Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les reportages d’ERTV – Le Festival de Cannes 2017

Le Festival de Cannes : son tapis rouge, ses yachts de luxe, ses stars cocaïnées, ses badauds admiratifs... et si peu de cinéma au final. Vincent Lapierre était sur place pour ERTV !

 

 

 

Pour aider Vincent Lapierre dans ses reportages,
rendez-vous sur sa page de financement participatif
en cliquant sur l’image :

 

Et pour obtenir des informations au quotidien
abonnez-vous à la page Facebook « Les reportages de Vincent Lapierre » :

 

Le cinéma français, chez Kontre Kulture :

La mode, un art à découvrir chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1739437

    L’ appétit sans borne pour le divertissement et le vide spirituelle forment le terreau fertile de la manipulation, de la propagande et de l’ endoctrinement . De fait personne ne sera étonné de constater qui sont les gens qui tirent les ficelles de cette gigantesque entreprise d’ abrutissement .

     

    • Un abrutissement ou qui aliénation ne se cantonnent pas au showbiz, mais au monde de la publicité, des médias, de la consommation ou de la politique où chacun se refuse à penser par soi-même. J’en connais qui se damneraient pour un autographe sur un livre ou une photo avec Marine Le Pen. C’est le règne de l’infantilisation, et des dangers qui vont avec.


  • t’as une touche avec la vénezuellinne ;)


  • Putain ! la culture Française ,c’est pas à Cannes ou il faut aller pour en trouver .Merci Vincent .Le meilleur dans tout ça était les Vénézuéliens ,qui ont pris conscience de ce qu’est la France ,et notamment Paris .Apparemment seul les Français interviewés ne voient rien et sont complètement ahuris.

     

  • Magnifique ! Bravo Vincent !
    Ca met de bonne humeur de voir ce reportage !
    PS : t’as pris le numero de la venezuelienne ? : )

     

  • #1739497

    Vincent qui se gère sa petite vénézuélienne au calme.


  • #1739501

    C’était franchement l’un des meilleurs reportage qu’il m’eut été de voir !
    Admirable Vincent, je t’envoi tut mon soutien continue comme ça !


  • #1739527

    Il est rare d’être saisi à la manière de cette jeune femme du Venezuela qui donne à Vincent Lapierre La Chance.

    A l’origine le mot Chance vient de dés que l’on lance.

    Dieu que cette jeune femme est belle. Elle est de celles qui font qu’un homme est un Homme. Dans le silence elle se fait gauche pour qu’il soit droit. Il y a t-il plus belle harmonie que cette Harmonie là qui ignore, elle-même, qu’elle existe.

    Souvent on se fait épingler, comme un papillon, là où règne la plus grande frivolité. Pauvre papillon qui n’avait rien demandé, desséché se retrouve en vitrine.

     

    • #1740018

      Dieu que cette jeune femme est belle. Elle est de celles qui font qu’un homme est un Homme.
      A côté il y a toutes celles qui font qu’un homme n’est qu’un homme.

      Cela dit votre post est très inspiré bravo.


  • Magnifique reportage merci Vincent...Sympa et pas conne la jolie latino par rapport aux autres personnes présentes.


  • J’adore de plus en plus Vincent Lapierre, ses reportages sont de mieux en mieux !!!


  • #1739538
    le 04/06/2017 par The Médiavengers
    Les reportages d’ERTV – Le Festival de Cannes 2017

    La lutte des classes cannoise, c’est seulement sur E&R !


  • #1739550

    Quand les prophéties disent que la Côte d’Azur sera submergée par les eaux (et Paris brulée) on comprend mieux.

     

  • #1739564

    Merci pour le travail unique.
    Incroyable comme ces gens là n’ont rien à dire, on dirait des vaches attirées par des cloches !


  • Sympathique reportage. Reste à voir Cannes by night pour descendre plus bas dans la décadence.


  • #1739577

    Merci à toi Vincent, il était en effet très pertinent de montrer l’incohérence de personnes (Même si les jeunes sont excusables,...) qui attendaient simplement pour apercevoir des stars déconnectées de leur réalité quotidienne dans cette société fractionnée et communautarisée et dans le même temps cette forme de voyeurisme qui mêle deux sentiments ambivalents que sont l’envie voire la jalousie pour finir par une certaine forme de mépris exercée sur elles-mêmes). Ce même sentiment est d’ailleurs exercé sur autrui par certaines stars lors d’élections politiques de grand ampleur (cf B. Biola.. ou G. Lellou.. sur NDA) du à la complicité active des médias traditionnels. Au contraire, les interviews des étranger(e)s sont quant à elles, rafraîchissantes pour les oreilles et pour les yeux (cf cette belle et cultivée Vénézuélienne). En effet, cette dernière évoque de manière claire et saine la situation à Cannes. Où se trouve la propagande, en France ou dans les pays d’Amérique Latine ? Merci pour ton travail d’éveil des consciences.


  • #1739581

    Un très bon reportage, encore une fois ! D’habitude les journaliste sont la pour reproduire du spectacle et faire rêver, je préfère voir Vincent remettre les gens un peut sur terre pour mettre en lumière les problèmes que cela cache.


  • J’habite la Grande-Motte. Ce week-end, tous les moutons de la région sont conviés à venir baver devant des frimeurs de merde en ferrari, qui s’organisent une rencontre, mot savant pour dire une occasion de se montrer et de bien bouffer.
    Spectacle affligeant, consternant, que de voir des victimes de la crise venir acclamer ceux qui affichent un train de vie plus proche de celui des bourreaux. J’allais chercher des clopes, je suis vite rentré, même en catastrophe, car l’envie de bourrer des pifs explosait en moi, ainsi que celle de dégueuler.
    Je vomi vraiment tous ces esclaves, j’arrive pas à me forcer à les respecter. Je respecte les petites gens, mais pas les gens petits. Cannes : Le festival des étoiles...retournées, et à cinq branches !!! :(

     

  • #1739598

    Superbe Vincent !!
    Tu as un don pour faire s’exprimer les gens,les mettre gentiment face a leurs contradictions,sans que cela semble les géner d’ailleurs...
    Peut etre que certains feront un bout de chemin intérieur grace a tes questions,
    en cela tu participes largement a l’éveil des consciences..
    Vivement samedi au Havre avoir la chance d’échanger a nouveau avec toi...


  • #1739602

    Bravo Vincent !
    Parfois les réponses débouchent sur de bonnes surprises mais défois,
    c’est aussi le vide intersidéral ...


  • #1739625
    le 04/06/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Les reportages d’ERTV – Le Festival de Cannes 2017

    Le suc de Cannes festivalier, bien tiré.


  • #1739630

    Incapable de visionner plus loin que deux minutes. Tant de stupidité me rend mal a l’aise.

     

  • #1739646
    le 04/06/2017 par Vincent + Juanita = Amour
    Les reportages d’ERTV – Le Festival de Cannes 2017

    Aïe aïe aïe cette tension, ces yeux qui brillent, j’ai failli lâcher une larme...

    La rencontre avec la Vénézuélienne est un cadeau de la Providence... Rencontrer une telle perle au milieu de ce troupeau de médiocres, c’est un miracle.

    Si t’as besoin de fonds pour l’interviewer en tête à tête (au clair de lune, avec du zouk en fond sonore), on est là pour t’aider, Vincent. Merde, quand même, je suis ptet un macho de la fachosphère, mais tout au fond j’ai un ptit coeur qui bat moi aussi !

     

    • #1746109
      le 15/06/2017 par masque de chair
      Les reportages d’ERTV – Le Festival de Cannes 2017

      "La rencontre avec la Vénézuélienne est un cadeau de la Providence... Rencontrer une telle perle au milieu de ce troupeau de médiocres, c’est un miracle."

      On ne saurait mieux dire : cette Vénézuélienne est une goutte de grâce dans un océan de vulgarité.

      Quant à la Révolution que Vincent appelle à un moment de ses vœux, il faudra attendre, et pas seulement jusqu’à demain... Un peuple qui a perdu à ce point le sens de la dignité n’est bon qu’à se soumettre.


    • #1746415

      @ Masque de chair

      La dignité est semblable à l’association d’entre ceux qui s’unissent dans la reconnaissance du parfait tel que cela est en devenir et par celle de ne rien partager d’autre avec l’Autre que l’absence du partage en nous-mêmes pour l’ensemble.

      La dignité n’a besoin que de l’instant d’un instant pour exister ;

      C’est en cela que réside la révolution.

      Elle est instantanée ou n’est pas et dépossède de la liberté d’un choix.


  • #1739659

    Salam
    Bravo Vincent pour ce reportage. Et j’ai surtout aimé les trois policiers très sympathiques contrairement au agents ; cela résume parfaitement la situation de la France. Corps d’état officiel au service du citoyen (Police) et les agents secrets extérieurs (agents de sécurité) qui se comportent comme le (peuple) élu.
    bravo Vincent et vive la réconciliation nationale !!!


  • #1739676

    Un peu en mode "fâché" le Vincent au début du reportage...et il finit en "bisounours" avec la très jolie vénézuélienne.
    Vincent toujours très bon ! Merci.


  • #1739711

    " Vous avez aimé Paris ?"
    "non, trop sale et trop de sdf".
    Tout est dit...

     

    • #1740468

      C’est toujours intéressant d’avoir les impressions des étrangers, surtout quand ils viennent de pays dits "en développement".
      Très souvent ils sont choqués de voir autant de "diversité", que l’image qu’on leur vend soit si différente de ce qu’ils trouvent dans les rues de Paris.


  • #1739824

    Au milieu du neant, Vincent arrive a tirer des personnes interviewes quelques lecons de vie jusqu’a l’interview de cette magnifique venezuelienne dont la pensee est belle, aussi. Bravo Vincent, tres heureux de te financer


  • #1739849
    le 05/06/2017 par Georges 4bitbol
    Les reportages d’ERTV – Le Festival de Cannes 2017

    Luxe et paillettes éblouissent ceux qui regardent et ennivrent ceux qui sont regardés, dans les deux cas, le vide au service du néant.


  • #1739910

    Excellents et "déprimants" reportages de Vincent qui mettent en lumière le manque d’intelligence, de sensibilité, de confiance en soi, de conscience politique d’une grande partie de la population. Cette superficialité qui fait que nous sommes un troupeau facilement manipulable.... En tout cas ces reportages sont un miroir pour tous ces gens en qui je ne me reconnais pas du tout..... J’habite à Nice, j’ai 56 ans et je ne suis pas allé une seule fois au festival de Cannes, je n’ai d’ailleurs pas la télé ..... et je n’ai aucun goût pour tous ces films américains qui malgré leur effets spéciaux m’ennuient profondément ....


  • On voit bien que l’univers des vedettes n’existe que par la paresse intellectuelle et existentielle du commun. Plutôt que de devenir quelqu’un et s’atteler à l’histoire de nos vies, idolâtrons.
    Les ravages de la télévision qui a remplacé la vision tout court.


  • #1740748

    Merci Vincent pour ce reportage inspiré. Et félicitations à toi pour ta réussite professionnelle. Tu nous sers encore un sujet de grande qualité. Bravo !


  • #1741330

    La vénézuélienne, en plus d’être belle, a un vrai charme. Pas étonnant que beaucoup de commentaires se focalisent sur elle (y compris le mien).
    A part ça, dés le début de la vidéo, je m’attendais à voir quelques débiles balancer leurs "C’est ERTV ? On ne parle pas aux fachos !" et autres inepties "gauchiassesques". C’est vrai que Vincent nous habitué a des reportages en pleine jungle, alors, celui-ci parait être fait dans la bergerie, avec son quota de moutons écervelés.
    La réaction allergique de la donzelle à 2:56 dés que la discussion a dépassé 10 de Q.I m’a bien fait marrer (moi décompresser, moi pas réfléchir) et puis il y a la première de l’interview qui gesticule comme une gamine de 6 ans quand elle parle, ça en dit long comme langage corporel. Les deux gaillards remontent à peine le niveau, et puis l’autre là, qui parle comme un cliché de hippie façon années 70 avec...bref. Merci Vincent pour cette synthèse.


Commentaires suivants