Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les sanctions contre les chômeurs s’annoncent plus dures qu’annoncées

Certaines sanctions prévues à l’encontre des chômeurs en cas de manquement à leurs obligations sont plus dures que ce qu’avait initialement annoncé le gouvernement, d’après un décret publié dimanche au Journal officiel. Ce volet « contrôle des chômeurs » de la réforme « avenir professionnel » avait été adopté cet été par le Parlement.

[...]

Allocation supprimée en cas de refus d’offre d’emploi

En mars dernier, le ministère du Travail avait annoncé de nouvelles sanctions, certaines allégées, d’autres alourdies, pour les chômeurs. Le fait de ne pas se rendre à un rendez-vous avec un conseiller, par exemple, devait être sanctionné de 15 jours de radiation des listes au lieu des deux mois actuellement en vigueur. Finalement, ce sera un mois de radiation selon le texte du décret, deux mois au bout de deux manquements et quatre mois au « troisième manquement » constaté.

Par ailleurs, s’agissant des sanctions concernant l’insuffisance de recherche d’emploi (refus à deux reprises de deux offres raisonnables d’emploi par exemple), le gouvernement avait évoqué des sanctions graduelles : suspension de l’allocation d’un mois la première fois, de deux mois la deuxième fois et quatre mois la troisième fois. Il avait alors précisé que l’allocation serait amputée à partir de la deuxième fois. D’après le décret, l’allocation est « supprimée » dès le premier manquement et non « suspendue » ce qui permettait de conserver ses droits.

[...]

Selon une étude mise en ligne cet été par Pôle emploi, 12 % des demandeurs d’emploi ne cherchent pas activement un emploi, mais ce taux chute à 8 % chez les bénéficiaires de l’assurance chômage.

Lire l’article entier sur 20minutes.fr

 

 

L’idéologie du profit et ses dégâts sur l’humain, lire chez Kontre Kulture

 

La criminalisation des victimes du libéralisme, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

50 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La fraude de quelques chômeurs est insignifiante comparée aux milliards escroqués par les financiers. On nous prend pour des cons !

     

    • Et la fraude du Pôle Emploi ? Un conseil : recalculez scrupuleusement les indemnités qui ont été calculées pour vous, vous pourriez bien avoir de grosses surprises. Et le remboursement rétroactif du manque à gagner total, de même que la correction du montant de votre indemnité journalière pour les mois suivants se font sur un simple courrier de réclamation avec AR.

      Avec le Pôle Emploi c’est comme si nos indemnités étaient prises de la poche même de ceux qui en font le calcul... Dans mon entourage beaucoup se sont fait avoir. Pensez à refaire le calcul.


  • Quand on pense qu’on trouve du travail en traversant la rue, il est logique qu’on fasse la chasse aux tire-au-flanc ... sauf que dans le monde réel des gaulois réfractaires, le boulot se fait de plus en plus rare et même avec la meilleure volonté du monde, en trouver prend de plus en plus de temps. Quel sens peut alors avoir une réforme « plus incitative à la reprise d’emploi » des allocations chômage dans un tel contexte ? C’est du délire complet.

    Par ailleurs, inutile d’être diplômé en psychologie pour comprendre qu’un ingénieur au chômage puisse quelque peu rechigner à accepter un poste de plongeur à mi-temps dans un resto’ à 40 km de chez lui. Et pourtant, s’il ne veut pas se faire taper sur les doigts (ou au porte-monnaie) par Pole Emploi, il sera contraint d’accepter cette humiliation.

     

  • L’objectif est simple : forcer les chômeurs à accepter les conditions de travail d’un migrant low-cost. Mine de rien cela fera un vivier important dans lequel les entreprises pourront puiser des esclaves qui auront en plus l’avantage d’être légaux !
    Et que de désillusions pour tout ces bac+3, +5 issus de la fac poubelle française, avec leur master bidon en sciences-sociales...qui vont se retrouver contraint à accepter des sous-jobs ! Un diplôme universitaire pour faire manutentionnaire à Carrefour !

     

  • Excellent ! Les gilets jaunes vont doubler leurs effectifs dans peu de temps.

    S’il faut que les gens attendent d’être jetés à la rue pour se bouger ...


  • à la stigmatisation du chômeur, bouc émissaire de toutes les frustrations...s’ajoute la non reconnaissance sociale, la non identification à un statut qui façonne les rapports humains et à de grosses difficultés pour vivre.
    le chômage devient alors, est c’est voulu, une des causes importantes de mortalité.


  • Cette mesure ne concerne naturellement pas les migrants qui pour la plupart ne foutent rien, ni les familles regroupées qui palpent en faisant des mômes.

    Petite question : le strip-tease est-ce une offre raisonnable ? Pour le tapin on sait que c’est très raisonnable puisque nos élites ne font que ça.


  • J’ai longtemps été au chômage, ai-je été un parasite ? J’ai 63 ans dans dix jours et je vais toucher 350 euros de retraite. Moi qui suis photographe de paysage, je suis déjà mort en quelque sorte, et j’ai hâte que ça vienne. Pourtant il m’est arrivé d’investir l’argent de ma maison de 250.000 euros dans une société, et j’ai tout perdu. Concernant le chômage et l’éthique de ces gens, voici ce qui m’est arrivé :
    A) Je suis suspendu de la liste du chômage et l’ANPE me signifie que je lui ai envoyé un courrier signifiant que j’avais trouvé un travail.
    B) Je contacte l’ANPE en expliquant que c’est une erreur, et que je n’ai rien envoyé de tel, surtout sans lettre LRAR.
    C) L’ANPE confirme encore ma radiation et affirme qu’elle a les preuves de ce qu’elle avance.
    D) Je dépose donc plainte pour faux et usage de faux.
    E) Pendant le procès, l’ANPE affirme au juge qu’elle est en possession de ma déclaration d’activité, ... mais qu’elle n’est malheureusement pas en mesure de présenter ce document au Tribunal !
    F) Le juge classe l’affaire en non-lieu !
    Pendant un temps, heureusement cours, il m’est arrivé d’imaginer me précipiter à l’agence de l’ANPE avec une hache. Heureusement, j’y ai renoncé. J’ai encore plus de mépris envers la Justice et son manque de discernement, ou sa compromission dans la soumission des esclaves. On ne doit pas traiter les gens ainsi. Depuis, j’ai le sentiment de n’être qu’une merde.

     

    • Excellente année jaune fluo, pleinouest35 !
      Ya du boulot qui nous attend...


    • Vous avez droit à un minimum vieillesse de 800 ou 900 euros environ, dont la partie excédant les 350 euros sera récupérée sur ce que vous laisserez en héritage. Il faut demander cette allocation. Si vous n’avez rien, c’est cadeau.
      Merci pour nous informer des mensonges de l’ex-ANPE. Nous apprenons tous à ne pas prendre ces grandes administrations de front. Les procès leur conviennent et nous disconviennent. Il vaut mieux agir par personne interposée. Il y a parfois de braves gens dans les administrations et associations de défense des droits. Les juges, attention !
      Sous l’ère Hollande, les bureaux de Pôle-emploi se sont remplis par décision politique de "divers", semi-divers et socialistes rabiques plus ou moins incompétents, coiffés par des amis du pouvoir pas très français non plus. Ils ne sont pas forcément bienveillants avec les Français, surtout de votre génération plutôt instruite, bien plus instruite qu’ils ne le sont.
      Les actuels sexagénaires qui se sont retrouvés chômeurs (souvent d’ex-entrepreneurs un peu aventuriers) ont été depuis plus de 20 ans carrément écartés et spoliés de l’emploi. Dans le double but, entre autres, de coûter peu en retraites, et de laisser l’emploi à des "divers" élevés en France ou non.


    • Si vous avez 63ans vous avez dû avoir l’opportunité de commencer à travailler dans les années 70 lorsque le
      taux de chômage était de 2 ou 3% soit plein emploi, ça a augmenté ensuite. Ensuite investir 250 000e dans une société, l’integralité D’un patrimoine ? est non seulement une grave erreur stratégique mais surtout une idée totalement saugrenue, il eu été plus intelligent d’investir directement sur le CAC40 si votre souhait était d’investir dans des boites, vous auriez quadruplé la somme.
      ou si votre souhait était d’etre Votre propre patron on ne jamais tous ses œufs dans le même panier, on garde toujours un matelas ou à minima sa résidence principale, d’autant qu’a L’epique On pouvait encore s’installet Sans être matraqué par le Fisc.
      bref votre histoire ressemble davantage à une succession de mauvaises décisions qu’a Une résultante d’un Acharnement de l’etat Sur votre personne.
      vous n’etiez Peut être pas suffisamment expérimenté, pas bon tout simplement y’a pas de honte à ça, pas’assez bien Conseillé peut être.
      puis photographe à moins d’avoir ses entrées ou d’appartenir à la communauté c’est Pas un travail, c’est un loisir. Je plaisante... quoique


    • Pour DavM29
      Pas un travail ? On me l’a sorti toute ma vie ! Il suffit n’est-il pas vrai d’appuyer sur un bouton, d’ailleurs c’est ce que tout le monde fait aujourd’hui avec un téléphone portable. J’imagine aujourd’hui un jeune avec un boîtier OM1 de 1972 dans les mains ! Pourtant on n’aura jamais produit meilleur appareil par la suite, aussi fiable (les miens tournent depuis 40 ans sans aucune panne), aussi bien fabriqué.
      Par contre, faire de la photo publicitaire, de la carte d’identité, ou jouer de la variété débile et vendre des millions de disques, ça c’est du travail. A ce rythme là, le télé-achat est un vrai travail, mettre des PV sur les voitures aussi. Non, je l’ai vécu bien davantage qu’un travail, comme par exemple une charge qui m’incomberait. C’est vrai qu’avec le porno j’aurais une bonne retraite, c’est donc de ma faute. Si je suis votre résonnement, Alain Soral également a fait un très mauvais choix et il ne "travaille pas", et pourtant... En fait c’est comme pour tout le reste : plus c’est laid et inutile plus ça rapporte, si c’est ontologiquement pour l’art et l’esprit, c’est déjà condamné. C’est toute la problématique de l’avoir et de l’être, aujourd’hui faut travailler, car avoir permet d’être par procuration. Aujourd’hui cette logique a conduit à la crise la plus radicale.


  • Les violences de microbe élyséen envers les Français sont telles qu’aucun président avant lui n’avait l’outrecuidance de saper autant pans, c’est digne du plus grand mafieux [prochaines attaques prévues pour 2019 : ce voyou, pour le compte de ceux qui ordonnent dans l’ombre, sabordera la sécu (urssaf), les allocations (CPAM), la retraite, tout ce que la CNR avait mis en place]. Il privilégie les autres pour sanctionner les pauvres. Lorsqu’il n’y aura plus consommateurs (il ne restera que des pauvres), les riches deviendront automatiquement moins riches puisque le cœur central du capitalisme c’est la consommation or avec toujours moins de consommateurs, il crée de futurs précaires puis pauvres, une armée de mort-vivant.

    Le seul frein à ces crapules prédatrices mondiales, c’est l’arrêt de la consommation sauf l’essentiel nécessaire à sa survie. Le donner à ces voyous en col blanc cosmopolites pour qu’ils s’engraissent toujours plus, çà non. Chacun à son niveau devrait freiner ce processus en ciblant ses priorités, le côté futile devant être proscrit.


  • De tous temps, les pauvres ont été les souffres douleurs des riches.

    Maintenir un niveau de chômage délibérément élevé (cf. N.A.I.R.U) est un des moyen auxquels recourent les ploutocrates (attention, complotisme !!!).

    Orwell le disait à peu près aussi brutalement ainsi dans 1984 : le vrai pouvoir, c’est le pouvoir de faire souffrir autrui.

    Et si les riches, en faisant souffrir les pauvres, ne faisaient que se séparer symboliquement le plus possible des pauvres, comme pour exorciser la faille irréductible de l’être humain due à sa conscience d’une mort inéluctable ?

    D’autant que la plupart d’entre eux ne disposent plus de la religion pour combler cette faille.

    Un quête de séparation symbolique qui peut aussi se voir dans l’idéologie transhumaniste...


  • On a cotisé , on a droit au chomage , ils ont qu’à nous donner notre dû point barre , les clendos qui arrivent contre notre volonté ont rien cotisé du tout ils ont droit à tout ce qui est possible et imaginable en matière d’aide sociale .

     

    • Le malheur c’est qu’une grande partie des français aiment les clandos et les considèrent plus important que n’importe quel français pauvre.
      Les clandos sont là, et il va en arriver de plus en plus pour justement remplacer le français pauvre dont l’état n’a plus besoin car difficile à gérer.
      Le clando est là pour prendre le travail d’esclave que le françàis ne veut pas, à juste titre, et le clando est là aussi pour servir l’état quand le moment sera venu de prêter main-forte afin d’exterminer la population française blanche afin qu’elle disparaisse et laisse place à une nouvelle race eurasienne-congoïde comme l’indique le plan de richard coudenhove kalergi annoncé déjà depuis plusieurs décennies et donc il n’y a rien à attendre de l’état actuel, la république et ses institutions... En face de nous ils veulent notre mort, faut il accepter le génocide qui est en marche et va s’accentuer avec le métissage et les arrivages de masse.


  • Ils ont augmenté le nombre de contrôleurs pour les chômeurs de plusieurs centaines et dans le même temps ils ont diminué le nombre de contrôleurs pour l’évasion fiscale de plusieurs centaines également depuis 2010.

    Donc ils vont gratter dans la poche de plusieurs centaines de milliers de personnes 300€ par là et 400€ par-ci alors qu’il suffirait d’aller prendre dans la poche de quelques dizaines de personnes des millions par là et des milliards par-ci.

    Autant dire qu’ils n’en ont strictement rien à foutre que les caisses de l’Etat soient vides.

    Tout cela est à vomir !

    Et pour l’instant, les français étaient très contents avec ce système d’une injustice et d’une inégalité d’une violence extrême . Les choses vont-elles changer avec les Gilets Jaunes ?


  • #2113069
    le 01/01/2019 par The Médiavengers Zionist War
    Les sanctions contre les chômeurs s’annoncent plus dures qu’annoncées

    Des "offres raisonnables d’emploi", encore une expression qui ne veut rien dire. Au vue de ce qui est proposé par Pôle-Chômage, du saisonnier ou de la restauration, si vous êtes ingénieur ou ébéniste, est-ce raisonnable d’être "plongeur" ; assistant de communication, ou ramasseur de fraises ?
    Quant on voit les exigences souvent délirantes des employeurs, encore faudrait-il trouver des OFFRES d’emplois raisonnables ! Après, vous pouvez toujours aller voir le recruteur. Rien ne sera plus facile de ne pas être embauché...

     

    • Ce que vous dites est juste. Mais il y a aussi des chomeurs qui refusent des offres raisonnables tant que leurs droits ne sont pas épuisés. Demandez aux artisans. Le problème est d’avoir une réglementation unique pour tout le monde qui sera forcément injuste pour certains.


    • Dans cette affaire l’état est évidemment juge et partie et donc en mesure de décréter raisonnable une offre qui ne l’est pas. Ensuite tout ceci n’a de toute manière aucun lien avec une quelconque nécessité de réduire la durée d’indemnisation et le montant des indemnités, ce qui est le but principal (bien au-delà de la radiation déjà scandaleuse) de l’employé de banque que l’on dit président. Mais il est bien sûr plus facile de procéder de la sorte plutôt que de faire une réelle politique de l’emploi réelle et volontariste. Dans le cadre actuel de l’U.E et de l’Euro cette option est formellement proscrite.


  • Je suggère pour une future politique GJ, d’organiser Pôle-emploi autrement.
    Actuellement, cette administration fait appel à des prestataires de services, de type agence intérimaire, lesquels, pour un travail de gestion et la mise en relation de l’employeur et de l’employé, prennent l’équivalent du salaire du travailleur, parfois trois fois plus. Le véritable employeur (celui qui paie) est lessivé, et le travailleur éreinté.
    Pôle-Emploi pourrait parfaitement, avec tous ses bureaux et par un recrutement exigeant axé sur le mérite et la compétence, gérer l’dministration des salariés en lieu et place de ces sociétés de services arrosées de privilèges, dispenses et cotisations par l’Etat.
    En bref, Pôle-Emploi serait l’intermédiaire qui recense les offres d’emploi et met en relation l’employeur et l’employé. Si l’employeur ne peut ou ne veut gérer l’administration de cet emploi, c’est Pôle-Emploi qui assure le service, contre une rémunération de trente pour cent du salaire de l’employé. Le revenu du travail reste entre les maisn des actifs. Personne ne serait lésé, et les entreprises intermédiaires ne s’engraisseraient pas aux dépens de l’entrepreneur et du salarié.

     

    • Moi, je propose de supprimer le travail, comme ça, plus de chômage.
      je suis sérieux ! Quand je balai ma cours ou que je console un enfant, est ce que je travaille ? Au sens de travail mécanique, W, oui. Mais au sens "social" non ! C’est ce travail qui pose problème, parce qu’il est sujet à règlement sous couvert de "sécurité" alors que c’est un prétexte à taxation.
      enlevez toutes les réglementations (et toutes les taxes) et les gens s’organiseront pour faire ce qu’il y a à faire et s’arrangeront entre eux selon leurs compétences et dispomibilités.
      Ah, j’arrête, je vous sens pas prêts, même ici.


  • Cyniquement avec de telles mesures, les effectifs de gilets jaunes vont encore augmenter. L’ avantage des pauvres est d’ être nombreux.
    Ensuite contraindre un ingénieur diplômé à effectuer un boulot subalterne, pour rester poli, comme balayeur dans des locaux d’ entreprises, ce n’ est pas implicitement avouer que tout le système merde complètement, en particulier l’ éducation nationale puisque l’ excellence des enseignements prodigués pour décrocher des diplômes équivalents au 3ème cycle universitaire ne mène finalement qu’ à ça ? C’ est toute la fonction des enseignements qui est ainsi déniée...
    Ils veulent quoi ? Aboutir par l’ absurde à un pays à 0% de chômeur recensé (puisqu’ impossible à rester au chômage sans se faire lourder par une répression à la con) mais dans lequel n’ existera aucune place de travail (infiniment peu nombreuse et juste délivré par "piston" ou favoritisme) ?


  • "Les sanctions contre les chômeurs s’annoncent plus dures qu’annoncées"

    pas d’accord... je discutais dans le tram avec des gens, ils disent si ils font trop chier avec le net on a leurs adresses de nos jours et ont va aller chez eux leur demander des comptes et c’est pas les fonctionnaires qui étaient visés dans la façon de parler c’est les politiques de métier. Les pros de la politique. Faux pas en arriver là quand même.


  • "Les sanctions contre les chômeurs s’annoncent plus dures qu’annoncées".

    Ah bon, on va enfin arrêter de financer ces 577 députés qui ne servent à rien vu que 90% des lois sont pondues à Bruxelles ? Vive Macron !!!!!


  • Pourquoi les bandes ethniques ne sont-elles pas venues pour piller la nuit de la St Sylvestre ? Trois explications : 1° les indicateurs de la police ont été chargées de leur faire comprendre que les GJ étaient des fachos qui leur étaient hostiles et que "casser-piller" pourrait paradoxalement servir leur cause . 2° elles ont été ACHETEES par l’intermédiaire des indicateurs pour ne pas bouger . 3° il y a eu de la casse et des centaines de voitures brulées mais consigne a été donnée aux médias de n’en pas dire un mot .


  • Emmanuel Macron consulte une voyante.

    La voyante très concentrée ferme les yeux et lui dit :

    – Je vous vois passer dans une grande avenue, dans une voiture, le toit ouvert, le peuple applaudit. La foule est heureuse, comme jamais. Des personnes courent après la voiture. Il y a tellement de monde que la police a du mal à se frayer un chemin. Les gens portent des drapeaux français, chantent et crient des mots d’espoir : « maintenant, tout ira mieux ».

    À ces mots, Macron se gonfle de joie et demande à la voyante :

    – Et moi, comment je réagis à tout cela ?

    La voyante répond :

    – Je n’arrive pas à le voir, le cercueil est fermé.


  • #2113210

    Baisse du seuil de CO2
    Tout d’abord, pour être éligibles, les véhicules acquis doivent présenter des émissions inférieures à 122 g/km de CO2. C’était 130 g en 2018. De quoi sortir du dispositif pas mal de modèles, comme le Renault Captur équipé d’un moteur essence, puisque le rejet de CO2 de la version TCe 90 ch est déjà de 123 g/km. Le nombre de véhicules éligibles se réduit d’autant plus avec l’entrée en vigueur des normes WLTP, qui donnent des valeurs de CO2 plus réalistes et donc plus élevées pour les modèles neufs.

    UN chômeur ne trouvera peut être pas une voiture de l’autre côté de la rue et ni un emploi grâce aux traîtres de la nation et du peuple.
    Les gilets jaunes se font baiser à sec.


  • Il n’y a aucune justice. Quand comprendront-ils qu’on ne se nourri pas avec des allocs ou des indemnités. Je suis au chômage et la moitié de ce que je touche part dans mon loyer, j’ai des économies, pas de crédits à payer...je suis chanceuse.
    On ne vit plus pour travailler mais nous travaillons pour vivre c’est un sacrifice injuste, on ne devrait pas avoir à subir de telles sanctions, alors que eux se drapent dans l’opulence. Bien sûr les banques accordent des crédits impensables aux particuliers qui détruisent les services publics, au profit de l’escompte commercial et de la spéculation des entreprises qui donne chaque jour plus de pouvoir aux banques et multinationales. La banque serait encore un service d’utilité publique, nous n’en serions pas là.


  • Macron ne veut pas renoncer à son aggiornomento libéral .Il ne veut pas comprendre les raisons fondamentales de la colère populaire .Il le paiera .


  • Encore une fois il détourne l’attention sur la soit disante fraude des chômeurs, en omettant bien de dire qu’il y a une crise de l’emploi en France. Il suffit de regarder le nombre d’offre pour le nombre de chômeurs mais après ce constat on pourrait se demander premièrement où est passer le pognon du C. I. C. E et ensuite aborder les avancées technologiques (robotisation, I. A....) qui suppriment des emplois sans taxer proportionnellement les dividendes des entreprises. La vraie fraude, c’est l’évasion fiscale"optimisation pardon "qui elle représente environ 80 milliard et non quelques centaines de millions. Allez macrotte, un petit effort.


  • Ça ne fera qu’amplifier le mouvement des GJ et précipiter l’inévitable destitution de Macron. C’est parfait.


  • J’aimerais ici apporter mon témoignage sur les radiations de pole emploi .J’ai été radier par les nouveaux services de contrôle de pôle emploi malgré les preuves dont ils disposent de consultation de recherche active d’emploi, avec un envoi de cv tous les 3 jours sur l’année par l’intermédiaire du logiciel en ligne de pole emploi .Aucun élément concret et sérieux sur le courrier de radiation ne sont apportés pour justifier cette sanction sinon la mention "recherche d’emploi insuffisante ". Le but véritable est de diminuer de manière drastique et active le nombre de chômeurs tout en vous coupant les vivres pour leur faire économiser "le pognon de dingue".
    Au contrôle pôle emploi, la sanction se fait selon l’état d’humeur de la conseillère (volontaire pour ce boulot de contrôle inique) et par téléphone . Celle ci est complètement subjective, car reposant sur une présomption de culpabilité de non-recherche effective et active d’emploi. Le faite d’être handicapé à mobilité réduite n’est d’aucun secours dans le cas présent. Le recours contre cette décision inique se fait auprès de ceux mêmes qui vous ont radié, autant dire que ce genre d’appel à l’équité est voué à l’échec d’office. Reste le tribunal administratif et ses délais qui font que vous avez le temps de crever de faim et de vous retrouver à la rue. En réalité, le contrôle pôle emploi sert à économiser par tous les moyens l’indemnité versée au chômeur et radier en priorité les gens bénéficiaires de l’ASS payés par l’état. Le décret différent de la loi permet de voir ses droits ASS supprimés au 1er contrôle rendu positif par l’arbitraire. le but c’est de transférer les charges financières étatiques de l ASS à la région sur le RSA . Pôle emploi ayant un statut hybride entre privée et publique s’est détourné de sa véritable mission qui est de trouvé un travail à celui qui en est privé et est devenu au fil du temps un outil de contrôle répressif et une pompe à fric des cotisations d’assurance chômage que l’on transmute en grande partie en argent servant à alimenté des officines privées de formation ou de pseudo accompagnement de chômeur dont je vous laisse imaginé les véritables bénéficiaires. Bonne année à tous .


  • Il faut à tout prix faire le vrai ménage..
    Comment est-ce possible pour un enfant de ne jamais voir ses parents se lever le matin pour aller travailler ? Je parle UNIQUEMENT de ceux qui profitent du système.. c’est comme tous ces non-ayant droits qui arnaquent la sécurité sociale depuis de nombreuses années avec une carte vitale qui n’est même pas la leur ! Quand est ce qu’on va récupérer tous ces milliards.. Il faut sanctionner tous les « chômeurs professionnels » et tous les autres délinquants qui appauvrissent notre société.. évadés fiscaux, délinquants en tous genres de tous milieux (Politique, banques, Senat, sociétés d’autoroutes.. etc). Récupérons tout cet argent.. Pourquoi laisse-t-on faire ? Quel est l’interêt ? Une hémorragie (financière) sans garrot jusqu’à que mort s’ensuive..

     

    • Non faut sanctionner ceux qui font ces systèmes, sinon ça recommence.


    • Pour la sécu t’as pas besoin de frauder ils arrivent toujours un moyen pour pas te payer. Je devais être opéré d’une arthroscopie donc j’étais en arrêt de travail et le temps de passer les examens la médecin conseil me suspend mes indemnités journalières jusqu’à ce qu’on soit sûr qu’il faille m’opérer mais que de toutes façons je serais couvert pour l’opération et le temps de convalescence. Résultat il m’ont sucré plusieurs mois d’I.J même avec le dossier de l’hôpital et un appel au chirurgien.
      J’ai fais une lettre au médiateur de la sécu avec tous les éléments, j’ai demandé les enregistrements audio des conversations où ils me disaient qu’il n’y aurait pas de problèmes avec le jour, l’heure et la durée de l’appel et bien sur je n’ai jamais rien eu.
      Résultat je reçois un courrier plus de 6 mois après pour me dire que la décision du médecin conseil était normal et que de leur côté il n’y avait pas de problème. Cool.
      Sachez une chose, si la sécu vous dis qu’elle vous remboursera rétroactivement vos IJ c’est complètement faux car il ne l’ont jamais fait et même une conseillère à l’accueil m’a bien dit qu’elle n’avait jamais vue ça.


    • Qu’est-ce que vous en savez si c’est des chômeurs professionnels ? à vous entendre les gens font exprès d’aller au chômage, vous croyez que le travail tombe des arbres ? pour qu’il y est de l’emploi encore faudrait-il que des gens veulent engager. Ils ont fait exprès de sortir cette loi parce que ça leur faisait trop mal de voir que les chômeurs utilisaient cette argent pour faire le tour de monde au lieu de se morfondre en France. Ils ne sont heureux que quand les autres sont au bord du suicide.


  • 3 ou 4 millions de chômeurs, 400 000 entrée de main d’ œuvre non-qualifié par an.
    L’ équation est pourtant simple.


  • C’est vrai que c’est sur cette population laborieuse autochtone qu’il fallait prendre des mesures de rétorsion ?! ... les " gavés " du CAC 40 , les populations exogènes importées volontairement d’Afrique , EUX sont les Intouchables ! ... la vraie dictature est en marche !


  • Une disposition cachée par la plupart des médias et par le gouvernement apparait redoutable.
    Le nouveau texte "abroge la définition du salaire antérieurement perçu qui était pris en compte pour déterminer l’offre raisonnable d’emploi".
    Jusqu’à présent, un demandeur d’emploi pouvait rechercher un salaire équivalent à son salaire antérieur pendant 3 mois, puis équivalent à 95 % les trois mois suivants, puis équivalent à 85 % pendant encore 3 mois, et un salaire correspondant à son indemnisation ARE après 12 mois d’inscription.

    Avec la nouvelle disposition, à peine inscrit à pôle emploi, un salarié ou un cadre bien rémunéré pourrait se voir supprimer ses allocations s’il refuse un emploi sous-payé.
    C’est la porte ouverte au SMIC pour tous.


  • et qu’en est-il des sanctions contre les entreprises qui mettent des annonces pendant des mois et des mois, et qui ne trouvent pas un seul candidat parmi les millions au chômage et qui pourraient correspondre au profil demandé, et qui leur sont envoyés par Pôle Emploi ? Que dalle ! Eux, ils ont le droit d’être difficiles. Une anecdote me concernant : je cherchais un emploi, et mon conseiller Pôle Emploi, au vu de mon CV et mon expérience, m’avait dit : " vous, vous ne trouverez jamais de travail, car vous représentez le type même de ceux que les employeurs ne veulent pas. Ils veulent des jeunes, manipulables, jetables, qui ne connaissent pas leurs droits." Donc, forcément, des chômeurs qui n’accepteront pas d’être des kleenex, vont tripler. Ensuite, les indemnités de chômage ne sont pas des aides, mais un dû, vu que c’est une assurance. Globalement, le but est que l’état pourra les radier, les mettre en voie de garage RSA, ce qui permet de ne pas payer les retraites plein pot quand ils y arriveront, car il leur manquera des trimestres. Donc, double peine !


  • Les sanctions contre les chômeurs .

    Ce que nos "élites" ne comprennent pas, c’est que la première sanction contre les chômeurs, c’est d’être au chômage .Et la question que je pose aux sanctionneurs, pourquoi il y a de plus en plus des chômeurs qui n’ont jamais demandé d’être au chômage ? . Pourquoi la boîte a-t-elle délocalisé ou fermée ?
    Le chômage est un outil du pouvoir et des loobys pour précariser le peuple afin de l’amener petit à l’esclavage pour faire vivre les multinationales
    On devrait sanctionner ceux qui ont mis les gens au chômage, ce serait beaucoup plus réaliste..

     

  • Entre ça et le prélèvement à la source, les manifestations vont reprendre de plus belle.


  • Si on va par là, pourquoi est-ce que les gens qui ont travaillé et cotisé toute leur carrière n’auraient-ils pas droit à un remboursement partiel de ce qu’ils ont versé ? Pourquoi toujours des sanctions et jamais l’inverse pour les "bons élèves" ? Il va où l’argent, si il ne va plus aux chômeurs... ?


  • Si Pôle Emploi était totalement réformé ça ferait des économies. Les résultats de cet organisme trop coûteux, sont insatisfaisants pour beaucoup de demandeurs d’emploi. Le gouvernement devrait le réformer complètement en laissant le libre arbitre aux demandeurs d’emploi de solliciter P.E. en cas de besoin pour des entretiens privés ou collectifs, des ateliers divers, des stages ou formations, d’accepter ou refuser des offres d’emploi, des bilans... plutôt que ce soit à P.E. de décider, d’obliger les demandeurs d’emploi à réaliser ces actions, plutôt inutiles jusqu’à présent pour beaucoup de demandeurs d’emploi. Dans la loi, les radiations ne devraient plus exister et laisser le choix aux demandeurs d’emploi de s’inscrire ou se désinscrire, dans le seul but d’être aidé par des agents volontaires d’aide à la recherche d’emploi, non pas des contrôleurs radieurs ! Jusqu’à présent on ressent que pour P.E la radiation est une raison plutôt économique et que son but n’est pas toujours d’aider les gens à trouver du boulot mais plutôt de peut-être les forcer, soumettre et humilier ! On dirait une sorte de répression ! La loi devrait aussi permettre de toucher les allocations "chômage" en fin de mission et sans autre condition. LA LIBERTE POUR TOUTES ET TOUS POUR BIEN VIVRE ET ETRE PRODUCTIF/VE ! GILETS JAUNES MANIFESTEZ POUR L’EXISTENCE D’UNE TELLE LOI !


  • Chasse le chômeur, il revient au galop car il n’y a plus de boulot ! C’est simple ! Radions les entreprises qui ne servent à rien, qui n’embauchent que leurs proches alors qu’ils « embauchent » parfois en CDD ou pas ! Combien d’entreprises sont aujourd’hui capables d’ouvrir les portent et d’embaucher massivement en CDI ?


Commentaires suivants