance. D’ailleurs à part un "garage à queue", rien ne ressemble plus à un vagin pré-pubère qu’un vagin d’une jeune adulte rasée. Cause à effet, ou effet à cause ?

      Pour ce qui est du X-Art ou autre porno HD soit disant "chic", le porno reste du porno. Se laisser abuser par des plans de caméra subtils et des effets de flou artistique, le résultat à part au niveau esthétique reste le même. Pas d’histoire, on enfile de queue au kilomètre et on balance la sauce au visage. Si vous êtes honnêtes vis à vis du cinéma d’époque, les mœurs étaient différentes. Et question perversité, je peux te trouver cent fois plus de vidéos dégueulasses aujourd’hui voir même à la limite du supportable.

      Je n’ai pas souvenir que les films de Brigitte Lahaie étaient si pervers que ça. Par contre, il faut voir les vidéos plus ou moins récentes de chez Telsev (amateur français) pour y voir des choses parfois franchement perverses.

      De toute façon, le porno, c’est forcément un domaine très limité en terme artistique. Toutes ces parodies de films avec un peu de moyens (costumes), ça fini de toute façon avec le même schéma ...

      Le porno en soit n’est pas excitant ni intéressant. Tout X-Art qu’il soit. L’excitation peut être cent fois supérieure à la vue d’un film érotique sans que la barbaque soit étalée en gros plan et en HD. Même un film non érotique, mais bourré de sensualité.


    • #1044581
      le 30/11/2014 par Xavier57
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      Je suis d’accord avec le commentaire de MaxC. Les films de Luis Buñuel, par exemple, sont imprégnés d’un fort érotisme. Pour un fétichiste des beaux pieds féminins, ces derniers sont incontournables. Regardez donc Viridiana retirer ses bas délicatement, assise sur son lit, et vous comprendrez. La beauté du corps féminin est ici suggérée, effleurée, mais avec un puissant érotisme. Nul besoin de corps entièrement dénudés, de poses lascives et vulgaires. Pour l’homme qui apprécie l’érotisme, un simple geste et la vue d’une belle forme suffisent à le troubler.


    • #1045151

      pas tout a fait car soral dit glauque ! hors pour vous une giclette facial n’est pas glauque ? IL Y EN A DANS PASSION HD X ART..


  • #1044101

    Il faut rappeler qu’en France, l’inceste entre adultes consentants n’est pas interdit. Seul le mariage entre certains parents l’est, mais pas les relations sexuelles.


  • #1044110
    le 30/11/2014 par Jérôme2709
    Alain Soral sur la "libération" sexuelle

    J’ai lu un jour un dicton que rapportait un professeur d’arts martiaux : « La nature teste d’abord. Elle donne la leçon ensuite. » Monsieur Soral, l’environnement vous lance des tests et vous les passez avec brio. Non seulement vous exposez clairement une fois de plus des idées pertinentes dans cette vidéo, mais le fait de savoir qu’elle a été enregistrée le 28 juin 2014 me met du baume au coeur. C’est comme si vous aviez répondu, en la devançant subtilement et souplement, à la « Soraloscopie » par une « LLPoscopie », voire une « Chouardoscopie ». Ce que vous dites dans cette vidéo sur le Front de Gauche et le NPA peut s’appliquer à d’autres : « Soit ils comprennent qu’ils ont pas fait le boulot, soit ils sont dans la malhonnêteté totale. »
    Une fois que les valeurs sont partagées dans les grandes lignes, il faut tenir compte du fait que les gens ont des tempéraments différents, avec leurs qualités et leurs défauts. C’est ainsi que se forment les bonnes équipes. Vous êtes capable de survoler et de nous donner avec une résolution remarquable des photographies aériennes et des images satellitaires du champ de bataille. Le tout enrobé d’humour. Pourquoi le Docteur Laibi ne vous rend-il même pas au moins cet hommage ? Il n’aurait eu qu’à vous compléter en apportant sa pierre médicale et scientifique à l’édifice. Quant à Monsieur Chouard, il me fait un peu penser à BHL et à l’homologue belge de Monsieur Jakubowicz, Monsieur Rubinfeld. Je les ai déjà entendu dire quelque chose comme « On sait que la parole précède toujours le passage à l’acte. » Foutaises « godwinement » réductrices ! Je préfère être grossier avec les mots mais bienveillant dans les actes que le contraire. Comme je préfère un restaurant où l’on mange bien mais où l’on est mal reçu que le contraire. Soit dit en passant, Monsieur Chouard, si à cheval sur ses principes hérités des procédés de confection intellectuelle déposés par les Ateliers du Pantalon à Une Jambe, pourquoi n’a-t-il pas profité de sa confrontation récente avec Monsieur Attali pour lui reprocher de considérer que seuls les juifs sont des êtres humains ?
    Je pense qu’au bout du compte, s’il y en a bien un qui est intelligent émotionnellement, en plus d’être intelligent tout court, c’est vous !
    Ceux qui vous traitent de gourou vont finir par permettre à ce terme de conquérir ses lettres de noblesse.
    Respect à vous et à votre équipe !


  • #1044119

    Soral c’est un vraie, il mâche pas ses mots et le politiquement correct il l’a dans l’c*l !!


  • #1044180
    le 30/11/2014 par goy pride
    Alain Soral sur la "libération" sexuelle

    Intervention de Soral incroyablement prémonitoire compte tenu des bisbilles actuelles ! Toutes les questions et points à polémique soulevés sont traités et obtiennent réponse dans cette conférence.

     

    • #1044231

      C est pour cette raison ; que mon intuition n’arrete pas de me dire que cette vidéo a été tournée cette semaine !!Mais bon ça n’a peut etre pas d’importance !!


    • #1044464

      Ah non ! je confirme, pour y avoir été présent, que c’était bien au début de l’été 2014 lors de l’assemblée régionale d’ER PACA. je suis certains que d’autres personnes se manifesteront pour le confirmer.


    • #1044476

      Faux, cette conférence date du mois de juillet cher ami incrédule ;)


    • #1044519

      J’y étais et je confirme que ça date bien de l’assemblée générale de cet été.


    • #1044653

      Méa_culpa !! De toutes maniéres , comme j’ai dit plus haut : ça n’a aucune importance !! Merci ; tout de meme de me remettre a ma place gentiment !!


  • #1044185

    Excellente réponse à tous les bigots et bigotes qui s’exitent en ce moment !
    Suivez mon regard....

     

    • #1044249

      Je ne sais pas quelles sont les règles pour les bigots musulmans mais pour les chrétiens, il est clair qu’ils ne doivent pas juger, "Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés"(Matthieu 7.1). De plus en lisant les Evangiles, vous verrez que Jésus n’a pas beaucoup parlé de sexe même s’il a condamné la répudiation et l’adultère(Matthieu 5 ;19). Il a pardonnée à la femme adultère, en mettant ce pêché au rang des autres lorsqu’il a dit à la foule, prête pour la lapidation selon la loi de Moïse, "que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre"(Jean 8.1). Il dit aussi aux pharisiens donneurs de leçons," les publicains et les prostituées arrivent avant vous au royaume de Dieu"(Matthieu 21.28), et de la femme pécheresse(prostituée), qu’il lui serait beaucoup pardonné car elle a beaucoup aimé(Luc 7.47).


  • #1044212
    le 30/11/2014 par beacheaile
    Alain Soral sur la "libération" sexuelle

    L’anthropologue René Girard montre que les interdits dont l’interdit sexuel sont universels et servent à comprimer la violence dans les sociétés traditionnelles. Le désir menace les sociétés de destruction en créant rivalités et guerres. Les interdits empêchent de rivaliser sur le même objets. Ils sont arbitraires par nature car l’individu n’a pas son mot. Mais ils ne sont pas perçus comme arbitraires. Ils sont un donné de l’ordre du sacré. Ils servent la communauté. Les communautés incapables de fixer les interdits ont probablement disparu, explique Girard.
    Mais la modernité sort de cette logique en promouvant le désir tout en stabilisant (tout relativement) la société.
    Nieztzche, dit Girard, conscient de la perte de sens qu’entraine la désacralisation, tente de régénérer le sacré. Mais il adopte du coup un posture violente et répressive. La disparition du sacré, c’est à dire le refus des interdits et de l’arbitraire. La modernité est l’oscillation entre la revendication de désintégration des interdits et la tentative d’en recréer. Mais cette tentative, dans des sociétés matérialistes et désenchantées, n’est qu’un discours creux, une incantation folklorique, quand elle ne débouche pas sur une violence apocalyptique (la tentative des fascistes de recréer un ordre social et un sens collectif). Comme l’explique Philippe Muray, le modernisme représente la symétrie tragico comique entre le camp de l’ordre et le camp de la libération, chacun débouchant sur la même impasse (l’indifférenciation). Le fait même de dire que l’interdit est la condition du désir est en lui même parodique car il implique une rationnalisation (logique toute moderne), alors que l’interdit n’est efficace que lorsqu’il est sacré et ne prête même pas à interprétation. On ne peut plus recréer du sacré, et c’est bien là l’impasse.


  • #1044234

    Soral sur son meilleur registre ...


  • #1044261

    C’est du grand Soral ! :) Merci de nous éclairer en révélant les rouages diaboliques de l’empire.


  • #1044299
    le 30/11/2014 par TITI2000
    Alain Soral sur la "libération" sexuelle

    Sur l’excellente remarque de Marion concernant le mouvement LGBT en Israël, il est logique qu’Israël devienne en quelque sorte la capitale mondiale des LGBT, car Israël est "l’État" des Rothschild qui comptent parmi l’élite mondiale du satanisme, donc CQFD.


  • #1044312

    Cet extrait de conférence ne pouvait pas mieux tomber qu’à ce moment, en tout cas, très intéressant ce qui est dit ici


  • #1044319

    Quelle blague ! ils ont tous milité pour mai 68 et ses valeurs pourries et maintenant ils seraient prétendument contre.Le monde occidental a épousé les valeurs satanique et la France ne fait pas exception.
    La réalité,c’est que les règles et les valeurs ont disparu,remplacés par la dépravation,la décadence,la violence.
    Les valeurs familiales ont disparu,le mariage est devenu chimère,le divorce est la norme,les hommes sont devenus des femmes et inversement,l’enfant est roi,l’autorité et la discipline envolés,la spiritualité est devenu un mirage,l’égoisme élevé au pinacle.
    C’est une compétition matérialiste qui s’est installé entre les gens,les parents se conduisent comme des enfants ne pensant qu’à amuser et à tromper.

    Mais le pire,c’est que cette société qu’on vendait comme une formidable de pouvoir tout faire a finalement sur la violence sexuelle,sur des malades mentaux,des tueurs de femmes et d’enfants,des personnes âgées laissés à l’abandon,des pédophiles,des trafiquants....

     

    • #1044501

      Et maintenant que tu as finit de pleurer sur la disparition d’un temps que tu n’as probablement pas connu et ta haine de la société actuelle (que nous partageons tous), qu’est-ce que tu proposes ?
      Soral a construit de rien, un mouvement puissant et autonome financièrement. Certes il ne l’a pas fait seul, mais c’est le magnétisme et le talent du personnage qui sert de ciment à toutes ces compétences.


    • #1044995

      Arrêtons de voir tout en noir, je te souhaite si ce n’est pas encore le cas de fonder une famille et d’être un parent responsable et de transmettre de seines valeurs à tes enfants.
      C’est mon cas, j’ ai trois enfants et je ne me reconnais absolument pas dans le portrait apocalyptique que vous dressez.
      Croyez moi, il y a de nombreuses familles que je connais et qui vont dans le même sens.

      Il y a justement une résistance qui s’opère et qui a toujours existé et fortement dans la société française.

      Le mariage pour tous a été le déclencheur, et il a permis à toute une France qui ne se reconnait plus dans le perpétuel changement de modèle sociétale.


  • #1044327

    une chose n’apparaît pas suffisamment dans l’analyse de Soral : le choix du pouvoir d’aller vers la guerre civile et le conflit de civilisation.

    Il s’agit de choquer les musulmans pour les radicaliser et les pousser vers l’intégrisme.

    Ce n’est pas par hasard si la révolte contre les abcd est venue d’abord des musulmans, avec Farida revenue spécialement pour combattre en France après l’outrance du mariage pour tous.

    On voit maintenant Laibi qui refuse tout projet de réconciliation avec Soral et ER au nom d’un fondamentalisme justifiant les atteintes à la vie privée et même la violation du secret médical, ce chirurgien se permettant de porter et publier des diagnostiques psychiatriques sur Soral. Laibi ne diffère pas d’Ulcan dans le viol vocal sans limite.

    Bref le pouvoir fait la promotion des perversions sexuelles pour faire monter le fondamentalisme contre lequel il prétend faussement lutter, selon la même méthode utilisée avec sos racisme et le crif pour faire monter le racisme et l’antisémitisme.

    Et vu ce qui s’est passé avec l’affaire Binti, ça marche.

    J’espère qu’Alain ne se limitera plus à ne parler que d’intérêts économiques des chirurgiens et des pédophiles, l’enjeu de ce qui se passe va bien au delà.


  • #1044541
    le 30/11/2014 par Louve de France
    Alain Soral sur la "libération" sexuelle

    Salut a tous de l’Angleterre,

    C’est salutaire de voir ces deux personnes vraies et belles, Marion et Alain, parler de ce sujet brulant pour Egalite et Reconciliation. Pendant tout le temps que j’ecoutais cette conference je pensais a Hannah Arendt qui ecrivait , comme une femme prophete, cette phrase : " Une Tyrannie sans tyran". C’est a cet endroit la que nous sommes....Nos tyrans sont les invisibles Maitres de notre hyper democratie . En effet, Hannah Arendt parlait de la democratie et du liberalisme absolu enfantant un totalitarisme total qui serait "le triomphe de la perversion quotidienne et ordinaire".

    Je pensais aussi a Salo, le film de Pasolini qui montre les derniers jours terribles du Fascisme . C’est aussi a cet endroit la que nous sommes... Un film de degout absolu, envie de vomir devant ce spectacle de sexes et de merde, nous pouvons sentir cette odeur sale du sexe et de la Mort a travers notre ecran. Pasolini mourrait mysterieusement quelques jours apres la diffusion de ce film, sur une plage, seul. Avec ce film , il embrassait le Marquis de Sade dans sa mort pour toujours.

    Oui, notre monde actuel est Sadien et sadique. C’est le Marquis de Sade qui est le prophete et initiateur de ce systeme ou nous vivons . La pornocratie, la sodomie, le meurtre....Sade ecrivait tout cela dans son livre " 120 days of Sodom". Les 120 journees de Sodom... Tout est deja chez Sade, et permettez de preciser que Sade etait pas Protestant ou Anglo Saxon, la veritable coupable de notre situation c’est les Lumieres Francaises, Anglaises et Allemandes de 18eme siecle. Sade, ecrivain libertaire, fascinant et immonde, montrait dans son oeuvre un lien de la destruction ethique, politique, economique et pornographique. Il montre une evidence entre la pornographie et la marchandise. La sexualite est une marchandise, comme une bouteille de Coca- Cola ou un joli lipstick rouge a 15 dollars que je mets sur mes levres.

    Maintenant nous devons faire quoi ? Comment luter contre la normativite pornographique de masse ? La pornographie est tous les jours sous nos yeux et sous les yeux de nos enfants. C’est un veritable massacre dans le cerveau des jeunes et des vieux. C’est une guerre tres difficile et longue.

     

    • #1044835

      @ Louve de France

      J’en profite pour te remercier (le film idiocracy) que tu nous conseillais sans cesse.
      Une véritable anticipation de notre futur (un américain moyen stupide , mais un peu moins que les autres et une pute).
      En plus le métissage triomphe à la fin...par défaut.

      La preuve de ton acuité chère Louve :

      http://www.egaliteetreconciliation....

      Entre ceci et l’immigration composée essentiellement de gens peu instruits et très féconds , le futur sera "into the darkness".

      Amicalement


    • #1044886
      le 01/12/2014 par 2nde classe
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      C’est toujours un moment mémorable que de te lire.

      J’en apprends avec toi. Je n’ai toujours pas lu, ni vu, les œuvres que tu cites - hélas ; je sais que cela me manque, te lisant. Mais, de même, je veux les connaître par moi-même, avant qu’on ne me les commente.

      Mais : merci de revenir toujours nous livrer ton analyse, ton ressenti.

      Pas plus.

      Porte-toi bien, meilleures pensées, et merci toujours, de revenir ici.


    • #1044954
      le 01/12/2014 par Mojo Risin
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      Comment lutter ? Pour nos enfants...
      En situation stable ce n’est pas facile. Alors quand on est confronté, ainsi que ses enfants, à la destruction de sa famille, à la détrese de ses gosses parce que, par exemple la maman a prôné et appliqué devant eux une "polygamie bisexuelle"...(un cas que j’ai connu) Là, il faut... juste lutter ! Comment ? Je ne sais pas vraiment. Tous les jours un peu réparer les dégats. Tous les jours ne pas perdre pieds. Tous les jours retrouver du sens. Ces histoires-là, il faut y être confronté réellement, manger sa souffrance tous les jours, pour arriver un jour à faire des choix clairs et nets de survie. Pas le choix. Une chose est sûre ce genre de déchirements, à hauteur d’une "civilisation" n’annonce rien de bon. Une autre chose dont je suis sûr et certain : le gentil hédonisme est mort. Nous nous éloignons de l’humanisme. Sade a vu juste.


    • #1045194
      le 01/12/2014 par Louve de France
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      Bonjour Dio et bonjour a tous.

      Je suis heureuse que le film Idiocracy vient en France. Mike Judge filme les temps modernes dans ce conte futuriste. Il ya tout dans cette dystopie :

      - Cult de la sexualisation et programme politique de masturbation obligatoire.

      - Corporatisme Mondial

      - Metisssage global

      - Deficience mentale generalisee et dysgenie de l’Humanite .

      - destruction semantique de la langue, ils parlent juste une sorte de slang terrible avec le mot "Fuck" dans chaque phrase ( c’est pas anodin !)

      Les gens de ce systeme idiocratique savent juste faire une chose : l’acte sexuel et depenser leur argent au Starbuck. Ils sont comme des animaux qui consomment et qui copulent. C’est un film pas connu et je comprends...Les critiques Americaines ne parlaient pas de ce film. Il y avait des lettres internes au staff de New York Times qui disaient : " it’s a tale about low intelligence and porn culture, the company will not offend its viewers". Zero critique dans le mainstream Americain. Mais il ya un group actif de "fan" qui veulent faire un Parti Politique " No to idiocracy". C’est donc un film important dans le sub culture dissident Americain. Un film important sur les temps que nous vivons. Et lorsque les ecoles suppriment l’ecriture pour organiser des cours sexuels a la place, c’est " Brave New World !"


  • #1044655
    le 30/11/2014 par Nicolas Tesla
    Alain Soral sur la "libération" sexuelle

    La liberation sexuelle ? Une société de bonobos plutôt...

    Ce sont des sociétés qui sont proche de leurs effondrement, c’est pas la première fois dans l’histoire qu’on a des sociétés "libres" (et féministes) surtout sur le plan des mœurs.
    Elles se sont toutes cassé la figure en beauté et c’est (franchement) tant mieux !


  • #1044662
    le 30/11/2014 par heisenberg
    Alain Soral sur la "libération" sexuelle

    Bonjour,

    Etant croyant pratiquant,je ne suis donc jamais passé à l’acte.J’ai du mal lier la sexualité avec l’attachement et les sentiments.C’est quelque chose de très abstrait pour moi.Je m’interroge souvent sur le sujet.

    Pour ce qui est de la conférence,j’ai également un mal fou à me voir en couple car les filles d’aujourd’hui ne donnent plus envie de s’investir.J’ai l’impression que c’est quelque chose qui est pratiquement voué à l’échec et que donc cela peut devenir extrêmement préjudiciable pour l’homme (famille décomposée,pension à payer,garde paratgée des enfants....).

     

    • #1044800

      Garde ta confiance en JC Notre Seigneur, il y a des femmes qui partagent tes valeurs, et celle qui t es destinée arrivera. Prie le chapelet, le rosaire, va à la fraternité saint pie x, la foi y est plus vivace. Demande l aide de ton ange gardien.


    • #1044821

      Il a de tout chez l’homme en général, donc chez la femme, il y en a encore qui fonctionnent comme "avant", la gloire et le pognon, elles s’en battent l’oeil, elles veulent juste du vrai qui dure ...


    • #1044888

      "J’ai du mal lier la sexualité avec l’attachement et les sentiments.C’est quelque chose de très abstrait pour moi.Je m’interroge souvent sur le sujet."

      Salut heisenberg,

      Cette question me hante depuis toujours, j’approche de la quarantaine et je n’y suis quasi jamais arrivé, l’état amoureux a sur moi un effet bromure X10, impossibe de concilier les deux !
      Trop de porno ? Trop de féminisation ? Culpabilisation religieuse ? Trop de drogues ? Manque de couilles ?
      Ceux qui ont la chance d’être pleinement épanoui avec la même femme depuis longtemps ont-ils réussi à passer à travers tout ça ? Ne se sont-ils pas casés très jeune, avant d’être trop perverti ?
      Bon désolé de n’avoir que des questions en guise de réponse heisenberg, mais tu vois bien que je suis encore plus paumé que toi :)


    • #1044944
      le 01/12/2014 par Heisenberg
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      Bonjour,

      Disons que je suis curieux car c’est très exposé à travers différents supports comme les fictions,les documentaires et les exemples de la vie de tous les jours.Mais il y a aussi mes propres pulsions qui entrent en ligne de compte et qui poussent au questionnement.

      Maintenant quand je vois l’état de pas mal de couples et que tu te dis que c’est ça qui t’attend,ça ne donne finalement pas envie.De plus pour trouver quelqu’un qui nous plait tant physiquement qu’au niveau du caractère,ça me paraît mission impossible.

      Autre souci,c’est le temps qui passe.Si on décide de ne pas avaoir de vie familiale et que 10 ou 15 ans plus tard,on change d’avis,l’écart d’âge avec son enfant sera peut-être très important et partager des moments complicité avec lui lorsqu’il grandira sera très difficile,voire même impossible.

      J’ai également du mal à en parler avec mes parents de ces sujets là car c’est une autre génération.

      Je ne m’apitoie pas sur mon sort,mais j’analyse de la manière la plus logique mon cas.


    • #1045004

      J’ai 30 ans, en couple depuis 9 ans et maintenant père de famille.

      Déjà jeune je n’avais aucune envie d’une relation sexuelle sans lendemain et m’y suis tenu, c’était un idéal. J’ai beaucoup "espéré" et fini par être exaucé. Je suis avec la même personne depuis ce temps et ai eu mon premier rapport avec elle. C’était un vrai coup de foudre physique et intellectuel.

      Tout est possible avec suffisament de volonté et de foi.


    • #1045069

      Félicitations pour ton enfant et ton couple Robert !
      Pourtant je l’avais cet idéal du grand amour, le pire c’est que je l’ai même eu, mais lorsque la passion s’est estompé (1 an non stop, qd même !), la rupture m’a traumatisé et je me suis rabattu sur l’Activité de loisir comme dirait notre cher président.
      On devrait tous signer avec notre premier grand amour, tous les coups de bite ne valent pas grand chose en comparaison, et va retrouver autant d’intensité, de pureté et d’émotions à 40 ans après avoir "bourlingué" ?!
      Je ne désespère pas de retrouver l’amour mais dès que j’éprouve des sentiments je deviens dingue (obsession, jalousie, impuissance...) et je finis par croire que malgré tout, je suis plus heureux seul..Mais à la longue c’est quand même pas très constructif, c’est pas si génial que ça en fait :/


    • #1045911

      Le grand drame actuel est l’égoisme. Evidemment la passion s’estompe avec le temps, et 1 an c’est déjà pas mal.

      Le problème est que l’Homme évolue et les désirs des 2 personnes aussi. Si l’égoisme domine, ce n’est pas compatible avec la conservation du couple.
      Si les deux personnes vont au-delà de leurs désirs perso et ont un désir ou objectif commun, le couple peut durer.

      C’est ma vision et pour l’instant elle se vérifie.


  • #1044722
    le 30/11/2014 par Voyez vous ! Pas du tout !
    Alain Soral sur la "libération" sexuelle

    C’est vrai quand tu vas au salon de l’automobile il y a que des miss France


  • #1044739

    Tout est dit ! La transgression est devenue la norme. On est saturé de pornographie et les artistes et réalisateurs de films ne savent plus qu’inventer pour être subversifs, dans le but de se faire connaître. Pour la provoc faudra trouver autre chose... (soyez contre l’IVG par ex. ça marche bien, à propos, Alain, 27 avortements pour une femme ? elle en est pas morte ?). Ce qu’ils n’ont pas compris, C’EST QU’IL N’Y A PLUS RIEN À TRANGRESSER ! Tout a déjà été fait dans l’ignoble. Les lois leur ont même emboîté le pas !

    Comme le dit Alain Soral, il n’est pas question, ici, de jeter le bébé avec l’eau du bain, certains acquis de mai 68 sont salutaires et bienvenus, mais il faut maintenant une contre révolution 68, un retour à de vraies valeurs traditionnelles et c’est la seule issue. Ce retour en arrière sera notre seul avenir possible !

     

    • #1044870
      le 01/12/2014 par Elan Foireaux
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      Et pourquoi ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain ?
      Concernant l’avortement. Est-ce devenu une norme universelle sur laquelle nous ne pourrions plus jamais revenir ? De même pour la pornographie, l’adultère, l’homosexualité, l’égalité des sexes etc.
      D’ailleurs parmi ces "thèmes", quels sont ceux que nous devrions rattacher au progressisme libertaire, et quels sont ceux que nous devrions rattacher au Progrès de l’Histoire ? (qui n’a rien à voir avec le progressisme formel - Lire Le Traité de l’Amour fou)

      Je pense que le problème sera la remoralisation de la civilisation occidentale, la destruction de normes et de valeurs si profondément ancrés dans la société et dans les consciences, voilà un processus à très long terme.
      En 300 ans nous sommes passés d’un extrême à l’autre, le cheminement inverse sera surement tout aussi long. Quelle théocratie en serait capable ? Sommes nous face au plus grand défi de l’Humanité ? Remoraliser l’occident, quel chantier titanesque !

      De quoi perdre espoir, et ce dire finalement que le Grand Remplacement que nous vendent les identitaires pourrait être une solution de facilité.

      Je pense que la position de Soral s’inscrit dans cette logique d’une action par étape. Crier haut et fort que "l’IVG est une abomination" (Boutin) serait contre productif dans le contexte où nous sommes. D’ailleurs même chez ER certains pourraient qualifier ces propos d’extrémistes.

      Conclusion : De notre vivant nous ne verrons pas cette France "Éternelle", nos arrières-petits enfants ne la verrons pas non plus. La question est avant tout celle-ci : Pouvons nous contribuer à relancer le Progrès de l’Histoire ?


    • #1045054

      @Elan Foireaux

      Tout d’abord, il faudrait se mettre d’accord sur notre conception mutuelle de "Progrès de l’Histoire" et là, je sens que nous n’allons pas être d’accord... En fait, ce que vous déplorez, ce n’est pas la destruction des valeurs traditionnelles issues de nos racines judéo-chrétiennes, mais le but ultime de cette déconstruction, cette libérale-liberté, qui est la condition à l’extension du marché, du capitalisme.

      Et vous le confirmez en citant "Le Traité de l’Amour Fou" de Michel Clouscard. J’ai acheté ce livre et je dois vous avouer que je ne l’ai pas encore lu. Son concept qu’on pourrait effectivement qualifier de révolutionnaire, nous emmène vers un "retour aux sources" (?) aux sociétés tribales endogamiques et polygamiques, bien avant notre ère d’exogamie monogamique féodale qui est à l’origine de nos classes sociales. En fait c’est l’explosion de la famille basée sur les liens du sang telle que nous la connaissons, démonstration faite à partir du mythe de Tristan et Yseult. Là, je dois dire que j’ai posé le livre, anticipant la conclusion qui, vraisemblablement, ne pouvait pas aller dans mon sens... Je sais, ceci est une erreur, mais je vais le lire pour m’en faire une opinion plus complète et développer des arguments. Ma table de nuit est pleine de livres passionnants qui m’attendent et je fais forcément un tri.. !

      Mais où nos chemins se séparent définitivement, c’est lorsque vous demandez : "quelle théocratie est capable de nous amener les "réels progrès de l’Histoire" ? Pour moi, en tant que chrétienne, la question ne se pose même-pas...


    • #1045186
      le 01/12/2014 par Elan Foireaux
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      @Marie59
      Avant d’aborder le coté philosophique de la question j’aimerais revenir sur trois points.

      Nos racines judéo-quoi ??? Désolé j’ai des racines catholiques, mais judéo j’en doute fort. Quelle escroquerie cette pseudo civilisation « judéo-chrétienne » ! D’ailleurs Soral parlait d’une « civilisation judéo-judéo-judéo » ce qui d’autant plus juste.

      Vous n’êtes pas la seule à avoir une pile de livres à lire, j’en ai moi-même une vingtaine en attente dont une bonne douzaine issus de KK ^^

      Concernant la théocratie, effectivement il y a des modèles, tel celui du Royaume de France Catholique. Effectivement ce modèle a fait ses preuves sur la durée. C’est un bel idéal auquel je souscris, mais soyons réalistes. A l’heure d’internet, des avions, aux prémices de l’ère spatiale, ou ce monde est un et indivisible ( ?), l’autarcie totale et éternelle est une pure utopie ! La Corée du Nord n’est-elle pas le parfait exemple de cet échec ? On peut effectivement bannir le « marché » de France, mais pour combien de temps ? Les nationalismes peuvent-ils éliminer une fois pour tout ce capitalisme et ses corollaires ? J’en doute.

      Revenons à Clouscard, celui-ci fait en quelque sorte l’éloge de l’exogamie monogamique débouchant sur la société de classe. Il démontre à travers le mythe en question que l’amour prisonnier de la praxis et de l’agape, atteint l’ineffable en accédant à l’universel. Sa philosophie condamne fermement l’éros, ainsi que le romantisme bourgeois, il analysera le renoncement contemplatif chrétien comme étant une des deux branches débouchant sur l’Amour fou, mais que celui-ci ne peux pas être cause de soi.

      Dans une certaine mesure Clouscard rejoint Otto Weininger (« Sexe et Caractère » chapitre Erotique et Esthétique) quant à sa vision de l’Amour comme opposition au Désir, à l’éros, à la bestialité.


    • #1045300

      @Elan Foireaux

      Il me semble qu’on oublie un peu vite sur E&R que Jésus était Juif, descendant du roi David... ! Donc si vous êtes catholique, vos racines sont forcément judéo-chrétiennes. Mais passons, je ne vais pas vous faire, ici, un cours de catéchisme... Kontre-Kulture réédite le Nouveau Testament, c’est un bon début, mais il est indéniablement la suite de l’Ancien Testament ! Le N.T. scelle la Nouvelle Alliance et amène des précisions quant au peuple élu, qui n’est plus celui de l’A.T.

      Pour en revenir à Clouscard, je vais poursuivre la lecture de ce livre afin d’approfondir un peu ses idées, mais, comme je vous l’ai dit plus haut, ce qui m’a un peu rebutée était ce qu’il me semblait être une vision uniquement marxiste (et donc forcément réductrice de mon point de vue chrétien) de notre société libérale-libertaire. Voilà un autre livre que vous m’avez donné envie de lire : "Sexe et Caractère" de Otto Weininger !


    • #1045532
      le 01/12/2014 par Elan Foireaux
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      @Marie59

      Concernant le judaïsme c’est un débat sans fin, d’ailleurs Jean Soler a tenté d’y apporter une réponse dans son ouvrage « Qui est Dieu ? ». Encore un "rouge" me direz vous...

      Je comprend votre réticence vis à vis du "rouge". Quoi que venant de la Droite catho mon premier livre Kontre Kulture après « Comprendre l’Empire » fut le Kropotkine « L’Entraide, Facteur de L’évolution », comme quoi.

      Le « Sexe et Caractère » d’Otto Weininger est assurément le livre qui m’a le plus marqué de tous (Bible exceptée), niveau intelligence il surclasse à mon avis Michel Clouscard, voir Hegel (« Phénoménologie de l’Esprit »), c’est dire !
      D’ailleurs au sujet de cette vidéo, je trouve l’analyse de Weininger bien plus pertinente et profonde que celle de Soral.
      Bref pour moi il s’agit de la meilleure réédition Kontre Kulture, et ce malgré le très bon niveau de tous les autres ouvrages.


  • #1044879
    le 01/12/2014 par Messaoui
    Alain Soral sur la "libération" sexuelle

    Bravo beaucoups de choses vraies sont dites même si je suis pas d’accords sur tous .


  • #1045116

    Magnifique, Soral au coté de Marion devient plus clair que jamais, on sent un ton qui change avec une femme à ses côtés ,ou il ne se sent pas combatif dans la conference et semble aux côtés de Mme Sigault plus apaisée. Son analyse est claire et le ton est apaisé ; du grand Soral.
    Soral encore seducteur ? :)


  • #1045213
    le 01/12/2014 par Xavier57
    Alain Soral sur la "libération" sexuelle

    Ce que dit Alain Soral sur le vêtement est très juste. Un beau vêtement peut servir à compenser un manque de beauté physique ou, au contraire, à embellir un corps et une allure gracieuse. Quelle tristesse de voir une belle femme déformer et avilir son corps avec de médiocres vêtements. Rappelez-vous les temps ou la France rayonnait sur le monde grâce à son raffinement et à cette "dolce vita" que certains italiens sont encore aujourd’hui les seuls à incarner. J’assume pleinement le qualificatif de "réactionnaire" lorsqu’il s’agit de défendre la beauté et l’élégance. Existe-t-il encore des femmes françaises habillées de la sorte ? : http://p0.storage.canalblog.com/00/...

     

    • #1045955
      le 02/12/2014 par Nicolas Tesla
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      En Russie, en Chine et même un peu encore au Japon ! Mais surtout pas en Occident, la mentalité des femmes diffère aussi malgré les infiltrations incessantes féministes qui est un virus comme Ebola.
      Viser les milieux traditionnels, conservateurs et traditionalistes/religieux, laisser de coté toute la m*rde est une règle d’or.


    • #1054869
      le 10/12/2014 par MagnaVeritas
      Alain Soral sur la "libération" sexuelle

      N’importe quoi nicolas tesla.

      Pour bien connaître le sujet, j’affirme que ce que dit Xavier57 est vrai. Il y a 3 courants d’élégance en Europe : l’Italie, la France et l’angleterre. Bizarrement, c’est la France qui s’est faite flinguer, complètement anglicisée à ce niveau. Celui qui a eu le plus d’influence, mais qui est exactement l’antagoniste de l’angleterre, c’est l’Italie.

      Les chinois ne sont pas élégants. Ils sont très bling bling et pour eux seule la marque compte. Les Coréens en revanche sont le contraire. Et le Japon, je n’en parle même pas puisque c’est le pays de l’esthétisme et qu’ils ont parmi les meilleurs artisans au monde.
      La Russie je connais pas par contre.

      Allez, vive la révolution chap ! aucune raison de laisser les vrais vêtements aux banquiers.


  • #1045366

    pas d’écho, alors je renchéris.

    LGBT joue le même rôle que Sos racisme et la Licra.

    C’est réducteur de dire que LGBT, des pervers promouvant la perversion sous prétexte d’égalité avec les non pervers, travaille pour les pervers et certains chirurgiens esthétiques. Si certains en tirent profits, le but visé n’est pas celui là.

    L’objectif est de radicaliser et fabriquer des extrémistes fanatiques et intolérants qui viendront justifier en retour l’abolition des libertés, sur Internet et ailleurs, et seront chargés de faire taire les partisans de la réconciliation.


  • #1046353

    Je ne suis pas d’accord avec ce qui est dit ici. Je pense que la "droite des valeurs" signifie les valeurs du catholicisme traditionnel, cad la recherche du plaisir sexuel vu comme une perversion de la fonction de reproduction, réelle cause de la complémentarité sexuelle homme femme.
    Aussi le féminisme et sa soit disant légitimité pour contre balancer le méchant système patriarcal qui opprimerait la femme... Je pense plutôt que le mari avait la responsabilité de représenter le Dieu le Père au sein de la famille, et donc la fidélité, la protection et la providence qui vont avec, et de même la femme (dans les valeurs traditionnelles catholiques) devait la dévotion à son mari, telle la vierge Marie dévolue au seigneur, et dont la pureté a été récompensée.
    Cette conférence me semble légitimer la rébellion contre les valeurs traditionnelles dites "de droite", ce qui est assez paradoxal compte tenu de la ligne du site.

     

    • #1053930

      MAis ta droite des valeurs n est pas celle d’Aain Soral, c est tout... Ensuite à chacun d appeler comme il veut tel ou tel argumentaire...


  • #1046757

    Merci Monsieur Soral,
    Vous n’avez pas seulement sorti de la dépression des jeunes de 25 ans, mais quelques rescapés de la "génération sacrifiée" Mitterandienne.
    C’est en cela que vous êtes absolument nécessaire et légitime.
    Parole d’un rescapé de la Psychiatrie et des réseaux de "réinsertion".


  • #1046899

    La seule solution qui est réaliste face à ce problème de la sexualité,de l’affection et de l’amour est de partir sous d’autres sociétés ou les femmes ont encore un minimum de respect pour l’homme et qui n’ont pas été élevé dans le féminisme.
    C’est une pure perte de temps que de chercher à trouver l’exception dans une mare qui est déjà corrompu.Et le risque en vaut largement la chandelle de faire cette démarche de cassure avec ce que ce pays nous a prédestiné pour compagne..se faire pigeonner à l’étranger n’est rien comparé au futur que réserve un rapport de quelques natures que ce soit avec une femme en France sous les conditions que nous connaissons.


  • #1047306
    le 03/12/2014 par forexdevel
    Alain Soral sur la "libération" sexuelle

    égal, étymologie venant de aequalis, ou similitude. Donc non, l’homme et la femme ne sont pas similaires. cqfd.


  • #1049431

    La libération sexuelle est la perte de désir sexuel par la transcendance.


  • #1049664
    le 05/12/2014 par Laurent Franssen
    Alain Soral sur la "libération" sexuelle

    34.19
    vous etes peut etre trop parano, ou pas assez,
    si on chaine,
    les droits sexuels c’est plus vite trés efficace en cas de défense dans un procès pour pédophilie.
    De là à dire que des réseaux se serviront de la loi pour faire enlever et placer les hyper-actif dans des centres de " baise " pour pédo-sataniste,
    ouais,
    il n’y à qu’un pas à franchir et le train roule sacrément vite...


  • #1056326

    [homosexualité et libre choix, 1/2]
    Pas tout à fait d’accord avec l’affirmation selon laquelle l’homosexualité ne serait « pas un choix » (certes il précise bien « de consommation » mais ça mérite une clarification), et selon laquelle cette notion serait « niée aujourd’hui par ces connards de l’homosexualité militante contemporaine qui vous font passer ça pour un choix individuel de consommation » : c’est précisément sur cette idée que l’homosexualité serait une caractéristique essentielle, innée, inéluctable, donc un non-choix absolu (on ne naît pas femme, mais on naît “gay”, “lesbienne” ou acide gras trans !), que se fonde en partie le délire d’un “mariage homosexuel” instauré au nom de “l’Égalité”. D’accord donc avec le fait que – en général – « ça vous tombe dessus » spontanément, et que c’est un « drame intime », mais justement, ce drame fait intervenir le libre choix, le libre arbitre, pour passer de la pulsion à la pratique, et celui qui est homosexuel c’est celui qui a des pratiques homosexuelles, donc qui à un moment s’est engagé dans la voie de l’homosexualité. Désolé de me référer à Jean-Paul Sartre, qui fait un développement très pertinent sur la question dans L’être et le néant (p.98-100) : considérer non pas que « l’existence précède l’essence », mais le contraire, que « l’essence précède l’existence », s’agissant des comportements, c’est nier la liberté humaine. Considérer que l’homosexualité n’est absolument pas un choix, c’est considérer qu’aucun choix n’est un choix, puisque tout choix découle en grande partie d’inclinations diverses qui nous dépassent (c’est d’ailleurs ce qu’exprime Alain Soral au début de Comprendre l’Empire quant aux motifs de ses combats...), et on ne peut que l’assumer avec toutes ses conséquences, bonnes ou mauvaises. Considérer que l’homosexualité n’est absolument pas un choix et doit être respectée voire promue pour cette seule raison permet de légitimer de même des comportements (sexuels ou autres) autrement plus néfastes.
    (à suivre)


  • #1056329

    [homosexualité et libre choix, 2/2]
    L’analogie avec le fait d’être gaucher est pertinente dans une certaine limite (propension innée que l’on ne peut rééduquer sans souffrance), mais 1) être gaucher ne présente guère d’inconvénients fonctionnels en dehors de la relative difficulté d’adaptation à une norme arbitraire, contrairement à l’homosexualité qui est un cul-de-sac physiologique et généalogique, 2) c’est une caractéristique individuelle, élémentaire, alors que l’homosexualité est un comportement beaucoup plus complexe, impliquant une relation à autrui, et une certaine forme d’initiation. La rhétorique des militants elg’hébétés a changé justement : de festive et transgressive dans les années 1980/90, elle est progressivement passée à un discours d’extension du domaine de la normalité (une redéfinition du normal qui s’accompagne d’une pathologisation de comportements normaux – notamment le désir masculin “normal” pour une femme, devenu intrinsèquement suspect, “pervers”). Ce qui est nié aujourd’hui par ces « connards », c’est précisément la notion de « drame intime » (on voudrait faire croire que ça puisse aller de soi, être totalement indifférent, de se découvrir un désir qui écarte de facto de la possibilité de s’inscrire dans une authentique généalogie ; un adolescent est aujourd’hui privé de ce questionnement impérieux, ce qui paradoxalement ampute son développement psychique et affectif au lieu de le “libérer”), et la notion de libre engagement (cela va de pair avec cette tendance générale à « réduire la liberté au désir et le désir à l’acte de consommation »).
    D’accord ensuite sur l’idée que l’on fait de l’homosexuel une vache sacrée pour l’utiliser ensuite comme cheval de Troie (ce qui est aisé de nos jours : heu-reu-se-ment il y a Fin-dus !).


  • #1057352
    le 12/12/2014 par Elianane
    Alain Soral sur la "libération" sexuelle

    Bonjour, j’ai beaucoup aimé l’analyse de Mr Soral. Apparement Marion Sigaut expose son point de vue en début d’ assemblée, pourriez-vous mettre en ligne son intervention ?
    Merci


Afficher les commentaires suivants