Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les sanctions contre les chômeurs s’annoncent plus dures qu’annoncées

Certaines sanctions prévues à l’encontre des chômeurs en cas de manquement à leurs obligations sont plus dures que ce qu’avait initialement annoncé le gouvernement, d’après un décret publié dimanche au Journal officiel. Ce volet « contrôle des chômeurs » de la réforme « avenir professionnel » avait été adopté cet été par le Parlement.

[...]

Allocation supprimée en cas de refus d’offre d’emploi

En mars dernier, le ministère du Travail avait annoncé de nouvelles sanctions, certaines allégées, d’autres alourdies, pour les chômeurs. Le fait de ne pas se rendre à un rendez-vous avec un conseiller, par exemple, devait être sanctionné de 15 jours de radiation des listes au lieu des deux mois actuellement en vigueur. Finalement, ce sera un mois de radiation selon le texte du décret, deux mois au bout de deux manquements et quatre mois au « troisième manquement » constaté.

Par ailleurs, s’agissant des sanctions concernant l’insuffisance de recherche d’emploi (refus à deux reprises de deux offres raisonnables d’emploi par exemple), le gouvernement avait évoqué des sanctions graduelles : suspension de l’allocation d’un mois la première fois, de deux mois la deuxième fois et quatre mois la troisième fois. Il avait alors précisé que l’allocation serait amputée à partir de la deuxième fois. D’après le décret, l’allocation est « supprimée » dès le premier manquement et non « suspendue » ce qui permettait de conserver ses droits.

[...]

Selon une étude mise en ligne cet été par Pôle emploi, 12 % des demandeurs d’emploi ne cherchent pas activement un emploi, mais ce taux chute à 8 % chez les bénéficiaires de l’assurance chômage.

Lire l’article entier sur 20minutes.fr

 

 

L’idéologie du profit et ses dégâts sur l’humain, lire chez Kontre Kulture

 

La criminalisation des victimes du libéralisme, sur E&R :

 






Alerter

49 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • J’aimerais ici apporter mon témoignage sur les radiations de pole emploi .J’ai été radier par les nouveaux services de contrôle de pôle emploi malgré les preuves dont ils disposent de consultation de recherche active d’emploi, avec un envoi de cv tous les 3 jours sur l’année par l’intermédiaire du logiciel en ligne de pole emploi .Aucun élément concret et sérieux sur le courrier de radiation ne sont apportés pour justifier cette sanction sinon la mention "recherche d’emploi insuffisante ". Le but véritable est de diminuer de manière drastique et active le nombre de chômeurs tout en vous coupant les vivres pour leur faire économiser "le pognon de dingue".
    Au contrôle pôle emploi, la sanction se fait selon l’état d’humeur de la conseillère (volontaire pour ce boulot de contrôle inique) et par téléphone . Celle ci est complètement subjective, car reposant sur une présomption de culpabilité de non-recherche effective et active d’emploi. Le faite d’être handicapé à mobilité réduite n’est d’aucun secours dans le cas présent. Le recours contre cette décision inique se fait auprès de ceux mêmes qui vous ont radié, autant dire que ce genre d’appel à l’équité est voué à l’échec d’office. Reste le tribunal administratif et ses délais qui font que vous avez le temps de crever de faim et de vous retrouver à la rue. En réalité, le contrôle pôle emploi sert à économiser par tous les moyens l’indemnité versée au chômeur et radier en priorité les gens bénéficiaires de l’ASS payés par l’état. Le décret différent de la loi permet de voir ses droits ASS supprimés au 1er contrôle rendu positif par l’arbitraire. le but c’est de transférer les charges financières étatiques de l ASS à la région sur le RSA . Pôle emploi ayant un statut hybride entre privée et publique s’est détourné de sa véritable mission qui est de trouvé un travail à celui qui en est privé et est devenu au fil du temps un outil de contrôle répressif et une pompe à fric des cotisations d’assurance chômage que l’on transmute en grande partie en argent servant à alimenté des officines privées de formation ou de pseudo accompagnement de chômeur dont je vous laisse imaginé les véritables bénéficiaires. Bonne année à tous .

     

    Répondre à ce message

  • #2113474

    Il faut à tout prix faire le vrai ménage..
    Comment est-ce possible pour un enfant de ne jamais voir ses parents se lever le matin pour aller travailler ? Je parle UNIQUEMENT de ceux qui profitent du système.. c’est comme tous ces non-ayant droits qui arnaquent la sécurité sociale depuis de nombreuses années avec une carte vitale qui n’est même pas la leur ! Quand est ce qu’on va récupérer tous ces milliards.. Il faut sanctionner tous les « chômeurs professionnels » et tous les autres délinquants qui appauvrissent notre société.. évadés fiscaux, délinquants en tous genres de tous milieux (Politique, banques, Senat, sociétés d’autoroutes.. etc). Récupérons tout cet argent.. Pourquoi laisse-t-on faire ? Quel est l’interêt ? Une hémorragie (financière) sans garrot jusqu’à que mort s’ensuive..

     

    Répondre à ce message

    • Non faut sanctionner ceux qui font ces systèmes, sinon ça recommence.

       
    • #2114895

      Pour la sécu t’as pas besoin de frauder ils arrivent toujours un moyen pour pas te payer. Je devais être opéré d’une arthroscopie donc j’étais en arrêt de travail et le temps de passer les examens la médecin conseil me suspend mes indemnités journalières jusqu’à ce qu’on soit sûr qu’il faille m’opérer mais que de toutes façons je serais couvert pour l’opération et le temps de convalescence. Résultat il m’ont sucré plusieurs mois d’I.J même avec le dossier de l’hôpital et un appel au chirurgien.
      J’ai fais une lettre au médiateur de la sécu avec tous les éléments, j’ai demandé les enregistrements audio des conversations où ils me disaient qu’il n’y aurait pas de problèmes avec le jour, l’heure et la durée de l’appel et bien sur je n’ai jamais rien eu.
      Résultat je reçois un courrier plus de 6 mois après pour me dire que la décision du médecin conseil était normal et que de leur côté il n’y avait pas de problème. Cool.
      Sachez une chose, si la sécu vous dis qu’elle vous remboursera rétroactivement vos IJ c’est complètement faux car il ne l’ont jamais fait et même une conseillère à l’accueil m’a bien dit qu’elle n’avait jamais vue ça.

       
    • #2114913

      Qu’est-ce que vous en savez si c’est des chômeurs professionnels ? à vous entendre les gens font exprès d’aller au chômage, vous croyez que le travail tombe des arbres ? pour qu’il y est de l’emploi encore faudrait-il que des gens veulent engager. Ils ont fait exprès de sortir cette loi parce que ça leur faisait trop mal de voir que les chômeurs utilisaient cette argent pour faire le tour de monde au lieu de se morfondre en France. Ils ne sont heureux que quand les autres sont au bord du suicide.

       
  • 3 ou 4 millions de chômeurs, 400 000 entrée de main d’ œuvre non-qualifié par an.
    L’ équation est pourtant simple.

     

    Répondre à ce message

  • C’est vrai que c’est sur cette population laborieuse autochtone qu’il fallait prendre des mesures de rétorsion ?! ... les " gavés " du CAC 40 , les populations exogènes importées volontairement d’Afrique , EUX sont les Intouchables ! ... la vraie dictature est en marche !

     

    Répondre à ce message

  • Une disposition cachée par la plupart des médias et par le gouvernement apparait redoutable.
    Le nouveau texte "abroge la définition du salaire antérieurement perçu qui était pris en compte pour déterminer l’offre raisonnable d’emploi".
    Jusqu’à présent, un demandeur d’emploi pouvait rechercher un salaire équivalent à son salaire antérieur pendant 3 mois, puis équivalent à 95 % les trois mois suivants, puis équivalent à 85 % pendant encore 3 mois, et un salaire correspondant à son indemnisation ARE après 12 mois d’inscription.

    Avec la nouvelle disposition, à peine inscrit à pôle emploi, un salarié ou un cadre bien rémunéré pourrait se voir supprimer ses allocations s’il refuse un emploi sous-payé.
    C’est la porte ouverte au SMIC pour tous.

     

    Répondre à ce message

  • et qu’en est-il des sanctions contre les entreprises qui mettent des annonces pendant des mois et des mois, et qui ne trouvent pas un seul candidat parmi les millions au chômage et qui pourraient correspondre au profil demandé, et qui leur sont envoyés par Pôle Emploi ? Que dalle ! Eux, ils ont le droit d’être difficiles. Une anecdote me concernant : je cherchais un emploi, et mon conseiller Pôle Emploi, au vu de mon CV et mon expérience, m’avait dit : " vous, vous ne trouverez jamais de travail, car vous représentez le type même de ceux que les employeurs ne veulent pas. Ils veulent des jeunes, manipulables, jetables, qui ne connaissent pas leurs droits." Donc, forcément, des chômeurs qui n’accepteront pas d’être des kleenex, vont tripler. Ensuite, les indemnités de chômage ne sont pas des aides, mais un dû, vu que c’est une assurance. Globalement, le but est que l’état pourra les radier, les mettre en voie de garage RSA, ce qui permet de ne pas payer les retraites plein pot quand ils y arriveront, car il leur manquera des trimestres. Donc, double peine !

     

    Répondre à ce message

  • Les sanctions contre les chômeurs .

    Ce que nos "élites" ne comprennent pas, c’est que la première sanction contre les chômeurs, c’est d’être au chômage .Et la question que je pose aux sanctionneurs, pourquoi il y a de plus en plus des chômeurs qui n’ont jamais demandé d’être au chômage ? . Pourquoi la boîte a-t-elle délocalisé ou fermée ?
    Le chômage est un outil du pouvoir et des loobys pour précariser le peuple afin de l’amener petit à l’esclavage pour faire vivre les multinationales
    On devrait sanctionner ceux qui ont mis les gens au chômage, ce serait beaucoup plus réaliste..

     

    Répondre à ce message

  • #2114886

    Entre ça et le prélèvement à la source, les manifestations vont reprendre de plus belle.

     

    Répondre à ce message

  • Si on va par là, pourquoi est-ce que les gens qui ont travaillé et cotisé toute leur carrière n’auraient-ils pas droit à un remboursement partiel de ce qu’ils ont versé ? Pourquoi toujours des sanctions et jamais l’inverse pour les "bons élèves" ? Il va où l’argent, si il ne va plus aux chômeurs... ?

     

    Répondre à ce message

  • #2123150

    Si Pôle Emploi était totalement réformé ça ferait des économies. Les résultats de cet organisme trop coûteux, sont insatisfaisants pour beaucoup de demandeurs d’emploi. Le gouvernement devrait le réformer complètement en laissant le libre arbitre aux demandeurs d’emploi de solliciter P.E. en cas de besoin pour des entretiens privés ou collectifs, des ateliers divers, des stages ou formations, d’accepter ou refuser des offres d’emploi, des bilans... plutôt que ce soit à P.E. de décider, d’obliger les demandeurs d’emploi à réaliser ces actions, plutôt inutiles jusqu’à présent pour beaucoup de demandeurs d’emploi. Dans la loi, les radiations ne devraient plus exister et laisser le choix aux demandeurs d’emploi de s’inscrire ou se désinscrire, dans le seul but d’être aidé par des agents volontaires d’aide à la recherche d’emploi, non pas des contrôleurs radieurs ! Jusqu’à présent on ressent que pour P.E la radiation est une raison plutôt économique et que son but n’est pas toujours d’aider les gens à trouver du boulot mais plutôt de peut-être les forcer, soumettre et humilier ! On dirait une sorte de répression ! La loi devrait aussi permettre de toucher les allocations "chômage" en fin de mission et sans autre condition. LA LIBERTE POUR TOUTES ET TOUS POUR BIEN VIVRE ET ETRE PRODUCTIF/VE ! GILETS JAUNES MANIFESTEZ POUR L’EXISTENCE D’UNE TELLE LOI !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents