Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les spécialistes américains de l’ingérence accusent la Russie d’avoir piraté l’élection américaine

Après avoir demandé un rapport sur le piratage de l’élection présidentielle américaine, Barack Obama annonce que les États-Unis riposteront le moment venu.

L’ambiance est à la guerre froide entre les États-Unis et la Russie. Loin de la politique de remise à zéro des relations américano-russes qu’il a essayé de mettre en place au début de son mandat, Barack Obama a haussé le ton contre Moscou, à l’occasion de son passage sur les ondes de la radio publique nationale (NPR). Le Kremlin est averti : les USA riposteront à un moment ou à un autre.

« Je pense qu’il ne fait aucun doute que lorsqu’un gouvernement étranger, quel qu’il soit, tente d’influer sur l’intégrité de nos élections, nous devons devons agir et nous le ferons à un moment à un endroit de notre choix », a déclaré le président américain, à un moment où la Russie est fortement suspectée d’avoir affecté le bon déroulement de l’élection présidentielle américaine par des attaques informatiques.

Barack Obama s’est montré très évasif sur la nature des représailles que Washington pourrait envisager contre Moscou. « Certaines [d’entre elles] pourraient explicites et publiques, d’autres ne le seront peut-être pas. » Dans ce qui pourrait être annoncé, on peut imaginer par exemple des sanctions économiques supplémentaires. Quant aux actions plus discrètes, elles pourraient consister à des actes de piratage.

Lire la suite de l’article sur numerama.com

Sur l’ingérence criminelle et, elle, parfaitement documentée des États-Unis,
lire chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants